• Accueil
  • > Archives pour décembre 2009

L’année 2009 en dessins sur bakchich info

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 décembre 2009

Bakchich.info L’année 2009 en dessins sur bakchich info dans Humour jpg_Une-14-3a726 

Coups de crayon / jeudi 31 décembre par Oliv’, Pakman, Ray Clid, Morvandiau, PieR Gajewski, bauer, Nardo, Marc Moreno (dessin)

 L’année écoulée revisitée à travers un florilège de dessins d’actualité parus sur votre site préféré. Featuring Barack Obama, Michael Jackson, Eric Besson, Philippe Val, Thierry Henry, Brice Hortefeux…

 

 Un extrait :Pas de minarets en Suisse - JPG - 33.4 ko

 

30 novembre 2009 : les Suisses se prononcent contre la construction de nouveaux minarets. Dessin de Bauer


[Voir les autres dessins sur : bakchich.info/]

 

Publié dans Humour, POLITIQUE, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Autopsie du Greco, un roman signé Paella

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 décembre 2009

« Une société gagne toujours à ouvrir ses portes à des figures atypiques qui contribuent à changer les regards en ouvrant des perspectives insoupçonnées sur le monde. » (Paella)

Lucie Servin

Paella ? autopsie Le Greco

Sous la forme d’un polar, le premier roman de Paella, « l’Autopsie du Greco » interroge les mystères de la peinture du grand maître de l’âge d’or espagnol. Entretien et video de l’artiste. 

« Parole à la peinture, regard au spectateur. » Paella brouille les pistes. Le point d’interrogation qui introduit le livre en écho à celui que l’artiste Paella juxtapose à sa signature avertit le lecteur. Une apostrophe discrète, une invitation à la critique, à la remise en question. Celui qu’on surnomme le Greco, Dhominikos Theotokopoulos, né en Crête, s’est installé en Italie avant de venir en Espagne à la fin du XVIe siècle. Ses origines grecques, ses connaissances de la culture méditerranéenne, ont sans doute contribué à faire de ce grand peintre un artiste à part à son époque. Apprécié de son vivant, Le Greco a beaucoup inspiré les modernes. Son originalité a donné lieu à de nombreuses théories sur les mystères de son œuvre, qui constitue comme une anomalie dans l’histoire de l’art occidental.

« Lors de ma première visite au Prado, à l’âge de 13-14 ans, j’avais gardé un mauvais souvenir de la peinture du Greco, confie Paella, je voyais un coloriage grossier, malhabile, un barbouillage sans cohérence. » Depuis, le peintre a revu son jugement, mis en évidence « un système intelligent d’images » qui rend justice au grand maître en revendiquant la complexité de son œuvre. Du grand chef-d’œuvre, l’Enterrement du Comte d’Orgaz, à l’énigmatique Vue de Tolède, Paella questionne les différents niveaux de lecture comme une mise en abîme de sa propre réflexion. L’artiste scrute les moindres détails dans les toiles du maître, et multiplie les gammes de la perception.

De la Tolède de la fin de la Renaissance à l’Espagne contemporaine, le peintre, l’étudiant fougueux, l’écrivain fantasque et le prof cartésien, chaque personnage incarne le possible, s’offre en miroir de la pensée et du rêve, de la raison et de l’imagination. à bord d’un éclair au café, on embarque à l’assaut d’un sanctuaire de délices pâtissiers, dépositaire des secrets et de la dépouille du Greco, gardée jalousement par une nonne tortue.

[Article complet : humanite.fr]

 

A lire également : Rencontre avec l’artiste- Dialogue avec la peinture

 Extrait :

À l’occasion de la sortie de son roman, Paella ? expose au Cabinet d’amateur, jusqu’au 3 janvier à Paris, des œuvres qui témoignent de son rapport à la peinture.

Lors d’une séance de sérigraphie, l’artiste nous présente son interprétation du Radeau de la Méduse de Géricault rebaptisé la Triangulation des Bermudas.

http://www.dailymotion.com/video/xbouw2

[...] cabinet dans Culture

  PAELLA ?. Saisir la composition d’une œuvre, c’est la comprendre en partie. La Triangulation des bermudas est une interprétation du Radeau de la Méduse, de Géricault dans laquelle j’ai exacerbé les triangles qui composent le tableau de la version originale en rajoutant le petit personnage qui se prélasse dans la voile et ce slogan  : « Combien y seront arrivés, si l’on excepte les parvenus ». La toile est à l’origine un des éléments d’un diptyque, le deuxième volet représente une terre promise, une île d’accueil pour migrants.

Exposition Paella ? au Cabinet d’amateur, 12, rue de 
la Forge-Royale, Paris 11ème, jusqu’au 3 janvier.

Vidéo et texte L. Servin

 

http://autopsiedugreco.com/pres/franc/fcpres.htm :

 

Communiqué de presse

Le Greco décodé par un peintre


Dans le roman qu’il vient de publier – Autopsie du Greco – Paella nous offre d’inédites clés de lecture de l’œuvre
du peintre du 16e siècle. Savamment mêlée à une intrigue policière digne d’un épisode de la série TV Columbo,
son enquête sur le peintre d’origine crétoise nous dévoile un aspect de son oeuvre totalement ignoré à ce jour :
la dissimulation de symboles élémentaires au sein de ses compositions les plus connues,
telle son chef-d’œuvre l’Enterrement du comte d’Orgaz (1588).

 

Rares sont les occasions où le lecteur passe de l’état de témoin d’une histoire à celui d’acteur.
Avec cette autopsie, non seulement le lecteur-acteur tombe dans le tableau, mieux que dans le panneau,
mais il en vient même à douter du caractère fictif de l’histoire. Autrement dit : et si ce que Paella écrivait était vrai ? Ce qui est vrai, c’est la réussite de ce premier roman.
Philippe Bertrand, France Inter

 

[Lire la suite]

 

A voir sur : archeologue.over-blog.com/

Paella Chimicos: tracts collés dans la ville, art de la libre expression

 

Publié dans Culture | Pas de Commentaire »

Gérard Paris-Clavel : Le travail de l’image (suite)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 décembre 2009

 L’Humanité30 décembre 2009

Le travail de l’image, une série de Gérard Paris-Clavel

En cette fin d’année, l’Humanité invite le graphiste Gérard Paris-Clavel à exposer ses idées et à nous questionner à travers ses images.

Document PDF - 1.2 Mo

Le travail de l’image (7/8). Au feu, chaud-chaud-chaud ! On n’éteindra pas l’incendie en se crachant dessus les uns les autres, on ne pansera pas les blessures avec des sparadraps caritatifs. Les écoles politiques ont disparu ; celles de la citoyenneté n’ont jamais vu le jour dans les villes, les Restos du Cœur ne désemplissent pas et la culture du cœur pointe sa démagogie. Le joker de la jeunesse pauvre turbulente ne doit pas escamoter nos faiblesses sur ce terrain – sinon, nous nous affaiblirons davantage. Il faut repolitiser nos actions : comme le dit Franck Lepage, aider les dominés, c’est bien, nuire aux dominants, c’est beaucoup plus réjouissant.
Question de l’image : Vandalisme, révolte ou révolution ?

Cliquez sur la vignette pour visualiser la page en PDF

 

 

Cliquez sur la vignette pour visualiser la page en PDF

Document PDF - 1.6 Mo

Le travail de l’image (6/8). « Tout concourt, dans les enquêtes dites « d’opinion », à faire produire des réponses à des questions qui sont assimilées à tort à des opinions, décrit Patrick Champagne. C’est dire aussi que ce que les instituts de sondage appellent « opinion publique » est en grande partie le produit de leur méthode d’enquête : c’est, le plus souvent, un artefact résultant de l’addition mécanique de réponses qui se présentent comme formellement identiques, masquant par là non seulement l’irréalisme d’une partie plus ou moins grande de réponses recueillies (il faudrait plutôt dire extorquées), mais aussi le fait que, dans le monde social, toutes les opinions ne se valent pas, le poids d’une opinion étant dans la réalité fonction du poids proprement social de celui qui l’émet. » Le parti à prendre n’est pas celui de l’opinion, mais celui de la question : interroger, ce n’est pas écouter. Celle qui induit des paroles multiples et conflictuelles, qui produit une dynamique collective. Pas la peine de tabler sur le « débat » – une manière pour le capitalisme de faire taire la différence, en vérité – ni sur la solution toute prête qui règlerait le problème. Nous n’en sommes pas – plus – là. Et la recherche d’un public ne pourra jamais remplacer le partage des questions avec la population. Aux « photographies de l’opinion » que prétend faire l’industrie sondagistique, opposons nos images en mouvement, l’échange de nos idées et de nos rêves. Requestionnons les sujets !

Question de l’image : Dans quel sens est partie la critique ?

Publié dans Culture, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Voeux 2010 – La CGT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 décembre 2009

Flash - 281 ko

 

Cliquez sur l’image

 

Publié dans Syndicats | Pas de Commentaire »

Voeux 2010 Marie-George Buffet

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 décembre 2009

Je tiens à vous présenter, au nom des militant-e-s et de la direction nationale du Parti communiste français mes meilleurs vœux pour l’année 2010.

Des vœux de bonheur et de réalisation pour chacun de vos projets. Des vœux également de succès pour les luttes et les mobilisations qui devront se poursuivre cette année pour mettre la droite en échec et pour construire ensemble un avenir de solidarité, de partage, de libertés et de coopération. Des vœux pour que s’éteignent les débats nauséabonds, racistes mis en place par la droite et que se lèvent les mobilisations pour les valeurs de la République : liberté, égalité, fraternité.

L’année 2009, comme l’ensemble de la décennie qui s’achève, a été marquée par de terribles régressions, y compris au plan démocratique, imposées par ceux qui, comme Nicolas Sarkozy en France, veulent soumettre l’humanité aux règles du capitalisme mondialisé et de la concurrence acharnée entre les peuples et les individus. L’échec récent du sommet de Copenhague a montré à la fois l’inefficacité de l’Europe libérale, le divorce entre les règles capitalistes et l’avenir de l’humanité et de notre planète.

Mais l’année 2009 a aussi été marquée, en France, en Europe, comme sur tous les continents, par des prises de conscience, un fort mouvement social et des rassemblements nouveaux pour gagner des politiques radicalement neuves.

C’est sous ce signe de la lutte, du débat d’idées et de l’espoir que je voudrais, avec vous, placer l’année 2010.

Les communistes français ne ménageront pas leurs efforts pour que grandisse dans notre pays une offre politique nouvelle et crédible à gauche. Nous l’avons fait en 2009 avec la constitution du Front de gauche en vue des élections européennes.

Nous allons poursuivre et élargir cette démarche pour les élections régionales du mois de mars pour des régions solidaires, écologiques et citoyennes comme pour toutes les luttes et les mobilisations de l’année qui s’ouvre.

Nous sommes convaincu-e-s que les succès passent par une forte intervention citoyenne et la mobilisation sur un projet de toutes les forces progressistes.

Nous sommes résolu-e-s à y contribuer.

Bien à vous toutes et tous, amitiés.

Marie-George Buffet

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Qu’y a-t-il à cacher au centre de rétention d’Hendaye ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 décembre 2009

La Cimade éprouve de plus en plus de difficultés à mener son action auprès des sans papiers retenus en centres de rétention. C’est ainsi que, samedi 26 décembre, Patrick Peugeot, son président, s’est vu refuser l’entrée au centre de rétention d’Hendaye (Pyrénées Atlantiques). Motif invoqué : une interdiction préfectorale !

Étonnant quand on sait que Patrick Peugeot avait reçu la veille une lettre d’Éric Besson confirmant l’attribution des visites des centres de rétention à la Cimade, dans ce département des Pyrénée-Atlantiques.

Pour Laurence Hardouin, présidente de la Cimade à Bayonne, ce refus est « révélateur de ce que l’on subit ici. »  Il faut  savoir que le préfet de ce département, Philippe Rey, a déjà été rappelé à l’ordre par la justice pour ses interventions en dehors du cadre de la loi. « L’année s’achève et les quotas de reconduite aux frontières ne sont pas atteints ». Laurence Hardouin accuse le Préfet d’avoir « voulu éviter que nous constations que des gens ont été arrêtés alors qu’ils rentraient chez eux, ce que nous dénonçons constamment ».

PCF64

Le Préfet doit s’expliquer :

Qu’y a-t-il à cacher au centre de rétention d’Hendaye ?

 

La politique d’acharnement contre les sans-papiers dans les Pyrénées-Atlantiques connait un nouvel épisode. Comme les précédents, il est peu glorieux. Samedi 26 décembre le Préfet des Pyrénées-Atlantiques a refusé l’entrée au centre de rétention d’Hendaye au Président national de la Cimade. Celui-ci avait pourtant respecté les procédures et avait fait une demande en bonne et due forme.

Lire la suite…

Publié dans LIBERTES, Politique nationale, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

Chimulus : boire ou conduire il faut choisir

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 décembre 2009

Chimulus

BOIRE OU CONDUIRE.jpg

  • vient de sortir aux éditions EDITEA

 

 

 

vient de sortir aux éditions EDITEA

Publié dans Humour | Pas de Commentaire »

Les « Sages » carbonisent la taxe !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 décembre 2009

Plume de presse l’avait écrit

Taxe carbone : le pouvoir sanctionné pour imposture

Le Conseil constitutionnel ne fait que constater l’imposture

mercredi 30 décembre 2009 -  Olivier Bonnet

logoUne fois n’est pas coutume, nous buvons du petit lait ce matin, par exemple en lisant Libération, qui annonce La taxe carbonisée  : « Le Conseil (constitutionnel, NdA) a considéré que la loi créait trop d’exemptions : « moins de la moitié des émissions de gaz à effet de serre aurait été soumise à la contribution carbone« . Ainsi, étaient totalement exonérés les  »centrales thermiques produisant de l’électricité, les émissions des 1.018 sites industriels les plus polluants » (raffineries, cimenteries, cokeries…), les transports aérien et routier de voyageurs. Selon le Conseil,  »93% des émissions d’origine industrielle, hors carburant«  n’auraient pas été taxées. L’objectif de  »mettre en place des instruments permettant de réduire significativement les émissions de gaz à effet de serre«  ne pouvait donc être atteint. De plus, ces exemptions  »créaient une rupture caractérisée de l’égalité«  devant l’impôt. » Une expression fait florès pour commenter cette nouvelle : tous les médias ne parlent que de « coup de théâtre« . C’en est effectivement un, d’une certaine façon, parce que nos esprits se sont habitués à l’idée que les sarkozystes peuvent tout se permettre et que rien ne peut les en empêcher. En ce sens, la décision du Conseil constitutionnel crée la surprise. Pourtant, elle ne fait que relever l’évidence ! Nous l’écrivions le 3 novembre dernier Taxe carbone : pollueurs préservés, ménages pigeonnés  : on est dans la grande tradition UMPiste de la tartufferie.

[Article complet : plumedepresse.net]

 

A lire également sur :

Les

petit-mdr-168

La taxe carbone inconstitutionnelle, un camouflet pour Nicolas Sarkozy


Publié dans ECONOMIE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Colombie : Liberté pour les prisonniers politiques

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 décembre 2009

Publié par : LE GRAND SOIR22 décembre 2009

 

Campagne pour la libération des prisonniers politiques en Colombie

 

Colombie : Liberté pour les prisonniers politiques dans Amerique latine arton9683-281fc

 

En octobre 2009 a été lancée à Bruxelles (Belgique) la Campagne européenne 2009-2011 pour la libération des prisonniers politiques en Colombie. Ceux-ci sont au nombre de 7500 et sont pour la plupart des prisonniers d’opinion et des activistes sociaux -quand ils ne sont pas des ouvriers, des paysans, des indigènes ou des étudiants luttant pour une Colombie de dignité, de paix et de justice sociale !

 

Suite à l’attentat du 11 septembre 2001 à New York, les Etats-Unis ont conçu et imposé le « Plan Colombie », officiellement un programme intégral de développement destiné à régler le conflit intérieur colombien -en réalité destiné à anéantir toute opposition politique et sociale dans le pays et, en finalité, à servir les intérêts économiques du secteur privé. Arrivé au pouvoir en 2002, l’autoritaire Álvaro Uribe Velez a rapidement mis en oeuvre sa « politique de sécurité démocratique », véritable stratégie de guerre avec réseau d’un million d’indicateurs, compagnies de sécurité privée, soldats-paysans, entraînant une criminalisation de la pensée critique, un renforcement du code pénal, des rafles massives dans les villes et les campagnes, l’arrestation et l’incarcération souvent sans mandat ni preuves -sinon fabriquées de toutes pièces- de milliers de dirigeants et activistes des mouvements agraires, ouvriers et estudiantins, de défenseurs des droits de l’homme. S’est donc construit tout un système de justice répressive parallèle, sans juridiction ni compétences, le plus souvent sur base de montages de l’intelligence militaire et policière avalisés par le Procureur de la République.

[Article complet : legrandsoir.info]

 

Publié dans Amerique latine | Pas de Commentaire »

Les boursicoteurs ne connaissent pas la crise

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 décembre 2009

À la une dans l\'Humanité

de l’Humanité – 30/12/2009

 

Les flambeurs

 

Les boursicoteurs prospèrent et, à l’autre bout de la chaîne, le chômage augmente. Ce qui pourrait sembler un paradoxe ou une immoralité est à la base du capitalisme.

Par Jean-Paul Piérot

Rassurons-nous, la morosité ne gâchera pas partout les fêtes du nouvel an. La crise qui perdure, le chômage qui frappe les uns et menace les autres, les retraites, nouveau chantier de démolition à l’ordre du jour de l’action gouvernementale en 2010, le système de santé à la défense duquel se dresse toute la communauté médicale participent d’un climat peu propice aux débordements d’allégresse. Mais l’ambiance sera sauvée par le CAC 40, qui s’apprête à clore l’année au beau fixe. La Bourse de Paris abordait cette dernière semaine en flirtant avec le seuil des 4 000 points. Depuis plus d’un an, pareil résultat n’avait pas été atteint. Le « rallye » de fin d’année, selon l’expression en usage chez les « happy few » du capitalisme financier, s’annonce déjà comme un succès, de quoi exciter l’appétit du monde des actionnaires à l’heure du réveillon.

Cette embellie, qui ne profite qu’à ceux qui profitent déjà, serait-elle annonciatrice d’une sortie de crise pour toute la société ? L’histoire a appris aux salariés ce qu’il fallait penser de la célèbre phrase d’Helmut Schmidt : « Les profits d’aujourd’hui sont les emplois de demain. » Tout porte à prévoir bien au contraire que 2010 ne promet pas au monde du travail des lendemains qui chantent. Le bilan désastreux de l’année qui s’achève se solde par la destruction nette de près de 380 000 emplois. Les pressions actionnariales pour obtenir le maximum de profit dans le délai le plus court possible, au détriment des investissements en fort recul cette année , les destructions d’emplois industriels vont se poursuivre. Il n’est pas besoin d’être grand clerc pour le prévoir…

 
[Lire la suite]


Publié dans ECONOMIE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

12345...15
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy