• Accueil
  • > Archives pour juillet 2012

Le dernier homme de Fukushima

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 juillet 2012

 

Le dernier homme de Fukushima. Entretien avec le photoreporter

http://www.dailymotion.com/video/xs5gd7

sur dailymotion.com

Par Mediapart

Fukushima : vision post apocalypto

Auteur : Antonio Pagnotta - Source : Médiapart

Pendant plus de neuf mois, le photojournaliste Antonio Pagnotta est régulièrement entré dans la zone interdite autour

de la centrale de Fukushima au Japon.La zone interdite  s’étend sur un rayon de vingt kilomètres.

A l’intérieur, il y a des magasins, restés tel quel depuis mars 2011.

Le photographe a également rencontré un homme,Naoto Matsumura, 51 ans,  qui a refusé d’évacuer les lieux.

Il vit sans eau, sans électricité.

[Lire la suite sur dazibaoueb.com]

Voir les photos sur Médiapart

 

Publié dans Japon, Nucleaire | Pas de Commentaire »

En France, comme dans toute l’Europe, les vacances sont un luxe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 juillet 2012

 

Les ménages les plus pauvres de plus en plus sur le bord

de la route des vacances

 

 

Les ménages les plus modestes, qui subissent particulièrement les effets de la crise, ne sont

plus que 37% à partir en vacances en 2012 contre 47% en 2007, souligne vendredi

une étude du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc).

 

Depuis la fin des années 1990, le taux de départ en vacances des Français (qui correspond à un départ du domicile

pour des raisons personnelles pendant au moins 4 nuits consécutives), a baissé, souligne le Credoc. Il est passé

de 65% en 1995 à 58% aujourd’hui.

Entre 2007 et 2008, sous le coup de la crise, le taux de partants avait atteint un niveau historiquement bas (52%).

Depuis 2011, alors que la crise continue d’affecter le pays, les Français semblent en moyenne avoir retrouvé la route

des vacances, puisque le nombre de vacanciers a retrouvé son niveau d’avant 2008, souligne le Credoc.

Mais toutes les catégories sociales ne sont pas logées à la même enseigne, note l’étude. Ainsi, le taux de départ

en vacances varie du simple au double entre le bas et le haut de l’échelle des revenus et ces différences

ont tendance à se creuser depuis la crise.

En France, comme dans toute l'Europe, les vacances sont un luxe dans Chomage vacancesinfographie

Source : CRÉDOC, Enquêtes « Conditions de vie et Aspirations », début 2012

Selon le Credoc, les foyers les plus aisés ont continué à partir dans des proportions relativement stables oscillant autour de

80%. A l’inverse les taux de départ des publics les plus défavorisés, qui avaient fortement chuté en 2008, restent depuis

cantonnés à des niveaux très faibles : 47% des foyers les plus pauvres partaient en vacances en 2007, en 2012 ils ne sont

plus que 37% dans ce cas.

En effet, ces foyers modestes sont les premiers touchés par la hausse du chômage, note l’étude. Ils sont en outre moins

équipés d’une voiture et disposent d’un réseau relationnel moins étendu que les autres catégories, ce qui ne leur permet

pas de séjourner dans la famille ou chez des amis, ajoute l’étude. Le développement des offres touristiques par Internet

exclut également une partie des moins fortunés qui n’ont pas accès à Internet chez eux, relève aussi le Credoc.

humanitefr droit aux vacances dans Pouvoir d'achat le 20 Juillet 2012

Lire aussi :

  • Julien Lauprêtre, président de SPF :

« La Journée des oubliés des vacances s’inscrit déjà dans une longue histoire »

Publié dans Chomage, Pouvoir d'achat, Salaires, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Le spectre d’une crise alimentaire plus grave qu’en 2008

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 juillet 2012

 

Le spectre d'une crise alimentaire plus grave qu'en 2008 dans AFRIQUE secheresse_0-300x150Les mauvaises récoltes attendues de maïs, blé et soja dues

à la sécheresse aux États-Unis font craindre l’envolée

des prix aidée par la spéculation financière, ainsi que

des crises alimentaires et des émeutes de la faim.

« Alors qu’il y a quelques semaines nous étions optimistes, la situation

s’est retournée d’un seul coup et nous sommes maintenant inquiets »,

reconnaît Abdolreza Abbassian, économiste pour l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Sécheresse aux États-Unis

Principale raison: la sécheresse qui s’est abattue depuis début juin sur les grandes plaines des États-Unis, acteur agricole

majeur qui représente plus de la moitié des exportations de maïs dans le monde, un quart de celles de blé et un tiers

de celles de soja.

« Les stocks mondiaux de céréales disponibles sur le marché sont à leur plus bas niveau historique. Le garde-manger n’est

plus aussi rempli », a reconnu Marc Sadler, un expert de la Banque mondiale. Les cours ont commencé à flamber : 

en un mois les prix du maïs, du blé et du soja se sont envolés de 30 ou 50% et ont atteint des niveaux proches ou même

déjà au-delà de ceux de 2008, année où les pays importateurs les plus pauvres avaient été secoués par des émeutes

de la faim.

[Lire la suite]

A voir :

  • Vidéo :
Image de prévisualisation YouTube

sur youtube.com

  • A voir aussi :

Jean Ziegler: « Dix sociétés transcontinentales décident de qui va vivre ou mourir »

Jean Ziegler: « Un enfant mort de faim est un enfant assassiné »

Jean Ziegler: « Les citoyens peuvent faire beaucoup »

 

Publié dans AFRIQUE, Agriculture, ETATS-UNIS, Speculation | Pas de Commentaire »

Plysorol (contreplaqué) veut fermer deux sites de production

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 juillet 2012

 

Plysorol (contreplaqué) veut fermer deux sites de production

 

En 2009, la société avait été rachetée par le Chinois Guohua Zhang,

qui avait déposé le bilan un an plus tard.

Plysorol (contreplaqué) veut fermer deux sites de production dans CGT plysorol_0-197x300Le fabricant de contreplaqué Plysorol, reprit par le groupe

libanais Bitar en 2010 moyennant la perte de 151 emplois

en France, a annoncé vendredi son intention de fermer

deux sites sur trois, à Fontenay-le-Comte (Vendée)

et Lisieux (Calvados) et de concentrer l’activité à Epernay

(Marne).

« Nous allons nous battre » affirme la CGT.

Le groupe libanais de bois Bitar, propriétaire de l’entreprise de contreplaqué Plysorol

et qui emploie 277 personnes en France, a annoncé vendredi lors d’un Comité central

d’entreprise (CCE), ce matin à Paris, son projet de « plan de continuation »

aux organisations syndicales.

Ce projet prévoit la « proposition de transfert d’une partie du personnel des sites fermés vers Epernay, surtout en 2013″,

et la « cession des deux sites fermés ». Il stipule en outre la « concentration de l’activité industrielle sur un site,

celui d’Epernay-Magenta », la « mise en place d’un plan d’investissement par transfert de machines et aménagements/mise

en conformité du site d’Epernay » et « l’amélioration très significative des rendements matière, notamment concernant

les produits en peuplier ». Ce plan pour devenir effectif, doit être « homologué » par le tribunal de commerce pour fin septembre

2012.

« Nous allons nous battre pour obtenir un plan social, on ne va pas se laisser faire comme ça« ,

a indiqué une déléguée CGT du site de Fontenay-le-Comte, Nadège Malare, vendredi, précisant que d’ores et déjà des palettes

brûlaient devant l’usine, qui était bloquée. L’entreprise a en effet été placée en redressement judiciaire le 7 juin 2012, un an et

demi après sa reprise par le groupe Bitar. Les juges ont prononcé un redressement judiciaire, avec une période d’observation

de deux mois, pour cette société en difficulté, dont les 600.000 hectares de forêt riche en okoumé -composant clé du contreplaqué-,

au Gabon, sont très convoités.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, Emplois, France, licenciements, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Espagne : Ras-de-marée anti-austérité dans tout le pays

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 juillet 2012

 

Ras-de-marée anti-austérité en Espagne

 

Espagne : Ras-de-marée anti-austérité dans tout le pays dans Austerite 2012-07-20espagne2Des centaines de milliers de manifestants ont crié

« non » au nouveau plan de rigueur du gouvernement

espagnol, à la hausse de la TVA, aux coupes budgétaires

qui frappent les fonctionnaires et les chômeurs, jeudi

soir, à Madrid comme dans 80 autres villes d’Espagne.

 

« Mains en l’air, c’est un hold-up », hurlait la foule dans la capitale espagnole, reprenant ainsi le cri de ralliement

des manifestations qui se multiplient depuis l’annonce, le 11 juillet, de ce plan destiné à économiser 65 milliards d’euros.

« Si tu veux gagner, lutte sans relâche », « Rajoy nous vole », « Je veux un Noël », proclamaient de petites pancartes. D’autres

portaient ce seul mot « NO » illustré d’une paire de ciseaux, symbole de ces coupes budgétaires qui ont déclenché la colère

de tout le pays.

Le nouveau tour de vis ne passe pas chez les Espagnols déjà écrasés par de lourds sacrifices consentis dans un pays

en récession, étranglé par un chômage de près de 25%.

« Nous ne pouvons rien faire d’autre que de descendre dans la rue. J’ai perdu entre 10% et 15% de mon salaire depuis quatre

ans. Et les nouvelles mesures ne serviront pas à résoudre la crise », s’indigne Sara Alvera, fonctionnaire de 51 ans à la Cour

des comptes, venue manifester avec son mari, employé dans le privé.

« Si tu ne luttes pas, qu’auras-tu ? »

« Quel Noël fabuleux nous allons passer. Il n’y aura aucun extra cette année. Tous les ans, ils baissent les salaires, pendant que

les prix montent, le métro, le bus… », s’inquiète Paloma Martinez, une fonctionnaire de 47 ans, une petite pancarte à la main portant

les mots : « Si tu ne luttes pas, qu’auras-tu ? » « Si nous n’achetons plus, les commerces fermeront, ils vont licencier encore

des gens », ajoute-t-elle. « Les gens doivent sortir dans la rue, plus s’il le faut, tout le temps qu’il faudra. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, Espagne, EUROPE | Pas de Commentaire »

Pétition pour un référendum sur le nouveau traité européen

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 juillet 2012

 

Pacte européen

Non à l’austérité dans le droit européen,

exigeons un référendum !

 

Pétition pour un référendum sur le nouveau traité européen dans Austerite 201207-referendum_sur_le_pacte_budgetaire_europeen-pdf-imageL’Humanité lance à partir de ce vendredi sa pétition

pour un référendum sur le nouveau traité européen.

Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité,
 député

au parlement européen, en explique les raisons.

« Pourquoi le «traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance

au sein de l’Union économique et monétaire » – le TSCG – est-il

caché aux citoyens de l’Europe ? Pourquoi ce silence autour d’un texte

si important que ses rédacteurs principaux, M. Sarkozy et Mme Merkel,

déclaraient qu’il allait permettre de sortir de la crise et de… sauver l’Europe ?

En vérité, ce texte communément baptisé « pacte budgétaire » est la bible de l’austérité budgétaire à perpétuité, négocié

le 9 décembre 2011, décidé le 30 janvier 2012, et signé lors du sommet européen du 2 mars 2012. Depuis, la situation

politique a changé en France, avec le renvoi par une majorité d’électeurs de celui qui a coécrit ce texte avec Mme Merkel :

M. Sarkozy.

François Hollande avait fait de l’objectif de la renégociation de ce traité l’un des axes essentiels de sa campagne. Parmi

ses soixante engagements, la proposition numéro 11 est la « réorientation de la construction européenne », qui stipule :

« Je renégocierai le traité européen issu de l’accord du 9 décembre 2011 en privilégiant la croissance et l’emploi et en

réorientant le rôle de la Banque centrale européenne dans cette direction. » Le candidat socialiste l’a fortement réaffirmé

le 22 janvier 2012, lors de son discours du Bourget, et le 15 avril au meeting de Vincennes. Ce thème a été l’objet

d’un engagement net de François Hollande dans le face-à-face qui l’a opposé à M. Sarkozy à la télévision le 2 mai dernier.

« Ce que j’ai demandé, c’est qu’il y ait une renégociation du traité », puis, quelques minutes plus tard, « je prends l’engagement

de venir au lendemain de l’élection présidentielle porter ce plan de renégociation ». Ce moment fut particulièrement intense

dans le débat, où curieusement M. Sarkozy a très peu défendu le texte qu’il avait approuvé quelques semaines plus tôt.

 

humanite pacte budgétaire européen dans F. Hollande du 20 Juillet 2012

2012-07-20petition-hq-une-hauteur_0-219x300 Patrick Le Hyaric dans FranceAu sortir du sommet européen des 28 et 29 juin derniers, il n’y a eu aucune renégociation

du traité, qui doit être ratifié par les États.

Tout juste a-t-on procédé à une opération d’habillage autour d’un « pacte de croissance »

pour mieux faire avaliser le traité « austéritaire ».

Pourquoi se vanter à Bruxelles d’avoir obtenu un pacte de croissance et annoncer à Paris

au Conseil des ministres que la croissance sera si terne qu’il faut demander aux Français

de « faire des efforts » et économiser encore 33 milliards d’euros sur les investissements

sociaux et publics utiles ?

D’une part, une partie du pacte de croissance était déjà décidée. D’autre part, d’autres

dispositions poussent aux privatisations et à l’aiguisement de la concurrence et sont

donc franchement négatives.

Enfin, le traité budgétaire a une valeur juridique contraignante, avec obligation de ratification par les États, jusqu’à induire

des modifications dans les Constitutions nationales. Le pacte de croissance d’une portée très limitée n’est qu’une annexe

des conclusions du Conseil.

Le nouveau traité est pire que ceux de Maastricht et de Lisbonne.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Austerite, F. Hollande, France, PETITION, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Les Député-e-s Front de gauche ont déposé une proposition de loi visant à interdire les licenciements boursiers

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 juillet 2012

 

Le projet de loi contre les licenciements boursiers

déposé à l’Assemblée

 

Les Député-e-s Front de gauche ont déposé une proposition de loi visant à interdire les licenciements boursiers dans Assemblee nationale psa131-300x200Le projet de loi interdisant les licenciements boursiers

a été déposé ce jeudi par les députés du groupe

Gauche démocrate et républicaine (GDR).

Constatant que « notre arsenal juridique permet aux entreprises de

licencier en dépit de leur bonne santé économique », les députés

du Front de gauche et progressistes ultramarins proposent,

dans le premier des deux articles de leur texte, d’exclure du champ

légal des licenciements économiques ceux qui sont

effectués dans des entreprises ayant reversé des dividendes à leurs actionnaires au titre d’au moins un des deux

derniers exercices comptables. L’inspection du travail devra mettre en oeuvre cette disposition.

L’article 2 prévoit que les entreprises qui bénéficient d’aides publiques s’engagent, en contrepartie, à ne pas réaliser

de licenciements boursiers, au risque de devoir restituer les sommes perçues.

Économie de casino

Cette proposition de loi, annoncée mardi dernier par le président du groupe André Chassaigne (FG), reprend un texte

déposé par les sénateurs du groupe communiste, repoussé le 16 février par une très courte majorité, mais votée

par les sénateurs socialistes.

Dans l’exposé des motifs, les députés GDR soulignent que « l’ampleur de la crise, la violence des comportements

des dirigeants à l’égard des travailleurs qui produisent les richesses (…), la destruction de l’emploi industriel

(500.000 emplois détruits depuis 2008) imposent une action rapide du législateur ».

Citant les multiples cas de réduction d’activité, de fermeture de sites ou de licenciements, notamment chez Air France, Valeo,

Carrefour, ArcelorMittal, PSA Peugeot Citroën et Sanofi, les députés notent qu’il s’agit, « dans bien des cas, de conserver

des marges de profit nécessaires au maintien ou à l’augmentation de la part revenant aux actionnaires ou à la constitution

de réserves en capital. Les travailleurs sont ainsi relégués au rang de variables d’ajustement d’une économie de casino. »

  • A lire aussi :

Assemblée: le Front de gauche s’attaque aux licenciements boursiers

Le texte du projet de loi

 

Publié dans Assemblee nationale, Chomage, Emplois, France, Front de Gauche, licenciements, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Sodimedical : « Première grande victoire pour l’interdiction des licenciements boursiers » (Pierre Laurent)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 juillet 2012

 

Sodimedical :

« Première grande victoire pour l’interdiction des licenciements

boursiers »

(Pierre Laurent)

Sodimedical : « Première grande victoire pour l'interdiction des licenciements boursiers » (Pierre Laurent) dans Emplois md0.libe_.com__3-300x199Les femmes de Sodimédical ont remporté une première grande victoire.

Leur calvaire n’aura pas été vain. Au bout de deux années de combat,

elles obtiennent de la Cour d’appel de Reims un jugement qui fera date

dans le droit social français.

Pour la première fois, la justice fait le lien économique entre une filiale et

sa maison-mère multinationale, portant un coup sans précédent

à la stratégie des patrons délocalisateurs.

 

Le groupe austro-allemand Lohmann & Rauscher est condamné à payer les salaires et à l’obligation de reprendre la production

sur le site de Plancy avec astreinte de 1 000 € par jour.

Avec cette victoire, c’est le droit de tous les salariés français qui progresse. Au nom du PCF, je tiens à les féliciter.

Ce succès historique résonne comme un symbole dans un département où les dégâts des délocalisations meurtrissent encore

des dizaines de milliers de salariés et leurs familles. C’est aussi un clin d’œil de l’histoire en direction des ouvrières du textile

aubois qui, au début des années 80, avaient participé à l’élaboration de la première loi anti-délocalisation. Celle-ci n’avait

malheureusement pas obtenu de majorité alors que l’Assemblée nationale était à gauche.

Aujourd’hui, cette victoire doit surtout être un encouragement à légiférer contre les plans de licenciements et les stratégies de

rentabilité qui les déclenchent.

Les députés du Front de gauche viennent d’annoncer qu’ils déposeront rapidement une proposition de loi sur l’interdiction

des licenciements boursiers. Le temps est venu d’avancées législatives significatives pour le droit à l’emploi.

La majorité de gauche ne peut s’y dérober.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

 

http://www.dailymotion.com/video/xs6wf9

sur dailymotion.com

Par canal32-wizdeo

 

Publié dans Emplois, France, Luttes, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Non à la casse de l’usine de PSA Aulnay : signez la pétition ! (CGT)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 juillet 2012

 

Non à la casse de l’usine de PSA Aulnay

 

Non à la casse de l’usine de PSA Aulnay : signez la pétition ! (CGT) dans CGT 362061_un-delegue-cgt-de-psa-porte-un-badge-contre-la-fermeture-du-site-le-13-juillet-2012-a-aulnay-sous-boisPour protester contre les projets de fermeture

de l’usine Peugeot Citroën d’Aulnay-sous-Bois,

signez la pétition !

Nous tenons par notre signature à protester contre les projets

de fermeture de l’usine Peugeot Citroën d’Aulnay-sous-Bois.

Ce ne sont pas moins de 4 000 emplois qui seraient détruits

en cas d’abandon par la direction du site de PSA Aulnay ! 

Une grande partie de ces salariés vivent en Seine Saint-Denis,

département aux 121 000 demandeurs d’emploi déjà particulièrement frappé par le chômage !

Rien ne peut justifier un tel choix. PSA est une entreprise qui ne rencontre aucune difficulté financière. Ses ventes sont au plus

haut niveau avec son record historique de 3,6 millions de véhicules vendus en 2010. La direction de PSA a déclaré disposer de 

11 milliards d’euro de réserve. De plus, PSA reçoit en permanence des aides financières de l’État : aides à la recherche,

dégrèvement des cotisations sociales, prêt de trois milliards d’€, prime à la casse, 

Il est inadmissible que ces subventions aident ce grand groupe industriel à fermer les usines, détruire les emplois, jeter

des travailleurs à la rue. Nous exigeons le maintien du site de production d’Aulnay-sous-Bois par engagement écrit et signé

de la direction de PSA et du gouvernement.

SIGNEZ LA PÉTITION

CGT PSA Aulnay

 

Publié dans CGT, Emplois, licenciements, Luttes, PETITION, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Partage des richesses

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 juillet 2012

Partage des richesses dans Humour 559301_453211201378729_88667793_n

 

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

12345...8
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy