Premiers « 1er mai », de Chicago à Vallauris

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 avril 2014

 

HISTOIRE

Premiers « 1er mai », de Chicago à Vallauris 

 

Philippe Jérôme – 29/04/2014

 

emeuteschicago

  Défilé chantant, discours et remise de cadeaux, banquet

  et bal populaire : à Vallauris ce 1°Mai 1909, le premier

  dans l’histoire de la cité des potiers, on est loin, très loin

  des émeutes sanglantes de mai 1886 à Chicago

  qui amèneront la II° Internationale, par la voix du français

  Raymond Lavigne, à proposer, le 20 juin 1889

 

« que soit organisée une grande manifestation à date fixe de manière que dans tous les pays et dans toutes les villes

à la fois, le même jour convenu, les travailleurs mettent en demeure les pouvoirs publics de réduire légalement

à huit heures la journée de travail… ».

« Le jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd’hui ».Augustin Spies,

anarcho-syndicaliste américain, condamné à mort et pendu le 11 novembre 1886 à Chicago.

« Vous qui ne craignez pas de faire massacrer les ouvriers et de jeter en prison des membres de la CGT

sous prétexte d’entrave à la liberté du travail, nous vous demandons ce que vous allez faire devant les menaces

du syndicat patronal de Vallauris ! ». Léon Morel, secrétaire général de la Bourse du travail de Nice. Lettre

de septembre 1908 au président du Conseil, Georges Clémenceau, après le lock-out des ouvriers potiers.

 

Ainsi donc, le 1° mai 1886, suivant le mot d’ordre de l’American Federation of Labour (AFL, Fédération américaine du travail) des dizaines de milliers de travailleurs américains sont en grève afin d’obtenir la réduction horaire de la journée de travail. Le 1° mai a été choisi par le syndicat car c’est la première journée comptable pour les entreprises. Dans les défilés revendicatifs, les salariés  arborent un triangle rouge sur leurs poitrines pour symboliser le partage de la journée en huit heures de travail, huit heures de sommeil et huit heures de loisirs. Ce mouvement de grève, bien que très suivi, n’est  qu’un demi-succès car plus de 300 000 travailleurs sont obligés de poursuivre l’action  pour obtenir cette « journée de huit heures ».

L’historien américain Howard Zinn (1) a retrouvé quelques traces de ces prolongations : « à Detroit , onze mille personnes défilèrent. A New York ils étaient vingt-cinq mille à participer à une retraite aux flambeaux emmenée par les trois mille quatre cents membres du syndicat des boulangers. A Chicago quarante mille personnes firent grève, toute l’activité ferroviaire cessa et la plupart des entreprises furent paralysées. Les marchés aux bestiaux fermèrent également leurs portes. La milice de l’État avait été dépêchée sur place et la police était prête.

Le « Mail » de Chicago exigeait qu’Albert Parsons, imprimeur et August Spies, tapissier, les responsables anarchistes de l’Association internationale des travailleurs soient tout particulièrement tenus à l’œil ». C’est que, sous leur impulsion, la Central Labour Union (Union centrale du travail, anarcho-syndicaliste) avait adopté à l’automne 1885 une vigoureuse et menaçante résolution : «  qu’il soit entendu que nous appelons instamment la classe salariée à s’armer pour opposer à ses exploiteurs le seul argument réellement efficace : la violence ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans HISTOIRE | Pas de Commentaire »

Hébron : Un enfant de 6 ans harcelé par des soldats israéliens

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 avril 2014

 

La police des « frontières israéliennes » détient un enfant de 6 ans

à Hébron et un colon agresse le militant qui filme la scène

(vidéos)

 

ISM

Témoignage de l’équipe Khalil d’ISM

Le 23 avril, vers 7h du matin, Rami Rajabi, 6 ans, se trouvait à 20 m du checkpoint 29, à Al-Khalil, et il jetait des cailloux. Alors qu’il partait vers son école, trois soldats ont surgi d’une ruelle, lui ont saisi le bras et l’ont retenu dans la rue. Rami a éclaté en sanglot, terrifié ; les soldats, le tenant toujours solidement, l’ont alors entraîné de force vers le checkpoint 29. Des militants ISM ont essayé de convaincre les soldats de libérer l’enfant.

Les soldats ont continué à l’entraîner vers le checkpoint où des Palestiniens du quartier sont intervenus auprès des soldats pour faire libérer le gamin.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

ISM Palestine

 

Alors que les ISMers filmaient l’incident, un colon d’une colonie illégale voisine est sorti de sa voiture pour agresser les militants, traitant l’un d’entre eux de « tueur » et essayant de lui prendre sa caméra. La patrouille israélienne qui se tenait là à observé la scène sans intervenir.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

ISM-France

Publié dans GAZA - PALESTINE, Israel | Pas de Commentaire »

Manuel Valls est passé sur l’autre rive en assumant une politique de droite (PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 avril 2014

 

Manuel Valls est passé sur l’autre rive

en assumant une politique de droite

(Olivier Dartigolles)

 

politique PS Manuel Valls

 

  A la tribune de l’Assemblée nationale, le Premier ministre a répondu

  à la fronde de députés socialistes par quelques aménagements cosmétiques

  mais l’affront à notre pays, aux familles, aux fonctionnaires et aux retraités

  est assumé crânement.

 

Pour la première fois sous la V° République, un chef de gouvernement issu d’une majorité parlementaire

de gauche défend une politique dont la droite et le patronat avaient rêvé sans jamais espérer

aller aussi loin, aussi brutalement.

Un âge d’or pour les entreprises, sans contre-partie, payé sur le dos du monde du travail et des plus

fragiles.

Une hémorragie de 50 milliards d’euros dans la dépense publique et sociale pour moins de service public,

de solidarité et d’égalité de traitement, le dynamitage en règle de la protection sociale et de la démocratie

locale.

Il n’y aura pas  « d’apaisement » avec une telle orientation comme y invite M.Valls mais une aggravation

rapide et dangereuse de la crise politique, sociale et économique.

« Ce qui empêche d’installer la confiance », c’est une politique de droite alors que le changement, en 2012,

avait été annoncé à gauche. Le premier ministre lui est passé sur l’autre rive en assumant une politique

de droite : celle d’une austérité à perpétuité.

Olivier Dartigolles, porte parole du PCF

Publié dans Austerite, France, Liberalisme, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Alstom : « Il faut imaginer un pôle public de l’Énergie et du Transport » (Patrick Le Hyaric)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 avril 2014

 

Patrick Le Hyaric avec les salariés d’Alstom :

« Il faut imaginer un pôle public de l’Énergie et du Transport »

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Journal l’Humanité

 

Abrahim Saravaki

Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité, député au Parlement européen a rencontré des élus et des responsables syndicaux d’ Alstom mardi 29 avril à Saint-Ouen, au siège du groupe. Il a réclamé que l’État rachète la totalité des actions détenues par le groupe Bouygues.
Pendant un échange de plus d’une heure, Christian Garnier, représentant CGT au Comité de groupe et délégué syndical central de la branche Transport d’Alstom, et ses camarades ont expliqué l’origine des difficultés du groupe et la solution qu’ils proposent (deuxième vidéo).

Publié dans ECONOMIE, Energie, France, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Face à l’intransigeance du PG, Gauche unitaire se met en retrait du Front de Gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 avril 2014

 

La Gauche unitaire en retrait

Européennes

 

Sébastien Crépel – 30/04/2014

picquet

  S’estimant privée des positions qui lui étaient promises

  aux européennes, la GU suspend sa participation

  aux instances du rassemblement.

  Ce n’est pas la crise qu’y voient certains médias,

  mais ce n’en est pas moins une épine dans la campagne

  du Front de gauche.

Hier, la Gauche unitaire (GU) a suspendu sa participation aux instances nationales du Front de gauche

jusqu’aux européennes, dans une lettre ouverte publiée par sa direction. Mais elle sera partie prenante,

en tant que telle, de la campagne et des listes dans quatre circonscriptions sur sept.

Motif : la GU s’estime lésée après le refus de ses partenaires de lui accorder les places qui lui avaient été

initialement attribuées dans l’accord électoral signé le 8 avril, dans le Nord-Ouest (la 2e), en Île-de-France (3e)

et dans le Centre.

Pour sa direction, cela trahit une « volonté de nier la diversité politique » du Front de gauche, faute pour celui-ci

de savoir « surmonter » les désaccords stratégiques qui le traversent.

Le porte-parole de la GU, Christian Picquet, y voit pour preuve les déclarations de responsables du PG

lui prêtant un soutien appuyé au PS à Paris aux municipales.

« On ne peut pas accepter ces méthodes d’un autre âge sans réagir », explique-t-il, y décelant

une « tentative brutale d’imposer au Front de gauche un projet contradictoire avec son objectif

initial » de « refondation d’ensemble de la gauche sur une nouvelle ligne directrice ».

Mais au-delà du fond du désaccord, la méthode et le moment choisis pour l’exprimer sont jugés inopportuns,

voire contre-productifs par ses partenaires.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Lire la lettre envoyée par Gauche unitaire à ses partenaires du Front de gauche

Publié dans Elections europeennes, France, Front de Gauche, Gauche unitaire, POLITIQUE | 1 Commentaire »

Feignies : De Jaurès à aujourd’hui : Conférence-Débat de Pierre Outteryck

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 avril 2014

 

Jean-Jaures-au-Pre-St-Gervais

De JAURÈS à AUJOURD’HUI

Rassembler à gauche

contre le consensus et l’Union Sacrée

Conférence-Débat de Pierre Outterick

professeur agrégé d’Histoire et de Géographie

Lundi 5 mai 2014 à 18 h

Salle du restaurant scolaire, rue Salengro

FEIGNIES

Publié dans HISTOIRE, Infos Feignies, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le 1er mai : un temps fort pour nos revendications (Thierry Lepaon)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2014

 

294 manifestations et rassemblements en France

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

MyCGT

Avec 294 manifestations, défilés et rassemblements recensés ce 29 avril, le 1er mai s’annonce

d’ores et déjà d’une ampleur plus grande qu’en 2013 où 279 manifestations s’étaient déroulées.

Ces manifestations sont organisées majoritairement sur la base de l’appel unitaire confédéral CGT, FSU, Solidaires.

Et l’on note également un élargissement du front syndical dans certaines villes.

Ainsi, l’UNSA appelle aux manifestations de Béziers (Hérault), Dax (Landes), Bastia (Haute-Corse), Limoges

(Haute-Vienne), ainsi qu’aux manifestations dans les Hautes-Pyrénées, en Vendée.

La CFE-CGC appelle à la manifestation de Decize, dans la Nièvre.

La CFDT appelle à la manifestation de Berck (Pas-de-Calais), Strasbourg (Bas-Rhin), Limoges (Haute-Vienne)

et aux manifestations dans les Hautes-Pyrénées.

La CFTC appelle à la manifestation de Perpignan, dans les Pyrénées Orientales et à la manifestation d’Avignon

(Vaucluse).

Dans certains départements, FO a décidé de se joindre aux appels unitaires : en Ile-de-France, en Ardèche,

dans l’Aude, le Calvados, la Charente-Maritime, la Corse du Sud, la Haute-Corse, la Creuse, la Dordogne,

à Montpellier (Hérault), en Ile et Vilaine, dans l’Indre, l’Indre-et-Loire, les Landes, la Haute Loire,

la Loire-Atlantique, la Manche, la Meuse, l’Oise, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées Atlantiques, les Pyrénées Orientales,

la Saône et Loire, la Haute Savoie, la Seine-Maritime, le Tarn et Garonne, le Var, la Vendée.

Concernant les organisations de jeunesse L’UNEF appelle de manière unitaire dans les départements de la Gironde,

du Puy-de-Dôme, de la Sarthe, de la Seine-Maritime.

L’UNL appelle de manière unitaire dans les départements de l’Oise, de la Seine-Maritime.

La JOC participera à la manifestation de la Roche-sur-Yon, en Vendée.

Source : CGT  29 avril 2014

Publié dans CGT, France, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Faire du 1er Mai 2014 un véritable événement au cœur d’un printemps social

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2014

 

La CGT appelle à un « mois de mai social »

 

Retraites, salaires des fonctionnaires, réformes ferroviaires,

la CGT multiplie les mobilisations

 

Sarah Sudre – 29/04/2014

cgt 1er mai

  Face au plan d’austérité annoncé par le gouvernement Valls,

  la Confédération générale du travail (CGT) en appelle

  à l’irruption des salariés sur la scène sociale.

  Évoquant un « ras-le-bol de s’en prendre toujours aux salariés »,

  l’organisation syndicale organise des mobilisations,

  tout au long du printemps.

 

 « Un beau » 1er mai 

La mobilisation contre la politique d’austérité de Manuel Valls va donner le ton de ce 1er mai 2014. 

La CGT, la FSU, Solidaires et Force ouvrière, qui généralement fait cavalier seul, défileront ensemble.

Cette unité a pour but de « donner corps à notre politique revendicative mais surtout à l’expression nécessaire

des salariés », explique Thierry Lepaon, le secrétaire général de la CGT. 

« Le gouvernement va devoir prendre en compte la colère des salariés qui monte dans le pays, insiste

Thierry Lepaon. « loin du discours tenu au Bourget par François Hollande », le Premier ministre a « tourné le dos 

aux travailleurs, préférant satisfaire le patronat ».

Face à cette « injustice sociale et économique », la CGT encourage l’irruption des salariés sur la scène sociale

dès le 1er mai et avec trois temps forts qui vont rythmer ce printemps « social ».

  • Le 15 mai, stop à la précarisation des fonctionnaires 
  • Le 22 mai, les cheminots prennent Paris
  • Le 3 juin, les retraités se mobilisent pour leur pouvoir d’achat

 

[Article complet sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, FO, France, FSU, Luttes, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

1er mai littéraire et militant à Arras

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2014

 

Pour un 1er mai littéraire et militant à Arras :

ça commence maintenant

 

Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale,

les temps forts de la 13e édition.

 

Eugénie Barbezat – 25/04/2014

Capturearras

  A l’occasion du salon du livre d’expression populaire

  et de critique sociale, toute la journée du 1er mai,

  la fête sera dans les rues d’Arras : concerts, fanfare,

  performances, impromptus.

  Tout n’est pas indiqué dans le programme, c’est en vous

  promenant, en flânant et en discutant que vous aurez

  des surprises. En avant première le vendredi 25 à 18h

  une rencontre avec Valère Staraselki et, mardi 29,

  la projection du film de Gilles Perret « Les jours heureux »,

  suivie d’un débat.

Le Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale se déroule le 1er mai à Arras. Au programme de cette 13e édition, ouverte et close par le « Cri du Beffroi », un appel à la littérature poussé cette année par l’auteur et poète Patrick Varetz du haut de l’édifice typiquement nordiste surplombant la place de la Vacquerie, plusieurs temps forts :

Toute la journée, vous serez susceptibles de croiser, dans les rues de la ville, Trilobeats, un drôle de trio déambulant en habit de lumières  au rythme de percussions alliant découverte musicale et burlesque.

Toujours pour les flâneurs, des bouquinistes auront déployé leurs étals sur les trottoirs, tandis que dès les premières heures de la journée, pour un réveil en douceur, Sophie Boulanger fera la lecture des cinq livres nominés du 10e prix Amila-Merckert, le tout accompagné de viennoiseries pour les premiers auditeurs.

Les enfants ne sont pas oubliés puisqu’un « quartier jeunesse » leur est tout spécialement dédié à l’Hôtel de GuÎnes. Ils pourront, entre autres y assister au spectacle (à 10h30 et 15h30) N’oubliez pas de lui parler de moi, proposé par Amandine Dhée et Saso. Ces deux artistes posent leur regard contemporain sur la « Grande Guerre » (1914-1918). Dans un style qui mêle gravité, humour, candeur et tendresse, elles posent la question du héros et de son droit, ou non à la peur !

Au village de livre, situé sur la place de la Vacquerie, juste derrière l’Hôtel de ville d’Arras, les auteurs d’essais, de BD ou de littérature ont rendez vous avec leurs lecteurs qui auront ainsi l’occasion de mettre un visage sur des mots qui les ont fait réfléchir, rêver ou voyager.

Toute une série de débats se tiendront au cœur du salon durant toute la journée :

- à 15h au Théâtre d’Arras le fondateur de l’Humanité sera à l’Honneur : Charles Sylvestre, auteur de de La victoire de Jean Jaurès et vice président des amis de l’Humanité animera une rencontre intitulée : Jaurès au delà du mythe.

- à 17 h, au même endroit, Monique Pinçon Charlot et Michel Pinçon, deux sociologues pour qui recherche et engagement sont indissociables, tenteront de répondre à cette question : de quoi ont peur les riches ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Culture | Pas de Commentaire »

Des communistes pour une refondation ambitieuse du Front de gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2014

 

Des communistes pour une refondation ambitieuse

du Front de gauche

Quelle mobilisation, à la veille des élections européennes ?

Lundi, 28 Avril, 2014

 

fdg2804

  L’avenir du Front de gauche, sa stratégie, ses règles

  de vie suscitent des débats parfois vifs en son sein

  et dans les organisations politiques qui le composent.

  Nous publions ici trois tribunes de responsables du PCF.

  Sans tabous, elles abordent le rôle du Parti communiste

  et l’enjeu des élections européennes,

la “forme” Front de gauche…

Dans une tribune collective, quatorze dirigeants du PCF dénoncent une “bataille pour le leadership

du Front de gauche” illisible pour les concitoyens et demandent le respect de “la souveraineté

des composantes du Front de gauche sur leurs choix électoraux comme sur l’ensemble de leurs décisions”.

 

  • « Pour une bataille efficace du PCF«  (Texte collectif)

Par les économistes du PCF : Paul Boccara, Frédéric Boccara, Yves Dimicoli, Denis Durand, Jean-Marc Durand, Nicolas Marchand et Catherine Mills.

L’enjeu des élections européennes est celui d’une autre Europe contre l’austérité et ses ravages sociaux, avec une autre BCE et un autre euro appuyant l’expansion des services publics et l’emploi contre la domination des marchés financiers. Ceci, depuis le PCF, le Front de gauche et d’autres forces en France, en conjonction avec des forces politiques de la gauche radicale de toute l’Union européenne, notamment en Grèce (Syriza), en Allemagne (Die Linke), en Espagne (Izquierda Unida). Il s’agit de donner une perspective aux luttes politiques, sociales et syndicales déjà engagées par les peuples d’Europe en montrant ce qui peut et doit être changé dès l’immédiat pour une autre Europe. Il s’agit ainsi de briser le consensus dominant entre sociauxlibéraux, droite et extrême droite sur la fausse alternative entre fuite en avant fédéraliste et nationalisme : rester dans l’euro sans changer sa logique austéritaire profonde ou sortir de l’euro – dans les deux cas pour des concurrences à la baisse du « coût du travail », sans s’attaquer aux marchés financiers.

Il s’agit de dénoncer les phrases sur l’Europe sociale, en contradiction totale avec ce qui n’est pas fait pour changer le rôle de la BCE. L’apport communiste et des partis de la gauche radicale européenne du PGE est décisif en ce sens. Un fonds européen de développement social et écologique solidaire, financé par la BCE à taux proche de zéro, pour les dépenses de services publics des États, peut être créé dès à présent. Nous exigeons aussi que l’argent de la BCE soit accordé aux banques pour un autre crédit selon des critères précis en faveur de l’emploi. Formellement, les traités européens n’empêchent pas ces deux transformations radicales.

De ce point de vue, on peut déplorer une certaine dérive de Jean-Luc Mélenchon, et du Parti de gauche en France, déséquilibrant le Front de gauche, en s’enfermant dans le « contre » systématique, flirtant avec les idées de « sortie de l’euro », et tournant le dos au programme « l’Humain d’abord » du Front de gauche. Cette dérive a d’ailleurs connu un clair désaveu aux élections municipales. L’apport du PCF dans le Front de gauche, malgré des pertes, a connu des résistances fortes aux élections municipales et repris, voire conquis certaines villes (Montreuil, Aubervilliers, Thiers). Il s’agit de renforcer et élargir le « contre » par du « pour » tout autrement, en développant des propositions radicales, précises : s’attaquer au coût du capital pour d’autres dépenses, d’emploi et d’efficacité (recherche, investissements, etc.) aussi bien pour les services publics que pour l’emploi. Pourquoi la BCE ne le fait-elle pas ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Elections europeennes, IDEES - DEBATS - PHILO, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

12345...12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy