HaÏti : Intervention de Jacky Hénin

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 janvier 2011

HaÏti : Intervention de Jacky Hénin dans Grandes Antilles humanitefr le 19 Janvier 2011

Intervention de Jacky Hénin,

Député européen du Front de Gauche, sur la Situation en Haïti

 

« Il y a un an à peine, Haïti et son peuple était victime d’une terrible catastrophe. Partout la désolation et la mort. Qu’il nous soit permis de saluer: le courage du peuple Haïtien, et l’élan mondial de solidarité populaire en faveur des sinistrés.

Je veux également ici remercier solennellement l’Etat et le peuple Cubain pour leur aide. Un engagement efficace et sans arrière pensée. A ce jour,  la brigade médicale cubaine a soigné plus de 50000 cas de choléra,  permis la reconstruction de 76 centres de santés et hôpitaux, opérés de nombreux haïtiens,… . Même un pays comme la Norvège a souhaité demander à Cuba d’intervenir en ces lieux et place.

L’Union européenne et les États-Unis ferait bien de s’inspirer de l’exemple cubain plutôt que de se complaire derrière des mises en scène médiatiques, qui en définitif sert avant tout leurs intérêts économiques et politiques au détriment d’une reconstruction durable de l’Etat Haïtien et de son économie. Rappelons qu’il a fallu que la pire des catastrophes ait lieu pour qu’enfin la Banque mondiale et le FMI se décident à annuler la dette d’Haïti.

Ce qui se passe à Haïti montre les limites du fonctionnement actuel de l’ONU. A Haïti, l’ingérence humanitaire montre son incapacité à mettre en œuvre des solutions durables pour les populations.

11,5 milliards de dollars ont été promis par la Communauté internationale pour la reconstruction du pays.

Quelle part de cette aide est effectivement arrivée sur le terrain ? Qui décidera des objectifs ? Reste à savoir de quelle reconstruction on parle? Va-t-on voir une nouvelle fois, un peuple mis au chômage, regarder de grandes entreprises multinationales reconstruire leur pays ?

L’Union européenne ne doit pas s’inscrire dans une vision paternaliste ou néocolonialiste. Le peuple Haïtien a été le premier au monde à s’émanciper du colonialisme français. Aujourd’hui, en raison des crimes contre l’Humanité que constituent l’esclavagisme et le colonialisme, l’Union européenne et en particulier la France ont une dette morale, politique et économique vis-à-vis d’Haïti, Il nous faut honorer cette dette d’honneur ».

 

Publié dans Grandes Antilles, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Haïti, dix mois après le séisme

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 novembre 2010

Source : rubrique multimédia de : l’humanite.fr/

 

Haïti, 10 mois après le séisme

 

A travers ces photos, il s’agit de rendre compte, non seulement des stigmates du séisme que les haitiens ont surnommé « goudougoudou », de moments de vie dans des camps de sinistrés où les solutions d’hébergement d’urgence provisoires semblent se pérenniser, mais aussi de la beauté du peuple haïtien. En accompagnement de ces photos, les musiques de Beethova Obas et de Boukan Ginen chantent la douleur de leur pays.

Reportage : Florabelle Spielmann, Ethnomusicologue, Doctorante en Anthropologie sociale, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), Paris

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=ZInMnEnts7k&feature=player_embedded

 

Articles associés :

 

Publié dans Grandes Antilles, Monde | Pas de Commentaire »

Haïti : « La France refuse d’accueillir nos enfants »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 août 2010

Accueil 23 août 2010 – Elodie Vergelati

Haïti : « La France refuse d’accueillir nos enfants »

 

Haïti :

L’Humanité n’oublie pas : Huit mois après le terrible séisme qui a ravagé l’île, causant la mort de près de 300 000 personnes et faisant 1,3 million de sans-abris, la reconstruction du pays bute contre de nombreux obstacles de taille, tandis que les promesses françaises ne sont pas tenues.

Outre les protestations de la population haïtienne à l’encontre d’un gouvernement accusé de corruption et critiqué dans sa gestion du plan de reconstruction, le mécontentement de la communauté haïtienne installée en France est de plus en plus vif. En janvier, le ministre de l’Immigration Eric Besson avait annoncé un allègement des conditions du regroupement familial afin de permettre aux 80 000 ressortissants haïtiens d’accueillir plus facilement leurs proches frappés par la catastrophe. Néanmoins, de multiples associations telles que Réseau éducation sans frontières (RESF) dénoncent les obstacles administratifs au regroupement familial qui déçoivent les espoirs placés par beaucoup, en France et en Haïti, dans cette procédure.

Trois problèmes fondamentaux peinent à être résolus : le logement, la santé et l’agriculture. De nombreux Haïtiens ont trouvé refuge dans des abris temporaires qui ne protègent pas des intempéries. Quant à ceux qui se sont réfugiés chez des proches dans les régions rurales, leur nombre accru fait pression sur les ressources des familles, déjà soumises à une précarité structurelle. En ce qui concerne l’agriculture, pilier de l’économie haïtienne, il est nécessaire de « relancer le circuit agricole en distribuant les semences qui manquent, pour que les populations puissent faire la prochaine récolte », préconise Pascal Bernard, directeur des opérations d’Acted (Agence d’aide à la coopération technique et au développement). Le pays a perdu sa souveraineté économique sous l’injonction des politiques d’ajustements structurels, anéantissant, notamment, le secteur agricole.

Vous trouverez mardi dans L’Humanité du 24 août un dossier complet sur ces questions préoccupantes, avec reportages et entretiens à l’appui.

Lors de la Fête de l’Humanité, le Village du livre rendra hommage, en leur présence, aux écrivains haïtiens, le dimanche à 14 heures. Le Secours populaire français, dans son espace, poursuivra la campagne de collecte de dons, tandis que Copains du monde sensibilisera les enfants, tout le week-end, à l’espace Enfance.

 

Des conditions de vie déplorables – Vidéo publiée par msf – 7 juillet 2010

http://www.dailymotion.com/video/xdy7od

Permalien : http://www.dailymotion.com/video/xdy7od_haiti-conditions-de-vie_news

Publié dans Grandes Antilles, Monde | Pas de Commentaire »

Haiti : « Crise humanitaire majeure / Les dernières données

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 février 2010

http://www.alterpresse.org/Haiti :

 

 

Haiti-Séisme : Crise humanitaire majeure / Les dernières données


Un mois et demi après

samedi 27 février 2010

arton9310 dans Grandes Antilles AlterPresse a compilé les dernières données disponibles autour de la situation humanitaire suite au puissant seisme du 12 janvier dernier. Les chiffres proviennent de sources gouvernementale et internationale.
La Direction de la Protection Civile (DCP) estime que 222.517 personnes sont mortes suite au tremblement de terre du 12 Janvier. Le président René Préval pense que le nombre de morts est susceptible d’atteindre les 300.000, tenant compte des cadavres que renferment encore les décombres.
Le nombre de personnes qui ont quitté Port‐au‐Prince pour la province est passé à 597.801, soit une augmentation de plus de 80.000, (…)
Lire la suite

Publié dans Grandes Antilles | Pas de Commentaire »

Soutien à AlterPresse

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 février 2010

Publié sur : cubasilorraine.over-blog.org/ – 27 février 2010

Haïti-Séisme : La bataille de l’information doit continuer

Paru sur www.monde-diplomatique.frSoutien à AlterPresse dans Grandes Antilles Logo%20Alterpresse

 

Repris par AlterPresse le 26 février 2010

Depuis plusieurs années, l’agence en ligne AlterPresse diffuse à Haïti, à l’intérieur du pays et en direction des acteurs extérieurs, une information de qualité, en français, mais également en créole et en espagnol. L’équipe a réussi à maintenir son indépendance et à diffuser quotidiennement des dépêches gratuites, malgré une situation financière toujours fragile. Ses animateurs comptent des Amis du Monde diplomatique. Ses informations servent chaque semaine à confectionner la lettre hebdomadaire du Collectif Haïti de France, caisse de résonance de toutes les initiatives et associations pour Haïti.

AlterPresse nous a lancé un appel à l’aide pour maintenir un minimum d’activités et pour pouvoir ensuite retrouver un niveau normal de fonctionnement. « Pour le moment, nous n’avons pas de local, nous ont-ils dit, nous entreprenons des démarches en ce sens. Nous avons subi des pertes matérielles importantes en informatique, équipements électroniques (ordinateurs portables, appareils photo, magnétophones, caméras) et de bureau. »

L’agence vient de redémarrer avec un service très réduit. Haïti n’est plus à la « une », le temps de l’émotion est passé. Le travail de reconstruction d’un pays épouvantablement ravagé, la lutte des Haïtiens pour survivre et tenter de se construire un avenir, ne sont pas générateurs de grandes audiences (lire « L’humanitaire, du tsunami à Haïti » dans Le Monde diplomatique de mars, en kiosques mercredi prochain). Plus que jamais, nous allons avoir besoin d’informations venant de sources haïtiennes indépendantes. Pour que vive Haïti, pour que sa voix porte sans intermédiaire jusqu’à nous, le Collectif Haïti de France collecte des fonds à destination d’AlterPresse.

Faire parvenir les dons, avec la mention « Soutien à AlterPresse » à :

Collectif Haïti de France
21 ter, rue Voltaire, 75011 Paris
Tel : 01-43-48-31-78
contact@collectif-haiti.fr – www.collectif-haiti.fr

Un reçu fiscal sera envoyé aux donateurs.

Source : http://www.monde-diplomatique.fr/ca…

PS : Lire aussi : Haiti-Seisme : Appel du Groupe Medialternatif

 

Publié dans Grandes Antilles, Presse - Medias, Solidarite | Pas de Commentaire »

Une Humanité spéciale solidarité Haïti

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 février 2010

Notre correspondante sur place, Cathy Ceïbé, relate presque chaque jour la dureté de la vie, de la survie là-bas, la douleur du deuil, la difficulté à reconstruire et à se reconstruire pour nombre de familles haïtiennes. La situation si poignante des enfants. Elle raconte aussi le courage d’un peuple qui veut se relever, reconstruire son pays. Nous avons soutenu l’aide internationale des États, nous appelons à la suppression de l’odieuse dette, nous avons réclamé un engagement plus net, plus fort de l’Union européenne. Surtout, nous demandons que le peuple haïtien puisse être maître de la reconstruction de son pays dans le cadre d’un projet nouveau de développement solidaire et durable. De ce point de vue, nous dénonçons la méthode du Fond monétaire international qui, sous couvert d’une prétendue aide d’urgence de 102 millions de dollars, ajoute de la dette à la dette, puisque cette somme devra être remboursée dans cinq ans.

Patrick Le Hyaric

Une Humanité spéciale solidarité Haïti dans Grandes Antilles DSC_5034b

DSC_5944b dans Solidarite

Pour reconstruire Haïti,

chaque euro compte

 

Le reportage photo de notre envoyé spécial Joël Lumien, avec les équipes du Secours Populaire.

 

Numéro spécial de l’Humanité jeudi : un euro reversé au SPF sur chaque exemplaire acheté.

À la une dans l\'Humanité

20 pages consacrées à Haïti avec : Un grand reportage de notre envoyée spéciale sur le défi de la reconstruction du pays.
De nombreux entretiens avec des historiens, des écrivains, des sociologues.
Un reportage auprès des Haïtiens de France.
Un grand débat : « Quel avenir pour Haïti ? »
Et un poème de Syto Cavé : Ma place parmi les vivants.

Reportage photo ICI


« Je vous écris d’un monde sans retour », Par Raoul Peck

Raoul Peck est le directeur de la Femis, réalisateur et ancien ministre haïtien de la Culture.

Je rencontre les amis survivants, qui n’arrivent pas à comprendre comment et pourquoi ils ont survécu. J’écoute incrédule l’histoire de ceux qui n’ont pas survécu. Assis l’un en face de l’autre dans le même bureau, l’un va survivre, l’autre pas. Un appel téléphonique a permis à l’un de sortir d’une salle, pas à l’autre. Il disparaît sous une chape de béton puis, par un retour de pendule, une ultime secousse le projette sur le toit, indemne et sans une égratignure. Deux amies sortent cinq minutes avant la fermeture des bureaux. Celle qui précède s’en sort, l’autre, pour une fraction de seconde, est prise sous l’amas de béton et de fer. Toutes les combinaisons possibles se sont répétées ainsi à l’infini. Les rues, les terrains de football, se sont transformés en une multitude de camps de réfugiés. Une nouvelle vie s’organise. On a tort de penser que c’est provisoire. Connaissant les carences de mon pays et n’attendant non plus aucune constance ni de suite dans les idées de la part de la communauté internationale (Haïti ne sera pas le premier cas d’abandon médiatico-humanitaire), ce provisoire se transforme déjà sous nos yeux (malgré le déni des dirigeants haïtiens et étrangers) en définitif.

[Lire la suite]

 

Publié dans Grandes Antilles, Solidarite | Pas de Commentaire »

Solidarité Haïti

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 février 2010

Solidarité Haïti

Solidarité Haïti dans Grandes Antilles secours_pop_copie
Réservez votre journal !

Jeudi prochain, numéro spécial de l’Humanité en partenariat avec le Secours populaire : 20 pages spéciales sur Haïti. Comment l’île se reconstruit dans le dénuement. Les multiples visages de la solidarité en France. Entretien avec le comité de la Croix-rouge, des articles sur la reconstruction, sur l’immigration et la reparution de la presse locale,…

Pour chaque journal acheté (au prix de 2,30 € au lieu de 1,30 euro habituellement), un euro sera reversé au Secours populaire en solidarité avec le peuple haïtien.

Un large développement sur la solidarité en France notamment dans la communauté haïtienne et sur l’initiative de la FSU de participer à la reconstruction du lycée français de Port-au-Prince. De nombreuses personnalités s’exprimeront comme les écrivains haïtiens Dany Lafferrière, René Depestre, Jean Metellus. Michel Le Bris, écrivain français, sur place au moment du tremblement de terre sera interrogé. Un débat avec notamment Rony Brauman et Thierry Segard, Haut-commissaire de l’ONU est également prévu.

Vous pouvez réserver à l’avance votre exemplaire chez votre marchand de journaux, avant le mercredi midi.

Cette opération de solidarité est menée avec le concours et le soutien de Presstalis (ex NMPP), de Mediakiosk, de l’UNDP (syndicat des diffuseurs), du SNDP (syndicat des dépositaires).

Publié dans Grandes Antilles, Presse - Medias, Solidarite | Pas de Commentaire »

Haïti : Interview de Jean Lavalasse

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 janvier 2010


Publié sur :  dazibaoueb.fr – 28 janvier 2010

« Le rôle des ONG en Haïti soulève beaucoup de questions »

Auteur : MAUD BELLON - Source : Investig’action

 

Jean LavalasseInterview de Jean Lavalasse, photographe et documentariste haïtien résidant à Bruxelles depuis le début des années 70. Il participera à une soirée de soutien à Haïti, le samedi 30 à Bruxelles (détails à la fin de l’interview) 

PAR MAUD BELLON pour Investig’Action – michelcollon.info

Comment qualifieriez-vous la situation avant le séisme qui a touché Haïti ce 12 janvier 2010 ?

La situation était simple, nous étions sous occupation… et ce, depuis que Jean Bernard Aristide fut expulsé vers l’Afrique du Sud. Le gouvernement de René Préval était censé être mis en place pour effectuer une transition démocratique après Aristide.  Mais nous avons connu trois impérialismes, ce que certains appellent  l’IFAC : Impérialisme Français Américain Canadien. 

[Article complet : dazibaoueb.fr/]

 

Publié dans Grandes Antilles, IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Reconstruire Haiti

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 janvier 2010

AUJOURD’HUI DANS L’HUMANITE

À la une dans l\'Humanité

Haiti. Mission de solidarité du Secours populaire

  Une délégation du SPF se trouve en Haïti pour venir en aide au pays sinistré et tisser des partenariats avec des associations locales.-O

Port-au-Prince, envoyée spéciale.

 

Reconstruire Haiti dans Grandes Antilles floof-2 À la lumière de phares de voiture, Ruth partage le traditionnel bouillon haïtien. Dans le calme, les sinistrés du camp de Debussy se pressent autour de la marmite, où l’on peut voir le logo du Secours populaire français (SPF). Une première mission de l’organisation humanitaire et de solidarité s’est rendue à Port-au-Prince pour apporter les premiers fruits de la collecte lancée en France au lendemain du séisme qui a ravagé Haïti. Au terme de cette première phase d’évaluation des besoins, la délégation (1) a conclu des partenariats avec plusieurs associations locales qui travaillent avec le SPF depuis 2004. « Le SPF n’est pas là pour dire ce qu’il faut faire mais pour accompagner les populations, déclare Claude Levoyer, du bureau national du SPF. Nous le faisons avec elles. D’où l’importance de travailler avec des acteurs qui sont, au quotidien, sur le terrain. C’est garantir la pérennisation des actions et de nos valeurs : la solidarité. »

Avec l’association Prodeva, une ONG de développement qui, depuis le séisme, a organisé des distributions d’eau et de nourriture à des sinistrés, le SPF est convenu d’aider au financement d’un repas par jour durant un mois pour trois campements situés dans le quartier de Canapé-Vert. « Nous étions naturellement motivés, explique Jean-Baptiste Obed, directeur de Prodeva. Mais le support du Secours populaire nous permet d’aller plus loin dans l’appui et dans la durée. D’autres organisations distribuent des kits alimentaires mais qui ne sont pas appréciés de la population. Le bouillon traditionnel, c’est permettre aux gens de manger comme avant, quand ils étaient chez eux. » Le SPF a également apporté son appui à la congrégation des Petits Frères de Sainte-Thérèse, dans le quartier de la Rivière- Froide à Carrefour, en contribuant à l’achat de riz. Depuis le tremblement de terre, cette congrégation vient en aide à des milliers de familles.

C. CE.

(1) La délégation était composée de Jean-Baptiste Belloc, Françoise Escarpit, Claude Levoyer, Joël Lumien.

 

Publié dans Grandes Antilles, Solidarite | 1 Commentaire »

Comment ils ont ruiné Haïti

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 janvier 2010

LE GRAND SOIR Journal militant d’information alternative17 janvier 2010

 

Avant et après le séisme

Comment ils ont ruiné Haïti (Counterpunch)

Ashley SMITH

photo : www.thewe.cc

Comment ils ont ruiné Haïti dans Grandes Antilles arton9820-137e4

Extrait :

 

Alors que la majorité des gens ont réagi à cette crise en cherchant comment fournir de l’aide ou faire un don, le fanatique de la Droite Chrétienne (US), Pat Robertson, s’est distingué par une déclaration raciste abjecte. Il a expliqué que les Haïtiens étaient maudits parce qu’ils avaient signé un pacte avec le diable pour se libérer de l’esclavagisme de leurs maîtres français lors de la révolution haïtienne, il y a 200 ans.

Les grands médias ont expliqué que le séisme avait été provoqué par un glissement de plaques tectoniques le long d’une faille située sous la capitale de Port-au-Prince, et que la misère et l’impuissance du gouvernement Préval avaient amplifié le désastre. Mais ils n’ont pas tout dit.

« La couverture médiatique du séisme se caractérise par une déconnexion quasi totale entre le désastre et l’histoire sociale et politique d’Haïti », explique le militant de la solidarité avec Haïti, le Canadien Yves Engler. « Ils répètent que le gouvernement n’était pas du tout préparé pour faire face à une telle crise. C’est vrai. Mais ils n’ont pas expliqué pourquoi. »

Pourquoi est-ce que 60 pour cent des bâtiments à Port-au-Prince étaient mal construits et dangereux, même dans des conditions normales, selon le maire de la capitale ? Pourquoi n’y a-t-il pas de réglementation sur les constructions dans une ville située au-dessus d’une faille ? Pourquoi est-ce que la population de Port-au-Prince est passée de 50.000 habitants dans les années 50 à 2 millions de miséreux aujourd’hui ? Pourquoi l’état a-t-il été totalement dépassé par les évènements ?

Pour le comprendre, il faut examiner une deuxième ligne de fracture – la politique impériale des États-Unis à l’égard d’Haïti. Le gouvernement des États-Unis, les Nations Unies, et d’autres puissances ont aidé la classe dirigeante haïtienne à soumettre le pays aux plans économiques néolibéraux qui ont appauvri les masses, provoqué des déforestations, ruiné l’infrastructure et rendu le gouvernement impuissant.

La ligne de fracture de l’impérialisme US a amplifié la ligne de fracture géologique et a transformé une catastrophe naturelle en une catastrophe sociale.

[Article complet : Le Grand Soir.info/]

Publié dans Grandes Antilles, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy