Les réformes du droit du travail généralisent la précarité partout en Europe (Basta!)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mars 2016

 

DROITS SOCIAUX

Capturebastareformedroittravail

 

 

par Rachel Knaebel 22 mars 2016

 

 

A lire sur : bastamag.net

Publié dans Basta!, droit du travail, Emplois, EUROPE, Liberalisme, Pouvoir d'achat, PRECARITE, SOCIAL, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Le 8 octobre contre l’austérité : Journée de mobilisation interprofessionnelle

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 octobre 2015

 

Capturemanif8oct

 

 

Journée de mobilisation interprofessionnelle

CGT, FSU, Solidaires appellent à une nouvelle

journée de mobilisation interprofessionnelle

le 8 octobre 2015

 

 

 

 

 

 

L’appel interprofessionnel :

Capturemanif8oct1

  Cliquer sur l’image pour lire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les syndicats de la Fonction publique – CGT, FSU, Solidaires, FAFP – appellent l’ensemble

des agents de la Fonction publique à se mobiliser avec les salariés du secteur privé,

pour les salaires, pour l’emploi et pour les conditions de travail, dans le cadre de la journée

interprofessionnelle du 8 octobre.

Rattrapage des pertes de pouvoir d’achat par l’ouverture immédiate de négociations salariales,

fin des suppressions d’emplois et créations des emplois nécessaires au bon fonctionnement d’un service public

de qualité sur l’ensemble du territoire, les revendications des fonctionnaires rejoignent celles des salariés

du privé, fortement ébranlés par les attaques contre les 35 heures ou la remise en cause du Code du travail.

Lire :    le communiqué de l’intersyndicale Fonction publique

 

Publié dans CGT, Emplois, France, FSU, Luttes, Pouvoir d'achat, Salaires, SERVICES PUBLICS, Solidaires, UNEF | Pas de Commentaire »

Philippe Martinez (CGT) sur France Info (12 juin 2015)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 juin 2015

 

CaptureMartinez1

Philippe Martinez( CGT ) :

« A chaque fois que le Medef réclame, le gouvernement donne satisfaction »

http://www.dailymotion.com/video/x2tpgdz

Publié dans CGT, droit du travail, ECONOMIE, Emplois, France, Pouvoir d'achat, Salaires, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Accord de compétitivité chez Faurecia : Plus de 1 200 personnes touchées avec une baisse de leur revenu à la clé

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2015

 

Au nom de la compétitivité, Faurecia sacrifie les salaires

 

Kevin Boucaud – l’Humanité – 25 février

 

Capturefaurecia1

  Pourtant bien portant, l’équipementier automobile

  a conclu un accord de compétitivité.

  L’entreprise s’engage à n’effectuer aucun plan

  social contre de fortes concessions salariales.

 

Un des plus grands accords de compétitivité depuis le début de la crise a été signé, en fin de semaine dernière,

chez Faurecia, filiale de PSA Peugeot Citroën spécialisée dans la production d’équipements automobiles.

Plus de 1 200 personnes sont touchées avec une baisse de leur revenu à la clé. Le groupe, qui met

régulièrement en compétition ses usines pour l’attribution de nouveaux produits, a déjà mis en œuvre plusieurs

accords de ce type, mais c’est la première fois qu’autant de sites sont concernés.

Un gel des salaires pour les trois prochaines années

Dans la division échappements, l’une des quatre grandes de l’équipementier automobile, la direction

de l’entreprise s’est engagée à ne pas lancer de plan social pendant les trois prochaines années en échange

de grosses concessions de ses salariés. L’accord a été signé par la CFE-CGC et la CFDT,

à l’issue d’un référendum interne qui a recueilli 55 % de suffrages favorables. Alors que, de son côté, la CGT a

annoncé, dès le 2 février, dans un communiqué, qu’elle refuserait de faire partie des signataires de cet accord

qu’elle juge « injuste » et dangereux pour « les acquis sociaux » des salariés de l’entreprise.

Selon le représentant du syndicat, Andrès Gomez, « la direction n’a donné aucune contrepartie ».

« Il n’y avait pas de plan social de prévu et l’entreprise se porte très bien, la preuve

c’est que les profits devraient doubler en 2015 par rapport à 2014 », rappelle-t-il.

L’accord de compétitivité prévoit un gel des salaires pour les trois prochaines années,

une suppression de l’intéressement en 2015, puis sa baisse en 2016 et 2017. De plus, les salariés

devront accepter qu’un jour de congé d’ancienneté soit supprimé.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Competitivite, ECONOMIE, France, Liberalisme, Pouvoir d'achat, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Baisse des salaires en 2012 (étude Insee)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 décembre 2014

 

Selon une étude de l’Insee, les salaires ont baissé de 0,4% en 2012

*

travail-dimanche-3

 

L’année 2012 ne sera pas un bon souvenir

pour les salariés français.

Une étude d’Insee Première vient en effet

de rappeler que le salaire net moyen a perdu

0,4% de pouvoir d’achat en 2012.

Et les années 2013 et 2014 vont aggraver

le phénomène.

 

En 2012, les salariés ont gagné « en moyenne » 2.154 euros nets quel que soit leur secteur (public ou privé), calcul fait sur l’ensemble des salaires. Cela a représenté 1,6% de plus qu’en 2011 (en euros courants).

Mais les auteurs de l’étude rappellent que l’inflation a été de 2% en 2012. D’où une baisse du salaire net moyen en termes réels (en euros constants).

Les cotisations amputent de plus en plus le net, mais le salaire brut recule aussi !

L’étude montre l’impact de la hausse des cotisations, notamment des cotisations retraites, sur l’évolution des salaires. Rappelons que l’année 2012 est l’année où les augmentations des cotisations retraites décidées par la loi Sarkozy de 2010 ont commencé à produire leurs effets.

Mais en euros constants, le salaire brut moyen a reculé de 0,1% (à 2.870 euros), ce qui veut dire  que le problème n’est pas seulement lié à l’augmentation des cotisations: il est bien plus profond.

L’effet baissier des salaires est sensible sur une longue période.

Selon des calculs faits à partir des tableaux de l’Insee, le salaire brut moyen n’a progressé que de 7,3% en 10 ans, soit seulement 0,7% en moyenne par an de fin 2002 à fin 2012, alors que les prix augmentaient de 2% par an en moyenne (jusqu’à 2012)

Le salaire net n’ayant quant à lui augmenté que de 5,2% sur la période (soit +0,5% par an), la baisse du pouvoir d’achat des salaires est donc énorme : sans doute supérieure à -15%. Et encore ce chiffre cache-t-il bien des disparités : rappelons que le prix des loyers, des transports et des produits alimentaires a littéralement explosé.

Une baisse plus sensible chez les cadres

En 2012, il apparaît en tout cas que les salariés les moins rémunérés ont été les moins affectés par la baisse de pouvoir d’achat, sans doute grâce à l’existence du Smic qui est revalorisé du niveau de l’indice officiel des prix.

En conséquence chez les employés (2.081 euros bruts en moyenne), le salaire est resté stable en euros constants. Pour les ouvriers (2.164 euros), a baissé que de 0,1%.

Pour les professions intermédiaires (2.941 euros bruts en moyenne), la baisse a en revanche été marquée (-0,7%), tout comme pour les cadres (-0,8% à 5.444 euros). Il faut y voir les efforts des  milieux patronaux qui cherchent à payer les qualificaitons le moins cher possible: les salaires des ingénieurs et des informaticiens en sortie d’école on plus que fléchi, dans le même temps où la prériode d erecherche de leur 1er emploi s’allonge. 

L’écart entre les femmes et les hommes se réduit parce que les salaires des hommes, plus élevés, se tassent.

Les salaires des femmes étant en moyenne plus bas que ceux des hommes, et que les bas salaires augmentaient plus que les salaires moyens, l’écart hommes-femmes s’en trouve réduit. Tandis que le salaire moyen des hommes baissait de 0,2% en euros constants, celui des femmes a augmenté de 0,2%. Avec 1.890 euros nets moyen pour les femmes et 2.339 euros nets moyen pour les hommes, l’écart demeure donc important (19,2%).

ATTENTION : le salaire « médiant » était de 1.730 euros nets par mois

Si le salaire moyen était de 2.154 euros nets en 2012, il ne faut pas oublier que la répartition des salaires est loin d’être linéaire. Le salaire moyen n’exprime pas une réalité.

En fait, seul un salarié français sur deux a gagné plus de 1.730 euros nets par mois (salaire médian) et un salarié sur cinq a touché moins de 1.321 euros nets.

A l’inverse, l’étude montre que 5% des salariés ont perçu plus de 4.415 euros par mois.

Rappelons que parallèlement les profits des grands groupes on explosé en 2012 !

En 2012, la hausse du CAC 40 a été de +15,2 % (…)

[Lire la suite sur CGT Dieppe]

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, Liberalisme, Pouvoir d'achat, PRECARITE, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Portrait social de la France par l’Insee : La France blessée par l’austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 novembre 2014

 

  • Une France étranglée par les inégalités

Portrait social de la France par l’Insee

 

Kevin Boucaud – 18 novembre 2014

 

cartefranceinégalités

Le Portrait social réalisé par l’Insee

met en lumière une explosion

du chômage de longue durée.

Pour les ménages les plus modestes,

qui continuent de souffrir des politiques

d’austérité, la situation est alarmante.

Au fil des mois et des années, les effets

de la crise s’aggravent. C’est en tout cas

ce que montre le dernier « portrait social »

de la France réalisé par l’Institut national

de la statistique et des études économiques

(Insee).

 

Si le tableau général est sombre, particulièrement du côté de l’emploi, l’étude précise que « les personnes

les plus touchées par la crise sont généralement celles qui étaient a priori les plus exposées aux difficultés

sur le marché du travail ». Ce nouveau rapport permet de comprendre « où nous en sommes après

plusieurs années de crise », comme l’explique Fabrice Lenglart, directeur des statistiques démographiques

et sociales. Entre 2008 à 2013, une dégradation du marché du travail, une augmentation de la précarité

ou encore une stagnation du revenu salarial sont observées. Alors que la France compte 2,8 millions

de chômeurs en 2013 au sens du Bureau international du travail, l’Insee révèle que plus de 1,1 million

d’entre eux recherchent un emploi depuis plus d’un an. Un chiffre qui est en hausse de 56 % en cinq ans

(+ 400 000 chômeurs). La conséquence immédiate est une forte hausse du nombre d’allocataires au revenu

de solidarité active – RSA (+ 430 000 entre 2008 et 2012) et ainsi une dégradation de leurs conditions

de vie. Cette situation pèse sur les salaires dont la progression est freinée depuis 2007,

au point que les inégalités salariales ont cessé de diminuer. 

lire la suite : http://www.humanite.fr/une-france-etranglee-par-les-inegalites-558096

 

  • France : la casse sociale

 

♦ Le chômage explose

5,4 millions de chômeurs

Hausse du chômage de longue durée : 0,7 million de chômeurs en 2008, 1,1 million en 2013

Progression entre 2008 et 2013 : chômage + 43 %, chômage de longue durée : + 56 %

 

♦ Une pauvreté accrue

4,5 millions de personne touchent des minima sociaux d’insertion

Augmentation du nombre d’allocataires du RSA (base 100 en 2008) : 2008 : 100, 2013 : 126

Parmi les allocataires du RSA :

1 sur 4 se prive de nourriture, 1 sur 4 n’a pas de logement autonome

1 sur 10 renonce aux soins médicaux

 

♦ Les salaires étranglés

Progression des salaires (en % par an ) : 2002-2007 + 0,6 %, 2007-2012 +0,2 %

La moitié des salariés vivent avec moins de 1204 euros net par mois.

Un quart des salariés vivent avec moins de 635 euros net par mois.

670 000 ménages non imposables en 2012 ont été assujettis à l’impôt sur le revenu 2013

 

Publié dans Austerite, Chomage, ECONOMIE, France, Liberalisme, Pauvrete, Pouvoir d'achat, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Fonction publique : état des lieux et idées reçues

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 novembre 2014

 

Infographie.

Fonction publique : état des lieux et idées reçues

 

Extrait

Capturefonctionpublique

  Alors que les agents de la fonction publique se mobilisent

  ce mardi pour réclamer des perspectives d’avenir,

  de nombreuses idées reçues ont la vie dure sur ce statut

  qui assure le maintien des services publics et du modèle

  social français, malgré des baisses d’effectifs et un pouvoir

  d’achat en berne. Infographies.

 

État des lieux et idées reçues sur les fonctionnaires en France

 

CapturefonctionnairesCapturefonctionnaires1

 

Le pouvoir d’achat en berne suite au gel du point d’indice

 

Capturefonctionnaires2

 

Les femmes fonctionnaires et le temps partiel

 

Capturefonctionnaires3

 

[Article complet sur  humanite.fr]

À lire :

et à la réduction des inégalités »

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Emplois, Fonction publique, France, Pouvoir d'achat, SOCIAL | Pas de Commentaire »

PLFSS : communiqué de Femmes Solidaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 octobre 2014

 

Cliquer sur l’image pour agrandir

Capturefemmessolidaires4

 

Publié dans Austerite, Droits des femmes, France, Inegalite, Liberalisme, Pauvrete, POLITIQUE, Pouvoir d'achat, SANTE | Pas de Commentaire »

PLFSS : prenons l’argent ailleurs que dans les poches des familles

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 octobre 2014

 

PLFSS : prenons l’argent ailleurs que dans les poches des familles

(Pierre Laurent)

 

poche_vide

Le président de la République

vient de déclarer :

« Il n'y a pas de plan d'économie

qui soit indolore ».

Oui, c'est douloureux pour les classes

moyennes et populaires, les femmes,

les familles monoparentales, les jeunes

couples, à qui le gouvernement

impose un plan d'austérité de 21 milliards d'euros sur la protection

sociale. Ce choix met en péril la protection sociale à la française,

la relance économique, la vitalité et la jeunesse du pays.

Le gouvernement suivra-t-il le modèle allemand jusqu'à la chute

démographique ? Réduire le congé parental, avec un tel niveau

d'inégalités salariale, revient à faire perdre leurs droits aux femmes,

sans que cela ne bénéficie au partage des tâches éducatives.

Faire passer la prime de naissance de 923 à 300 euros pour le deuxième enfant, c’est porter un nouveau

coup au pouvoir d’achat et influer négativement sur le taux de natalité français. Cette économie, à court

terme, de 250 millions d’euros, est une entrave au redressement économique du pays.

Les communistes et leurs parlementaires, en lien avec les associations et mouvements mutualistes,

prendront toutes les initiatives pour s’opposer à ces orientations et modifier en profondeur le PLFSS.

Prenons l’argent ailleurs que dans les poches des familles !

Des dizaines de milliards d’euros circulent hors de l’économie réelle, hors des comptes publics,

hors des salaires et du pouvoir d’achat. Il est possible de mettre à contribution les énormes revenus

financiers à hauteur des salaires, cela dégagerait plus de 70 milliards d’euros. Depuis 20 ans, le cumul

des exonérations de cotisations sociales patronales s’élève à 300 milliards d’euros.

Le Pacte de responsabilité prévoit 30 milliards d’exonérations sur la seule branche famille.

Il faut cesser de priver la sécurité sociale de ces contributions des entreprises.

La fraude aux cotisations des entreprises représente entre 20,1 et 24,9 milliards d’euros selon la Cour

des Comptes, elle dépasse le montant du trou de la Sécurité sociale. Pourquoi alors ne pas annoncer

le renforcement de la lutte contre la fraude patronale en donnant les moyens humains et financiers

aux organismes qui en sont chargés ?

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Publié dans Austerite, Droits des femmes, ECONOMIE, France, Liberalisme, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, Pouvoir d'achat, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Manifestation des retraités (30/09/14)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 octobre 2014

 

Le 30 septembre 2014, partout en France

Les retraités exigent plus de pouvoir d’achat

 

Capturemanifretraités

   Capture d’écran (photoVDN)

  Quatre mois après la journée nationale d’action

  du 3 juin, des milliers de retraités manifestaient

  à nouveau ce mardi 30 septembre 2014, à Paris

  et en province.

  Mobilisés à l’appel de sept organisations syndicales

  et associations (CGT, FO, la CFTC, la CFE-CGC,

  la FSU, Solidaires, la Fédération générale

  des retraités de la Fonction publique)

et de deux associations (UNRPA et LSR), ils réclament une revalorisation de leurs pensions,

basée sur l’évolution du salaire moyen, dénoncent une accumulation de mesure impactant

leur pouvoir d’achat.

Près d’une centaine de rassemblements se sont donc tenus partout en France, essentiellement

devant les préfectures et sous-préfectures avec audiences et remises de communiqués ou motion…

Mais aussi parfois devant certains locaux de parlementaires, de conseils généraux, de centres d’impôts, etc.

[Lire la suite sur cgt.fr]

 

Capturemanifretraitéslille1

 

  Arras -Lille :

  manifestation de retraités

  pour défendre leur pouvoir d’achat

 

  Cliquer sur l’image pour lire l’article

  et voir la vidéo

 

Publié dans Austerite, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, France, FSU, Liberalisme, Luttes, POLITIQUE, Pouvoir d'achat, RETRAITES, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

12345...10
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy