• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 6 juin 2012

Chanson en hommage à Émilienne Mopty

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juin 2012

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube.com

par

Family Affair a écrit et composé la chanson L’Émilienne à la demande de Jean-Luc Mélenchon

et a offert son concert en ouverture du meeting de Billy Montigny.

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube.com

par

 

Publié dans Front de Gauche, Hommages, Musiqe | Pas de Commentaire »

Dans le Pas-de-Calais, terre des « boyaux rouges », la victoire du Front de Gauche est à portée de main

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juin 2012

 

FRONT DE GAUCHE

Législatives : Pas-de-Calais, un tiercé gagnant ?

 

Dans le Pas-de-Calais, terre des Même si les médias nationaux se focalisent

sur l’affrontement Le Pen-
Mélenchon

à Hénin-Beaumont, le Front de gauche voit

beaucoup plus grand avec l’espoir de faire

élire trois députés dans ce département où

il n’en compte aucun. Reportages.

 

Le surnom les « boyaux rouges », donné aux habitants du Pas-de-Calais et dont l’origine se perd dans la nuit des temps,

trouvera-t-il une signification nouvelle à l’issue des élections législatives des 10 et 17 juin ? Le département est en effet

scruté à la loupe par la plupart des médias nationaux en raison de l’affrontement singulier dont l’une des circonscriptions

est le théâtre depuis quelques semaines : celle d’Hénin-Beaumont, où se retrouvent face à face Marine Le Pen,

la présidente du Front national, et Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, tous deux anciens candidats

à l’élection présidentielle, le 22 avril dernier.

Le PCF demeure solidement implanté

Mais, pour emblématique que soit ce duel, l’enjeu ne se limite pas aux frontières de cette circonscription. Les ambitions du

Front de gauche vont au-delà, avec l’objectif de faire élire possiblement pas moins de trois députés (Jean-Luc Mélenchon

à Hénin, Jacky Hénin à Calais et Bruno Troni à Lens-Avion) dans un département qui n’en comptait jusqu’alors aucun.

Avec la volonté de faire barrage à la droite et son extrême, quoi qu’il arrive. « Marine Le Pen ne peut espérer trouver de faille

entre le PS et nous au second tour », prévient Jean-Luc Mélenchon.

Terre de mineurs sans mineurs désormais, l’extraction du charbon ayant pris fin tout comme la confection du textile,

le Pas-de-Calais reste un département ouvrier. Le Parti communiste y demeure solidement implanté, disposant d’un total de

11 conseillers généraux sur 77 à l’issue des cantonales de 2010, de 4 élus régionaux sur les 41 dévolus au Pas-de-Calais

– sans compter l’élue du Parti de gauche (PG), Laurence Sauvage – et d’un sénateur, Dominique Watrin. Mais, depuis 1997,

les communistes ne disposent plus d’aucun député sur les quatorze sièges que comptait jusqu’alors le département à

l’Assemblée nationale (il en restera douze à l’issue du redécoupage pour ces élections), quand le PS truste à lui seul

douze élus, l’UMP détenant les deux derniers.

Une hégémonie socialiste aujourd’hui sérieusement bousculée par les ambitions du FN, qui parie sur l’hémorragie des emplois,

l’affaiblissement de la droite et les divisions du PS englué dans les affaires judiciaires qui frappent plusieurs de ses élus.

Dans ce contexte, l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon a accru la mobilisation déjà forte

des communistes sur le terrain pour redonner l’espoir à gauche.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, Legislatives 2012, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Législatives : le 10 juin, coup de barre à gauche pour garantir les changements attendus

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juin 2012

 

Législatives : le 10 juin, coup de barre à gauche

 

Législatives : le 10 juin, coup de barre à gauche pour garantir les changements attendus dans Front de Gauche 6-6

Les premiers pas de François Hollande et du nouveau gouvernement

ont ouvert l’espace pour une réorientation des politiques publiques.

Seul un groupe parlementaire solide du Front de gauche peut garantir

les changements attendus. 

Les urgences sociales frappent à la porte de l’Élysée. Hier encore, plusieurs centaines

de militants CGT de Midi-Pyrénées se sont rassemblées devant la préfecture à Toulouse

« pour exiger une vraie politique industrielle ». La semaine dernière, le syndicat avait

déjà remis au premier ministre une liste de 46 entreprises en redressement ou en

liquidation, soit près de 45 000 emplois menacés.

L’addition salée laissée par le pouvoir sarkozyste exige donc du nouveau

gouvernement des réponses rapides. Les premiers pas du nouveau chef de l’État

ont symboliquement ouvert un nouveau paysage politique en France et en Europe. À partir du 17 juin, la nouvelle majorité

parlementaire qu’auront choisie les Français devra répondre aux exigences sociales. Les futurs députés seront notamment au

cœur du bras de fer entre salariés et patronat, entre l’exercice de la souveraineté nationale et la pression des marchés financiers.

À cet égard, les menaces récurrentes de plans sociaux, cachés sous le tapis par la droite avant la présidentielle, constitueront

l’épreuve du feu pour la nouvelle majorité. Et en premier chef, le ministre socialiste du Redressement productif, Arnaud Montebourg,

qui promet d’« ouvrir des discussions fermes » avec les dirigeants des entreprises qui menacent de 
licencier, tout en prophétisant

d’« encaisser des échecs ».

Travail législatif et luttes sociales

Hier, Pierre Laurent, président du conseil de campagne du Front de gauche, a évoqué la nature du « coup de pouce » au Smic

envisagé par le gouvernement socialiste. « Il semble qu’on parle de 46 centimes l’heure d’augmentation », a-
t-il affirmé.

« Nous, on est plutôt à 2 euros de l’heure en plus. On est loin du compte dans les propositions gouvernementales », a ajouté

le secrétaire national du PCF.

Autre ambiguïté du nouveau pouvoir socialiste sur un sujet décisif  : ses velléités de ramener le déficit public à 3 % du PIB en 2013,

tout en refusant l’austérité. « La contradiction va grandissant entre la prétention à mener des politiques de croissance et le maintien

de politiques d’austérité », a commenté, lundi, Pierre Laurent à l’issue de sa rencontre avec François Hollande. La « fermeté sur la

renégociation » de ce pacte de rigueur budgétaire est, selon lui, « l’une des questions clés de l’attitude de la France dans le G20,

sans laquelle le discours sur les nécessaires politiques de croissance serait vidé de son sens ».

Dans ce contexte, le poids électoral du Front de gauche à l’Assemblée nationale sera déterminant pour orienter

le travail législatif dans le prolongement des luttes sociales. Ce sera le cas sur la question des retraites, pour

lesquelles il sera la seule force politique à l’Assemblée nationale à exiger son retour à soixante ans pour tous et

à taux plein. Enfin, le Parlement sera le lieu du débat politique indispensable sur les solutions pour sortir de la crise.

Là encore, le Front de gauche est porteur de nombreuses propositions comme la réorientation de la politique

du crédit en faveur de l’emploi avec la création d’un pôle financier public, ou encore la refonte des statuts et missions

de la Banque centrale européenne.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Front de Gauche, Legislatives 2012, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Fabien Thiémé écrit à Jean-Louis Borloo

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juin 2012

 

Législatives 2012 : Lettre ouverte à Jean-Louis Borloo

 

Monsieur BORLOO,

          La campagne du 1er tour des élections législatives se termine maintenant dans 4 jours et j’ai pu constater que vous

n’avez fait aucun bilan de votre mandat écoulé sur tout ce qui touche aux enjeux de société et aux décisions importantes

que vous avez prises en votre qualité de Député mais surtout en tant que Ministre des gouvernements   successifs  pendant  

huit  longues  années   avec  d’abord  Jacques CHIRAC puis surtout Nicolas SARKOZY.

          Je vous demande donc de bien vouloir répondre sur les questions ci-dessous aux électeurs de la circonscription

qui sont en droit de connaître les choix faits par celui qui les représentait.

1)    Le Grenelle de l’Environnement.  Des intentions et des propositions ont été faites et largement commentées. Or après

vérification il s’avère qu’aucun décret d’application n’a été pris donc rien n’est applicable.

2)    En tant que numéro 2 du gouvernement, vous avez contribué à :

  • La fin de la retraite à 60 ans.
  • Un million de demandeurs d’emploi supplémentaire et  l’emploi industriel dévasté
  • 170 000 emplois supprimés dans la seule fonction publique d’état
  • De trop nombreuses fermetures de classes et des milliers de postes d’enseignements supprimés (70 000)
  • La privatisation de la santé avec la loi Bachelot et la détérioration de nombreux services publics indispensables

au bien être des familles

  • Le déremboursement massif de médicaments

Tout ceci, sans parler du pouvoir d’achat des françaises et français resté en berne pour ne pas dire en baisse.

Pourriez-vous donc, s’il vous plaît, dans un souci de démocratie et de transparence, apporter les réponses à ces questions.

Dans l’attente de votre réponse,

Recevez, Monsieur BORLOO, mes salutations républicaines.

                                                                               Fabien THIÉMÉ

 

Fabien Thiémé, maire de Marly, est candidat dans la 21e circonscription du Nord.

 

http://www.dailymotion.com/video/xrbtbd

sur dailymotion.com

par lobsduvalenciennois

*

Publié dans Front de Gauche, Legislatives 2012, PCF Nord, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Pierre Laurent sur LCI le 4 juin 2012

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juin 2012

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xrbvo2

sur dailymotion.com

par

 

Publié dans Legislatives 2012, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy