• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 9 juin 2014

Espagne : Abdiquer pour reprendre la main ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juin 2014

 

franco juan carlos

 

  L’abdication négociée du Bourbon désigné

  en 1969 successeur par Franco, a vu

  les « élites » serrer les rangs

 

 

Abdiquer pour reprendre la main ?

 

par Jean Ortiz – Universitaire, Pau (France)

 

Depuis quelques années, en Espagne, les manifestations populaires se hérissent du drapeau

républicain tricolore. Il y a une petite décennie, la République et son étendard relevaient encore

du tabou, et en parler, le brandir, provoquait souvent des réactions agressives.

Désormais le choix République/Monarchie est entré pleinement dans le débat citoyen.

L’abdication, le 2 juin 2014, du roi Juan Carlos, négociée avec le parti populaire, de la droite, et le parti

socialiste (PSOE), traduit la fébrilité de la monarchie et des classes dominantes espagnoles.

En cinq ans, l’image de la monarchie s’est tellement dégradée que, pour la première fois depuis 1975,

elle ne recueille l’adhésion que d’un Espagnol sur deux. Selon les sondages du Centre de recherches sociologiques,

en avril 2014, les Espagnols notent 3,72 sur 10 le monarque.

juan carlos

Tout l’édifice de la « transition », sur lequel repose la domination de l’oligarchie

financière, vacille ; devenu obsolète, il appelle une rapide opération cosmétique :

l’abdication d’un roi empêtré dans « les affaires », finissant, et l’accession au trône

d’un roi jeune, « moderne », accessible, compétent, réformateur…

La crise et les saignées imposées par la « troïka » ont provoqué, et suscitent

toujours plus, chez le peuple, un rejet majoritaire de la « classe politique »,

un discrédit des institutions, une perte de légitimité de l’État espagnol.

Les élections européennes ont vu le bipartisme perdre du terrain (recul de cinq

millions de voix) au profit notamment de « Izquierda Unida » et du jeune mouvement

« Podemos ».

Le 22 mars 2014, la « Marche de la dignité » a inondé le centre de Madrid de plus d’un million et demi d’indignés,

au cri emblématique de : « Oui, c’est possible ! »

L’abdication négociée du Bourbon désigné en 1969 successeur par Franco, a vu les « élites » politiques et économiques

serrer immédiatement les rangs. L’heure est à préserver les « pactes de la transition » : ils garantissent

la « libre entreprise dans le cadre de l’économie de marché » : c’est écrit dans la constitution. Médias, justice, patrons,

PP et PSOE, ont rivalisé d’hommages dithyrambiques au roi qui « a octroyé aux Espagnols la démocratie ».

Les mots des uns et des autres sont interchangeables. Insupportable réécriture de l’histoire. Niés les dizaines de milliers

d’anti franquistes morts, exilés, disparus, torturés, garrotés, emprisonnés à Burgos, à Carabanchel, communistes,

anarchistes, syndicalistes, militants basques, catalans… ensevelis sous des montagnes de mensonges.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

 

Une marée humaine demande un référendum pour une République

Image de prévisualisation YouTube

sur youtubeeuronews

Publié dans Espagne, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Brésil : Coupe du monde 2014

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juin 2014

 

Capturepaulo ito

Œuvre de l’artiste Paulo Ito

*

Le Brésil respectera-t-il les règles du jeu ?

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

AmnestyFrance

*

Capturecoupe du monde

Capturecoupe du monde1

Street Art brésilien

(captures d’écran)

*

La vérité sur la Coupe du monde Brésil 2014

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

*

coupe du monde1

Latuff

Coupe du monde : ces dizaines de milliers de Brésiliens tués au nom du foot business

*

Coupe du monde – les Brésiliens s’excusent auprès de Michel Platini

 

Publié dans Bresil, Peinture - Graphisme | Pas de Commentaire »

Intermittents du spectacle : la lutte continue !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juin 2014

 

ASSURANCE CHÔMAGE ET AUSTÉRITÉ : LA LUTTE CONTINUE, « MÉDIATEUR »

OU PAS !

 

Captureintermittents

 

Le gouvernement a confié une mission à Jean-Patrick Gille

avant de prendre sa décision d’agrément de la convention

assurance chômage fin juin. Nous connaissons M. Gille

et lui rappelons nos revendications :

-non à l’agrément de cette convention qui saccage les droits

de tous les demandeurs d’emploi, intérimaires, travailleurs

précaires, et intermittents du spectacle ;

 

-non à l’austérité budgétaire qui détruit l’emploi dans la culture comme ailleurs ;

 

- pour la prise en compte de nos propositions sur le régime des intermittents,

largement soutenues au sein du comité de suivi avec les parlementaires.

En conséquence, la mobilisation doit s’amplifier pour que le gouvernement nous entende définitivement

et fasse le bon choix entre les intérêts du Medef et ceux des demandeurs d’emploi : votons la grève

partout et plus que jamais, notamment d’ici le 16 juin !

A Paris, rendez-vous le 16 juin Place du Palais Royal à 14H30.

CGT spectacle  Paris,  le 8 juin 2014.  

 

Un député nommé médiateur pour les intermittents du spectacle

 

Manuel Valls a annoncé la nomination d’un médiateur, le député PS Jean-Patrick Gille,

pour tenter de désamorcer la crise avec les intermittents du spectacle, qui ont déposé

un préavis de grève pour tout le mois de juin.

« Pour répondre à certaines inquiétudes exprimées sur la situation des intermittents du spectacle », une mission va être confiée à Jean-Patrick Gille, député PS d’Indre et Loire, qui devra remettre ses propositions sous 15 jours, indique Matignon dans un communiqué. L’élu, vice-président de la commission des affaires sociales ) l’Assemblée, a déjà été rapporteur en 2013 de la mission parlementaire sur les conditions d’emploi dans les métiers artistiques. Il doit en deux semaines conduire un « dialogue avec l’ensemble des parties concernées » puis évaluer la situation, « en mobilisant toutes les expertises disponibles, les effets réels des évolutions de paramètres des annexes 8 et 10 prévues par l’accord sur l’assurance chômage du 22 mars 2014 en cours d’agrément, dans le contexte général de l’intermittence ». Jean-Patrick Gille sera également chargé de formuler des propositions pouvant répondre aux difficultés susceptibles d’être identifiées à l’issue de cette analyse. Une méthode devra également être proposée pour la concertation tripartite Etat-syndicats-patronat, prévue par l’accord, sur les moyens de lutter contre la précarité dans les secteurs concernés par les annexes 8 et 10, précise Matignon.

Des intermittents toujours très mobilisés

Depuis plusieurs semaines, différents collectifs d’intermittents du spectacle se mobilisent pour contraindre le gouvernement à refuser d’entériner l’accord sur l’assurance chômage du 22 mars et à rouvrir les négociations avec les partenaires sociaux. Plusieurs antennes du ministère du Travail ont notamment été occupées mercredi à Marseille, Metz et Nancy, selon la CGT Spectacle, qui appelle à une journée d’action le 16 juin, à l’occasion du Conseil national des professions du spectacle (CNPS). Ils ont reconduit samedi la grève commencée mardi à l’ouverture du 28e Printemps des Comédiens à Montpellier, entraînant l’annulation de six nouveaux spectacles. Ils ont occupé brièvement l’Opéra Bastille samedi soir à Paris, retardant la représentation de « La Traviata ». Plusieurs membres de la coordination nationale se sont également succédé samedi soir lors d’une tribune publique en plein air, au Domaine d’O à Montpellier.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 

La colère et l’émotion des intermittents à Dunkerque

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

Extraits du discours des Interluttants 59-62 à l’inauguration du Bateau Feu à Dunkerque le 6 juin 2014

devant conseillers généraux, députés, sénateurs, Michel Orier (Directeur Général de la Création

Artistique au Ministère de la Culture) et le public Dunkerquois. (texte lu par O. Brabant)

Infos et revendications : http://intermittents59-62.blogspot.com

*

Le 2 juin, les intermittents ont décerné le « Molière de la Trahison »

au Ministre du Travail, François Rebsamen,  «  pour son rôle d’employé du Medef »

http://www.dailymotion.com/video/x1y5kba

sur dailymotion

 

Publié dans Austerite, CGT, Chomage, ECONOMIE, France, Liberalisme, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

9 juin 1944 : les pendaisons de Tulle

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juin 2014

LA VOIX DES SUPPLICIÉS

TULLE 9 JUIN 1944

Jacques-Hubert FROUGIER le poète, Sébastien FARGE l’accordéoniste

et Daniel ESMOINGT le sculpteur expriment chacun dans leur art,

le drame du 9 Juin 1944 à TULLE

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

La voix des suppliciés (le texte)

Capturependusdetulle1Capturependusdetulle

*

Les pendaisons de Tulle, crime sans châtiment

 

Extrait de l’article

Une décharge au bord de la route, surplombant la rivière Corrèze, fut le premier lieu de sépulture des 99 pendus de Tulle, le 9 juin 1944. Un retour sur les faits : dès le 7 juin 1944, les FTP avaient investi la ville de Tulle et fini par infliger de lourdes pertes à la garnison allemande, lorsque, le soir du 8 juin, survint la division blindée SS Das Reich. Celle-ci décida de faire exemple en s’en prenant à la population civile de Tulle, pour diffuser à l’échelon régional un message de terreur et pour dissuader la population civile de soutenir la Résistance. Le commandant SS Lammerding, un habitué de la répression massive pratiquée à l’Est, décida la pendaison de 120 civils ; en fait, 99 habitants furent pendus et, le 10 juin, 149 furent déportés, dont 101 ne devaient pas revenir. Depuis lors, l’« affaire de Tulle » a été amplement utilisée par les milieux pétainistes et négationnistes pour diffamer la Résistance FTP dans son ensemble. L’auteur B. Kartheuser réfute cette version des événements en démontrant – document à l’appui – que la troupe SS était animée, a priori, d’une volonté de faire un exemple en transposant les pratiques usuelles en Europe de l’Est et que les pendaisons et les déportations des civils ressortent de la responsabilité partagée de la Wehrmacht (haut commandement à Paris et dans la région), des SS et du SD, la police politique.

Walter, agent du SD à Tulle. Tome 4, les Pendaisons de Tulle. Crime sans châtiment, de Bruno Kartheuser. Éditions Krautgarten (*), 2008, 496 pages, 36 euros.

Pendus de Tulle : « les criminels n’ont pas été châtiés »

Fabrice Grenard restitue le contexte du massacre de Tulle et les événements qui y ont concouru

Le lendemain, 10 juin 1944, la division Das Reich commettra le massacre d’Oradour-sur-Glane, à une centaine de kilomètres de Tulle.

 

Publié dans France, HISTOIRE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy