• Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

« Les enseignants comprendront…, les autres compatissez ! ! !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 novembre 2010

Je comprends… et je compatis ! (Nelly)

Courriel de Didier :

Et on se demande pourquoi il y a autant de dépressions chez les profs, ça avait commencé il y a très longtemps, alors comment peut on s’en sortir avec un tel bagage …..

Les enseignants comprendront…, les autres compatissez !!!

En voyant la foule de gens, Jésus alla sur la montagne. Et lorsqu’il fut assis, les douze vinrent à lui. Il leva les yeux sur ses disciples et  dit :

 » Bienheureux les pauvres en esprit car le royaume des cieux leur appartient. Bienheureux ceux qui souffrent car ils seront consolés.
Bienheureux les doux car ils possèderont la terre… « 

 Quand Jésus eut terminé, Simon-Pierre dit : «  Il fallait écrire ? « 

Puis André demanda : «  Est-ce qu’on doit apprendre tout ça ?  »

Et Jacques :  » Il faut le savoir par coeur ?  »

Philippe ajouta : «  C’est trop dur. «  

Jean dit : «  J’ai pas de feuille !  »

Et Thomas ajouta : «  Moi, j’ai plus d’encre dans mon stylo !  »

Inquiet, Barthélemy demanda : «  Y aura interro ?  »

Et Marc interrogea : «  Comment ça s’écrit « bienheureux » ?  »

Matthieu se leva et quitta la montagne sans attendre et disant : «  Je peux aller aux toilettes ?  »

Simon précisa : «  Ça va sonner.  »

Et Judas dit enfin :   » Vous avez dit quoi après pauvres ?  »

Alors, un Grand Prêtre du Temple s’approcha de Jésus et dit :

 » Quelle était ta problématique de départ ?

- Quels étaient tes objectifs transversaux ?

- A quelle compétence faisais-tu appel ?

- Pourquoi ne pas avoir mis les apôtres en activité de groupe ?  - Pourquoi cette pédagogie frontale ? Était-elle la plus appropriée ?  »

Alors, Jésus s’assit et pleura.

 

Publié dans Education nationale, Humour | Pas de Commentaire »

Lundi, les Restos du Cœur ont lancé leur 26e campagne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 novembre 2010

Source :  Lundi, les Restos du Cœur ont lancé leur 26e campagne dans PRECARITE humanitefr le 29 Novembre 2010

1exclusionsolidaritepauvretesocialrestosducoeur128.jpg

 

Plus de 25 ans après l’idée lancée par l’humoriste Coluche, les Restos du coeur disent avoir de plus en plus de bouches à nourrir pour leur 26e campagne d’hiver, complétant une présence tout au long de l’année.

 

Prévue au départ pour durer un an, l’initiative de Coluche en faveur des plus démunis s’est avérée indispensable dans un monde où persiste et, parfois, s’aggrave la précarité. En 2009-2010, les Restos du coeur, dont la campagne d’hiver a débuté ce lundi, ont accueilli 830.000 personnes – soit une hausse de 20% en deux ans – et distribué 103 millions de repas. Cette aide s’ajoute à celle d’autres associations, comme la Banque alimentaire qui a organisé une collecte nationale ce week-end dans les supermarchés. Près de 12.000 tonnes de denrées, soit 24 millions de repas, ont été collectées à cette occasion, une hausse de 7 à 8% par rapport à 2009. Les Restos du coeur, qui disposent aujourd’hui de 58.000 bénévoles, contre 4.500 à leurs débuts, maillent tout le territoire.

Pour la campagne 2010-2011, ils insistent sur « la nécessité absolue » de « sauver l’aide européenne, menacée, selon eux, dans la perspective de la réforme de la Politique agricole commune (PAC) pour 2013. Depuis 1987, le Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD) reste le « seul élément de la politique sociale sur notre continent en offrant une aide aux 80 millions d’Européens vivant en dessous du seuil de pauvreté », disent-ils dans un communiqué. L’association redoute également une éventuelle réduction de l’aide complémentaire du gouvernement français alors que s’installe la crise économique, parallèlement à une remontée des cours des matières premières.

L’objet des Restos du coeur n’est pas seulement de distribuer des repas mais aussi de favoriser le retour à l’emploi. Ainsi, 93 chantiers d’insertion (ACI) de l’association construisent des parcours de retour dans la vie active de 1.350 personnes en contrats aidés.

Cette année, les associations caritatives soulignent que la solitude et l’exclusion tuent autant que la pauvreté. On estime à 100.000 le nombre de personnes sans domicile fixe en France. Selon le collectif Morts dans la rue, 270 d’entre eux sont décédés depuis le début de cette année.

Sur le même thème :

 dans SOCIETE

 

Les chiffres Restos en 2009-2010  (Source : restosducoeur.org)

103 millions de repas équilibrés distribués.
830 000 personnes accueillies.
30 000 bébés de moins de 12 mois aidés.
58 000 bénévoles.
2 056 centres et antennes.
70 Restos Bébés du Coeur.
13 000 sans-abris aidés chaque semaine par 98 camions, points repas chauds ou maraudes.
93 Ateliers et Chantiers d’Insertion.
1 350 personnes en insertion professionnelle.

Publié dans PRECARITE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Un homme est mort après avoir reçu deux décharges de Taser

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 novembre 2010

Les faits sur : humanite.fr/

Un homme est mort après avoir reçu deux décharges de Taser dans Police rapport_taser_RAIDHsmall

 

Site national du PCF – 30 novembre 2010

Drame de Colombes

Le Gouvernement doit reconnaître la dangerosité du Taser

 

 dans SOCIETE

Nous apprenons ce matin avec colère et tristesse qu’un homme est décédé la nuit dernière à Colombes après avoir reçu deux décharges de Taser.

Nous dénonçons depuis trop longtemps la dangerosité de cette arme à impulsion électrique dont les risques sont connus. Il est scandaleux que cette arme, vendue comme « pistolet antibavures par excellence » ou encore à « létalité réduite » se trouve une nouvelle fois au cœur de la polémique.

Une enquête est ouverte. En tout état de cause, nous n’attendrons pas ses conclusions pour demander dès maintenant que la dangerosité de cette arme soit, enfin, officiellement reconnue et son usage remis en cause. Il faut un moratoire immédiat sur l’utilisation du Taser conformément aux recommandations du Comité contre la torture des Nations Unies.

Ian Brossat, responsable national à la sécurité au PCF – Isabelle Lorand, réseau droits et libertés du PCF

 

D’autres réactions :

Source : humanitefr le 30 Novembre 2010

Jean-Michel Baylet, président du PRG, sénateur du Tarn-et-Garonne : « Les radicaux de gauche réclament une nouvelle fois la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur le Taser ». Jean-Michel Baylet avait déjà demandé la création d’une telle commission d’enquête en octobre 2008, rappelle-t-il. « A ce moment-là les représentants de Taser exerçaient systématiquement des pressions judiciaires sur celles et ceux qui pointaient la dangerosité de ces armes »

Julien Dray, député PS de l’Essonne, vice-président du conseil régional d’Ile-de-France : « Cet événement et d’autres dans l’actualité récente ont montré que ces équipements – taser, flashball – peuvent causer au minimum des dégâts irréparables aux personnes qui en sont la cible, alors qu’ils étaient censés offrir une alternative à l’usage d’armes à feu. Les conditions de leur emploi doivent être réexaminées, et l’usage du taser suspendu tant que toute la lumière n’aura pas été faite sur ses effets réels sur la santé »

Philippe Sarre, le maire PS de Colombes, a recommandé la prudence, affirmant que rien ne permettait actuellement   »de tirer des conclusions sur la responsabilité des forces de police, ni même sur le lien avec l’utilisation du Taser. »

 

Source : www.raidh.org – 30 novembre 2010

URGENT : Premier mort par Taser en France ?

Extrait :

RAIDH, qui mène campagne en faveur d’une régulation des conditions d’usage et de dotation de cette arme qui adresse une décharge de 50 000 volts, ne peut que regretter la surdité des pouvoirs publics face à nos multiples alertes quant aux dangers du Taser X26 dont sont équipés plus de 4000 policiers et gendarmes en France.

Dans l’attente des résultats de l’autopsie pratiquée sur la victime, RAIDH demande que toute la lumière soit faite quant aux modalités d’utilisation de l’arme envers la personne décédée et des réponses immédiates s’agissant des questions suivantes :

  • Pourquoi a-t-elle été utilisée à deux reprises ?
  • Les policiers étaient-ils en situation de légitime défense au moment de l’usage du Taser ?
  • La vidéo censée se déclencher en cas de tir à distance a-t-elle été visionnée et sera-t-elle rendue publique ?

RAIDH saisit cette occasion malheureuse mais inéluctable pour rappeler la nécessité d’initier un moratoire immédiat de cette arme de torture susceptible de donner la mort conformément aux recommandations du Comité contre la torture des Nations Unies.

Rappel : le Conseil d’État interdisait récemment la dotation du Taser X26 aux policiers municipaux, une interdiction récemment levée par le décret et l’arrêté initiés par les services du Ministère de l’Intérieur en dépit des réserves de la plus haute juridiction administrative française.

RAIDH a, depuis, de nouveau saisi le Conseil d’État s’agissant de la dotation des policiers municipaux et la Cour européenne des droits de l’Homme s’agissant de la dotation des policiers nationaux.

En savoir plus : Faits et chiffres sur le Taser :

Taser_faits_et_chiffres


 



Publié dans Police, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Le procès des « 12 de Mulhouse » reporté au 10 février 2011

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 novembre 2010

Voir les photos de la manifestation sur : L’Alsace.fr/

« Des sanctions contre Israël, pas contre nous »

Les militants de Boycott 68 participent à la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), « une sanction de la politique israélienne pour faire cesser la colonisation des territoires palestiniens, lever le blocus de Gaza et défendre les droits d’un peuple qui vit sous l’occupation »

+ d’infos sur la campagne BDS sur : europalestine.com/

 

 

Source : CAPJO-EuroPalestine

Action BDS en Belgique, en soutien aux inculpés de Mulhouse (Vidéo) ! 

La réputation de Carrefour, complice des crimes de guerre israéliens, dépasse largement le cadre de la France. Action de nos amis belges à Bruxelles hier : voir la vidéo !

Image de prévisualisation YouTube

 

Soutien actif de Mrg Gaillot aux 12 de Mulhouse (Vidéo) 
Interview de Mgr Jacques gaillot avant son départ pour soutenir les 12 prévenus BDS de Mulhouse
http://www.dailymotion.com/video/xftcm3

Jacques Gaillot et la Palestine
envoyé par gerardw. – L’info video en direct.

CAPJPO-EuroPalestine

 

Publié dans GAZA - PALESTINE, Justice, Solidarite | Pas de Commentaire »

« Gaza 2010″ : des photos dures comme l’opération « Plomb durci » qui fit 1 400 victimes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 novembre 2010

le 27 Novembre 2010 – Magali Jauffret

 

Ces survivants palestiniens qu’on voudrait nous cacher

expo_gaza_jeune_fille_amputee dans GAZA - PALESTINE

Le musée d’Art moderne de la Ville de Paris expose les clichés perturbants de Kaï Wiedenhöfer, premier lauréat du prix Carmignac Gestion du photojournalisme.

Il n’y a pas que l’exposition Larry Clark qui fait scandale, ces temps-ci, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris. Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) se dit « indigné » par « Gaza 2010 », sidérant inventaire des effets de la guerre sur les Palestiniens, dressé par le Berlinois de quarante-quatre ans, Kaï Wiedenhöfer.

Jamila al-Habash, 16 ans, touchée par un missile tandis qu’elle jouait sur le toit de sa maison. Gaza City, février 2010

© Kai Wiedenhöfer / Fondation d’entreprise Carmignac Gestion 

Cette œuvre, qui s’est vu attribuer une bourse par un jury professionnel que présidait William Klein, dont la Fondation Carmignac Gestion était le mécène, est considérée par le Crif comme « une œuvre de propagande contre Israël ». Dimanche, une manifestation a tenté de pénétrer dans le musée pour porter atteinte à l’exposition et la faire fermer. En vain.

Qu’y a-t-il donc de si scandaleux pour Israël sur les cimaises du musée d’Art moderne ?

Des faits, rien que des faits. De l’information brute, dépouillée, sans pathos ou sensationnel. La confrontation la plus simple, la plus directe, yeux dans les yeux, avec quelques-unes des 1 400 victimes de l’attaque israélienne « Plomb durci ». Dans une bande de Gaza déclarée par Israël « entité hostile », dévastée comme l’épicentre d’un tremblement de terre et sur le point d’être déblayée par le programme des Nations unies pour le développement, le photographe a pris des vues très frontales de jeunes gens aux corps suppliciés par la mutilation, l’amputation, réduits à l’état de moignons, de chairs brûlées au phosphore, de membres vidés de muscles, de crânes cabossés, d’orbites vides.

Crime contre l’Humanité

Ces crimes de guerre sont d’autant plus incarnés que son enquête lui a permis de rédiger des légendes qui sont des comptes rendus factuels : Mahmoud Zorba, dix-huit ans, ouvrier de tunnel. Le 5 janvier, à 21 heures, il a été touché par un missile. Trois personnes ont été tuées, trois autres blessées. Mahmoud a perdu la partie 
inférieure de sa jambe, un doigt et la vue. Le 4 janvier, à 15 heures, Jamila Al-Habash, lycéenne de seize ans, a été touchée par un missile alors qu’elle jouait sur le toit de sa maison. Sa sœur et un cousin ont été tués, un cousin a perdu une jambe. Malgré des opérations en Arabie saoudite et en Slovénie, Jamila n’a plus de jambes…

Il a fallu vingt ans à Kaï Wiedenhöfer pour, à la manière d’un Gilles Peress ou d’un Eugene Richards, apprivoiser ce territoire, en apprendre la langue, mettre en confiance ses habitants, restituer la sérénité d’un regard doux et produire, en prenant le temps, des images documentaires en couleur très dérangeantes.

Édouard Carmignac, fondateur de ce prix, déclare notamment : « Le thème de Gaza a été retenu en partant du constat qu’il est inacceptable de voir les victimes de l’une des plus terribles tragédies du siècle rester pratiquement oubliées et abandonnées de tous. Vu d’Europe, ce n’est pas parce que la réalité effroyable des camps de concentration nazis a vu le jour sur le sol de notre continent que l’on peut accepter aujourd’hui la réalité de ce qui est devenu, en soixante ans, avec la radicalisation du conflit israélo-palestinien, un véritable camp d’internement des Palestiniens aux portes d’Israël. Il ne s’agit pas ici de prendre parti pour un camp ou un autre, mais de montrer la réalité nue, dans toute son atrocité, et de contribuer ainsi, non seulement au devoir de témoignage du photojournaliste qu’est Kaï Wiedenhöfer, mais aussi à la prise de conscience des citoyens que nous sommes tous. Ces photos choqueront sans doute, et c’est aussi leur rôle pour contribuer à faire émerger la vérité. »

« Gaza 2010 », musée d’Art moderne de la Ville de Paris, 11, avenue 
du Président-Wilson, Paris 16e. Jusqu’au 5 décembre. Entrée libre.

Catalogue The Book of Destruction, Steidl Publishers/Fondation Carmignac Gestion, 152 pages.

pdf dans Photographie kaiwiedenhofer.pdf

Publié dans Culture, GAZA - PALESTINE, Photographie | Pas de Commentaire »

Au Chili, le décès de Sergio Valech

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 novembre 2010

Au Chili, le décès de Sergio Valech  dans Amerique latine 29 novembre 2010 – Lucile Gimberg

sergiovalech.jpg

 Au Chili, le décès de Sergio Valech

 

Symbole de la lutte pour les droits de l’homme, cet évêque avait dit non à Pinochet.

Santiago du Chili,correspondance.

«Valech amigo, el pueblo está contigo.»(1)

Vendredi, sur le parvis de la cathédrale de Santiago du Chili, de nombreux anonymes sont venus saluer Mgr Sergio Valech, mort à quatre-vingt-trois ans d’un cancer du poumon. Évêque émérite de l’archevêché de Santiago, l’ecclésiastique, né en 1927, était l’une des principales figures de la lutte pour les droits de l’homme sous la dictature d’Augusto Pinochet (1973-1990). Deux jours de deuil national ont été déclarés en son hommage. De 1987 à 1992, Sergio Valech dirige le vicariat de la solidarité, organisme créé aux heures les plus sombres de l’histoire chilienne pour venir en aide aux victimes du régime militaire. Quelques années plus tard, il est nommé par le président Ricardo Lagos (Parti socialiste) à la tête de la commission sur la prison politique et la torture – aujourd’hui connue comme la Commission Valech. En 2004, l’organisme rend publics ses résultats : il a identifié 28 000 victimes de torture et d’emprisonnement politiques sous Pinochet. Ces familles pourront désormais bénéficier d’indemnités de réparation. Vendredi, le président Lagos a salué « un homme qui a été capable de dire non et de faire face à la dictature, avec dignité et autorité ». Il a aussi reconnu le rôle « fondamental » joué par l’évêque au retour de la démocratie, « pour que nous osions regarder ce qui nous était arrivé ». Dans son homélie en hommage au défunt, le cardinal Mgr Francisco Javier Errázuriz a, lui, célébré un homme simple, qui préférait travailler dans la discrétion et a œuvré pour la réconciliation « avec la même ténacité ». Au Chili, la dictature d’Augusto Pinochet a officiellement fait 3 000 morts et disparus. Beaucoup plus, selon les associations de proches des victimes.

(1) « Ami Valech, le peuple est avec toi. »

Publié dans Amerique latine, Chili | Pas de Commentaire »

Le dernier pastiche de « cui cui fit l’oiseau »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 novembre 2010

 

Source : Les divagations NRV de cui cui fit l’oiseau22 novembre 2010

Quand le camarade Dominique de Villepin vire sa cuti…

Humour et désastre.

Ce pastiche est à consommer accompagné  d’un verre de « Cuba libre ».

 

Pour asseoir sa nouvelle image de 

révolutionnaire irréductible, Monsieur

Dominique de Villepin commande un 

treillis castriste chez Dior ® ainsi

qu’une barbe postiche en véritables 

poils de talibans parsemés d’émeraudes

de chez Chaumet ©.

Photo choisies par Étienne Courgeotte, rédacteur en Chef.
Une interview d’Yvon Roufiole de la section Dassault n°1 

Y R : Bonjour Monsieur de Villepin, je souhaiterai savoir…
DDV  : Je vous arrête tout de suite appelez moi simplement camarade ou citoyen et tutoie moi, citoyen Roufiole.

 

Y R : Mais je n’ai pas l’habitude, camarade, dans mon milieu on vouvoie sa femme et ses enfants. Et puis si Monsieur Serge [ Dassault ] voyait ça… Je n’ose imaginer sa réaction , camarade Villepin !

DDV : Très bien, tu as enlevé la particule : tu as bien fait car je n’ai jamais été un aristocrate, ma particule est superfétatoire. Mes origines sont populaires, je suis issu de la plèbe, et j’en suis fier, camarade du Jivaro.

Y R :  Comment se fait-il camarade, que du jour au lendemain, tu sois passé de la personnalité du grand bourgeois flamboyant et hautain à la posture du révolutionnaire épris de justice et de liberté pour le peuple ?
DDV : Citoyen Roufiole, j’ai décidé de prendre le maquis. Du haut de mon modeste Hôtel particulier du 17ème arrondissement de Paris, tel le Général de Gaulle dans sa tour de Londres, j’ai choisi de résister au Pétainisme transcendantal dont parle si bien le camarade Alain Badiou !

[Lire la suite sur : cuicuifitloiseau.blogspot.com/]

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Crise européenne : signez l’appel de l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 novembre 2010

Accueil 29 novembre 2010

versailles6.jpg

Après la Grèce, l’Irlande se voit prescrire une cure de super d’austérité, qui va aggraver la pauvreté et augmenter le chômage. Le Portugal, l’Espagne, puis l’Italie et la France sont menacés. Ce n’est pas aux salariés de payer les conséquences d’une crise provoquée par une politique ultralibérale qui a été présentée longtemps comme le seul modèle à appliquer. Signez notre pétition en ligne !

L’avenir de l’Europe est l’affaire des peuples européens

L’Humanité lance cet Appel, que vous pouvez signer en vous rendant ici 

« L’avenir de l’Europe doit devenir l’affaire des peuples européens et non des spéculateurs. L’Union européenne est aujourd’hui minée par les attaques des marchés financiers, de connivence avec le FMI et les institutions européennes. Après la Grèce, l’Irlande se voit prescrire une cure de super d’austérité,  qui va aggraver la pauvreté et augmenter le chômage. Le Portugal, l’Espagne,  puis l’Italie et la France sont menacés. Nul n’est à l’abri de  cette thérapie de choc qui, faute d’être stoppée, ruine l’idée européenne elle-même.

Ce n’est pas aux salariés de payer les conséquences d’une crise provoquée par une politique ultralibérale qui a été présentée longtemps comme le seul modèle à appliquer dans  toute l’Union européenne. La solidarité entre les peuples européens à la merci des agences de notation doit s’exprimer avec force.

Dans l’immédiat,

  • Il est indispensable de créer un fonds de développement humain social et environnemental financé par la Banque centrale européenne qui impulsera  la création d’emplois, le développement des services publics, la réduction des inégalités de développement au sein de l’UE, l’éducation l’innovation environnementale. La Banque centrale européenne doit pouvoir aider les Etats en difficulté en leur permettant d’emprunter par création monétaire et par des refinancements à des taux quasi nuls pour lancer des projets utiles et créateurs d’emplois.

  • Une taxation des mouvements de  capitaux, réclamée régulièrement par le Parlement européen, permettrait de doubler le budget de l’Union européenne et commencerait à limiter la spéculation qui étouffe l’Europe.

L’Union européenne ne sortira de la crise que si elle s’affranchit de la pression des marchés financiers et si elle s’attèle à la construction d’une Europe sociale, solidaire et démocratique telle que le réclame la Confédération européenne des syndicats.

Pour signer cet appel rendez-vous ici

 

Publié dans EUROPE, PETITION, Union europeenne | Pas de Commentaire »

POUR UN PROGRAMME POPULAIRE ET PARTAGÉ : Rencontre nationale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 novembre 2010

POUR UN PROGRAMME POPULAIRE ET PARTAGÉ : Rencontre nationale dans Democratie

Site national du PCF

 

fondplayer1.png

 

LES RENCONTRES DU PROJET

 

Restitution de la journée du 28 novembre

 

Christiane Marty, membre du Conseil scientifique d’Attac

http://www.dailymotion.com/video/xftts7

 

Roland Gori, psychanalyste, l’un des initiateurs de « L’appel des appels »

http://www.dailymotion.com/video/xfttse

 

Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF
http://www.dailymotion.com/video/xfttsj

 

Voir la synthèse des travaux réalisés dimanche matin dans « les ruches » :  http://www.pcf.fr/spip.php?article5245

 

 Ces rencontres organisées par le PCF sont un événement important dans la vie politique de notre pays. Suivies sur Internet par plus de 5 000 personnes, elles ont été de l’avis des participants très enrichissantes, notamment par l’apport de personnes extérieures qui ont apporté leurs savoirs et leurs expériences : « … quelque chose de très intéressant, c’est l’apport de personnes qui ne sont marxistes, pas communistes et qui nous expliquent leur vision du monde ; ça nous rapproche de gens qu’on pense éloignés de nous et ça nous fait évoluer. Ils nous apportent une expérience qui répond à un besoin d’ancrage local… » (extrait de l’un des rapports)

Très intéressantes également en ce sens qu’elles ne visaient pas à élaborer un programme tout fait à  présenter comme étant la Solution, la seule, la vraie, mais au contraire à mettre en commun tous les savoirs – des experts, des militants politiques, des militants associatifs – pour enclencher une dynamique permettant à chacun d’approfondir sa réflexion et, donc, de construire de la politique.

Il s’agit donc maintenant de poursuivre ce dialogue au plan local. C’est un travail passionnant mais sans doute difficile qui attend tous les présents à ces rencontres car les premiers à convaincre seront parfois leurs camarades.  Il s’agira pour  ceux-ci, comme pour tous les citoyens, de se réapproprier le pouvoir de juger, d’analyser, de décider, de ne plus s’en remettre aux camarades « experts » de la politique.

L’enjeu est de taille car il s’agit désormais d’être capable de créer les conditions de la reconquête des pouvoirs et de la politique par le peuple. L’enjeu étant, comme l’a dit Christiane Marty, de réussir à « passer de l’indignation contre tout ce dont on ne veut plus à un enthousiasme pour un nouveau projet, quelque chose qui donne envie, qui mobilise. »

 

 

Publié dans Democratie, IDEES - DEBATS - PHILO, PCF, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Serons-nous tous un jour, comme cette vieille dame, obligés de travailler jusqu’à la fin de notre vie ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 novembre 2010

Courriel reçu le 28 novembre 2010 

Point de vue

Dignité

Tahar Ben Jelloun

Une vieille dame d’au moins 80 ans est derrière le comptoir d’un grand magasin à New York, ses mains tremblent un peu, peut-être souffre-t-elle d’un début de Parkinson, elle tient la caisse. Je la regarde, pensant que c’est une cliente qui s’était trompée de côté. Non, elle est vraiment caissière, une étiquette avec son nom l’atteste. Elle s’appelle Ellen. Avec lenteur, elle déchiffre le code-barres de la marchandise, enlève les étiquettes puis a du mal avec les antivols, prend ma carte bancaire, la glisse dans la machine, me demande de signer, met les affaires dans un sac qu’elle agrafe péniblement, me le tend et me remercie en disant d’une voix à peine audible,« Next » (« au suivant »).

Je suis resté un moment en retrait, interloqué et choqué, face à cette dame qui travaille plus de quarante heures par semaine. On a envie de lui demander de rentrer chez elle se reposer, mais on sait que si elle travaille encore c’est parce qu’elle en a besoin, qu’aucune retraite ne lui est versée. Elle ne fait pas ça par plaisir, d’autant plus que c’est un dimanche.

Vue d’Amérique, la France qui se bat pour un système de retraites juste et équitable apparaît comme une anomalie. Le New York Times du 23 octobre titre sur toute une page « Au moment où les Français font sauter les digues, les Britanniques gardent leur calme et vont de l’avant » ! L’article est illustré par une photo datant de 1979, au moment où Londres était en grève. Cet amalgame veut simplement dire : on ne comprend pas ce qui se passe en France. On aurait aimé leur répondre : qui supporterait de voir sa mère ou grand-mère travailler jusqu’à la mort ? Ce que la France est en train de sauver, c’est une qualité de vie, une autre vision du monde, une humanisation des rapports marchands.

Par ailleurs, on ne comprend pas pourquoi le gouvernement est si psychorigide face aux millions de citoyens qui sont plusieurs fois descendus dans les rues pour réclamer plus de justice. Est-ce si indigne de s’asseoir autour d’une table et de se parler ? Pourquoi la France s’installe facilement dans le conflit et le rapport de force ? A quoi est dû cet entêtement ? De quelle fierté est-il le nom ? Cela rappelle le cas de ces vieux couples qui ne s’entendent plus et qui ne communiquent que par des éclats de voix.

L’image de cette vieille dame m’a obsédé durant quelques jours. C’est l’image d’une société où l’individu est mis en avant, parfois avec arrogance, où l’argent est étalé sans honte, sans pudeur, où un travailleur peut être renvoyé à n’importe quel moment et sous n’importe quel prétexte, où la retraite dépend d’une assurance privée que tout le monde ne peut pas se permettre de souscrire. Certes, l’Amérique a de quoi fasciner, mais son système social est inadmissible. Le capitalisme sauvage domine partout. Les librairies ne mettent en avant que des livres destinés à devenir des best-sellers. On mène une lutte fanatique contre le tabac et on permet aux enfants d’avaler n’importe quoi au point de devenir obèse avant leur majorité ; la précarité est dans l’air, elle menace quiconque n’a pas su exploiter sa chance. C’est une autre manière de vivre et de mourir. Est-ce ainsi qu’on aimerait que les Français vivent ?

Ce qui est étrange, c’est que personne ne semble comprendre le combat des Français de ces dernières semaines. J’ai entendu des réflexions du genre : « Ce sont des enfants gâtés ! » ; « ils ne sont jamais contents ! » ; « ils veulent toujours plus ! » ; « déjà qu’ils ne travaillent que 35 heures et ils protestent ! » Décidément, plus que jamais, la France apparaît comme une exception culturelle dans ce monde de brutalité et d’égoïsme exacerbé.

Mais la France de Nicolas Sarkozy, et même de ses prédécesseurs, ne réalise pas sa chance. Alors elle brade ses valeurs et se retire de la scène culturelle du monde. C’est de l’Afghanistan qu’elle devrait vite se retirer, rapatrier ses soldats promis à une débâcle certaine (à présent que c’est Ben Laden qui l’exige, les 3 750 soldats français ne rentreront pas de sitôt). Non, la France officielle ne cesse de réduire le budget de ses instituts culturels dans le monde. Elle abîme son image, réalise quelques économies (il en faut pour payer la présence en Afghanistan), mais elle fait fausse route, elle fait une grave erreur. C’est avec la culture, avec ses productions littéraires, théâtrales, musicales, picturales, cinématographiques, avec ses valeurs humanistes, son héritage des Lumières qu’elle assurera une belle présence, laquelle lui faciliterait des réalisations économiques importantes. Le pari sur la culture est le seul qui vaille. Or, le ministère des affaires étrangères fait des économies ridicules tout en continuant à espérer que la voix de la France sera entendue et respectée. Calcul de petit épicier sans envergure, sans vision à long terme.

J’ai rencontré des intellectuels américains qui se souviennent avec nostalgie de l’époque où la France était célébrée dans les universités à travers des visiteurs comme Michel Foucault, Jacques DerridaAlain Robbe-GrilletMohammed Arkoun et d’autres. Aujourd’hui, ils se demandent ce qui se passe en France, pourquoi sa voix n’est plus entendue.

Je reviens à la vieille dame américaine. Je revois son expression fatiguée, ses bras frêles, sa voix faible. En France, elle serait dans une maison pour personnes âgées. Peut-être serait-elle entourée de ses enfants et petits-enfants, peut-être serait-elle triste d’avoir été mise à l’écart dans un hospice, mais elle ne serait pas caissière dans un magasin de fringues. Piètre consolation. Car si le système des retraites n’est pas réformé en se basant sur les propositions des syndicats et des partis qui défilent dans les rues, nous serons tous un jour cette vieille dame devant travailler jusqu’au dernier jour de sa misérable vie.

 

 

Écrivain et poète, Tahar Ben Jelloun est membre de l’Académie Goncourt depuis 2008. Il a reçu le prix Goncourt pour « La Nuit sacrée » (Points Seuil) en 1987. Derniers livres parus, « Jean Genet, menteur sublime » et « Beckett et Genet, un thé à Tanger » (Gallimard).

 

******************************************

 

[Le Monde a publié ce texte le 7 novembre 2010 mais on peut toujours le lire sur lemonde.fr/

URL de l’article : http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/11/06/dignite-par-tahar-ben-jelloun_1436434_3232.html

Cette publication a suscité de nombreux commentaires dont certains soulèvent le coeur. En effet comment ne pas être révolté quand on lit que si cette vieille dame travaille, c’est sans doute parce qu’elle s’ennuie ! Ces commentaires, dans le droit fil de l’idéologie sarkozyste, montrent à quel point il est nécessaire de rester mobiliser pour défendre les acquis sociaux du Conseil national de la Résistance.

Nelly ]

 

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, RETRAITES, SOCIETE | Pas de Commentaire »

12345...14
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy