Pas de changement de cap malgré la « déculottée » du 1er tour des municipales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2014

 

Dans l’Humanité ce mardi :

Les conséquences d’un aveuglement

 

huma2503

 

François Hollande, comme les dirigeants du PS, reste dans le déni

des véritables raisons de la gifle au 1er tour des municipales.

Trop de promesses trahies et d’espoirs déçus à gauche poussent

à l’abstention ou au vote antirépublicain.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, appelle à

« la fusion des listes de gauche » pour « barrer la route à toute

élection de maire FN ».

Retrouvez nos décryptages, analyses, reportages…

 

 

  • Dans l’Humanité également,un cahier central de 12 pages spécial élections, avec les résultats département par département
  • Au PS, l’heure des mécomptes a sonné
    La droite a pris un net avantage, dimanche, remportant 50 à 60 villes importantes de plus que le PS dès le premier tour des municipales.
  • Le PCF appelle toute la gauche à se rassembler
    Pour barrer la route au FN et à la droite, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, appelle les forces de gauche à s’unir pour le second tour des élections et à un changement de cap politique à gauche.
  • À Marseille, toute la gauche frappée par l’abstention
    Les secteurs les plus favorables à la gauche sont les plus frappés. Mince filet d’espoir : le total de toutes les listes de gauche (35 %) atteint presque celui des listes Gaudin.
  • La Seine-Saint-Denis rejette l’hégémonie du PS
    Les municipalités à direction communiste résistent, au premier tour, aux offensives socialistes. Mais, du fait des jeux d’alliances, le second tour demeure incertain.
  • Le maillage très lâche du FN n’entame pas sa progression
    La présence annoncée dans « la moitié des villes de plus de 10 000 habitants » n’est pas au rendez-vous. Mais dans les villes où il se maintient, le parti d’extrême droite pourrait encore affermir son emprise
  • Abstention. Au Havre, la gauche victime de ses propres électeurs
    Dans le grand port industriel de Seine- Maritime, le maire sortant UMP a été élu, dimanche, dès le premier tour. Ici, la « vague bleue » tient d’abord au manque de participation dans les quartiers populaires, où les électeurs, traditionnellement favorables au PS et surtout au PCF, ont traîné les pieds.

[Lire la suite]

 

Publié dans Elections municipales, F. Hollande, France, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaire »

Second tour des municipales : Les communistes de Feignies ne donneront aucune consigne de vote

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2014

 

Respect des engagements

*

« Notre préoccupation n’est pas d’avoir des places, ni au conseil municipal

ni au conseil communautaire de l’agglomération, mais de défendre des idées,

dans l’intérêt général des habitants de Feignies. »

*

Capturepcffeignies

 

 

Publié dans Elections municipales, Infos Feignies, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Municipales : Tous les résultats, ville par ville…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mars 2014

 

Cliquer sur l’image pour agrandir

CaptureFeignies1

 

Publié dans Elections municipales, l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Municipales : Résultats à Feignies

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mars 2014

 

Inscrits : 4426

Votants : 2942    66,47 %

Nuls : 122   4,15 %

Exprimés : 2820

Liste Chantal Lépinoy et Jean-François Lemaître : 34, 47 %

Liste Patrick Leduc : 31,52 %

Liste Jean-Luc Sporta : 24,47 %

Liste Nicole Dacosse-Vandesmael : 9,54 %

 

Article La Voix du Nord -Feignies : L’après Jean Jarosz devra en passer par un second tour 

 

Extrait  que l’on pourrait intituler :

« La logique du sauve qui peut » ou Prêts à toutes les compromissions pour rester en place !¹

« Il (Patrick Leduc, ndlr) n’en envisageait pas moins des discussions très larges, avec tout le monde,

comprendre Jean-Luc Sporta et pourquoi pas le Front de gauche. Lequel Jean-Luc Sporta était dans la même

disposition d’esprit… »

¹ Cette remarque n’engage que moi, Nelly Farkas. A l’heure où j’écris, Nicole Dacosse-Vandesmael et ses colistiers

ne se sont pas encore réunis.

 

 

 

Publié dans Elections municipales, Infos Feignies, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Municipales : le visage anti-social et anti-écolo du Front National

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2014

 

Municipales : le visage anti-social et anti-écolo du Front National

 

 

Affiche-tentation-FN  par Sophie Chapelle 20 mars 2014

  Avec près de 600 listes validées dans 87 départements, le FN espère

  jouer un rôle d’arbitre dans de nombreuses villes. Et surfe sur le

  « virage social » du parti. Basta ! s’est donc penché sur les récents

  votes des élus frontistes dans les conseils régionaux

  du Nord-Pas-de-Calais, de Rhône-Alpes et de Provence-Alpes-Côte

  d’Azur. Accords commerciaux, gaz de schiste, agriculture, transports…

  Autant de sujets sur lesquels les positions des élus FN contredisent

  les promesses de Marine Le Pen. Y compris lorsqu’il s’agit de soutenir

des ouvriers en lutte contre la fermeture de leurs entreprises.

 

Passer d’un vote « contestataire » à un vote « populaire » est l’un des objectifs affichés du Front National

pour les élections municipales. Mais dans les conseils régionaux – où le FN totalise 118 élus dans 12 régions [1] –

il apparaît toujours comme un parti protestataire. Et incohérent. C’est ainsi que le 25 février, Marine Le Pen affirme

déclarer « la guerre » au futur accord commercial entre l’Union européenne et les États-Unis (voir notre analyse).

Or, quatre jours plus tôt, le groupe FN au conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Paca) a agi en totale

contradiction avec cette déclaration. Les élus frontistes ont en effet voté contre une motion demandant

« l’arrêt des négociations sur le partenariat transatlantique de commerce et d’investissement ».

[...]

Climatosceptiques convaincus

 

Les questions environnementales, ce n’est vraiment pas la tasse de thé des élus du FN. Ces derniers, assemblée

après assemblée, multiplient les déclarations climatosceptiques. « Nous nous opposons aux frais de communication

qui consistent à annoncer la catastrophe climatique avec toujours de plus en plus de véhémence, alors qu’aucune

étude n’est en mesure de démontrer l’incidence à long terme des émissions de gaz à effet de serre sur l’évolution

du climat », déclare notamment Joël Cheval, élu FN en Rhône-Alpes, en décembre 2011.

« Dire au public qu’il va falloir changer nos habitudes est compliqué, explique leur opposant Pierre Mériaux, conseiller

régional EELV. Électoralement, il est certes bien plus payant de nier la réalité… et de nous mener droit dans le mur ! »

La vision climatosceptique du FN se traduit par son abstention ou son opposition quasi-systématique

sur les délibérations concernant ces questions environnementales. En février 2012, le groupe FN

en Nord-Pas-de-Calais a ainsi voté contre une évaluation de la lutte contre le changement climatique.

Dans un entretien, Eric Dillies, conseiller régional Nord Pas de Calais, décrit la journée type d’un citoyen qui vivrait

sous la présidence de Marine Le Pen. Les propositions contradictoires s’y entremêlent. D’un côté, une agriculture

100 % bio et locale, et des paysages préservés. De l’autre, la construction de nouvelles routes pour réduire

les embouteillages, la construction de dix grandes villes à 150 kilomètres de Paris et la destruction des « cités »

remplacées par des pavillons de deux étages. Difficile avec un tel programme de lutter contre la bétonisation

des terres agricoles… En février 2011, le groupe FN en Nord-Pas-de-Calais s’est d’ailleurs opposé

au Plan Forêt en expliquant que les résultats seraient « de toute manière lamentables, puisqu’une fois

plantées les nouvelles forêts, on ne tardera certainement pas à les raser pour construire de nouvelles

zones pavillonnaires ». Avec une telle conception de l’aménagement du territoire, la France risque d’être

recouverte de bitume d’ici 2050 !

[...]

Le « virage social » du Front national ?

 

Dans sa stratégie de conquête du pouvoir et de « dédiabolisation », Marine le Pen se fait la chantre des victimes

de la crise. Mais dans l’hémicycle de la région Paca, c’est la contradiction totale. Lors de la plénière

du 25 octobre 2013, les élus Front de Gauche ont proposé trois motions, pour soutenir des salariés

de la région Paca menacés de licenciement. Il s’agit des 200 employés du journal Nice-Matin, des Fralib,

qui luttent depuis trois ans pour la reprise de leur usine de thés et tisanes Éléphant en coopérative,

et des Moulins Maurel. Les élus FN se sont abstenus lors de ces trois votes. En juin 2013, ils se sont

aussi opposés à un vœu pour le maintien de l’emploi et des activités industrielles en région Paca,

dans lequel étaient notamment mentionnés la suppression de 600 emplois dans la compagnie maritime

SNCM.

Déjà, en 2010, les 24 élus frontistes du conseil régional de Paca, dont Jean-Marie Le Pen, ont refusé

de voter une motion de « solidarité avec les salariés de Fralib » proposée par la gauche (lire notre article).

[Article complet sur Basta !]

Illustration ajoutée par nous

Publié dans Basta!, Elections municipales, F-Haine, France, POLITIQUE | 1 Commentaire »

Municipales : « Dimanche, je vote »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2014

 

abstention

 

 “Une voix de gauche abstenue,

    c’est une voix pour L’UMP

      et le Front national”

*

Les électeurs de droite, galvanisés par les Manifpourtous, les Civitas et les BonnetsRouges entre autres,

iront voter, eux. Alors mobilisez-vous ! Les 23 et 30 mars votez !

Publié dans Elections municipales, France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le FN en passe de devenir le parti unique des matinales radiophoniques !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 mars 2014

 

Le FN, ce parti unique des matinales radiophoniques

 

CaptureRegards

  Le Front national, parti d’extrême droite qui aime tant

  se déguiser en parti « anti-système », a démontré ce matin

  qu’il était bien implanté dans le système médiatique.

  On avait beau changer de fréquence sur sa radio, tour à tour,

  il y avait Ravier (FN) sur France Info, Philippot (FN) sur France

  Inter et Le Pen (FN) à RMC et BFM-TV. Le FN est en passe

de devenir le parti unique des matinales radiophoniques !

 

Et que l’on ne nous parle pas de coïncidence. Le CSA a pointé « certains déséquilibres non encore compensés » dans ses relevés, en précisant même que 43 % du temps d’antenne de BFM TV consacrés à l’enjeu national des élections municipales étaient squattés par le parti d’extrême droite entre le 10 février et le 7 mars 2014. Un chiffre effarant, à mettre en regard avec le sort médiatique fait au PCF, pourtant 3eme parti en terme d’élus municipaux, présentant des candidats sur 7500 listes contre moins de 600 pour le FN.

Au soir du premier tour dimanche, si le FN fait un score important, le PCF invite certains médias à balayer devant leur porte. A force de jouer avec le feu, il finit par prendre. Les électeurs ont un bon moyen de déjouer ce mauvais scénario. Ils disposent pour cela d’un atout maitre : leur bulletin de vote. En votant pour les listes du Front de gauche et de large rassemblement soutenues par le PCF, ils feront tort aux Cassandre de tous bords qui annoncent un succès du FN tout en l’organisant. Ils feront œuvre de démocratie.

Communiqué du PCF

 

Temps de parole : BFM, la part belle au FN

Publié dans Elections municipales, France, POLITIQUE, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Municipales : « Comment le FN pense mettre ses élus municipaux en ordre et aux ordres »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 mars 2014

 

Comment le FN pense mettre ses élus municipaux en ordre et aux ordres

 

(source : http://www.visa-isa.org – extraits)

Le FN a mis sur son site un petit guide pratique à l’usage de ceux qui parmi ses candidats seront élus. Il émane du secrétariat national aux élus et est préfacé par Steeve Briois, secrétaire général du FN et tête de liste à Hénin-–Beaumont.

C’est un fascicule d’une centaine de pages, qui se veut la présentation des « problématiques administratives, techniques et politiques » qui se poseront à l’élu. Il doit aider l’élu frontiste à réaliser l’ambition du parti qui est « sa progression électorale et son implantation locale ». La confiance en la victoire et la volonté de traduire efficacement dans les communes la doctrine du parti, sont clairement exposées.

Après l’avoir lu, force est de constater que c’est un implacable ordre de mission en huit rubriques, mais pour ces raisons mêmes, c’est aussi une radiographie du comportement du FN au sein du conseil municipal, et des moyens mis en oeuvre pour aller en 2017 à la victoire.

Les sept premières rubriques sont accompagnées chacune d’une annexe qui reprend les textes de loi indispensables : le code général des collectivités territoriales le plus souvent et le code des marchés public. Ce guide a sans doute été rédigé par un ou des spécialistes de la gestion municipale, tant est précis par exemple la présentation des compétences du maire et du conseil municipal ; le savoir faire pour lire les différents comptes d’un budget et l’art de comparer plusieurs budgets entre eux et de dégager les augmentations et les ratios.

  • L’élu frontiste a pour mission de passer au crible les comportements politiques locaux, de trouver matière à scandale en épluchant les budgets, les actes de la mandature précédente.

[...]

  • La première rubrique l’installation du conseil municipal est révélatrice de la trajectoire qui se met en place : ne pas rater une occasion de définir la pensée du FN, ne se compromettre en rien, s’abstenir ou être contre et le faire savoir, par tract et voie de presse.

[...]

  • Être au conseil municipal c’est pour l’élu frontiste demander que soit appliqué localement le projet du FN et il est ici décliné dans ses implications concrètes

[...]

  • L’élu frontiste est un censeur qui connaît ses dossiers et qui cherche la faute,

[...]

  • l’élu frontiste est surtout une courroie de transmission de son parti.

[...]

  • POUR LE FN Un bureau, l’aide d’un assistant qui lui préparera un condensé de la presse nationale et locale, la création d’un journal et l’utilisation du journal municipal pour faire passer des articles sur le travail du groupe au sein du conseil municipal.

[...]

  • RECRUTER AU FN LES AGENTS TERRITORIAUX

[...]

  • La violence extrême pour ceux qui s’opposent

La politesse est de façade et le mépris ce qui autorise la plaisanterie entre soi : le tout refus d’un cadre d’accéder à ce qui lui est demandé vient de ce qu’il est idiot selon la formule d’Audiard reproduite : « par ce que les cons ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnaît ». S’il est intelligent, il faut être poli mais ferme et lui rappeler que l’élu FN est un élu du peuple. Cette politesse qui cache le temps de la conquête du pouvoir, la violence extrême pour ceux qui s’opposent : harcèlement, hallali jusqu’au suicide, calomnies y compris sur les cadavres comme on l’a vu de la part du maire et de ses adjoints à Orange …

Voilà le sombre tableau de ce travail de vautour qui fait froid dans le dos et qui est bien loin de la profession de foi du 21 avril 2014, exception faite de la connaissance des dossiers : Il ne s’agit pas de travailler pour le bien public mais d’occuper la place, d’en connaître tous les rouages, de distiller propagande et calomnie, tout en ne faisant rien, ne se mêlant de rien, attendre de concentrer le pouvoir entre leurs mains – opération de second temps – pour détruire et fouler au pied la démocratie et les principes de l’égalité entre les citoyens.

 

Vu sur filpac-cgt.fr  (point n°10)

[Lire l’article original]

Publié dans Elections municipales, F-Haine, France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« conte commun » : Le court métrage de la campagne du Front de Gauche à Lille

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mars 2014

 

La vie chère, une réalité au quotidien pour la majorité des lillois.

Visionnez ici le court métrage réalisé sur ce thème par une équipe de techniciens,

réalisateurs et comédiens bénévoles pour la campagne des municipales.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

l’humain d’abord

PCF Lille : Festimeeting le 19 mars au Gymnase – 18h30

Publié dans Elections municipales, Front de Gauche, PCF Nord, POLITIQUE, PRECARITE | Pas de Commentaire »

Les inégalités sociales mesurées ville par ville

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2014

 

Municipales :

les inégalités sociales mesurées ville par ville

 

CaptureObsinégalités

capture d’écran

L’Observatoire des inégalités, le Compas et la Gazette des communes viennent de mettre en ligne un outil pour savoir si les inégalités sociales se sont creusées dans chacune des communes de France. A quelques jours des municipales, au data, citoyens !

Une fois rendu sur le site du comparateur des territoires, il suffit de choisir sa région, son département, puis la ville que l’on veut tester. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes. Ils indiquent le revenu des 10 % les plus pauvres, le revenu médian, celui des 10 % les plus riches et le niveau des inégalités. Pour ses initiateurs, « l’application a d’abord vocation à permettre à l’ensemble des acteurs de la vie communale, des techniciens en passant par les élus, mais aussi tous les citoyens de disposer d’un instrument de mesure pratique et simple. Cette application doit alimenter le débat sur les politiques sociales à mettre en œuvre au niveau communal, notamment dans le cadre des élections municipales. »

Les auteurs de l’outil de data appellent les citoyens à croiser les données visualisées avec une analyse d’autres indicateurs sociaux, comme « la politique du logement social, l’investissement dans la petite enfance, auprès de la jeunesse ou l’action sociale », pour se faire un avis en vue du scrutin de dimanche prochain.

  • A lire aussi :

« Remodeler les villes en valorisant les pratiques populaires, le travail et le génie des faubourgs », le point de vue de Catherine Tricot, architecte urbaniste, membre du Front de gauche thématique Ville, Habitat, Solidarités Territoriales.

Tribune : « Les centres de santé municipaux sont 
une alternative réelle aux inégalités sociales« 

 

Source : humanite.fr – Stéphane Guérard

Publié dans Elections municipales, France, Inegalite, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

123
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy