L’état du mal-logement en France en 2017 (rapport de la fondation Abbé Pierre)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 janvier 2017

Humanite.fr

La Fondation Abbé Pierre partage tout un programme

pour en finir avec le mal-logement

 

Laurence Mauriaucourt – Mardi 31 Janvier 2017
Capture.PNGmalogement
  Cliquer sur l’image pour lire.

Publié dans France, Logement, PRECARITE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Le Grand Blond avec une chaussure noire apporte son soutien aux mal-logés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 septembre 2015

 

Quand Pierre Richard rend visite aux mal-logés

 

CapturePierreRichard

 

  Le célèbre acteur est venu apporter son soutien

  aux expulsés et expulsables installés

  place de la République, à Paris, à l’initiative du DAL.

  Il a dénoncé un pays « sous-développé moralement ».

  « Je ne suis pas venu pour tenir un discours politique,

  mais un discours de l’humaniste que j’essaie d’être. »

 

 

Un grand blond sur la place de la République. Lundi soir, les militants parisiens de Droit au logement (DAL) ont reçu

une petite visite de Pierre Richard. Lors d’une précédente action, l’acteur avait échangé son numéro de téléphone

avec Jean-Baptiste Eyraud, le président de l’association, et promis de venir s’il lui demandait. Il a tenu parole.

« La France est sous-développée moralement », a souligné Pierre Richard en arrivant sur le campement de fortune

installé dans la capitale depuis le 31 juillet. Près d’une centaine de personnes dorment ici en attendant un relogement.

Exposés aux yeux de tous sur la place de la République, expulsés et expulsables cohabitent avec la ferme intention

de faire respecter leurs droits. « Tout le monde a le droit à un logement, a souligné le comédien. Voir tous ces gens

dehors sans solution, c’est terrifiant. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

CapturePierreRichard1Cliquer sur l’image pour voir la vidéo

 

  Pierre Richard lisant Jean Rolin en janvier 2012,

  au Théâtre du Rond-Point

Publié dans France, Logement, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Fin de la trêve hivernale : la Fondation Abbé Pierre dénonce la passivité de l’État

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mars 2015

 

Fin de la trêve hivernale :

la Fondation Abbé Pierre dénonce la passivité de l’État

 

Captureexpulsion

 

  Le 1er avril au matin reprendra le drame des expulsions locatives.

  Mais qui s’en soucie ?

  Depuis plusieurs années, la Fondation Abbé Pierre dénonce

  sans relâche l’augmentation alarmante des procédures

  d’expulsion.

 

 

Les chiffres nationaux sont effrayants : près de 162 000 assignations et 126 000 décisions de justice

prononçant l’expulsion en 2013, 12 760 expulsions par la force publique en 2011 (le ministère de l’Intérieur

ne diffuse plus de résultats fiables depuis), et sans doute des dizaines de milliers de familles qui anticipent

leur expulsion en partant d’elles-mêmes chaque année. Sur le terrain, même si certains départements

ont réussi à limiter le nombre de procédures entre 2012 et 2013, de nombreux autres affichent

une tendance alarmante, avec des hausses allant de +9 à +24% dans le Var, la Seine-Saint-Denis, l’Isère,

le Finistère ou le Pas-de-Calais.

Face à ces scandales quotidiens, que fait la puissance publique ?

Comme le démontre un récent rapport d’évaluation, la politique nationale de prévention

des expulsions reste globalement lacunaire et incohérente. Les préfets ne jouent pas toujours

leur rôle, la dynamique locale est inégale, et les moyens très insuffisants.

L’accompagnement des ménages dans leurs démarches juridico-administratives est également un facteur

déterminant. C’est pourquoi la Fondation Abbé Pierre soutient son développement depuis plus de 15 ans,

grâce à sa permanence parisienne d’accès au droit et aux nombreuses actions associatives soutenues

sur l’ensemble du territoire.

Depuis 2009, la plateforme téléphonique « Allô Prévention Expulsion » a permis d’orienter

vers ces permanences plus de 9 200 ménages informés et conseillés, dont 1 400 en 2014.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

Publié dans France, Logement, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Éric, 49 ans, mort à la rue un soir de novembre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mars 2015

Exclusion : Éric, 49 ans, mort à la rue un soir de novembre

Pierre Duquesne – l’Humanité – 17 mars 2015

Capturemortsdelarue

 

Capturemortsdelarue1

 

Au moins 480 personnes sont mortes à la rue en 2014,

dénonce le collectif des Morts de la rue qui leur rend

hommage aujourd’hui.

Parmi elles, Éric. Un sans-abri dont tous les riverains

ont partagé un peu la vie.

 

 

«Chateaubriand habita ici de 1826 à 1838 », explique une immense plaque en marbre, avenue Denfert-Rochereau,

à Paris. Sur le trottoir d’en face, une autre, bien plus petite, indique : « Éric Farvacque, 1965-2014 ».

Pas besoin d’une grande explication ni d’une longue épitaphe. Ici, personne n’a vu Chateaubriand. Mais Éric,

tout le monde le connaissait, dans ce coin paisible du 14e arrondissement. Catherine, sa voisine, se souvient

de sa première rencontre avec cet homme à la rue qui a planté sa tente au pied d’un peuplier, à deux pas

de son immeuble. Ce qu’elle remarqua d’abord, ce sont ses yeux, son visage et sa grande moustache.

« De beaux yeux bleus », répète cette avocate, et un tempérament un peu trop discret. « Ce n’est pas parce

que l’on vit sur la voie publique que l’on n’a pas de vie privée, assure Catherine. Éric tenait énormément à sa dignité. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, Logement, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Mal-logement : « Nous n’accepterons jamais le scandale » (PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 février 2015

 

Rapport Abbé Pierre : « Nous n’accepterons jamais le scandale »

(PCF)

 

triste-anniversaire-appel-abbe-1

  « Ce qu’il y a de scandaleux dans le scandale

  c’est qu’on s’y habitue » a écrit Simone de Beauvoir.

  Cette maxime prend toute sa résonance

  en ce jour de publication du rapport annuel

  de la Fondation Abbé Pierre.

  Chaque année l’association tire la sonnette d’alarme

  en dénonçant le caractère inquiétant et structurel

  de la crise du logement dans notre pays.

 

 

Chaque année elle avance des propositions qui sont aussitôt remisées au placard par les gouvernements

en place sous le poids des lobbys et des injonctions d’austérité. Pourtant les chiffres sont alarmants :

3,5 millions de mal-logés, 1,8 millions de personnes en attente d’un logement, multiplication

des bidonvilles.

Mal-logement, asphyxie des structures d’hébergement, explosion de la précarité… les maux sont connus,

les solutions aussi. Nous n’accepterons jamais le scandale. Il faut investir massivement dans le logement

social, revenir sur les milliards d’euros de niches fiscales qui nourrissent la spéculation immobilière,

rendre plus contraignante la loi SRU et aider les maires bâtisseurs. Encadrer les loyers et assurer

le financement des structures d’hébergement d’urgence. Il faut instaurer un service public du logement

et relancer la construction pour atteindre 500 000 logements nouveaux par an.

Cette ambition est tout à fait réalisable, elle est au cœur du projet politique que nous portons

pour le rassemblement à gauche.

 

Fondation Abbé Pierre.fr : 20e rapport sur l’état du mal-logement en France 2015

Publié dans France, Logement | Pas de Commentaire »

Projet du « Center Parcs » des Chambaran : subventions indécentes, destruction de l’environnement, précarité de l’emploi…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 décembre 2014

 

Nouvelle ZAD ?

Subventions indécentes, destruction de l’environnement,

précarité de l’emploi : un « Center Parcs » suscite la colère

 

par Sophie Chapelle 4 décembre 2014

centerparcisère

  En Isère, la construction d’un village

  touristique artificiel « Center Parcs »

  par le groupe Pierre et Vacances,

  en plein cœur d’une zone humide,

  suscite une opposition croissante.

  Malgré les avis négatifs des experts

  et les recours judiciaires, le défrichage

  de la forêt s’accélère sur fond de millions

d’euros d’aides publiques, de niche fiscale et de création d’emplois largement subventionnée.

Comme à Notre-Dame-des-Landes ou à Sivens, les opposants sont révoltés par le simulacre

de démocratie. Alors qu’une nouvelle « zone à défendre » vient de s’implanter pour freiner

le chantier, les élus socialistes se divisent.

Les pieds s’enfoncent dans la tourbe, les visages sont graves. Des tas de troncs de châtaigniers,

de bouleaux et d’aulnes jonchent à perte de vue le sol du plateau de Chambaran, une zone forestière

censée être préservée, située entre Grenoble et Lyon. Depuis le 20 octobre, quand les premiers bulldozers

ont fait leur entrée dans le bois des Avenières en Isère, plus de 40 hectares ont déjà été défrichés.

« Avec cette chaleur automnale, bon nombre de batraciens ne sont toujours pas en période

d’hibernation et se font broyer par les chenilles des machines », déplore Stéphane Peron, pilier de la lutte

contre le projet de Center Parcs des Chambaran. « Comment le groupe Pierre et Vacances peut-il parler

d’un chantier vert ? »

C’est là, sur ce plateau permettant d’apercevoir les contreforts du Vercors et de la Chartreuse,

que le numéro un européen du « tourisme de proximité » projette de construire 1021 cottages

sur 200 hectares. L’équivalent d’une ville moyenne posée… au beau milieu d’une zone humide !

[Lire la suite sur Basta !]

bandeaubasta

Une pétition contre le projet du Center Parcs des Chambaran est en ligne et a déjà été signée

par plus de 17 400 personnes : voir ici

Publié dans Basta!, Emplois, Environnement, France, Liberalisme, Logement, PS | Pas de Commentaire »

Encadrement des loyers : la bataille continue dans la rue

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 septembre 2014

 

Encadrement des loyers : la bataille continue dans la rue

 

encadrement_loyers

 

  Associations de locataires, mal-logés

  et mouvements sociaux marcheront

  jusqu’à l’hôtel de Matignon, mercredi,

  à 18 heures, pour réclamer une baisse

  des loyers et l’arrêt des aides aux spéculateurs.

 

« On lance la bataille pour la régulation des loyers ! » William Martinet, président de l’Unef, est l’une des nombreuses voix qui s’élèvent depuis ce week-end contre l’abandon de l’encadrement des loyers sur l’ensemble du territoire. 

Unef, ATTAC, CGT, FSU, Syndicat de la Magistrature, associations de locataires, comités de mal-logés…   Toutes ces organisations participeront à la Marche pour une politique sociale du logement qui partira, ce mercredi, à 18 heures, de la place du Palais Royal, à Paris, en direction de l’hôtel de Matignon. La baisse des loyers est évidemment le principal mot d’ordre de cette manifestation à l’appel de la Plateforme logement des mouvements sociaux*. Ce large collectif demande aussi  « l’arrêt des aides aux spéculateurs, aux promoteurs et aux rentiers  pendant que les locataires, les jeunes, les mal logés souffrent de la crise du logement et du logement cher ».

Les annonces de Manuel Valls sur la loi Alur constituent « un très mauvais signal pour les étudiants, explique William Martinet, le président de l’Unef. En cette période de rentrée, ils découvrent, plus qu’à n’importe quel moment de l’année, la précarité étudiante. Et elle est alimentée, en grande partie, par le logement, qui engloutit plus de la moitié de leur budget.» C’est un facteur d’inégalités sociales dans la jeunesse. « D’un côté, il y a les enfants de ceux qui possèdent un patrimoine, de l’autre, il y a 600 000 étudiants autonomes qui sont condamnés, faute de chambres étudiantes suffisantes, à dépenser des loyers excessivement chers dans le parc privé » Or, poursuit William Martinet, le gouvernement, loin de réduire les inégalités, va encore les aggraver « en multipliant par trois les défiscalisations pour les rares familles aisées qui achèteront un bien immobilier à leurs enfants ! »

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans France, Logement, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Aides au logement : communiqué de l’UNEF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2014

 

Aides au logement :

le gouvernement recule sous la pression des étudiants.

 

L’UNEF reste mobilisée pour protéger les jeunes

des économies budgétaires

 

CaptureUnef2   capture d’écran

  Geneviève Fioraso vient d’annoncer que le gouvernement

  ne touchera pas aux aides au logement dans le cadre du plan

  de 50 milliards de réduction des dépenses publiques.

  Cette annonce intervient après deux jours particulièrement

  anxiogènes pour les étudiants.

 

 

La décision de supprimer les APL pour les étudiants non-boursiers avait fuité dans la presse et les membres du gouvernement étaient incapables de démentir l’information. Il a fallu la mobilisation de l’UNEF sur les réseaux sociaux et la menace d’une mobilisation étudiante pour faire reculer le gouvernement.

Après les APL, où va tomber le couperet des 50 milliards ?

L’UNEF se félicite du recul du gouvernement sur les aides au logement, mais l’inquiétude reste forte sur les conséquences des 50 milliards d’économie pour les jeunes et les étudiants. La priorité jeunesse doit être un investissement pour l’avenir. Donner aux jeunes les moyens de réussir leurs études et de prendre leur autonomie est incompatible avec les économies budgétaires.

L’UNEF met en garde le gouvernement : il serait inacceptable que les engagements du Président de la République envers les jeunes soient remis en cause par les objectifs de réduction des dépenses publiques.

L’UNEF rappelle les deux principaux chantiers qui attendent le gouvernement à la rentrée :

  • Un investissement de 100 millions d’euros dans le système de bourses. Il a été promis par Geneviève Fioraso en juillet dernier mais sans confirmation depuis. Il doit permettre de continuer la montée en charge vers l’allocation d’autonomie jusqu’à la fin du quinquennat.
  • Une augmentation du budget des universités pour réformer les formations de premier cycle.  Les moyens supplémentaires doivent être utilisés par les universités pour améliorer la réussite des étudiants, également un engagement de Geneviève Fioraso.

L’UNEF suivra attentivement le conseil des ministres du 23 avril : si le gouvernement veut faire les poches des étudiants, ils n’hésiteront pas à se mobiliser une nouvelle fois ! 

 

Publié dans Austerite, France, Logement, SOCIETE, UNEF | Pas de Commentaire »

25 % des SDF travaillent

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 avril 2014

 

France : 25 % des SDF travaillent

 

Le Télégramme, 9 avril 2014 :

Une étude de l’Insee a révélé, hier, qu’un quart des sans-domicile adultes francophones (24 %) travaillent, même si, le plus souvent, ils occupent des emplois « très précaires ».

 

Au total, près des deux tiers (63 %) des sans-domicile fixe sont considérés comme actifs, avec 39 % au chômage ou en recherche d’emploi, selon le recensement effectué auprès des utilisateurs francophones des services d’hébergement et de distribution de repas, en janvier et février 2012, par l’Insee et l’Ined. Parmi les SDF en emploi, des disparités existent entre Français et étrangers, ces derniers occupant « un peu plus souvent un emploi régulier ou un « petit boulot » (27 %) que les Français (22 %) ». Seules 39 % de ces personnes en emploi ont un CDI, 24 % bénéficiant d’un CDD, 15 % d’un travail temporaire et 22 % travaillant sans aucun contrat.

[Lire la suite sur Solidarité ouvrière]

Le nombre de sans-abri a augmenté de 50 % depuis 2001 pour atteindre le chiffre de 141 500 personnes, dont 30 000 enfants début 2012.

 

Témoignage 

http://www.dailymotion.com/video/x1aix9l

sur dailymotion

par Europe1fr

 

Publié dans France, Logement, PRECARITE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Logement  : le juteux business des marchands de listes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2014

 

C’est un scandale!

Logement  : le juteux business des marchands de listes

 

Certaines font payer des centaines d’euros l’accès à des annonces de logement… gratuites.

Certaines sociétés font payer des centaines d’euros l’accès à des annonces de logement… gratuites.

 

 Extrait de l’enquête réalisée par Que Choisir 
baptisée :
Caméra cachée – Marchands de listes : le vrai scandale des faux agents immobiliers
*
Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

UFC-Que Choisir

 

Payer 250, 300 ou 400 euros pour obtenir une liste d’annonces immobilières… déjà publiées sur Internet ou dans les journaux. Tel est le business, ultra-rentable, de sociétés qui se font souvent passer pour des agences immobilières. L’une d’elles, Casa Immo, rebaptisée depuis Eden Immo, est en procès depuis jeudi à Paris, face à une cinquantaine de victimes qui ont porté plainte.

Eden Immo n’est pas la première dans ce cas. En octobre 2012, Ancéa était condamnée à 4 000 euros d’amende pour des faits similaires. À Paris, mais aussi dans toutes les grandes villes étudiantes, ces entreprises pullulent. Leur méthode : passer des annonces de logement, sur le Bon Coin par exemple, très difficiles à distinguer des autres. Le contact pris, elles invitent à « passer à l’agence », où l’on apprend qu’il faut s’acquitter d’une coquette somme pour obtenir les coordonnées du propriétaire, et de ceux d’autres appartements. Et souvent, l’appartement présenté initialement (bien situé, impeccable et peu cher) est déjà occupé.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans l'Humanité, Logement | Pas de Commentaire »

123456
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy