Excellents résultats pour le rassemblement Front de Gauche / Europe écologie les Verts à Lille

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 mars 2015

 

Excellents résultats dans 4 cantons sur 6

 

Capturedépart.Lille1Capturedépart.Lille3Capturedépart.Lille4

Capturedépart.Lille5

 

 

 

   Source :   L’humain d’abord à Lille

 

  Lille2 : pas de rassemblement : EELV 6,04 % / FdG: 4,29 %

 

  Lille6 : pas de rassemblement : EELV : 7,84 % / FdG : 5,85 %

 

 

Publié dans Europe Ecologie les Verts, France, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Arrestation symbolique du patron de HSBC aux Champs-Elysées

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 février 2015

 

CaptureHSBC1

 

 

Le collectif initié par le PCF, et qui réunit

le Front de gauche et Europe Écologie-les Verts,

a organisé sa première action, jeudi, au siège d’HSBC.

« Je rêve d’une banque qui… » soit au service des citoyens

 

 

 

 

 

Arrestation symbolique du patron de HSBC aux Champs-Elysées

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

 

 

Publié dans Europe Ecologie les Verts, France, Front de Gauche, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« L’alternative à gauche est nécessaire et possible » Julien Bayou, Porte-parole d’Europe Écologie-Les Verts

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 août 2014

 

ALTERNATIVES

Julien Bayou :

« L’alternative à gauche est nécessaire et possible »

 

Capturejulienbayou

 

  Julien Bayou Porte-parole d’Europe Écologie-Les Verts :

  « Il y a des concordances entre les frondeurs du PS,

  les écologistes, qui ont quitté le gouvernement après avoir

  constaté que l’écologie n’était pas prise en compte,

  et le Front de gauche, qui dès le départ n’avait pas souhaité

  y participer. »

 

 

« D’habitude, un ministre qui n’est pas d’accord est démissionné. Là, c’est tout le gouvernement

qui démissionne. Cela montre l’extrême fragilité de la ligne Hollande-Valls, qui sera tout aussi fragile

avec le nouveau casting si aucun changement réel de politique n’est opéré. Il faudra bien à un moment

donné que François Hollande se rende compte que sa politique n’est pas seulement injuste

mais également inefficace. L’alternative à gauche est donc nécessaire, elle est aussi possible.

Elle est en train de voir le jour. Il y a des concordances entre les frondeurs du PS, les écologistes,

qui ont quitté le gouvernement après avoir constaté que l’écologie n’était pas prise en compte,

et le Front de gauche, qui dès le départ n’avait pas souhaité y participer. De plus en plus de monde,

y compris syndicats, collectifs et associations, conteste les orientations de cette première moitié

de quinquennat. À tel point qu’au moment de voter le prochain budget, je ne peux pas dire aujourd’hui

si le premier ministre aura une majorité.

Arnaud Montebourg et Benoît Hamon sont des chefs de file au PS, et la fronde va sans doute prendre

de l’ampleur. C’est légitime, car François Hollande applique une resucée du programme de 1995 d’Alain

Juppé. Il n’y a pas encore eu d’alternance politique, et on en a aujourd’hui besoin. C’est urgent.

Alors au-delà d’une redistribution des rôles, dont les Français se moquent éperdument, il faut

que l’alternative se construise à gauche. Les chômeurs en ont besoin, et l’écologie en a besoin,

car elle a rendez-vous avec l’histoire en 2015 lors de la conférence climat qui aura lieu à Paris. »

Source : humanite.fr

Publié dans Europe Ecologie les Verts, France, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Reconstruire une alternative majoritaire à gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 juin 2014

 

Cette gauche qui veut reprendre des couleurs

 

Frédéric Durand
 et Sébastien Crépel

humanite.fr -10 Juin 2014

 

gauche

  Les convergences se cherchent à gauche

  entre les mécontents de la politique d’austérité

  gouvernementale.

  Samedi, une nouvelle initiative a rassemblé

  des « Socialistes affligés », le Front de gauche

  et les écologistes, dessinant les contours

d’une possible alliance « rouge-rose-verte ».

Privé de tout appui populaire – un récent sondage OpinionWay pour le Figaro indiquait que seuls 3 % des Français

désiraient voir François Hollande se représenter en 2017 – le président de la République a également rompu les liens

avec ses partenaires traditionnels à gauche. Les Verts se sont retirés du gouvernement et le Front de gauche n’y a

jamais participé. Les profonds désaccords politiques ont creusé un sillon qui traverse désormais le Parti socialiste

lui-même. L’isolement au sommet de l’État et le refus de discuter avec sa propre majorité – la rencontre du président

avec les parlementaires a été ajournée – fragilisent chaque jour un peu plus l’hôte de l’Élysée et, mécaniquement,

ouvre de nouveaux espaces de débat pour trouver une issue et une alternative aux orientations jugées « suicidaires »

du gouvernement.

À l’instar du colloque organisé, samedi, à Paris, par le club des Socialistes affligés. Symbole d’une élite de gauche

en rupture avec les desseins de l’exécutif, le think-tank créé par l’ancien député européen Liêm Hoang-Ngoc

et le chercheur Philippe Marlière tente de jeter une passerelle entre le PS et le reste de la gauche.

« Parce que la gauche est en danger », souligne Philippe Marlière et parce que s’installe « une lecture nationaliste

et ethnique des dominations sociales ». Car le constat est là que l’effondrement du Parti socialiste aux dernières

élections n’a pas profité aux autres formations de gauche mais suscité une abstention massive et une forte poussée

de l’extrême droite. Et, adossé à cette réalité, l’échec cuisant du gouvernement sur les questions structurantes

comme l’emploi, le pouvoir d’achat, la fiscalité, l’éducation…

Autrement résumé, la gauche au pouvoir « mène une politique de droite ».

Au-delà du verdict, désormais partagé, proposer une alternative clairement identifiée à gauche suppose de convenir

d’un contenu et d’une stratégie pour changer la donne. Car la situation est dorénavant évoquée en termes crus

chez les socialistes, bien au-delà du cercle des Socialistes affligés. « Énervés », voire « ulcérés » semblerait d’ailleurs

convenir davantage à leur état d’esprit, face à ce qu’ils considèrent comme un véritable hold-up sur le sens du vote

des Français de 2012 et, au-delà, sur celui de leur engagement au PS et au sein de la gauche.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Europe Ecologie les Verts, France, Front de Gauche, POLITIQUE, socialistes affliges | 1 Commentaire »

Jean-Vincent Placé : « retrouver le volontarisme à gauche »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 septembre 2013

 

Fête de l’Humanité.

Le chef de file des sénateurs d’Europe écologie les Verts demande à en finir avec

« cette première année de gestion technocratico-socialo molle » du quinquennat

de François Hollande.

vidéo l’Humanité.fr: Jean-Vincent Placé à la Fête de l’Humanité

Le sénateur écologiste était parmi les invités de Pierre Laurent lors de la réception

du secrétaire national du PCF au stand du Comité central du parti ce samedi.

 

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanité

Publié dans Europe Ecologie les Verts, France, l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Municipales 2014 : Le débat se poursuit au sein du Front de gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 août 2013

 

Mélenchon fait du pied aux Verts pour les municipales 2014

 

Municipales 2014 : Le débat se poursuit au sein du Front de gauche dans Europe Ecologie les Verts eelv_3

Jean-Luc Mélenchon, co-président du PG,

s’est prononcé en faveur d’alliances

avec les écologistes, sans les socialistes,

aux élections municipales de 2014

dans plusieurs villes.

 

 

Pierre Laurent de son côté a réaffirmé l’idée de listes d’union de la gauche dès le premier tour,

selon les projets locaux.

Le débat stratégique se poursuit, au sein du Front de gauche, quant à l’attitude à adopter au premier

tour des municipales de 2014. Le parti de gauche reste partisan de listes autonomes Front de gauche

systématiques, là où c’est possible, dès le premier tour. Et c’est dans cette logique que Jean-Luc

Mélenchon a fait du pied sur France 2 aux Verts qui souhaiteraient faire liste commune avec le Front

de gauche.

« Je pense que nous pouvons dès le premier tour faire des listes avec des écologistes dans de très

nombreuses villes ». « J’espère voir ça se réaliser parce que les élections municipales sont des élections

locales mais elles peuvent avoir un impact national donc nous pourrions, à travers les élections municipales,

commencer à construire cette majorité alternative que j’appelle de mes vœux », a expliqué le co-président

du PG.  

j-l-melenchon Eva Joly dans France

Jean-Luc Mélenchon rebondit sur la tension forte

entre Verts et socialistes au sein du gouvernement

après les critiques adressées par les deux ministres

EELV et par Eva Joly au ministre de l’Intérieur,

Manuel Valls, pour ses propos sur la politique

migratoire.

Ce matin encore, l’ancienne candidate EELV à la présidentielle jugeait dans Le Parisien que Valls

« marche sur la corde raide du populisme » et l’accusait de « funambulisme idéologique ».

 

pl_3 municipales 2014 dans Front de GaucheSi le candidat du Front de gauche à la présidentielle de 2012 exclut toute alliance

avec le Parti socialiste dès le premier tour, le secrétaire national du PCF,

Pierre Laurent, réaffirme une autre stratégie.

« L’objectif doit rester de faire élire des majorités de gauche en rassemblant

communistes, Front de gauche, écologistes, socialistes et forces citoyennes

pour empêcher droite et extrême droite de conquérir des villes », a-t-il expliqué

dans un entretien publié ce jeudi dans Libération.

 

« Nous savons que ces majorités seront traversées par des débats, c’est pourquoi cette construction

d’alliances au premier ou au second tour doit passer par des projets locaux et de la place pour les élus PCF

et Front de gauche. « 

Une différence de vue au Front de gauche qui n’est pas dramatisée. L’accord pour proposer une  alternative

aux politiques d’austérité est bien plus fort, et cela devrait se vérifier aux Européennes. Les débats au sein

du Front de gauche sur les élections municipales se poursuivront lors des universités d’été et à la Fête

de l’Humanité.

Publié dans Europe Ecologie les Verts, France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Amnistie sociale : les députés socialistes veulent-ils enterrer le texte de loi ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mai 2013

 

Amnistie sociale :

les députés socialistes veulent-ils enterrer le texte de loi ?

 

Amnistie sociale : les députés socialistes veulent-ils enterrer le texte de loi ? dans André Chassaigne

Le chef de file des députés Front de Gauche,

André Chassaigne, craint un enterrement

de la proposition de loi communiste

d’amnistie sociale après l’annonce par les

députés socialistes ce mardi de leur volonté

de renvoyer l’étude de ce texte

en commission parlementaire.

« Le gouvernement donne le signal d’un gouvernement qui capitule devant les exigences du Medef »,

a fulminé André Chassaigne devant la presse, ajoutant qu’il s’agissait d’un « enterrement » du projet

de loi d’amnistie sociale. « Quand on veut renvoyer le texte en commission c’est que l’on veut éviter

le vote solennel. C’est un manque de courage pour occulter des avis différents de députés écologistes

et socialistes qui souhaitaient voter le texte », a-t-il dit.

Périmètre trop flou pour le PS

Le patron du groupe Front de gauche à l’Assemblée bat en brèche le principal argument brandi

par ses homologues socialistes pour renvoyer à bien plus tard, si ce n’est aux oubliettes, le texte

de loi. La proposition « exclut toutes les violences contre des personnes » et « se limite à des actions

faites contre des biens », souligne André Chassaigne. Ce dernier répond ainsi à l’un des porte-parole

du groupe socialiste. Selon Thierry Mandon, ce texte doit « être retravaillé sérieusement »

pour « être voté le cas échéant ».

[...]

EELV soutient le texte

Se joignant à André Chassaigne, les coprésidents du groupe écologiste, François de Rugy et Barbara

Pompili, ont jugé « dommage » la décision des socialistes. « C’était justement un texte qui était finalement

d’une portée pas très large, donc ça ne coûtait pas grand-chose de le voter », a expliqué Barbara Pompili,

assurant que le groupe EELV est toujours favorable au texte communiste. « On soutient ce texte et on est

prêt à le voter », a-t-elle affirmé. (…)

[Lire l’article complet sur humanite.fr]

 

Publié dans André Chassaigne, Assemblee nationale, Europe Ecologie les Verts, France, Front de Gauche | Pas de Commentaire »

Des élus EELV appellent à manifester le 5 mai

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mai 2013

 

Des élus EELV appellent à manifester le 5 mai dans Europe Ecologie les Verts eva_0

Des élus EELV, dont Eva Joly, Sergio Coronado,

Francine Bavay et Julien Bayou, entendent

« construire un nouveau rapport de force au sein

des institutions ».

Critiques sur la politique du gouvernement,

ils manifesteront le 5 mai « pour que François

Hollande se souvienne vraiment

que -son adversaire, c’est la finance- ».

Lire l’appel :  « Nous, écologistes, appelons à manifester le 5 mai »

 

Publié dans Europe Ecologie les Verts, France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Amnistie sociale : Jean-Vincent Placé appelle les députés socialistes au « devoir de désobéissance »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 avril 2013

 

Amnistie sociale : Jean-Vincent Placé appelle les députés socialistes au capture d’écran

Jean-Vincent Placé a appelé vendredi les députés socialistes

au « devoir de désobéissance ». Alors que le gouvernement appelle

désormais à rejeter le projet d’amnistie sociale, le chef de file

des sénateurs EELV estime qu’ »on ne peut pas obéir aux ordres

les plus idiots ».

« Je dis aux députés PS : on ne peut pas obéir aux ordres les plus

idiots », a lancé l’élu de l’Essonne sur France Info. Il évoquait

la proposition de loi communiste pour une amnistie

de délits commis dans le cadre d’actions sociales, votée au Sénat et qui arrive à l’Assemblée.

Le gouvernement s’y est dit hostile mercredi.

« L’ensemble de la majorité sénatoriale, du PS au PC aux Verts, nous avons voté ce texte défendu »

par les ministres de la justice et du travail, a rappelé l’élu Europe Écologie-Les Verts.

Le texte « va en navette à l’Assemblée nationale », a poursuivi Jean-Vincent Placé qui se dit indigné qu’il y ait

eu le matin même « l’intervention du ministre des relations avec le Parlement, sans prévenir personne,

pour dire : non, au fait, maintenant, on est contre ». « Ça veut dire que le message vient du plus haut

de la République », message « complètement solitaire et inconséquent ».

« C’est scandaleux qu’on puisse prendre une décision comme cela », a insisté le sénateur. « Il y a un devoir

de désobéissance » des socialistes. « Il faut avoir de la dignité et de l’honneur, respecter ses engagements

et ne pas accepter ces oukases qui viennent d’en haut ». Pour lui, « la façon de gouverner aujourd’hui c’est

imprévoyance, aveuglement et comme souvent en position de faiblesse, beaucoup d’autoritarisme ».

humanitefr amnistie sociale dans POLITIQUE le 26 Avril 2013

Voir la vidéo

Publié dans Europe Ecologie les Verts, POLITIQUE, Senat | Pas de Commentaire »

Sénat : communistes et écologistes contre « la méthode forte »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 avril 2013

 

Sénat :

communistes et écologistes contre « la méthode forte »

 

Sénat : communistes et écologistes contre

Les présidents des groupes communiste (CRC)

et écologiste au Sénat, Eliane Assassi et

Jean-Vincent Placé, ont demandé mardi

une réunion de la conférence des présidents

pour éviter que le gouvernement n’utilise

à nouveau la procédure du vote unique,

comme il l’a fait sur le texte de « sécurisation »

de l’emploi.

Un véritable passage en force qui a empêché le débat.

Dans un courrier séparé au président du Sénat Jean-Pierre Bel (PS), Mme Assassi et M. Placé lui demandent

chacun, dans les mêmes termes, de réunir « dans les meilleurs délais » la conférence des présidents, qui fixe

le programme de travail des séances plénières du Sénat, « pour examiner les conditions des débats à venir

sur les projets de loi importants inscrits à l’ordre du jour d’ici le mois de juillet ». Ils font état en particulier

du projet de loi sur l’école, prévu du 21 au 24 mai, et celui sur les métropoles, les 30 et 31 mai.

Les sénateurs craignent en effet que le gouvernement ne passe à nouveau en force, imposant un vote unique.

Ce qu’il avait décidé d’utiliser ce weekend. Cette procédure consiste à ne plus débattre ni voter chaque

amendement séparément, mais tous ensemble à la fin de l’examen du texte, afin d’accélérer les discussions.

Les sénateurs CRC étaient en train de défendre pied à pied quelques 400 amendements qu’ils avaient déposés.

Et les prochains débats sur l’école comme sur le futur des collectivités territoriales risquent également d’être

animés. « Notre groupe, et nous ne serons pas les seuls, déposera de très nombreux amendements

et approfondira cette discussion qui engage l’avenir de l’architecture institutionnelle de notre pays ainsi que

l’avenir des collectivités territoriales », prévient Mme Assassi, qui demande :

« Le gouvernement a-t-il déjà décidé d’avoir recours au vote bloqué sur ce texte ? ».


[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Emplois, Europe Ecologie les Verts, France, PCF, POLITIQUE, Senat | Pas de Commentaire »

123
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy