Regroupement PCF / Gauche unitaire pour en finir avec les logiques d’émiettement des forces de gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 septembre 2015

 

Le PCF et la GU confirment officiellement leur regroupement

 

Gérald Rossi – Humanite.fr – 10 septembre 2015

 

CapturePicquetLaurent

 

 

  Pierre Laurent et Christian Picquet ont commenté

  devant la presse les raisons de ce rapprochement.

  Par ailleurs il a été précisé que le prochain congrès

  du PCF se tiendra du 2 au 5 juin prochains.

 

 

 

 « Ce matin, le conseil national du PCF a pris acte à son tour de la décision de la Gauche unitaire (GU)

de rejoindre le parti communiste. Ses dirigeants et militants vont prendre leur place normalement dans le vie

du parti et de ses instances ». C’est ainsi que Pierre Laurent, le secrétaire national a confirmé à la mi-journée

devant la presse ce que Christian Picquet, jusque là dirigeant de la GU, a qualifié « d’acte politique important ».

 Après un congrès tenu en juin, la GU avait le week-end dernier tenu « une réunion de ratification ».

 Autrement dit, la Gauche unitaire, créée  en 2009 à partir d’un courant du Nouveau parti anticapitaliste

(NPA, ex LCR), et qui avait intégré le Front de Gauche, a cessé d’exister en tant que telle. Car, comme le précise

Christian Piquet, « nous sommes clairement adhérents du PCF, à l’intérieur du PCF (…) il est clair aussi

que cela s’appuie sur la conviction largement partagée qu’il faut en finir avec les logiques d’émiettement

des forces de gauche, d’un éparpillement entretenu jusqu’à l’absurde, chacun campant sur quelques particularités ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, Gauche unitaire, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Face à l’intransigeance du PG, Gauche unitaire se met en retrait du Front de Gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 avril 2014

 

La Gauche unitaire en retrait

Européennes

 

Sébastien Crépel – 30/04/2014

picquet

  S’estimant privée des positions qui lui étaient promises

  aux européennes, la GU suspend sa participation

  aux instances du rassemblement.

  Ce n’est pas la crise qu’y voient certains médias,

  mais ce n’en est pas moins une épine dans la campagne

  du Front de gauche.

Hier, la Gauche unitaire (GU) a suspendu sa participation aux instances nationales du Front de gauche

jusqu’aux européennes, dans une lettre ouverte publiée par sa direction. Mais elle sera partie prenante,

en tant que telle, de la campagne et des listes dans quatre circonscriptions sur sept.

Motif : la GU s’estime lésée après le refus de ses partenaires de lui accorder les places qui lui avaient été

initialement attribuées dans l’accord électoral signé le 8 avril, dans le Nord-Ouest (la 2e), en Île-de-France (3e)

et dans le Centre.

Pour sa direction, cela trahit une « volonté de nier la diversité politique » du Front de gauche, faute pour celui-ci

de savoir « surmonter » les désaccords stratégiques qui le traversent.

Le porte-parole de la GU, Christian Picquet, y voit pour preuve les déclarations de responsables du PG

lui prêtant un soutien appuyé au PS à Paris aux municipales.

« On ne peut pas accepter ces méthodes d’un autre âge sans réagir », explique-t-il, y décelant

une « tentative brutale d’imposer au Front de gauche un projet contradictoire avec son objectif

initial » de « refondation d’ensemble de la gauche sur une nouvelle ligne directrice ».

Mais au-delà du fond du désaccord, la méthode et le moment choisis pour l’exprimer sont jugés inopportuns,

voire contre-productifs par ses partenaires.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Lire la lettre envoyée par Gauche unitaire à ses partenaires du Front de gauche

Publié dans Elections europeennes, France, Front de Gauche, Gauche unitaire, POLITIQUE | 1 Commentaire »

Municipales : le PCF et le PG dépassent leurs désaccords

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 janvier 2014

 

Alternative

Municipales, le PCF et le PG dépassent leurs désaccords

 

front-de-gauche1

Réunion PCF-PG vendredi dernier à Paris

  Après des mois de crise due aux différences

  stratégiques sur les municipales, le Parti communiste

  français et le Parti de gauche veulent aller de l’avant.

 

 

Après des mois de polémique, le Front de gauche est en passe de dépasser, sans les effacer, les divergences entre le PCF et le Parti de gauche (PG) quant à la stratégie des uns et des autres pour les élections municipales.

« Rassembler »

Pour le PCF, il s’agit, sans en rabattre sur la condamnation de la politique de François Hollande et les mobilisations nécessaires pour ouvrir une alternative, de «rassembler les forces de gauche pour mettre en œuvre, au plan local, des politiques utiles aux populations», comme l’a rappelé, samedi soir, sur France 2, Pierre 
Laurent, secrétaire national, dans l’émission On n’est pas couché de Laurent Ruquier.

Dans certains cas, cela peut se faire avec le PS, le plus emblématique de ces cas étant Paris, dans d’autres non, comme à Marseille. Une position qui s’est trouvée confortée au sein du Front de gauche, Christian Picquet, dont le parti de la Gauche unitaire vient de rejoindre la liste Hidalgo (PS) à Paris, déclarant sur son blog : «Dans toutes les communes où cela est possible, le Front de gauche doit s’adresser aux autres forces de gauche afin de confronter les projets et chercher les alliances qui dès le premier tour permettront de donner force à un éventuel projet commun.»

Volonté d’apaisement.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Elections municipales, France, Front de Gauche, Gauche unitaire, Jean-Luc Melenchon, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le 5 mai ne restera pas sans suite

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mai 2013

 

Manifestation

Le 5 mai ne restera pas sans suite

Le 5 mai ne restera pas sans suite dans Front de Gauchepar Julia Hamlaoui

Le Front de gauche a mis au point, dès hier,

un calendrier de mobilisation et d’élaboration

politique.

Ces initiatives, précise Marie-Pierre Vieu (PCF),

devront permettre de poursuivre

« la remobilisation de la gauche ».

 

Fort du succès de la marche du 5 mai, le Front de gauche s’est réuni, dès hier, pour en planifier les suites.

« Il faut maintenant consolider et encore élargir cette dynamique », explique Christian Picquet

(Gauche unitaire), évoquant « la bunkerisation d’un gouvernement autiste face à ce qui s’est dit dans la rue »

dimanche. À cette fin, pas moins de quatre dates ont d’ores et déjà été arrêtées. À trois reprises, la rue devrait

de nouveau être occupée.

D’abord, le 16 mai, avec un rassemblement lors de l’examen de deux propositions de loi du Front de gauche

qui, pour l’instant, n’ont, après volte-face, plus le soutien du gouvernement (l’amnistie sociale et l’interdiction

des licenciements boursiers).

Puis, le premier week-end de juin verra « partout en France des répliques de la marche du 5 mai sur les mêmes

mots d’ordre », explique Éric Coquerel (Parti de gauche), pour qui la réponse du gouvernement « permet de

penser qu’il va falloir que le rapport de forces soit plus fort encore ». Ces initiatives, aux formes et contours

différents selon les localités, précise Marie-Pierre Vieu (PCF), devront permettre de poursuivre

« la remobilisation de la gauche ».

Le 9 juin, une « marche des femmes contre l’austérité » sera organisée à Paris.

Enfin, le 16 juin, l’élaboration de propositions alternatives sera à l’ordre du jour avec, vraisemblablement

à Paris, les assises « pour la refondation sociale et démocratique de la République », initialement proposées

par le PCF et dont tout le Front de gauche est désormais porteur. Celui-ci devrait d’ailleurs inviter, le 13 mai,

toutes les forces « potentiellement organisatrices » à en dessiner les contours. Un calendrier pensé

pour répondre à une double exigence  : « Gagner dès à présent tout ce qui peut l’être, et concourir

à la constitution d’une autre majorité pour une autre politique », souligne Marie-Pierre Vieu.

Lire aussi :

 

Publié dans Front de Gauche, Gauche unitaire, Parti de gauche, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

5 mai : Pierre Laurent voit plus loin qu’un « coup de balai »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 avril 2013

 

5 mai : Pierre Laurent voit plus loin qu'un

Plus qu’un « coup de balai » au sommet de l’État,

le secrétaire national du PCF veut une mobilisation

du 5 mai prochain qui oblige le gouvernement

à rompre avec la finance et l’austérité.

 

 

« L’idée du coup de balai n’est pour moi ni la bonne expression, ni la bonne orientation » pour la manifestation

du 5 mai, a déclaré Pierre Laurent ce dimanche au congrès de la Gauche unitaire, en référence

aux propos de Jean-Luc Mélenchon de vendredi

Mise en mouvement populaire

« Ce n’est pas parce que la tête de l’État pourrit que le changement viendra par la tête, nous avons besoin

d’une très grande mise en mouvement populaire et qui fasse de l’objectif de changement sa priorité », a

expliqué Pierre Laurent. « Le message que nous devons envoyer est un message de fond sur le programme

du gouvernement et pas quelque chose qui peut être mal interprété », a complété le co-dirigeant du Front

de gauche qui défilera dans un mois  »contre l’austérité, contre la finance et pour la VIème République ».

« La comparaison du balai je n’en fais pas une question doctrinale » avait expliqué auparavant Jean-Luc

Mélenchon. Pour le co-président du Parti de gauche, cette mobilisation lors du jour anniversaire de

l’accession au pouvoir de François Hollande, «c’est ce que nous pouvons appeler une marée citoyenne,

qui va d’ailleurs être préparée par des assemblées citoyennes dans les bourgs et les villages, une marée

citoyenne comme vous en avez à Madrid, comme vous en avez au Portugal.»

« Des débats entre nous »

Évoquant les débats au sein du Front de gauche, Pierre Laurent a rappelé devant les délégués de Gauche

 unitaire «qu’il y a des débats entre nous (…) cette confrontation est nécessaire (…) la bonne ligne de

conduite est d’avancer et d’avancer en débattant».

« Chacun s’exprime avec ses mots, c’est la marque de fabrique du Front de gauche, c’est notre diversité »,

a déclaré à la presse Christian Picquet, porte-parole de Gauche unitaire. «Il faut parler cru et dru», dit-il

reprenant une phrase de Jean-Luc Mélenchon tout en estimant que l’expression «coup de balai»,

«durcit le ton jusqu’à brouiller la perspective politique».

  • A lire aussi :

Mélenchon attend une « marée humaine » contre l’austérité le 5 mai

Il y a un an, le Front de gauche manifestait pour la VIè république

S.G. – humanite.fr

Publié dans Austerite, France, Front de Gauche, Gauche unitaire, Jean-Luc Melenchon, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Lancement de la « campagne contre l’austérité » : revivez le meeting du Front de gauche à Metz

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 janvier 2013

 

Lancement de la campagne « L’alternative à l’austérité, c’est possible »

 

Retrouvez les interventions des salariés d’ArcelorMittal, de Sanofi ou de Virgin

ainsi que celles de Clémentine Autain, Christian Picquet, Myriam Martin,

Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent au meeting de Metz


Interventions des salariés et discours de Jean-Luc Mélenchon

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

CNPCF

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

CNPCF

Clémentine Autain de la FASE

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

CNPCF

Christian Picquet de la Gauche unitaire

*

Myriam Martin de la Gauche anticapitaliste

 

 

Publié dans Austerite, Emplois, France, Front de Gauche, Gauche unitaire, Jean-Luc Melenchon, Luttes, Parti de gauche, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, Pouvoir d'achat, Salaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

Suivez en direct le meeting du Front de gauche à Metz ce soir

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 janvier 2013

 

Campagne contre l’austérité

Meeting à Metz ce soir :

le Front de gauche et les salariés en lutte joignent leurs voix

 

Suivez en direct le meeting du Front de gauche à Metz ce soir dans Austeritepar Julia Hamlaoui

Dès 19 heures 30, l’Humanité.fr diffuse

le meeting du Front de gauche contre

l’austérité à Metz, avec les interventions

de Pierre Laurent, Myriam Martin,

Christian Picquet et Clémentine Autain

et Jean-Luc Mélenchon.

 

 

Le mouvement lance, ce soir, sa campagne pour rassembler autour de « l’alternative à l’austérité »,

à l’occasion d’un meeting à Metz.  Au-delà des forces politiques, l’invitation s’adresse aux salariés

mobilisés. Ce soir, ils auront la parole.

Augmentation du Smic à minima, ratification du traité budgétaire européen, pacte de compétitivité,

adoption d’un budget de rigueur… Alors que les signes d’une politique d’austérité émanant du gouvernement

se multiplient, le Front de gauche a décidé de relever les manches. C’est le sens de la campagne

– « L’alternative à l’austérité, c’est possible » – que le mouvement lance, ce soir,

par un meeting au parc des expositions de Metz (Moselle), à partir de 19 heures.

« Nous voulons non seulement rassembler à gauche, mais aussi au-delà des forces politiques, en particulier

ces centaines de milliers de syndicalistes acteurs du mouvement social qui aujourd’hui se battent mais

attendent une autre perspective », a prévenu Christian Picquet (Gauche unitaire), lors d’une conférence

de presse à Paris la semaine dernière. Sans attendre, le Front de gauche est donc passé aux travaux

pratiques. À l’instar du Front des luttes, qui lui a permis lors de la campagne électorale de nombreux

échanges avec les salariés mobilisés, le mouvement a décidé de donner la parole ce soir à des travailleurs

et syndicalistes en pleine bataille chez ArcelorMittal, Sanofi ou encore Virgin, avant les interventions

de plusieurs de ses membres, dont l’ancien candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon.

Ces salariés y voient d’abord une tribune pour leur combat, mais « la bataille que nous menons pour

le maintien de l’industrie, de nos emplois participe de la lutte contre l’austérité », estime Jacky Mascelli,

de la CGT Arcelor à Gandrange. Et de détailler ce lien « évident » : « La politique d’ArcelorMittal pour 2013,

c’est aucune augmentation générale de salaires alors que les actionnaires vont empocher plus de 1 milliard

de dividendes. Depuis 2007, ce sont 19 milliards qui auraient pu aller aux salaires, à la formation,

à l’investissement productif… »

Même constat chez Sanofi, confie Laurence Millet, syndicaliste SUD, qui montera ce soir à la tribune :

« L’austérité que le gouvernement a choisi de mener dans le secteur public, elle s’applique aussi dans le privé.

Sanofi se porte très bien du côté de l’actionnariat, par contre, dans notre quotidien de salariés, on connaît

des restrictions à tous les niveaux. »

C’est une autre dimension du problème que relève Yaël Konforti, qui s’exprimera au nom des salariés en lutte

de Virgin : « Le lien de cause à effet n’est sans doute pas direct, prévient-elle, mais l’austérité se répercute

sur nous, car si le pouvoir d’achat est réduit, la consommation aussi, et donc nous avons moins d’activité. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

Retransmission en direct également sur placeaupeuple.fr et pcf.fr

Publié dans Austerite, Emplois, France, Front de Gauche, Gauche unitaire, Jean-Luc Melenchon, l'Humanité, Luttes, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, Politique industrielle, Pouvoir d'achat, Salaires, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Le Front de Gauche exige un référendum sur le Pacte budgétaire européen

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 juillet 2012

 

Le Front de Gauche exige un référendum

sur le Pacte Budgétaire européen

 

Le Front de Gauche exige un référendum sur le Pacte budgétaire européen dans France austerite_3-300x150Alors que François Hollande a mis à l’ordre du jour

la ratification par la France du Pacte Budgétaire européen,

le Front de Gauche s’élève ce mercredi contre la volonté

du président de la République de faire passer un texte

aux conséquences économiques négatives.

Ses dirigeants demandent l’organisation d’un grand débat

public débouchant sur un référendum, afin d’informer le peuple et de lui laisser le dernier mot.

Pour le secrétaire national du Parti communiste Pierre Laurent, ainsi que pour Martine Billard (Parti de Gauche)

et Christian Picquet (Gauche Unitaire), le débat public, l’information du peuple et sa décision finale sur un sujet qui touche

à la souveraineté nationale sont indispensables. Les dirigeants du Front de Gauche souhaitent que cela permette d’éviter

la ratification en l’état d’un traité qui aurait des conséquences néfastes sur l’économie française, tuant notamment

l’investissement public en imposant une austérité drastique.

Pour Pierre Laurent, le Pacte Budgétaire est en effet porteur de mesures très dures, qui risquent de plonger la France

dans l’austérité à l’instar d’autres pays l’ayant ratifié, comme la Grèce qui multiplie actuellement les privatisations pour entrer

dans les clous européens, ou l’Espagne qui poursuit ses coupes dans les dépenses publiques en échange de l’aide

européenne à son secteur bancaire.

« Une austérité généralisée »

Christian Picquet, de Gauche Unitaire, explique que le gouvernement français serait lié par des contraintes budgétaires

encore plus strictes, et ne se donnerait donc aucun moyen de mettre en œuvre les changements politiques pour lesquels

il a été élu : « Signer le Pacte de Stabilité donnerait une trajectoire à la politique gouvernementale pour le quinquennat,

qui serait totalement contraire à ce pourquoi les Français ont voté au printemps. Cela orienterait vers une austérité généralisée

avec une baisse des dépenses publiques, une diminution du coût du travail pour alléger les cotisations patronales,

au moment où les grands groupes affichent des dividendes insolents. Cette trajectoire là, rien ne la justifie ».

Pas de ratification sans référendum

« Il est donc fondamental d’alerter les citoyens sur la situation et les conséquences concrètes de la ratification d’un tel traité »,

estime Martine Billard, du Parti de Gauche. « Il y a urgence, et on va mener cette bataille dès maintenant », poursuit-elle.

Le Front de Gauche lance donc la mobilisation en faveur de l’organisation d’un référendum, estimant qu’il ne peut pas y avoir

de ratification parlementaire sans que les dispositions du traité aient été portées à connaissance des citoyens. Cette thématique

sera placée au cœur des Estivales du parti les 25 et 26 août prochain, et le Front de Gauche promet une mobilisation en masse

à la rentrée si le gouvernement refuse le référendum.

Dans tous les cas, Pierre Laurent a annoncé que ses députés voteraient contre la ratification du traité au Parlement.

Christian Picquet espère que les députés socialistes et écologistes suivront :

« C’est un cri d’alarme en direction de l’ensemble de la gauche : on doit redresser quelque chose qui peut être une trajectoire

mortifère plongeant des pays dans une catastrophe sociale ».

En conclusion, il lance sur un air de défi à François Hollande : « Allez-vous faire passer ça alors que le peuple ne vous en a pas

donné mandat, comme Nicolas Sarkozy avait fait passer le traité de Lisbonne « en fraude » après l’échec du référendum de 2005 ?

Ce serait un suicide politique ».

humanitefr Christian Piquet dans Front de Gauche le 12 Juillet 2012

 

Publié dans France, Front de Gauche, Gauche unitaire, Parti de gauche, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

La Gauche Anticapitaliste rejoint le Front de Gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juillet 2012

 

Le Front de Gauche se félicite du ralliement de la Gauche Anticapitaliste

 

La Gauche Anticapitaliste rejoint le Front de Gauche dans France affiche-rouge-logo-300x211Lors de la conférence nationale du NPA dimanche 8 juillet,

les membres du courant Gauche Anticapitaliste ont choisi

de rejoindre le Front de Gauche. Les dirigeants de celui-ci

se réjouissent de l’aboutissement d’un processus engagé

depuis plusieurs semaines, alors que ce départ affaiblit un

peu plus le parti d’Olivier Besancenot.

 

Le Front de Gauche s’est félicité lundi 9 juillet de la décision des membres de la Gauche Anticapitaliste de le rejoindre.

Ce courant issu du Nouveau Parti Anticapitaliste est la huitième composante à se rattacher à l’alliance constituée en 2009.

Une réunion avait eu lieu le 27 juin dernier au cours de laquelle les représentants de G.A. et du Front de Gauche avaient pu

acter leurs accords en matière de programme et de stratégie, l’officialisation du ralliement n’était donc qu’une question de

jours.

La direction du Parti Communiste s’en est réjouie, y voyant une « preuve supplémentaire de la pertinence du Front de Gauche

qui s’ancre toujours plus dans la réalité politique de notre pays », selon un communiqué.

Double coup dur pour le NPA

Alors que Pierre Laurent se réjouit de la « dynamique [qui] se poursuit » pour le Front de Gauche, la défection de la Gauche

Anticapitaliste constitue un nouveau coup dur pour le NPA, dont l’avenir s’obscurcit un peu plus chaque année. Depuis sa création

il y a quatre ans, le parti emmené par Olivier Besancenot a vu partir trois groupes de militants : Gauche Unitaire en 2009,

Convergence Alternative en 2010 et donc G.A. cette année. Il a également subi un fort recul en termes de suffrages qui le prive

des subventions de l’État pour les cinq ans à venir…

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Pourquoi nous allons rejoindre le Front de gauche (tribune publiée sur Médiapart)

 

Publié dans France, Front de Gauche, Gauche unitaire, NPA, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Meeting Place de Stalingrad : les discours

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mai 2012

 

http://www.dailymotion.com/video/xqler6

sur dailymotion.com/video/xqler6

par PlaceauPeuple

 

 

Publié dans France, Front de Gauche, Gauche unitaire, Jean-Luc Melenchon, Legislatives 2012, Parti de gauche, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy