• Accueil
  • > Recherche : crotte chien

Résultats de votre recherche

La preuve par la crotte de chien !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 juin 2012

 

Surveillance

Un fichage génétique pour tracer… les crottes de chiens 

 

La preuve par la crotte de chien !  chien-84401Par Agnès Rousseaux

Les chiens devront-il bientôt présenter leur permis génétique pour circuler dans

les rues ? Non, ce n’est malheureusement pas un canular…

La municipalité de Jérusalem vient d’annoncer la création d’un fichier génétique

des chiens, pour lutter contre les déjections qui souillent les trottoirs de la cité.

Ce fichage devrait permettre de remonter de la crotte au chien, puis du chien aux

propriétaires qui ne remplissent pas leurs obligations.

Une étude a été lancée pour étudier la faisabilité de ce projet. Les propriétaires

des 11 000 chiens de la ville seront ensuite convoqués chez les vétérinaires pour

un prélèvement de salive de leur animal de compagnie.

Reste à savoir quel sort sera réservé aux chiens non fichés, touristes ou ayant fait le mur : seront-ils soumis au prélèvement

de salive ou interdits de séjour ? Un test génétique coûte environ 150 shekels (31 euros) selon le quotidien Haaretz, et l’amende

sera de 750 shekels (154 euros). Le test d’excrément pourrait être un moyen rapide et efficace de renflouer les caisses

des collectivités locales. On se demande pourquoi Claude Guéant, le roi du fichage, n’y avait pas pensé !

La preuve par la crotte de chien existe déjà aux États-Unis. Une entreprise spécialisée, PooPrints, vend cette solution miracle

aux propriétaires d’immeuble et de résidence, pour « prévenir à la source les problèmes de déjections canines » (sic). L’échantillon

de salive canine fait partie du contrat de location, et vient alimenter le fichier génétique de la résidence. Résultat : une réduction

presque immédiate de 75 % de la pollution canine sur la propriété, promet l’entreprise. Dans le Minnesota, certains propriétaires

sévissent : après une deuxième condamnation par les experts génétiques de la déjection canine, l’animal incriminé n’a plus

le droit de vivre dans le périmètre concerné.

Face à ce problème majeur [1], des réponses radicales s’imposent : PooPrints rappelle sur son site que l’Agence de protection de

l’environnement des États-Unis place les excréments de chien dans la même catégorie sanitaire que les produits chimiques toxiques,

du fait du nombre de bactéries qui y prolifèrent. Une raison de plus sans doute pour construire à l’échelle planétaire un fichier

génétique de ces dangereuses sources de contamination. Bientôt un fichier pour les humains qui se soulagent contre un mur ?

Source : Basta!  13 juin 2012

 

A lire :  sur futura-sciences : Mieux que le gaz de schiste, la crotte de chien !

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy