• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 14 juin 2014

Ce que cache la réforme territoriale (André Chassaigne)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 juin 2014

 

Ce que cache la réforme territoriale

 

régions1

  Malgré les cinglantes défaites subies par le gouvernement

  aux élections municipales et européennes, marquées par

  l’abstention et le vote d’extrême-droite, le Président de la

  République et le Premier ministre ont décidé d’accélérer

  leur politique libérale.

 

  Plutôt que répondre aux souffrances des Françaises

  et des Français en mettant en œuvre une politique conforme

  aux engagements pris devant les électeurs en 2012, ils viennent

  d’annoncer une « grande » réforme territoriale qui va

accentuer les difficultés de nos concitoyens en brisant la proximité qu’ils entretiennent avec leurs élus.

Entérinée en quelques heures à l’Élysée, et rendue publique ce 3 juin 2014, la réforme est dans sa mise en œuvre

« une politique de gribouille ». Sur le fond, elle s’apparente à un vaste plan d’ajustement des territoires aux exigences

du capitalisme mondialisé. De plus, la précipitation avec laquelle elle est annoncée, sans débat de fond dans le pays,

et sans qu’aucune consultation populaire n’ait été ne serait-ce qu’évoquée, témoigne d’un mépris démocratique

dramatique extrêmement dangereux au regard de la situation sociale et politique du pays

 

charcutage

 

  Ainsi, François Hollande s’apprête à charcuter les régions, à supprimer

  les départements, et à créer des mégas structures intercommunales.

  Le passage de 22 à 14 grandes régions va diminuer le nombre d’élu-e-s

  au service de nos concitoyens et préparer le terrain aux privatisations

  des services publics locaux pour le plus grand bonheur des grands

  groupes privés. Nos institutions locales risquent, à court terme, d’être

  écrasées par ces mastodontes territoriaux que vont être les métropoles

  et les futures régions.

 

 Cette réforme ne permettra pas de répondre aux attentes populaires. Les économies évoquées, pour justifier

ces bouleversements, ne sont qu’un alibi pour mieux inscrire la France dans la restriction des dépenses publiques,

dictées par l’Europe libérale, et destinées à financer les énormes cadeaux fiscaux offerts aux groupes industriels

et financiers, au nom de la prétendue baisse du coût du travail.

 Cette réforme territoriale, qui s’inscrit dans la même logique que le pacte de responsabilité, va accentuer

le démantèlement des acquis républicains pour mieux livrer les territoires à la concurrence.

[Lire la suite sur le blog d’André Chassaigne]

 

Publié dans André Chassaigne, France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Didier Le Reste sur la réforme ferroviaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 juin 2014

 

Réforme Ferroviaire – Didier Le Reste – Manif 12 Juin 2014

Image de prévisualisation YouTube

sur youtubesecteurcgtpsl

Publié dans Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

Cheminots : Conducteur de locomotive, comme aiguilleur, ce sont « des métiers » ! ça s’apprend !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 juin 2014

 

Article repris sur CGT-Dieppe

Cheminots :

incident ferroviaire, incroyable mais vrai, à Nevers !

Car conduire un train c’est un métier !

prcinevers

Lieu : PRCI de Nevers.

Un cadre non-gréviste de la SNCF remplaçait un conducteur de train gréviste à Nevers. Il n’avait aucune — ou si peu — de notions de sécurité, ni aucune connaissance de l’outil de travail, mais la direction l’avait désigné pour conduire une locomotive. Il pilota donc un train Fret électrique. Et oui ! la direction de la SNCF prétend qu’il y aurait moins de 20% de grévistes, mais elle est obligée de faire conduire des trains par des cadres, car il n’y a plus de conducteur; ils sont grévistes ! Pourtant, il ne nous avait pas semblé que la SNCF était une « armée mexicaine ». 

Le problème est que « conduire un train » c’est un métier, comme « aiguiller un train » l’est aussi.

Oubliant que le train était électrique, et pas diesel, il le conduisit sur une voie non électrifiée — à moins que ce soit le cadre remplaçant l’aiguilleur gréviste qui ne le fit (Car, ne l’oublions pas, une locomotive n’a pas de volant comme une automobile).

Pantographe

A l’origine il y avait cela : cela s’appelle un pantographe

 

Patatras… le pantographe d’alimentation de la locomotive électrique fut arraché au passage d’un pont,…. et le train s’arrêta, faute d’alimentation ! 

 

Le résultat : arrêt définitif, et blocage des circulations sur la voie de chemin de fer pour plusieurs heures ! Belle réussite ! Le couple aiguilleur et conducteur a été plus efficace que les grévistes (Par contre, ça na pas été efficace coté « coût »!).

Conducteur de locomotive, comme aiguilleur, ce sont « des métiers » ! ça s’apprend !

Mais attention, on aurait tord d’en rire ! cet incident ferroviaire aurait pu avoir des grosses conséquences humaines …. Avec la réforme ferroviaire, cet exemple n’augure rien de bon pour la sécurité des usagers dans l’avenir.

Faire conduire de trains par des « rigolos » non formés, cela a déjà été essayé : par exemple, en Angleterre, en Belgique et et au Canada ! Avec à la clé, des millions d’euros de dégâts, et surtout des vies perdues.

A noter que la CGT revendique l’électrification de cette voie de chemin-de-fer depuis de très nombreuses années, comme elle revendique aussi l’électrification de la ligne de Rouen-Dieppe…. Mais il parait qu’il ne faudrait pas écouter les syndicalistes !

 

Publié dans CGT, France, Liberalisme, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy