Malika, ouvrière de la nuit à PSA Poissy

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 janvier 2017

Basta !

INVISIBLES

Malika, 25 ans dans l’industrie automobile :

« Bosser la nuit, on fait ça pour le salaire, mais je me fais voler »

 

par Hélène Bléhaut, Rémi-Kenzo Pagès 12 janvier 2017

Capture.PNGouvrièredenuit

Cliquer sur l’image pour lire l’article.

Publié dans Basta!, Capitalisme, Exploitation, France, multinationales, SOCIAL | Pas de Commentaire »

L’Europe sociale n’existe pas – Travailleurs détachés (Eric Bocquet)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 juin 2016

 

L’Europe sociale n’existe pas

Travailleurs détachés -

Par Eric Bocquet  / 10 juin 2016

Chronique parue dans Liberté Hebdo.

 

Capture.PNGtravailleursdetaches

 

  20 ans après l’adoption de la Directive sur le détachement

  des travailleurs, la Commission européenne se sent obligée

  d’imaginer un renforcement des règles… oh, tout cela

  ne va pas bien loin. Rappelons-en les origines.

  Son écriture fait suite à l’entrée dans l’Union de 3 nouveaux

  États, le Portugal, la Grèce et l’Espagne. Compte tenu

  de la relative faiblesse des salaires dans ces trois pays,

  leur adhésion aggrave les écarts de salaires

  entre tous les États et donc les risques d’abus en matière

  de détachement des travailleurs européens. Cette Directive

  institue donc des règles minimales, salaire du pays d’accueil

  versé au travailleur, durée du travail, règles d’hygiène

  et de sécurité, mais versement des cotisations sociales

  au pays d’envoi ou d’origine si vous préférez.

 

 

 

Et c’est là où le bât blesse, l’écart de cotisation entre notre pays et la Pologne peut atteindre 30 %.

Chacun comprend immédiatement l’intérêt qu’il y a pour une entreprise à recruter un ouvrier polonais, bulgare

ou slovène…

En 2004, lors du grand élargissement à 10 nouveaux États membres, essentiellement des pays de l’Est européen,

l’écart des salaires, qui était jusque-là de 1 à 3, s’est aggravé pour atteindre l’écart de 1 à 10, entre la Bulgarie

avec un SMIC à 180 euros environ et le Luxembourg où il atteint 1900 euros !

Le pourcentage des détachements des pays à bas niveau de salaires vers les pays à haut niveau de salaires était

en 2014 de 34,4 %, dans l’autre sens il tombe à 2,6 % ! Pas de commentaire.

[Lire la suite sur ericbocquet.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, Exploitation, IDEES - DEBATS - PHILO, Liberalisme, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Drame du Rana Plaza : 1138 morts, 2000 blessés et toujours pas d’indemnisation !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 avril 2014

 

 

Il y a un an, à Dacca au Bangladesh, le Rana Plaza, un immeuble dans lequel travaillaient 4 000 ouvrières

et ouvriers du textile, s’effondrait. 1138 personnes décédé-e-s et plus de 2000 blessé-e-s.

Retour en images sur le plus grand drame qu’ait jamais connu l’industrie textile.

Bangladesh – Drame du Rana Plaza : indemnisez les victimes!

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

 

24 avril 2014 : un an après le drame du Rana Plaza,

Auchan accusée d’avoir trompé ses consommateurs

 

Paris, 24 avril 2014

 

ranaplazaauchan

  Un an jour pour jour après l’effondrement du Rana Plaza

  qui a coûté la vie à 1138 personnes et en a blessé

  plus de 2000 autres, les associations Sherpa, Peuples Solidaires

  et Collectif Ethique sur l’étiquette déposent une plainte auprès

  du Parquet de Lille contre le Groupe AUCHAN et la société

  AUCHAN, afin de faire reconnaître que les engagements éthiques

  de l’enseigne constituent une pratique commerciale de nature

  à induire les consommateurs français en erreur

sur les conditions sociales de fabrication des produits qu’elle commercialise.

Alors qu’elle prétend contrôler les conditions de fabrication de ses produits et imposer à ses fournisseurs des règles

strictes quant aux conditions de travail et à la sécurité des ouvriers, l’entreprise française AUCHAN n’a pas su

ou voulu empêcher la sous-traitance de vêtements de sa marque propre « In Extenso » au Rana Plaza.

[Lire la suite sur peuples-solidaires.org]

Rana Plaza, 1138 morts : halte à l’impunité des multinationales

Lire également :

Un an après le drame du Rana-Plaza, les grandes marques d’habillement ont-elles changé leurs pratiques ?

 

Vous pouvez agir!

1 / Signez notre Appel Urgent  pour continuer à faire pression sur les multinationales concernées!

2 / Vous avez un compte Facebook? Rendez-vous sur notre page facebook et vous serez tenus informés des opérations en cours. Par exemple, le 17 avril dernier, nous lancions une opération de partage pour exhorter Auchan à participer à l’indemnisation des victimes, à l’aide de cette image.

3/Vous avez un compte Twitter? Suivez nous et retweetez nos messages d’interpellation aux grandes marques! Plus nos messages seront relayés, plus la cause des victimes se fera entendre. Exemple de tweet :  @AUCHAN_France @CarrefourFrance @benetton prenez vos responsabilités ! #Indemnisez les victimes du #RanaPlaza

4/Signez la pétition commune lancée par Peuples solidaires en partenariat avec  le Collectif Ethique sur l’étiquette, Sherpa, CCFD-Terre Solidaire, CGT, Terre des Hommes France pour inciter le gouvernement à mettre fin à l’impunité des multinationales.

Publié dans Bangladesh, Exploitation, Liberalisme, PETITION | Pas de Commentaire »

Le Medef veut faire entrer les jeunes dans la vie active par la case ESCLAVAGE, ne laissons pas faire !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 avril 2014

 

Le sous-Smic de M. Gattaz

 

L’Édito de l’Humanité

par Jean-Emmanuel Ducoin – 16 avril 2014

 

PATRONS

  Cette fois l’offensive est massive, coordonnée.

  Non content de triompher sur presque tous

  les fronts, le président du Medef, Pierre Gattaz,

  s’est donc prononcé hier pour l’instauration

  d’un « salaire transitoire inférieur au Smic ».

  Ne voyons là aucune provocation, prenons l’affaire au sérieux.

  Si le patron des patrons prend le risque de ressortir de la boîte

  à outils du patronat la vieille idée d’un Smic version Balladur

  (CIP) ou Villepin (CPE), allant au-delà des seuls jeunes

  désormais, c’est bien parce qu’il se sent soulevé

par les courants d’air porteurs de l’Élysée et de Matignon ! Conforme à sa stratégie d’aller plus vite, plus haut

et plus fort, Pierre Gattaz veut appliquer à l’économie française la célèbre devise olympique et ne plus se contenter

du pacte de responsabilité, qu’il a applaudi des deux mains. Il lui faut maintenant ouvrir la dernière trappe aux bas

salaires et casser les derniers vestiges du droit du travail, afi n, dit-il, de « faire sauter des verrous » pour

« créer 1 million d’emplois en cinq ans ». Les arguments sont archiconnus et assénés chaque jour à longueur

d’ondes et d’antennes.

Le niveau « élevé du Smic » serait « une marche d’escalier » insurmontable pour les entreprises. M. Gattaz propose

ainsi de « sortir de la doctrine et du dogme ». On croit rêver…

[Lire la suite]

 

 Baisser le Smic: « indécent et insupportable »

 

C’est une nouvelle provocation du Medef, qui a avancé l’idée de remettre en cause le salaire minimum

pour les jeunes. Ce gouvernement ayant prouvé qu’il savait être à l’écoute des patrons,

la gauche et les syndicats haussent le ton.

«Avec le Smic transitoire, Pierre Gattaz ressort une idée du passé. Visiblement les mauvaises idées ne sont jamais

transitoires», a réagi dans un tweet le numéro un de la CFDT, Laurent Berger. C’est que casser le Smic pour mieux

exploiter les jeunes est une vieille lune des libéraux. En 1993 déjà, Balladur alors Premier ministre avait dû renoncer

à son projet de « Smic jeune » (80 % du salaire minimum) sous la pression de la rue. Et très récemment c’est

l’ancien patron de l’OMC, le Strausskahnien Pascal Lamy, qui avait plaidé de son côté pour la création de

« petits boulots » payés en-dessous du salaire minimum. De fait, ce serait copier le pire du modèle allemand.

Et donc mardi, le président du Medef a proposé la création d’un « smic intermédiaire », comprendre au rabais,

à destination des jeunes et des chômeurs longue durée. 

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

 

Publié dans Exploitation, France, Liberalisme, POLITIQUE, Salaires | Pas de Commentaire »

Jeux Olympiques et Coupe du monde : terrains de jeux d’un néolibéralisme de choc (Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 février 2014

 

Pas très sportif

     Jeux Olympiques et Coupe du monde :

     terrains de jeux d’un néolibéralisme de choc

 

JO

  par Olivier Petitjean 6 février 2014

  Les grandes compétitions sportives planétaires coûtent

  de plus en plus cher. Surtout, le Comité international

  olympique et la FIFA, qui commercialisent ces produits

  phares du divertissement mondial, sont devenus

  de véritables holdings sans aucun contrôle.

 

Résultat : présomptions de corruption, optimisation fiscale, violations du droit du travail, expulsions des populations pauvres pour laisser place à des infrastructures souvent inutiles et remise en cause de la démocratie accompagnent ces évènements. Pour le plus grand profit de ces holdings et de leurs sponsors, et sous les acclamations des stades.

Le Comité international olympique et la Fifa ? Des « holdings transnationales dotées des statuts d’une amicale bouliste », estime Fabien Ollier, directeur de la revue Quel Sport et l’un des contributeurs du livre La coupe est pleine ! Les désastres économiques et sociaux des grands événements sportifs [1]. Les produits phares de ces holdings ? Les JO d’été et d’hiver pour le CIO, la Coupe du monde de football pour la FIFA. Afin d’organiser ces évènements et les vendre à la planète entière, tout, ou presque, est désormais permis. Considérés comme des moments festifs et consensuels, ces grands moments de compétition sportive sont devenus synonymes de débauche d’argent public, d’expulsions massives de pauvres urbains, de dégradation des conditions de travail dans le secteur des travaux publics, d’hyper sécurisation des espaces publics et d’inondation publicitaire à grande échelle.

coupe du monde

  La FIFA comme le CIO n’ont aucun compte à rendre ni aucune obligation

  de transparence financière. Basée à Zurich, en Suisse, comme la plupart

  des instances sportives internationales, la FIFA emploie environ 300 personnes

  et a réalisé en 2012 un bénéfice de 89 millions de dollars.

  Ses réserves financières, sur lesquelles elle n’est pas imposable du fait

  de son statut d’organisation à but non lucratif, s’élèveraient à

   1,378 milliard de dollars.

L’opacité de son fonctionnement interne et de sa gouvernance est régulièrement critiquée, notamment par l’ONG Transparency international.

« Un moindre niveau de démocratie est parfois préférable »

La FIFA a pourtant été impliquée dans plusieurs scandales de corruption, de trucage et de détournement de fonds.

[Lire la suite sur Basta !]

250-000 EXPULSIONS… l’autre visage de la Coupe du Monde au Brésil/

Publié dans droit du travail, Exploitation, Liberalisme, LIBERTES, Qatar, SOCIAL, Sport - EPS | Pas de Commentaire »

Tâcherons d’Amazon, pour une pincée de dollars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 janvier 2014

 

Cactus

      Tâcherons d’Amazon, pour une pincée de dollars

 

mechanical-turk

Des centaines de milliers d’offres

sont quotidiennement proposées

sur le site Amazon Mechanical Turk,

sans contrat, sans durée ni salaire

minimum, aucune régulation…


Mais les mieux rémunérées excèdent

rarement 1 euro. 
Pas à l’heure, non,

à la tâche.

Amazon Mechanical Turk est une agence d’intérim à échelle mondiale lancée par le géant 
du e-commerce

américain, dématérialisée, où n’importe qui peut rémunérer d’une piécette un cyber-exploité

(« turker » dans le jargon) qui télétravaille à la tâche. Pour devenir turker, il suffit de créer un compte

sur le site dédié puis de s’inscrire pour les tâches que l’on souhaite accomplir. Par exemple, répondre

à un sondage ou retrouver l’origine géographique de plusieurs entreprises, temps de travail estimé :

une heure, rémunération 0,02 euro. Traduire une fiche produit de l’anglais à l’arabe ou identifier

les personnalités sur cinq photos : 0,03 euro. Vérifier que les articles à vendre d’un site d’e-commerce

ont les mots-clés adaptés ou les bonnes images : 5 centimes d’euro…

À l’autre bout de l’échelle des tâches, on trouve : retranscrire à l’écrit deux heures d’enregistrement

audio ; temps de travail estimé : une quinzaine d’heures, rémunération 13 euros.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

Un ex-cadre d’amazon  « Des ouvriers fichés, tracés, archivés aux États-Unis »

Optimisation fiscale: Amazon pulvérise tous les records en Grande Bretagne

Bezos, milliardaire décomplexé

Publié dans droit du travail, ECONOMIE, ETATS-UNIS, Exploitation, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Mort d’un enfant sur les chaînes de production de l’iPhone 5C

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 décembre 2013

 

Un enfant est mort sur les chaines de production de l’iPhone 5C

 

pegatronDes employés de Pegatron épuisés se reposent en zone fumeur.

@China Labour Watch

L’ONG China Labor watch lance une alerte et un appel

à l’aide concernant un nombre anormalement élevé

de morts chez un sous-traitant d’Apple ces derniers temps.

Parmi les victimes, Shi Zhaokun, un ado de 15 ans.

 

Apple l’avait promis, tout en mettant en cause ses sous-traitants : fini les enfants dans ses usines, de meilleurs salaires

et des conditions de travail plus sûres… Mais l’ONG China Labor Watch a repéré sur une courte période plusieurs

morts suspectes parmi les ouvriers de Pegatron, qui construit les batteries des téléphones et tablettes de la marque

à la pomme. Des composants qui réclament de manipuler des produits chimiques extrêmement dangereux, qui peuvent

mener à une hécatombe lorsque les travailleurs sont mal formés, que des équipements de protection manquent

et que les conditions de travail sont trop précaires. Et les salariés de Pegatron triment 12 heures par jour

sur les chaînes de montage, pour répondre aux exigences d’Apple. L’usine ne s’arrête pas, les ouvriers œuvrent

de jour comme de nuit et n’ont le droit de changer de poste que tous les trois mois.

Parmi les victimes, un enfant de quinze ans, Shi Zhaokun, engagé en toute illégalité pour travailler sur l’iPhone 5C.

Il est mort soudainement le 9 octobre dernier, d’une pneumonie grave, tout juste un mois après avoir été embauché.

Il avait alors passé une visite médicale qui l’avait jugé en excellente santé. Pegatron nie toute responsabilité

dans sa mort comme dans celle des autres victimes. China Labor Watch poursuit ses investigations et recherche

des fonds pour procéder à des autopsies indépendantes. « Ensemble, nous allons découvrir la vérité et obtenir

justice pour ce jeune homme et les autres travailleurs décédés. Ensemble, nous imposerons à Apple de respecter

la valeur de la vie des ouvriers qui fabriquent ses produits », conclut China Labor Watch.

 

Le film proposé par CLW sur Jabil (en anglais)

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

ChinaLaborWatchorg

  • L’ONG a publié la feuille de présence au travail de Shi Zhaokun et ses heures effectuées (souvent plus

de 13 heures par jour) sur son mois travaillé

[A voir sur humanite.fr]

Documents à télécharger :

L’accablant dossier de CLW sur les promesses non tenues d’Apple et de ses fournisseurs -

 

Lire également : «La fabrique chinoise de l’iPhone 5 est inhumaine»

 

Publié dans Chine, Exploitation, Monde | Pas de Commentaire »

« Barbie ouvrière » : Peuples solidaires et la CGT mettent la pression sur Mattel

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 décembre 2013

 

Une « Barbie ouvrière » contre les mauvais traitements chez Mattel

 

barbie-ouvriere

 

 L’ONG Peuples solidaires soutenue par la CGT lance la mobilisation

 contre le géant mondial du jouet Mattel et ses sous-traitants chinois,

  accusés de ne toujours pas respecter les droits des ouvriers

 qui fabriquent les jouets.

 Les deux organisations vont se saisir de la journée des droits de l’Homme

 consacrée, mardi 10 décembre prochain, au respect des droits au travail,

 pour mettre la pression sur la multinationale du jouet, à travers le détournement

 de l’un de ses produits phares.

 

 

Une « Barbie ouvrière » doit interpeller le groupe à travers des actions dans toute la France (voir les manifestations

prévues). Car, souligne Peuples solidaires, « dans son code de conduite, Mattel exige de ses fournisseurs chinois

le respect des droits des ouvrières et ouvriers qui fabriquent ses jouets. Mais en même temps, la firme américaine

leur impose des prix, des cadences, des délais insoutenables. »

L’organisation, qui mobilise contre « les entreprises et gouvernements qui bafouent les droits de l’Homme », a

par ailleurs lancé une pétition en ligne « Chine, libérons Barbie, non à l’exploitation des travailleurses et travailleurs

par Mattel », qui a recueilli plus de 60.000 signatures.

Le groupe américain avait déjà été mis en cause pour les non-respect des règles sociales par ses sous-traitants

chinois en 2012.

 

Image de prévisualisation YouTube

Voir la vidéo de AchACT

Un nouveau rapport de l’ONG China Labor Watch, relayé en France par Peuples Solidaires-ActionAid France

démontre que ces pratiques n’ont pas cessé en 2013. Les fournisseurs chinois de Mattel font travailler

jusqu’à 13 heures par jour leurs salariés, contre un salaire insuffisant pour vivre dignement. Ceux-ci s’entassent

dans des dortoirs surpeuplés. Ils sont également privés de formation et d’équipement de protection adéquat.

[Suite de l’article sur humanite.fr]

Lire également :  Mattel traite ses ouvriers chinois comme des jouets

Pour en savoir +

de six fournisseurs de Mattel », rapport publié par Peuples Solidaires et le China Labor Watch,

le 14 octobre 2013.

usines chinoises fabriquant des jouets pour Mattel », rapport publié par Peuples Solidaires

et le China Labor Watch, le 28 novembre 2012.

Publié dans Chine, droit du travail, ECONOMIE, Exploitation, PETITION, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Publicités dans les boîtes aux lettres, l’occasion de faire de bonnes affaires… surtout pour l’employeur !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 novembre 2013

 

Dans la Boîte / Adrexo

 

http://www.dailymotion.com/video/x16a0ra

Dans la boite par JulietteGuibaud


Publié dans droit du travail, Exploitation, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Dumping social : « Bolkestein, le retour »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 octobre 2013

 

« Bolkestein, le retour », l’éditorial de Paule Masson

 

Dumping social :

Voilà où mène l’obsession 
de la baisse du coût du travail.

Déjà très aguerries au jeu de « l’optimisation fiscale »

pour contourner le fisc, des entreprises s’adonnent

depuis quelque temps avec passion à celui de

« l’optimisation sociale ». Le phénomène est en train de

se répandre comme une traînée de poudre en Europe,

à partir de la directive européenne sur le détachement

des travailleurs.

Qu’il s’agisse du vaste réseau de sociétés d’intérim qui envoie des salariés roumains, polonais

ou autres, travailler dans les abattoirs allemands 
ou français ; ou du détournement des règles

en vigueur concernant le détachement interentreprises (notre reportage), la logique à l’œuvre

est dévastatrice : conditions de travail dégradées, salaires minables amputés de retenues

pour frais de logement, le plus souvent indigne, non-paiement des cotisations sociales… et fraude !

En France, le ministère du Travail évalue jusqu’à 300 000 le nombre de travailleurs détachés


qui ne sont pas déclarés. Pour les entreprises, c’est 
le jackpot assuré. En plus du gain sur le coût

du travail, 
le patronat avance sur un terrain très politique : celui 
de la mise en concurrence

des travailleurs entre eux sur un moins-disant social au sein d’une même entreprise. Comment

s’étonner ensuite, comme on vient de le voir pour Gad, que des salariés 
qui n’ont presque rien 


se battent contre ceux 
qui ont encore moins !

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, Exploitation, France, l'Humanité, SOCIAL | Pas de Commentaire »

123
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy