Japon : les SDF esclaves du nucléaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 janvier 2014

 

Des SDF pour décontaminer Fukushima

http://www.dailymotion.com/video/x19201g

sur dailymotion

par francetv info

En savoir plus :

L’article de France 24

Des SDF japonais embauchés pour nettoyer Fukushima

L’article de David Jimenez (El Mundo)

Les mendiants, esclaves du nucléaire au Japon

Publié dans Japon | Pas de Commentaire »

Japon : Le combat des mères contre le nucléaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 septembre 2013

 

Japon

Après Fukushima :

des mères de famille à la pointe du combat contre le nucléaire

 

Japon : Le combat des mères contre le nucléaire dans Japon meresdefukushima

Par  Audrey Guiller  (2 septembre 2013)

Alors que des tonnes d’eau radioactive continuent

à s’écouler de la centrale de Fukushima, les mouvements

antinucléaires japonais se battent pour que les 52

réacteurs actuellement à l’arrêt le restent.

 

 

 

En pointe de ce mouvement : les femmes du collectif Mama Gen. Face à un gouvernement

pro-nucléaire, à une population qui pense tourner la page en jouant l’autruche,

et à des médias qui les ignorent, la tâche est ardue. Basta ! vous emmène à leur rencontre.

 

Le 21 août dernier, pour la première fois depuis l’accident du réacteur nucléaire Daiichi à Fukushima,

l’Autorité japonaise de régulation du nucléaire a qualifié un nouvel incident de grave :

au moins 300 tonnes d’eau radioactive ont fuité d’un réservoir de stockage défectueux et, mélangées

aux eaux pluviales, se déversent dans l’océan Pacifique. Tepco, l’opérateur de la centrale, a reconnu

le « problème ». Mais a précautionneusement choisi de le faire après les élections au Parlement national,

remportées par le parti pro-nucléaire de l’actuel Premier ministre, Shinzo Abe.

 

Le coup est dur pour les militants des mouvements anti-nucléaires locaux, réunis dans des coalitions

dont la plus importante est « Sayonara Genpatsu Issenmannin Akushon » (Au revoir le nucléaire).

« L’accident de Fukushima a réellement fait naître le mouvement antinucléaire japonais, auparavant

invisible, explique Steve Zeltzer, Californien auteur du documentaire Fukushima never again.

Des manifestations ont fleuri partout. Le mouvement a cru que cette expression, rare au Japon, serait

écoutée par le gouvernement. Mais 2 des 54 réacteurs mis à l’arrêt ont rouvert et Abe, prônant

la réouverture totale, a été élu. Les gens ont été sonnés. » Même si la récente élection parlementaire a,

pour la première fois, permis à deux militants antinucléaires d’obtenir des sièges, le mouvement semble

un barrage bien ténu face à la volonté gouvernementale de rouvrir tous les réacteurs à l’été 2014.

[Lire la suite sur Basta!

Photo : manifestation antinucléaire à Fukuoka, au Sud du Japon / © Neil Witkin

 

Lire également :

Blogs :

Publié dans Japon, Nucleaire | Pas de Commentaire »

Japon : plan de relance anti-austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mai 2013

 

Le Japon prend l’austérité à contre-pied

 

Japon : plan de relance anti-austérité dans Austerite abe

C’est une politique de relance de droite, mais en ces temps d’austérité

généralisée, il n’y a qu’elle à observer. En quelques mois, le Premier

ministre Abe entend relancer la croissance et augmenter les salaires

par une politique d’investissement et de création de devises.

Et l’inflation agitée en épouvantail par les ténors européens

de la rigueur ? Il la désire.

A peine revenu au pouvoir, Shinzo Abe a nommé un de ses proches à la tête

de la banque centrale du Japon et a « relancé la plancher à billets »

comme on dit souvent péjorativement. Le but est d’injecter pas moins

de 1100 milliards d’euros dans l’économie japonaise en 2 ans. De l’argent destiné à racheter de la dette

souveraine, énorme au Japon puisque représentant 240 % du PIB (contre 90 % du PIB en France). Mais aussi

à investir. Plus de 40 milliards d’euros aux travaux publics seront ajoutés au budget 2013, pour reconstruire

le nord-est du pays encore en ruine suite au tsunami de 2011. Les dépenses de l’État, par la hausse

des commandes publiques devraient augmenter de 2,4%.

Concrètement, le PIB du Japon a progressé de 0,9% au premier trimestre 2013. Auparavant, le pays était

en récession, le PIB avait reculé de 0,4 % au trimestre précédent. En rythme annuel, l’économie a ainsi

progressé de 3,5%.

Une dévaluation souhaitable…

C’est dans tous les manuels d’économie, faire tourner la planche à billets (créer de l’argent à la banque centrale)

entraine la dévaluation de la monnaie. Le yen a donc chuté de 23% contre le dollar et de 24% contre l’euro

depuis la mi-novembre. Mais la dévaluation, n’est pas forcément un mal. La baisse du Yen a ainsi permis

au Japon une hausse de 16 % des exportations. De ce fait, les entreprises japonaises ont dû revoir à la hausse

leurs perspectives sur l’année, avec en moyenne une hausse de 3 à 4 % de chiffre d’affaires.

Face à ces bons résultats, Shinzo Abe a rapidement demandé aux entreprises d’augmenter les salaires. Ce qu’elles

ont dans l’ensemble bien accueillie, dans l’espoir notamment de booster la consommation intérieure qui a augmenté

de 3,7 %. On note ces trois derniers mois une relance de la construction immobilière au Japon, comme un retour

dans le positif des ventes automobiles, sur le marché intérieur comme extérieur. Ce qu’on peut appeler un cercle

vertueux, à opposer au cercle vicieux de l’austérité.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

Le Japon accélère sa croissance à 0,9% au 1er trimestre

 

Publié dans Austerite, Japon, Salaires | Pas de Commentaire »

2 ans après le tsunami, le Secours populaire français poursuit ses actions de solidarité avec les Japonais

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 mai 2013

 

Vendredi 3 mai, le Secours populaire français (SPF) a rencontré une délégation de jeunes délégués japonais.

Originaires de 15 provinces sinistrées par le tsunami de 2011, ils organisent, en août 2014, sous la Tour Eiffel,

un grand évènement pour mettre en valeur la reconstruction et l’important élan de solidarité qui a marqué

cette catastrophe.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

*

Après l’aide d’urgence des premiers mois, le SPF avait aidé l’école de Togura dans la région de Tohoku

(distribution de matériels scolaires, équipement en ordinateurs afin de se connecter avec des enfants français).

Le Secours populaire a aussi favorisé la reprise de la scolarité des petits Japonais,

construit un centre médico-social et une maison de l’Enfance qui assure un soutien psychologique

aux enfants et à leur famille.

Retrouvez le bilan de l’action du SPF Fichier pdf« Japon, deux ans après ».

( Source : secourspopulaire.fr )

Publié dans Japon, Solidarite | Pas de Commentaire »

Austérité au Japon : Le ministre des finances demandent aux « vieux » de se dépêcher de mourir !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 janvier 2013

 

CREVEZ TOUS !

 

Austérité au Japon : Le ministre des finances demandent aux

par pilhaouer

Ça y est ! C’est le Ministre japonais des phynances qui a trouvé

la martingale !

Ce type est un génie libéral !

Le Japon a un gros souci !
*

Mais non ! pas nucléaire ! Au contraire, la décontamination,

toussa, ça peut augmenter le PIB.

Le problème du Japon, c’est les vieux qui pullulent .

Ce pays avait l’espérance de vie la plus élevée au monde ! Sont fous !

Les pensions de retraites battant plutôt le record en sens inverse, les vieux travaillent souvent et à un âge

très avancé.

Quand le travail vient à manquer, ils chapardent et on en trouve maintenant beaucoup en prison. Il y a même

des vieux vicieux qui cherchent à se faire emprisonner pour s’assurer le gîte et le couvert !

Le Ministre TARO ASO de la clique au pouvoir depuis des décennies (avec quelques fausses alternances comme

chez nous) a 72 ans et il a tout simplement invité les vieux A EN FINIR pour ne pas être à la charge

de la collectivité !

http://roadsmag.com/austerite-les-vieux-japonais-invites-a-m…

[Lire la suite sur Le Grand soir]

Publié dans Competitivite, Japon | Pas de Commentaire »

Fukushima : « Le sacrifice nucléaire de nos enfants »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 décembre 2012

 

Le sacrifice nucléaire de nos enfants

 

 

Fukushima :

Dr. Helen Caldicott est pédiatre, spécialiste en fibrose kystique et présidente

fondatrice de Physicians for Social Responsibility qui, au nom d’un groupe

de coordination plus grand, a reçu le prix Nobel pour la Paix en 1985.

Il semble que ce texte n’a pas été assez diffusé, c’est pourquoi j’en reproduis

ici la traduction française, ainsi que les liens vers les versions anglaise,

allemande et japonaise. 

 

Le sacrifice nucléaire de nos enfants :

14 recommandations pour aider le Japon contaminé par la radiation.

Par Helen Caldicott, M.D. – Le 24 Août 2012

 

« En voyage à Cuba en 1979, j’ai été frappée par le nombre de panneaux publicitaires en bord de route

affichant ces mots « Nos enfants sont notre patrimoine national ».

Ces mots résonnèrent dans mon âme de pédiatre car je les trouve tellement vrais. Mais comme l’affirme

Akio Mastsumura dans son article, nos enfants sont actuellement sacrifiés sur l’autel des programmes

politiques et nucléaires des Nations unies pour la survie des hommes politiques, dont la plupart sont

des hommes, ainsi que pour des raisons de « sécurité nationale ».

Le problème dans le monde actuel est que les chercheurs ont oublié le commun des mortels à leur niveau

d’entendement de la science. Savent-ils qu’une mauvaise application de la science, et notamment

de la science nucléaire, a détruit et continuera à détruire une grande partie de l’écosphère et de la santé

humaine ?

A vrai dire, la plupart des hommes politiques, d’affaires, des ingénieurs et des physiciens nucléaires

ne comprennent manifestement rien à la radiobiologie, et notamment quant à savoir comment la radiation

provoque le cancer, les déformations congénitales et les maladies génétiques qui se transmettent

de génération en génération. Ils ne reconnaissent pas non plus que les enfants sont vingt fois plus sensibles

au rayonnement que les adultes, que les fillettes sont deux fois plus vulnérables que les petits garçons

et les fœtus bien plus encore.

D’où la réaction ridicule et irresponsable des hommes politiques japonais au désastre de Fukushima,

non seulement parce qu’elle repose sur une ignorance totale mais aussi parce qu’elle est influencée par les liens

politiques qu’ils entretiennent avec TEPCO (Tokyo Electric Power Company) et l’industrie nucléaire, qui ont

tendance à orchestrer une grande partie du débat politique japonais.

L’accident de Fukushima a libéré 2,5 à 3 fois plus de radiations que Tchernobyl alors que le Japon a une population

beaucoup plus dense et importante que l’Ukraine, le Belarus et la Russie ; étant donné également qu’un million

de décès attribués à Tchernobyl sont survenus dans les 25 années après cet accident, on s’attend à ce que plus

d’un million de Japonais succombent aux retombées de Fukushima au cours des 25 prochaines années. Cependant,

pour cette génération, le temps d’incubation du cancer à la suite de l’exposition à la radiation peut varier entre

2 et 90 ans. Ce constat s’applique donc aussi à toutes les générations japonaises futures qui seront exposées

à un environnement et à une alimentation radioactifs.


[Lire la suite sur Dazibaoueb]

Article original sur fukushima.over-blog.fr

source traduction française : http://akiomatsumura.com/wp-content/uploads/2012/08/Helen-Caldicott-article-French-sep-12.pdf 

Publié dans Japon, Nucleaire | Pas de Commentaire »

Plaidoyer pour une interdiction totale d’utilisation de l’énergie nucléaire par le pr. Mitsuhei Murata

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 octobre 2012

 

Intervention du Pr. Mitsuhei Murata, ancien ambassadeur du Japon en Suisse, professeur émérite à l’Université Tokaigakuen


 

Pour une interdiction totale du nucléaire, pr. Mitsuehi Murata 20.09.12

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

par

À lire : 

Fukushima n’est pas un incident du passé mais une menace encore

Publié dans Japon, Nucleaire | Pas de Commentaire »

Fukushima, à 2 doigts du pire ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 septembre 2012

 

Fukushima, à 2 doigts du pire ?

 

Alors que chacun craignait la chute de la piscine du réacteur N°4, une partie du bâtiment N°3

de la centrale de Fukushima Daïchi vient de s’écrouler dans le plus complet silence

de la plupart des médias.

Problème, la piscine de ce réacteur contient du Mox.

 

Fukushima, à 2 doigts du pire ?  dans Japon 120913_03-150x150C’est le 20 septembre 2012 que suite à une mauvaise manipulation,

des ouvriers de la centrale tentant d’enlever des débris tombés dans la piscine

du réacteur N°3, ont malencontreusement heurté une poutrelle métallique de

7 mètres de long, pesant 470 kg, laquelle était au bord de la piscine, provocant

la chute de celle-ci dans la piscine. photo

 

L’accident a été qualifié d’incident, à se demander comment serait qualifié la chute d’un employé

de TEPCO, qui tomberait d’une échelle. lien

Le problème est que cette piscine contient 514 assemblages de combustible usagé, et 52 neufs,

à base de MOX, dont la particularité est de contenir du Plutonium 239, fabriqué en France, à Marcoule,

(lien) ainsi que du plutonium 241, très instable.

Rappelons qu’un milligramme de ce plutonium inhalé peut suffire à induire un cancer, (lien) et que la durée

de « demi-vie » de celui-ci est de 24 000 ans, ce qui signifie que les effets ce cet élément radioactif ne seront

bien moins dangereux qu’au-delà de 100 000 ans.

[Lire la suite sur agoravox.fr]

Lire également :

Fukushima : et si le pire était à venir ?

Publié dans Japon, Nucleaire | Pas de Commentaire »

Le dernier homme de Fukushima

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 juillet 2012

 

Le dernier homme de Fukushima. Entretien avec le photoreporter

http://www.dailymotion.com/video/xs5gd7

sur dailymotion.com

Par Mediapart

Fukushima : vision post apocalypto

Auteur : Antonio Pagnotta - Source : Médiapart

Pendant plus de neuf mois, le photojournaliste Antonio Pagnotta est régulièrement entré dans la zone interdite autour

de la centrale de Fukushima au Japon.La zone interdite  s’étend sur un rayon de vingt kilomètres.

A l’intérieur, il y a des magasins, restés tel quel depuis mars 2011.

Le photographe a également rencontré un homme,Naoto Matsumura, 51 ans,  qui a refusé d’évacuer les lieux.

Il vit sans eau, sans électricité.

[Lire la suite sur dazibaoueb.com]

Voir les photos sur Médiapart

 

Publié dans Japon, Nucleaire | Pas de Commentaire »

« Les effets de la catastrophe de Fukushima sur la santé »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 novembre 2011

Lu sur : 28 novembre 2011

publié par reineroro (Démineuse De Tapettes à Gruyère et Pourfendeuse De Cornichons.)

 

Les effets de la catastrophe de Fukushima sur la santé


japon+tournee_mondiale_fukushima-779a2 dans Nucleaire

Source : Fukushima

Les mères de Fukushima avaient alerté le monde

dès le mois de juin : les enfants avaient des saignements

de nez, des diarrhées, de la toux, des thyroïdes enflées, etc.

Elles n’ont eu cesse d’informer et d’agir pour que tous

les enfants soient évacués de la région de Fukushima.

Encore dernièrement, elles se sont mobilisées à Tokyo pour

sensibiliser la population, mais en vain pour l’instant.

Pourtant, l’actualité semble leur donner raison.

 

Un grand nombre d’informations convergentes indiquent que, suite à la catastrophe nucléaire, l’état général

de la santé des Japonais vivant dans une vaste région correspondant au moins à 8% du Japon est en train

de se dégrader.

Tweet d’un habitant d’Ibaraki : « Je travaille dans un hôpital d’Ibaraki. Il y a eu des patients avec des saignements

de nez perpétuels en avril. Il y en a eu sans raison avec de la diarrhée et de la fièvre en juillet. Maintenant même

les membres du personnel de l’hôpital souffrent de diarrhée sans raison…Ça commence à craindre. »

Tweet d’un habitant de Fukushima : « Mon ami vit à Iwakashi. Il vient finalement de commencer à avoir de

l’hématurie (sang dans les urines, NdT). Mes petits enfants ont des saignements de nez. Ils ne peuvent évacuer

parce qu’ils n’ont pas assez d’argent. » (source)  

Même si ces tweets n’ont aucune valeur statistique, ils se rencontrent de plus en plus souvent et sont à mettre

en relation avec l’augmentation de certaines pathologies,

visible sur ces graphiques mis en ligne par le gouvernement japonais : conjonctivites, pneumonies, et diverses

autres maladies sont en nette augmentation en 2011.   Pneumonies

[Lire la suite sur : dazibaoueb.com/]

Publié dans Japon, Nucleaire, SANTE | Pas de Commentaire »

123
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy