• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 12 juin 2012

Législatives à La Rochelle

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 juin 2012

 

Crises conjugales / Quand la jalousie s’invite dans la campagne !

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube.com

 

« Dans cette circonscription de Charente-Maritime, Ségolène Royal est l’unique candidate de la majorité présidentielle qui peut se prévaloir de mon soutien et de mon appui » (message de François Hollande en date du 11 juin 2012)

Ce mardi, quelques heures après que Ségolène Royal a annoncé, dans sa profession de foi, avoir reçu le soutien de François Hollande, Valérie Trierweiler, la compagne du président de la République, envoyait un message d’encouragement à son adversaire sur son compte Twitter :

« Courage à Olivier Falorni qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des rochelais depuis tant d’ années dans un engagement désintéressé. »

Tous ceux qui luttent pour leurs emplois dans cette circonscription espéraient sans doute mieux que ce genre d’intervention dans la campagne !

 

Législatives :

lutte fratricide entre Royal et Falorni à la Rochelle

 

Législatives à La Rochelle   dans Legislatives 2012 2012-06-11segolene-royal-larochelle-300x150En Charente-Maritime, Ségolène Royal est mise en ballotage

par un ex du parti, Olivier Falorni. Malgré les injonctions du PS

à retirer sa candidature, le candidat dissident s’apprête

à affronter la présidente de Poitou-Charentes dimanche prochain,

avec le soutien de l’UMP

 

« Il ne faut pas mélanger les voix de gauche et les voix sarkozystes », a clamé Ségolène Royal ce lundi matin, assurant que

le président de la république François Hollande soutenait sa candidature. En tête avec 32,03% des voix, la présidente

du Conseil régional de Poitou-Charente  doit affronter Olivier Falorni (28,91%), ex-candidat socialiste, qui a vu d’un si mauvais

œil le choix de son parti qu’il a préféré le quitter et maintenir sa candidature. La candidate UMP Sally Chadjaa, qui n’atteint pas

les 12,5% minimum des voix des inscrits, s’est inclinée.

Pour l’ex-candidate PS à la présidentielle de 2007, le scénario du second tour est une douche froide, alors qu’un sondage IFOP

datant du 4 juin dernier la plaçait largement en tête d’une triangulaire.

Appel à la loi républicaine

Dès l’annonce du scrutin, divers représentants du parti au pouvoir ont appelé le candidat dissident à se retirer afin de laisser

la voie libre à l’ex-candidate PS à la présidentielle de 2007, au nom de la « loi républicaine ».   »Ségolène Royal est arrivée en tête.

Nous demandons à Olivier Falorni, comme à tous les candidats de gauche arrivés en second, de reconnaître le choix des électeurs »

a déclaré le numéro deux du PS, Harlem Désir, sur le plateau d’I-télé.

L’enjeu dépasse largement les frontières de Charente-Maritime. Si elle est élue dans cette circonscription, Ségolène Royal briguera

la place de présidente de l’Assemblée Nationale. « [Olivier Falorni] ne doit pas empêcher que la voix de Ségolène Royal puisse

s’exprimer à l’Assemblée nationale » a d’ailleurs reconnu Harlem Désir.

« Un député ancré sur son territoire »

Mais l’intéressé ne l’entend pas de cette oreille. Resté sourd aux appels du PS et de son adversaire, le candidat déchu clame haut et

fort qu’il maintiendra bel et bien sa candidature.

« [Ségolène Royal] veut être candidate unique au deuxième tour : ça c’était du temps de l’URSS, pas dans la France du XXIe siècle »,

a déclaré Olivier Falorni à Europe. Avant d’ajouter : « Le message qui a été adressé par les Rochelais est extrêmement clair :

ils veulent d’un député ancré sur son territoire, pas d’une candidature parachutée et imposée ».

Ralliement stratégique à droite

A droite, on regarde d’un œil avide le duel, qui ouvre la porte à une stratégie du « tout sauf Ségolène ». D’ailleurs, le président UMP

de la région, Dominique Bussereau, a appelé via son compte Twitter à voter pour le candidat dissident au second tour.

humanitefr La Rochelle dans Legislatives 2012 le 11 Juin 2012

 

Publié dans Legislatives 2012 | Pas de Commentaire »

Hénin Beaumont : Déclaration de Jean-Luc Mélenchon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 juin 2012

 

Hénin Beaumont : Déclaration de Jean-Luc Mélenchon dans France Jean-Luc-Melenchon-place-Wagon-10-06-12-300x187Quoiqu’il n’ait pris aucun contact avec moi depuis dimanche soir,

Philippe Kemel est le candidat pour lequel j’appelle à voter pour le deuxième

tour de l’élection législative contre madame Le Pen. 

En effet il me parait aussi urgent aujourd’hui qu’hier de faire face avec

détermination et sans hésitation devant le score du Front National dans la 11éme

circonscription du Pas de Calais. 

 

Pour ma part, en gagnant 1000 voix et 8 points par rapport à mon score de la présidentielle, j’estime avoir contribué à améliorer

le rapport de force. Mais j’ai noté qu’en perdant 8000 voix, les socialistes ont mis en danger le résultat final.

J’appelle donc le Premier ministre et la première secrétaire du Parti socialiste, venus chacun soutenir au premier tour le candidat

Kemel contre moi, à venir l’appuyer avec davantage d’énergie encore au second tour contre le Front national. J’appelle toutes

les forces de progrès à ne pas réserver leurs forces et à se mobiliser sans hésitation.

Source : lepartidegauche  11 juin 2012

 

Publié dans France, Jean-Luc Melenchon, Legislatives 2012, Parti de gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Déclaration de Pierre Laurent secrétaire national du PCF – 10 juin 2012

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 juin 2012

 

Déclaration de Pierre Laurent secrétaire national du PCF - 10 juin 2012 dans France pierre2_1-300x227 Les résultats du premier tour des élections législatives confirment la volonté

des Françaises et des Français de tourner la page de la droite. Après l’élection

de François Hollande le 6 mai dernier, il est possible dimanche prochain

d’élire une majorité de gauche à l’Assemblée nationale.

Le scrutin est marqué par une forte abstention et une bipolarisation accrue

des exprimés qui déforme la réalité et la diversité de la vie politique française.

C’est la conséquence de la présidentialisation forcenée du débat politique.

 

L’inversion du calendrier électoral minore et dénature la portée du scrutin législatif, c’est un grave problème démocratique

que seules d’ambitieuses réformes institutionnelles allant vers une 6e République peuvent résoudre. C’est un objectif que

le PCF et le Front de gauche continueront de porter.

Le Front de gauche obtient, selon les premières estimations, 7 %. Ce résultat confirme l’ancrage national du Front de gauche

qui est à nouveau ce soir la seconde force de la gauche. Dans de nombreuses circonscriptions, la dynamique mobilisatrice

du Front de gauche a continué de s’enraciner durant la campagne législative . Les deux batailles, présidentielle et législative,

menées au cours de ce semestre, constituent une promesse d’avenir et un atout sans lequel la gauche ne pourra réussir.

Dimanche prochain, un groupe Front de gauche peut être élu à l’Assemblée nationale au sein d’une large majorité de gauche.

Le pays pourra compter sur les députés qu’il comptera pendant cinq ans.

J’appelle ce soir à battre, partout dimanche prochain, les candidats de droite encore en lice, à barrer la route de l’Assemblée

nationale aux candidats du FN et à élire, en se rassemblant autour des candidats de gauche les mieux placés, une majorité

de gauche forte d’un groupe du Front de gauche.

 

Publié dans France, Front de Gauche, Legislatives 2012, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Front de gauche : la bataille du groupe à l’Assemblée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 juin 2012

Front de gauche : la bataille du groupe à l'Assemblée dans Front de Gauche FDG-6-300x191

La bataille du groupe à l’Assemblée

 

 

 

2012-06-11assemblee-nationale-300x150 dans Legislatives 2012Le Front de gauche obtient 6,91% au premier tour des élections législatives.

Ce résultat marque une nette progression par rapport au score du seul PCF

en 2007 (4,29 %). L’enjeu consiste avant tout, pour le Front de gauche,

à maintenir son groupe. Le combat politique à mener s’annonce âpre.

Dans l’Assemblée sortante, le Front de gauche était représenté par un groupe

sortant comptant 13 communistes et apparentés, 2 membres du Parti de gauche

et 3 de la Fase qui siégeaient aux côtés du Martiniquais Alfred Marie-Jeanne et de la Réunionnaise Huguette Bello (réélue au

1er tour).

Au soir du premier tour, malgré une progression de son score, ses candidats sont arrivés en deuxième position de la gauche

dans un certain nombre de circonscriptions que la formation espérait conquérir.

Un certain nombre de mauvaises surprises

C’est le cas pour Jean-Luc Mélenchon, dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, de Serge de Carli, en Meurthe-et-Moselle,

ou de Christophe Faverjon dans la Loire. Dans les circonscriptions des députés sortants ou de leur remplaçant, un certains

nombre de mauvaises nouvelles :

en Seine-Maritime pour Jean-Paul Lecoq, dans l’Aisne pour Jean-Luc Lanouilh, dans le Val-de-Marne pour Pierre Gosnat,

dans le Rhône pour Michèle Picard, à Paris pour Martine Billard, et pour Sébastien Jumel, le maire de Dieppe.

De même, la candidature unique du PS et d’EELV contre le député apparenté communiste sortant, Jean-Pierre Brard, n’a pas

permis à ce dernier de se qualifier pour le second tour, malgré un score au-dessus des 30%. Même situation pour Patrick

Braouezec, sortant de Seine-Saint-Denis, pour Roland Muzeau et Marie-Hélène Amiable (à 0,7% de la candidate socialiste)

dans les Hauts-de-Seine.

Les candidats au second tour

En revanche, François Asensi est parvenu à passer devant Stéphane Gatignon, candidat unique EELV-PS.

Dans le Nord, Alain Bocquet, Marc Dolez et Jean-Jacques Candelier passent le premier tour,

tout comme Jacqueline Fraysse dans les Hauts-de-Seine ou encore André Chassaigne dans le Puy-de-Dôme et Marie-George

Buffet en Seine-Saint-Denis.

Deux remplaçants, Nicolas Sansu qui a pris la place de Jean-Claude Sandrier dans le Cher, et Gaby Charroux, dont la candidature

succède à celle de Michel Vaxès dans les Bouches-du-Rhône, ont relevé le défi avec succès. Autres bonnes nouvelles, Patrice

Carvalho s’est qualifié dans l’Oise et Fabien Thiémé a mis Jean-Louis Borloo en ballottage dans le Nord.

Source : humanite.fr/  11 juin 2012

 

Publié dans Front de Gauche, Legislatives 2012, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy