Une journaliste de l’Humanité menacée par la police

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 février 2017

de Rosa Moussaoui

Capture.PNGcharlie

 

  Je n’aime pas les « faits alternatifs », je déteste la pression

  et je ne supporte pas la menace. Ce matin, sur France Inter,

  à propos de mon enquête sur le commissaire d’Aulnay-sous-bois,

  Céline Berthon, la secrétaire générale du syndicat national

  des commissaires de police, reproche à l’Humanité de dresser

  un parallèle entre la condamnation de ce policier en 2008

  et les faits survenus à Aulnay. Je ne dresse aucun parallèle.

  Je rapporte des faits, que j’estime devoir être connus

  du public.

 

 

« Parfois on doit rendre compte de faits ou d’événements pour lesquels nous ne sommes malheureusement pas là

mais parce que nous sommes les chefs, nous sommes responsables », dit-elle encore. C’est faux. Le policier

en question a été condamné pour des faits auxquels il a assisté en 2004. Les décisions de justice en témoignent.

Enfin, après le mensonge, la menace.

Furieuse de voir circuler l’identité du commissaire d’Aulnay, la secrétaire générale du syndicat policier laisse

entendre que des poursuites pénales pourraient être envisagées : « Nous mettons en garde ceux qui se livrent

à ce type de procédés aujourd’hui sur le fait qu’ils sont dans une mise en danger de la vie d’autrui ».

Si j’ai choisi, en accord avec ma rédaction en chef, de mentionner son identité, c’est que ce policier lui-même

se met en scène dans des médias locaux, dans des vidéos postées sur le web, visibles par tous.

Les médias relatant l’affaire de 2004 et le jugement de 2008 mentionnent tous son nom. Par ailleurs, c’est aujourd’hui

un important cadre policier de Seine-Saint-Denis, dont le nom est mentionné dans les organigrammes.

J’ai en revanche choisi de ne pas mentionner les noms des autres policiers condamnés dans « l’affaire de l’enjoliveur »,

publics eux aussi.

L’accusation de mise en danger de la vie d’autrui est très grave et dans le contexte, elle est chargée

de sens. Elle ne vise rien moins qu’à intimider les journalistes, à les dissuader d’enquêter sur les pratiques

policières. J’y vois une insupportable mise en cause de la liberté de la presse, du libre exercice du métier

de journaliste.

Publié dans France, l'Humanité, Liberte de la presse, Police | Pas de Commentaire »

Affaire Théo : Pierre Tartakowsky, Ligue des droits de l’homme, invité de France Bleu Matin.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 février 2017

francebleu.fr

Lundi, Pierre Tartakowsky, président d’honneur de la Ligue des droits de l’homme et du citoyen, était l’invité de France Bleu à 8h15.

Regardez son interview.

 

Pierre Tartakowsky : « Il y a une tentation dans la police de faire la justice et c’est extrêmement grave »


Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.

Capture.PNGPierreTartakowsky

(capture d’image)

Publié dans France, Police, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Pour le respect du droit d’expression et de manifestation ! (PCF – MJCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2016

 

Déclaration commune PCF et MJCF

 

violencespolicières 

  Au vu des nombreux incidents survenus le 17 mars,

  puis hier 24 mars dans plusieurs villes et facultés :

  violences, provocations policières, gardes à vue

  de syndicalistes, que nous condamnons, 

  le Parti communiste français et le Mouvement

  des Jeunes Communistes de France demandent 

  aux pouvoirs publics, garants de l’état de droit,

  d’assurer la protection de toutes et tous

  dans l’exercice du droit à manifester .

  Si les violences policières commises contre le jeune

  lycéen du Lycée Bergson à Paris le 24 mars semblent

  émouvoir un très grand nombre de citoyens,

  force est de constater que ces faits sont à inscrire

  dans un cadre délétère de criminalisation

du mouvement social qui, bien qu’entretenu par la droite pendant de longues années, semble continuer,

voire s’amplifier au cours de ce quinquennat.

Nous assistons depuis le début du mouvement de contestation contre la « Loi Travail » à une escalade

sans précédent des attaques contre les libertés et les droits fondamentaux de tous.

 

Captureviolencespolicieres2

  Lorsque la police violente la jeunesse de notre pays

  devant des lycées, envahit des amphithéâtres d’universités

  ou place en garde à vue des responsables syndicaux,

  ce sont bien les libertés de réunion, de manifestation et,

  au final, d’opinion et d’expression qui sont attaquées.

  Lorsque des administrations intimident des élèves

  ou leur parents pour ne pas qu’ils participent aux manifestations

  ou leur interdisent de se réunir, ce sont ces mêmes libertés

  qui sont bafouées.

 

 

Avant même ce mouvement, l’exemple des salariés d’Air France ou encore des salariés de Goodyear et Téfal

était déjà révélateur de ce climat.

L’acharnement du gouvernement à ne pas laisser voter la proposition de loi du Front de gauche visant à amnistier

certains délits commis lors de mouvements sociaux en fût une des traductions fortes.

Ces agissements sont les marqueurs d’un exécutif en rupture avec sa jeunesse, en rupture avec les forces

démocratiques qui composent le pays. La ligne jaune a déjà été franchie trop de fois pour que nous laissions

passer de nouveaux événements aussi tragiques.

Aussi , le PCF et le MJCF expriment leur attachement et leur engagement à faire respecter les droits

de  liberté d’expression et de manifestation dans notre pays.

Car ce n’est pas par la peur, la sanction et la répression que nous construirons le bien vivre ensemble,

que nous redonnerons confiance en nos institutions et en notre République, que nous ferons vivre

nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité .

Notre jeunesse vaut mieux que çà !

Le PCF et le MJCF appellent leurs militants à prendre toutes les initiatives possibles afin de permettre

la mobilisation la plus large le 31 mars pour exiger le retrait de ce projet de loi . 

Captureloielkhomri

 

Paris, le 25 mars 2016

Publié dans France, Jeunes Communistes, LIBERTES, Luttes, Montée du fascisme, PCF, Police, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Allons-nous laisser les jeunes se faire tabasser parce qu’ils revendiquent un avenir digne ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2016

 

Captureloielkhomri

Lycée Bergson à Paris, 24 mars

photo capture d’écran

bavure.png

Image de prévisualisation YouTube

à voir sur : youtube

L’Inspection générale de la police a ouvert jeudi deux enquêtes, administrative et judiciaire, après la diffusion sur internet d’une vidéo montrant un policier asséner un coup de poing à un jeune homme à Paris en marge des manifestations lycéennes et étudiantes contre la réforme du Code du travail.

L’IGPN, la police des polices, est chargée d’une enquête sur les conditions d’interpellation d’un lycéen de 15 ans, à onze heures, jeudi, devant le lycée Henri-Bergson dans le 19e arrondissement de Paris. Une vidéo du tabassage du garçon diffusée sur les réseaux sociaux le montre en prise avec trois CRS. On peut entendre des hurlements des policiers, une insulte avant que l’un d’eux ne lui assène un violent coup de poing au visage. Des taches de sang sur le trottoir confirmeraient les témoignages indiquant qu’il souffrirait d’une fracture du nez ou de la mâchoire. Stiven, élève de première ES, participait au blocus de son lycée parmi les plus mobilisés. La Fidl a dénoncé la répression policière. (humanite.fr )

 

Lyon le 24 mars

CaptureLyon24mars

Besançon

Image de prévisualisation YouTube

A voir sur : sur youtube

** l’intervention policière commence à 1:40 **
Suite à la manifestation devant le commissariat de police de Besançon du 24/03/2016 en soutient à un militant de Solidaires Etudiant-es, la police a dispersé les manifestants à coup de lacrymogènes. Deux autres interpellations ont eu lieu, dont Cyril Keller secrétaire départemental de la CGT

 

CaptureBabousePS

 

Publié dans France, Luttes, Police, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Mater la meute de Lesley J. Wood

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 octobre 2015

 

Comment la criminalisation des manifestants se généralise

 

CaptureInrocks

“La survenance d’un drame et la mort d’un homme étaient dans la logique du dispositif [policier] mis en place”.

Cette phrase extraite du rapport de la Commission d’enquête citoyenne sur la mort du militant écologiste

Rémi Fraisse il y a tout juste un an à Sivens, témoigne de la polarisation extrême atteinte dans les interactions

entre la police et les militants en France. Mais la criminalisation des mouvements sociaux, et la répression

de plus en plus préventive de la contestation sont des phénomènes globaux.

[Lire la suite sur lesinrocks.com]

 

Materlameute

  Lesley J. Wood est diplômée de la London School of Economics

  et de l’université Columbia, militante au sein des mouvements

  altermondialiste et contre la pauvreté. Elle est professeure

  de sociologie à l’Université York de Toronto.

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, Police | Pas de Commentaire »

Ces apprentis James Bond qui espionnent la gauche et les écologistes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 octobre 2013

 

SURVEILLANCE

Ces apprentis James Bond qui espionnent la gauche et les écologistes

 

Ces apprentis James Bond qui espionnent la gauche et les écologistes dans EUROPE surveillance-300x220

Par Ivan du Roy (30 septembre 2013)

Mouvements écologistes et anticapitalistes sont surveillés

de près par les polices européennes. Et tous les moyens

sont bons, y compris l’infiltration. Vol d’identités d’enfants

décédés, relations sexuelles avec leurs « cibles »…

Au Royaume-Uni, les infiltrés et leurs supérieurs ne reculent

devant aucun cynisme. Certains policiers ont même eu

des enfants avec les militants qu’ils espionnent.

Décryptage de ces détestables pratiques qui font l’objet de virulentes critiques, et échappent à

tout contrôle parlementaire ou judiciaire.

Leurs défenseurs les comparent à des sortes de James Bond, qui fréquenteraient squats et lieux autogérés plutôt

que des casinos huppés, qui participeraient à des « camps climat » ou à des actions de résistances passives plutôt

qu’à de spectaculaires courses-poursuites. Ces espions au service de sa majesté, ce sont les policiers infiltrés

au sein des mouvements écologistes ou anticapitalistes. Ces méthodes d’infiltration font l’objet de virulentes critiques

au Royaume-Uni, depuis qu’elles ont été révélées par l’affaire Mark Kennedy. Ce policier s’est infiltré entre 2003

et 2010 au sein de groupes de la gauche radicale européenne, dont le collectif militant de Tarnac, avant d’être

démasqué. Les informations transmises par Kennedy ont notamment été utilisées par la DCRI (Direction centrale

du renseignement intérieur) pour monter son dossier contre « les neuf de Tarnac ». Depuis, les affaires impliquant

des infiltrés se sont multipliées.

Leurs noms sont révélés au gré de scandales, de procès ou de plaintes qui défraient la chronique outre-Manche :

Lynn Watson, une agent de police basée à Leeds, a infiltré plusieurs groupes écologistes, anticapitalistes et pacifistes

entre 2003 et 2008. Simon Wellings demeure quatre ans au sein du réseau anticapitaliste Globalise Resistance,

avant de se griller par un coup de fil accidentel alors qu’il transmet infos et photos dans un commissariat.

Jim Sutton, infiltré au sein du mouvement Reclaim the Streets – un mouvement de réappropriation de l’espace public –

à la fin des années 90, finit par avouer qu’il est policier à sa compagne militante… avec qui il a eu deux enfants !

Le couple divorce en 2009.

Bob Robinson (ou Bob Lambert) et John Baker intègrent Greenpeace dans les années 80 et 90. Tous deux ont

des relations amoureuses durables avec une de leurs « cibles »… Une version « réalité » de James Bond,

où la subversion anticapitaliste et écologiste est combattue avec les mêmes moyens que ceux utilisés pour démanteler

un réseau terroriste ou de trafic de drogue.

Un service très spécial

[Lire la suite sur Basta !]

 

Publié dans EUROPE, Grande Bretagne, Police, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Communiqué de la FNIC-CGt de Goodyear

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2013

 

Valls, défenseur des intérêts de la multinationale Goodyear ?

(FNIC-CGT)

 

Communiqué de la FNIC-CGt de Goodyear   dans Emplois fnic-cgtCliquez sur l’image pour agrandir

La FNIC-CGT condamne avec la plus grande fermeté

le déchainement de violences policières qui ont été

perpétrées aujourd’hui 7 mars 2013, à l’encontre

des salariés Goodyear Amiens Nord, venus manifester

à Rueil-Malmaison leur refus de voir leur site fermer

et leurs emplois détruits pour augmenter les profits

de la multinationale américaine.

Six salariés ont été blessés, dont deux avec arrêt

de travail de 14 jours.

Non seulement la violence patronale jette des centaines

de familles dans le désarroi, en annonçant une fermeture de site

injustifiée, le site d’Amiens Nord étant rentable, mais aujourd’hui, le gouvernement a choisi son camp,

celui du capital contre celui des travailleurs.

 

Publié dans Emplois, licenciements, Luttes, Police, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Goodyear Amiens : communiqué CGT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2013

 

Goodyear Amiens Nord :

après la violence sociale la violence physique (CGT)

 

Goodyear Amiens : communiqué CGT dans CGT capturegoodyear1

capture d’écran

Le jeudi 7 mars 2013, un comité central

d’entreprise sur le projet de fermeture

de l’usine d’Amiens nord a eu lieu au siège

de Goodyear France à Rueil-Malmaison.

Afin de soutenir leurs élus du personnel

dans leur combat pour le maintien

de l’activité industrielle et des emplois, des centaines de salariés ont accompagné leurs représentants.

Alors que les salariés subissent avec courage une pression, qui pour de nombreux responsables politiques

et économiques serait qualifiée par eux-mêmes d’inacceptable, le gouvernement a choisi de déployer et

d’afficher ostensiblement un arsenal policier digne d’un état de siège.

Lire l’intégralité du communiqué en cliquant sur l’image ci-dessous

cgtgoodyear Gooryear Amiens dans Emplois

Déclaration de l’Union Départementale CGT de la Somme

et de l’Union Locale CGT de la Zone Industrielle d’Amiens

 

 

 

 

Réaction d’ Évelyne Becker-Quignon, déléguée CGT Goodyear,

invitée de France Bleu Picardie Matin :  Écouter l’interview

 

Publié dans CGT, Emplois, licenciements, Luttes, Police, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Belgique : un jeune homme battu à mort par des policiers d’Anvers

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 février 2013

 

Violence policière, encore et encore

 

Belgique : un jeune homme battu à mort par des policiers d'Anvers dans Belgique violences-policieres

L’affaire a eu lieu en 2010, mais c’est la semaine

passée qu’elle a éclaté : un jeune de 26 ans a été

battu à mort par la police anversoise.

C’est la VRT qui l’a dévoilé.

Une raison de plus d’aller manifester le 15 mars prochain.

Rédaction en ligne
*

L’affaire a eu lieu en 2010, mais c’est la semaine passée qu’elle a éclaté : un jeune de 26 ans a été battu

à mort par la police anversoise. C’est la VRT qui l’a dévoilé dans un reportage de l’émission Panorama.

Le jeune homme, Jonathan Jacob, sous effet de la drogue, n’a pas été accueilli – comme cela était prévu –

dans un centre psychiatrique mais enfermé au commissariat de Mortsel. Si le jeune devait recevoir la visite

d’un médecin pour lui administrer un calmant, c’est une équipe « spéciale » de 6 policiers qui l’a tabassé

jusqu’à un coup fatal, alors qu’il était enfermé nu dans une cellule de 1,38 mètres sur 2,06. Il est mort

d’une hémorragie interne. « Ce sont les Rambo de la police locale d’Anvers, explique Peter Callebaut,

l’avocat de la famille Jacob. Et ils ont fait honneur à leur réputation. »

Après les jeunes brutalisés à Montgomery en août 2012, des manifestants antifascistes tabassés

dans la station de métro Trône à Bruxelles en juin 2012, des manifestants et syndicalistes blessés

à cause de jets d’autopompe ou de gaz lacrymogènes… voilà autant de raison de réagir et de manifester

le 15 mars prochain contre les violences policières (www.stop-repression.be).

Source : PTB  22 février 2013

Lire également :

Battu à mort dans un commissariat d’Anvers

 

Publié dans Belgique, Police | Pas de Commentaire »

Combien ça vaut un œil, François ? Une tribune de Nico Cué, secrétaire général de MWB-FGTB

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2013

 

Combien ça vaut un œil, François ?

Combien ça vaut un œil, François ? Une tribune de Nico Cué, secrétaire général de MWB-FGTB dans Belgique capturestrasbourgcaptureflashball1 ArcelorMittal dans DemocratieCaptures d’écran

Une trentaine de cars venant de Florange, Liège et Luxembourg avaient fait le déplacement hier pour

soutenir une délégation de représentants syndicaux largement animée par la MWB, venus rencontrer

les groupes parlementaires européens dans le cadre du dossier Mittal.

Mais des mots d’ordre autoritaires avaient été donnés aux chiens de garde.  Les forces de police étaient

mobilisées en surnombre et dès la frontière des fouilles méticuleuses étaient organisées dans les bus

syndicaux.

Matraque au point, fusils électriques armés, la chasse aux pétards et présumés boulons était lancée.

La récolte et les résultats seront ridicules au vu des moyens déployés !

Ridicules ?  Non, catastrophiques !

Passons ici les heures de provocations policières empêchant nos gars de s’approcher du parlement européen,

passons ici les arrestations musclées qui amènent à réfléchir sur le sens du mot démocratie, passons ici

sur la mise en garde à vue de 2 camarades qui ne seront relâchés que très tard dans la nuit après avoir été

soumis aux questions d’un procureur …

Passons…  Passons car ici, une nouvelle vitesse semble avoir été enclenchée

Nous apprenons ce matin que parmi les 14 blessés, John David, jeune intérimaire de la ligne galva 7, a perdu

à jamais l’usage d’un œil vraisemblablement des suites d’une balle en caoutchouc tirée à hauteur de tête !

Aux témoignages de nos camarades ayant vécu les affrontements en direct, se joignent peu à peu les récits

des journalistes présents sur place, pourtant rodés à l’exercice des manifs mais cette fois outrés

par la tournure de celle qu’ils viennent de vivre !

Des consignes différentes auraient-elles été données cette fois  aux troupes du maintien de l’ordre ? 

Bloquer jusqu’à blesser est-il devenu bloquer jusqu’à meurtrir ?

Les Métallos Wallons et Bruxellois de la FGTB se réveillent groggy et nauséeux !

Ils pensent d’abord avec tristesse à leur camarade blessé dans sa chair et lui témoignent, à lui ainsi qu’à toute

sa famille, leur plus profond soutien.

Ils pensent aussi au Président de la République, aux ministres de l’Intérieur, aux Maires des villes un peu partout

en Europe où ils seront amenés à se déplacer dans les mois à venir.  Ils leur conseillent vivement de réfléchir

à l’accueil qu’ils leur réserveront.

Nous voulons plus d’Europe sociale, en le criant parfois !  Nous voulons sauver des emplois

et le pouvoir d’achat de milliers de travailleurs dans nos régions.  Oui nous sommes mobilisés

et nerveux.  Notre nervosité face à vos décisions est toute légitime !

Vos armes quant à elles vous salissent et jamais ne nous feront taire !

Source : l’humanite.fr

Publié dans Belgique, Democratie, France, Luttes, Police, POLITIQUE, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

12345...7
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy