• Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

« UN IMPÔT SUR NOTRE SANTÉ ? C’EST NON ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 septembre 2011

Source : http://www.mutualite.fr/

 

Pétition :

non à la taxe sur la santé qui dégrade l’accès aux soins des Français !

 

tractmutualitea42.jpg

Une mutuelle n’est pas un signe extérieur de richesse ! Les mutuelles adhérentes à la

Mutualité Française lancent une pétition pour obtenir du gouvernement le retrait de

la taxe sur les contrats santé solidaires et responsables. Ce nouvel impôt injuste

dégrade l’accès aux soins et la protection sociale des Français.

Non à la dégradation de l’accès aux soins.

 

Le gouvernement a décidé de doubler la taxe sur les contrats santé solidaires et responsables !

Les mutuelles sont des organismes à but non lucratif. Tout l’argent des cotisations de leurs adhérents

est consacré à l’organisation de leur protection sociale. Elles ne versent pas de dividendes à des actionnaires.

Taxer les mutuelles, c’est taxer 38 millions de Français, c’est créer un nouvel impôt sur la santé.

C’est dangereux :

de plus en plus de nos concitoyens renoncent aux soins pour des raisons financières.

Ce nouvel impôt a pour effet implacable de dégrader ou d’empêcher l’accès aux soins.

C’est injuste :

alors que le taux de remboursement par la Sécurité sociale des soins de ville (médecine générale,

optique, dentaire…) est descendu à 55%, avoir une mutuelle est aujourd’hui essentiel pour chaque foyer.

Une mutuelle n’est ni un privilège, ni un signe extérieur de richesse.

Les signataires de cette pétition demandent au gouvernement de renoncer à affaiblir

encore une fois la protection sociale des Français et de renoncer à l’impôt sur la santé.

Signer la pétition

 

 

Publié dans PETITION, Politique nationale, SANTE | Pas de Commentaire »

« l’école est au centre des nouvelles luttes des classes »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 septembre 2011

Accueil 28 septembre 2011

Christian Laval :

« l’école est au centre des nouvelles luttes des classes »

 

Co-auteur de la Nouvelle École capitaliste (La Découverte, 2011),

ce sociologue, membre de l’Institut de recherches de la FSU,

décrypte les conséquences de la logique d’entreprise appliquée,

chaque année un peu plus, à l’éducation.

 

Vous expliquez dans votre dernier ouvrage La nouvelle école

capitaliste que notre système scolaire est aujourd’hui à un

« tournant historique ». Lequel ?

 

Christian Laval. Au-delà des réformes connues du gouvernement Sarkozy, comme la destruction des postes ou

la suppression de la formation des enseignants, l’école et l’université sont l’objet depuis une vingtaine d’années

d’un changement plus profond. Au gré d’une succession de mesures, parfois peu perceptibles, se construit,

brique après brique, un autre modèle éducatif que nous appelons la nouvelle école capitaliste. Ce modèle n’est,

certes, pas encore entièrement  réalisé, on peut encore le contenir et le combattre, mais c’est une tendance

bien réelle.

Qu’est-ce qui la caractérise ?

Christian Laval. Selon ce modèle, l’école a désormais une fonction qui se voudrait essentiellement,

voire exclusivement, économique. La connaissance, qu’elle soit élaborée par la recherche ou diffusée dans l’école,

est envisagée comme une valeur économique et intègre la logique dominante de l’accumulation du capital.

Comme cela se concrétise-t-il ?

Christian Laval. L’aspect le plus visible est lorsque l’enseignement devient une affaire d’achat et de vente.

On le voit, par exemple, avec la montée de l’industrie du soutien scolaire ou le développement actuel de

différentes  formes de coaching payant. On le voit également avec l’accroissement de la part du privé dans

le financement de l’école et l’université. Tout cela relève d’un phénomène de marchandisation. Mais il ne faut pas

s’arrêter-là. Moins visible mais plus fondamental, on s’aperçoit que la norme sociale du capitalisme tend à devenir

la règle de fonctionnement des systèmes d’enseignement qui sont régulés de plus en plus par la concurrence. 

Lire la suite

 

Publié dans Education nationale, POLITIQUE, Politique nationale, Syndicats | 1 Commentaire »

6 octobre 2011 : Manifestation unitaire des retraités

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 septembre 2011

Source : CGT Retraités – Union Confédérale des Retraités

 

Action unitaire des retraités le 6 octobre 2011

 

Les organisations syndicales de retraités, UCR-CFDT, UNAR CFTC, UCR-CGT, FGR-FP, UNSA Retraités

appellent les retraités à participer massivement aux manifestations qui se dérouleront

le jeudi 6 octobre 2011 sur les questions de la perte d’autonomie et du pouvoir d’achat des pensions

Télécharger le communiqué commun 

 

Les retraités ont décidé d’agir pour la défense de leurs revendications et notamment celles liées

au pouvoir d’achat, à la santé et à la prise en charge de l’autonomie dans le cadre du système

solidaire et intergénérationnel de la Sécurité sociale.

Ils exigent :

  • un rattrapage de la perte cumulée du pouvoir d’achat se traduisant par une augmentation

substantielle et immédiate

  • la fixation d’un minimum de retraite au niveau du SMIC
  • le retour à l’indexation des pensions et retraites sur l’évolution du salaire moyen
  • le relèvement de la réversion à 75 % de la retraite initiale sans condition de ressources
  • le retour de la revalorisation annuelle des pensions au 1er janvier de chaque année
  • le rétablissement de la ½ part fiscale pour les veuves, veufs, divorcés, séparés

le financement de la perte d’autonomie dans le cadre de la Sécurité social quel que soit

l’âge ou le handicap de la naissance à la fin de la vie

 

Le 6 octobre 2011

MANIFESTATION LOCALE & DÉPARTEMENTALE

 

Le matin : Rassemblement à 10 H – Antenne de la CPAM de FEIGNIES – Place du 8 mai 1945

L’après-midi : Départ à 12 h 45 pour Lille (bus prévu à cet effet)

Rassemblement devant la piscine municipale Boulevard Pasteur à MAUBEUGE

 

Publié dans Luttes, RETRAITES, SOCIETE, Syndicats | Pas de Commentaire »

MANAGEMENT COERCITIF : Victoire des personnels d’Airbus

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 septembre 2011

Source : CGT-Beaulieu-Structures.over-blog.fr/27 septembre 2011

 

MANAGEMENT : HALTE AU MANAGEMENT COERCITIF 

 

logougict.jpg

Les télescopages de l’actualité ont mis en lumière la question des évaluations et les méthodes

managériales hélas trop souvent en vogue dans les entreprises.

C’est ainsi que la semaine passée la justice a retoqué en appel le système d’évaluation

des 5 000 cadres des usines d’Airbus et que par ailleurs était révélée dans l’Isère

une lamentable affaire de fichage des salariés par leurs managers chez Décathlon. Enfin, une note officielle

publiée mercredi 21 septembre indiquait que la moitié des salariés du privé (54 %) ont chaque année

un entretien individuel d’évaluation avec leur responsable hiérarchique, un taux qui atteint 76 % chez les cadres.

C’est un jugement très important pour les ingénieurs, cadres et techniciens et pour l’ensemble des salariés

qui a été rendu par la cour d’Appel de Toulouse à la demande de la CGT d’Airbus.

La justice a décidé de « suspendre » le système d’évaluation des 5 000 cadres des usines Airbus en France

car il intègre des « critères comportementaux non conformes aux exigences légales ».

[Lire la suite sur : cgt-beaulieu-structures.over-blog.fr/]

 

Publié dans INFOS, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Productivité : les États-Unis et la France sont en tête et creusent l’écart

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 septembre 2011

Lu sur : PCF Grésivaudan28 septembre 2011

Productivité :

les États-Unis et la France sont en tête et creusent l’écart

 

Productivité :  les États-Unis et la France sont en tête et creusent l'écart dans ECONOMIE salaires

Par Andrée OGER, Conseillère générale communiste

Les Français : pas compétitifs ?

Une étude officielle prouve le contraire. A nouveau.

Les travailleurs américains et français sont les plus productifs des grands

pays développés et ont continué de creuser l’écart en 2010 vis-à-vis de

leurs concurrents, notamment du Royaume-Uni, selon des statistiques

officielles publiées mardi 13 septembre à Londres.

Dans son étude annuelle sur la productivité comparée des pays du G7,

l’Office national des statistiques (ONS) a laissé inchangé son palmarès :

le travailleur américain arrive en tête, suivi du français, de l’italien,

de l’allemand et du canadien.

Le Royaume-Uni reste en sixième position pour « la productivité par travailleur », seul le Japon étant derrière.

Selon la même étude, les Etats-Unis et la France ont en outre creusé l’écart sur leurs partenaires en 2010.

Ainsi, sur une base 100 attribuée au travailleur britannique en 2009, la performance est restée la même un an

plus tard. En revanche, le travailleur américain est passé de 131 à 134 sur cette même échelle, et le français

de 109 à 110.

L’ONS note que l’écart global de productivité entre le Royaume-Uni et les États-Unis « est le plus important

depuis 1994″.

Le classement est différent en termes de « productivité par heure travaillée », l’Allemagne arrivant alors en

deuxième position devant la France, avec les États-Unis toujours en tête.

Mais, sur ce critère, seuls trois pays ont amélioré leur performance durant l’année écoulée,

les États-Unis et la France, ainsi que le Japon en dépit de sa 7e et dernière place.

Avec cette étude, quand vous entendrez quelqu’un, un politique de droite ou un patron (c’est la même chose

mais bon…), vous affirmez qu’il faut améliorer la compétitivité de la France face aux pays étrangers

et que le travail coûte trop cher en France, vous saurez qu’il tente de vous manipuler pour vous convaincre

que vous devez faire de nouveaux « efforts ».

Lire la suite sur : andree-oger-pour-deputee.over-blog.com/

 

Publié dans ECONOMIE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Règle d’or, un seul objectif : perpétuer la rente des marchés financiers !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 septembre 2011

Lu sur : PCF Grésivaudan28 septembre 2011

URL article original : http://dessousdebruxelles.ellynn.fr/spip.php?article157

La « règle d’or »,

une entreprise de désinformation massive

 

Règle d'or, un seul objectif : perpétuer la rente des marchés financiers ! dans Austerite Speculateur

Le débat sur la dette publique a tout récemment pris

un nouveau tour, avec l’annonce par le gouvernement

de sa volonté d’inscrire dans la Constitution ce que

les communicants ont appelé la « règle d’or ».

Celle-ci consisterait à interdire, à peu de chose près,

tout déficit public d’une année sur l’autre dans le budget

de l’État ; en d’autres termes, cette règle vise à inscrire

dans le marbre même de la Constitution le principe

des politiques d’austérité, présentées comme un remède

douloureux mais néanmoins nécessaire face à la crise

de la dette.


La promotion par les VRP du gouvernement de cette « règle d’or », largement relayée par les médias

dominants, représente une nouvelle étape dans l’entreprise de désinformation massive autour de la

question de la dette. Or la présentation systématique des politiques d’austérité comme étant

« la seule solution possible » est complètement fausse. Non seulement ces politiques sont socialement

injustes et économiquement dangereuses ; mais d’autres politiques sont possibles

(voir Règle d’or : Le coup d’Etat des marchés financiers).

Depuis l’UMP jusqu’au PS, on semblait l’avoir oublié ; le budget de l’État compte deux colonnes :

recettes, et dépenses. Autrement dit pour équilibrer le budget, il n’est pas nécessaire de sabrer de

manière totalement irresponsable dans les dépenses de l’État – en s’attaquant à l’Éducation nationale,

en fermant des hôpitaux, ou en bradant les services publics et municipaux.

Il aura fallu attendre que des millionnaires américains, puis français, n’en appellent eux-mêmes à

taxer davantage les riches, pour dessiller, ne serait-ce qu’un instant, les yeux des responsables

politiques : oui, il est possible de rééquilibrer le budget public en taxant les plus hauts revenus, en

taxant les transactions financières, en bouchant les trous dans la fiscalité qui ont permis, depuis des

dizaines d’années, aux plus riches de devenir plus riches, sous le prétexte d’une prétendue

« compétitivité »…

Lire la suite

 

Publié dans Austerite, Democratie, ECONOMIE, Propagande - Desinformation, Union europeenne | 1 Commentaire »

45 millions d’hectares de terres agricoles accaparées en 2009

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 septembre 2011

Source : PopulationData.net/ - 20 septembre 2011

45 millions d’hectares de terres agricoles

accaparées en 2009

 

45 millions d'hectares de terres agricoles accaparées en 2009 dans Agriculture En 2009, ce sont 45 millions d’hectares de terres agricoles qui ont changé de  

mains  dans le monde, soit dix fois plus que les années précédentes.

Ce véritable accaparement de terres arables intervient la plupart du temps dans

des pays sous-développés et sous-alimentés, avec la complicité des autorités.

Depuis les fameuses « découvertes » de territoires lointains par les Européens, et notamment Christophe

Colomb, s’autorisant à expulser les indigènes pour leur voler leurs terres, c’est un peu comme si rien n’avait

changé.

Des pays très populeux et manquant de terres arables ont besoin de sols agricoles pour nourrir leur population.

Malheureusement, en louant d’immenses portions de territoire, parfois sur des dizaines d’années, voire des 

siècles,et en expulsant le plus souvent violemment les populations locales qui travaillaient péniblement ces terres,

ils participent à l’amplification sur place de la pauvreté, de la désertification et de la migrations des paysans vers

les centres urbains et leurs bidonvilles. 

Certains des pays les plus touchés par le phénomène, qui s’amplifie d’année en année, ont une population parmi

les plus sous-alimentée du monde, comme le Tchad, l’Ethiopie, le Mali. On y observe paradoxalement des famines

extrêmes, alors même que les autorités louent des millions d’hectares de terres qui ne pourront plus nourrir le pays. 


Si encore les investissements profitaient localement. Mais on observe un phénomène inverse : dans le but de

favoriser une agriculture plus intensive, pour accroître les rendements, les investisseurs étrangers importent de

grandes quantités de produits chimiques, de matériels agricoles, et ainsi polluent et exploitent les sols jusqu’à

les rendre parfois improductifs ! Un comble.

Sachant qu’ensuite les produits sont exportés en totalité, on voit bien que la solution au problème de la faim dans

le monde devient elle-même le problème…


L’Afrique sub-saharienne est la région du monde la plus convoitée.

En effet, l’agriculture y est peu mécanisée, peu efficace au regard des standards des pays les plus développés,

et demande beaucoup de main-d’oeuvre. Les lois, et surtout leur application, sont particulièrement laxistes.

Les parcelles de terre passent de génération en génération, suivant des coutumes locales, et sont la plupart

du temps pas ou peu administrées par l’État.

En créant de toute pièce un cadastre, et en attribuant des terrains sans en avertir les populations locales qui

les occupent, de nombreux états vont à l’encontre des intérêts de leur propre population. Sans compter

les violations de droits humains élémentaires, notamment la répression violente des mouvement sociaux

qui ne manquent pas d’accompagner ce genre de situation injuste.


La Banque mondiale, dont la mission est pourtant de lutter contre la pauvreté, favorise ce genre de transactions,

et méprise en cela les droits des populations locales à l’autosuffisance alimentaire, et à un développement

en accord avec leurs choix.

 

Publié dans Agriculture, Monde | Pas de Commentaire »

Éducation : Quelle part de leur PIB les pays consacrent-ils à l’Éducation ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 septembre 2011

Source :  http://www.latribune.fr/static/pdf/rapport_OCDE_13092011.pdf - page 246

 

Pour l’année 2008 :

Part de la richesse nationale consacrée à l’éducation en Islande : 7,9 % du PIB.

Part de la richesse nationale consacrée à l’éducation en Corée du Sud : 7,6 % du PIB.

Part de la richesse nationale consacrée à l’éducation en Norvège : 7,3 % du PIB.

Part de la richesse nationale consacrée à l’éducation en Israël : 7,3 % du PIB.

Part de la richesse nationale consacrée à l’éducation aux Etats-Unis : 7,2 % du PIB.

Part de la richesse nationale consacrée à l’éducation au Chili : 7,1 % du PIB.

Part de la richesse nationale consacrée à l’éducation au Danemark : 7,1 % du PIB.

Part de la richesse nationale consacrée à l’éducation en Belgique : 6,6 % du PIB.

Part de la richesse nationale consacrée à l’éducation en Nouvelle-Zélande : 6,6 % du PIB.

Part de la richesse nationale consacrée à l’éducation en Suède : 6,3 % du PIB.

Part de la richesse nationale consacrée à l’éducation en Argentine : 6,1 % du PIB.

Et en France ?

Part de la richesse nationale consacrée à l’éducation en France : 6,0 % du PIB.

1995 : 6,6 % du PIB.

2000 : 6,4 % du PIB.

2008 : 6,0 % du PIB.

 

Publié dans ECONOMIE, Education nationale | Pas de Commentaire »

Le dernier billet de « cui cui fit l’oiseau »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 septembre 2011

 

NON à la France socialo-centriste du petit père Hollande !

Non à l’élaboration d’un radical-socialisme mou

version 3.0.

 

Ami(e)s, permettez moi de rugir.

Attitude qui, pour un oiseau est singulière, je le confesse mais est rendue nécessaire par le fait

qu’une élite médiatique se démène pour manipuler les foules socialistes à l’aide de sondages

fumeux (comment extraient-ils de leurs échantillons les sympathisants socialistes qui « déclarent

aller voter » ? Qui va voter ?). Son but avoué est que dès le premier tour des présidentielles

de 2012, les jeux soient à peu près faits entre un tenant de la majorité actuelle et un

gestionnaire rose très pâle qui ne réformera pas grand chose.

Le dernier billet de


 


 

 

 

 

 

 

 

 

Édouard Daladier et son fils spirituel François Hollande incarnent la France qui bouge. (sépia)

Un choix en trompe l’œil du style blanc bonnet contre blanc bonnet délavé. Exaltant, non ?

Si vous souhaitez vous retrouver parmi les dindons de la farce, aux côtés de tous les

quelques rares petits retraités qui craignent pour leur épargne et ne voteront pas pour

le président actuel, François Hollande est votre candidat rêvé !

[Lire la suite sur : cuicuifitloiseau.blogspot.com/]

 

Publié dans Humour, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaire »

Retraite à 67 ans : Laurence Parisot fan de l’idée de François Fillon !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 septembre 2011

Lu sur : Retraite à 67 ans :   Laurence Parisot fan de l'idée de François Fillon ! dans Politique nationale dazibaoueb_logo_70028 septembre 2011

publié par reineroro (Démineuse De Tapettes à Gruyère et Pourfendeuse De Cornichons.)

 

Retraite à 67 ans : 

Laurence Parisot fan de l’idée de François Fillon !

 

Auteur : Slovar - Source : Slovar les Nouvelles

Les chiffres du chômage du mois d’août, sont une fois encore désastreux pour les seniors.

Ceux-ci voient la durée de leur inactivité augmenter. Néanmoins, Laurence Parisot est

enthousiaste à l’idée de leur faire attendre 67 ans pour partir à la retraite.

travail_senior dans RETRAITESXavier Bertrand a fait profil bas sur les chiffres du chômage du mois d’août.

Se limitant à saluer une : « évolution positive » sur le front de l’emploi,

« malgré un net ralentissement de la croissance depuis plusieurs mois »

Ce tout petit satisfecit ne résiste néanmoins pas à l’analyse des données

fournies par le Ministère de l’emploi et Pôle Emploi.

En effet, si on note un recul de 0,1% des demandeurs d’emploi en catégorie A : 

« En additionnant les demandeurs de catégorie B et C, qui exercent un activité

réduite, la hausse du chômage en août est de 0,5%, soit 20.200 personnes

de plus en un mois, pour atteindre 4.148.200 (…) »

Mais plus grave, la durée du chômage augmente : le nombre de d’inscrits à

Pôle Emploi depuis plus d’un an progresse de 0,6% par rapport à juillet

pour remonter à 1.581.300 en août. « Un chiffre sans précédent depuis

novembre 1999 selon les statistiques du ministère du Travail » précise Boursier.com

De quelle ampleur est cette augmentation ?

« (…) En un an, le nombre de demandeurs inscrits depuis deux à trois ans a augmenté de 25 % et ceux inscrits

depuis plus de trois ans de 19,8 % (…) » indique Eric Heyer de l’OFCE qui précise que la catastrophe annoncée ici

à plusieurs reprises du chômage des seniors s’accélère : « (…) Entre juillet et août, le nombre de chômeurs de plus

de 50 ans a augmenté de 0,9 %. Sur un an, ils ont même grimpé de 13,5 %. « On constate les effets de la réforme

des retraites (…) 40.000 personnes qui auraient dû sortir de la population active au début de l’été y sont restées. »

- France Soir

Si on ajoute à cela le rapport OIT-OCDE, qui indique clairement que : « la crise économique mondiale pourrait se

traduire par une pénurie massive d’emplois » Et que selon le rapport : (…) il sera impossible à court terme de

combler le déficit d’emplois accumulés pendant la crise, qui s’élève à plus de 20 millions (…) »

Rapport complet en anglais

Force est de constater que les seniors n’arriveront pas à se maintenir dans l’emploi, jusqu’à leurs 65 ans pour

obtenir une retraite sans décote. Tout comme il sera illusoire de faire croire que les moins âgés auront la capacité

de cotiser 42 ou 43 ans, pour obtenir un taux plein. A moins, bien entendu, de partir à la retraite au delà à 67 ans

ou plus ! Seulement, les Français, conscients qu’ils seront tous un jour des salariés seniors … au chômage, espèrent

partir avant leurs 67 ans, quitte à toucher une pension minorée pour cause de décote !

D’où la brillante idée de François Fillon de repousser l’âge légal de la retraite à 67 ans. Idée qui a provoqué un tollé …

sauf au Medef, où on clame son enthousiasme !

[Lire la suite sur : dazibaoueb.com/]

Illustration ajoutée par  « Feignies ensemble… »

 

Publié dans Politique nationale, RETRAITES | Pas de Commentaire »

123456
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy