La guerre du droit du travail – 1/1 Mourir en contrôle

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 juillet 2016

 

Capture.PNGinsprecteurstravail

« Inspecteur du Travail, une rencontre », 

écrit et réalisé par Jean-Pierre Bloc. 

Une fresque documentaire sur un métier

mal connu et porteur de nombreux clichés. 

Alors que le monde du travail est en plein

bouleversement, ce web-documentaire propose

d’aller à la rencontre de 10 inspecteurs du travail.

Une fonction créée en 1892, aujourd’hui

à la veille d’une mutation radicale.

 

Un vaste tour d’horizon sous forme de récit choral porté par les 10 voix de responsables

syndicaux. Une initiative de L’Union syndicale Solidaires.

Cliquer sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo.

Capture.PNGinspecteurstravail1

Publié dans documentaire, droit du travail, France, Solidaires | Pas de Commentaire »

« Un toit sur la tête », ce soir sur France 3

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 octobre 2015

 

Olivier Cousin. « Une lutte qui réussit doit être mise en avant »

 

Entretien réalisé par Audrey Loussouarn – humanite.fr

 

untoitsurlatetecapture d’écran

 

  Un toit sur la tête – France 3. Lundi 5 octobre.

  23 h 15.

  Pendant sept mois, Olivier Cousin a suivi

  le collectif GPS, constitué de fonctionnaires

  du 115 qui cherchent concrètement des solutions

  au manque de logements à Toulouse. Entretien.

 

 

Votre documentaire retrace le combat, par le biais de votre immersion, du collectif GPS

(Groupe pour la défense du travail social) de Toulouse. Pourquoi celui-ci en particulier ?

Olivier Cousin. J’ai, comme eux, un profond attachement pour le service public. J’ai trouvé chez ces militants

une grande humanité, des valeurs de justice, tous menant leur lutte pour le bien commun. J’ai été séduit

par leur discours, à savoir que ce n’est pas tant la rentabilité du service qui doit primer que l’offre d’aides.

Leur militantisme est très pragmatique. Et, contrairement à certaines luttes sociales dont les débouchés

sont amers, ils obtiennent des résultats, comme l’obtention de la légalisation d’un squat. Une lutte qui réussit,

ça vaut le coup de la mettre en avant.

Ce sont des fonctionnaires du 115 devenus militants.

Est-ce cette singularité qui vous a convaincu  ?

Olivier Cousin. La solution qu’ils proposent m’a interpellé : des gens sont dehors, des bâtiments publics

sont vides, donc logeons les dedans illégalement. C’est donc bien plus qu’un film de dénonciation

d’une réalité sociale révoltante. Car, ces agents de l’État prennent des risques, après leur journée de travail,

pour dénoncer le manque de logements, donc le désengagement de l’État dans les services sociaux.

Ils le mettent face à ses contradictions. Car, il y a la loi et l’application de la loi… Je voulais porter

cette dimension politique.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans documentaire, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Vérités et mensonges sur la SNCF (documentaire de Gilles Balbastre)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 septembre 2015

 

CapturevéritésetmensongesSNCF2

La « qualité empêchée » du travail des cheminots dans le Nord-Pas-de-Calais

« Avant, il y a encore trois ans, la sécurité passait avant la productivité et la disponibilité.

Le temps qu’ils te donnent aujourd’hui c’est pour du contrôle, pas pour réparer. »

Image de prévisualisation YouTube

Emergences CHSCTsur youtube

Documentaire co-produit par le CER SNCF Nord Pas de Calais et le Cabinet d’ expertises Emergences

et réalisé par Gilles Balbastre. Télécharger l’étude liée au documentaire sur www.emergences.fr

Publié dans CGT, documentaire, ECONOMIE, Liberalisme, SOCIAL, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

Quand les artistes libèrent la parole des employés et des ouvriers (Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2015

ÉDUCATION POPULAIRE

Quand les artistes libèrent la parole des employés et des ouvriers

 

par Naly Gérard 26 mai 2015

 

redoute

  Étouffé par le management par les chiffres,

  méconnu des politiques, le travail « réel »

  se produit sur scène. Grâce à quelques

  compagnies théâtrales dans le Nord-Pas-de-Calais

  ou en Seine-Saint-Denis, des employés, ouvriers

  et cadres peuvent s’exprimer librement

  sur leur métier, le sens qu’ils donnent à leur travail,

  les contraintes que fait peser le management

par objectifs, les plans de restructuration et les luttes sociales. Bref, pouvoir parler de leur vie

et de leur ressenti sans qu’on leur renvoie un taux de chômage ou de croissance, ou une convocation

préalable à licenciement.

« Ce n’est pas parce que l’on a un plan social que l’on n’a rien à dire », proclame un écriteau tenu avec dignité

par un homme face à la caméra. La scène figure dans le spectacle Qui redoute la parole ? présenté à Roubaix

le 14 mars dernier. La soirée mêle témoignages filmés et spectacle vivant. Avec en vedette les salariés

de l’enseigne de vente par correspondance d’habillements et de linges. Elle montre que les salariés de La Redoute,

entreprise chargée d’histoire – elle a été créée en 1837 – mais en perpétuelle « restructuration » depuis plusieurs

années – 1178 postes doivent être supprimés d’ici 2017 – ont, en effet, des choses à raconter [1].

La compagnie HVDZ, implantée dans le Pas-de-Calais, et le Centre dramatique national itinérant,

Les Tréteaux de France, ont interrogé ces employés dans le cadre d’une recherche artistique sur la culture ouvrière

et le travail. Leurs témoignages vont servir de matière première au spectacle [2].

« La Redoute est emblématique du monde chaotique dans lequel nous sommes. Raconter ce qui s’y passe

peut permettre aux spectateurs de mieux comprendre comment nous vivons aujourd’hui », estime Guy Alloucherie,

de la compagnie HVDZ.

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

Cet article vous a intéressé ? Basta ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

Publié dans Basta!, Culture, documentaire, Luttes, SOCIAL, Theatre | Pas de Commentaire »

Entretien avec Vincent Lindon (Humanité Dimanche)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mai 2015

 

Capturehd463

 

 

  Acteur et coproducteur de « la Loi du marché »,

  film événement de Cannes en salles depuis le 20 mai,

  Vincent Lindon a été plébiscité par une standing ovation

  de plus de 10 minutes.

  Le regard sensible posé par le cinéaste Stéphane Brizé

  sur la violence sociale ordinaire, via le parcours

  et le combat d’un chômeur de longue durée pour conserver

  sa dignité, a bouleversé la Croisette.

  Pour l’acteur, rencontré par l ’« HD », ce film est un acte

  politique. Entretien.

 

 

 

Rencontrer Vincent Lindon, c’est vivre l’expérience trop rare d’un comédien qui va au-delà de l’exercice de promotion d’un film. Comme dans ses rôles, il est là, présent, il incarne. À l’écoute, prêt à rectifier, contredire, préciser, illustrer par le geste et la parole ses digressions et son point de vue, Vincent Lindon, l’homme d’extraction « bourgeoise et aristocratique », est devenu l’un des prolos préférés et les plus crédibles du cinéma français.

Maître-nageur apprenant à un migrant à nager pour l’aider à réaliser son projet fou de traverser la Manche dans « Welcome », grutier dans « Fred », maçon dans « Mademoiselle Chambon », il est aujourd’hui Thierry dans « la Loi du marché », ancien ouvrier au chômage longue durée, contraint de devenir agent de sécurité dans un hypermarché. Pendant des semaines, pour les besoins du tournage, il a déambulé au milieu des clients dans les rayons, endossant la tenue de ses collègues. Il évoque « la Loi du marché » et son amour pour les gens vrais.

[Lire l’entretien]

Un film de combat

Capturelaloidumarche

La loi du marché – Bande annonce

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Cinema, Culture | Pas de Commentaire »

Christophe Hiou : « Il y a des défaites qui ont le goût de victoire »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mai 2015

 

Christophe Hiou :

« On ne s’attend pas à voir un leader de la CGT pleurer »

 

Entretien réalisé par Michaël Mélinard – Humanité Dimanche – 30 avril 2015

 

CaptureC.Hiou

  La documentariste Carmen Castillo est allée

  à la rencontre de ceux qui luttent à travers

  le monde.

  Elle en a fait un film : « On est vivants».

  L’un des « héros » de ce documentaire,

  Christophe Hiou, syndicaliste CGT, qui a mené

  la grève de la raffinerie de Donges contre

  la réforme des retraites pendant 18 jours

  en 2010, témoigne d’une défaite… et d’une victoire !

 

« L’histoire n’est pas écrite d’avance, c’est nous qui la faisons », se plaisait à dire Daniel Bensaïd,

philosophe et idéologue trotskiste, disparu en 2010 et ami de la documentariste française d’origine

chilienne Carmen Castillo. Dans « On est vivants », elle entreprend, dans une sorte de dialogue intime

posthume avec le philosophe, d’aller à la rencontre de ceux qui luttent afin de comprendre leurs motivations.

Des zapatistes du Chiapas aux militants associatifs des quartiers nord de Marseille, des guerrières de l’eau

de Cochabamba en Bolivie à la défense du droit au logement à Paris, en passant par les mouvements

des Sans-Terre au Brésil ou aux syndicalistes de Saint-Nazaire, elle invite à s’engager.

L’un des protagonistes du film, Christophe Hiou, secrétaire général CGT de la raffinerie de Donges

(Loire-Atlantique), deuxième de France, évoque les effets bénéfiques de la lutte.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

On est vivants – Bande annonce

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Cinema, Culture, documentaire | Pas de Commentaire »

Quand la nature devient la proie des banques

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 février 2015

 

Quand la nature devient la proie des banques

 

Laurent Etre – 3 Février 2015 – L’Humanité

 

Captureartenature

 

  Nature, le nouvel eldorado de la finance.

  La chaine Arte a diffusé hier un documentaire

  édifiant sur le business, fumeux mais juteux,

  des « bio-banques ».

 

Une déconstruction bienvenue et efficace, appuyée par de nombreux exemples.

Et si la nature était mise à prix, comme une quelconque marchandise ? C’est précisément la trouvaille

des adeptes du capitalisme vert, se disant persuadés que seul le marché peut aujourd’hui sauver

la planète.

La pluie de l’Amazonie, sans laquelle point d’agriculture en Amérique latine ? 207,4 milliards d’euros.

La pollinisation, à l’échelle mondiale ? 173 milliards.

On aimerait croire à une mauvaise blague. Il n’en est rien. Ces évaluations sont le fait d’un économiste,

Pavan Sukhdev, qui a reçu le titre d’« ambassadeur de bonne volonté » du Programme des Nations unies

pour l’environnement (PNUE), en 2012, et dont les idées rencontrent un écho croissant de par le monde.

Une « activité » rentable
 et pas fatigante pour un sou

Un succès qu’analyse en détail, et avec clairvoyance, le documentaire « Nature, le nouvel eldorado

de la finance », signé Sandrine Feydel et Denis Delestrac. Aujourd’hui, des « bio-banques » proposent

d’acheter des actions « cactus », « marécage », « lézard »… Ou des actions « mouche des sables »,

à l’instar de la Vulcan Materials Company, à 200 kilomètres de Los Angeles. Le principe est simple :

au nom de la défense de cette espèce rare, en voie de disparition, la bio-banque achète une parcelle

de terrain, où vivent encore des spécimens, et se contente de laisser l’insecte s’y développer.

Si une entreprise souhaite s’installer à proximité, l’État le lui interdit. Sauf si elle acquiert des actions

auprès de la bio-banque, pour « compenser » son action polluante.

Michael Linton, de Vulcan Materials Company, annonce que la dernière vente de son enseigne a été

d’un peu plus de 220 000 euros pour 4 000 mètres carrés. Une juteuse « activité », donc,

et pas fatigante pour un sou. « On soulage le client de sa responsabilité, c’est comme un certificat

de bonne volonté », résume Steve Morgan, PDG de Widlands, la plus importante bio-banque

de l’Ouest américain, dont le chiffre d’affaires dépasse 35 millions d’euros chaque année.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Image de prévisualisation YouTube

 

http://www.arte.tv/guide/fr/050583-000/nature-le-nouvel-eldorado-de-la-finance

Rediffusions :
mar 10.02 à 8h55
lun 16.02 à 8h55

Publié dans documentaire, Environnement, Finance, Liberalisme | Pas de Commentaire »

JE LUTTE DONC JE SUIS de Yannis Youlountas (bande annonce)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 janvier 2015

« C’est la lutte qui donne l’espoir »

Capturelutter

Image de prévisualisation YouTube

Parisi Athinasur youtube

Publié dans Cinema, Espagne, Grece, Luttes | Pas de Commentaire »

Festival Migrant’scène – Maubeuge

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 novembre 2014

Le 18 novembre à Maubeuge de 19h à 21h30 :     

 

« D’un mur à l’autre, de Berlin à Ceuta » de Patrice Jean

 

Capturemigrantscene  Cette année encore, la Cimade, avec le festival  

  Migrant’scène, propose avec simplicité un espace

  où se rencontrent et échangent individus et familles

  pour favoriser le dépassement de nos préjugés.  

  ♦ Parce que quitter son pays est un droit inscrit  

  dans la Déclaration Universelle des droits de l’Homme,  

  ♦ Parce que la question des migrations est au cœur  

  de l’histoire et de la structure de nos sociétés,  

  ♦ Parce que nous avons tous des préjugés, issus  

  de toutes nos peurs,  

  ♦ Parce qu’une représentation politique tenace  

  nous incite à considérer l’étranger comme une menace  

  par nature,  

  ♦ Parce qu’une politique défensive ne peut être la seule

  réponse aux enjeux actuels et à venir des migrations,

le festival Migrant’scène choisit de fêter les migrations et d’interroger les politiques et mécanismes qui les sous-tendent.

 

Migrant’scène remet à l’honneur

l’hospitalité comme fondement de notre société

et de notre rapport à l’autre quel qu’il soit.

 

Pour 2014, le thème choisi est le suivant :

« L’Europe et les migrations ».

*

  A cette occasion, le Groupe Local Cimade Maubeuge, avec ses partenaires (CCFD, Secours Catholique, Pastorale des Migrants, UTOPIA, LDH) présentera au cinéma OCINE Maubeuge -une exposition « Moving Beyond Border », sur les questions relatives à l’enfermement des migrants et sur la façon dont les contrôles migratoires se déploient aux frontières de l’UE -un film, suivi d’un débat et d’un pot de l’amitié :

« D’un mur à l’autre, de Berlin à Ceuta»

de Patrice JEAN,

MARDI 18 NOVEMBRE 2014, de 19h à 21h30.

L’entrée sera gratuite.

L’Europe, entre réalités et questions :

- Si l’Europe s’est construite autour du respect de la dignité humaine et des droits de l’homme, les politiques menées actuellement dans le domaine des migrations sont de plus en plus répressives. L’Europe est en contradiction avec son histoire et ses valeurs et porte préjudice aux droits des personnes migrantes, à leurs vies et à leurs parcours migratoires.

- Pourquoi l’Europe ?

- L’Europe : accueil ou rejet des différentes vagues migratoires ?

- L’Europe : libre circulation ou forteresse ?

- Richesse ou fardeau des migrations ?

- Les Roms, les plus étrangers des européens ?  

Cette nouvelle édition est avant tout un voyage et une invitation à relire notre histoire pour (re)découvrir les événements qui ont fait de nous des européens et interroger tout un chacun sur les représentations différentes et pourtant réelles d’appréhender l’Europe dans toute sa complexité.  

Au travers de ce festival, chacun de nous est invité à cette démarche de croisement des regards. Il nous faut regarder sans juger, écouter pour comprendre, sortir de soi-même pour aller au devant de l’autre.

Festival migrant’scène : regards sur les migrations, pour se débarrasser de la peur de l’Autre

Publié dans Cinema, Culture, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

Transatlantique arnaque – La casse du siècle (le film)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 novembre 2014

Vu sur : Moissac au Coeur

 

     Transatlantique arnaque – La casse du siècle

 

tafta5

Dans la plus grande discrétion, l’Union

européenne et les États-Unis négocient

actuellement la création d’un grand marché

transatlantique.

Objectif ? Supprimer les «obstacles au commerce»,

 au bénéfice des entreprises multinationales.

Dans le dos (et sur le dos) des populations.

Date butoir : 2015.

Ce projet de grand marché transatlantique porte en lui de très lourdes menaces :

systèmes sociaux et services publics démantelés, explosion des inégalités, destructions environnementales,

répression des mouvements sociaux, atteintes aux libertés fondamentales…

Explications, témoignages et propositions de démontage dans ce court documentaire,

qui vous propose une incursion derrière les murs du silence. Avec notamment Bruno Poncelet,

Martin Pigeon et Raoul-Marc Jennar.

Réalisation : Yannick Bovy – Septembre 2014 – 29 mn

 

Image de prévisualisation YouTube

A voir en ligne sur  YouTube

Publié dans Culture, documentaire, ECONOMIE, ETATS-UNIS, EUROPE, IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaire »

12345...7
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy