L’Europe sociale n’existe pas – Travailleurs détachés (Eric Bocquet)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 juin 2016

 

L’Europe sociale n’existe pas

Travailleurs détachés -

Par Eric Bocquet  / 10 juin 2016

Chronique parue dans Liberté Hebdo.

 

Capture.PNGtravailleursdetaches

 

  20 ans après l’adoption de la Directive sur le détachement

  des travailleurs, la Commission européenne se sent obligée

  d’imaginer un renforcement des règles… oh, tout cela

  ne va pas bien loin. Rappelons-en les origines.

  Son écriture fait suite à l’entrée dans l’Union de 3 nouveaux

  États, le Portugal, la Grèce et l’Espagne. Compte tenu

  de la relative faiblesse des salaires dans ces trois pays,

  leur adhésion aggrave les écarts de salaires

  entre tous les États et donc les risques d’abus en matière

  de détachement des travailleurs européens. Cette Directive

  institue donc des règles minimales, salaire du pays d’accueil

  versé au travailleur, durée du travail, règles d’hygiène

  et de sécurité, mais versement des cotisations sociales

  au pays d’envoi ou d’origine si vous préférez.

 

 

 

Et c’est là où le bât blesse, l’écart de cotisation entre notre pays et la Pologne peut atteindre 30 %.

Chacun comprend immédiatement l’intérêt qu’il y a pour une entreprise à recruter un ouvrier polonais, bulgare

ou slovène…

En 2004, lors du grand élargissement à 10 nouveaux États membres, essentiellement des pays de l’Est européen,

l’écart des salaires, qui était jusque-là de 1 à 3, s’est aggravé pour atteindre l’écart de 1 à 10, entre la Bulgarie

avec un SMIC à 180 euros environ et le Luxembourg où il atteint 1900 euros !

Le pourcentage des détachements des pays à bas niveau de salaires vers les pays à haut niveau de salaires était

en 2014 de 34,4 %, dans l’autre sens il tombe à 2,6 % ! Pas de commentaire.

[Lire la suite sur ericbocquet.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, Exploitation, IDEES - DEBATS - PHILO, Liberalisme, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Les mots qui fachent par Philippe Torreton : Archaïsme !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2016

 

Archaïsme !

Cortex

Philippe Torreton – l’Humanité – 27 mai 2016

Capture.PNGP.Torreton

 

 

 

 

 

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans France, IDEES - DEBATS - PHILO, l'Humanité | Pas de Commentaire »

« …parler du coût du travail revient à le mépriser et par là même mépriser l’humain qui en est le cœur palpitant. » (Philippe Torreton)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mai 2016

 

Les mots qui fâchent par Philippe Torreton : « Coût du travail »

 

CaptureP.Torreton

  Demander à quelqu’un de travailler pour soi coûte

  de l’argent, il faut lui payer un salaire et les charges

  qui vont avec, et c’est grâce et uniquement grâce

  à la production de richesses qu’engendre ce travail

  que l’on peut le rétribuer.

  Sans ce travail, il n’est point de richesses. Cela paraît

  évident, mais il est des évidences à rappeler,

  car à force d’entendre à longueur d’analyses économiques

  absolument pas du tout orientées vers le libéralisme

 

et distillées savamment par nos médias complètement indépendants du grand capital cette expression toute simple

« coût du travail » et de lui coller tout de suite une réputation de frein à main, car il serait donc trop élevé

et pénaliserait nos entreprises qui savent tellement mieux ce qui est bon pour nous, certains d’entre nous,

finissent par s’y résoudre et se demandent si on ne pourrait pas réduire ce fameux « coût ».

Parfois, et même souvent, je rêve que nos courageux et indépendants journalistes économiques relayent

avec la même ardeur le « coût » de l’exil fiscal et le « coût » de l’optimisation fiscale pratiqués par ces mêmes

entreprises, ainsi que le « coût » de tous ces trains technologiques qu’elles ont ratés. Oui, j’aimerais que,

tous les jours, dans les matinales des radios, dans les journaux télévisés, ces moralisateurs économistes

nous martèlent le « coût » exorbitant de ces pratiques d’évitement qui pénalisent l’État dans ses missions

régaliennes. 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, l'Humanité | Pas de Commentaire »

Débat. Le secret des affaires après le scandale des Panama Papers !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 avril 2016

 

 

Capturedébatparadisfiscaux

 

  Au moment où le Parlement européen s’apprêtent

  à renforcer les moyens permettant aux entreprises

  de cacher certaines informations au nom du secret

  industriel, l’affaire des Panamas Papers exige

  au contraire une transparence totale pour lutter

  contre l’évasion fiscale et le blanchiment de l’argent.

 

Trois députés européens en débattent. Pervenche Berès, présidente de la délégation française au Parlement européen /

Karima Delli, députée Verts / ALE / Patrick Le Hyaric, député GUE/GVN.

 

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, Evasion fiscale, IDEES - DEBATS - PHILO, l'Humanité, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Le travail défend ses droits par Gérard Filoche – Inspecteur du travail

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mars 2016

 

Captureagorahuma

Image de prévisualisation YouTube

Les Agoras de l’Humanitésur youtube

Publié dans droit du travail, France, IDEES - DEBATS - PHILO, l'Humanité, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Gérard Filoche à propos de la loi Travail ( El Khomri )

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2016

 

Capturelundisdegauche

Image de prévisualisation YouTube

PCF – Parti communiste françaissur youtube

Publié dans ECONOMIE, France, IDEES - DEBATS - PHILO, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Fraternité ! par Benjamin Stora

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 janvier 2016

Dans les Mémoires dangereuses. De l’Algérie coloniale à la France d’aujourd’hui (Albin Michel),

le spécialiste de la guerre d’Algérie lance un plaidoyer en faveur

d’une bataille culturelle contre la radicalisation et l’obscurantisme

par la réappropriation en commun d’une histoire coloniale refoulée.

Il a été l’hôte des Agoras de l’Humanité, accueillies samedi,

au musée de l’histoire de l’immigration à Paris.

Benjamin Stora

Image de prévisualisation YouTube

Les Agoras de l’Humanitésur youtube

Lire sur l’entretien qu’il a accordé à l’Humanité

« La décolonisation des imaginaires n’est pas une question achevée »

 

Un historien,  la France et l’Algérie 

Né le 2 décembre 1950 à Constantine 
en Algérie, Benjamin Stora enseigne l’histoire du Maghreb contemporain 
(XIXe et XXe siècles), des guerres de décolonisation et de l’immigration maghrébine en Europe à l’université Paris-XIII et à l’Inalco (Langues orientales, Paris). Auteur d’une quarantaine d’ouvrages et de centaines d’articles sur ces sujets, il a été nommé président du Conseil d’orientation de l’Établissement public du palais de la Porte-Dorée, qui réunit le Musée de l’histoire de l’immigration et l’Aquarium de la Porte-Dorée, le 1er août 2014.

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaire »

Une atmosphère dangereuse et irrespirable (Jean Ortiz)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 novembre 2015

Chroniques Latines

Une atmosphère dangereuse et irrespirable

 

Par Jean Ortiz – 22 Novembre 2015

place_de_la_republique

Photo Fabrice Savel

 

  L’atmosphère que nous vivons depuis le 13 novembre

  devient de plus en plus irrespirable. Et pourtant il faut

  respirer, écrivait François Mauriac à l’époque.

  Par Jean Ortiz, universitaire, Pau.

  Immenses, la douleur, l’angoisse, travaillent des millions d’hommes

  et de femmes, de jeunes, par-dessus tout clivage politique

  et même religieux. Comment ne pas comprendre et partager

  ce deuil collectif, cette terrible déchirure, cette rupture entre

  « l’avant » et « l’après » ?

 

 

 

Des millions de Français sont sous le coup de la sidération, de l’émotion, de la compassion, et aussi d’une colère

rentrée. Ils ne cessent de témoigner (majoritairement) leur refus du rejet de l’autre, de la violence aveugle,

de manifester leur solidarité sincère. Tout cela rassure.

Mais chauffés à blanc jour et nuit depuis le 13 novembre par les uns et les autres, ce climat anxiogène,

cette atmosphère de va-t-en guerre, cette fuite en avant, peuvent légitimement inquiéter.

Ils rendent difficile tout recul pourtant si nécessaire, toute analyse autre que l’officielle…

Les quelques consciences qui s’y attèlent sont désignées à la vindicte publique, assimilées à des complices

des tueurs, isolées et stigmatisées. Si l’on ouvrait des bureaux de recrutement comme en 1914, que se passerait-il ?

L’exacerbation de l’émotion peut être le pire des remèdes ; manipulé à des fins inavouables, mais que l’on devine,

il peut faire finalement le jeu des terroristes, et de tous les requins d’eaux troubles, se retourner tel un boomerang

contre les sentiments les plus purs et les meilleures intentions au monde.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Réaction aux attentats de Pierre Barbancey, envoyé spécial de l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 novembre 2015

 

CapturePierreBarbancey

  Dohuk (Irak). 14 novembre 2015

  Je suis actuellement en Irak. Ce pays qui a été démembré,

  ses communautés et ses confessions jetées les unes contre les autres,

  par une guerre voulue par les États-Unis en 2003. C’est sur ce terreau

  que s’est développé Daech, l’organisation de l’État islamique.

  Des terroristes soutenus et aidés par des pays comme le Qatar,

  la Turquie et l’Arabie saoudite. Trois pays aux liens privilégiés

  avec la France qui leur vend des armes.

  Il faut pleurer les morts d’hier à Paris. Mais il faut aussi avoir en tête

  que les populations du Moyen-Orient vivent ce cauchemar au quotidien

  depuis des années.

 

La France officielle fait des guerres: Libye, Mali, Centrafrique, Irak… Toujours sous des prétextes humanitaires.

Ce qui est un leurre. La guerre n’a jamais rien réglé, au contraire.

La guerre ne peut pas toujours se regarder à la télévision. Si on accepte qu’elle ait lieu ailleurs, alors il faut

s’attendre à ce qu’elle nous revienne dans la gueule un jour.

C’est pour cela qu’il faut la paix. Une politique internationale de la France dédiée à la paix, pas une politique

de gendarme, vendeuse d’armes et de captation des richesses d’autres pays.

Le danger est grand de voir une partie de la France se tourner vers le Front national. Ce parti d’extrême-droite

ne prône que la haine et le rejet de l’autre, qui tente de désigner comme bouc émissaire les musulmans.

Des ingrédients pour que les drames comme celui que nous venons de connaître à Paris ne s’amplifient.

En souvenir des morts du 13 novembre, déjouons le plan de tous ceux qui voudraient nous dresser les uns contre

les autres.

C’est un appel à l’intelligence humaine.

Publié dans France, IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaire »

Attentats : entre le marteau et l’enclume (Ivan du Roy – Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 novembre 2015

RÉSISTANCE

Attentats : entre le marteau et l’enclume

par Ivan du Roy 15 novembre 2015

Extraits

 

Captureattentatsparisjeanjulien

  Le marteau s’est abattu. Un coup assourdissant,

  encore plus terrifiant que le précédent, il y a dix mois.

  Ensanglantant une fois de plus Paris et sa banlieue :

  au moins 129 morts, une centaine de blessés dans un état

  très grave. L’attaque contre des quartiers multiculturels

  parisiens et le Stade de France en Seine-Saint-Denis a

  été revendiquée par l’État islamique.

  Les évènements n’étaient même pas encore terminés

  que les droites extrêmes ont commencé leurs basses œuvres

  de récupération politique.

 

Le marteau s’est abattu. Un coup assourdissant, encore plus terrifiant que le précédent, il y a dix mois. Ensanglantant une fois de plus Paris : au moins 129 morts, une centaine de blessés dans un état très grave. Ce vendredi 13 novembre, entre 21h20 et 21h50, la capitale française et sa banlieue nord ont été attaquées en six endroits différents. Au moins sept personnes ont tué méthodiquement (écouter ce témoignage sur le Bataclan).

Les cibles étaient des hommes et des femmes attablés à des terrasses de cafés et de restaurants des quartiers du multiculturel Est parisien, des spectateurs et spectatrices d’un concert de rock californien du Bataclan – proche de la place de la République où se tient traditionnellement nombre de rassemblements de solidarité – et d’une rencontre amicale de football au Stade de France, en Seine-Saint-Denis, département le plus pauvre de France. Vu de l’étranger, c’est « le cœur du Paris progressiste, pas les Champs-Élysées ou Notre-Dame, fréquentés par les touristes, ni la rive Gauche, bourgeoise et conservatrice » qui a été visé (lire ici en anglais).

[...]

Récupération politique

Et c’est là qu’est l’enclume sur laquelle nous risquons d’être fracassés. Elle a déjà vibré à l’écho du marteau. L’enclume, ce sont ceux qui veulent faire avancer le pays sur le chemin de l’arbitraire, de la répression aveugle, de la stigmatisation et suspicion généralisée. Plusieurs leaders de la droite extrême n’ont même pas attendu que l’ensemble des victimes soient identifiées. « Immense drame à Paris, voilà où nous a conduit le laxisme et la mosqueïsation de la France », a clamé le revenant Philippe de Villiers. « Derrière les auteurs de ces tueries, il faudra pointer les vrais responsables qui, eux, sont politiques ! », a renchérit Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN et candidat du parti en Ile-de-France.

Les évènements étaient encore en cours que la récupération politique commençait : « Identité nationale, Marine au pouvoir vite ! », s’exclamait le député du Rassemblement bleu marine Gilbert Collard, accusant « ceux qui gouvernent directement ou par leurs idées aujourd’hui en France » d’être « des traîtres à notre nation, et à désormais nos vies ». Alors que la stupeur et l’effarement envahissaient les rues de la capitale ce soir du 13 novembre, les charognards s’en donnaient déjà à cœur joie, sans aucune pudeur (lire ici et ).

Les droites extrêmes font le jeu de l’État islamique

[...]

Ces droites extrêmes font le jeu de l’État islamique : amplifier la peur et la suspicion, pointer l’Islam comme ennemi mortel. Pour l’EI, la France est « une nation qui opprimerait délibérément son importante communauté musulmane. Ce dernier argument est un axe de propagande essentiel pour l’EI », soulignait le juge Marc Trévidic. Néo-conservateurs et extrême droite relaient, de fait, allègrement cette propagande. « Ceux qui partent faire le jihad agissent ainsi à 90 % pour des motifs personnels : pour en découdre, pour l’aventure, pour se venger, parce qu’ils ne trouvent pas leur place dans la société… Et à 10 % seulement pour des convictions religieuses : l’islam radical. La religion n’est pas le moteur de ce mouvement et c’est ce qui en fait sa force », expliquait encore le magistrat.

Nous voilà donc pris entre le marteau et l’enclume. Mais nous ne sommes pas encore écrasés, loin de là : en témoignent les mouvements spontanés de solidarité, locaux ou internationaux, qui se sont propagés le soir même des attaques. Le combat contre la peur, l’obscurantisme, l’égoïsme et le repli sur soi s’annonce quotidien.

Ivan du Roy

Illustration : Jean Julien

[Article complet sur bastamag.net]

 

Creative Commons License

Publié dans Basta!, France, IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaire »

12345...25
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy