• Accueil
  • > Archives pour février 2014

« Pacte de responsabilité » : les contre-propositions de la CGT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 février 2014

 

« Pacte de responsabilité » : les contre-propositions de la CGT

 

Capturecgtpactederesponsabilité  Clic sur l’image pour agrandir

  La « négociation » entre syndicats et patronat

  sur le pacte de responsabilité débute ce vendredi.

  Un dialogue biaisé puisque le Medef a déjà obtenu

  son cadeau de plus de 30 milliards,

  avant les discussions sur les éventuelles

  contreparties. La CGT arrive à la table pour affirmer

  son désaccord sur ce pacte et proposer un tout autre

  projet. Documents.

  « Nous tenons tout d’abord à réaffirmer notre désaccord

  sur la façon dont le «pacte de responsabilité» a été mis

  sur la table sans aucune concertation ni avis des organisations

  syndicales de salariés » débute la CGT dans sa déclaration

  du jour.

 

« En clair, le président de la République annonce à la télévision qu’il donne un chèque supplémentaire de 30 milliards

d’euros aux employeurs et il nous demande aujourd’hui de négocier d’éventuelles contreparties » résume le syndicat,

particulièrement remonté. « La CGT n’a pas vocation à gérer le service après-vente du gouvernement. »

La CGT se réaffirme en opposition au «pacte», à la suppression des cotisations familiales comme à la logique de fond,

la réduction d’un «coût du travail» qui, ne profite pas à l’emploi, mais aux actionnaires. En plus des cadeaux au Medef,

la CGT dénonce la logique de réduction des dépenses publiques qui est non seulement mauvais pour l’économie,

mais en plus remet en cause notre modèle social.

Avec FO, la FSU et Solidaires, ils manifesteront d’ailleurs le 18 mars pour le dire à nouveau.

Des propositions en nombre

La CGT propose une véritable évaluation des aides publiques, fiscales et sociales aux entreprises.

« Quel contrôle public et social ? Quelle conditionnalité d’attribution ? Quelles sanctions en cas de non-respect

des conditions d’attribution ? ». La CGT propose également d’examiner « l’emploi public à l’aune du gain social

qu’il représente et non comme une source potentielle d’économies. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Boutin et la Manif pour tous poursuivent leur lobbying

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 février 2014

 

La Manif pour tous fait signer une charte aux futurs candidats

 

manif_8

  La Manif pour tous s’engage par procuration

  dans les municipales. Le mouvement invite

  les candidats à signer une « charte¹ des maires

  et des candidats aux élections municipales

  de 2014 » les engageant en particulier à

« préserver l’enfant de toute expérimentation basée

sur les concepts de genre, diffusés sous couvert de lutte contre les stéréotypes et pour l’égalité

homme-femme (…) » et même à « déléguer une personne en accord avec cette charte

dans les conseils des écoles ».

Les signataires prennent de plus l’engagement de soutenir aux élections sénatoriales des candidats

qui s’engagent à « abroger la loi mariage et adoption pour tous ».

Voir la liste des principaux signataires sur humanite.fr

¹  Une « Charte melting-pot » Front National et UMP

Une carte des signataires est disponible sur ce site. 

(un signataire à Maubeuge)

 

D’après Libération, dans les villes de plus de 50 000 habitants, 58% des signataires s’engagent

sous les couleurs du Front national et du Rassemblement Bleu Marine, 18% sous celles de l’UMP

et 24% sous une bannière divers droite.

Capturelibécapture d’écran

 

Appartenance politique des candidats

signataires de la Charte dans les villes

de plus de 50 000 habitants 

 

 

 

 

 

 

Lire également :

Municipales 2014 et LMPT : déjà 1000 candidats pour qui ne pas voter

 

Publié dans Extreme-droite, F-Haine, France, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

La crise ? Pas pour tout le monde !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 février 2014

 

Rentiers de tous les pays, réjouissez-vous !

 

Capturepactederesponsabilité

  Par Jack Dion

  Record historique pour les dividendes versés

  dans le monde, qui ont atteint 1030 milliards

  de dollars en 2013. Mais qui en profite ?

  En ces temps où l’ennemi à abattre, c’est la valeur

  travail et son  insupportable « coût », la nouvelle est

  passée inaperçue. C’est dommage, car elle vaut

  son pesant de bonus.

  Selon une étude de Henderson rapportée par Les Echos

  (24 février), pour la première fois, les dividendes versés

dans le monde ont dépassé les 1000 milliards de dollars

pour atteindre 1030 milliards de dollars. Champagne !

En soi, le résultat est impressionnant, mais la tendance l’est encore plus. En effet, alors que l’on rebat les oreilles

de la crise, des efforts à fournir, des sacrifices à partager, des boulons à visser, des bretelles à remonter, des ceintures

à resserrer et des vestes à retourner, que constate-t-on ? Que les dividendes ont progressé de 43% depuis 2009.

En somme, bourrasque ou pas, dérèglement ou pas, les rentiers et leurs familles se portent comme les oligarques

d’Ukraine ou d’ailleurs. Ils prélèvent une véritable dime sur l’entreprise.

Et les actionnaires bien de chez nous, les riches de souche hexagonale, comment vont-ils ? Bien, très bien, merci

pour eux. Avec 50 milliards de dollars de dividendes versés en 2013, la France se situe en troisième place,

juste derrière les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Autrement dit, une fois que l’on enlève les deux principales

places financières de la planète (Wall Street et la City),  Paris est la ville de toutes les opportunités pour actionnaires

en mal de rentabilité.

C’est bon à savoir, vu ce que l’on entend sur la santé des entreprises écrasées par les « charges » (celle du travail,

pas du capital, dont on ne parle jamais), l’avenir des riches tondus par le fisc, le sort des malheureuses banques,

et le manque d’« attractivité » d’un pays boudé par les capitaux, au point que le président de cette drôle

de République en est à faire des risettes au président du Medef sans obtenir le moindre remerciement en retour.   

En fait, les chiffres précités ne font que confirmer les résultats récents du CAC 40. Selon les dernières

statistiques, les profits de ces ténors sont passés de 59,8 milliards d’euros en 2012 à 73,6 milliards en 2013 (+23%),

et devraient atteindre 87,3 milliards (+19%) au terme de cette année.

[Lire la suite sur PCF Grésivaudan]

Article original

 

Publié dans ECONOMIE, France, Liberalisme | Pas de Commentaire »

Pierre Laurent sur BFMTV et RMC

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 février 2014

 

CapturePierre Laurent

  Le secrétaire national du PCF, a vu jeudi dans la nouvelle

  hausse du chômage annoncée la veille l’échec de politiques

  appliquées « depuis vingt ans ».

  Pierre Laurent a assuré qu’il y avait « beaucoup de

  mécontentement » parmi les socialistes eux-mêmes.

 

« Avec le Front de gauche, nous avons décidé d’inviter l’ensemble des organisations de gauche

à une réunion unitaire le 4 mars » pour « préparer une riposte de gauche ».

« François Hollande poursuit la politique de Nicolas Sarkozy, il va dans la même direction et pire, il en rajoute

une couche », a estimé Pierre Laurent ce matin sur BFMTV et RMC. « On donne des aides aux entreprises,

on ne contrôle pas l’utilisation de ces aides, on encourage des politiques de rentabilité qui favorisent

les dividendes et pas les salaires, on fait baisser la consommation et on se demande pourquoi ça ne marche pas ! »,

a déploré le responsable communiste. « On voit bien que François Hollande poursuit en la matière la même politique,

il propose même d’en rajouter avec le pacte de responsabilité », a poursuivi le sénateur de Paris.

« Faire entendre une vraie voix de gauche »

« Il faut faire complètement autrement », propose le numéro un communiste. Il faut « stopper l’austérité »,

et « remettre à plat toutes les aides qu’on distribue aux entreprises ». Pierre Laurent a cité le crédit impôt

compétitivité avec l’exemple du groupe Auchan qui touchera 120 millions d’euros.

« La seule chose qui va augmenter, c’est les dividendes » des actionnaires, a-t-il dit. Il a assuré qu’il y avait

« beaucoup de mécontentement » parmi les socialistes eux-mêmes. « Avec le Front de gauche, nous avons décidé

d’inviter l’ensemble des organisations de gauche à une réunion unitaire le 4 mars » pour « préparer une riposte

de gauche ». « Tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans les choix erronés du gouvernement actuel doivent

maintenant s’unir pour faire entendre une vraie voix de gauche », a-t-il insisté.

 

Voir l’intégralité de l’interview de Pierre Laurent sur BFMTV et RMC :

 

http://www.dailymotion.com/video/x1dkq78

sur dailymotion

 

Lire aussi :

Publié dans France, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le Medef en guerre contre les intermittents

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 février 2014

 

Unedic

Le Medef rêve d’intermittents payés au chapeau…

 

Captureintermittents

L’avant-dernière séance de négociations

sur la convention de l’assurance chômage

s’ouvre ce jeudi.

Une journée placée sous le signe de la mobilisation

avec de nombreux rassemblements à Paris,

devant le siège du Medef, et en province. 

 

 

 

« Êtes-vous favorable à la proposition du Medef d’en finir avec le régime des intermittents du spectacle ? » propose le Point dans un sondage à l’adresse de ses lecteurs. En 2003, un intermittent du spectacle, croisé dans une des nombreuses manifestations, brandissait une pancarte sur laquelle il avait écrit : « Pour faire des économies, tue un clown ! » Si les arguments du Medef n’ont pas varié d’un pouce depuis, la situation n’est plus tout à fait la même qu’il y a dix ans tant les salariés intermittents ont élaboré des contre-propositions.

 

Voir la vidéo :

Les propositions pour le régime des intermittents du spectacle (annexes 8 et 10)

présentées par le comédien Samuel Churin

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

[ ]

Un Medef qui se fait de plus en plus arrogant 

Il est évident que la réforme de 2003, adoptée par le Medef et la CFDT, n’a en rien résolu le déficit d’alors (estimé aux alentours de 800 millions, chiffre tout aussi invérifiable). Car ce n’était pas son propos. L’objet de cette réforme était bien de durcir les conditions d’entrée à l’assurance chômage pour les artistes et techniciens (507 heures sur 10 mois pour les techniciens, sur 10 mois et demi pour les artistes. Ce qui eut pour effet immédiat l’exclusion de dizaines de milliers d’artistes et de techniciens du système). Dix ans plus tard, le bilan est bien là : sur plus de 254 000 salariés intermittents qui ont cotisé en 2011, seuls 43 % ont bénéficié d’une journée d’indemnisation. Vous avez dit privilégiés ? En 2011, le salaire annuel moyen de ces mêmes salariés (artistes et techniciens confondus) est de 8 503 euros. Celui des seuls artistes de 4 869 euros. Quant au salaire annuel médian de l’ensemble des intermittents du spectacle, il est de 2 762 euros… Vous avez dit privilégiés ?

Voir la vidéo :

pourquoi le déficit des annexes 8 et 10 des intermittents du spectacle n’existe pas

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

Le 17 décembre 2013, Pierre Gattaz, actuel patron des patrons, déclarait sur le sujet : « Rien n’est tabou. Tout est à mettre sur la table. » Le passage à l’acte ne s’est pas fait attendre puisque au cours des négociations actuelles sur l’Unedic, le Medef n’a pas hésité à proposer la suppression des annexes 8 et 10 et, dans la foulée, celle de l’annexe 4 dont dépendent les intérimaires. Une provocation de plus de la part d’un Medef de plus en plus arrogant ? On peut penser que, de son point de vue, cette proposition est dans le droit fil de son raisonnement purement libéral. Dans la logique du Medef, il faut en découdre avec le système de l’assurance chômage. Les intermittents, et les intérimaires, deviennent dès lors les boucs émissaires d’un système à bout de souffle du fait de l’explosion du chômage. Selon la logique patronale, l’Unedic est déficitaire… à cause des chômeurs. Étonnant, non ? Et comme on ne peut pas tous les virer, commençons par nous attaquer aux plus fragiles, donc aux intermittents. Mais le Medef ne veut pas en rester là. Non content de vouloir faire basculer les intermittents dans le régime général, niant la spécificité de leurs métiers, il propose que le manque à gagner de ce scénario (estimé à quelque 300 millions) soit financé par l’État. Et non plus par la solidarité interprofessionnelle. Au (faux) prétexte mille fois brandi par le Medef : « Ce n’est pas à l’assurance chômage de financer la culture ! »

[Article complet sur humanite.fr]

Lire également :

 

Captureintermittentsmarseille  capture d’écran – Manif de Marseille

  Plusieurs milliers d’intermittents ont défilé aujourd’hui à Paris

  et en province, à l’appel de la CGT-Spectacle, de FO,

  de la coordination des intermittents et précaires, et du Syndeac

  afin de dénoncer un « projet violent et provocateur ».

Ils étaient 800 à Marseille, plus de 400 à Lille.

 

A Paris, ce cortège devait se joindre à celui des salariés du régime et des demandeurs d’emploi pour finir

devant le siège du Medef (7e arrondissement).

La représentation de « Madame Butterfly » à l’Opéra Bastille et la soirée de ballets « Cullberg/De Mille » à l’Opéra Garnier

ont été annulées, jeudi, en raison d’un préavis de grève. Des tournages à Paris, Lyon ou Marseille ont également

été interrompus pour cause de grève.

 

Publié dans Chomage, Culture, France, Liberalisme, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Condamnation de l’hôpital de Maubeuge après le suicide d’un détenu

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 février 2014

 

Condamnation après le suicide d’un détenu à Maubeuge

 

Captureprison maubeuge   capture d’écran

  Après la mort d’un jeune homme de 21 ans placé

  en quartier disciplinaire, le manque de surveillance

  médicale et les conditions de détentions sont montrées

  du doigt.

 

Fabien, 21 ans, s’est pendu aux grilles de sa cellule disciplinaire le 16 novembre 2006, juste avant sa libération. Il effectuait une courte peine au centre pénitentiaire de Maubeuge (Nord) : 18 mois, dont 6 avec sursis. Lundi, l’Observatoire international des prisons (OIP)  a fait savoir que le centre hospitalier de Sambre-Avesnois, en charge de l’accès au soin des détenus, a été condamné pour « faute » le 5 février à verser 15 500 € à la famille de Fabien. Le tribunal administratif de Lille pointe le manque de surveillance médicale d’un jeune homme dont le suicide était prévisible.

Dès l’arrivée de Fabien à la prison de Maubeuge, tous les voyants étaient déjà au rouge. Lors d’une précédente incarcération, le jeune homme avait fait une tentative de suicide. Le tribunal a relevé « l’état d’anxiété du détenu relevé à son arrivée » et « l’existence d’un risque suicidaire repéré dès le 28 décembre 2005 ». Souffrant de toxicomanie, d’insomnie et de dépression, Fabien faisait partie de ces personnes pour qui la détention est un calvaire.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

Deuxième condamnation de l’État en 4 mois pour un suicide à la prison de Maubeuge

Michel Foucault et l’archéologie de la prison

Publié dans INFOS, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Qualité de l’eau du robinet (enquête Que-choisir)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2014

 

Près d’un million et demi de Français boivent une eau du robinet

encore trop polluée

 

Captureeaupotable

 

  Si 98% des Français bénéficient d’une eau potable

  de bonne qualité, en progrès depuis deux ans,

  près d’1,5 million d’entre-eux reçoivent encore

  une eau trop polluée au robinet, a souligné mercredi

  l’association UFC-Que Choisir.

  En cause : l’agriculture (intensive, ndlr) qui est de loin

  la première responsable.

 

Par rapport à sa dernière carte de la qualité de l’eau en France établie en 2012, l’association de consommateurs

se réjouit que 280.000 Français supplémentaires bénéficient d’une eau conforme à la réglementation sur les six

critères étudiés (qualité bactériologique, teneur en aluminium, pesticides, nitrates, sélénium et radioactivité).

« Près de 98% » des Français ont donc « accès tout le long de l’année à une eau de bonne qualité », ajoute-t-elle.

En revanche, 1,48 million de consommateurs « continuent à payer pour une eau non conforme », regrette

l’association, qui s’appuie sur les résultats d’analyses publiés, commune par commune, par le ministère

de la Santé pendant deux ans.

Comme en 2012, l’agriculture (intensive, ndlr) est, « de loin », la première responsable

Un dépassement des normes ne signifie pas pour autant que l’eau n’est pas potable, a tenu à souligner,

lors d’une conférence de presse Olivier Andrault, chargé de mission à UFC-Que Choisir et qui a piloté l’étude.

« Il y a des marges de sécurité », a-t-il précisé, soulignant qu’il revenait aux mairies de décider de restreindre

la consommation.

Dans 63% des cas de non-conformité, l’eau arrive trop chargée en pesticides, en nitrates issus des apports

d’engrais et de fumure animale sur les cultures et en sélénium, un composant du sous-sol naturel mais toxique

apparaissant dans les cas de « surexploitation des nappes phréatiques ». Ces pollutions agricoles, les pesticides

étant les plus répandus, concernent potentiellement 900.000 consommateurs, principalement

« dans les zones d’agriculture intensive du quart Nord-Est de la France« .

Un tiers des pollutions proviennent de défauts dans le traitement de l’eau (surdosage en chlore ou dépassement

de teneur en aluminium). Quelque 500.000 Français, résidant majoritairement en zones rurales et de montagnes,

sont concernés par un problème dû « à la vétusté des réseaux ou le manque de surveillance » des équipements.

La radioactivité naturelle explique le reliquat de non-conformité (soit 4% des cas).

[Lire la suite sur humanite.fr]

Testez la qualité de l’eau de votre communne (Source Que-choisir).

Pour en savoir plus : consultez le communiqué de Que-choisir ou l’étude complète

Publié dans France, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Parlement européen : le rapport sur le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) enfin adopté

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2014

 

Un FEAD préservé voté au Parlement européen

 

Captureaidealimentaire

 

  Communiqué de presse Younous Omarjee,

  Patrick Le Hyaric, Marie-Christine Vergiat,

  Jean-Luc Mélenchon et Jacky Hénin –

  Strasbourg 25/02/2014

 

Le Parlement européen a adopté le rapport sur le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD).

Les députés Front de Gauche/Alliance des outremers se félicitent que ce débat se trouve enfin clos,

ce malgré la lenteur législative qui a pesé sur ce dossier et qui nous conduit à l’adopter

alors que l’hiver est déjà presque fini.

Les députés Younous Omarjee et Patrick Le Hyaric s’étaient opposés au consensus émanant de la commission

emploi et affaires sociales et qui voulait se contenter de 2,5 milliards d’euros. Lors du précédent vote

en plénière le 12 juin 2013, les députés de la GUE/NGL ont réussi à faire adopter un nouvel amendement

qui précisait clairement que le budget devait être maintenu à 3,5 milliards d’euros pour 7 ans.

Cet amendement a été adopté à la quasi-unanimité du Parlement européen, et le Conseil européen a dû

accepter ce montant de 3,5 milliards d’euros exigés par le Parlement européen.

La mobilisation des associations a permis d’éviter le pire et c’est une victoire dont elles peuvent être fières.

Mais on pourrait faire plus.

Alors qu’aujourd’hui un quart des personnes vivent sous le seuil de pauvreté dans l’Union européenne,

et que l’UE est la deuxième puissance économique mondiale, les moyens financiers ne manquent pas.

C’est la volonté politique qui fait défaut pour refuser  les plans d’austérité et mettre en œuvre

une réelle solidarité pour tous ceux et toutes celles qui vivent sur le territoire de l’UE.

Source

Publié dans EUROPE, Front de Gauche, Pauvrete, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Intervention de Patrick Le Hyaric sur l’emploi et la formation des jeunes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2014

 

Garantie jeunesse :

Intervention de Patrick Le Hyaric sur l’emploi

et la formation des jeunes.

 

Une discussion a eu lieu au Parlement européen à propos de la garantie jeunesse.

Patrick Le Hyaric a plaidé pour que ce projet devienne une vraie allocation d’étude, de formation, de logement

et d’aide à l’accès au travail et à l’emploi avec les moyens financiers indispensables pour y parvenir.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Patrick Le Hyaric

Publié dans EUROPE, POLITIQUE, SOCIAL, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Les ouvriers, ces travailleurs invisibles des temps modernes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2014

 

Le travail dans tous ses états

Les ouvriers, ces travailleurs invisibles des temps modernes

 

Captureouvrier

  Existe-t-il encore une classe ouvrière ? Oui et non.

  On dénombre encore 6 millions d’ouvriers

  mais ils sont quasi invisibles. À l’occasion du festival

  Filmer le travail, organisé à Poitiers mi-février,

  la question de la «représentation» des ouvriers a été

  mise en débat. Éclairage.

 

 

Captureouvrières  Dans la préface de leur ouvrage, Retour sur la condition ouvrière,

  Michel Pialoux et Stéphane Beaud rapportaient après avoir interrogé

  des étudiants en sociologie que ceux-ci estimaient le nombre

  d’ouvriers en France à 10 % de leur effectif réel.

  Une estimation largement erronée : leur nombre est encore

  d’environ 6 millions. Soit un actif sur quatre. Qui plus est, les traits

  « caractéristiques » de la condition ouvrière perdurent : précarité

  de l’emploi et de l’existence, travail pénible, faible perspective

de promotion, atteintes à la santé, espérance de vie réduite…

Pourtant, cette catégorie semble devenue invisible sur les scènes médiatique, politique et culturelle. Pour preuve,

elle n’occupe que 2 % seulement de l’espace médiatique, selon l’Observatoire des inégalités.

En un peu plus d’un demi-siècle, la France est passée d’une économie fondée sur l’agriculture et l’artisanat

à une industrie dominante avant de connaître un développement des services. Dans le même temps s’est amorcé

« le déclin de la population active des ouvriers au profit des employés et des cadres », analysait il y a quelques jours

Henri Eckert, sociologue du travail, à l’occasion d’une journée de débat sur « le monde ouvrier en image »

organisée dans le cadre du festival Filmer le travail, qui s’est tenu du 7 au 16 février à Poitiers.

Et bien qu’ils demeurent l’un des groupes sociaux les plus importants aujourd’hui encore, les ouvriers ne forment

plus une catégorie homogène, dotée d’une identité forte.

« Pour les médias, les ouvriers ont disparu, analyse Roger Cornu, sociologue. Les pourcentages sont trompeurs.

Le nombre d’ouvriers n’a quasiment pas changé. Ce qui a changé, c’est la taille de la population active. Et alors que

dans les années 1950 les ouvriers étaient concentrés dans de grosses entreprises, depuis les années 1990,

plus de la moitié travaillent dans des entreprises de moins de 50 salariés.» « Aujourd’hui, on ne parle des ouvriers

que lorsque des usines ferment ou quand on les accuse de voter Front national, alors même qu’une grande majorité

d’entre eux est abstentionniste », corrobore le sociologue Martin Thibault.

« On parle des ouvriers quand ils menacent de tout faire sauter, on parle d’eux en montrant leurs mines fatiguées

sur fond de fumées noires. Pourquoi continuer à montrer les ouvriers dans ces seules circonstances ?

Pour faire peur ? » interroge Henri Eckert.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, France, IDEES - DEBATS - PHILO, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

12345...10
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy