Lu sur Politis.fr : Dette publique : un audit citoyen que le gouvernement devrait examiner

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 juin 2012

 

Lu sur Politis.fr : Dette publique : un audit citoyen que le gouvernement devrait examiner dans ECONOMIE arton18788-52dee-300x120Le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique

tient samedi 23 juin à Paris un rassemblement,

pour attirer l’attention sur les parties illégitimes

de la dette publique. Les explications de Esther Jeffers,

membre du conseil scientifique d’Attac.

Esther Jeffers, économiste spécialiste de l’économie bancaire et financière, membre du conseil scientifique

d’Attac, est engagée dans le mouvement pour un audit citoyen de la dette publique dont l’appel a rassemblé plus de

61 000 signatures. Elle explique les raisons de cette initiative qui fera l’objet de premières assises nationales à Paris

le samedi 23 juin.

[Lire la suite sur politis.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Plateforme 12 : Pour « l’égalité de traitement entre Français et Etrangers dans les études comme au travail »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 juin 2012

 

Pour une nouvelle politique concernant les travailleurs-euses migrants

sans papiers et étudiant-e-s étranger-e-s (Plateforme 12)

 

 

CGT, FSU, UNEF, Autremonde, La Cimade , Collectif 31 mai, Femmes Egalité, JOC,

LDH, MRAP, RESF, SOS Racisme

 

Plateforme 12 : Pour « l’égalité de traitement entre Français et Etrangers dans les études comme au travail » dans CGT bandeau11Le 29 mai dernier, le Premier Ministre

Jean-Marc AYRAULT a reçu en mains

propres une lettre ouverte signée

par les premiers dirigeants des douze

organisations constituant

la « Plateforme 12 »

(CGT, FSU, UNEF, Autremonde, La Cimade , Collectif 31 mai, Femmes Egalité, JOC, LDH, MRAP, RESF,

SOS Racisme) appelant à l’organisation d’une rapide rencontre sur la question des travailleurs-euses

migrants sans papiers  et étudiant-e-s étranger-e-s.

Nos organisations se sont félicitées de l’abrogation de la scandaleuse circulaire du 31 mai 2011, dite circulaire Guéant.

Elles souhaitent que le nouveau texte (31 mai 2012) paraisse rapidement au JO pour faciliter son application. Pour autant,

de nombreuses questions concernant l’égalité de traitement entre étudiants français et étrangers restent pendantes.

Nous réaffirmons avec force, comme le proclame notre plate-forme commune, l’idée suivante :

« Dans leur très grande majorité, les migrants, qu’ils soient avec ou sans papiers, sont des travailleurs-euses ou des futurs

travailleurs-euses. Ils n’ont vocation, ni à être victimes de la déréglementation sociale, ni à en être les vecteurs. Ils ne prennent

le travail de personne. Ils sont partie intégrante du salariat. » 

[Lire la suite sur Moissac au Coeur]

http://www.plateforme12.org

 

Publié dans CGT, FSU, Politique nationale, Sans Papiers - Immigration, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Samedi 30 juin : Marche des Fiertés LGBT de Paris

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 juin 2012

 

Pourquoi je Marche – Erwan BAETE

http://www.dailymotion.com/video/xrot1s

sur dailymotion.com

par ebaete

pour voter pour la vidéo, cliquez ICI

 

Publié dans INFOS, LIBERTES | Pas de Commentaire »

SMIC : Le coup de pouce se transforme en dérisoire pichenette

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 juin 2012

 

Salaires, le compte n’y est pas

 

L’SMIC : Le coup de pouce se transforme en dérisoire pichenette dans Austerite une_20-209x300Humanité de ce lundi met en lumière les conflits sociaux qui se multiplient

sur le niveau des salaires. Des luttes qui mettent à mal le dictat de

l’austérité et de la rigueur budgétaire.

L’édito de Maurice Ulrich :

Pour nombre de commentateurs, 
la cause est entendue et les attentes sociales

sont à ce point solubles dans les résultats de la séquence électorale majeure

que nous venons 
de vivre qu’elles auraient disparu. En somme, ce qui a permis

le succès de la gauche n’aurait plus lieu d’être et il n’y aurait rien de plus urgent que de prendre

le tournant de la rigueur en désertant, si l’on peut dire, le champ de bataille, toutes armes bas,

avant même d’avoir livré combat. De ce point de vue, les 2 % de « pichenette » évoqués

sur le Smic sont bel et bien de nature à donner raison à ceux qui, à droite et au Medef, comme l’avare de Molière, ne font que

répéter « ma cassette, ma cassette », au motif fallacieux que 23 euros par mois mettraient en péril les entreprises de France

en dépit des multiples allégements de charges qui leur ont déjà été consentis. Les mêmes seraient mieux inspirés de s’élever

contre la pression, sans aucune commune mesure, que font peser sur les PME les grands donneurs d’ordres du CAC 40

et autres, en exerçant sur elles une pression constante sur les marges, les prix, la productivité. 
Mais là-dessus, ils ne disent

rien. Voyant qui ils défendent, on peut dire qui ils sont.

Travailleurs au RSA

Le compte n’y est pas, loin s’en faut. 
Et pour le dire clairement, des millions d’hommes et de femmes de gauche, dont les quatre

millions qui ont voté au premier tour pour le Front de gauche mais pas seulement, attendent autre chose. Les quelques luttes

en cours pour les salaires que nous évoquons ci-contre en témoignent. Les salariés de Camaïeu demandent 100 euros par mois,

fiches de paye à l’appui alors même que nombre d’entre eux, comme on l’a appris ces derniers jours, 
sont amenés 
à toucher

ou à solliciter 
un complément du RSA. Un comble, alors même qu’ils travaillent, que de devoir en appeler à l’aide de l’État.

Un scandale quand une entreprise en arrive à parier cyniquement sur 
la solidarité nationale pour suppléer à la fiche de paye !

Aux Galeries Lafayette, c’est de 200 euros de plus par mois qu’il s’agit. Et combien d’attentes à ce niveau dans des milliers

d’entreprises ? En d’autres termes, la question n’est pas de savoir comment ces entreprises peuvent 
faire pour augmenter le Smic,

mais comment font 
des millions de salariés pour vivre avec les salaires qui sont les leurs aujourd’hui.

Rigueur pour les plus modestes

Dans nombre de milieux, qui veulent que 
la victoire de la gauche ne soit qu’un changement d’équipe pour une même politique

économique, 
la rigueur (pour les plus modestes) est érigée en dogme. Mais la réalité, c’est qu’un pays de bas salaires, comme


la France le devient, est un pays qui s’appauvrit. 
C’est bien la peine, comme le font chaque mois 
les économistes, de surveiller

comme le lait sur le feu les indices de la consommation des ménages, pour faire ensuite comme si cela n’avait aucun rapport

avec les politiques salariales.

À Rome en fin de semaine, François Hollande semblait assez satisfait d’avoir pu parler croissance. Hier, dans une interview

au Journal du dimanche, Bernard Cazeneuve, le ministre délégué aux Affaires européennes, rejetait « l’austérité à perpétuité ». Soit,

mais faudrait-il alors accepter l’austérité maintenant ? La croissance ne se décrète pas, et il ne s’agit pas davantage, comme

Nicolas Sarkozy prétendait le faire, d’aller « la chercher avec les dents », avec les résultats que l’on sait. La croissance ça commence

avec ceux dont l’argent ne va pas à la spéculation, mais irrigue immédiatement l’économie réelle. La croissance, 
elle est au bas

de la fiche de paye et c’est la pierre 
de touche d’une politique de gauche, pour la justice, 
et pour une autre dynamique.

 

–> A lire aussi dans notre édition de ce lundi:

  • Un grand ras-le-bol, des doléances raisonnées : après des années de diète, le gouvernement peut donner

l’exemple en décidant, ce mardi, de donner un réel coup de pouce au Smic. Une mesure de justice sociale, mais aussi

une façon de répondre à la crise, en grande partie provoquée par la politique d’austérité

  • « Pas question d’une pichenette de 2%« , Pierre Laurent, secrétaire national du PCF
  • L’état de grâce fini pour Hollande et le gouvernement, la lutte continue
  • « Augmenter les salaires, une réponse à la crise« , le point de vue de Pascal Debay, membre de la commission exécutive

de la CGT

–> La carte des mouvements sociaux de l’Humanité.fr

Communiqué du PCF

 

Publié dans Austerite, F. Hollande, France, Front de Gauche, l'Humanité, Luttes, POLITIQUE, Pouvoir d'achat, Salaires | Pas de Commentaire »

La contraception d’urgence entre en campagne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 juin 2012

 

 

La contraception d’urgence entre en campagne dans France 2012-06-22contraceptionL’Institut national de prévention et l’éducation

pour la Santé (Inpes) lance à partir de ce vendredi

sa première campagne de communication sur

la contraception d’urgence.

Entretien avec Thanh Le Luong, directrice générale

de l’institut.

Pourquoi une campagne spécifique à la contraception

d’urgence?

Thanh Le Luong. La démarche s’inscrit d’abord dans la stratégie

de campagne sur la contraception lancée en 2007. Ici, nous sommes

partis du constat que le niveau d’information sur le sujet était

très insuffisant. Dans le dernier Baromètre Santé de 2005, 40% des personnes interrogées ne connaissent pas le délai

d’efficacité de la contraception d’urgence. Et ceux qui pensent le connaître sont 90% à se tromper. L’image de la « pillule

du lendemain » est trompeuse par exemple, puisqu’il est possible d’agir dans les cinq jours suivant un rapport non-protégé.

Et comment comptez-vous faire changer les points de vue sur le sujet ?

Thanh Le Luong. L’objectif c’est d’abord de montrer que le délai est plus long que ce que l’on croit habituellement. A travers

des spots radios et des bannières web destinées à un public de jeunes filles, nous espérons aussi, à l’INPES, les amener

vers notre site, www.choisirsacontraception.fr, afin de les orienter ensuite vers des professionnels. Les spots radio sont

construits sur un mode humoristique (nous ne voulons pas culpabiliser qui que ce soit), en décryptant ce qui se passe dans

la tête d’une jeune fille après un rapport non-protégé. Ces spots seront diffusés sur des radios « jeunes ».

Vidéo : un spot de savoir choisir sa contraception

http://www.dailymotion.com/video/xly3hl

sur dailymotion.com

Spot « Oubli de pilule / La banque » par Inpes

On parle de « contraception d’urgence », mais de quoi s’agit-il exactement ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, SANTE | Pas de Commentaire »

Pour Jean-Luc Mélenchon, François Hollande et son gouvernement ont capitulé devant Mme Merkel

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 juin 2012

 

Pour Mélenchon, Merkel a pris le pas sur Hollande en Europe

*

*

Pour Jean-Luc Mélenchon, François Hollande et son gouvernement ont capitulé devant Mme Merkel dans Jean-Luc Melenchon lecandidatz_0-300x258Angela Merkel est parvenue à imposer ses vues sur l’Europe

et François Hollande s’est rendue à la discipline budgétaire

imposée par le traité européen dit « Merkozy ». C’est ce que

pense Jean-Luc Mélenchon au vu des dernières annonces

du sommet Monti-Hollande-Merkel et Rajoy de vendredi.

Pour l’ex-candidat du Front de gauche à la présidentielle , Hollande et

son gouvernement « viennent de capituler, d’accepter la règle de

Mme Merkel qui en plus se fiche d’eux. » 

Lors de l’émission « Le grand rendez-vous Europe I-TELE/Le Parisien-Aujourd’hui en France », le leader du Front de gauche a

qualifié de « mystification », l’accord vendredi à Rome entre la France, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie pour le déblocage

de 120 à 130 milliards de fond européen en faveur de la croissance, et l’adoption restreinte de la taxe sur les transactions

financières. Une péccadille alors que l’Allemagne est en passe d’imposer le traité de discipline budgétaire à l’ensemble de

la zone euro. Le co-président du Parti de gauche en veut pour preuve le fait que le Parlement allemand s’apprête à adopter

le traité de discipline budgétaire le 29 juin, au moment même où se tient le sommet européen de Bruxelles (28, 29 juin).

Victoire par KO du gouvernement CDU-CSU

Lors de ce sommet européen, « on aurait dû poser sur la table la nécessité de renégocier le traité, eh bien c’est ce jour-là

que Mme Merkel décide de faire passer au Bundestag, avec l’appui des socialistes allemands, le traité (de discipline budgétaire)

tel qu’il est. C’est la victoire par KO du gouvernement allemand CDU-CSU contre le gouvernement socialiste français » et

François Hollande « est en train de se faire avoir mais avec son consentement ».

« Arrêter de raser les murs »

« Il est persuadé qu’on peut s’arranger comme il le faisait à la tête du PS » alors que « là, il s’agit des intérêts des puissances

économiques, il s’agit de rapports de force entre les nations » a encore déclaré M. Mélenchon estimant que face à l’Allemagne,

« il faudrait peut-être arrêter de raser les murs ».

humanite2010_logo-300x82 dans POLITIQUE24 juin 2012

Voir la vidéo sur itele.fr

 

Publié dans Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Pierre Laurent rappelle à François Hollande ses engagements en faveur de la renégociation du traité Sarkozy-Merkel

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 juin 2012

 

«Résistez !»

L’appel du PCF à Hollande contre l’austérité

 

Pierre Laurent rappelle à François Hollande ses engagements en faveur de la renégociation du traité Sarkozy-Merkel dans Austerite 20120621-aux_actes_ciroyens-300x168Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, a lancé,

mercredi, lors d’un meeting à la Mutualité, à Paris,

un appel à la mobilisation contre le traité Sarkozy-Merkel,

rappelant à François Hollande ses engagements en faveur

de sa renégociation.

« Résistez ! Donnez-vous du temps et de la force, tournez-vous vers

les Français et les parlementaires ! » Par ces mots, Pierre Laurent

a lancé un appel au président de la République à ne pas céder aux sirènes de l’austérité, qui se font de plus en plus fortes

à mesure qu’approche le sommet européen des 28 et 29 juin prochains.

Une politique de rigueur stricte

C’est à l’occasion du meeting de clôture de la conférence nationale de son parti, mercredi soir, à Paris, salle de la Mutualité,

que le secrétaire national du PCF a, devant plusieurs centaines de militants, rappelé à François Hollande ses engagements à

propos du traité Sarkozy-Merkel : « Vous-même avez considéré qu’avec ce traité, il ne serait pas possible de mener votre politique,

celle que vous avez promise aux Français. » « Or, s’est-il inquiété, on nous dit aujourd’hui qu’il pourrait ressortir intact du sommet

européen et qu’on se contenterait d’y ajouter quelques mesures dites de croissance. » Et d’estimer qu’il y a là « une contradiction »

dans laquelle « nous ne pouvons pas rester », puisque « tout dans ce traité va contredire cette ambition de croissance ».

Ce texte, signé en mars par le duo Sarkozy-Merkel, mais non encore ratifié, soumettrait en effet les États à une politique de rigueur

stricte, en vue de la réduction des déficits, avec contrôles et sanctions à la clé, limitant d’autant la souveraineté budgétaire

des parlements nationaux. Et les derniers signaux envoyés par François Hollande sont plus mitigés que la renégociation à laquelle

il s’était engagé : « Nous devrons (…) y mettre tous les instruments qui peuvent, et avec modification du traité ou pas de

modification du traité, être efficaces », a-t-il, par exemple, expliqué la semaine dernière à Rome. Selon Pierre Laurent, « il se

murmure aussi que la France pourrait inscrire sa ratification au Parlement dès les premiers jours de juillet ».

« La France doit ouvrir des changements en Europe »

Une situation inacceptable pour le dirigeant communiste, qui juge que « la victoire de la gauche en France doit ouvrir

des changements en Europe ». « Nous ne pouvons pas avoir chassé Sarkozy et gouverner demain avec son traité », précise-t-il.

Les parlementaires du Front de gauche, au Sénat comme à l’Assemblée, ne ratifieront donc pas un texte qui n’aurait pas été

« réellement changé », a-t-il prévenu. Plus encore, le PCF appellera « ces jours-ci, s’il le faut, à se mobiliser pour pousser

les parlementaires dans leur ensemble à ne pas ratifier ce traité ».

[Lire la suite]

hqhd1-300x150 dans F. Hollande

Publié dans Austerite, F. Hollande, France, Front de Gauche, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, Pouvoir d'achat | Pas de Commentaire »

Aube dorée, sombre crépuscule

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 juin 2012

 

Aube dorée, sombre crépuscule

 

Aube dorée, sombre crépuscule dans Austerite arton17058-0ab2dPar Yann Fiévet

Le 17 juin dernier, la Droite conservatrice a remporté les élections législatives

en Grèce. Aussitôt et partout les Bourses se sont redressées – certes pour

quelques heures seulement – pour marquer la satisfaction des « milieux »

financiers de constater que leurs intérêts ne seront pas menacés par le pouvoir

politique resté fidèle à l’orthodoxie européenne en la matière. Les éditorialistes

les moins critiques ne s’y sont pas trompés : aux quatre coins de l’Europe « communautaire », ils ne craignent pas d’affirmer

que les Grecs ont eu la sagesse de voter pour la poursuite de la politique d’austérité. L’audience du parti nazi dénommé

« Aube dorée » suscite beaucoup moins leurs prolixes commentaires. Et que dire de la multiplication des agressions contre

les immigrés africains de ces derniers mois en Grèce ? Il l’ignore tout bonnement. La campagne médiatico-politique anti Grèce

et anti Grecs orchestrée au cours de la dernière année était déjà emblématique de l’échec de l’Europe. Les poussées racistes

et xénophobes qui affectent désormais la société grecque ne font que confirmer la défaite cuisante de l’idéal démocratique

européen.

Les Grecs doivent donc payer. Leur inconséquence fiscale, leur laxisme légendaire et la prévarication de leurs dirigeants.

Christine Lagarde l’a dit : les petits africains qui ne vont pas à l’école sont plus à plaindre que ces Grecs geignards. Et en

matière de gros sous et de moralité fiscale ou financière la patronne du FMI fait autorité. Dans le monde manichéen dessiné

pour le vulgum pecus, on oppose à l’envi les fourmis méritantes et les cigales insouciantes. Il est définitivement admis par

l’homme de la rue que le peuple grec appartient à la seconde engeance. Et tant pis si la réalité mérite mille fois mieux que

ce trivial caniveau. Tant pis si le mot austérité n’a pas de sens tant que l’on ne dit pas comment on entend appliquer la rigueur

qui en découle. L’austérité, demain comme hier, ne rimera pas avec justice sociale. On ne touchera pas à la colossale sinécure

des armateurs grecs. Eux ne se contentent pas d’oublier de payer leurs impôts : ils en sont exonérés ! On va continuer de

renflouer les banquiers grecs et les banquiers d’ailleurs trop engagés dans la dette grecque. On va amputer encore

« le salaire minimum » et les maigres retraites. Oui, les « petits » grecs doivent payer.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

Publié dans Austerite, EUROPE, Grece, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Smic : Le vrai « coup de pouce » serait de 0,6 %, soit 8,10 euros par mois. Pas de quoi boucler les fins de mois !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 juin 2012

 

Smic : Le vrai La hausse du Smic serait limitée à 2 %. Mais, selon le quotidien

économique Les Echos,  cette hausse constituera en grande partie

une anticipation de la revalorisation 1,4 % qui devait intervenir

en janvier 2013.

Le « coup de pouce » annoncé par François Hollande tout au long

de la campagne présidentielle, sera en fait de 0,6 %,

soit 8,10 euros par mois. Pas de quoi boucler les fins de mois !

 

La « hausse raisonnable » du Smic s’annonce très limitée

 

Matignon n’a pas cherché à démentir le coup de pouce au Smic de 2% mentionné par Les Echos

ce vendredi matin. Less services du Premier ministre évoque juste une hausse « raisonnable »

à compter du 1er juillet prochain. Pas de quoi rassurer les syndicats.

L’entourage de Jean-Marc Ayrault a indiqué ce matin qu’une réunion technique consacrée à ce sujet, qui était prévue

en fin de matinée à Matignon, avait été annulée pour cause de Conseil des ministres. « Mais cela n’empêche pas

les discussions de se poursuivre », a-t-on ajouté. Promesse très attendue de François Hollande, le coup de pouce

au Smic sera dévoilé mardi aux partenaires sociaux, réunis en Commission nationale de la négociation collective.

Un décret sera pris le lendemain pour que la hausse s’applique dès juillet aux salariés concernés, environ un sur dix.

Pressions du patronat

En coulisses, les pressions se font plus insistantes du côté du patronat pour limiter à tout prix une hausse du Smic. Jeudi,

la CGPME a réclamé « une suspension du coup de pouce envisagé », estimant qu’il mettrait « en danger » des milliers de petites

entreprises. Même faible, un coup de pouce fera peser un « risque sérieux sur l’emploi », affirme aussi la présidente du Medef,

Laurence Parisot.

L’hypothèse énoncée par Les Echos d’une hausse de 2% irait dans le sens des représentants des patrons. Car ce mini-coup

de pouce serait un trompe l’oeil. La hausse constituerait en grande partie un à-valoir sur la future revalorisation légale qui doit

intervenir le 1er janvier, à savoir l’inflation constatée depuis la dernière augmentation, soit 1,4%. Le « vrai coup de pouce » serait

donc de 0,6%, écrit Les Echos.

Déception en vue pour les salariés

[Lire la suite sur humanite.fr/]

421583_287158604672926_100001363671692_703195_2063966032_n dans Politique nationale

 

Publié dans Emplois, Politique nationale, Pouvoir d'achat, Salaires | Pas de Commentaire »

FMI (affameurs)…. G20 (Gfaim)….

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 juin 2012

*

FMI (affameurs)…. G20 (Gfaim)….

*

FMI (affameurs).... G20 (Gfaim).... dans FMI

Vu sur : Moissac au Coeur  21 juin 2012

*

Publié dans FMI "affameur des peuples" | Pas de Commentaire »

123456...14
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy