Hommage à Frida Kahlo et Violeta Parra, deux artistes incontournables du militantisme latino-américain

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 août 2014

 

Frida, Violeta, deux artistes, deux pays, un même combat,

un même destin

 

CaptureFrida Kahlovioleta parra

L’une venait juste de peindre une toile nommée « Viva la vida », l’autre venait juste

de  composer une chanson intitulée « Gracias a la vida »…

Frida Kahlo, artiste peintre mexicaine, Violeta Parra, artiste chanteuse chilienne.

Toutes deux mortes, à l’approche de leur cinquantième anniversaire, après une vie riche

de voyages et de rencontres ; toutes deux militantes actives de leurs partis communistes

respectifs.

Quand l’art et le militantisme s’emmêlent, et s’en mêlent, on ne peut que faire chapeau-bas.

Hommage donc à deux femmes, artistes incontournables du militantisme latino-américain.

[Lire la suite sur Chien Guevara]

Pascuala Ilabaca. Violeta y Frida

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

Violeta Parra « Gracias a la vida »

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Exposition Frida Kahlo au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles

 

 

Publié dans Amerique latine, Chili, Culture, Hommages, Mexique, Musiqe, Peinture - Graphisme | Pas de Commentaire »

Chili : Pour la première fois depuis 1973, une ministre communiste

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 janvier 2014

 

Les droits des femmes à l’honneur dans le gouvernement Bachelet

 

CaptureClaudiaPascual

  Le PCF salue la nomination de Claudia Pascual, membre du Parti

  communiste du Chili, au sein du gouvernement formé par Michelle Bachelet.

  Claudia est aujourd’hui à la tête du Service national des femmes, le SERNAM.

  Cette nomination est d’importance et porteuse d’espoir, tant les droits

  des femmes sont constamment et dramatiquement attaqués au Chili.

  L’avortement y est strictement interdit, avec des conséquences tragiques

  en termes de mortalité maternelle.

*

De même, les chiffres des violences faites aux femmes sont plus qu’alarmants et la loi se range rarement du côté

des victimes. Jusqu’ici le SERNAM, créé en 1991, a toujours appliqué une politique soumise à une vision

très conservatrice de la famille laissant sans réponse les attentes des femmes du Chili.

Michelle Bachelet a été particulièrement active au sein de l’ONU-femmes qu’elle a présidée durant trois ans.

Gageons qu’elle saura répondre aux attentes des femmes de son pays, aux urgences et à la gravité de leur situation,

en particulier en transformant le SERNAM en ministère plénipotentiaire.

Nous tenons à apporter tout notre soutien à Claudia Pascual, communiste et féministe, engagée depuis des années

aux côtés d’associations féministes. Elle peut compter sur notre solidarité. Dans une période si grave de remise

en cause, en Europe, du droit à l’avortement, nous avons grand besoin de faire converger nos batailles.

Laurence Cohen, Responsable nationale Droits des femmes/Féminisme

Lydia Samarbakhsh, Responsable des Relations internationales

Publié dans Chili, Droits des femmes, PCF | Pas de Commentaire »

Dans l’Humanité des débats, une nouvelle page pour le Chili

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 novembre 2013

 

huma1511

La socialiste Michelle Bachelet, à la tête d’une coalition

allant du Parti communiste au centre, est favorite

pour la présidentielle de dimanche, face à la candidate

de droite Evelyn Matthei.

Une nouvelle majorité de gauche est en passe

de se dessiner pour répondre aux attentes des Chiliens.

A lire dans notre édition :

   ♦ Le temps de la concertation sur le point de s’achever, reportage

de notre envoyée spéciale à Santiago

*
   ♦ Les salariés du secteur public revendiquent leur part de croissance

   ♦ Un cadre électoral mis en place par Augusto Pinochet

   ♦ Le retour du printemps au Chili, l’édito de Patrick Apel-Muller

   ♦ « Le peuple veut aujourd’hui une nouvelle constitution pour le Chili », entretien avec Guillermon Teillier,

président du Parti communiste chilien

   ♦ Deux femmes pour un fauteuil présidentiel. Face à Michelle Bachelet, la très droitière Evelyn Matthei

Sommaire

L’Humanité en version numérique

Publié dans Chili, l'Humanité, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

«Pablo Neruda 
était un symbole à abattre»

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 septembre 2013

 

Hommage à Pablo Neruda

            «Pablo Neruda 
était un symbole à abattre»

 

«Pablo Neruda 
était un symbole à abattre» dans Chili captureneruda1

L’Humanité de ce lundi rend hommage à Pablo Neruda.

Extrait de notre 4 pages spéciales.

Santiago (Chili), envoyée spéciale.

Manuel  Araya était chauffeur et garde du corps de Pablo Neruda.

Seul, contre tous, il a toujours dénoncé l’assassinat du poète.

Grâce à son témoignage, une enquête a été ouverte en 2011.

 Grâce à votre témoignage, 
le Parti communiste du Chili

(PCCh) a déposé une plainte criminelle en 2011

afin d’exhumer les restes de Pablo Neruda, convaincu

qu’il a été assassiné. Sur quoi se fonde votre jugement ?

Manuel Araya. Dès 1973, j’ai demandé à Matilde, sa femme, de dénoncer son assassinat. Pablo Neruda

se trouvait dans la clinique de Santa Maria, 
à Santiago, depuis le 19 septembre. 
Il souffrait du cancer mais,


à ce moment-là, il était en bonne santé. 
Il était en revanche inquiet de ce qui 
se passait dans le pays

et triste après 
la mort de Salvador Allende. 
Nous, nous craignions pour sa vie car 
on le savait en danger.

L’ambassadeur du Mexique voulait le faire sortir 
du pays. Il devait d’ailleurs s’y rendre 
le 24 septembre

1973. Le 22, Neruda me dit d’aller à Isla Negra pour faire ses valises et lui ramener douze livres.

Lorsque nous partons avec Matilde, 
il va bien. Puis, dans l’après-midi, nous recevons un appel pour nous

informer qu’on lui a fait une piqûre. Lorsque nous revenons à la clinique, Neruda est rouge, il me dit

que tout son corps le brûle. C’est très étrange, mais on m’envoie acheter un médicament. Pourquoi, alors

que nous sommes 
dans un hôpital ? En sortant, 
deux voitures m’arrêtent et m’emmènent au commissariat.

Neruda meurt 
le 23 septembre.

[Lire la suite]

 Voir également :  http://pablo-neruda-france.blogspot.fr/

 

Publié dans Chili | Pas de Commentaire »

Victor Jara, le chant inachevé d’un rossignol

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 septembre 2013

 

Victor Jara, le chant inachevé d’un rossignol

 

Victor Jara, le chant inachevé d’un rossignol dans Amerique latine chili73

Auteur-compositeur-interprète, communiste, soutien créatif

et actif à l’Unité populaire, Victor Jara a dédié son art au peuple

chilien. Au lendemain du coup d’état, il est fait prisonnier,

torturé avant d’être sauvagement assassiné par les militaires.

Pour tous les citoyens du monde, il est devenu une icône.

Victor Jara Martinez (1932-1973). Un nom, deux dates, fichés en mémoire,

quand, durant deux décennies, un régime dictatorial et criminel aura

tout fait pour les nier. Mais peut-on étouffer les échos d’une voix

qui accompagna tout un peuple durant l’expérience unique

de l’Unité populaire au Chili ? Expérience écrasée sous les  bombes

le 11 septembre 1973.

 

jara chili dans Chili

Victor Jara sera assassiné, dans les jours qui suivirent, comme des centaines

de « subversifs ». Les  séides de la junte se déchaînèrent contre un peuple engagé

sur la voie d’une démocratie véritable. Victor Jara, artiste, citoyen, communiste,

versa sa créativité et sa foi dans la construction d’un  homme nouveau.

Comme un autre de ses camarades, Pablo Neruda, il décida de mettre son art

au  service du peuple.

 

 

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

Le hors-série Chili, l’espoir assassiné à commander ici

Victor Jara – Zamba del Che

http://www.dailymotion.com/video/xblf3

sur dailymotion

Publié dans Amerique latine, Chili | Pas de Commentaire »

Fête de l’Huma : Zebda chante Victor

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 septembre 2013

 

CHILI

Fête de l’Humanité

Zebda chante Victor Jara

*

 

Fête de l’Humanité 2013.

Le groupe toulousain Zebda et El Comunero interpréteront, samedi 14 septembre,

les chansons de l’immense poète à la Fête de l’Humanité.

 

http://www.dailymotion.com/video/x14j56j

Par

[Lire l’article sur humanite.fr]

Jara Victor Jara Manifiesto

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Allende, Chili, l'Humanité | Pas de Commentaire »

Le dernier discours de Salvador Allende

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 septembre 2013

 

Le dernier discours de Salvador Allende

 

Par Philippe Marlière

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Salvador Allende (1908-1973), un médecin de formation, est démocratiquement élu président du Chili en 1970, à sa quatrième tentative. C’est un socialiste ; le premier marxiste à accéder à ce poste sur le continent sud-américain.

Le 11 septembre 1973, l’armée chilienne lance ses chars contre le palais de la Moneda, la résidence présidentielle. Les cadres fascisants de l’armée avaient déjà tenté de renverser le régime de gauche démocratiquement élu. Le nouvel assaut sera victorieux. De la junte militaire qui organise cet acte odieux émergera Augusto Pinochet, qui avait été nommé général en chef des armées par Allende quelques jours auparavant. Le coup d’État est financièrement et logistiquement soutenu par les États-Unis sous la présidence Nixon.

Quelques minutes avant la prise de la Moneda, Allende s’adresse à la nation chilienne sur les ondes de Radio Magellanes. C’est un discours d’adieu. Le « président camarade » a refusé de fuir le pays, comme le lui proposait les putschistes.

[Lire la suite]

Publié dans Allende, Amerique latine, Chili | Pas de Commentaire »

Chili 1973 : Sept documents web pour comprendre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 septembre 2013

 

Coup d’État de Pinochet

Chili 1973 : Sept documents web pour comprendre

 

Chili 1973 : Sept documents web pour comprendre dans Allende captureallendecapture d’écran

Il y a 40 ans, le président chilien se suicidait,

après avoir résisté avec quelques proches

aux assauts et aux bombardements de l’armée,

mettant fin aux trois années de gouvernement

de l’Unité Populaire. S’en suivaient 17 années

de dictature du général Pinochet, marquées

par une répression cruelle contre tous les militants

de gauche et une casse systématique des droits

des travailleurs.

Aujourd’hui le Chili continue de panser les plaies de la dictature. Petit tour du web sur le sujet.

*
Après des années de dictature et d’impunité, Augusto Pinochet finit par être arrêté à Londres en 1998.

Le général sera régulièrement assigné à résidence jusqu’à sa mort en 2006, mais jamais jugé.

Mais le 16 octobre 1998, l’heure est encore à la joie. Les victimes de la dictature et leurs familles fêtent

le jugement qui ouvre la voie à un éventuel procès. C’est l’occasion pour France 2 de faire

une rétrospective sur le régime (vidéo INA, 15’).

capturepinochet amérique latine dans Amerique latinecapture d’écran

Voir la vidéo sur youtube

 

 

 

 

 

 

Un régime qui commence dans la violence et la trahison, lors du coup d’État contre le président

démocratiquement élu Salvador Allende. A partir de témoignages des survivants, le réalisateur

Patricio Henriquez a réalisé Le dernier combat de Salvador Allende. Il y retrace la dernière journée

du président chilien et on entrevoit la personnalité de celui qui a gouverné le pays pendant trois ans (55’).

 

captureallende1 augusto pinochet dans Chilicapture d’écran

 

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo

 

 

 

 

 

 

 

Mais derrière le général putschiste, la main des États-Unis ne tarde pas à apparaitre.

Washington a en effet pris l’habitude de faire de l’Amérique Latine son terrain privé,

sans que les peuples n’aient leur mot à dire. Hernando Calvo Ospina, journaliste et écrivain

colombien, retrace dans son livre L’équipe de choc de la CIA la surveillance intensive exercée

par les présidents étatsuniens successifs sur le socialiste Allende dès qu’il apparut comme pouvant

être élu. Le texte est repris ces jours-ci par l’association France Amérique Latine :

http://www.franceameriquelatine.org/spip.php?article1479

 

[Lire la suite sur humanite.fr]


Publié dans Allende, Amerique latine, Chili, ETATS-UNIS | Pas de Commentaire »

11 septembre 2013, la démocratie chilienne assassinée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 septembre 2013

 

11 septembre 1973, le coup d’État au Chili

Chili. Contre Allende, ils ont tout fait

 

Salvador Allende quelques jours après son élection, en octobre 1970.

11 septembre 2013, la démocratie chilienne assassinée dans Chili allendeelu

L’oligarchie chilienne et les dirigeants

des États-Unis ont du mal à accepter

la victoire de Salvador Allende.

Dès lors, tout est mis en place pour

briser l’élan de l’Unité populaire

vers un socialisme démocratique,

avant qu’il ne soit trop tard. À tout prix…

« UNE BANDE D’ABRUTIS incapables d’apprécier correctement une campagne électorale et de prévoir

les résultats. Qu’on me ramène cet ambassadeur de merde (l’ambassadeur US à Santiago – NDLR).

Désormais tout se décidera ici. » Le président Nixon, connu pour son vocabulaire fleuri, furieux

après l’annonce de l’élection possible de Salvador Allende à la présidence de la République du Chili,

entouré de ses principaux conseillers, n’en croit pas ses yeux. Allende est bien arrivé en tête du scrutin

avec 36,6 % des suffrages mais seulement très légèrement devant le conservateur Alessandri (35,3 %)

alors que le démocrate-chrétien Tomic recueille 28,1 %. L’usage veut que le candidat arrivé en tête

soit confirmé au poste de président par le Congrès, alors dominé par les démocrates chrétiens

et les conservateurs. Nixon ne décolère pas : si des dispositions ne sont pas prises rapidement,

un accord entre l’Unité populaire et les démocrates-chrétiens permettrait l’élection de Salvador Allende.

Branle-bas de combat à Washington, avec un objectif : « faire capoter Allende ». Des patrons,

des militaires et des politiques chiliens sont convoqués d’urgence pour la mise au point de la réplique.

Le patronat arrive bon premier, suivi de quelques officiers et des chefs des partis de droite avec,

en prime, deux démocrates-chrétiens officiellement dissidents, officieusement mandatés

par leur direction pour prévoir l’avenir. À la jésuite, une tradition dans ces milieux.

Deux plans sont adoptés dès le 14 septembre.

Track one. Il s’agit de faire élire par le Congrès le candidat arrivé en deuxième position puis de provoquer

un nouveau scrutin avec cette fois un candidat unique de la droite.

Track two. Préparation d’un soulèvement militaire et réactivation de l’extrême droite, Patria y Libertad.

 

Vidéo: la CIA, Kissinger, Nixon et la chute d’Allende

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Le 25 octobre, le chef d’état-major René Schneider meurt sous les balles lors d’une tentative

d’enlèvement. La veille, un accord passé au Congrès entre la Démocratie chrétienne

et l’Unité populaire a débouché sur l’élection de Salvador Allende.

Les premiers plans américains ayant échoué, une deuxième partie s’annonce.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Documentaire :  Le dernier combat d’Allende

 

Publié dans Chili | Pas de Commentaire »

« Lame de fond sociale au Chili »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 mai 2013

 

Lame de fond sociale au Chili

Paul Walder

Traduit par Pascale Cognet

Édité par Fausto Guidice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي 

 

 

gal_6780 Amérique Latine | Mouvement étudiant | Mouvements sociaux | Luttes de travailleurs | Assemblée Constituante | Gauche chilienne dans Chili

La première marche de cette année, appelée

par l’ensemble des organisations étudiantes,

a atteint tous ses objectifs.

La mobilisation du 11 avril non seulement a

permis de démontrer  que le mouvement étudiant

chilien s’est consolidé sans fractures après plusieurs

années de lutte, mais aussi qu’il s’est imposé

comme référent sur lequel commencent

à s’aligner d’autres organisations sociales :

la manifestation massive du jeudi 11 

a eu comme antécédents immédiats un débrayage national des travailleurs du cuivre des secteurs public

et privé, des actions de protestations en guise d’avertissement de la part des quinze mille puéricultrices

et jardinières d’enfants d’Integra [Fondation privée gérant des crèches et jardins d’enfants, NdT] et l’arrêt

de travail des travailleurs portuaires, réussissant  à paralyser pendant plusieurs jours le trafic maritime

de marchandises et à mettre sur les dents le gouvernement et les entrepreneurs exportateurs qui chiffraient

 déjà  les pertes possibles en millions de dollars.

La  manifestation importante  des étudiants, qui a atteint les chiffres de 2011, ainsi que les mouvements

de protestations des travailleurs, sont des actions qui  se déroulent pendant une année d’élections

et que l’on présente comme le début d’une stratégie d’activisme social qui aura tendance à se renforcer

au cours des prochains mois. A la différence des grèves sporadiques et sectorielles antérieures ou aussi 

contrairement aux premières protestations étudiantes des débuts de cette décennie, les manifestations

actuelles, au départ sectorielles et corporatistes, tendent à déboucher sur le politique. Les différents

mouvements sociaux et syndicaux se retrouvent aujourd’hui sur un plan politique dont ils partagent chaque

fois davantage  les axes. Le renouvellement du discours politique est impulsé depuis la base.

[Lire la suite sur TLAXCALA]

Copyleft

Publié dans Amerique latine, Chili, Luttes, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy