Les « socialistes affligés » veulent reconstruire la gauche en rose, rouge et vert (Basta!)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 décembre 2014

 

Où va la gauche ?

Les « socialistes affligés » veulent reconstruire la gauche

en rose, rouge et vert

 

par Agnès Rousseaux 5 décembre 2014

liemhoangngoc

 

  Le Parti socialiste a-t-il encore un avenir ?

  François Hollande « impose sans débat

  à toute la gauche un putsch idéologique »

  en voulant administrer un « choc de

  compétitivité » au pays.

 

Manuel Valls joue les « pyromanes » en versant de l’huile sur le feu, et « l’incendie dévaste

désormais toute la gauche ». Tels sont les constats posés par Liêm Hoang Ngoc, économiste

et animateur du collectif des « Socialistes affligés ». Mais « il ne faut pas se détourner

de la gauche au motif qu’un gouvernement qui s’en réclame l’incarne si mal », affirme

l’ancien député européen PS. Car « il existe une majorité rose-rouge-verte prête à soutenir

un changement de cap ». Entretien.

Basta ! : Vous venez de publier, avec Philippe Marlière, l’ouvrage La gauche ne doit pas mourir !,

dans lequel vous analysez le virage à droite du gouvernement et l’échec des politiques menées,

ainsi que les tensions qui traversent la gauche. Le Parti socialiste va-t-il survivre à ce quinquennat ?

Liêm Hoang Ngoc [1] : Sans changement de cap d’ici 2017, la gauche risque de ne pas être au deuxième

tour de l’élection présidentielle. Un congrès du Parti socialiste a lieu en juin 2015. La bataille va être menée

par la gauche du parti, qui s’est réunie samedi dernier. « Vive la gauche » fédère toutes les composantes

de l’aile gauche du PS, allant même jusqu’aux aubryistes [2].

Allons-nous réussir à former un gros môle pour peser sur la ligne du parti ? Tout dépend de Martine Aubry.

Est-ce qu’elle va entrer en sécession pour fédérer la gauche du parti ? Ou bien y aura-t-il des motions

éclatées, ce qu’a toujours cherché à susciter la direction du parti, pour évider une forte opposition ?

Martine Aubry a toujours cultivé l’ambiguïté. Le Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis,

cherche à l’inclure dans une grande motion allant jusqu’aux vallsistes, pour préparer un éventuel changement

de Premier ministre mais sans véritable changement de cap.

Vous avez organisé le 19 novembre une rencontre avec les autres forces de gauche – EELV,

Parti de gauche et Parti communiste – à laquelle ont participé notamment Jean-Luc Mélenchon,

Martine Billard, Pierre Laurent… Qu’en est-il ressorti ? Qu’attendez-vous de ces échanges ?

Que faisons-nous si nous perdons le congrès, s’il n’y a pas de changement de cap ? Si l’aile gauche échoue

à infléchir la ligne du PS et du gouvernement, la question se posera très vite de savoir si elle continue

à servir de caution en 2017 à un candidat qui sera comptable du bilan du gouvernement, donc du virage

à droite de la gauche au pouvoir.

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

bandeaubasta

Publié dans Basta!, France, IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE, PS, socialistes affliges | Pas de Commentaire »

Reconstruire une alternative majoritaire à gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 juin 2014

 

Cette gauche qui veut reprendre des couleurs

 

Frédéric Durand
 et Sébastien Crépel

humanite.fr -10 Juin 2014

 

gauche

  Les convergences se cherchent à gauche

  entre les mécontents de la politique d’austérité

  gouvernementale.

  Samedi, une nouvelle initiative a rassemblé

  des « Socialistes affligés », le Front de gauche

  et les écologistes, dessinant les contours

d’une possible alliance « rouge-rose-verte ».

Privé de tout appui populaire – un récent sondage OpinionWay pour le Figaro indiquait que seuls 3 % des Français

désiraient voir François Hollande se représenter en 2017 – le président de la République a également rompu les liens

avec ses partenaires traditionnels à gauche. Les Verts se sont retirés du gouvernement et le Front de gauche n’y a

jamais participé. Les profonds désaccords politiques ont creusé un sillon qui traverse désormais le Parti socialiste

lui-même. L’isolement au sommet de l’État et le refus de discuter avec sa propre majorité – la rencontre du président

avec les parlementaires a été ajournée – fragilisent chaque jour un peu plus l’hôte de l’Élysée et, mécaniquement,

ouvre de nouveaux espaces de débat pour trouver une issue et une alternative aux orientations jugées « suicidaires »

du gouvernement.

À l’instar du colloque organisé, samedi, à Paris, par le club des Socialistes affligés. Symbole d’une élite de gauche

en rupture avec les desseins de l’exécutif, le think-tank créé par l’ancien député européen Liêm Hoang-Ngoc

et le chercheur Philippe Marlière tente de jeter une passerelle entre le PS et le reste de la gauche.

« Parce que la gauche est en danger », souligne Philippe Marlière et parce que s’installe « une lecture nationaliste

et ethnique des dominations sociales ». Car le constat est là que l’effondrement du Parti socialiste aux dernières

élections n’a pas profité aux autres formations de gauche mais suscité une abstention massive et une forte poussée

de l’extrême droite. Et, adossé à cette réalité, l’échec cuisant du gouvernement sur les questions structurantes

comme l’emploi, le pouvoir d’achat, la fiscalité, l’éducation…

Autrement résumé, la gauche au pouvoir « mène une politique de droite ».

Au-delà du verdict, désormais partagé, proposer une alternative clairement identifiée à gauche suppose de convenir

d’un contenu et d’une stratégie pour changer la donne. Car la situation est dorénavant évoquée en termes crus

chez les socialistes, bien au-delà du cercle des Socialistes affligés. « Énervés », voire « ulcérés » semblerait d’ailleurs

convenir davantage à leur état d’esprit, face à ce qu’ils considèrent comme un véritable hold-up sur le sens du vote

des Français de 2012 et, au-delà, sur celui de leur engagement au PS et au sein de la gauche.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Europe Ecologie les Verts, France, Front de Gauche, POLITIQUE, socialistes affliges | 1 Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy