Auchan City Tourcoing : la CGT dénonce un management par la terreur

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 janvier 2017

 

Cliquer sur l’image pour lire l’article

Capture.PNGAuchanTourcoing

Publié dans CGT, Discriminations, France, SOCIAL, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

Allemagne : Pays riche et vieillissant, adepte de l’austérité, cherche infirmier européen pauvre pour emploi au rabais (Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 juin 2015

 

ALLEMAGNE

Pays riche et vieillissant, adepte de l’austérité,

cherche infirmier européen pauvre pour emploi au rabais

 

Captureinfirmiere

  Avec une population vieillissante, l’Allemagne manque

  cruellement de main d’œuvre, en particulier

  pour travailler dans le secteur de la santé.

  Hôpitaux, cliniques, maisons de retraites et structures

  de soins à domicile recrutent massivement. Heureuse

  coïncidence : les agences de recrutement disposent

  d’un vivier d’infirmiers venus de l’est et du sud

  de l’Europe.

Des personnels soignants souvent très qualifiés qui cherchent à échapper à l’austérité ou à la pauvreté.

Mais entre des salaires bas, des contrats de travail aux clauses abusives et l’absence de droits sociaux,

l’Allemagne n’est pas un eldorado. Loin de là.

« Nous ne pouvons pas vous offrir un pays de cocagne en Allemagne, parce que cela n’existe pas ! ». Cette phrase,

aux allures de slogan hostile aux migrants, figure sur un avenant au contrat de travail. Un contrat que s’apprêtent

de signer des infirmiers bulgares recrutés par une agence d’intérim allemande. Les futurs soignants sont prévenus :

« En Allemagne, tout est tourné vers une société de la performance. Cela signifie que l’on doit fournir

chaque jour 100 % de ses capacités », est-il inscrit en gras. Les autres clauses du contrat de travail ne sont guère

plus avenantes. L’employé devra payer des sanctions financières de 3000 à 5000 euros s’il divulgue à un tiers

ses conditions d’emploi et de formation, ou s’il rompt le contrat avant la première année de l’embauche.

Cette « amende » sera immédiatement exigible et encaissée par une firme de recouvrement bulgare.

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

Publié dans Allemagne, Discriminations, Emplois, EUROPE, Liberalisme, SANTE, Syndicats | Pas de Commentaire »

Le groupe Air Liquide condamné à plus de 700 000 € pour ses pratiques discriminatoires à l’encontre des militants de la CGT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 avril 2015

CGT Nord

 

CaptureFNICCGT

 

  Le groupe Air Liquide condamné à

  plus de 700 000 € pour ses pratiques

  discriminatoires à l’encontre

  des militants de la CGT

 

 

Loin des discours pompeux et mensongers d’un « dialogue social » inexistant, quotidiennement les militants CGT

sont souvent les premières cibles de la vindicte patronale, subissant la répression, la discrimination

pour leur action de défense des sala­riés.

Mais un jour ou l’autre, il faut rendre des comptes : la direction d’AIR LIQUIDE paye pour ses actes.

En 2008, une consultation nationale des élus et manda­tés du groupe Air Liquide montre des situations anor­males,

quant à l’évolution salariale et professionnelle d’élus et mandatés CGT…

 

Lire la suite

Publié dans CGT, Discriminations, droit du travail, Justice, LIBERTES, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Incitations à la haine, racisme, intox : des élus et cadres du FN se lâchent (Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 janvier 2015

EXTRÊME-DROITE

 

Incitations à la haine, racisme, intox :

des élus et cadres du FN se lâchent

 

par Sophie Chapelle  – 23 janvier 2015

 

manifbeaucaire

  Depuis les attaques contre la rédaction

  de Charlie Hebdo, des policiers

  et le supermarché casher à Paris,

  des élus et des cadres du FN se lâchent :

  mensonges, propos islamophobes,

  incitations à la haine, voire même apologie

  de terrorisme se sont diffusés sur les réseaux

sociaux, sur fond de tentative de récupération politique.

Voici un petit florilège de ces messages qui prennent pour cible, en vrac, les « fellouzes »,

les « gamins de banlieue », Christiane Taubira ou « les fascistes de gauche ». L’apparente

« dédiabolisation » vantée par certains médias semble bien lointaine…

Arrivera t-elle à tenir ses troupes ? Marine Le Pen, présidente du Front national, s’essaie à une certaine

retenue dans ses propos depuis les attentats du 7 janvier qui ont frappé des journalistes, policiers

et citoyens de confession juive. Dans un entretien au Monde, elle récuse «  tout amalgame » entre

« nos compatriotes musulmans attachés à notre nation et à ses valeurs » et « ceux qui croient pouvoir

tuer au nom de l’islam » [1]. Elle n’a pu cependant s’empêcher au lendemain du massacre de rappeler

qu’elle proposerait, si elle était présidente, un référendum sur la peine de mort. Avant de ressortir l’arsenal

de mesures prônées de longue date par le FN, à commencer par la réforme du code de la nationalité

avec la suppression du droit du sol, la suspension « immédiate » de Schengen et la déchéance de nationalité

pour « les binationaux condamnés pour des faits délictuels ou criminels ».

 

peinedemortwillem

  Qu’en est-il des propos des cadres, élus et candidats du FN,

  depuis le 7 janvier ? Sont-ils nombreux à tenir publiquement

  des discours islamophobes à l’instar d’Aymeric Chauprade,

  eurodéputé FN, qui a publié le 14 janvier une vidéo

  dans laquelle il affirme que

  « la France est en guerre avec des musulmans » ?

  « Une cinquième colonne puissante vit chez nous et peut

   à tout moment se retourner contre nous en cas de

  confrontation générale », ajoute t-il en se référant à la montée

   du nazisme dans les années 30. L’eurodéputé a été désavoué

  par Marine Le Pen qui a annoncé qu’Aymeric Chauprade n’était

  plus son conseiller international et demandé aux cadres du parti

de ne pas relayer cette vidéo polémique [2].

Sa nièce, la députée Marion Maréchal-Le Pen, s’est cependant empressée de la diffuser sur twitter le 20 janvier.

Ce pied de nez à l’autorité de la présidente du FN cache en réalité bien d’autres propos islamophobes,

antisémites ou xénophobes tenus par des élus, candidats et cadres du parti. Des membres qui n’ont de cesse

de lier islam, immigration, délinquance et terrorisme. Un échantillon de ces réactions a été relevé par le site

L’Entente, dont l’objet est d’observer le FN. Accrochez-vous…

[Lire la suite sur Basta !]

Le FN soutient Chauprade et sa théorie d’une 5e colonne islamiste

 

Publié dans Discriminations, Extreme-droite, F-Haine, France, Montée du fascisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Des actes islamophobes sont à déplorer, mais l’extrême-droite reste, pour l’instant, marginalisée (Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 janvier 2015

AMALGAME

Des actes islamophobes sont à déplorer,

mais l’extrême-droite reste, pour l’instant, marginalisée

 

par Ivan du Roy 12 janvier 2015

 

marche1201

  Plus de trois millions de personnes

  ont manifesté en France pour les libertés

  et contre le terrorisme, ce 11 janvier,

  après les attaques sanglantes perpétrées

  par trois militants djihadistes

  contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo

  puis un supermarché casher.

 

Malgré un contexte propice aux amalgames et aux discours stigmatisant les musulmans,

les tentatives de récupération de l’extrême-droite sont demeurées vaines.

Plusieurs actes islamophobes ont cependant été recensés.

« Les journalistes au bûcher, les barbus au bûcher ! ». Le slogan a été entendu par plusieurs journalistes

et photographes lors du rassemblement de Beaucaire (Gard) auquel participaient principalement

des militants du FN, estimés au nombre d’un millier, et transformé en meeting par Marine Le Pen.

Dans d’autres villes, des militants d’extrême droite ont tenté quelques apparitions, le plus souvent en vain.

A Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), le 7 janvier au soir, des militants du Parti de la France

(PDF, fondé par l’ancien cadre du FN Carl Lang) ont tenté d’exhiber des pancartes islamophobes

(« Islam dehors », « Stop Islam ») lors d’un rassemblement à la mémoire des victimes des deux attaques.

Ils ont dû être évacué par les forces de l’ordre suite à l’hostilité de la foule (lire l’article du site

antifasciste La Horde).

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

Publié dans Basta!, Discriminations, Extreme-droite, F-Haine, France | Pas de Commentaire »

Après le décès de Francesca, à la gare de Lille, le 1er janvier (communiqué de presse)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 janvier 2015

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Après le décès de Francesca, à la gare de Lille, le 1er janvier

 

Francesca, petite Roumaine, est morte à l’âge de deux mois à la gare Lille-Flandres le 1er janvier 2015.

Sa famille vit dans des conditions inimaginables à quelques centaines de mètres de là. Les services

sociaux avaient alerté les pouvoirs publics sur la précarité de cette situation et demandé une mesure

d’hébergement. Ce signalement est resté sans suite et sans réponse alors qu’au pied de la cité

administrative, les mètres carrés de la rotonde (ancien centre d’hébergement) sont vides.

Il faut ouvrir davantage de places d’hébergement d’urgence pour accueillir et protéger les personnes qui

vivent à la rue dans le Nord – Pas de Calais, quelles qu’elles soient. Le Préfet délégué à l’égalité des

chances, Monsieur Kléber Arhoul, chiffre lui-même le besoin à 400 places.

Nous constatons qu’il n’y a pas de volonté des pouvoirs publics de traiter la question des bidonvilles. Pas

de volonté, si ce n’est des décisions brutales, erratiques, arbitraires de démantèlement de campements et

d’évacuation de leurs occupants, censés disparaître ! Ces mesures ne servent à rien et ruinent les petits

acquis engrangés par ces familles en termes de travail, de scolarisation, de santé…

Des associations, des partis et des collectifs de citoyens ne cessent de dénoncer ces expulsions sans

solutions, d’interpeller les pouvoirs publics et s’efforcent d’agir solidairement et fraternellement avec les

familles.

En 2015, il faut que cessent les demandes d’expulsions indécentes et qu’enfin l’État et les collectivités

locales de notre territoire engagent la construction de politiques d’accueil et d’insertion avec les personnes

concernées. C’est une question de survie pour beaucoup d’entre elles. C’est une question de dignité pour

notre société.

Les signataires appellent à un rassemblement pacifique pour une minute de silence, dimanche 4 janvier à

11h devant la gare Lille Flandres.

Premiers signataires (le 2 janvier 2015) :

Amnesty international, ATD Quart Monde Nord – Pas de Calais, Cimade Régionale Nord/Picardie, Fédération

Nord – Pas de Calais du MRAP, Fondation Abbé Pierre, Collectif Les Morts de la Rue, Ligue des droits de

l’Homme région Nord – Pas de Calais, Médecins Solidarité Lille.

Agir, Atelier Solidaire, Association Ardlfm de Tourcoing, Collectif Roms d’Hellemmes, Collectif Solidarité Roms

de Lille-Métropole, Collectif citoyens loossois, la Solidarité Roubaix, Collectif de solidarité aves les Roms de

Roubaix, Collectif Roms Citoyen et Solidaire Tourcoing vallée de la Lys, Collectif « soleil 59/62″, La Pierre

Blanche Lille, Di mini teatro EELV NPdC, EcoLoos, Parti communiste français, Parti de Gauche de LIlle

Métropole, TOP Théâtre de l’Opprimé.

Mathieu Asseman, enseignant, Nawal Badaoui, Laurent Baldovino, professeur des écoles, Marguerite-Marie

Béghin, Docteur E. Boez, Damien Boone, Martine Boone, Marie-Noëlle Briand, Pierre Brice, Jean-François

Cauche Consultant-Lille, Claire Cleenewerck, Serge et Annie Charton, Colette Chevrolet, Michel Clinke, Julie

Costa, Anne Cordier, Bernadette Courtin, Caroline Cranskens, Geneviève Cresson, Monique Debrabander,

Elisabeth Debuchy, Marie Delay Educatrice Specialisée/ chomeuse, Marie Christine Delestrez, Danièle et

Fernand Deperne, Stéphane Devulder, Anne Dhalluin, Maita Dubois , Eric Duetthe, Dominique Dumontet,

Maria-Rosa Dzair, David Fombelle, Melanie Fombelle Parmentier, Guy Fournier, Dr Marie Laure Frys,

Marguerite George, Pierre Guerrini, Georges Hassomeris, Monique Héliot, Sophia Hocini, Yann Lafolie,

Philippe Lagatie, Catherine Lancelle, Christine Lariviere, Thérèse Levêque, Philippe Martin, Christine Mathieu,

Bruno Mattéi, Jean-Luc Munro, André-Claude Parmentier, Marie-Françoise Penet, Sylvie Pinot, Dominique

Plancke, Françoise Poisson, Martine Puzin, Rafier Jean-Pierre Ligue des droits de l’homme Rhône-Alpes, Dr

Michèle Razemon Pédiatre, Séverine Romanowski, Marie-Odile et Michel Roussel, Jacqueline Ruckebusch, Dr

Chantal Samaille, Françoise Szybowicz, Agnés Taillefer, Carmen Tonitza, Pierre Tourbier, Bertrand Verfaillie,

Régine et Philippe Vérein, Georges Voix, Stéphane Vonthron

 

A lire l’odieux message raciste de Jean-Yves Narquin, maire F-Haine de Villedieu le Château :

Bébé rom mort gare Lille-Flandres le tweet d’un élu FN fait polémique

Publié dans Discriminations, France, Sans Papiers - Immigration, SOCIETE | 1 Commentaire »

Ouverture de la chasse aux pauvres dans la municipalité UDI de Saint-Ouen

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 décembre 2014

 

Défense de nourrir les…S.D.F. !

 

Eugénie Barbezat – 19 décembre 2014 - humanite.fr

 

A Saint-Ouen, la nouvelle municipalité vient d’instaurer le délit de solidarité pour les locataires

des logements sociaux. Opposer les pauvres aux plus pauvres, une stratégie bien à droite !

 

saint-ouen

 

  Des locataires de la résidence Dhalenne,

  gérée par Saint-Ouen Habitat Public se sont

  indignés en découvrant, le 15 décembre

  des notes d’information au caractère

  pour le moins surprenant qui s’affichent

  depuis quelques jours dans les halls

  d’immeuble des logements sociaux

  de Saint-Ouen.

 

  L’office d’Habitat Public menace tout simplement 

  de sanctions,

  pouvant aller jusqu’à l’expulsion

  ses locataires qui viendraient en aide aux sans-abri

  ayant trouvé refuge dans les halls d’immeubles.

 

 

Des termes particulièrement choquants

Sur les affichettes, il est indiqué texto qu’il est interdit aux locataires de « fournir tout élément

de logistique ou de nourrir les sans-abris ». Une injonction qui dépasse le cadre légal puisque la loi

ne prévoit aucune sanction pour avoir offert à manger à quelqu’un.

Réactions des élus d’opposition 

Les élus de gauche de la ville ont aussitôt dénoncé « ce message » et demandé à Christian Deglarges,

le tout nouveau président de l’Office HLM et à William Delannoy, maire de Saint-Ouen de le retirer

immédiatement et de « s’en expliquer publiquement ».

[Lire la suite]

 

Publié dans Discriminations, France, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Répression syndicale : comment les directions d’entreprises entravent l’action collective des salariés (Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juin 2014

 

DROIT DU TRAVAIL

Répression syndicale : comment les directions d’entreprises

entravent l’action collective des salariés

 

par Ivan du Roy  - Basta ! – 2 juin 2014

baillon

En matière de respect des droits des travailleurs, la France est plutôt

bien placée, comparé aux États-Unis ou à d’autres pays européens,

comme la Grèce ou le Royaume-Uni. Mais l’exercice du droit syndical

y semble de plus en plus compliqué : discriminations salariales à l’encontre

de syndicalistes, licenciements abusifs de grévistes, pressions ou censures

se multiplient.

Un salarié sur cinq ne dispose pas de représentant du personnel, alors que le gouvernement envisage

de remettre en cause les seuils de représentativité. Et plus de 40% des salariés estiment que le fait

d’être syndiqué est un inconvénient. Décryptage avec le chercheur Étienne Pénissat.

Basta !  : Qu’entend-on par répression ou discrimination syndicales ?

Etienne Pénissat [1] : La discrimination consiste à pénaliser un salarié par rapport aux autres,

par un salaire inférieur, l’absence de promotion ou un licenciement, parce qu’il est syndiqué. Elle fait partie

d’un répertoire d’actions patronales qui vise à dissuader l’engagement syndical. On peut parler

de répression lorsque les directions d’entreprises entravent l’action collective des salariés : restreindre,

voire empêcher, l’exercice du droit de grève, ne pas organiser d’élections professionnelles, ne pas réunir

les différentes instances de représentation du personnel, interdire la diffusion de l’information syndicale

ou refuser d’accorder les moyens requis par la loi (heures de délégations, panneau d’affichage syndical…).

Cette répression peut aussi prendre la forme de pressions, voire de menaces, à l’encontre

de syndicalistes ou de personnes sollicitées pour se présenter sur une liste. Ce type de pressions

se développe en particulier depuis la loi de 2008 sur la représentativité syndicale.

Comment mesurer ces entraves à l’action syndicale ?

Ces pratiques, souvent illégales, sont difficiles à mesurer. Et malheureusement, l’appareil statistique

est assez lacunaire. Il n’y a aucun rapport officiel en France sur ce type de discrimination.

Avant, nous connaissions le nombre de salariés protégés [délégué du personnel, délégué syndical, ndlr]

qui faisaient l’objet d’une demande de licenciement, ainsi que le nombre de recours des employeurs

auprès de l’inspection du travail et les arbitrages du ministère. Depuis 2003, nous ne disposons plus

de ces données. Excepté pour les condamnations pénales, nous n’avons pas de chiffres sur l’activité

des tribunaux en matière de traitement des infractions aux droits syndicaux et de représentation

des salariés. Toutefois, on sait, par exemple, que 25% des établissements de plus de 20 salariés

ne disposent pas d’instances représentatives du personnel (IRP). Cela signifie qu’en France,

près d’un salarié sur cinq – 17% exactement – n’est pas représenté dans son entreprise ! C’est encore

le cas dans 10% des établissements de 50 à 100 salariés.

[Lire la suite sur Basta !]

Illustration ajoutée par nous

Lire également :  Valls  et Rebsamen oseront-ils suspendre le droit d’expression des salariés ?

Creative Commons License

 

Publié dans Discriminations, droit du travail, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

« le FN ennemi des pauvres, des chômeurs et des enfants »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juin 2014

 

le #FN ennemi des pauvres, des chômeurs et des enfants

 

Publié par Gauche de Combat

antisocial

 

  La délibération du rapport n° 32 approuvant le règlement des activités périscolaires

  « qui réserve l’accès du service aux seuls enfants dont les deux parents travaillent,

  viole, selon A. Couquet, le principe jurisprudentiel d’égal accès au service public ». (source)

 

C’est en ses termes qu’un conseiller municipal Front de Gauche de Béziers, Aimé Couquet,  vient d’alerter le préfet de l’Hérault. Il l’interpelle également, selon le journal cité en lien, sur d’autres irrégularités, comme la diminution à postériori d’une subvention de 364 950 euros au centre communal d’action sociale (CCAS), ainsi que la mise à disposition d’un agent communal au commissariat de police, « sans contrepartie financière »,

Voilà qui en dit long, comme l’analyse plus en profondeur Matthieu Lépine, sur la stratégie du Front National…

« Le Front national se présente, et est malheureusement constamment présenté par une grande partie des médias, comme une formation politique se souciant des classes populaires. Au Front de gauche, comme ailleurs, nous n’avons pourtant de cesse que de dénoncer cette supercherie et d’en prouver l’absurdité.« 

[Lire la suite]

 

Publié dans Democratie, Discriminations, Droits de l'Enfant, Droits de l'homme, Extreme-droite, F-Haine, France, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Chassez ces Roms que les bourgeois ne sauraient voir…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2014

 

« La gravité de cette note interne de la police contre les Roms,

c’est sa banalité »

 

la-voix-des-rroms

  Au micro de l’Humanité.fr, Saïmir Mile, le président de « La voix des Rroms »

  revient sur la publication dans la presse d’une note interne de la police

  parisienne donnant pour consigne

  « d’évincer systématiquement les familles roms vivant dans la rue »

  et d’en effectuer « le recensement ».

 

Au delà de son caractère discriminatoire et illégal, il dénonce la banalité de ce type de mesures que subissent

les Roms au quotidien.

[Lire la suite]

Paris : la police veut « évincer » les Roms des beaux quartiers

 

Une police «qui recense les Roms sous prétexte de prochaines opérations d’éviction et d’assistance

n’est pas une police d’un État démocratique», s’est insurgé mardi, l’association La Voix des Roms.

 

« La jurisprudence est très claire : aucun contrôle de police ne peut être effectué en ciblant une personne

en fonction de son apparence ou de sa nationalité réelle ou supposée », indique un haut magistrat.

 

Publié dans Discriminations, Droits de l'homme, France, Racisme - Xenophobie, SOCIETE | Pas de Commentaire »

12345
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy