Retraites : Comme Pierre Gattaz (Medef), Michel Sapin est pour l’allongement de la durée de cotisation

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 août 2013

 

Retraite : les fausses évidences de Michel Sapin

 

Retraites : Comme Pierre Gattaz (Medef), Michel Sapin est pour l'allongement de la durée de cotisation dans France retraite

Michel Sapin a affirmé ce mardi qu’un allongement de la durée

de cotisation était une mesure « évidente » pour réformer

le système des retraites et qu’elle s’appliquerait

« à tous les Français ». La vérité oblige à dire que c’est tout

sauf une évidence comme le prétend le ministre du Travail.

Cette recette a été utilisée par la droite dans les précédentes

réformes des retraites. On a vu le résultat : un échec complet

qui n’a pas permis de corriger les déficits. Dans les faits,

l’allongement de la durée de cotisation a éloigné

les jeunes générations du marché du travail et augmenté

le chômage, cause principale des déficits.

Il faut toujours faire attention aux fausses évidences même quand elles sont proférées par un ministre.

La gauche a su en 1982 prendre des mesures courageuses, faire une réforme progressiste avec l’âge

ouvrant droit à la retraite à 60 ans. Soyons à la hauteur de cette ambition en imaginant une réforme

qui tourne le dos aux réformes de la droite. Il faut faire autrement. Notamment en répondant au défi

l’emploi et singulièrement celui des jeunes générations qui est le principal moyen d’assurer le financement

des retraites pour aujourd’hui et demain.

PCF  – 20 août 2013

Lire également : Le Medef, en arrière toute !

 

retraites1 dans Politique régionale

Cliquez sur l’image pour agrandir.

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans France, Politique régionale, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Canal Sambre doit vivre !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2013

 

Section PCF Maubeuge/Val de Sambre
BP 32002 Louvroil
50606 – Maubeuge Cedex

 

Canal Sambre doit vivre ! dans Culture canal_fm1Canal Sambre doit vivre !


L’annonce par le Conseil Régional de la suppression de 75% sa subvention à notre radio locale menace

son existence. En effet, cette subvention régionale représente un quart de son budget. Son personnel

et ses auditeurs se mobilisent.

Les communistes du Val de Sambre sont attachés à la pluralité médiatique. Canal FM est un outil

au service d’associations, de citoyens, qui sont attachés à notre territoire et le font vivre.

C’est une des rares radios associatives locales à subsister dans notre département.

Canal FM, c’est la possibilité pour les citoyens de la Sambre et de l’Avesnois d’avoir leur propre moyen

d’expression, mais c’est aussi vingt salariés.

Nous refusons ce nouveau coup dur pour notre territoire.

Les communistes de Maubeuge et du Val de Sambre soutiennent l’action engagée par le personnel

et les auditeurs de Canal Sambre, et appellent les citoyens à signer massivement la pétition

en ligne sur son site et sur notre blog (pcfmaubeuge.unblog.fr). Nous invitons les élus locaux à s’emparer

de la question pour qu’un média radiophonique continue à vivre dans notre territoire.

Notre conseillère régionale, Annick Mattighello, a d’ores et déjà saisi Daniel Percheron, Président

du Conseil Régional.  fichier pdf Lettre Canal FM

 

La voix de la Sambre Avesnois ne doit pas s’éteindre !

Maubeuge, 15 avril 2013
Pour diffusion immédiate.

Fatiha Kacimi (co-secrétaire de la section PCF Sambre/Bavaisis) : 07 87 43 80 20
Arnaud Beauquel (co-secrétaire de la section PCF Sambre/Bavaisis) : 06 48 20 79 84
Xavier Dubois (secrétaire de la cellule de Maubeuge du PCF) : 06 30 04 16 02

Pour soutenir votre radio de territoire, cliquez sur : 

Pétitionduweb.com/ Non à la fermeture de Canal FM

 

Source : PCF Maubeuge

Publié dans Culture, ECONOMIE, Emplois, INFOS, LIBERTES, Luttes, PETITION, POLITIQUE, Politique régionale, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Région Nord Pas-de-Calais : des avancées pour la population

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 décembre 2011

Source : PCF Nord22 décembre 2011

Conseil Régional Séance plénière – décembre 2011 – Budget 2012 :

Des avancées pour la population du Nord Pas de Calais

Région Nord Pas-de-Calais : des avancées pour la population  dans ECONOMIE arton2240-1dee6

Pour consulter en détails les éléments de cette séance plénière, CLIQUEZ ICI :

 

http://www.dailymotion.com/video/xna0rm

 

 

 

Publié dans ECONOMIE, France, Politique régionale | Pas de Commentaire »

16 décembre à Avesnes : Rassemblement pour la défense du Corail Paris-Maubeuge

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 décembre 2011

Lu sur PCF Maubeuge - 14 décembre 2011

Services publics – SNCF – Trains de vie…

DANS LA PRESSE

Actualité Maubeuge

Vendredi, un rassemblement pour la défense du Corail Paris-Maubeuge

lundi 12.12.2011, 05:17 — La Voix du Nord

|  L’ACTUALITÉ DE LA SEMAINE |

L’actualité est ponctuée par les inquiétudes liées au rail.

Le nouveau cadencement est entré en vigueur hier,

et vendredi, …

les élus sont appelés à (se) manifester en sous-préfecture d’Avesnes pour la défense de la liaison avec la capitale. « Les différentes actions engagées depuis le 15 octobre contre la suppression des trains Corail entre Maubeuge — Aulnoye — Paris ont rencontré un écho favorable dans la population,écrit Bernard Baudoux, maire d’Aulnoye, dans un courrier. Cette protestation a été relayée au sein de nombreux conseils municipaux qui ont délibéré à cet effet. Je vous propose de poursuivre notre action en organisant un rassemblement devant la sous-préfecture d’Avesnes-sur-Helpe le vendredi 16 décembre à 18 h. À cette occasion, nous déposerons au représentant de l’État les milliers de signatures recueillies contre la suppression de ces allers-retours. Nous demanderons la tenue d’un comité de ligne comme la loi le prévoit et solliciterons un rendez-vous auprès de Nicole Notat qui vient d’être nommée médiatrice chargée des nouveaux horaires à la SNCF. Notre détermination et notre large rassemblement permettront, j’en suis convaincu, de faire aboutir nos légitimes revendications dans l’intérêt de notre population et de notre territoire. » •

Publié dans Luttes, POLITIQUE, Politique régionale, SERVICES PUBLICS, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

Métropole lilloise : Fin du transport gratuit des lycéens

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 décembre 2011

Lille Métropole Communauté Urbaine a adopté, lors de sa séance du 21 octobre 2011, une délibération

dont l’objet est de rendre payant le transport scolaire des lycéens à compter du 1er janvier 2012 et de

porter ce coût à un montant minimal mensuel de 9 € par enfant, ce tarif s’élevant à 18 € pour les situations

les plus courantes et pouvant atteindre 45,80 € pour les lycéennes et les lycéens qui dans leur parcours

doivent emprunter le TER.

Source : PCF Nord

Gratuité des transports scolaires :

Action à la Communauté Urbaine de Lille

Une demande de rencontre a été envoyée à Martine Aubry

pour la remise des pétitions collectées dans le cadre de

la campagne pour le maintien de la gratuité du transport

des lycéens.

Des milliers de famille se voient annoncer en cette fin d’année

qu’elles devront payer de 18 à 9 € par mois pour le transport

de leurs enfants. Cette mesure doit être revue.

Il y a dans la justification de la position de la majorité de la communauté urbaine, confusion entre

la mise en place d’une carte viva -payante- permettant une mobilité des jeunes dans un cadre de loisir,

et un trajet obligatoire quotidien pour se rendre au lycée, pour lequel la gratuité est justifiée.

La gratuité est « injuste » nous dit-on, puisqu’elle profite également aux enfants de milliardaires. Certes.

Mais en supprimant l’universalité de la gratuité, le prix de l’abonnement mis en place sera dans une

écrasante majorité assumé par des familles de salariés qui n’ont rien de privilégiés.

En lien avec les organisations du Front de Gauche et les syndicats mobilisés sur cette campagne,

nous nous proposons également d’interpeler directement chacun des élus de LMCU, du département

et de la région sur la gratuité du transport lycéen.

Nous ne souhaitons pas en effet que la position de la communauté urbaine de Lille ne serve de

justification à l’abandon de la gratuité par d’autres collectivités ou dans les autres territoires

du département.

Cordialement – Joseph Demeulemeester – Secrétaire de la section de Lille du PCF

Voir les photos : cliquer ICI


Source : PCF Lille

Transports scolaires gratuits :

Quand les élus PS et Verts de Lille Métropole empruntent

les arguments de la droite catholique d’antan

Quand le PS et les Verts empruntent les arguments de la droite

catholique d’antan.

En 1881 les députés de gauche et républicains votaient la gratuité

de l’éducation.

Face à eux, la droite catholique usait de tous les arguments pour

empêcher la laïcisation de l’éducation.

 

130 ans après, la gratuité du dispositif scolaire est toujours débattue.

Mais – surprise – les casseurs de gratuité ont parfois changé de camp.

1./ 1881 : Instauration de la gratuité scolaire.

Dans l’esprit des républicains des années 1880, la consolidation du régime politique né en 1875 passe

par l’instruction publique et laïque. Après la création d’écoles normales dans chaque département destinées

à remplacer le personnel congréganiste, l’instauration de la Laïcité se fractionne la réforme en deux temps :

- Dans un premier temps, la gratuité de l’école publique est prononcée (loi du 16 juin 1881 établissant

la gratuité absolue de l’enseignement primaire dans les écoles publiques).

- Dans un second temps, l’obligation, pour les enfants des deux sexes, de fréquenter l’école de 6 à 13 ans

est affirmée (loi du 28 mars 1882 sur l’enseignement primaire obligatoire).

2./ 2011 : Suppression de la gratuité des transports scolaires

130 ans après, le jeudi 8 novembre 2011, la suppression de la gratuité des transports scolaires est à l’ordre

du jour du conseil communautaire à Lille.

Les débats prenant place à LMCU sur la gratuité des transports scolaires font écho aux débats sur la loi

du 16 juin 1881, dans le sens où les arguments utilisés par le PS et les Verts se rapprochent de ceux

de la droite catholique de 1881. En voici deux exemples :

[Lire la suite sur lille.pcf.fr/]

Publié dans Europe Ecologie les Verts, INFOS, Politique régionale, PS | 1 Commentaire »

Conseil régional : Intervention d’Annick Mattighello sur la suppression des trains corail

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 novembre 2011

Lu sur : PCF Maubeuge - 25 novembre 2011

 

images1.jpgConférence permanente du Conseil Régional du 14 novembre 2011

Intervention de madame Annick Mattighello

sur la suppression des trains corail

“Monsieur le Président, chers collègues, j’ai eu déjà l’occasion d’intervenir ici même sur les problématiques causées à la fois par la mise en œuvre du cadencement, mais surtout par la suppression de quatre allers-retours Maubeuge – Paris à partir du mois prochain. Dans un mois, s’il n’y a pas de réaction, prise de position, le dossier est plié.

Vous êtes venu, Monsieur le Président, récemment, et c’était un grand honneur pour nous, la population et la jeunesse, poser la première pierre de l’université de Maubeuge ; demain, nous aurons, je l’espère, un grand lieu de ressource santé par un tout nouveau et bel hôpital de la Sambre sur Maubeuge. Nous avons une des populations les plus jeunes de la région Nord – Pas de Calais sur la Sambre-Avesnois et au moment où on parle d’écologie, d’application du Grenelle 2 de l’environnement, nous sommes en train de favoriser le retour à la voiture par, notamment, la suppression du ferroviaire et les difficultés que nous avons à mettre, sur la Sambre, un dispositif de SPL pour les transports bus collectifs qui va faire, d’ailleurs, je pense, l’objet d’un débat dans les jours ou les semaines qui viennent au sein de notre région.

Je vous rappelle qu’il y a déjà eu une très grande manifestation sur Aulnoye-Aymeries, avec notamment les élus qui, dans ce schéma, n’ont pas du tout été concertés, nous avons été mis devant le fait du prince, le fait accompli. Nous avons réuni les élus, nous avons réuni, évidemment, les usagers, avec une association qui a une aura régionale, voire nationale, « À fond le train », et, évidemment, une catégorie qu’on oublie un peu dans ces débats, les cheminots eux-mêmes, qui sont directement concernés par la mise en place de ce nouveau dispositif et qui vont certainement essuyer les plâtres en première ligne avec les usagers.

J’entends Monsieur WACHEUX nous dire : « Nous avons fait un recueil de toutes les doléances, nous les avons envoyées », soit, c’est très bien, mais nous aimerions rapidement avoir les réponses et les retours à ces doléances, parce que je le dis, à la même époque au mois de décembre, nous aurons tous assisté à des drames de transports au niveau de notre région, mais au niveau de la Sambre en particulier…”

Publié dans Environnement, Politique régionale, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

TER VG : les élus appellent à la mobilisation pour « permettre aux salariés de l’Avesnois d’aller travailler en métropole. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 novembre 2011

Lu sur : PCF Maubeuge

Le projet de TER GV sur la sellette,

les élus promettent de «ne pas lâcher le morceau»

mardi 22.11.2011 – La Voix du Nord

 Annoncé en 2004, le projet de TER GV devait voir le jour en 2012... PHOTO ARCHIVES BRUNO FAVA

 

Annoncé en 2004,

le projet de TER GV devait voir le jour en 2012…

PHOTO ARCHIVES BRUNO FAVA

 

|  ON EN PARLE |

 

 

 

C’est « le » projet d’aménagement du territoire qui doit désenclaver la Sambre-Avesnois. La mise en place d’une liaison ferroviaire à grande vitesse entre la métropole lilloise et le sud du département porte avec elle les espoirs de développement économique du territoire. Ce projet est aujourd’hui remis en question par Réseau Ferré de France (RFF, lire ci-dessous). Réactions des principaux concernés.

Alain Bertaux, maire de Fourmies.- L’élu, ex-conseiller régional délégué à la desserte de l’Avesnois entre 2004 et 2010, l’affirme : on se fonde sur « de faux éléments. On dit qu’on va dépenser 270 millions pour gagner cinq minutes. Mais ce sont cinq minutes sur le meilleur temps d’aujourd’hui, c’est à dire 52 minutes, et ça concerne deux trains aller-retour par jour. » Ancien cheminot, le maire de Fourmies sait de quoi il parle. « Le temps moyen pour rallier l’Avesnois à Lille, c’est entre 1 h 30 et 2 heures, voire plus en cas de travaux. » Il ne s’agirait donc pas de gagner cinq minutes mais presque quarante. Quant au problème soulevé par le coût de la suppression des passages à niveaux, Alain Bertaux rappelle que certains pourraient disparaître dans la forêt de Mormal, entre Valenciennes et Aulnoye-Aymeries. « Cette partie présente le plus de longues lignes droites, où les trains pourraient circuler à 160-200 km/h. » Déterminé, l’élu affirme vouloir « continuer à (se) battre pour cette desserte rapide. » Il appelle à la mobilisation des élus « pour porter la voix de l’Avesnois ».TER VG : les élus appellent à la mobilisation pour

Rémi Pauvros, maire de Maubeuge.- « Selon RFF, l’investissement ne permettra pas de gagner suffisamment de temps.

Mais ces études datent d’une quinzaine d’années. » Devant le risque d’abandon du dossier TER GV, Rémi Pauvros a obtenu de rassembler les acteurs du projet autour de la table afin d’« examiner les arguments apportés par RFF. S’ils ont décidé de ne plus investir, qu’ils le disent. Mais qu’ils n’invoquent pas des arguments infondés comme les courbes à modifier et les passages à niveaux. Ceux qui posent le plus problème se trouvent à la sortie de Lille. Notre territoire n’a pas à souffrir d’un problème d’aménagement de la métropole lilloise. » La Sambre-Avesnois, parent pauvre du département du fait de son éloignement, le maire de Maubeuge ne peut plus l’entendre. « Boulogne et Dunkerque sont reliés à la métropole par les TER à grande vitesse. » Mais surtout, abandonner la liaison rapide aurait de graves conséquences financières : le renouveau immobilier et économique à Maubeuge comme à Aulnoye-Aymeries passe par la diminution des temps de trajet entre Sambre-Avesnois et métropole. Manifestement très remonté, Rémi Pauvros promet : « Ce projet, on y travaille depuis 2001. Je ne lâcherai pas le morceau. »

Bernard Baudoux, maire d’Aulnoye-Aymeries.- Trop surréaliste pour être vrai, aux yeux de l’élu. « J’ai confiance en la parole du président Daniel Percheron, qui a promis de mettre l’Avesnois à 40 minutes de Lille (…) Les études de la SNCF ne sont pas les nôtres, je ne crois pas que le débat s’arrêtera là. » L’enjeu économique est de taille : « Le bassin d’emploi lillois doit être ouvert sur le territoire, il faut permettre aux salariés de l’Avesnois d’aller travailler en métropole. » « Surpris » que la SNCF revienne sur ses déclarations, Bernard Baudoux estime qu’abandonner le projet TER GV irait « à contre-courant de tout l’aménagement du territoire ».

Gérard Dupagny, président de l’association d’usagers À Fond de train.- « Le coup est dur mais ce n’est pas une surprise. On n’entendait plus parler de ces travaux depuis quelque temps. Je me disais “vu la situation économique, la Région va retirer ses billes”.

Nous y voilà. » Gérard Dupagny avait senti le vent tourner. « Quand on en parlait en comité de lignes, j’avais le pressentiment que la montagne allait accoucher d’une souris. » De 270 millions d’euros annoncés, le projet passerait sur un investissement nécessaire de près de 500 millions. « On aurait pu se rendre compte plus tôt que ces travaux coûteraient plus cher. » Dans le même temps, Gérard Dupagny s’interroge, rejoignant l’argument soulevé par Dominique Plancke, président de la commission transports à la Région : « Faut-il dépenser tant d’argent pour gagner dix minutes ? » Question paradoxale quand on sait que l’association À fond de train a précisément vu le jour en 2007 pour « défendre le principe d’une liaison grande vitesse » entre le sud du Nord et Lille.

Alors que faire aujourd’hui si le projet de trains express régionaux à grande vitesse (TER GV) est abandonné ? « Il faut se battre pour obtenir plus de trains entre ici et Lille. En moyenne, il existe vingt et un aller-retour. Le Valenciennois en possède le double. Ce qu’il faut surtout, c’est un bon cadencement. Et ne pas fermer les gares. » • CÉCILE LEGRAND-STEELAND

Publié dans Politique régionale, SERVICES PUBLICS, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

Les parlementaires communistes – Front de Gauche du Nord écrivent à M. Fillon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 novembre 2011

PCF Nord 

Situation du département

Les parlementaires communistes – Front de Gauche écrivent à M. Fillon

Voix du Nord 21 novembre 2011

Une lettre à François Fillon écrite de la main gauche

une-lettre-a-francois-fillon-ecrite-de-1442932 dans ECONOMIELes sept parlementaires communistes et

Parti de gauche de la région viennent

d’écrire à François Fillon. …

Au-delà d’une demande de rendez-vous

au Premier ministre, ils plaident pour une

autre politique. Pour expliquer la démarche,

Alain Bocquet emprunte une image au rugby :

« Nous sommes un pack de défense et d’attaque pour le Nord – Pas-de-Calais. »

Le député-maire de Saint-Amand s’indigne du poids des marchés financiers sur les décisions des gouvernements

et la vie des citoyens.

Sa conclusion : « Les Nordistes ont eu raison de dire « non » à Maastricht et au traité de Lisbonne. » En trois feuillets,

les parlementaires dressent un réquisitoire et évoquent leurs combats récents au Palais Bourbon comme au Sénat

avec une double mission, « s’opposer et proposer ». « La demande de remboursement faite à des victimes de

l’amiante, c’est un scandale dans le scandale, l’amiante c’est 3 000 morts par an »,s’indigne Michelle Demessine.

Marc Dolez part de son côté en croisade contre la hausse de la TVA « qui va frapper davantage les plus modestes »

et l’allongement du délai de carence en cas d’arrêt maladie. À propos du budget de la Sécu, Dominique Watrin

proteste contre les mesures qui vont accroître les inégalités de santé dans une région lanterne rouge sur ce chapitre.

Autre logique

L’euro-député Jacky Hénin considère que « le Nord – Pas-de-Calais ne bénéficie pas d’un juste retour des choses

en investissements publics ». Jean-Jacques Candelier défend une politique alternative qui taxerait notamment

les flux financiers, s’appuierait sur un pôle bancaire public important et favoriserait une relance économique.

Pour l’heure, il craint un troisième plan de rigueur et une asphyxie des collectivités locales.

L’autre logique, c’est le créneau du sénateur Éric Bocquet très sceptique face aux gouvernements d’experts et de

techniciens. Il rappelle que les banques françaises ont réalisé 11 milliards d’euros de bénéfices au premier semestre.

Le mot de la fin revient à Alain Bocquet : « L’austérité, ce n’est pas la solution, c’est le problème. »

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Front de Gauche, PCF, Politique régionale | Pas de Commentaire »

Cantonales : les nouveaux rapports de force région par région

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2011

Cantonales : les nouveaux rapports de force région par région dans Cantonales 2011 logo-huma 28 mars 2011

Cantonales : les nouveaux rapports de force région par région

  • Nord-Pas-de-Calais : la gauche repousse le FN

Le FN n’a pas réussi à entrer dans les conseils généraux du Nord/Pas-de-Calais malgré sa présence au 2e tour dans plus de la moitié des cantons renouvelables, tandis que le PS,

dominateur dans la région, a cédé du terrain à l’UMP et perdu la majorité absolue dans le Nord. Le PS reste de loin la première force politique de la région avec 43,78% des suffrages

mais il perd plus de 170.000 voix par rapport au 2e tour des cantonales en 2004, sous l’effet conjugué d’un recul électoral et d’une forte abstention (55,5%). Le FN, qui était présent

dans 37 cantons au 2ème tour (contre 15 en 2004) confirme sa forte poussée du 1er tour et s’impose désormais comme le deuxième parti de la région, en recueillant 19,1%,

devançant très nettement le PCF (12,6%) et l’UMP (11,5%). Les électeurs qui ont voté FN dans le Nord/Pas-de-Calais ont été deux fois plus nombreux qu’au 2ème tour des cantonales

en 2004.

Le FN n’envoie dans les conseils généraux aucun des candidats qui s’étaient qualifiés pour les 17 duels du Nord (dont 13 face au PS) et les 20 duels du Pas-de-Calais (dont 14 face

au PS), mais les écarts se resserrent et les candidats les mieux placés au 1er tour réalisent des scores souvent élevés. Son nouveau secrétaire général, Steeve Briois, proche de

Marine Le Pen, a été battu à Montigny-en-Gohelle (Pas-de-Calais) par le conseiller général socialiste sortant Jean-Marie Picque, mais il rafle 44,74% des voix, en passant même la barre

des 50% à Hénin-Beaumont. Il avait failli ravir à la gauche cette ville en 2009 avec Marine Le Pen en deuxième position sur sa liste.

Dans le Nord, département de Martine Aubry, le PS perd la majorité absolue en voix (à 46,11%) et en sièges mais en conserve 38 sur 79 (-6), devant le FN (17,56%) qui fait plus que

doubler son score de 2004 et relègue l’UMP (12,18%) en troisième position, ex aequo avec le PCF (12,18%). La majorité socialiste abandonne six cantons au total, dont deux au profit

de l’UMP (Cassel et Bergues), un divers droite, deux PCF et un Nouveau Centre.

Adjoint de Martine Aubry à la mairie de Lille, Patrick Kanner, 54 ans, qui devrait succéder à Bernard Derosier à la présidence du conseil général, a été lui très facilement réélu (68,4%)

face à l’UMP François Kinget dans le canton de Lille-sud-ouest. Le PCF gagne deux cantons, à Valenciennes-nord et Douai-sud.

Dans le Pas-de-Calais, le PS conserve également sans surprise la majorité départementale (48 sièges sur 77) mais perd plus de 15 points par rapport aux cantonales de 2004

(40,55%). Il abandonne deux cantons, un au bénéfice de l’UMP (Berck) et un au bénéfice du Modem (Arras-ouest). L’UMP recule elle à 9,44% (-3,5 points) et perd deux cantons au

profit de la gauche, alors que le FN quadruple son capital (21,26%), et que le PCF progresse sensiblement (13,29%). Le président socialiste sortant du conseil général du Pas-de-Calais,

Dominique Dupilet a été reconduit à 69,59% face à un candidat FN dans le canton de Boulogne-sur-Mer-nord-ouest. Outre Steeve Briois, plusieurs candidats FN font des scores très

importants dans le Pas-de-Calais, comme Freddy Baudrin à Lens (43,5% face au PS) ou Françoise Vernalde à Calais (40,9%).

[Voir les autres régions sur : humanite.fr/]

 

Publié dans Cantonales 2011, POLITIQUE, Politique régionale | Pas de Commentaire »

Conseil Général : Charles Beauchamp s’exprime sur les budgets …

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 janvier 2011

Source : PCF Nord

Conseil Général :

Charles Beauchamp s’exprime sur les budgets …

11-01-24_NE dans POLITIQUE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans PCF, POLITIQUE, Politique régionale | Pas de Commentaire »

123
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy