• Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Liberté Hebdo N° spécial contre la Vie chère

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 octobre 2011

 

Vente de LIBERTÉ … Spécial contre la Vie Chère

Liberté Hebdo N° spécial contre la Vie chère dans Austerite image-reduite Télécharger les bons de commande

PDF - 72.5 koBon de commande

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Luttes, Presse - Medias, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Lille, le 26 novembre : Manif’ contre la vie chère et l’austérité (2)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 octobre 2011

 

26nov2011.jpg
Les communistes de la Sambre organisent un bus pour la manif du 26 novembre

8 H 40 : hôtel de ville de Jeumont.
8 H 50 : parking mairie de Boussois.
9 H 05 : espace Liberté, rue d’Hautmont à Louvroil.
9 H 10 : mairie de Louvroil.
9 H 20 : place de Gaulle à Hautmont.
9 H 30 : Carrefour de Croix-Mesnil à Feignies.

Où s’inscrire ???  Téléphonez à Arnaud Beauquel au 06 48 20 79 84 ou à Alain Groisne au 06 11 60 02 13.


Manif Contre la vie chère, l’austérité – 26 nov – Lille

 

Publié dans Austerite, France, Luttes, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Crise financière, dette et austérité : communiqué d’Attac France

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 octobre 2011

Reçu par courriel

URL article original : http://www.france.attac.org/articles/sauver-leurope-en-coulant-les-peuples-0

Sauver l’Europe en coulant les peuples ?


Dans la nuit du 26 au 27 octobre, les participants du sommet européen ont abouti à un nouvel accord, censé pour

une énième fois « sauver l’Europe ». À la baguette, Angela Merkel (et Nicolas Sarkozy), Christine Lagarde

(pour le FMI) et, surprise… un représentant du secteur bancaire, Charles Dallara. Alors, qu’en est-il vraiment de

cet accord – qui a déjà fait bondir les bourses ?

On retiendra tout d’abord que la restructuration de la dette grecque est enfin mise à l’ordre du jour ; et malgré

les résistances de Nicolas Sarkozy et du secteur bancaire, les créanciers devront débourser à hauteur de 50%,

via une décote de leurs titres de dette. Il aura donc fallu deux ans – deux ans de calvaire pour le peuple grec –

pour que la réalité rattrape en partie les dirigeants de la zone euro.

Mais les peuples grecs et européens sont loin d’être tirés d’affaire pour autant. Conformément aux exigences

allemandes, l’interdiction faite à la BCE de prêter directement aux gouvernements de la zone euro ne sera pas

levée. Elle leur permettrait pourtant de s’émanciper des marchés financiers.

À la place, les pays en difficulté devront se tourner vers le fonds européen (le FESF), démultiplié grâce à la

participation de pays émergents, et placé sous la supervision du FMI. Les clients ne devraient pas tarder à pointer

au guichet du FESF… Espagne, Portugal, mais aussi la France, dans un contexte où la recapitalisation des banques

par les fonds publics risque de s’avérer inéluctable.

Dans tous les cas, qu’ils fassent ou non appel à l’intervention du FESF, les gouvernements européens se sont

accordés pour accroître la « discipline », le contrôle budgétaire des dépenses publiques et l’inscription dans leurs

constitutions du carcan budgétaire de la « règle d’or » pour 2012. Des mesures adoptées sans aucun débat ou

consultation populaire, à l’image de cette nouvelle « gouvernance » de l’Europe, parfaitement anti-démocratique.

Au nom de laquelle on annonce déjà une nouvelle modification des traités…

Le « deal » était donc le suivant : en l’échange d’une (inévitable et tardive) restructuration de la dette grecque,

c’est l’hyper-austérité qui est promise aux peuples. Avec toutes les conséquences sociales dramatiques qu’elle a

déjà causées, à travers les licenciements, les baisses des salaires, des retraites, le démantèlement de l’Etat social…

et au risque de voir plonger l’Europe dans le cercle vicieux de la récession. Mais aussi de voir les peuples se

dresser les uns contre les autres, sous prétexte que les uns paieraient pour les autres.

Il est clair que les peuples ne veulent plus de cela, à l’image des manifestants et manifestantes grecs, des indignés

espagnols, italiens ou britanniques. Il est désormais urgent de sortir l’Europe du «piège de la dette publique».

Attac France participe avec d’autres organisations du mouvement social à un audit citoyen de la dette

(http://www.audit-citoyen.org/).

Cette initiative vise à démontrer les mécanismes pervers de l’endettement public, et à proposer de véritables

solutions pour sortir de la crise. Présentée à l’occasion du contre G20 de Nice la semaine prochaine, lors duquel

l’indignation sera plus que jamais de mise.

Attac France,
Paris, le 27 octobre 2011 

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Crise financière, dette et austérité : communiqué de la CGT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 octobre 2011

Crise financière, dette et austérité : communiqué de la CGT dans Austerite humanitefr le 28 Octobre 2011

Réaction de la CGT au sommet européen et

au discours de Nicolas Sarkozy

 

Ta_cgt dans ECONOMIE

Les rodomontades du Président ne trompent personne. Les décisions

du Sommet du 26 octobre, loin de sauver l’Europe et la France,

enfoncent un peu plus le continent dans l’impasse.

On ne desserre pas l’étau de la dette. On continue d’alimenter les

marchés financiers, on les alimente par de nouveaux endettements.

Le Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF) au lieu de servir de

pare-feu va nourrir l’incendie.

Tout le continent est mis à l’heure de l’austérité au risque d’aggraver

la récession qui s’annonce. Les pays seront de moins en moins à même

de faire face au poids de la dette.

La crise financière va être relancée par les perspectives de faible croissance.

Aucun moyen nouveau n’est dégagé pour soutenir l’activité. La recapitalisation des banques n’est pas le problème.

Les gouvernements demandent aux banques d’enregistrer une partie des pertes sur la dette grecque. Mais on ne

leur demande pas de financer l’activité économique, ce qui serait leur rôle.

Ainsi, le jour même où les chiffres du chômage battent un nouveau record les cours de la Bourse s’envolent !

Le Président de la République annonce un nouveau plan d’austérité de l’ordre de 8 milliards. Sa mise en œuvre

est confiée à François Fillon qui répète sans arrêt au mépris de la réalité, que « les Français vivent au dessus

de leurs moyens ». De nouvelles amputations du pouvoir d’achat sont à l’ordre du jour concernant les allocations,

minima sociaux et remboursements de la Sécurité sociale. Une augmentation de la TVA est clairement à l’ordre

du jour. C’est pourtant l’impôt le plus injuste puisqu’il est identique sur la consommation des riches et des pauvres.

Les fonctionnaires continuent d’être présentés comme des « budgétivores ».

C’est l’austérité au goutte à goutte. D’abord la réforme des retraites, ensuite la mise au régime sec des services

publics, puis la réduction des indemnités journalières, le prélèvement sur les mutuelles, l’augmentation de la CSG

sur les salaires… Faute de pouvoir présenter l’addition en une seule fois, le gouvernement la découpe en

tranches qui se succèdent de plus en plus vite.

Nicolas Sarkozy ne masque pas son intention de relayer la revendication du patronat de bouleverser les modalités

de financement de la Sécurité sociale au nom de la compétitivité des entreprises et pour mettre un terme

« à l’assistanat ». C’est un pilier essentiel du contrat social qui est menacé.

Lire la suite

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, POLITIQUE, Syndicats, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Fralib Gemenos : « Non content de jeter à la rue 182 salariés, Unilever veut les affamer »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 octobre 2011

Reçu par courriel – 29 octobre 2011

 UNILEVER VEUT AFFAMER LES SALARIÉS

Fralib Gemenos :

 DE FRALIB

 

Les salariés de Fralib viennent de recevoir leur fiche de paye. La Direction  a procédé

à d’importantes retenues sur la rémunération d’une trentaine de salariés, estimant

qu’ils étaient en grève. Et ce alors même qu’il n’y a plus d’activité sur le site depuis

plusieurs mois, sur décision de la société elle-même.

Unilever non content de jeter à la rue 182 salariés, veut les affamer.

Cette décision est absolument scandaleuse. Voilà le véritable visage de cette multinationale qui,

malgré des bénéfices faramineux, ferme cette usine, licencie les salariés et plonge des mères et

pères de famille dans la précarité et la misère.

Les salariés avec leurs représentants syndicaux ont intenté une action devant les prud’hommes

contre cette nouvelle provocation de la Direction d’Unilever. Les salariés sont déterminés à poursuivre

leur lutte pour maintenir l’activité industrielle de fabrication de thé et d’infusions sur le site de Gémenos,

sauvegarder les emplois et faire avancer leurs légitimes revendications et propositions économiques

contenues dans leur solution alternative.

Voici le site du comité de soutien   http://www.cgt-fralibvivra.fr/

Communiqué de presse des Syndicats CGT / CGC Fralib Gémenos

http://cgt.fralibvivra.over-blog.com/La justice foulée aux pieds

 

CGT UNILEVER FRANCE : Contre le RACKET d’UNILEVER

Picsou-UNILEVER.JPG UNILEVER 

=

le ROI PICSOU

 

Pour prendre connaissance du tract, ICI 

 

 

APPEL A LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE

n° compte CCP : 08 840 68 H 029

Adresse d’envoi : Bourse du Travail, à l’intention de la CGT FRALIB Cours Beaumont 13 400 AUBAGNE

 

Publié dans Emplois, Luttes, SOCIAL, Solidarite | Pas de Commentaire »

Le Président a menti aux français

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 octobre 2011

Site national du PCF  - 27 octobre 2011

Le Président a menti aux français

 

Le Président a menti aux français dans POLITIQUE gouverne-ment004

Nicolas Sarkozy s’est livré à une heure d’autosatisfaction irréelle  

pour justifier l’accord signé à Bruxelles.

Que faut-il retenir de cette leçon présidentielle ?

« Tout va bien, tout est sous contrôle, nous avons eu raison de

faire la réforme des retraites car les retraités étaient responsables

de la dette, il n’y a pas eu de baisse de salaires et de retraites en

France. »

Mais qui peut croire à une fable pareille ? Les souffrances des Français étaient absentes de tout le propos présidentiel.

En fait , il s’agissait de répéter les mêmes slogans de campagne comme le « travailler plus… » auquel plus aucun

Français ne peut croire, les mêmes promesses sur la fin des bonus des banquiers plusieurs fois annoncée mais

jamais réalisée. Surtout il s’agissait pour le Président de justifier de nouvelles mesures d’austérité qu’il a d’ailleurs

refusé d’annoncer clairement, sans écarter une hausse de la TVA. Enfin, en plaidant pour de nouveaux alignements

sur l’Allemagne, il a décrété « obligatoire » la règle d’or sur laquelle les Français n’ont jamais été consultés.

Le Président avait promis un exercice de vérité. Pendant une heure, il a menti aux Français.

Parti Communiste Français  

 

Lire également :

sur dazibaoueb.com/Emission télévisée : Le président flop

sur legrandsoir.info/Le sarkozien tel qu’on l’cause

 

Publié dans POLITIQUE, Presidentielle 2012, Propagande - Desinformation | Pas de Commentaire »

Les « bonnes vieilles ficelles » de Laurent Wauquiez pour faire du buzz

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 octobre 2011

Site national du PCF26 octobre 2011

Laurent Wauquiez, porte parole de la Droite asociale

 

Les

Pour combattre « l’assistanat », Laurent Wauquiez, fondateur du club

politique de la droite sociale, a défendu, entre autres propositions,

l’idée de

« réserver une partie des logements sociaux à ceux qui travaillent ».

Après avoir proposé l’obligation pour les chômeurs de travailler

gratuitement, Laurent Wauquiez récidive.

Membre d’un gouvernement incapable de produire une politique du

logement digne de ce nom, Laurent Wauquiez tente d’opposer les

travailleurs et les demandeurs d’emploi. Ce genre de procédé en dit

long sur la nature profonde des individus qui nous gouvernent et qui,

pour se promouvoir, sont prêts à transformer la société en

un vaste champs de bataille.

Ces artifices de communication ne feront pas oublier le désastreux bilan de l’UMP en matière de logement :

3,6 millions de mal logés en France selon la Fondation Abbé Pierre.

En fait de droite sociale, c’est plutôt du qualificatif d’asociale qu’il faudrait rebaptiser l’officine de promotion de 

la petite personne de Monsieur Wauquiez.

 

Lire également :

sur actuchomage.org/Wauquiez  fait son buzz en surfant sur la crise du logement

 

Publié dans Logement, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

Les réactions à gauche sur l’accord de sauvetage de la zone euro

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 octobre 2011

Les réactions à gauche sur l'accord de sauvetage de la zone euro dans POLITIQUE humanitefr le 27 Octobre 2011

 

Sommet de Bruxelles : les réactions à gauche

 

sommetzoneeoro.jpg

De Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) pour qui « les gouvernants vont continuer 

à saigner les peuples » à Martine Aubry (PS) qui estime que c’est « un accord a minima »,

qui « ne mesure pas la gravité de la crise », les réactions à gauche sur l’accord de 

sauvetage de la zone euro.

 

  • Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle

« En Europe, le gouvernement conservateur allemand fait la pluie et le beau temps. Ses recettes éculées et frileuses

ne correspondent qu’à l’intérêt étroit d’une Allemagne vieillissante et rentière. Nicolas Sarkozy a été incapable de

faire avancer la moindre idée ou solution nouvelle plus conforme à l’intérêt de la France et de l’Europe qui veut

bouger ! » (…) Cette politique absurde mène l’Union Européenne au désastre. Je forme le vœu qu’un sursaut se

produise avant qu’il ne soit trop tard. Il ne peut venir que du peuple. --> Lire la suite

 

  • Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

« Grisés par leur nuit de négociations, les dirigeants européens se réjouissent un peu vite. Le plan annoncé allie une fois

encore soutien massif aux banques et saignée sociale. Quand l’expérience prouve que ces recettes nous amènent dans

le mur, le Conseil européen appuie sur l’accélérateur. Ce n’est pas l’envolée de la bourse qui est faite pour nous rassurer.

D’ailleurs, elle fête le licenciement de 7000 salariés en Europe avec la montée de 3% du cours en bourse du groupe PSA. »

--> Lire la suite

 

  • Roland Muzeau, porte-parole des Député-e-s communistes et citoyens

« Qualifié d’ »ambitieux » par le Président Sarkozy, de « crucial » par Jean-François Copé, le chef de l’UMP,  ou de « capital »

par Bernard Accoyer, le président de l’Assemblée nationale, l’accord intervenu cette nuit à Bruxelles entre les dirigeants

européens a surtout de quoi réjouir les spéculateurs ». --> Lire la suite

 

  • Martine Aubry, première secrétaire du Parti Socialiste

« L’accord sur la restructuration de la dette grecque repose en grande partie sur une participation des créanciers privés aux

contours flous et surtout s’accompagnera d’une poursuite des politiques d’austérité qui ont cassé la croissance en

Grèce et menacent sa solvabilité ». (…) « Le renforcement du Fonds européen de stabilité financière est nécessaire, mais

les décisions de bric et de broc prises en ce sens sont insuffisantes pour casser la spéculation contre les dettes d’Etat,

et inquiétantes pour la souveraineté de l’Europe ». (…) « un Fonds spécial adossé au FMI et reposant sur la participation des

pays émergents pourrait être mis en place », juge la maire de Lille pour qui « les Européens ont été incapables de s’entendre

pour trouver les ressources nécessaires en interne », avec notamment émission d’euro-obligations, ou banque publique

européenne aux cotés de la BCE et de la BEI. Martine Aubry juge que « le plus inquiétant est la poursuite des mêmes

politiques d’austérité »

 

  • Christian Piquet, Gauche unitaire

« Les rodomontades de Nicolas Sarkozy ne peuvent tromper personne: le sommet européen qui vient de s’achever n’aura

rien réglé de la crise financière qui met l’Europe au bord du gouffre ».

« C’est aux peuples qu’il va être demandé de régler la facture« .

 

  • François Hollande, candidat socialiste à la présidentielle

« Pourquoi avoir attendu si longtemps pour prendre enfin des mesures à la hauteur de l’enjeu ? Si ce n’est pour protéger

un secteur  bancaire qui aurait du être appelé au sacrifice bien plus tôt ».

 

  • Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l’Assemblée

« Pourquoi dans ces sommets il n’est jamais question d’initiative de croissance ? Plus l’austérité augmentera,

plus le chômage augmentera, et plus les comptes publics augmenteront, donc il y a une sorte de cercle vicieux

et il faudrait sans doute changer de paradigme ». « Cet accord est-il suffisant et durable ? Le 21 juillet, il était dit

que c’était un accord conclusif et que les problèmes étaient derrière nous : en réalité ce n’était pas le cas »

 

Publié dans POLITIQUE | 2 Commentaires »

Sommet européen : soutien massif aux banques et saignée sociale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 octobre 2011

Site national du PCF27 octobre 2011 – Pierre Laurent

Sommet européen :

« face au mur, le Conseil européen appuie sur l’accélérateur »

 

Sommet européen : « face au mur, le Conseil européen appuie sur l'accélérateur » (Pierre Laurent)

Grisés par leur nuit de négociations, les dirigeants européens

se réjouissent un peu vite. Le plan annoncé allie une fois encore

soutien massif aux banques et saignée sociale. Quand l’expérience

prouve que ces recettes nous amènent dans le mur, le Conseil

européen appuie sur l’accélérateur.

Ce n’est pas l’envolée de la bourse qui est faite pour nous rassurer.

D’ailleurs, elle fête le licenciement de 7000 salariés en Europe

avec la montée de 3% du cours en bourse du groupe PSA.

Je rappelle que si les banques sont aujourd’hui obligées de renoncer à une part de leurs créances,

c’est la rançon du racket financier auquel elles se sont livrées et qui a mis la Grèce à genoux. Il est

inacceptable que les gouvernements soient encore prêts à des recapitalisations sans contrepartie.

Plus un sou ne doit être cédé aux banques sans que leurs pratiques de crédit ne soient contrôlées

et dirigées vers l’intérêt général.

Avec l’alignement de Nicolas Sarkozy, la Chancelière Merkel a gagné sur toute la ligne : pas question

de faire appel au pouvoir de création monétaire de la Banque centrale européenne. Pourtant ce n’est

pas l’augmentation de la force de frappe du « fonds européen de stabilité financière », au service de

stratégies financières intactes, qui relancera la croissance, seule à même de faire reculer l’endettement.

Au lieu de cela, ils continuent de faire payer les peuples. En France, alors que les patrons des banques

ont augmenté leurs revenus de 44,8% en 2010, le chômage est en hausse, une vague de licenciements

sans précédent est annoncée dans l’automobile et Fillon nous prépare un nouveau plan d’austérité

avec une hausse de la TVA.

Modifier les critères du crédit des banques et les missions de la BCE, les rendre utiles à l’emploi,

aux services publics, au développement durable sont les seuls outils pertinents pour sortir de la crise.

Ceux qui y renoncent aujourd’hui se rendent coupable de la crise de demain. 


Publié dans Austerite, ECONOMIE, PCF, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Grande-Bretagne : « Uncut » : ces citoyens qui disent non aux coupes budgétaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2011

Source : Basta !25 octobre 2011

UK Uncut

« Uncut » :

ces citoyens qui disent non

aux coupes budgétaires

 

Grande-Bretagne : « Uncut » :  ces citoyens qui disent non  aux coupes budgétaires dans Grande Bretagne arton1848-1eb13

Par Frédéric Lemaire

Face aux mesures d’hyper-austérité menées par le

gouvernement britannique, un seul mot d’ordre :

No Cuts ! – Non aux coupes budgétaires.

Partie prenante du mouvement de fond qui traverse

la Grande-Bretagne, le collectif UK Uncut invente de

nouveaux modes d’organisation et d’action.

 

Capable de transformer en quelques heures une banque en une bibliothèque municipale,

ce mouvement citoyen prend de l’ampleur. Et témoigne d’un important réveil des mouvements

sociaux en Grande-Bretagne. 


« UK Uncut, c’est une vraie bouffée d’air frais. »
Vera Weghmann est une activiste londonienne impliquée

dans les mouvements « no cuts ! » (non aux coupes budgétaires), et en particulier dans le collectif UK Uncut.

Adepte des occupations festives de banques ou de magasins de luxe qui pratiquent l’évasion fiscale,

UK Uncut mène des actions diverses et souvent très créatives. Le 8 octobre dernier, avec le soutien de syndicats,

le collectif a bloqué le pont de Westminster en plein Londres pour protester contre le démantèlement

par le gouvernement du système de santé public.

« UK Uncut rassemble de nombreux jeunes qui ne se retrouvent pas forcément dans les formes « traditionnelles »

de mobilisations » , témoigne Vera. Le contexte social, particulièrement tendu, semble favoriser le succès du collectif.

Car depuis la déroute financière des subprimes, la Grande-Bretagne vacille.

Contre « l’austérité juste » du gouvernement

L’État a renfloué les banques, dopées aux produits financiers toxiques, à hauteur de plus de 1 000 milliards d’euros.

Et ce sont principalement les salariés et les précaires qui passent à la caisse. Le plan d’austérité du gouvernement

prévoit des coupes considérables dans les dépenses publiques, à hauteur de 90 milliards d’euros d’ici à 2014.

Soit une diminution d’environ 12 % du budget de l’État !

[Lire la suite sur bastamag.net/]

Creative Commons License

Publié dans Grande Bretagne, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

123456
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy