Des milliers de manifestants dans les rues de Dublin contre la facturation de l’eau (21 mars 2015)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2015

vu sur Solidarité ouvrière

 

Dublin : Manifestation contre la facturation de l’eau

 

CaptureDublin  capture d’écran

  Des dizaines de milliers de manifestants

  ont convergé vers le centre de Dublin

  samedi 21 mars 2015 en début d’après-midi

  pour manifester contre la décision

  du gouvernement irlandais de facturer l’eau,

  jusque-là gratuite, une mesure jugée

  de trop après des années d’austérité.

 

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.euronews.com/2015/03/21/th…

Publié dans Austerite, Irlande, Liberalisme, Luttes | Pas de Commentaire »

Étude inédite d’Attac sur le « sauvetage » de l’Irlande

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 janvier 2014

 

La « success story » irlandaise est une escroquerie,

champagne pour les banques !

 

Le 15 décembre 2013, l’Irlande est devenue le premier pays à sortir d’un programme de « sauvetage »

de la Troïka – Commission européenne, Banque centrale européenne et FMI. Au moment où les élites

politiques européennes sablent le champagne en l’honneur du « succès » irlandais, Attac publie

une étude inédite à partir de chiffres officiels jusqu’ici dispersés.

Irlande

 Alors que l’Irlande a reçu 67,5 milliards € de prêts pour son renflouement

 depuis la fin de 2010, le pays a transféré un montant total de 89,5 milliards €

 à son secteur financier au cours de la même période. 55,8 de ces milliards

 sont tombés dans les poches des banques créancières, toutes étrangères

 et certaines françaises.

 L’étude confirme que la situation économique et sociale de l’Irlande demeure

 désastreuse : ces milliards n’ont en rien profité aux Irlandais, broyés

 par la politique d’austérité infligée à leur pays pour payer ces dettes illégitimes.

 

 

L’étude publiée aujourd’hui par le réseau des Attac d’Europe a été coordonnée par Attac Autriche et Attac Irlande.

[Lire la suite sur france.attac.org]

Le rapport en détails :

PDF - 150 ko

 

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Irlande, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

G8 en Irlande à la mi-juin : Pour cacher la misère, le gouvernement de Belfast refait le décor.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 juin 2013

 

IRLANDE DU NORD 

Des villages « Potemkine » pour accueillir le G8

 

Les dirigeants des grands pays industrialisés se réuniront à la mi-juin à Enniskillen,

dans une région durement touchée par la crise.

Pour cacher la misère, le gouvernement de Belfast a refait le décor.

G8 en Irlande à la mi-juin :  Pour cacher la misère, le gouvernement de Belfast refait le décor. dans EUROPE irlande-g8

A Belcoo, la façade de Flanagan’s, une ancienne

boucherie qui vendait aussi des légumes, a été

repeinte, et des affiches collées sur la vitrine

donnent l’illusion que la boutique est encore

en activité. © AFP

Les autorités nord-irlandaises ont dépensé

plusieurs centaines de milliers de livres pour offrir

un lifting aux villages du comté de Fermanagh

[à la frontière avec la république d’Irlande],

où se tiendra le prochain sommet du G8[les 17 et 18 juin]. Mais tout cela n’est que de la poudre

aux yeux, dénoncent les habitants. Dans les environs de la très luxueuse résidence de Lough Erne,

qui accueillera les dirigeants des pays les plus riches du monde, plus d’une centaine de bâtiments

ont été repeints ou passés au Kärcher.

Pour la population, ce rafraîchissement n’a qu’un objectif : dissimuler le désarroi dans lequel est

plongée la région aux yeux du président des Etats-Unis, Barack Obama, de la chancelière allemande,

Angela Merkel, du président français, François Hollande, et de leurs homologues.

A Belcoo, par exemple, un village situé à la frontière, les devantures de deux magasins ont été

rénovées pour faire croire que leurs affaires sont florissantes. La façade de Flanagan’s, une ancienne

boucherie qui vendait aussi des légumes, a été repeinte, et des affiches collées sur la vitrine donnent

l’illusion que la boutique est encore en activité.

S’ils passent dans la rue, les délégués du G8, venus discuter du capitalisme mondial, n’y verront

que du feu ; ils pourront penser que l’économie de marché fonctionne à merveille dans le comté de

Fermanagh. La réalité est toutefois bien différente.

[Lire la suite sur Moissac au coeur]

 

Publié dans EUROPE, Irlande | Pas de Commentaire »

Margaret Thatcher, la « Dame de fer » qui laissa mourir en prison Bobby Sands et neuf de ses camarades

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 avril 2013

 

Mort de Margaret Thatcher :

un œillet rouge pour Bobby Sands

 

Margaret Thatcher, la

C’était ça, aussi, Margaret Thatcher :

une Dame de fer capable de laisser mourir en prison,

après soixante-six jours de grève de la faim,

Bobby Sands, militant de l’IRA provisoire de 27 ans,

qui venait d’être élu député à la Chambre

des communes du Royaume-Uni. Rappel.

Il y a trente ans deux ans, le 5 mai 1981, au terme de

soixante-six jours de grève de la faim, mourait Bobby Sands,

en Irlande du Nord, dans la prison de Maze. Cette prison,

installée sur l’ancienne base de la Royale Air force nommée

Long Kesh, fut d’abord un lieu de détention où l’armée

britannique pouvait enfermer sans procès tout opposant

à sa présence. Ainsi, en 1971, lors de l’opération

«Démetrius», 450 hommes des quartiers catholiques

de Belfast y furent parqués dans les H Blocks, des bâtiments en forme de H, dans des conditions très rudes.

Bobby Sands avait vingt-sept ans. Après lui, dans les jours qui suivirent, moururent neuf autres prisonniers

politiques qui, à son exemple, menèrent jusqu’au bout leur mouvement de protestation.

bobby-sands-codetenus bobby sands dans Irlande

La mort de Bobby Sands et de ses camarades

provoqua une vague d’émeutes dans la population

catholique irlandaise et ses funérailles furent

suivies par 100 000 personnes.

En France, même parmi ceux qui ne partageaient

pas la stratégie et la tactique de l’IRA,

la nouvelle suscita une très vive émotion.

 

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également : 

Pas une larme pour Madame Thatcher

Le coeur de Thatcher s’est arrêté. Elle en avait donc un.

Voir  La bande-annonce du film Hunger, de Steeve McQueen, à propos de Bobby Sands

Miss Maggy de Renaud

 

Publié dans Grande Bretagne, Irlande | Pas de Commentaire »

« L’austérité tue »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 avril 2013

 

COUPES BUDGÉTAIRES

Comment les plans d’austérité dégradent la santé des Européens

 

Par Rachel Knaebel (4 avril 2013)

Hausse généralisée des suicides et des troubles

psychologiques, retour de maladies bannies

comme la malaria, menace sur la santé des enfants

des familles populaires…

 

 

Tel est l’alarmant constat sur la santé des Européens que dresse une étude choc publiée

par la revue médicale britannique The Lancet.

En cause : l’orthodoxie économique et les plans d’austérité prônés dans toute l’Europe.

L’étude dénonce également le silence des ministres de la Santé.

En avril 2012, un retraité grec de 77 ans se suicidait en plein jour sur la place Syntagma d’Athènes,

devant le Parlement. Le pharmacien à la retraite avait laissé une note : sa pension était devenue

misérable et il ne voulait pas être réduit à fouiller les poubelles pour se nourrir. Son acte est devenu

le symbole de l’explosion des suicides dans le pays. Leur nombre a augmenté de 40% en un an !

Plans d’austérité, baisse de revenus et chômage mèneraient-ils au suicide ?

« Une hausse du chômage de plus de 3% dans un temps relativement court est associée

à une augmentation d’environ 5% du taux des suicide et des blessures auto-infligées », estime,

froidement, le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), publié début mars et

consacré à l’Europe [1]

En Grèce, le chômage a augmenté de 10% en seulement deux ans, pour atteindre 26,4% fin 2012…

Il n’y a pas que les suicides. Dans son rapport « Crise financière, austérité et santé en Europe », publié

le 27 mars, la revue médicale britannique The Lancet [2], dresse un constat alarmant :

la santé des Européens se dégrade, en particulier dans les pays frappés de plein fouet par les politiques

d’austérité. Et confirme la hausse générale des suicides dans l’ensemble de l’Union européenne,

dont la courbe s’envole depuis 2007, après une période de sept années de baisse constante.

En Grèce : suicides, sida, malaria et dengue

[Lire la suite sur Basta !]

Photo : Pedro Armestre

Publié dans Austerite, Espagne, EUROPE, Grece, Irlande, Islande, Portugal, SANTE | Pas de Commentaire »

L’extrême-droite hongroise veut ficher les juifs

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2012

 

Hongrie : l’extrême droite veut une liste des juifs

 

L'extrême-droite hongroise veut ficher les juifs dans Extreme-droite hongrie-150x150Marton Gyongyosi, un dirigeant du Jobbik, parti national radical hongrois,

a suscité une vague d’indignation dans son pays en demandant au gouvernement

de dresser une liste de juifs représentant un « risque pour la sécurité nationale »,

y compris parmi les députés.

Responsable des questions diplomatiques au Jobbik, la troisième formation politique de Hongrie,

Marton Gyongyosi juge une telle initiative nécessaire à la suite du conflit dans la bande de Gaza.

Le  dirigeant d’extrême droite a réagi en déclarant devant le Parlement, selon une vidéo diffusée lundi soir sur le site

internet du Jobbik : « Je sais que beaucoup de personnes d’ascendance hongroise vivent en Israël et que beaucoup

de juifs israéliens vivent en Hongrie. Je pense qu’un tel conflit rend opportun un recensement des gens

d’origine juive vivant ici, notamment au sein du Parlement hongrois et du gouvernement hongrois, qui, effectivement,

constituent un risque pour la sécurité nationale en Hongrie ».

« Je suis un survivant de l’Holocauste », a réagi Gusztav Zoltai, directeur de la Fédération des consistoires juifs de Hongrie.

« Chez les gens comme moi, cela génère une peur viscérale, même s’il est évident que tout cela répond uniquement

à des considérations politiciennes. C’est la honte de l’Europe, la honte du monde. » De 500.000 à 600.000 juifs

de Hongrie ont été exterminés par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale, selon le Mémorial de l’Holocauste

à Budapest.

«Le Jobbik est passé de l’expression d’une superstition médiévale à une idéologie ouvertement nazie»,

a écrit Slomo Koves, grand rabbin du Consistoire juif unifié de Hongrie.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

Hongrie : une dangereuse dérive

Laszlo Csatary, un nazi démasqué bien tard

À (re) lire sur notre blog :

Hongrie : Plongée dans la haine

Europe : les nouveaux habits du fascisme

 

Publié dans Extreme-droite, Irlande, Montée du fascisme | Pas de Commentaire »

Irlande : Mort d’une jeune maman parce que « c’était la loi, qu’elle était dans un pays catholique »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 novembre 2012

 

La santé en Irlande, l’exemple à ne pas suivre

 

En une de l’Irish Daily Mail :

« Ma fille n’est pas morte, on l’a tuée »

*

Irlande : Mort d'une jeune maman parce que Le décès d’une jeune maman, en Irlande fin octobre, après s’être vue

refuser une IVG¹, a soulevé biens des réactions. Mourir au 21ème siècle

en raison d’un refus d’interruption de grossesse alors qu’elle faisait

une fausse couche est très préoccupant, indigne même.

La communauté européenne a, à maintes reprises, fait part de la nécessité

de pouvoir pratiquer ces interruptions de grossesse en particulier lorsque

la vie de la mère est en jeu mais sans que cela se traduise dans la vie

irlandaise.

C’est d’autant plus préoccupant que les milieux réactionnaires hostiles

à l’IVG se font entendre en Europe et que les politiques d’austérité limitent

l’accès aux soins pour tous.

 

 

L’Irlande, c’est aussi le pays où la protection sociale a tellement été remise en cause que le renoncement aux soins

y est terriblement élevé. Cela n’aurait jamais du se passer ainsi. La santé en Irlande est l’exemple à ne pas suivre.

Dans une période où les organisations syndicales européennes ont appelé à la mobilisation contre l’austérité et

pour une Europe sociale, ce drame confirme qu’il est impératif de faire converger par le haut les droits sociaux

et les systèmes de protection sociale en Europe.

Communiqué du PCF – 15 novembre 2012

 

¹  Le médecin a répondu que « c’était la loi, qu’elle était dans un pays catholique ».

 

Publié dans Droits des femmes, Irlande | Pas de Commentaire »

Irlande : référendum sur le pacte budgétaire européen

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mai 2012

 

Europe Les enjeux

Irlande :

vote populaire à hauts risques pour le traité européen

 

Irlande : référendum sur le pacte budgétaire européen dans Austeritepar Vadim Kamenka

Les Irlandais sont les seuls citoyens de l’Union

européenne à donner leur avis par référendum,

ce vendredi, sur le pacte budgétaire.

Un scrutin à l’issue encore incertaine, malgré

l’avance et le matraquage des partisans du «oui ». 

Dublin, envoyé spécial. 

 

La campagne se termine. Pour Dave, cinquante-deux ans, rencontré au local de l’United Left Alliance (ULA),

situé en plein centre de Dublin, à proximité du Parlement, « elle fut particulièrement dure, dans le sens où

le matraquage médiatique a été particulièrement violent et menaçant à l’égard du “non”. Même les campagnes

contre les traités de Lisbonne, en 2008, et de Nice, en 2001, n’avaient pas été d’une telle virulence libérale

et antidémocratique ».

Les deux précédents refus référendaires n’étaient pas un scénario envisageable pour les tenants du pacte

budgétaire car, demain, les Irlandais seront les seuls citoyens européens à s’exprimer sur le texte.

« Imaginez que le seul pays où les gens s’expriment vote contre. Ils ne peuvent pas se permettre un tel manque

de légitimité pour un pacte si important pour les tenants d’une Europe libérale ! » s’emporte Dave.

30% d’indécis

Pour l’instant, les derniers sondages publiés par The Irish Times ou The Irish Independent, ce week-end, ont

confirmé l’avance du « oui », donné vainqueur aux alentours de 55 % des suffrages exprimés. Néanmoins,

le doute subsiste, étant donné la proportion toujours importante d’indécis, qui se maintient autour 
de 30 %.

« Les médias, les partis, les dirigeants européens, la Commission européenne, le FMI, tous ceux qui ont défendu

le “oui” n’auront donc pas réussi à persuader 
les Irlandais de l’utilité de ce traité. Ils ont axé leur campagne

sur la crainte d’un “non” », déplore le député européen pour la GUE-NGL, membre du Socialist Party, Paul Murphy.

[Lire la suite sur humanite.fr]

A lire aussi :

Un Front de gauche irlandais en gestation

Fin du rêve, début de la colère

Michael Taft, un syndicaliste de Unite chez les nonistes

L’université dans l’oeil de l’austérité

Source :  PSA : chômage partiel en juin dans la plupart des usines dans Chomage humanite2010_logo1-300x82 31 mai 2012 

 

Publié dans Austerite, EUROPE, Irlande, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Citoyens grecs et irlandais, refusez l’austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mai 2012

 

Citoyens grecs et irlandais, refusez l'austérité dans EUROPE 5689273479_767bb4e0f0-300x199« En votant “non” au Pacte budgétaire lors du référendum

prévu le 31 mai ou en élisant le 17 juin une majorité

de gauche hostile au « mémorandum », (…) les peuples

irlandais et grec rendraient un immense service

à toute l’Europe. »

 

Par Thomas Coutrot, David Flacher, Pierre Khalfa, Catherine Lebrun, Damien Millet

et Michel Rousseau, membres du Collectif national d’audit citoyen de la dette publique.

Si vous refusez l’austérité, nous vous excluerons de l’euro. Tel est le message que les dirigeants

européens, de José Manuel Barroso («si un pays ne respecte pas les règles, mieux vaut qu’il parte»)

à Angela Merkel en passant par Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne et

–dans quels termes méprisants!– Christine Lagarde, directrice du FMI, adressent ouvertement depuis

quelques jours aux peuples irlandais et grecs qui vont voter respectivement le 31 mai et le 17 juin

prochains. Plus surprenant, le tout nouveau ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius,

déclarait récemment lui aussi à destination de «nos amis grecs» qu’«on ne peut pas à la fois vouloir

rester dans l’euro et ne faire aucun effort».

Peut-on sérieusement reprocher aux Grecs et aux Irlandais de ne vouloir faire «aucun effort» alors

qu’on sait les ravages provoqués par la crise financière puis les politiques d’austérité dans ces pays ?

S’ils refusaient ces politiques en votant «non» au Pacte budgétaire lors du référendum prévu le 31 mai

ou en élisant le 17 juin une majorité de gauche hostile au «mémorandum», les peuples irlandais et grec

ne diraient aucunement non à l’euro. Leur vote affirmerait, tout au contraire et avec une grande lucidité,

que ce sont ces fameuses «règles» de la zone euro qui ont mené à l’impasse actuelle et qu’il faut changer

de toute urgence. En exigeant une refonte de l’euro, les peuples irlandais et grecs rendraient un immense

service à toute l’Europe, engluée dans l’obstination suicidaire de ses dirigeants.

Car quelles sont donc ces fameuses «règles» qu’il importerait de respecter à tout prix pour rester

dans l’euro ?

- La liberté totale de circulation des capitaux et la concurrence fiscale entre États européens, qui ont

asséché les recettes des États et gonflé les dettes publiques, alors même que les dépenses publiques

étaient contenues ?

– La dérégulation des marchés financiers, qui a abouti à la crise de 2007-2008 et à l’explosion des déficits ?

- L’interdiction de financer les déficits publics des États par la Banque centrale européenne et donc l’obligation

d’emprunter aux banques privées à des taux parfois prohibitifs ?

- Le plafonnement du budget européen à 1 % du PIB, qui empêche des politiques fortes de solidarité et de

convergence vers le haut ?

- L’obligation de réduire sans cesse les dépenses et les protections sociales, notamment en termes de santé

et de retraite, de flexibiliser les marchés du travail, de précariser l’emploi, de mener ces fameuses «réformes

structurelles» censées rassurer les marchés ?

- Le respect d’un pacte budgétaire absurde qui obligerait à une politique d’austérité permanente pour atteindre

un équilibre budgétaire qui enlèverait toute marge de manœuvre aux politiques publiques ?

[Lire la suite]

 

Publié dans EUROPE, Grece, Irlande, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Pacte budgétaire européen : Le Parti socialiste irlandais dit « Non »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mai 2012

 

Le 31 mai prochain les Irlandais sont appelés à se prononcer sur le Pacte budgétaire européen.

Paul Murphy, député européen, membre du Parti socialiste irlandais et du Parti de la gauche européenne,

explique les positions de son parti et les raisons du refus du Pacte budgétaire (TSCG, MES).

Le 31 mai, comme pour la Constitution européenne, il votera « Non ». Un non à l’austérité.

Un non à l’Union européenne du libéralisme économique.

http://www.dailymotion.com/video/xr0dsu

sur dailymotion.com

par PlaceauPeuple

 

Publié dans EUROPE, Irlande, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy