Poème de Wafae Charaf du fond de sa cellule

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 mars 2015

 

      Poème de Wafae Charaf du fond de sa cellule

 

Traduction, Aziz HMOUDANE – Wafae CHARAF, prison civile de Tanger

humanite.fr – 8mars 2015

CaptureWafaeCharaf

 A l’occasion de cette journée internationale

 de la lutte pour les droits des femmes,

 une traduction de l’arabe au français

 d’un poème de la jeune militante Wafae Charaf

 du fond de sa cellule.

 La jeune Marocaine avait été emprisonnée,

 suite à son soutien aux luttes syndicales,

  dans sa ville de Tanger.

 

S’il vous plait, ne m’interrogez pas
Est-ce une vérité ?
Est-ce un rêve ?
Interrogez-moi…oui…interrogez-moi
Je suis liberté éternelle absolue
Je suis la patrie libre
Je suis une femme révolutionnaire
Je suis une jeune rebelle
Je suis une jeune militante…J’ai abandonné ma famille et mes camarades
Je suis derrière les barreaux des cellules de la réaction
Ma voix…Résistance.
Ma voix…Révolution
Mon amour…Résistance.
Mon militantisme…continu
Emprisonnée, opprimée, réprimée et j’ai souffert
Je me suis rebellée et je me rebellerai…J’ai milité et je militerai
Je réfléchis et je dis
S’il vous plait, avez-vous vu une détenue se consoler elle-même ?
Je renouvelle confiance en moi
Mon sourire augmente d’avantage mon espoir
Mon amour est celui d’une patrie libre
Mon amour est celui de la femme libre
Prisonnière je le suis mais libre malgré les chaines

Publié dans Culture, Maroc, Poesie | Pas de Commentaire »

LDH : Rabat-Paris : l’arbitraire et le déshonneur

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 février 2015

Communiqué de la Ligue des droits de l’Homme

 

Rabat-Paris : l’arbitraire et le déshonneur

 

CapturearrestationMaroccapture d’écran – 20minutes.fr

Deux journalistes arrêtés et expulsés, le local

d’une association, l’Association marocaine

des droits de l’Homme (AMDH), envahi par la police,

des rafles d’étrangers décidées au mépris des lois

votées récemment, l’intimidation et l’incarcération

à l’égard de ceux et celles qui dénoncent la torture,

des attaques répétées contre l’ensemble

du mouvement associatif ; cette accumulation

d’événements marque une dégradation constante

de la situation des droits de l’Homme au Maroc.

 

 

La Ligue des droits de l’Homme réprouve totalement ces actes arbitraires et contraires à la fois aux engagements internationaux du Maroc comme aux dispositions constitutionnelles récemment adoptées.

Elle demande aux autorités marocaines de cesser ces agissements qui sont incompatibles avec la construction d’un Etat de droit dont le Maroc se réclame.

La LDH dénonce, enfin, la complaisance du gouvernement français à l’égard de cette situation. Celui-ci, en effet, s’abstient de toute réaction aux atteintes à la liberté de la presse, et, dans un même temps, galvaude la légion d’honneur en offrant une promotion au grade d’officier à un homme poursuivi en France pour avoir pratiqué des tortures.

Quels que soient les intérêts géopolitiques et sécuritaires, rien ne peut justifier un tel manquement à l’éthique, si ce n’est l’éternelle et déshonorante « raison d’Etat ».

Il n’est pas acceptable de se prévaloir des valeurs de la République ici, et de se faire complice de leurs violations de l’autre côté de la Méditerranée.

ldh-france.org

 

Légion d’honneur à Abdellatif Hammouchi : hommage complaisant des plus mal venus (PCF)

Publié dans Maroc | Pas de Commentaire »

Solidarité avec tous les démocrates et progressistes marocains (communiqué PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 novembre 2014

 

Le PCF réaffirme sa solidarité avec tous les démocrates

et progressistes marocains

 

maroc

  L’évolution de la situation au Maroc suscite une profonde inquiétude

  chez les démocrates et progressistes marocains et français.

  Le régime a fait le choix de renforcer la répression à l’égard de tous

  celles et ceux qui contestent sa politique, tant en matière économique

  et sociale que dans le domaine des droits humains.

Sont particulièrement visés les militants des associations de défense des droits de l’homme comme l’AMDH, la LMDHH, Amnesty International-Maroc, Freedom-now, ATTAC-MAROC…

Le rapport d’Human Right Watch de 2012 relate de nombreux cas de répression et de violences subies par les militants et les populations marocaines.

 

CaptureMustaphaMeziani

 

  L’usage de la torture est mentionné dans le rapport 2013

  du rapporteur spécial de l’ONU. Le nombre de prisonniers

  politiques ne cesse d’augmenter. La mort récente de l’un

  d’entre eux après une grève de la faim constitue

  un véritable crime.

 

 

maroc_wafaa_charaf_2

  La condamnation à deux ans de prison de Wafaa Charaf,

  jeune militante, pour avoir soutenu des salariées licenciées

  pour activité syndicale, et dénoncé la responsabilité

  de la police dans son enlèvement, est un véritable déni

  de justice.

  La corruption reste endémique.

Par ailleurs, la montée du mécontentement des Marocains face aux conséquences de la politique libérale du régime ne peut plus être ignorée. Le 29 octobre, une grève générale des salariés et diplômés-chômeurs a été lancée par l’ensemble des syndicats et a connu un grand succès.

Enfin, le Roi, dans une interview récente, s’en prend violemment à tous ceux qui contestent sa politique d’occupation au Sahara occidental et les qualifie à plusieurs reprises « de traîtres à la Patrie ».

Dans ces conditions, le Forum mondial des droits de l’homme qui doit se tenir à Marrakech du 27 au 30 novembre s’apparente à une tentative de diversion, pour masquer et faire oublier la réalité de la politique liberticide du régime. Les autorités françaises ne peuvent cautionner et se prêter à une telle opération de camouflage.

Le Maroc ne peut pas continuer à s’enfoncer dans la spirale de la répression qui renverrait le pays à ses pires années noires.

Le Maroc, allié de la France, partenaire stratégique de l’OTAN, ne doit bénéficier d’aucune complaisance d’aucune sorte.

Les liens étroits qu’il entretient avec l’UE à travers l’accord d’association, lui impose de respecter les droits de l’homme. Jusqu’à quand l’UE va-t-elle accepter de fermer les yeux sur leur violations répétées ? Si aucune amélioration se fait jour, cet accord doit être suspendu.

Le PCF renouvelle son soutien et sa solidarité à tous les démocrates et progressistes marocains qui luttent, dans des conditions difficiles, pour un Maroc démocratique et de justice sociale.

Publié dans Droits de l'homme, Maroc, PCF, POLITIQUE, Solidarite | Pas de Commentaire »

Maroc : Lettre de la détenue politique Wafae Charaf à ses camarades de la prison de Tanger

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 août 2014

 

Maroc :

Lettre de votre camarade Wafae Charaf

 

waffae_charaf1

  Le 12 août, la militante des droits humains

  marocaine Wafae Charaf a été condamnée

  à un an de prison ferme pour avoir osé

  dénoncer la répression policière.

  Depuis sa cellule de la prison civile de Tanger,

  la jeune femme écrit un vibrant appel

  à ses camarades et aux autres détenus

  « qui croupissent dans les geôles

  de ce détestable régime ».

Traduction de l’arabe au français : Lettre n°2 de la détenue politique Wafae Charaf à ses camarades

de l’intérieur de la prison civile de Tanger

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Lire aussi :

La condamnation de Wafaa Charaf confirme les atteintes aux droits de l’Homme au Maroc

Extrait :

Une délégation des signataires de l’appel pour sa libération avaient demandé une audience

à l’ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa. Peine perdue. Le 14 août étant un jour férié

au Maroc, les policiers ont tranquillement éconduit la délégation, arguant que l’ambassade était

tout simplement fermée.

Saïd Sougty, secrétaire régional de VD Europe, parle du « mépris » de l’ambassadeur envers les militants

du NPA, du Parti de gauche, de l’Afaspa, du Mrap, de la LDH ou de l’AMDH qui avaient fait le déplacement.

« Notre indignation est totale aujourd’hui et nous continuons le combat auprès des prisonniers

politiques. Ne soyez pas étonnés que les grèves se multiplient au Maroc, qu’il y ait des manifestations,

parce que le peuple est au bout de sa patience. »

Le rassemblement s’est terminé par une minute de silence pour

Moustapha Meziani, un étudiant mort menotté à un lit d’hôpital dans la nuit de mercredi à jeudi

après une grève de la faim de plus de deux mois.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

*

CaptureMustaphaMeziani

 

  Fès :

  Mort d’un prisonnier politique après 72 jours de grève de la faim

 

Publié dans Droits de l'homme, Maroc | Pas de Commentaire »

Mort d’Abraham Serfaty

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 novembre 2010

Mort d'Abraham Serfaty dans Hommages humanitefr le 18 Novembre 2010

 

Abraham Serfaty nous a quittés

 

 dans Maroc Le plus célèbre des opposants marocains au régime du roi Hassan II est décédé ce jeudi à Marrakech. Son combat pour la démocratie au Maroc a été très chèrement payé : 15 mois de clandestinité, 17 ans de prison et 8 ans de bannissement.

Militant communiste marocain dès 1944 et lors de son séjour en métropole dans les rangs du PCF de 1945 à 1949, il s’engage ardemment pour l’indépendance de son pays, ce qui lui vaut d’être emprisonné en 1950, et placé en résidence surveillée en 1956.

Ingénieur des mines de formation, il participe ensuite à la mise en place des institutions de l’État marocain, à des postes plus techniques que politiques, dont celle de l’enseignement à l’École Mohammadia d’Ingénieurs. En 1970, il rompt avec un Parti communiste marocain (actuel PPS Parti du progrès et du socialisme) qu’il considère comme trop sclérosé et contribue à la fondation de l’organisation d’extrême gauche Ila Al Amame (En avant) (actuellement La Voie démocratique). Arrêté et torturé par le régime de Hassan II en 1972, il entre ensuite dans la clandestinité. Sa nouvelle arrestation en 1974, durera 17 ans.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

 

Le PCF salue la mémoire d’Abraham Serfaty 

Le PCF reçoit avec une très grande émotion la nouvelle du décès d’Abraham Serfaty, un homme de courage qui a consacré sa vie au combat pour la liberté et la démocratie au Maroc. Victime de la répression, il a souffert la torture et des longues années d’emprisonnement sans jamais cesser son combat.

Le PCF rend hommage à l’homme de progrès, au militant infatigable et transmet à sa femme Christine et à ses proches ses plus sincères condoléances. Abraham Serfaty, cette grande personnalité marocaine, restera dans nos mémoires.

Parti communiste français, Paris, le 18 novembre 2010.

 

Interview d’Abraham Serfaty à la télévision marocaine (1ère partie)

http://www.dailymotion.com/video/xdgpsn

http://www.dailymotion.com/video/xdgpsn_abraham-serfaty-1sur3_news

 

Publié dans Hommages, Maroc | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy