Bernard Thibault : « Pour nous, la note, ce n’est pas un Triple A, c’est un Triple Zéro »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 août 2011

Accueil 26 août 2011 – Yves Housson

La CGT délivre un « triple zéro » à la politique du gouvernement


Bernard Thibault :

 

«Pour nous, la note, ce n’est pas un Triple A, c’est un Triple Zéro».

Bernard Thibault, qui faisait ce vendredi sa rentrée devant la presse,

a livré en ces termes l’évaluation faite par la CGT de la politique

gouvernementale face à la crise.

Pour le secrétaire général de la première centrale syndicale française, qui doit être reçu

lundi après midi par François Fillon, le paquet de mesures de «rigueur» annoncé mercredi

«s’inscrit dans la droite ligne des réformes précédentes», telles celle des retraites ou la

Révision générale des politiques publiques.

 

Il rejoint les plans adoptés ailleurs en Europe, une Europe «plongée dans la pire des situations depuis plusieurs

décennies avec plus de 23 millions de chômeurs», et où «la seule réponse des dirigeants repose sur l’adoption

de mesures d’austérité, la pression sur les salaires, la réduction des services publics, de la sécurité sociale,

des pensions, un durcissement des conditions de travail et de vie».

«Il ne peut y avoir de consensus sur de telles bases», a tranché le leader de la CGT, évoquant les mesures

Fillon, qu’il s’agisse d’une taxation des plus riches relevant «uniquement de la symbolique politique», du maintien

du dogme de la suppression d’emplois dans la fonction publique, de l’accès aux mutuelles santé rendu plus

onéreux…

«Il peut y avoir «front commun» pour s’attaquer aux marchés financiers, ajoute-t-il, mais certainement pas pour

leur obéir et faire passer la pilule auprès des salariés». Quant à la «règle d’or» de l’équilibre budgétaire que

Nicolas Sarkozy voudrait voir inscrite dans la Constitution, ce n’est rien d’autre qu’une

«supercherie qui se transformerait en règle de plomb pour amplifier les réformes antisociales». 

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

 

Conférence de presse de rentrée de la CGT

banniererentree_2011 dans ECONOMIE

Chiffres du chômage L’emploi en miettes

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, Politique nationale, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Les immigrés, héros d’une bande dessinée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 août 2011

Les immigrés, héros d’une bande dessinée  dans BD logo-huma 23 août 2011 – Marie Barbier

lesmigrantsweb.jpg

Éditée par une association, les Migrants racontent des histoires ordinaires

d’immigration,  présentées ensuite dans les écoles.

Une belle initiative pour valoriser les origines.

« Utiliser les mémoires des uns pour faire grandir les autres. » C’est le pari de l’association Paroles d’hommes

et de femmes qui raconte en bande dessinée des destins d’immigrés (1). Ce sont des histoires comme il en

existe tant en France. Des figures ordinaires devenus héros le temps d’une bulle.

Après un premier tome consacré à la Picardie, celui-ci s’attache à suivre des « parcours franciliens ».

Six destins d’hommes et de femmes venus de tous les continents. Ces histoires représentent un an de travail.

Six mois pour recueillir les récits, autant pour les dessins. « On travaille avec les témoins depuis longtemps,

raconte Florence Brethes, l’un des deux écrivains publics chargés d’écrire ces biographies. Notre parti pris est

de rester dans le récit à la première personne, ce sont leurs mots à eux. »

Le texte est ensuite soumis à deux bédéistes. « Ce n’est pas une bande dessinée classique, explique Kiel,

dessinateur. Chaque histoire compte huit planches dans lesquelles il faut incorporer le texte, c’est un compromis

difficile, mais le texte est notre priorité. » Le résultat est une BD assez bavarde : pas de bulles ici, mais un récit

à la première personne qui entoure le dessin.

« On donne un rôle éducatif aux migrants et on aide les jeunes à se construire en les valorisant »

Frédéric Praud

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

iranii3m.jpg


(1) Les Migrants, parcours franciliens par F. Praud, F. Brethes, H. Horsali et Kiel, 51 pages, 21 euros.


En vente sur le site de l’association :  www.parolesdhommesetdefemmes.fr


Publié dans BD, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

La santé des Français principale victime du plan d’austérité gouvernemental ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 août 2011

Lu sur : La santé des Français principale victime  du plan d'austérité gouvernemental ? dans Austerite dazibaoueb_logo_70026 août 2011

publié par reineroro (Démineuse De Tapettes à Gruyère et Pourfendeuse De Cornichons.)

 

La santé des français principale victime

du plan d’austérité gouvernemental ?

Auteur : Slovar - Source : Slovar les Nouvelles

 

Fillon dans France

L’annonce « tonitruante » de taxe exceptionnelle sur les plus riches a permis

au gouvernement de ne pas s’étendre sur le relèvement important de la taxe

sur les contrats santé des mutuelles et compagnies d’assurances.

Décryptage d’une décision lourde de conséquences !

 

 

En termes de solidarité face à la dette, François Fillon s’avère être le digne héritier de Joseph Caillaux ministre

des finances de Clémenceau qui déclarait : « Faites payer les pauvres ! Bien sûr, les riches ont la capacité de

supporter des impôts plus lourds, mais les pauvres sont tellement plus nombreux »

Et oui, entre créer une nouvelle tranche d’impôts sur les plus riches d’entre nous et taxer un peu plus la santé

de tous les français, le gouvernement n’a pas eu la moindre hésitation. En effet, écrit Viva Presse :

« (…) La « taxe sur les riches » rapportera 200 millions d’euros, alors que la nouvelle taxation brutale des

garanties santé qui touchera l’ensemble des Français, s’élèvera à 1,2 milliards d’euros (…) »

On peut trouver trace de cette décision dans le communiqué publié sur le portail du gouvernement sous forme

de deux petites lignes : « Suppression de l’exonération partielle de taxe spéciale sur les conventions d’assurance

pour les contrats solidaires et responsables »

C’est à dire ?

Jusqu’à présent, l’état appliquait : « une fiscalité différente en fonction des caractéristiques de la complémentaire

santé afin de rendre cohérente sa politique de maitrise des dépenses de santé (…) » Cette fiscalité s »appliquait

aux : contrats de complémentaire santé solidaires et responsables

Définition : « L’organisme assureur ne doit recueillir aucune information médicale auprès de l’assuré,

les cotisations ou les primes ne sont pas fixées en fonction de l’état de santé de l’assuré l’assureur doit respecter

l’esprit du parcours de soin, notamment en ne remboursant pas les franchises, la part du ticket modérateur

majoré ou les dépassements d’honoraires des spécialistes consultés en dehors du parcours de soin. Le contrat

doit intégrer certains remboursements minimum tels que le Ticket Modérateur sur les consultations, la pharmacie,

les actes techniques ou le forfait hospitalier. il doit prendre en charge deux actes de prévention parmi une liste

définie le 8 juin 2006 (conformément à l’article R 871-2 du code de la Sécurité sociale) ».

Définition complète sur le site Devis Mutuelle

Ce type de contrat qui couvre aujourd’hui plus de 90% des assurés avait déjà subit le 1 janvier 2011,

un prélèvement de 3,5%. Ce qui avait permis à l’état d’empocher 1,1 milliard d’euros. Or, le gouvernement vient

de décider de le porter à … 7% !

Coût de l’opération chiffré par la Mutualité Française : « (…) Tous comptes faits, cette nouvelle taxe coûtera donc

2,2 milliards aux complémentaires santés dès 2012 et donc aux ménages (…) » qui précise que :

« (…) la simple augmentation de cette taxation et l’évolution que l’on connait des dépenses de santé laissent

présager des augmentations au minimum de l’ordre de 5% (…) ».

[Lire la suite sur : dazibaoueb.com/]

Publié dans Austerite, France, Politique nationale, SANTE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Dépendance/perte d’autonomie : Quel mépris gouvernemental !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 août 2011

b19.png 26 août 2011

Dépendance/perte d'autonomie :  Quel mépris gouvernemental ! dans POLITIQUE secu_tout-au-long-de-la-vie

 

Dépendance/perte d’autonomie :

Quel mépris gouvernemental !

 

 

Dépendance/perte d'autonomie : Quel mépris gouvernemental !

Après avoir exclu les personnes en situation de handicap

contrairement à l’engagement de Nicolas Sarkozy en 2007,

le premier ministre vient de reporter à 2012 les décisions

attendues pour la dépendance des personnes âgées.

C’était sensé être une des priorités de la seconde partie du

quinquennat :

une ministre et une secrétaire d’état, quatre groupes de travail, trois mois de pseudo-débat…

Tout cela au final pour ne rien annoncer !

Pourtant la perte d’autonomie est une vraie problématique qui impose des choix de société et

une autre considération du pouvoir. L’attitude actuelle du gouvernement laisse le champ libre

aux assurances et aux financiers pour aggraver encore la situation financière des familles.

A l’opposé, le PCF et le Front de Gauche proposent le développement des réponses de service public

et le remboursement à 100% par l’assurance maladie de la prise en charge de la perte d’autonomie.

 

Publié dans POLITIQUE, Politique nationale, SANTE, SERVICES PUBLICS, SOCIETE | Pas de Commentaire »

23ème Journée à Malo : 5 500 personnes pour la rentrée politique des communistes du Nord

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 août 2011

Source : PCF Nord

Malo 2011 : Une initiative réussie !


Dans la presse (La Voix du Nord) :

POLITIQUE | Hier, 5 500 personnes ont déferlé à Dunkerque. Pour la plage, mais

aussi pour la rentrée politique des communistes du Nord.

« Le meeting, on n’y va pas. Ça fait dix ans qu’on vient, il y a trop de monde,

alors va se contenter de la plage.

 

» Irène, 78 ans, de Somain, a le sourire aux lèvres. La 23e Journée à la mer des communistes du Nord,

elle l’attendait avec impatience. « J’ai pris le bus avec mes amies, aujourd’hui c’est journée détente. »

Onze heures, à Malo-les-Bains. Quelque 5 500 personnes, venues de tout le département, descendent

des bus, investissent la digue et les abords de la salle de spectacles du Kursaal.

« On est là pour faire bouger les choses. On ne gagnera pas par la rue, mais par la politique », lance Paul,

45 ans, de Wattrelos, drapeau rouge sous le bras. Dans le Kursaal, un bon millier de personnes, militants

pour la plupart, écoutent Fabien Roussel, secrétaire fédéral du Nord du PCF, pour la rentrée politique du parti.

« Ouvrons le débat, avant que la règle d’or ne signe notre soumission aux financiers !

Exigeons de vraies mesures, pas celles annoncées mercredi, qui font le jeu des « mégariches » », lance-t-il,

avant d’entonner L’Internationale. Des pétitions sont signées. Rassemblées, elles seront déposées à

l’Assemblée nationale. Midi. Fin du meeting, place à la plage.

« Pour nous, cette journée, c’est aussi et surtout l’occasion d’aller à la mer, on y va une fois par an ! »,

lance Frédérique, 39 ans, les pieds dans le sable. Coiffeuse, elle est venue de Lille avec ses enfants.

« On ne part jamais en vacances, alors pour deux euros, j’ai foncé. »

À Malo-les-Bains, la plage était couverte par les familles, venues des quatre coins du département.

Le meeting a, lui, rassemblé un millier de personnes.

- PHOTOS JEAN-CHARLES BAYON

 

malo_2pt dans POLITIQUE malo_3_pt

 

Publié dans PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Des militants communistes envahissent les bureaux parisiens de Standard & Poor’s

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 août 2011

b19.png

L’agence de notation Standard & Poor’s envahie !

sarkofillonsecouchentdevantlesmarchs.jpgAu lendemain des annonces gouvernementales présentant un nouveau plan

d’austérité pour satisfaire les marchés financiers, des militants communistes

ont envahi les bureaux parisiens de l’agence de notation Standard & Poor’s

pour dénoncer ce coup de force contre la démocratie.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, et Brigitte Gonthier-Maurin, sénatrice des Hauts-de-seine,

participaient à cette action coup de poing.

Voir les autres photos

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Luttes, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Éducation nationale : Rassemblement devant l’Inspection Académique de Lille, mercredi 31 août à 11 H

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 août 2011

Reçu par courriel

Lille :

Éducation nationale : Rassemblement devant l'Inspection Académique de Lille, mercredi 31 août à 11 H dans Education nationale casse_du_service_public-b2d73

 

Mercredi 31 août, l’Inspecteur d’Académie annoncera,

au cours d’un Groupe de Travail Carte scolaire, 

les mesures d’ajustement qu’il aura décidées.

 

Mercredi 31 août, à 11 H, des collectifs de défense de

l’École publique et des comités de salut public,

soutenus par le SNUipp et la FSU, organisent

un rassemblement devant l’Inspection Académique 

pour exiger de l’Inspecteur d’Académie :

 

  • des moyens pour l’école
  • l’abandon des fermetures de classes
  • l’abandon des suppressions de postes

A l’issue du rassemblement, un pique-nique républicain est prévu.

« L’heure est plus que jamais à la poursuite de la mobilisation »


Publié dans Education nationale, Luttes | Pas de Commentaire »

« 22 ans de CDD… »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 août 2011

Source : http://www.filoche.net/ – 25 août 2011

URL de l’article : http://www.filoche.net/2011/08/25/22-ans-de-cdd%E2…

22 ans de CDD…

On retiendra cette semaine, l’incroyable nouvelle :  un facteur corrézien, Jean-Claude Vialle, a vécu 

22 ans de contrats à durée déterminée à la Poste. Et il a fallu qu’il aille en justice  pour obtenir du

Conseil de prud’hommes de Tulle la condamnation de La Poste pour « comportement fautif »,

une requalification de ses contrats précaires en CDI à temps complet de 1976 à 2001 et recevoir

une réparation tardive et bien limitée pour un total de 36.577 euros

« Un nombre très important » de ces CDD « présentaient des irrégularités », il lui avait aussi été

imposé, pendant 3 ans, un « contrat à durée indéterminée à temps partiel »

qui « présentait les mêmes désagréments » selon le jugement des prud’hommes. Toute une vie

de travail suspendue au court terme, hachée d’incertitude, avec un lourd préjudice financier.

Il s’agit « d’une discrimination évidente à l’emploi » inacceptable de la part de la Poste,

dont les « résultats financiers sont toujours positifs depuis 2005 ».

« La Poste, malgré une direction des ressources humaines disposant de tous les moyens juridiques

et humains, a un comportement fautif en ignorant, volontairement ou pas, de nombreux éléments

du droit social ».

Comment une telle infraction au droit peut-elle exister ? Comment des DRH et employeurs peuvent-ils

être cyniques et irresponsables vis-à-vis de leurs salariés à ce point ? D’autant que à la Poste ce n’est

pas la première fois.

Une autre affaire de CDD est en cours devant le conseil des Prud’hommes de Cahors : deux factrices et

une guichetière lotoises ont cumulé des centaines de contrats sans être embauchées en CDI.

Les syndicats estiment que « des dizaines de milliers de postières et postiers pourraient légitimement

obtenir la même régularisation pour leurs années de précarité totalement illégales ».

Il s’agit d’une grave délinquance patronale. Et cela fait partie des cas où il faut militer pour que

la répression soit infiniment plus sévère, car seules les sanctions lourdes peuvent décourager le patronat

d’agir ainsi. Trop facile de diffuser la précarité artificiellement comme moyen de chantage, de pression,

et de s’en sortir au cas par cas avec une petite réparation financière.

De façon plus générale, la précarité, c’est comme les termites, ça ronge les pieds du meuble du CDI,

mais il y a encore 85 % de contrats en CDI, il reste un meuble à défendre ! Dans un programme commun

dont la gauche aurait tant besoin pour gagner, il faut instaurer une limitation stricte des contrats précaires,

par le nombre et dans le temps, par exemple pas plus de 5 % dans les entreprises de plus de 20 salariés

– sauf circonstances exceptionnelles et autorisation préalable de l’inspection du travail – pour faire face

aux seules et strictes exigences temporaires de surcroît de travail et de remplacement de salariés absents.

Gérard Filoche

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Brésil : Nouvelles violences contre les Guarani

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 août 2011

Source : Survival France25 août 2011

URL de cet article : http://www.survivalfrance.org/actu/7628

Des hommes de main détruisent un camp indien au Brésil

 

Un homme guarani. Des hommes de main ont envahi un camp de Guarani au Brésil.

 

Un homme guarani. Des hommes de main ont

envahi un camp de Guarani au Brésil.

 © Survival

 

 

Des hommes de main ont envahi un camp de Guarani au Brésil.

Les envahisseurs auraient menacé les Guarani de la communauté de Pueblito Kuê et détruit leurs maisons,

forçant les Indiens à fuir dans la forêt.

Un Guarani a déclaré :

‘Ils ont détruit notre camp, ils ont brûlé nos affaires, nous avons dû fuir’.

Certains parmi les Indiens sont retournés dans le camp où la situation reste tendue,

ils craignent de nouvelles attaques.

Cette violence fait suite au retour des Indiens sur leur territoire ancestral, au début du mois.

C’était la troisième fois que cette communauté guarani tentait de récupérer ses terres volées et

occupées par les éleveurs.

Leurs terres spoliées pour faire place à des fermes d’élevage et à des plantations de soja et

de canne à sucre, de nombreux Guarani vivent dans des conditions épouvantables dans des

réserves surpeuplées ou des campements de fortune le long des routes.

La restitution de leurs terres aux Indiens est sous la responsabilité des autorités brésiliennes

mais le processus est sans cesse retardé. Il n’est pas rare que des communautés guarani décident

de réoccuper leurs terres avant que le gouvernement ne les leur restitue officiellement.

Les Guarani ont un attachement profond à leur terre qui est pour eux à l’origine de toute vie ;

privés de leur terre, ils sont confrontés à des taux alarmants de malnutrition, de suicide et de violence.

56 Guarani auraient été assassinés au cours de l’année dernière.

Ils sont souvent menacés après avoir réoccupé leurs terres, et certains leaders guarani,

comme Marcos Veron, ont été assassinés.

Télécharger le rapport, de Survival aux Nations-Unies sur la situation dramatique des Guarani (en anglais).

 

Publié dans Bresil, Peuples indigenes | Pas de Commentaire »

Allain Leprest : Poignants adieux « à l’ami, à l’artiste, au camarade »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 août 2011

Allain Leprest : Poignants adieux 25 août 2011 - Dominique Widemann

Allain Leprest.

L’adieu à un « sacré coco », l’au-revoir à un ardent poète

 

hommageallainleprestweb.jpg

C’est dans sa ville d’Ivry-sur-Seine qu’on eu lieu mardi les obsèques

du poète Allain Leprest, en présence d’une foule très émue.

(Photo : Pierre Trovel)

Le ciel, ce mardi 23 août, était accablant. On ne pouvait pourtant lui renvoyer toutes les métaphores de la

désolation qui hantait les cours rassemblés dans le modeste cimetière Monmousseau d’Ivry. Allain Leprest,

qui s’est donné la mort la semaine dernière à Antraigues, avait choisi de reposer là, sollicitant en ce lieu

« une petite maison » selon les termes du message qu’il avait adressé au député maire de la ville,

Pierre Gosnat. Un message, précisait ce dernier, qui devait lui être remis « le moment venu ». C’est le moment

et près de deux mille personnes, proches et lointains admirateurs d’Allain Leprest, ses enfants Fantine et Mathieu,

tant d’autres prénoms, se frôlent de la démarche incertaine que confère le chagrin.

Sur l’esplanade du cimetière, plusieurs livres d’or sont soutenus de dais bleus. Une même teinte d’horizon

entoure une grande photo du poète. Á son pied des gerbes flamboient. Sur les rubans qui les lient s’inscrivent

les dédicaces d’« Antraigues qui pense à toi », de la CGT d’Ivry, des communistes de Seine-Maritime,

de l’Atelier d’écriture du Picardie . des dahlias trinquent en couleur avec un kil de rouge posé plus loin sur

du granit, malpoli comme il faut. À l’écart d’un cercueil que l’on aurait voulu ne pas voir.

C’est dans sa douloureuse proximité que de successifs hommages seront rendus au poète, en belles paroles,

à hauteur de cette dignité qu’Allain Leprest promettait de témoigner lorsqu’il aurait rejoint 

« le parking des allongés ». C’était dans sa chanson Quand j’étais mort. C’était pour rire. Pierre Gosnat rappelait

l’arrivée d’Allain Leprest à Ivry en 1985, sur la suggestion de Jean Ferrat qui souhaitait sortir de la galère

le jeune chanteur et compositeur « inconnu mais plein de talent » qu’il avait découvert. Toute une vie s’ensuivit,

au jour le jour de la poésie, d’amours et d’amitiés, de partages et d’engagements. Allain Leprest, né dans le

voisinage ouvrier de Rouen, avait tôt adhéré au Parti communiste. Il savait, s’agissant de la vie des humbles,

de quoi il en retournait. Plutôt que de l’abandonner, il l’ennoblissait des joyaux de ses vers qui ne négligeaient

rien, lançant de sa voix rauque des perles vers les cieux depuis le comptoir du coin de la rue.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

Lire les textes des témoignages en cliquant -->ici

 

Publié dans Culture, Hommages, Musiqe | Pas de Commentaire »

123456
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy