« Les Républicains », nouveau nom de l’UMP ? En Allemagne, c’est un parti néonazi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2015

 

« Les Républicains », nouveau nom de l’UMP ?

En Allemagne, c’est un parti néonazi

 

La probable nouvelle appellation du parti dirigé par Nicolas Sarkozy renvoie à la politique américaine.

Mais aussi à un parti allemand du même nom, fondé par un ancien de la Waffen-SS

 

Capturedierepublikaner

 

  Un nouveau nom qui pourrait faire un peu désordre pour l’UMP ?

  La formation politique dirigée par Nicolas Sarkozy ambitionne

  de changer de nom pour devenir, sans doute, « Les Républicains ».

 

 

Un nom qui se veut une référence explicite à la politique américaine. Mais ce nom renvoie aussi à un parti

allemand d’environ 6.500 membres… fondé par un ancien Waffen-SS, Franz Schönhuber.

Lire la suite sur le blog de Nicolas_Maury

Article original

Publié dans POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

Quand la droite dite républicaine facilite la politique antisociale du FN

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mars 2015

 

  Le Front national parasite déjà les pensées de la droite

 

 Grégory Marin – L’Humanité – 18 mars 2015

fn_1

La gestion sociale des villes

que le Front national dirige

ou soutient préfigure

ce qu’il en serait de leur conduite

au plan départemental.

Dans quelques collectivités locales,

l’application de leur programme

antisocial se trouve facilitée

par l’action bienveillante

d’une partie de la droite.

« On ne vise pas d’alliance avec l’UMP ni avec des partis avec qui nous ne partageons pas de valeurs

ni de projet pour la France », promettait mardi le vice-président du Front national, Florian Philippot,

sur Public Sénat. Voilà pour les mots. Dans les faits, les « valeurs » sont assez largement partagées

par une partie de la droite, qui pourrait signer la « charte de cinq ou six engagements de fond

sur les compétences départementales », proposée par le parti d’extrême droite. Quant aux alliances,

elles sont sinon en cours, du moins envisagées. Le même jour, à Avignon, la députée FN du Vaucluse,

Marion Maréchal-Le Pen, ne prévoyait-elle pas que « certains candidats ou élus UMP non inféodés à Paris

appelleront à faire barrage à la gauche car l’adversaire principal, c’est la gauche » ?

En lieu et place de la « tambouille UMPS », dénoncée par Philippot, les intérêts bien sentis entre FN

et droite ont déjà permis aux idées d’extrême droite et à son personnel politique de s’imposer sur le terrain.

Marine Le Pen disait, en début de semaine sur France Info, vouloir faire la démonstration que « nous sommes

capables, dans un département, de faire nos preuves comme nous l’avons fait dans les municipalités ».

Afin de mesurer la crainte de voir appliquer au plan départemental les politiques promises par le Front national,

il faut en effet se tourner vers les villes officiellement gérées par lui.

♦ À Beaucaire (Gard) par exemple, les « 1,64 million d’euros d’économies » affichées par le maire, Julien Sanchez,

tiennent surtout à la fermeture de la Maison du vivre-ensemble et à la traque des « profiteurs des cantines » :

haro sur « la population en difficultés sociales », dénonce Laure Cordelet, animatrice du Rassemblement citoyen.

♦ À Villers-Cotterêts (Aisne), le maire, Franck Briffaut, est candidat à la présidence d’un département qui place

le FN à 41 % d’intentions de vote au premier tour, selon un sondage Odoxa pour le Parisien publié le 16 mars.

Dans sa ville, il a mis fin à la cantine pour les enfants de chômeurs : « Une personne au RSA peut venir chercher

son enfant à l’école car elle ne travaille pas », arguait-il.

♦ À Béziers, où le maire, Robert Ménard, est soutenu par le FN, la réduction du budget des centres sociaux

(un marqueur de l’action municipale frontiste) atteint les 20 %, ciblant prioritairement le quartier défavorisé

à forte population d’origine immigrée de la Devèze. La liste n’est pas exhaustive.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans F-Haine, France, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

Jean-Christophe Lagarde, comme d’autres à l’UMP et au Centre, veut instaurer les 39 heures payées 35

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mars 2015

 

      À droite, accord sur le travail au rabais

 

Grégory Marin – l’Humanité – 4 mars 2015

 

CaptureLagarde1

 

  Ils n’ont pas honte ! L’UDI de Jean-Christophe Lagarde,

  comme d’autres à l’UMP et au Centre, veut instaurer

  les 39 heures payées 35. Un vrai programme « moderne ».

  S’il fallait une preuve que le centre a des bouffées délirantes

  de libéralisme qui le poussent à droite, la voici :

  hier matin, sur France Inter, le président de l’UDI (Union des démocrates

  indépendants, ça ne s’invente pas), Jean-Christophe Lagarde, a proposé

  de repasser aux « 39 heures payées 35 ».

 

 

C’est à l’occasion d’un commentaire sur l’entretien de Nicolas Sarkozy, son homologue UMP, dans le Figaro la veille,

que Lagarde a craqué : « L’augmentation du temps de travail, c’est pas seulement pour la fonction publique. »

C’est vrai, quoi ! Tous les salariés ont bénéficié de trop de largesses :

« On s’est offert quatre heures de réduction du temps de travail contre notre propre intérêt, et contre nos enfants,

car en plus tout ça est financé par des déficits publics, et nos enfants vont devoir payer les loisirs

que nous nous sommes accordés. » Ceux qui ont compris comment les « déficits publics » financent le temps

de loisirs des salariés peuvent écrire au journal.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans droit du travail, France, Liberalisme, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité : Front commun contre la peste brune

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2015

 

L’éditorial de Maud Vergnol – humanite.fr

 

Capturebabouse1

« Le temps presse pour montrer au grand jour

l’imposture et la schizophrénie du programme

du FN, qui change au gré des impératifs

démagogiques de sa présidente. »

Le visage réjoui de la fifille à papa n’en finit pas

de s’afficher en une des quotidiens nationaux.

Pas un jour ne passe sans qu’un de ses sinistres sbires

relookés par les bancs de l’ENA n’ait droit à son tapis

rouge. 
Cette insupportable promotion du Front national,


qu’elle soit consciente ou non, en dit long du naufrage

démocratique qui menace.

 

D’élections en élections, jouant à « cache-cache » avec ceux qui sèment le désespoir, le FN continue de faire

illusion et parvient à capter une partie de la colère sociale. Mais les forces du progrès ne sont pas condamnées

à attendre les bras ballants qu’une alliance des droites autoritaires n’arrive au pouvoir dans deux ans.

Le temps presse pour montrer au grand jour l’imposture et la schizophrénie du programme du FN, qui change

au gré des impératifs démagogiques de sa présidente. Marine Le Pen affirme vouloir libérer la France des marchés

financiers ? Pourtant son programme préconise l’aggravation de la règle d’or budgétaire, chère à Nicolas Sarkozy

et aux « bureaucrates » de Bruxelles qu’elle feint de pourfendre à tout bout de champ.

La châtelaine de Saint-Cloud prétend être la candidate des plus démunis  ? Mais ses sénateurs n’ont rien

trouvé à redire aux coupes budgétaires imposées à l’assurance maladie et aux hôpitaux, ni aux multiples

cadeaux du gouvernement aux grandes entreprises. Quant à ses élus locaux, ils frappent dans les logements

et tarifs sociaux, saignent les associations qui font vivre la solidarité au quotidien.

La peste brune prétend laver plus blanc que blanc ? Elle est pourtant en passe de détenir le sinistre record

d’élus condamnés et mis en examen.

Combien de temps encore laissera-t-on dire à celle qui fréquente les bals autrichiens néonazis

être « la garante de la République » ? L’imposture a assez duré. Les progressistes peuvent faire

craquer le vernis social dont se pare l’héritière Le Pen, gardienne du temple financier et garante

assumée d’une Ve République agonisante.

Publié dans F-Haine, France, l'Humanité, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

Canton de Tremblay : Une candidate UMP-UDI fait appel à la police municipale de son mari pour intimider un militant communiste

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2015

Vu sur le blog de Nicolas Maury

 

Un militant communiste arrêté par la police municipale

de Vaujours devant chez lui à Tremblay en France

 

Pierre Laporte, Conseiller général et maire adjoint de Tremblay en France (Front de gauche)

rapporte cette information cocasse d’un militant communiste intimidé et menacé

par une autorité locale

Capturearrestationmiltantcommuniste 

La candidate de la droite appelle

à la rescousse la police municipale de son mari

La candidate UMP-UDI pour le canton de Tremblay

a fait appel à la police municipale dont son mari,

maire de Vaujours, est le patron, pour intimider

un militant communiste.

 

La police municipale de Vaujours a interpellé, sur le territoire de Tremblay (!), et menotté, un militant

communiste, Claude Pineau, seulement parce qu’il décollait une affiche sur un panneau de libre affichage.

La police municipale l’a ensuite conduit manu militari et menotté au commissariat de Livry-Gargan

en exigeant sa mise en garde-à-vue !

La police nationale de Livry-Gargan a immédiatement demandé que les menottes soient retirées,

et a refusé de placer Claude Pineau en garde-à-vue, estimant qu’une simple contravention aurait fait

l’affaire : heureusement, il existe encore une police républicaine.

Xavier Lemoine a déjà radié frauduleusement des listes électorales la candidate du Front de Gauche

et conseillère municipale Angélique Planet-Ledieu, lui interdisant d’être candidate. A présent, la droite utilise

la police municipale à des fins partisanes pour intimider les militants dans le cadre d’une élection.

Claude Pineau a été interpellé devant chez lui comme un vulgaire délinquant !

Ces méthodes sont inacceptables, et indignes d’élus de la République. Le climat d’intimidation et de peur

que fait régner la droite sur notre canton est incompatible avec l’exercice du débat démocratique

et ne peut que favoriser le vote Front National.

http://www.pierre-laporte.org/2015/03/un-militant-arrete-par-la-police-municipale-de-vaujours-devant-chez-lui-a-tremblay-en-france.html

Publié dans France, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

Une décision qui transpire la haine

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 décembre 2014

 

      Villejuif débaptise le parvis Georges-Marchais

tract-marchais_1

Le parvis Georges-Marchais de Villejuif (Val-de-Marne), inaugurée en 2013 par la municipalité

communiste va devenir parvis Georges-Mathé, une décision de la nouvelle équipe municipale

dirigée par le maire UMP, Franck Le Bohellec, taxée d’ »anticommunisme primaire » par le PCF.

Georges Marchais a été durant 24 ans député de Villejuif. Aimé ou détesté, 
il fut l’une des personnalités

politiques 
les plus marquantes de sa période, 
et probablement du XXe siècle. 
À ce titre, en mai 2013,

la municipalité 
dirigée par la communiste Claudine Cordillot baptise une esplanade 
du nom de son ancien élu. 


Georges Marchais a été durant 24 ans député de Villejuif. Aimé ou détesté, 
il fut l’une des personnalités

politiques 
les plus marquantes de sa période, 
et probablement du XXe siècle. 
À ce titre, en mai 2013,

la municipalité 
dirigée par la communiste Claudine Cordillot baptise une esplanade 
du nom de son ancien élu. 


La ville (tombée aux mains de l’UMP) 
et son maire Franck Le Bohellec veulent aujourd’hui débaptiser le parvis,

prétextant la proximité d’une allée Georges-Mathé (médecin gaulliste et… ami de Georges Marchais)

qui perturberait la distribution du courrier.

Franck Le Bohellec n’en est pas à son coup d’essai : «Interdiction de cité pour certaines associations

sans réel motif, menace d’annulation des élections professionnelles du personnel communal ou

l’interdiction d’un rassemblement pour la paix.

« Bêtise et anti communisme primaire »

« Le ciment de cette municipalité est son anti communisme primaire » s’insurge le Parti communiste

dans un communiqué. « Alors que Georges Marchais a été député de Villejuif pendant 24 ans, le nouveau

maire veut aujourd’hui gommer toute trace de l’histoire singulière de cette ville de banlieue » poursuit

le communiqué, « la décision du maire actuel et de son équipe municipale ne cherche qu’à provoquer,

à faire du mal et à diviser la population ». « Nous invitons les élus du conseil municipal à revoir leur position

et à respecter l’Histoire locale de leur ville », ajoute le PCF.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Comme à Béziers (FN), le maire UMP de Villejuif efface l’histoire. Le parvis Georges Marchais

disparaît

Publié dans France, PCF, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

Loi de finances 2015 : les sénateurs UMp et centristes effacent du budget 9 500 créations de postes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 décembre 2014

 

Éducation

La droite sénatoriale efface du budget 9 500 créations de postes

Vendredi, 5 Décembre, 2014

Les sénateurs sont revenus, jeudi, sur la création de 9 500 postes prévus dans l’enseignement en 2015, lors du vote du projet de loi de finances

Les sénateurs sont revenus, jeudi, sur la création de 9 500 postes prévus dans l’enseignement en 2015, lors du vote du projet de loi de finances. L’amendement supprimant ces crédits a été voté par 182 sénateurs UMP et centristes, contre 156 socialistes, communistes, RDSE (à majorité PRG) et écologistes. « La nouvelle majorité sénatoriale juge les créations de postes inopportunes, a déclaré Gérard Longuet, auteur de l’amendement avec Jean-Claude Carle. Faisons, au contraire, pression sur les effectifs pour limiter la dispersion des moyens. » La gauche a fustigé un amendement « irresponsable » alors que la France est régulièrement pointée pour ses mauvaises performances en matière de lutte contre les inégalités. « On retrouve l’approche comptable et froide de la droite sénatoriale, celle qui a soutenu naguère la suppression de 80 000 postes et la fermeture de 1 000 écoles », a rétorqué Jacques-Bernard Magner (PS). L. M.

Extrait de l’intervention de Brigitte Gonthier-Maurin le 4 décembre 2014

Aujourd’hui, l’UMP, par la voix du rapporteur spécial, M. Longuet, dénonce, au travers des créations de postes inscrites à ce budget, une « politique du chiffre ». C’est un comble de la part de ceux qui, pendant cinq années, ont mené la pire politique du chiffre, en supprimant plus de 80 000 postes à l’éducation nationale ! L’amendement que M. Longuet défendra au nom de la commission des finances vise à revenir sur les créations de postes de stagiaire et à diminuer le nombre de remplacements dans le second degré, en minorant de 160 millions d’euros les crédits de la mission pour 2015. C’est un mauvais remake de la période Darcos-Chatel ! (Source)

 

 

Publié dans Education nationale, France, Senat, UMP | Pas de Commentaire »

Sarkozy : un retour pour finir de nous tondre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 septembre 2014

 

Nicolas Sarkozy, un retour pour finir le détricotage du pays

 

retoursarko

  Celui qui est candidat à la présidence de l’UMP

  pour s’en servir comme tremplin pour la prochaine

  élection présidentielle a esquissé à la télévision

  un programme ultraconservateur et a repris le flirt

  avec le FN qui avait fait son succès en 2007.

  Une prestation télévisée plus tard, on en sait un peu

  plus sur les intentions de Nicolas Sarkozy une fois élu

  à la présidence de l’UMP.

  Sans dérouler un programme, il a bien fallu, devant

  les caméras d’un service public déroulant le tapis rouge

  à celui qui est encore dépourvu de tout mandat

ou responsabilité politique, en dire plus que dans son message de vendredi sur Facebook.

Alors Nicolas Sarkozy a, sans surprise, enfourché ses classiques, il faut réduire la dépense publique,

s’accrocher à l’Allemagne comme modèle… Qu’est-ce qui le distingue alors d’un Manuel Valls ?

À la place du gouvernement, Nicolas Sarkozy aurait baissé de même la dépense publique, sinon plus,

sans les hausses d’impôts, croit-on déduire de ses propos sur France 2. C’est « le roi des bonimenteurs,

il n’a pas une idée nouvelle à vendre », a commenté Pierre Laurent, pour le PCF, fustigeant chez l’ancien

président « cette auto-impunité qui ne le rend ni responsable des comptes du parti ni de ses comptes

de campagne, encore moins de sa politique ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans F-Haine, France, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

À Villejuif, l’UMP s’aligne sur le FN !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 mai 2014

 

À Villejuif, l’UMP s’aligne sur le FN

Ils n’ont pas honte !

 

Grégory Marin – humanite.fr – 9 mai 2014

villejuif

  Ils n’ont pas honte ! La mairie UMP voulait se débarrasser

  des 
« associations politiques », sans discernement.

  Oubliés, les précédents FN ?

  La nouvelle majorité de Villejuif (Val-de-Marne), animée d’un esprit

  de revanche après avoir fait campagne sur le thème

   « 85 ans de communisme, ça suffit ! »,

a voulu marquer son emprise territoriale de sa botte ferrée.

Le maire UMP Franck Le Bohellec a décidé d’interdire l’accès du vide-greniers annuel à des associations

qui le fréquentent depuis des dizaines d’années. Et comme de bien entendu, il cible les « associations politiques ».

Des vieilleries, sans doute. En première ligne, les Amis de l’Humanité, Attac, France Palestine Solidarité

et l’Association des musulmans du Val de Bièvre, ces deux dernières étant interdites de stand « par respect

des autres communautés »… Attention : la vue de musulmans – ou « présumés » comme disait Sarkozy –

peut choquer les Français de souche.

Le cas du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples est lui aussi emblématique, et prouve

les obsessions de la mairie, puisqu’elle aurait accepté sa présence sous réserve « que ce ne soit pas communiste ».

Bienvenue à Pétainville, où les communistes « mauvais Français » sont hors-la-loi.

« On a été pris de court, on ne s’attendait pas à ça », explique Jean-Louis Giraudou, président des Amis

de l’Humanité de Villejuif.

Devant le « fort mécontentement » des associations, qui parlent de « méthodes antidémocratiques » et menaçaient

de boycotter la journée, la mairie a pour l’instant reculé. Mais « on va rester vigilants », prévient le milieu associatif,

qui demande une rencontre « urgente » à la mairie. Pas sûr qu’ils trouvent un écho auprès des élus écologistes

– dont la première adjointe, Nathalie Gandais –, menacés d’exclusion par leur parti pour s’être vendus à la droite

entre les deux tours. Le vice-président de l’agglomération, Alain Lipietz, ne voit-il pas (le Monde.fr) l’équipe

Le Bohellec « bien plus à gauche que celle de la maire sortante » ? Encore un qui a oublié ses verres progressistes.

 

Publié dans Montée du fascisme, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

La nausée, l’éditorial de Jean-Emmanuel Ducoin

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 mars 2014

 

La nausée, l’éditorial de Jean-Emmanuel Ducoin

 

huma2003

L’illusion médiatico-politique n’aura donc pas duré.

Durant quinze jours, à la manière du célèbre proverbe

de Confucius (« quand le sage montre la lune, le sot

regarde le doigt »), la justice de la République montrait

le et les coupables, et pendant ce temps-là, maîtres

en illusions, les affidés voulaient nous forcer à regarder,

tous, dans la mauvaise direction.

Ils souhaitaient que « l’affaire » Sarkozy devienne « l’affaire »

Taubira. La patience a parfois des avantages que la justice

d’un État de droit réclame. Oui, « l’affaire » Sarkozy est

redevenue une affaire d’État. Et pas n’importe laquelle.

 

 

Après la publication par Mediapart d’extraits des fameuses écoutes judiciaires de l’ex-président, les Français découvrent, ahuris, l’accablante opération de corruption mise en place par la Sarkozye. S’ils sont avérés dans les jours qui viennent – comment imaginer le contraire –, ces enregistrements confirmeraient que l’ancien hôte de l’Élysée et son avocat, Thierry Herzog, étaient bel et bien renseignés par le haut magistrat Gilbert Azibert. Nicolas Sarkozy risque d’être accusé de prévarication. Ci-devant, l’un des scandales les plus énormes de la Ve République.

Tout de même, souvenons-nous des jours derniers.

Par une stratégie de contournement qui vient d’exploser en plein vol, tout avait été fait pour que le tumulte des éditocrates nous pousse à oublier les scandales à répétition du pouvoir sarkozyste et, surtout, le scandale des scandales pourtant exposés là, sous nos yeux. Les maladresses et les demi-mensonges du gouvernement avaient bien aidé au détournement d’intérêt. Maintenant c’est fini, retour aux choses sérieuses. Les mots divulgués à la France entière donnent le vertige et montrent à quel point Nicolas Sarkozy, dans l’exercice de la fonction suprême, se moquait éperdument de la justice, des juges et du droit. Ces informations mettent à nu un véritable système élaboré par l’ex-président en personne qui ne visait qu’à avilir la justice de son pays, lui, le garant des institutions. Nous savons désormais que le juge Azibert est directement intervenu auprès de trois magistrats de la Cour de cassation dans l’affaire Bettencourt. Téléphones anonymes, noms d’emprunts, rendez-vous dans une principauté de pacotille pour affairistes sans scrupule, menaces et insultes – « ces bâtards de Bordeaux», s’étouffe Me Herzog en parlant des juges –, le chef de l’État a orchestré un véritable complot contre l’institution judiciaire. De quoi avoir la nausée. Le palais de l’Élysée n’était-il donc que le QG d’une mafia politique dirigée par un cabinet noir ?

La victimisation a fait long feu ; chaque jour un peu plus nous découvrons l’ampleur du mal.

En essuyant ses talons sur « la » politique, le petit bonapartiste des copains et des coquins a abîmé la République. Jusqu’ici, la question de son retour en 2017 ne se posait que par défaut. Si la vie des Français avait vraiment changé depuis l’élection de François Hollande, la peur, légitime, de son retour, aurait été balayée depuis longtemps. Assistons-nous, en direct, à l’arrêt du come-back programmé ?

 

[Lire la suite]

 

Publié dans France, Mediapart, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

12345...19
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy