Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mars 2014

 

fabius

vu sur Moissac au Coeur

 

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Second tour des municipales : déclaration du PCF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mars 2014

 

Second tour des municipales : déclaration du PCF

 

Le second tour des élections municipales acte indéniablement la poursuite de la mobilisation de la droite avec des victoires significatives. La politique du gouvernement a démobilisé l’électorat de gauche plongé dans la déception et le désarroi. Le Parti socialiste perd de nombreuses villes, parmi elles des terres historiques de la gauche. Le Front national, largement surreprésenté dans le débat politico-médiatique, gagne quelques villes, bien trop, majoritairement sur la droite.

Dans ce contexte et après avoir fait élire 94 maires de villes de + de 3500 habitants au premier tour, le Parti communiste français n’est pas épargné par les gains de la droite, eux-mêmes alimentés par des transferts d’électeurs venus du Front national. Le PCF enregistre des pertes dans plusieurs départements. C’est une bien mauvaise nouvelle pour les populations qui se retrouvent ainsi privées de boucliers locaux contre l’austérité. Pour autant, le Parti communiste français reste le troisième réseau national de maires, conserve des villes importantes et gagne Aubervilliers, Montreuil et Thiers.

Le bilan à tirer à chaud de ces élections municipales est l’urgence absolue de changer de politique, à commencer par le pacte de « irresponsabilité » dicté par le MEDEF et la commission européenne. Ce pacte est totalement étranger aux valeurs de la gauche et du monde du travail, il est l’expression de la dérive politique du gouvernement qui conduit aux résultats de ce scrutin municipal. Sans changement politique, le remaniement ministériel sera totalement hors sujet pour le peuple et le pays.

D’ores et déjà le PCF et le Front de gauche organisent une riposte à la droite pour un changement de cap à gauche. Ils donnent rendez-vous le 12 avril prochain dans la rue pour un sursaut politique à toutes les forces progressistes et à tous celles et ceux qui ont le cœur à gauche. Le Parti communiste français et le Front de gauche vont engager toute leur énergie et leurs forces dans la campagne européenne à venir, notamment dans le combat contre le grand marché transatlantique pour stopper net l’avancée de la droite et offrir une réelle alternative à gauche.

 

Publié dans France, municipales 2014, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

2e tour des municipales : La sanction du PS confirmée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mars 2014

 

La sanction du PS confirmée,

sur fond de désertion massive des urnes

 

huma3103

Selon les premières estimations, les socialistes perdraient

des villes phares comme Saint-Étienne, Pau ou encore Limoges.

Le PCF gagne Onnaing. Le FN remporte des villes du Sud est,

mais échoue dans l’Est, à Forbach.

Le gouvernement avait sept jours pour convaincre, mais peu d’arguments

pour y parvenir. D’abord arc-bouté sur le déni de la sanction infligée

le 23 mars, le chef du gouvernement n’a finalement lâché que d’infimes

concessions au regard de l’ampleur du désaveu, qui s’est d’abord exprimé

par un record d’abstention pour un premier tour d’élections municipales :

36,45 % (+ 3 points par rapport à 2008).

 

Dans l’ensemble, l’appel à la mobilisation des dirigeants de gauche pour contrer le danger de droite n’a pas été entendu, et l’abstention devait battre à nouveau des records. Selon les instituts de sondage, celle-ci aurait atteint, en fin de journée, entre 38 % (Harris Interactive, OpinionWay et Ipsos) et 38,5 % (Ifop, CSA et TNS Sofres), contre 34,8 % au second tour de 2008.

Reims, Quimper, Limoges, Nevers, Saint-Étienne basculent

C’est donc la mort dans l’âme qu’une partie des maires socialistes sortants s’apprêtaient à rendre les clés de leur ville au camp adverse. Selon les estimations d’avant-second tour, le PS pouvait perdre jusqu’à 90 villes, principalement au profit de la droite, en ballottage favorable dans des villes comme Strasbourg, Amiens ou Angers. Sans espoir d’être élus à la tête de la mairie à Marseille, les socialistes comptaient encore sauver Toulouse et Paris, et s’appuyer sur une probable réélection de Gérard Collomb à Lyon, où le dépouillement des bulletins venait à peine de commencer à l’heure où ces lignes étaient écrites. Mais les espoirs s’évanouissaient à Reims (46,2 % pour l’UMP contre 42,7 % à la sortante PS, selon Ipsos), à Quimper (56,6 % à l’UMP), conquises en 2008, et à Saint-Étienne (40,7 % au PS, contre 47,5 % à la droite), à Limoges et à Nevers. Seul lot de consolation, Avignon basculait de droite à gauche (47 % pour la gauche, 34 % pour le FN, 18 % pour l’UMP) en début de soirée, mettant à mal du même coup les ambitions du Front national et Dijon, Rennes, Metz, Brest et Boulogne-sur-Mer restaient à gauche

Du côté de la droite, en revanche, on surjouait la victoire, après, outre le regain de Reims et Quimper, les basculements historiques de Tourcoing, ville socialiste depuis 1912, et de Roubaix, dans la banlieue de Lille, où l’UMP et l’UDI n’avaient en revanche que très peu de chance de bousculer Martine Aubry. À l’autre bout du pays, à Pau, François Bayrou savourait une victoire longtemps attendue avec 62,6 %, tandis que Nîmes restait à droite.

Le PCF garde Vierzon, Dieppe, Arles

Quant au PCF et à ses alliés du Front de gauche, qui ont plutôt bien résisté au premier tour, avec une centaine de maires réélus, les premiers résultats de ce soir confirmaient ce mouvement, avec des résultats positifs dans plusieurs villes importantes. Arles, Martigues, Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône), Dieppe (Seine-Maritime), Longueau (Somme), Vierzon (Cher) garderont un maire communiste, et Onnaing (Nord) en regagnera un.

En revanche, Calais, que le PCF espérait conquérir, restera à droite et Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne) perd son maire communiste au profit de la droite, tout comme Houdain (Pas-de-Calais), Gisors (Eure) et Aubagne (Bouches-du-Rhône). Dans la Loire, le PCF conserve la mairie de Firminy, mais aurait perdu Saint-Chamond. À Unieux, la liste du maire communiste sortant Christophe Faverjon l’a emporté d’une courte avance sur l’opposition de droite. En Meurthe-et-Moselle, les communistes auraient été réélus à Villerupt. En revanche, la communiste réunionnaise Huguette Bello était annoncée battue à Saint-Paul, à La Réunion.

Le FN gagne Béziers mais échoue à Forbach et Perpignan

Au FN, les espoirs se concentraient sur une quinzaine de villes que le parti de Marine Le Pen espérait faire basculer, principalement en Moselle, dans le Var, l’Hérault et le Gard. Arrivé en tête à Béziers au premier tour devant l’UMP et le PS, le candidat soutenu par le FN, Robert Ménard, l’aurait emporté. Tout comme Beaucaire, Villers-Côtterets, Hayange, Cogolin, Le Luc et Le Pontet et Fréjus. En revanche, outre Avignon passé au PS, le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol (UMP), garderait les clés de la ville (55,3 %), que voulait lui enlever l’extrême droite. Même chose à Forbach, où le bras droit de Marine Le Pen, Florian Philippot, échoue à gagner la mairie, qui resterait au PS.

Lire aussi :

Sébastien Crépel – humanite.fr – 30 mars

 

Publié dans France, municipales 2014, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

2e tour des municipales à Feignies

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mars 2014

Feignies  :

 

  • Liste Chantal LEPINOY 42.52%
  • Liste Patrick LEDUC 33.63%
  • Liste Jean-Luc SPORTA 23.84%

 

Municipales : soyez informés des résultats ville par ville

 

 

Publié dans France, Infos Feignies, municipales 2014, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Municipales : les médias ont-ils favorisé le FN ? (Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2014

 

Pluralisme

Municipales : les médias ont-ils favorisé le FN ?

 

par Ivan du Roy 28 mars 2014

 

vote

  Le 19 mars, la chaîne de flux d’infos BFM TV s’était faite rappeler à l’ordre

  par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Son traitement de l’actualité

  politique nationale posait problème à cause du « faible accès à l’antenne

  des représentants de l’UMP et du Parti socialiste » et de « la persistance

  de la surreprésentation du Front national ». Pendant le mois précédant

  la dernière semaine de campagne, BFM TV avait consacré 1h16

d’antenne aux élections municipales, dont près de la moitié (33 mn) au FN : deux fois plus que l’UMP, trois fois plus que le PS, huit fois plus que les écologistes. La chaîne s’était faite tancer par plusieurs médias de gauche, dont Regards.

BFM TV s’est, depuis, rattrapée. Son plateau a consacré 4h30 de plus aux élections municipales pendant la dernière semaine de campagne, selon le CSA, qui vient d’actualiser les chiffres de temps de parole fournis par les chaînes. Les apparitions des leaders frontistes ne monopolisent plus l’antenne : sur l’ensemble de la période, du 10 février au 21 mars, leur temps de parole est redescendu à 10%, (soit une bonne demi-heure, 26 minutes pour EELV et 17 minutes pour le Front de gauche) derrière le PS et l’UMP. Les proportions sont sensiblement les mêmes chez les chaînes concurrentes i-Télé et LCI. Précisons que les parts d’audience de ces trois chaînes ne dépassent pas 3% (en moyenne, sur l’année 2013), soit un flux d’environ 700 000 téléspectateurs, en moyenne, qui suivent leurs émissions plus de 5 mn – 450 000 pour BFM TV, 200 000 pour i-Télé, 45 000 pour LCI.

France Info favorise le PS, Europe 1 ne convie pas le Front de gauche

De leur côté, les chaînes « généralistes » ont consacré beaucoup moins de temps aux candidats en campagne dans leurs JT nationaux ou leurs magazines : 47 mn pour France 2, 29 mn pour France 3 (les émissions régionales ne sont pas comptabilisées). Chacune a accordé 17% de ce temps d’antenne au FN, soit 8 mn 27 secondes pour France 2, à comparer avec les 13 mn offertes au PS, les 10 mn à l’UMP, et les deux petites minutes laissées aux formations du Front de gauche (Parti communiste et Parti de gauche) et à EELV. Les chiffres de TF1 n’ont pas été communiqués.

Sur la fin de campagne, le problème vient, selon le CSA, des radios. « Des déséquilibres persistants sur plusieurs radios généralistes ont été constatés et le Conseil a formulé des mises en garde à Europe 1, France Info, Radio Classique et RTL », pointe le CSA. Les micros de France Info ont ainsi été largement monopolisés par le PS : 2h15 sur près de 5h d’antenne consacrées à la campagne. Soit 45% du temps, contre 27% à l’UMP, 9% à EELV, 8% au Front de gauche et 4% au FN. Avec une audience cumulée de 8% fin 2013, France Info capte plus de 4 millions d’auditeurs occasionnels (nombre de personne qui ont écouté la radio au moins une fois en novembre et décembre).

A Europe 1, les candidats du Parti communiste et du Parti de gauche n’ont pas eu accès aux studios pendant le mois qui a précédé le 1er tour. Les socialistes ont ainsi pu s’y exprimer pendant 1h (42% du temps), contre une demi-heure environ pour la droite et l’extrême droite. Au contraire, RTL – près de 6 millions d’auditeurs occasionnels – a accordé autant de temps au Parti de gauche qu’à l’UMP, au PS et à EELV (5 mn). Mais c’est sur Radio Classique que les leaders du FN ont été le plus longuement invités, plus que tous leurs adversaires : près d’un tiers du temps de parole. Entrecoupé de symphonies de Wagner ?

Source : bastamag.net

Illustration ajoutée par nous

Creative Commons License

Publié dans municipales 2014, POLITIQUE, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

La Une de Charlie Hebdo

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2014

 

Clic sur l’image pour agrandir

Charlie-Hebdo-1136

 

Publié dans Presse - Medias | Pas de Commentaire »

À la Une de Liberté Hebdo

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2014

 

Cliquer sur l’image pour agrandir

Liberte-Hebdo-1112

 

Publié dans Liberte Hebdo, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

MH370. Un avion disparaît et le monde touche le fond

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2014

 

Cactus

MH370. Un avion disparaît et le monde touche le fond

 

babouse_1

  Hypothèses farfelues étalées

  dans la presse, familles méprisées,

  compagnies lésinant sur la sécurité…

  Le Boeing de la Malaysia Airlines

  disparu dans la nuit du 7 au 8 mars

  donne une idée précise du monde

  dans lequel nous vivons.

 

Depuis le 8 mars à 8 h 19 du matin, nous étions sans nouvelles précises du vol MH 370 qui a décollé de Kuala Lumpur, en Malaisie, pour relier Pékin, en Chine. Sans nouvelles précises, mais pas vraiment sans nouvelles, en fait. Parce qu’un nombre incalculable d’informations ont circulé, dont certaines volaient bas. Honteusement bas. La presse a jugé bon de relayer des propos, tels que ceux de Courtney Love, la veuve de Kurt Cobain, persuadée d’avoir repéré des taches d’huile provenant de l’avion à la surface de l’océan via des cartes diffusées sur Internet. Faut qu’elle arrête de se shooter au kérosène la pauvre chérie… Et que dire de celles et ceux qui savent qu’à chaque fois qu’ils citent le nom de feu son époux, le chanteur de Nirvana, leur article fait le buzz, et qui n’ont pas rechigné dans ce cas précis ?

[Lire la suite]

Vol MH 370 : l’appel à l’aide de la Malaisie

Publié dans Presse - Medias, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Logement  : le juteux business des marchands de listes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2014

 

C’est un scandale!

Logement  : le juteux business des marchands de listes

 

Certaines font payer des centaines d’euros l’accès à des annonces de logement… gratuites.

Certaines sociétés font payer des centaines d’euros l’accès à des annonces de logement… gratuites.

 

 Extrait de l’enquête réalisée par Que Choisir 
baptisée :
Caméra cachée – Marchands de listes : le vrai scandale des faux agents immobiliers
*
Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

UFC-Que Choisir

 

Payer 250, 300 ou 400 euros pour obtenir une liste d’annonces immobilières… déjà publiées sur Internet ou dans les journaux. Tel est le business, ultra-rentable, de sociétés qui se font souvent passer pour des agences immobilières. L’une d’elles, Casa Immo, rebaptisée depuis Eden Immo, est en procès depuis jeudi à Paris, face à une cinquantaine de victimes qui ont porté plainte.

Eden Immo n’est pas la première dans ce cas. En octobre 2012, Ancéa était condamnée à 4 000 euros d’amende pour des faits similaires. À Paris, mais aussi dans toutes les grandes villes étudiantes, ces entreprises pullulent. Leur méthode : passer des annonces de logement, sur le Bon Coin par exemple, très difficiles à distinguer des autres. Le contact pris, elles invitent à « passer à l’agence », où l’on apprend qu’il faut s’acquitter d’une coquette somme pour obtenir les coordonnées du propriétaire, et de ceux d’autres appartements. Et souvent, l’appartement présenté initialement (bien situé, impeccable et peu cher) est déjà occupé.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans l'Humanité, Logement | Pas de Commentaire »

Censure de la loi Florange : « une décision politique en faveur du patronat »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2014

 

Censure de la loi Florange :

      « une décision politique en faveur du patronat »

 

Captureflorange

 

  Le Conseil constitutionnel a censuré au nom

  de la liberté d’entreprendre et de propriété

  une importante partie de la loi dite « Florange »,

  qui était pourtant déjà bien amputée

  de sa substance.

 

Ce texte visait à obliger les propriétaires d’entreprises à céder leur site plutôt que de le fermer,

sous peine de sanction.

« La loi votée en février dernier, n’oblige en réalité, le propriétaire qu’à démontrer ses bonnes intentions

en matière de recherche de reprises » explique la CGT. La loi, promesse de campagne du candidat Hollande,

avait été ainsi déjà vidée de sa substance lors du vote à l’Assemblée.

Alors que François Hollande sur le site ArcelorMittal en Moselle avait promis une « obligation » de cession,

le texte se limitait déjà à une obligation de recherche d’un repreneur. Mais ce n’était pas assez

pour les parlementaires UMP (108 sénateurs et 80 députés) qui, avec le soutien plein et entier du patronat,

a déposé un recours devant le conseil constitutionnel. 

Les « Sages » ont ainsi partiellement donné raison aux parlementaires de l’opposition, en jugeant que l’obligation

pour un employeur d’accepter une offre de reprise sérieuse, ainsi que la compétence confiée au tribunal

de commerce pour l’apprécier, avec des sanctions à la clé, constituaient une atteinte au droit de propriété

et à la liberté d’entreprendre. Le conseil constitutionnel a «également jugé les sanctions financières

trop contraignantes. Les employeurs refusant une offre sérieuse de cession ou ne respectant pas l’obligation

de recherche d’un repreneur étaient ainsi passible de devoir payer jusqu’à vingt fois la valeur mensuelle

du Smic par emploi supprimé, soit 28.000 euros par salarié.

 Une décision politique

« C’est une décision politique en faveur du patronat et du capital contre le travail et les travailleurs » estime

la CGT qui appelle «  le gouvernement et les parlementaires à légiférer à nouveau en proposant une loi

qui donne des droits d’intervention aux salariés sur les stratégies des entreprises ».

« La CGT propose que le comité d’entreprise ait le droit de suspendre les licenciements et les aides publiques

ainsi que l’obligation pour l’employeur de céder le site lorsque des repreneurs se font connaître. »

Édouard Martin, ancien délégué CFDT de l’aciérie ArcelorMittal de Florange, devenu candidat PS aux élections

européennes dans l’Est, a également laissé éclaté sa « colère » envers l’UMP : « En quoi ont-ils défendu l’intérêt

général? »

[Lire la suite sur humanite.fr]

CGT : Le Conseil constitutionnel choisit le droit de propriété face au droit de travailler !

Publié dans CGT, ECONOMIE, F. Hollande, France, Liberalisme, licenciements, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

12345...11
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy