Brésil : Coupe du monde 2014

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juin 2014

 

Capturepaulo ito

Œuvre de l’artiste Paulo Ito

*

Le Brésil respectera-t-il les règles du jeu ?

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

AmnestyFrance

*

Capturecoupe du monde

Capturecoupe du monde1

Street Art brésilien

(captures d’écran)

*

La vérité sur la Coupe du monde Brésil 2014

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

*

coupe du monde1

Latuff

Coupe du monde : ces dizaines de milliers de Brésiliens tués au nom du foot business

*

Coupe du monde – les Brésiliens s’excusent auprès de Michel Platini

 

Publié dans Bresil, Peinture - Graphisme | Pas de Commentaire »

Brésil : 50 ans après le renversement du président démocratique Joao Goulart, le soutien de Washington aux putschistes ne doit pas être oublié

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 avril 2014

 

Brésil :

50 ans après le renversement du président démocratique

Joao Goulart, le soutien de Washington aux putschistes

ne doit pas être oublié

 

goulart   Joao Goulart et Kennedy

  par Eric Toussaint¹

  Brésil : 50 ans après le coup d’État des militaires du 2 avril 1964

  et le renversement du président Joao Goulart, le soutien actif

  du gouvernement des Etats-Unis, de la Banque mondiale

  et du FMI aux militaires ne fait pas l’ombre d’un doute.

  Le 2 avril 2014, une organisation non gouvernementale

  aux Etats-Unis, le National Security Archive (NSA !) a rendu

  public une série impressionnante de documents officiels

déclassifiés faisant la preuve de la complicité de Washington avec les militaires brésiliens qui ont renversé 50 ans

plus tôt le régime démocratique de Joao Goulart. On trouve cette abondante documentation ici.

 

Dans la thèse de doctorat que j’ai défendue en 2004 aux universités de Paris VIII et de Liège |1|, j’abordais le soutien apporté par Washington, la Banque mondiale et le FMI aux militaires brésiliens. Je reproduis en ce 50e anniversaire un extrait de cette thèse.

Le régime démocratique du président Joao Goulart est renversé par les militaires le 2 avril 1964. Les prêts de la Banque et du FMI qui ont été suspendus pendant trois années reprennent très peu de temps après |2|.
Résumé succinct des événements : en 1958, le président brésilien Kubitschek doit entrer en négociation avec le FMI afin de recevoir un prêt de 300 millions de dollars de la part des Etats-Unis. Finalement, Kubitschek refuse les conditions imposées par le FMI et se passe du prêt des Etats-Unis. Cela lui vaut une grande popularité.
Son successeur, Goulart, annonce qu’il va mettre en pratique une réforme agraire radicale et qu’il va procéder à la nationalisation des raffineries de pétrole : il est renversé par les militaires. Le lendemain du coup, les États-Unis reconnaissent le nouveau régime militaire. Quelque temps après, la Banque et le FMI reprennent la politique de prêts suspendue. De leur côté, les militaires abolissent les mesures économiques critiquées par les États-Unis et le FMI. A noter que les institutions financières internationales considèrent que le régime militaire prend de saines mesures économiques (sound economic measures) |3|. Pourtant le PIB baisse de 7% en 1965 et des milliers d’entreprises tombent en faillite. Le régime organise une forte répression, interdit les grèves, provoque une forte chute des salaires réels, supprime les élections au suffrage direct, décrète la dissolution des syndicats et recourt régulièrement à la torture.

[Lire la suite sur CADTM]

¹ Eric Toussaint, maître de conférence à l’université de Liège, président du Comité pour l’annulation de la dette du tiers monde (CADTM) Belgique

 

Publié dans Amerique latine, Bresil, ETATS-UNIS, FMI "affameur des peuples", HISTOIRE | Pas de Commentaire »

Oscar Niemeyer, une vision poétique et utopique de l’architecture

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 décembre 2012

 

Hommage

Oscar Niemeyer, une vision poétique et utopique de l’architecture

 

Oscar Niemeyer, une vision poétique et utopique de l’architecture  dans Architecture niemeye2Marie-José Sirach

L’immense architecte est mort à cent quatre ans.

Visionnaire, grand humaniste, communiste,

Oscar Niemeyer a imaginé et bâtit des villes et

des monuments, des théâtres et des universités.

C’était un précurseur, un homme qui inventait

l’avenir chaque jour. Il fut un inlassable créateur, mettant son art au service de l’humanité. 

Il a révolutionné l’architecture. Fort de l’enseignement de son aîné Le Corbusier, Oscar Niemeyer a mis fin

au dogme rectiligne, à celui de l’angle droit pour libérer le trait, dessinant des courbes de béton qui ont su

défier les lois de l’apesanteur. En imaginant Brasilia, le siège du Parti communiste français à Paris,

le Volcan du Havre ou l’université de Constantine, il a créé des édifices à la fois monumentaux et sensuels

et fait entrer l’architecture dans la modernité.

[...]

Infatigable voyageur du bout du monde

 

niemeye1 Oscar Niemeyer dans Bresil

C’est avec ce même enthousiasme qu’il était communiste,

jusqu’au bout de sa vie.

« Communiste, je pense que le monde doit

changer, qu’un jour les choses seront

meilleures pour tous. Je dis toujours

aux étudiants que l’important n’est pas

d’être un bon professionnel mais

de connaître son pays, de connaître

le monde, d’agir contre la pauvreté, dans mon cas, d’être un bon communiste »,

confiait-il en janvier 1998 à Roland Leroy dans l’Humanité. La vie, il l’aura brûlée par tous les bouts, infatigable

voyageur du bout du monde, de New York à Alger, de Paris à Oviedo en passant par Rome. Il écrit, dessine,

esquisse sans relâche. S’exile en 1964 lors de la dictature et trouve refuge en France. Par l’entremise de Malraux,

il se voit confier quelques projets et non des moindres : la Maison de la culture du Havre, la Bourse du travail

de Bobigny, le siège national du PCF place du Colonel-Fabien et l’ancien siège de notre journal à Saint-Denis.

[Lire l’article complet]

Clic sur l’image pour consulter en ligne :

niemey dans Hommages

Publié dans Architecture, Bresil, Hommages, l'Humanité | Pas de Commentaire »

Solidarité : « Les enfants palestiniens doivent savoir que de l’autre côté du monde, d’autres enfants s’occupent d’eux »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 décembre 2012

 

Les enfants des travailleurs sans terre du Brésil envoient des lettres

aux enfants palestiniens détenus en Israël

 

Solidarité : « Les enfants palestiniens doivent savoir que de l’autre côté du monde, d’autres enfants s’occupent d’eux » dans Bresil enfants1

Soutenir le peuple palestinien au cours du Forum

Social Mondial « Palestine libre », à Porto Alegre

(RS) n’a pas été la seule initiative des adultes.

Le vendredi 30 novembre, un groupe d’enfants

du Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre

(MST) a tenu un rassemblement en solidarité

avec les enfants palestiniens.

Les enfants sont des étudiants de l’école Nova

Sociedade, située dans une unité productive

des Sans Terre dans la municipalité

de Nova Santa Rita (RS). Lors de la cérémonie, ils ont présenté des poèmes et des chansons écrites spécialement

pour les Palestiniens. En outre, ils ont remis des tee-shirts, des photos, des lettres et des dessins réalisés

par les écoles du MST à travers tout le Brésil, qui doivent être envoyées aux enfants palestiniens qui sont détenus

dans les prisons israéliennes.

« Les enfants palestiniens doivent savoir que de l’autre côté du monde, d’autres  enfants s’occupent d’eux»,

a déclaré Deusamar, du secteur de l’éducation du Mouvement des Sans Terre de l’État du Pará.

Le matériel a été remis à des activistes palestiniens présents au Forum. Après avoir reçu les lettres, la présidente

de la Campagne pour la libération des prisonniers en Israël, Abla Saadat, a remercié pour leur soutien

les organisations brésiliennes et a souligné l’importance de l’initiative. «C’est un geste qui semble petit, mais il est

très important pour nous », a-t-elle dit. En un geste de réciprocité, les Palestiniens ont orné l’école d’un drapeau

de la Palestine.

Selon Abla, qui est aussi l’épouse du militant et prisonnier politique Ahmad Sa’adat, environ 600 enfants palestiniens

sont arrêtés chaque année par l’armée israélienne pour des motifs tels qu’avoir jeté des pierres sur des soldats.

Actuellement, il y a 250 mineurs d’âge en prison (certains ont à peine 10 ans) qui subissent le même traitement

que les adultes.

[Lire la suite sur mouvementsansterre]

 

Publié dans Bresil, GAZA - PALESTINE, Solidarite | Pas de Commentaire »

La violence contre les Travailleurs Ruraux Sans Terre dans l’État de Pernambouc dénoncée à l’ONU

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 septembre 2012

 

Brésil

La violence contre les Travailleurs Ruraux Sans Terre

dans l’État de Pernambouc dénoncée à l’ONU

 

La violence contre les Travailleurs Ruraux Sans Terre dans l’État de Pernambouc dénoncée à l’ONU dans Amerique latine mst-women-and-childrenPlus de cent familles du Campement Gregório Bezerra, de Agrestina/Pernambuco, subissent

de constantes agressions physiques et psychologiques depuis l’occupation des terres

de l’hacienda Serro Azul en avril 2011. Plusieurs dénonciations sur la situation

de ce campement ont été déposées auprès des pouvoirs publics brésiliens sans que soit

prise aucune mesure de protection des travailleurs ni que soit sanctionné aucun des auteurs

de ces crimes.

Le Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans terre – MST et l’organisation des Droits Humains

 Terra de Direitos ont donc envoyé ce 20 septembre 2012 une dénonciation à l’Organisation

des Nations Unies – ONU sur la violence perpétrée contre les travailleurs

ruraux sans terre qui vivent dans les campements de l’État de Pernambouc. Ces faits se sont produits depuis l’occupation des terres

improductives de l’hacienda Serro Azul, latifundo de près de mille hectares, le 18 avril 2011, dans la municipalité d’Agrestina.

Les plus de cent familles des campements sont constamment agressées par un représentant de l’hacienda, Luis Reis, et par près de

15 gardes particuliers des propriétaires. A partir de février 2012, le Sergent de La Police Militaire de Pernambuco José da Costa Lima

s’est joint à la répression contre les habitants du campement. La participation directe de Lima a généré une intensification

de la violence et signifié la formation d’une milice privée pour protéger les intérêts du propriétaire du latifundio.

La dénonciation envoyée à l’ONU explique que ce policier militaire est également impliqué dans d’autres situations de violence contre

des travailleurs ruraux et reçoit des “lopins de terre” pour services rendus et autres « faits d’armes » dans la région. En échange de

l’exécution d’expulsions forcées, Lima a reçu des terres dans les municipalités de São Joaquim do Monte et Agrestina, État de

Pernambouc.

Une autre action illégale du sergent s’est produite ce 25 juillet 2012, lorsqu’il a tiré sur des travailleurs ruraux. Lima fut arrêté pour ces

faits mais fut aussitôt relâché.

 

serro-azul_0-300x225 Travailleurs ruraux sans terre dans BresilFace aux différentes violations commises contre les familles paysannes du Campament

Gregório Bezerra, la dénonciation de l’ONU exige de l’État brésilien qu’il informe

sur les mesures prises pour protéger la vie des travailleurs, pour enquêter et punir

les responsables de ces crimes et pour mettre en oeuvre l’expropriation de l’hacienda

Serro Azul en application de la loi sur la fonction sociale de la propriété rurale.

La dénonciation demande également à l’ONU de faire des recommandations

pour surmonter la situation de violation des Droits humains au Brésil.

Historique de la violence

[Lire la suite sur mouvementsansterre.wordpress.com]

Publié dans Amerique latine, Bresil, Solidarite | Pas de Commentaire »

Brésil : les afrodescendants occupent une grande propriété dans l’État de Minas Gerais

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 septembre 2012

 

Thèmes liés : Appel à mobilisationconcentration de la terreEntraves judiciaires et politiquesLutte,

 Occupation de grandes propriétés et mise en production

15 septembre 2012

De la CPT 

 

Brésil : les afrodescendants occupent une grande propriété dans l'État de Minas Gerais dans Bresil bc3Face à l’indifférence du gouvernement de Dilma Roussef,

fatiguées d’attendre, 350 familles afrodescendantes

du Quilombola de Brejo dos Crioulos, appuyées par

Via Campesina, ont occupé ce samedi 15 septembre

2012 la grande propriété de l’entrepreneur Raul Ardito

Lerário de Pindamonhangaba (São Paulo).

Selon les premières informations un des paysans

afrodescendants répondant au nom de Roberto a été

blessé d’un tir dans les côtes, par le vigile Zé Reis

vulgairement appelé sergeant Julião. Un des vigiles est mort après son arrivée à l’hôpital. Trois autres fonctionnaires

du grand propriétaire ont été faits prisonniers pour port d’arme.

Le territoire de la communauté afrodescendante s’étend sur 17302 hectares, est habité par 512 familles, et couvre

les municipalités de São João da Ponte, Varzelândia e Verdelândia (Minas Gerais). Or, neuf grands propriétaires

se sont emparé de 13290 hectares de cette zone.

[Lire la suite sur Dazibaoueb]

URL article original : 

http://mouvementsansterre.wordpress.com/2012/09/17/les-afrodescendants-occupent-une-grande-propriete-

dans-letat-de-minas-gerais/

Auteur : sans terre - Source : www.mouvementsansterre.wordpress.com

Publié dans Bresil | Pas de Commentaire »

NO COMMENT – Sommet des Peuples Rio+20

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 juin 2012

 

NO COMMENT – Sommet des Peuples Rio+20

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube.com

par


Des centaines de membres de communautés indigènes ont organisé « Rios para a Vida » / « Fleuves pour la Vie »

sur la plage de Copacabana pour montrer au monde entier leur lutte pour sauver l’Amazonie.

C’est au Sommet des Peuples que différentes communautés et ethnies ont décidé de se retrouver pour dénoncer

la construction de barrages hydroélectriques sur les principaux fleuves de l’Amazonie. Ces barrages entraînent

l’assèchement de certaines parties des fleuves, l’inondation de milliers de kilomètres de forêt vierge et le déplacement

forcé d’une grande partie de ses habitants. Et ceci afin d’augmenter la capacité de génération d’énergie des pays

émergents, dans ce cas, le Brésil.

 

Publié dans Bresil, Peuples indigenes | Pas de Commentaire »

« L’économie verte, c’est la marchandisation de la nature »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juin 2012

 

Geneviève Azam d’Attac :

« L’économie verte, c’est la marchandisation de la nature »

 

Geneviève Azam, économiste et membre du conseil scientifique

d’Attac nous explique l’importance du Somment des Peuples,

qui se tiendra du 15 au 23 juin à Rio. Cette rencontre se veut

une alternative réelle et constructive au Rio+20.

Droit des peuples, critique de l’économie verte, ce sommet anti

lobby propose une autre voie.

L’Humanité.fr : Comment est né le Sommet des peuples ?

Geneviève Azam : Le Sommet des peuples est un sommet alternatif au Rio+20. Nous connaissons déjà une grande partie

des résultats du sommet. Des brouillons des conclusions qui vont être données ont circulé et nous savons qu’il n’y aura pas

d’avancée significative. Au sein du Sommet des peuples, nous voulons réfléchir et émettre des déclarations communes,

énoncer des positionnements politiques qui nous feront avancer vers la transition énergétique.

Qu’est-ce qui ne va pas dans Rio+20 ?

Le sommet de la Terre est parasité par une présence très forte de lobbys industriels, peut-être plus que jamais jamais dans

un sommet de l’ONU. Il y a une critique partagée parmi tous les participants au Sommet des peuples (même si l’on observe

des nuances) de l’économie verte. L’économie verte, c’est la marchandisation de la nature. Nous refusons que s’exerce un droit

de propriété sur la nature, qui ne peut pas être gérée de manière rationnelle. Les services écosystémiques sont rendus

gratuitement. C’est l’une des principales critiques que l’on peut faire du Rio+20.

Comment se positionne le Sommet des peuples par rapport au Rio+20 ?

Le Sommet des peuples n’est pas contre le Sommet de l’ONU. C’est pour cette raison que de nombreuses associations seront

à la fois présente au Sommet de la terre et au Sommet des peuples. Il faut faire le lien entre les deux sommets.

Quels sont les thèmes qui seront spécifiquement abordés pendant le Sommet des peuples ?

Les droits humains, les droits de la terre, les droits sociaux ou les droits écologiques seront abordés. Globalement, le Sommet

des peuples est là pour réaffirmer des droits et tenter de les protéger. C’est d’ailleurs normalement ce qu’on devrait pouvoir

attendre du Sommet de la terre.

Au Brésil, en quoi ces problématiques sont plus importantes qu’ailleurs ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Bresil, Environnement | Pas de Commentaire »

Brésil : Vers la fin de l’impunité pour le massacre de Eldorado de Carajás

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 mai 2012

 

Vers la fin de l’impunité pour le massacre de Eldorado de Carajás

au Brésil ?

 

NdT : nous avions relayé il y a quelques semaines l’appel du Mouvement des travailleurs Sans Terre aux amis

du monde entier pour que justice soit enfin rendue dans ce cas tristement exemplaire d’impunité.

La lutte semble aujourd’hui porter ses fruits.

Par Luiz Felipe Albuquerque

De La Page web du MST, www.mst.org.br

 

Manifestation en hommage aux martyrs

de Eldorado de Carajás (Brasilia – 17 avril 2012)

Brésil : Vers la fin de l'impunité pour le massacre de Eldorado de Carajás dans Amerique latine mst6-300x20016 ans après l’événement connu comme le Massacre de Eldorado dos Carajás,

le Tribunal de Justice de l’État du Pará a émis dans la matinée du 7 mai

un mandat d’arrêt contre le Colonel Mario Colares Pantoja et contre le Major

José Maria Pereira de Oliveira, deux policiers militaires condamnés pour

leur participation directe dans le massacre de 21 travailleurs Sans Terre

dans la municipalité de Eldorado dos Carajás, au sud-est de l’État du Pará,

en 1996.

Les deux policiers avaient été jugés et condamnés en 2002 mais restaient depuis en liberté, déposant depuis dix ans

recours après recours auprès du Pouvoir Judiciaire. Mais le ministre du Tribunal Suprême Fédéral (STF) Gilmar Mendes

a demandé en mars 2012 que le dossier du procès retourne au Tribunal de Justice du Pará, face à ce qu’il a qualifié

comme une tentative de retarder l’exécution des peines. Sur cette base le juge Edmar Pereira, de la Première Chambre

de la Cour d’Assises, a émis le mandat pour que les condamnés purgent leurs peines.

Pantoja a été condamné à 228 ans de prison et le major Oliveira à 158 ans et 4 mois, mais le code pénal brésilien limite

la peine maximale à 30 ans de réclusion.

“Il est important d’attendre l’exécution du mandat et que soit rendu effectif l’emprisonnement, ce n’est qu’alors que nous

pourrons dire que l’impunité a pris fin. L’émission d’un document ne garantit rien”, affirme Giane Alvarez, avocate du MST.

“De tous les crimes perpétrés contre les agriculteurs dans l’état du Para, on compte très peu de condamnations

des responsables intellectuels ou des exécutants. Et quand ils sont condamnés il est plus rare encore que soient

appliquées les décisions de la justice” souligne Giane.

Pour elle la solution des problèmes liés à la question agraire du pays ne se réduit pas au problème de l’impunité.

“Le dénouement de cette affaire a cependant un caractère symbolique quant aux changements en cours dans la région.

L’idée de l’impunité est peut être en train de changer. Tout ne va pas se résoudre en un jour mais c’est un bon signe” note Giane.

 

091061431-300x193 massacre de Eldorado de Carajas dans BresilLe massacre de Eldorado dos Carajás.

Le Massacre de Eldorado dos Carajás s’est produit en 1996, durant

une opération de Police Militaire pour réprimer le barrage

de l’autoroute PA 150, dans la municipalité de Eldorado do Carajás,

dans le sud-est de l’État du Pará.

Lors de cette attaque 19 travailleurs ruraux sans terre furent assassinés

dans l’heure par la PM. Deux autres membres

du Mouvement Sans Terre moururent par suite des blessures reçues durant cette action brutale. Plus de 60 personnes furent 

blessées, et beaucoup conservent des séquelles pour le restant de leur vie.

Même si plus de 150 policiers militaires ont participé au massacre, seuls Pantoja et Oliveira ont été condamnés. Le gouverneur

de l’époque Almir Gabriel (PSDB) n’a pas été puni.

Source : http://www.mst.org.br/Tribunal-de-J…

Traduction : Thierry Deronne, pour www.mouvementsansterre.wordp…

Pour soutenir concrètement le MST dans sa lutte, on peut écrire à Lucas Tinti, prointer@mst.org.br

Pour une information continue en français sur les activités du MST :http://mouvementsansterre.wordpress.com/

 

Source : La Révolucion VIVE  8 mai 2012

URL de l’article : http://www.larevolucionvive.org.ve/spip.php?article2020&lang=es

Creative Commons License

 

Publié dans Amerique latine, Bresil | Pas de Commentaire »

Brésil : Les Awá, la tribu la plus menacée au monde

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 avril 2012

Reçu par courriel

Survival
Brésil : Les Awá, la tribu la plus menacée au monde dans Amerique latine enews_header_fr intro-thumb_widescreen_small_play@2x Survival dans Bresilcolin-firth_widescreen_small@2x dans Peuples indigenes

Au Brésil, de nombreux Indiens awá vivent toujours dans l’isolement, tentant désespérément de préserver leurs vies.

Une ruée de bûcherons clandestins, d’éleveurs et de colons ont envahi leurs terres. Le temps est compté.

Colin Firth nous a généreusement accompagnés dans la campagne d’envergure que nous lançons aujourd’hui pour sauver les Awá, mais nous avons aussi besoin de vous!

‘Un seul homme a le pouvoir d’empêcher les bûcherons d’envahir leurs forêts : le ministre brésilien de la Justice. Mais ce n’est pas sa priorité. Faisons en sorte qu’elle le devienne.’
— Colin Firth

Regardez le film et prenez quelques instants pour envoyer un message au ministre brésilien de la Justice : il a les moyens de lancer la police fédérale à la poursuite des bûcherons et de les expulser pour de bon. Et plus important encore, partagez sans limites ce message avec votre entourage!

Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de chances de réussir.

Visionnez la vidéo »

Publié dans Amerique latine, Bresil, Peuples indigenes | Pas de Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy