Liberté pour Lina !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 février 2015

 

Lina Khattab, étudiante palestinienne, condamnée à 6 mois

de prison ferme et 3 ans de probation !

 

Captureliberté pour Lina

  Lina Khattab, étudiante et militante palestinienne de 18 ans

  arrêtée le 13 décembre, a été condamnée lundi dernier

  par un tribunal militaire israélien à 6 mois de prison ferme,

  3 ans de probation, et à une amende de 6000 shekels,

  soit plus de 13 000 euros.

  Elle est accusée d’avoir participé à une manifestation, jugée

  illégale par Israël, en faveur de la liberté des prisonniers

  politiques palestiniens, et d’avoir jeté des pierres.

 

 Considérée comme une “sérieuse menace pour la sécurité”, son cas est utilisé pour dissuader tout étudiant

palestinien de s’organiser pour faire face à l’occupation.

Une campagne internationale a été lancée dès l’arrestation de Lina afin de maintenir

la pression et ainsi obtenir sa libération.

L’Union des Étudiants communistes s’inscrit dans cette campagne, et appelle tous les étudiants

à signer la pétition sur les campus de France auprès des étudiants communistes ou en ligne,

et à participer aux initiatives prévues dans les universités pour apporter leur soutien à Lina

et faire vivre la solidarité internationale, notamment au travers de la Semaine de la Pensée Marxiste

qui met la liberté à l’honneur sur les campus.

Liberté pour Lina !

Liberté pour tous les prisonniers politiques palestiniens !

Source 

 

Image de prévisualisation YouTube

youtube.com

 

Publié dans GAZA - PALESTINE, International, Israel, LIBERTES, PETITION | Pas de Commentaire »

« Irak : Appel à la solidarité et à l’intervention politique de la France et de l’ONU » (communiqué PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 août 2014

 

« Irak :

Appel à la solidarité et à l’intervention politique de la France

et de l’ONU »

 

CaptureIrak

Les événements actuels en Irak

et notamment dans le Kurdistan

irakien provoquent l’horreur

et l’inquiétude en France

et dans le monde.

L’offensive conduite dans la région

par l’EIIL suscite un déchainement

de terreur où se conjuguent

sauvagerie et inhumanité.

Des milliers de civils, en raison de

leur origine confessionnelle ou ethnique

fuient la barbarie.

 

Les massacres frappent indistinctement les hommes, les enfants et les vieillards tandis que nombre de femmes subissent des violences et sont vendues comme esclaves.

Tout doit être mis en œuvre pour que cesse cette catastrophe humanitaire. De toute urgence, la solidarité internationale doit se déployer.

Au-delà des interventions militaires qui se dessinent, il faudra, en temps voulu, tirer le bilan des logiques guerrières qui tonnent comme un terrible échec pour les Etats Unis et leurs alliés. Le recours à la force n’a jamais permis de lutter contre le terrorisme mais il contribue au triomphe de la haine dans les esprits et met sur le pied de guerre des sociétés entières.

Il faut soutenir les forces kurdes qui depuis des années, souvent seules, agissent en Syrie (Rojava) et en Irak pour bâtir des sociétés démocratiques, solidaires et plus justes. Aujourd’hui, elles protègent les minorités persécutées et combattent les armes à la main l’EIIL. Les Peshmergas du PYD de Syrie et du PKK de Turquie sont aux côtés de leurs frères d’Irak pour défendre la liberté et les droits humains. Le Conseil national du Kurdistan, représentant les organisations kurdes, ont interpellé la communauté internationale et particulièrement le Conseil de sécurité de l’ONU. Il appelle à la protection en urgence des populations menacées. Il exige des sanctions immédiates contre les États qui soutiennent l’EIIL (Qatar…) ou qui font preuve de complaisances à son égard (Turquie…). Enfin, il réclame un soutien aux forces qui résistent.

L’ONU doit immédiatement agir pour des solutions humanitaires et politiques en engageant avec le nouveau gouvernement irakien un dialogue incluant toutes les parties concernées du pays. C’est sous son autorité que toutes les mesures d’urgence et de construction d’une paix durable doivent être envisagées.

Les autorités françaises et le ministre des affaires étrangères doivent s’exprimer et agir dans ce sens. Le soutien aux kurdes est une priorité. Tout ce qui peut y contribuer, comme le retrait du PKK de la liste des organisations terroristes, doit être favorisé. La France pourrait, comme membre du Conseil de Sécurité prendre l’initiative d’une conférence régionale pour aider à la réconciliation, à reconstruire l’État irakien et préserver l’unité du Moyen-Orient. Il est encore temps afin d’endiguer la déflagration.

Le PCF exprime tout son soutien et sa solidarité aux démocrates irakiens et aux forces kurdes engagées contre l’EIIL. Dans cette terrible épreuve, les communistes ne ménageront pas leurs efforts pour que s’imposent la paix et la démocratie.

Publié dans International, Irak, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité : Face à la montée des périls

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mai 2014

 

L’éditorial Par Patrick Apel-Muller.

 Ukraine :

« Le péril est grand. Il est désormais urgent de rétablir le dialogue,

sans surenchères irréalistes »

 

ukraine1

  C’est en Europe : un régime non élu envoie les chars

  et les hélicoptères de combat contre sa population

  avec le soutien des chancelleries de l’UE et des États-Unis.

  Ces dernières ont choisi d’alimenter depuis des semaines

  une stratégie de la tension dans une zone ultrasensible,

  à l’articulation entre la Russie et l’Otan, en poussant un clan

  d’oligarques corrompus contre un autre d’affairistes

  douteux, en lâchant la bride à des milices néonazies.

Le pire est en marche après que trente et une personnes ont été brûlées vives dans le siège des syndicats

d’Odessa, incendié par les partisans de Kiev.

Le péril est grand. Il est désormais urgent de rétablir le dialogue, sans surenchères irréalistes.

Ainsi, quel crédit auraient dans ce contexte les référendums séparatistes du 11 mai ou l’élection présidentielle du 25 mai

fabriquée pour légitimer le nouveau pouvoir ? L’Ukraine ne peut devenir la tête de pont d’une organisation militaire

dirigée contre Moscou. La relation particulière de la population de l’est du pays avec la Russie et avec la langue russe

doit être reconnue, tout comme son refus de reconnaître les nouveaux gouvernants qui se sont imposés place Maïdan.

L’hypothèse fédéraliste est sans doute le moindre des maux quand se dessinent des déchirements à la yougoslave.

La tension sert au contraire les desseins de Poutine, qui agite la défense des russophones comme une légitimation

d’expansionnisme.

Les dirigeants de l’Union européenne sont en cause, qui ont privilégié l’aventurisme, fermé les yeux

sur l’extrême droite à Kiev, poussé à l’épreuve de force.

La diplomatie française, après l’affaire Snowden et la violation des règles internationales du président Morales

ou ses errements bellicistes dans la guerre syrienne, ne sort pas grandie de l’épreuve. François Hollande, si empressé

de manipuler la parole de Jaurès pour en faire un bréviaire du renoncement et du libéralisme, ferait mieux de le relire :

« Le courage, ce n’est pas de laisser aux mains de la force la solution des conflits que la raison peut résoudre. »

Publié dans EUROPE, International, Ukraine, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Israël/Palestine : « Stop à l’escalade militaire »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mars 2014

 

Communiqué du PCF – 14 mars 2014

 

          Israël/Palestine : « Stop à l’escalade militaire »

 

netanyahu

  À quelques jours de la fin du délai des négociations, le gouvernement

  israélien de Benjamin Netanyahu fait le choix de l’escalade militaire

  et de la violence. Il a multiplié les raids aériens sur Gaza dans la nuit

  du 12 au 13 mars en riposte au tir d’une soixantaine de roquettes

  du Jihad islamique, eux-mêmes en réplique aux « exécutions

  extra-judiciaires » par l’armée israélienne de trois des leurs, mardi.

Les raids israéliens ont fait plus de dix morts palestiniens dont personne ne parle.

Cet engrenage bien huilé ne peut conduire qu’à un déchaînement de violence sur les populations civiles – les habitants de Gaza l’ont subi tout l’hiver dans l’indifférence générale. La France, qui présidait pourtant le Conseil de sécurité de l’ONU tout le mois de décembre, est restée totalement silencieuse durant ces longs mois.
Ce matin, le ministère français des Affaires étrangères a condamné les tirs de roquettes venant de Gaza mais passe sous silence les raids israéliens. De son côté, David Cameron en visite officielle en Israël a fait de même.
Tous ont laissé le processus de dialogue s’enliser dans l’obstination du gouvernement israélien et des colons à poursuivre le blocus de Gaza, la colonisation et l’occupation, et à maintenir emprisonnés plus de 5 000 Palestiniennes et Palestiniens, de tous âges, pour motif politique.

Cette année 2014 a été proclamée par l’ONU, année mondiale de la solidarité avec le peuple palestinien mais quand leur président appelle à stopper l’escalade, les « grandes puissances », si promptes à invoquer le droit international et la responsabilité de protéger les peuples, sont aux abonnées absentes. Pourquoi ?
La France semble ne plus avoir d’autre « politique arabe » désormais que celle d’abandonner les Palestiniens à leur sort, de faire le dos rond face à la droite israélienne la plus extrême, et d’attiser les conflits régionaux en suggérant d’ajouter la guerre à la guerre, comme en Syrie.

Le PCF exprime sa solidarité avec le peuple palestinien, en Cisjordanie et à Gaza, pris dans l’étau de la violence, de la misère et des humiliations, et sa solidarité avec les Israéliens qui s’opposent à la politique de leur gouvernement. La stratégie de Benjamin Netanyahu est celle de l’insécurité permanente pour tous les peuples de la région, elle ne mènera qu’à plus de chaos.
La France doit, par voix officielle, condamner les raids israéliens et reprendre l’initiative politique pour qu’un processus politique, dans un cadre multilatéral, ouvre le chemin de la paix et de la justice.

 

Publié dans GAZA - PALESTINE, International, Israel, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Syrie : l’étonnant récit des otages libérés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 septembre 2013

 

Syrie : l’étonnant récit des otages libérés

 

Syrie : l'étonnant récit des otages libérés dans ETATS-UNIS otage-journaliste-italienotage-belge armes chimiques dans F. Hollande

                               Dominico Quirico                                                      Pierre Piccinin Da Prata

C’est un monde, la chronique de José Fort.

Le journaliste italien de la Stampa, Dominico Quirico et le professeur belge, Pierre Piccinin Da

Prata enlevés en Syrie depuis cinq mois et libérés dimanche soir viennent de confirmer

qu’ils ont été kidnappés et maltraités en Syrie par des bandes liées aux forces intégristes.

Dominico Quirico, vieux routier (62 ans) de la presse et spécialiste de cette région du monde a indiqué :

«  Il est possible que cette révolution m’ait trahi ». Celui qui par deux fois a été menacé d’exécution,

affirme : « Ce n’est plus la révolution que j’ai connue il y a deux ans à Alep laïque et tolérante. Nous avons

été arrêtés par l’Armée syrienne libre puis livrés à une brigade inféodée à Al-Quaida ».

Pierre Piccinin Da Prata, proche de la rébellion, confirme les propos de son ami italien et révèle qu’il a

entendu une conversation au cours de laquelle les dits « rebelles » assuraient avoir utilisé du gaz sarin.

Et il poursuit :

« C’est un devoir moral de le dire. Ce n’est pas le gouvernement de Bachar Al-Assad qui a utilisé le gaz

sarin ou un autre gaz dans lors des combats dans la banlieue de Damas. Même s’il m’en coûte de le dire

parce que depuis mai 2012 je soutiens l’armée syrienne libre dans sa juste lutte pour la démocratie ».

Plusieurs question méritent d’être posées :

MM Kerry et Fabius vont-ils verser ces témoignages dans le dossier ?

La presse française souvent habillée en tenue camouflée va-t-elle répercuter cette information ?

Le sort de nos concitoyens et confrères Didier François et Edouard Elias enlevés le 6 juin ne doit-il pas

être traité – à la lumière des révélations d’hier – avec les « rebelles » syriens soutenus et armés

par François Hollande et le gouvernement français ?

D’autres chroniques de José Fort :

José Fort

[Source : humanite.fr]

 

Publié dans ETATS-UNIS, F. Hollande, France, International, POLITIQUE, Syrie | Pas de Commentaire »

« Bien imprudents ceux qui, dans cette universelle crise politique et sociale, déchaîneraient la guerre. » (Jaurès)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 août 2013

 

SYRIE

La guerre peut être battue, l’éditorial de Patrick Apel-Muller

 

« Bien imprudents ceux qui, dans cette universelle crise politique et sociale, déchaîneraient la guerre. » (Jaurès) dans International syrie

Le pire n’est plus certain. Ces derniers jours, une fièvre

guerrière faisait trembler d’impatience les chancelleries

occidentales.

« Frapper » était le mot en cours, la posture martiale

de rigueur, la légalité internationale un archaïsme à piétiner.

Mais un puissant courant se lève dans le monde et en France

pour rappeler à la raison, pour mettre en balance

des centaines de milliers de vies menacées et la satisfaction

de « punir » qui aveugle des gouvernants.

 

Jusqu’au pape François, qui a su proclamer, en compagnie du roi de Jordanie, un musulman, que « la voie

du dialogue et de la négociation entre les composantes de la société syrienne, avec le soutien

de la communauté internationale, est l’unique option pour mettre fin au conflit ». Tous les chrétiens d’Orient

s’élèvent contre la « catastrophe » d’une intervention en Syrie qui les sacrifierait sur l’autel de l’ordre impérial.

« C’est le monde en enfer », avertissait Jean Jaurès, lors de son dernier meeting contre la guerre qui pointait,

en 1914.

Qui peut assurer aujourd’hui qu’il 
en sera autrement si les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne

rajoutent la violence à la violence ?

Qui garantit que le régime de Damas ne sera pas tenté de jouer le tout pour le tout en multipliant les frappes

chimiques ?

Qui crédite un instant les troupes d’al-Qaida du moindre respect de la personne humaine ?

L’Otan n’est déjà plus unanime. L’Italie a tiré des leçons de l’aventure libyenne et refuse sa participation.

La Norvège 
et la Pologne également. 
La Grèce est en retrait. 
En Grande-Bretagne, David Cameron a dû battre

en retraite devant les réticences de ses parlementaires, notamment travaillistes. Barack Obama est moins sûr

de sa décision et tempère les mâles discours du département d’État. Les opinions britannique, américaine,

allemande et française sont hostiles ou réticentes à l’engagement de leur pays dans un conflit qui mettrait le feu

aux poudres au Moyen-Orient…

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

La Une de l’Huma

 

huma3008 barack obama dans PETITION

Barack Obama a dit ne pas « encore avoir pris

de décision » sur une intervention militaire

en Syrie.

La Grande-Bretagne, où un débat houleux avait

lieu aux Communes, et la France temporisent

quant à l’opportunité d’une frappe dans l’immédiat.

De nombreuses inquiétudes s’expriment

dans le monde, du Pape François à des dirigeants

politiques de toutes sensibilités.

 

♦   Les points de vues de Jean Rouaud, de Dominique

de Villepin et de Desmond Tutu, contre la guerre en Syrie.

 

 

♦   En France, le cercle des opposants à l’aventure militaire s’élargit

L’intervention militaire en Syrie, dont le président français semble vouloir être le chef de …

♦   En Libye, deux ans après les bombes de l’OTAN, le chaos

Vous avez voulu la paix, vous avez voulu la liberté, vous voulez le progrès économique…

♦   Levée de boucliers des chrétiens d’Orient

Le cri d’alarme est à la mesure des craintes. Jeudi, les chrétiens d’Orient sont sortis de leur …

[Lire la suite]

 

Syrie : et maintenant, le ridicule  la chronique de José Fort (29/08/13)

 

PÉTITION

Non à une intervention militaire de la France en Syrie

Une intervention militaire des états-Unis et de leurs alliés, dont la France, ferait courir le risque

d’une nouvelle escalade de la violence, d’un embrasement régional favorisant un recours sans limites

aux armes de destruction massive, notamment chimiques. Ajouter la guerre à la guerre serait la pire

des solutions. Nous exigeons que la France ne participe pas à une intervention militaire en Syrie.

Signez la Pétition

 

Publié dans International, PETITION, POLITIQUE, Proche-Orient, Syrie | Pas de Commentaire »

Pierre Laurent invité du Soir3

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 août 2013

 

SYRIE – RETRAITES – Pierre LAURENT sg PCF au soir3 du 27-08-2013

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

*

Publié dans France, International, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Mali : Les forces françaises en première ligne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 janvier 2013

 

Dans l’Humanité de ce lundi :

les forces françaises en première ligne au Mali

 

Mali : Les forces françaises en première ligne dans AFRIQUE huma1401

Après les violents combats de Konna, samedi,

des Rafale français ont bombardé, hier,

des positions djihadistes à Gao.

L’Élysée dit vouloir une « africanisation » de

l’intervention. Des contingents ouest-africains

sont attendus à Bamako.

Pour l’anthropologue André Bourgeot, spécialiste

de la zone saharo-sahélienne, l’affrontement armé

risque d’activer les solidarités djihadistes

dans la région.

Extrait.

Comment expliquez-vous 
la subite décision de Paris,

vendredi, d’engager unilatéralement 
ses troupes


sur le font malien ?

André Bourgeot. La décision paraît rapide dans sa diffusion

publique mais elle semble avoir été mûrement réfléchie

et préparée. Après les entretiens qui ont eu lieu entre les présidents Hollande et Bouteflika à Alger, qui ont

porté, entre autres, sur la situation au nord du Mali, et au vu de la déclaration des autorités algériennes,

il apparaît que

– cette intervention n’est pas condamnée ;

– la préservation de l’intégrité territoriale telle que définie lors des indépendances est réitérée ;

– la démarche du président intérimaire Dioncounda Traoré est approuvée.
Or celui-ci a fait appel, après cinquante

ans d’indépendance, à la France. Ce qui revient à dire que l’Algérie reconnaît le bien-fondé de cette intervention :

s’agit-il d’un blanc-seing ?

Pourquoi les islamistes d’Ansar Eddine se sont-ils retirés du processus de négociation ?

André Bourgeot. Probablement parce que Iyad Ag Ghali, chef du mouvement Ansar Eddin, n’a pas dû obtenir

les garanties requises pour son maintien au pouvoir et que sa stratégie ne correspondait pas aux intérêts

de la politique algérienne. J’en déduis que la volte-face d’Ansar Eddin résulte de l’échec des négociations

entre l’Algérie et Iyad Ag Ghali. Le comportement de cet ex-chef de la rébellion touareg des années 1990 est

un bon baromètre de l’influence de la politique et de la diplomatie algériennes dans la sous-région.

La suite de l’entretien réalisé par Rosa moussaoui, dans l’Humanité de ce lundi.

[Lire la suite]

Lire également :  Solidaires du peuple malien, l’éditorial de Jean Piérot

 

Publié dans AFRIQUE, Algerie, F. Hollande, International, Mali, POLITIQUE, Sahel | Pas de Commentaire »

Sauvons les enfants de Gaza et empêchons la catastrophe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 novembre 2012

 

Sauvons les enfants de Gaza et empêchons la catastrophe dans GAZA - PALESTINE patrick-213x300

Sauver les enfants de Gaza et empêcher la déflagration régionale

par Patrick Le Hyaric

 

 

palestine dans International

Comme il y a quatre ans à la même époque, la barbare inhumanité tombe

du ciel sur Gaza. Gaza, bout de Palestine coupé de la Palestine, coincé entre Israël

et l’Égypte. Gaza, depuis tant d’années, enfermée, violentée, meurtrie, étouffée

sous un blocus d’un autre âge, victime d’un gouvernement autoproclamé,

opposé à l’autorité palestinienne, exerçant sur ce territoire un régime de fer et servant de repoussoir aux justes

demandes du peuple palestinien. Gaza qui grouille de la beauté de tous ses petits enfants. Ceux-là mêmes,

innocents, qui meurent encore et encore sous la grenaille du déluge de fer et de feu qui se cache derrière

ce froid nom de « pilier de défense ».

Comme il y a quatre ans, un autre code dit « plomb durci » faisait 1500 morts, pour la plupart des innocents,

et détruisait maisons, faubourgs, routes, usines et champs. Le rapport du juge Goldstone, mandaté

par les Nations-Unies, avait qualifié cette agression militaire de « crime contre l’humanité ». On attend toujours

que les autorités internationales en tirent les conséquences qui s’imposent. Faute de l’avoir fait, la direction

ultra-droitière israélienne se croit protégée. Elle l’est de fait.

Il y a quatre ans, l’offensive guerrière avait été déclenchée comme celle-ci, à la veille d’élections

législatives. Ainsi le nombre de femmes, d’enfants et de civils innocents, assassinés est l’enjeu du remplissage

des urnes à Tel-Aviv. Abject !

[Lire la suite sur PCF Maubeuge]

Publié dans GAZA - PALESTINE, International, Israel, POLITIQUE | 1 Commentaire »

Turquie : nouvelle vague d’arrestations contre les Kurdes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 janvier 2012

PCF - 14 janvier – Pierre Laurent

 

Les autorités de Turquie cherchent-t-elles une guerre civile avec les kurdes ?

 

Turquie : nouvelle vague d'arrestations contre les Kurdes dans International turc_armee-300x199 Le Premier ministre turc, M. Erdogan, vient d’engager une opération d’arrestation et de répression de grande ampleur et systématique contre les kurdes, dans 17 villes dont Istanbul, Dyarbakir et même la ville de Van qui est encore sous le choc d’un puissant séisme. Cette opération a visé en particulier toutes celles et ceux qui refusent l’affrontement militaire et appelle à une solution pacifique. Comment le chef du gouvernement de Turquie peut-il prétendre qu’il lutterait ainsi contre le terrorisme alors qu’il attise lui-même les tensions et la violence dans son propre pays ?

Des perquisitions ont été menées dans les locaux de la mairie de Dyarbakir et jusqu’au domicile de Leila Zana. En réprimant aussi brutalement et à une telle échelle, en provoquant tant d’humiliations , les autorités de Turquie cherchent-t-elles la guerre civile ? La question se pose. Les députés du BDP, parti démocratique des kurdes, n’ont de cesse, au sein de l’Assemblée nationale, d’alerter contre cette très dangereuse escalade.

L’Europe et la France se contenteront-elles, une fois encore, d’un silence complice et coupable face à cette violence consternante et face au refus obstiné de laisser un peuple vivre en liberté et en paix dans le respect de ses droits?

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et Président du Parti de la gauche européenne

 

Plus de 40 arrestations

diyarbakir_manif_fascisme_akp_200_200 dans Luttes

Le 13 janvier, la police turque a effectué de descentes dans 123 adresses différentes dans 17 villes, arrêtant au moins 41 personnes, selon un nouveau bilan. Ces opérations visaient le principal parti kurde BDP, les mairies BDP, la Confédération des syndicats des fonctionnaires  publics (KESK), l’association des droits de l’homme, les journalistes et les organisations de la société civile kurde.

A Ankara, le domicile de Leyla Zana, députée kurde figure emblématique de la cause kurde, avait également été investi par la police, en son absence. Le 10 janvier, le premier ministre Recep Tayyip Erdogan a avait pointé du doigt Leyla Zana en lui enjoignant de quitter le parlement et de rejoindre le PKK.

Parmi les personnes interpellées  figurent deux co-vice-présidentes du BDP, Fatma Kurtulan (ex-députée) et Filiz Kocali, ainsi que l’ex-dirigeant du parti kurde, Tuncer Bakirhan, le correspondant de l’agence de presse kurde DIHA, Murat Ciftci et syndicaliste Sevgül Tutaş.

Des manifestations dans 25 villes

A l’appel du BDP, des milliers de personnes sont descendues dans les rues des 25 villes pour protester contre la «répression fasciste » du gouvernement AKP, parti islamo-conservateur au pouvoir depuis 2002.

Des manifestations ont été organisées simultanément à Diyarbakır, Sirnak, Urfa, Siirt, Erzincan, Mardin, Ankara, Konya, Eskisehir, Adana, Van, Hakkari, Bitlis, Izmir, Erzurum, Adiyaman, Ardahan, Mersin, İstanbul, Antalya, Manisa, Denizli, Aydın, Balikesir, Bulanik et dans plusieurs districts.

Source : actukurde.fr/ - 14 janvier 2012

 

Publié dans International, Luttes, POLITIQUE, Turquie | Pas de Commentaire »

123456
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy