• Accueil
  • > Recherche : municipales feignies

Résultats de votre recherche

État d’urgence : Qu’est-ce que ça signifie pour la population ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 novembre 2015

 

L’état d’urgence, de quoi s’agit-il ?

 

Daniel Roucous – humanite.fr – 16 novembre 2015

 

pyramide_referenceDoc : Préfecture de police

  Suite aux attentats terroristes à Paris,

  le Président de la République a décrété

  l’état d’urgence.

  En droit de quoi s’agit-il ?

  L’état d’urgence est une décision rare,

  la dernière remonte à il y a dix ans

  lors des émeutes urbaines. Il a été instauré

  par la loi du 3 avril 1955 consolidée par la loi

  sur le renseignement de mars 2015

  suite aux attentats contre Charlie Hebdo

  et l’hypermarché casher de Vincennes.

 

Elle stipule que « l’état d’urgence peut être déclaré sur tout ou partie du territoire français soit en cas de péril

imminent résultant d’atteintes graves à l’ordre public, soit en cas d’évènements présentant, par leur nature

et leur gravité, le caractère de calamité publique ».

C’est le premier cas qui s’applique suite aux attentats et il concerne l’ensemble du territoire et non seulement Paris.

Qu’est-ce que ça signifie pour la population ?

La déclaration d’état d’urgence à pour effet de :

- interdire la circulation des personnes et/ou des véhicules dans les lieux et aux heures fixées par les préfets,

- instituer des zones de protection ou de sécurité où le séjour des personnes est réglementé,

- interdire le séjour dans tout ou partie du département à toute personne cherchant à entraver de quelque

manière que se soit, l’action des pouvoirs publics,

- ordonner la fermeture provisoire des salles de spectacle, débits de boissons et lieux de réunion de toute nature

(écoles, universités, salles de sport municipales, stades etc.),

- annuler toutes manifestations publiques, 

- perquisitionner à domicile de jour et de nuit chez tous suspects notamment les détenteurs de la fiche S.

Une autre mesure qui n’a pas été prise par le gouvernement est la possibilité de prendre toutes mesures pour assurer

le contrôle de la presse et des médias, des représentations cinématographiques et théâtrales.

L’état d’urgence a une durée de 1 à 12 jours et peut être prolongé par une loi votée par le Parlement. Pour éviter

ces prolongation et dépoussiérer la loi de 1955, le Président de la République va proposer une nouvelle loi d’ici la fin

de la semaine.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, INFOS, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Athènes 2015 : Un remake soft de Santiago 73 ? (Jérôme Leroy)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 juin 2015

 

Athènes 2015 : Un remake soft de Santiago 73 ?

 

L’Eurogroupe, la BCE et le FMI veulent faire plier la Grèce

 

Jérôme Leroy – 22 juin 2015

CaptureSalvadorAllende

  « Avant, quand on voulait faire plier un pays

  qui ne se soumettait pas aux exigences du capitalisme,

  on organisait un putsch. […]

  Aujourd’hui, pour faire plier la Grèce, la Commission

  européenne, l’Eurogroupe, la BCE et le FMI ont d’autres

  moyens. On est dans une époque postmoderne qui n’aime

  plus les grands récits et sait mieux cacher ses intentions

de domination réelle. Les marchés, la propagande unilatérale des «experts» et certains médias ont

remplacé les chars et les escadrons de la mort mais le décor est le même. Et peut-être aussi le résultat.

[...] 

L’important est que l’idée ne vienne pas à d’autres de suivre un chemin anti-austéritaire

comme l’Espagne qui vient de triompher aux municipales ou le Portugal qui vote pour les législatives

à l’automne. »

[Article complet sur CAUSEUR.FR]

 

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece, Monde, POLITIQUE, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaires »

Retour de flammes pour le pompier pyromane du FN

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juin 2015

humanite.fr

 

Le pompier pyromane du FN subit un grave retour de flammes

 

Captureadriendesport1

 

  Il dénonçait « l’insécurité » à Mitry-Mory, petite ville

  assez tranquille de Seine-et-Marne, sans avoir de quoi nourrir

  son action politique. Afin de la mettre en œuvre, Adrien Desport,

  cadre local du FN, aurait lui-même mis le feu,

  aidé par trois autres militants, à treize voitures.

  Il a été écroué.

 

Il était présenté par le vice-président de son parti, Florian Philippot, comme un de ces jeunes militants

du Front national « compétents, structurés, intelligents, dynamiques » (1). Après 24 heures de garde à vue,

Adrien Desport, ancien numéro deux du FN de Seine-et-Marne, a été écroué mercredi soir en attente

de son procès, le 15 juillet. Il aurait, « en bande organisée » avec trois autres militants, mis le feu à treize

voitures, à Mitry-Mory, dans la nuit du 8 au 9 avril 2015. Plus qu’un fait divers, un acte politiquement réfléchi :

Desport, qui dénonçait depuis des mois une « insécurité » sans grande réalité, avait dès le lendemain

exploité l’affaire par une communication incendiaire.

[...]

Le FN, qui a tenté un peu tard de se couvrir en déposant plainte fin mai contre son militant modèle,

l’a définitivement lâché : « C’est un jeune homme qui a peut-être quelques problèmes psychologiques »,

expliquait jeudi matin, sur LCI, un Florian Philippot gêné aux entournures. « Sur des milliers de responsables

locaux, il y a peut-être des erreurs. »

Captureadriendesport   Avec Marine Le Pen en janvier 2014

  Candidat aux élections cantonales en 2011,

  aux municipales en 2014, membre de l’équipe

  de campagne aux européennes 2014 d’Aymeric

  Chauprade, « l’erreur », qui a perduré, raconte

  une autre histoire. On ne peut pas dire en effet

  que Desport soit « un adhérent lambda ».

  « C’est un dirigeant qui côtoyait le gratin du FN »,

  assure Charlotte Blandiot-Faride, (maire PCF-Front

  de gauche,ndlr).

Un énième exemple qui jette le trouble sur le recrutement des cadres du parti d’extrême droite.

[Article complet sur humanite.fr]

 

« Au FN, nous donnons une voix aux Français qui ne demandent rien, ne manifestent pas,

ne cassent pas, ne brûlent pas de voitures »… (Marine Le Pen, le 16 mars 2015)

 

« Allumez le feu » : nouvel hymne du FN 77

Publié dans F-Haine, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Elections en Espagne : un signal pour toute l’Europe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mai 2015

 

par Pierre Laurent – 25 mai 2015

 

barcelone1

  Après les Grecs, ce sont les Espagnols qui viennent

  d’exprimer avec force le besoin de changement politique

  dans leur pays. Les résultats des élections régionales

  et municipales en Espagne sont un signal pour toute l’Europe.

  Le PP perd 40 % de ses votes et le PSOE 12,5 % :

  les politiques d’austérité sont sanctionnées une nouvelle fois.

  C’est la fin d’une époque, celle de la transition post-franquiste,

  celle du règne du néolibéralisme flanqué d’un système politique

 

bipartisan et corrompu. Les citoyens espagnols ont placé les questions sociales et démocratiques au cœur

de leur choix. C’est à la mode en Europe et tant mieux !

Je me réjouis des bons résultats des coalitions de gauche, incluant Izquierda Unida, Podemos et

des représentants-es des forces sociales en mouvement contre l’austérité. Elles sont en passe de l’emporter

à Madrid, Barcelone et dans de nombreuses villes. Elles sont le signe qu’une alternative de gauche est non

seulement souhaitée par des centaines de milliers d’Espagnols, mais surtout possible.

J’invite toutes celles et ceux qui veulent en savoir plus, rencontrer nos amis européens et construire un projet

solidaire et démocratique pour l’Europe de demain, à se rendre samedi et dimanche prochain au Forum européen

des alternatives, à Paris, place de la République.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Président du Parti de la gauche européenne

Publié dans Espagne, EUROPE, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Projet de Loi Macron : Intervention de Pierre LAURENT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 avril 2015

Sénat

P. Laurentsenat

 

  Projet de Loi Macron :

  INTERVENTION GÉNÉRALE

  par Pierre LAURENT

  « Croissance et Activité »

 

 

  (extraits)

 

« Monsieur le Président,

Monsieur le Ministre,

Mes chers collèges,

Le projet de loi « croissance et activité », autrement appelé loi Macron, dont nous entamons la discussion

aujourd’hui au Sénat n’aurait jamais dû parvenir jusqu’à nous. Privé de majorité à gauche à l’Assemblée

nationale, il n’a du son salut qu’au coup de force du Premier Ministre à l’Assemblée et à la décision d’utilisation

du 49-3. C’est donc un texte démocratiquement entaché dont nous poursuivons la lecture.

Depuis ce scandaleux épisode bafouant la souveraineté parlementaire, la politique de votre gouvernement

a une nouvelle fois conduit à une lourde défaite électorale après celle des municipales, des européennes

et des sénatoriales.

Nier le lien direct entre le contenu de votre loi, de votre politique en général, de la violence de vos pratiques,

et ces débâcles électorales, relève soit de l’aveuglement idéologique, soit d’un choix assumé

et malheureusement je le crois, les deux à la fois.

M. Macron, le Premier Ministre ne peut pas d’un côté regretter la forte abstention à gauche,

le décrochage populaire des électeurs de 2012 et de l’autre continuer à appliquer à la ligne

les recommandations du fascicule du « parfait petit libéral », sans aucun résultat dans la lutte

contre le chômage et l’amélioration de la vie quotidienne des Français. C’est totalement contradictoire.

Les Français ne cessent de vous dire clairement qu’ils souffrent de cette politique, à chaque occasion

qui leur est donnée. Vous devriez les écouter au lieu d’enfoncer le pays dans cette dangereuse impasse.

Au lendemain des élections départementales, vous avez montré dans quelle considération vous teniez l’expression

démocratique des Français. Dès le lendemain du second tour, vous avez lancé une petite phrase dont vous avez

le secret en annonçant pour l’été prochain un second volet de votre dispositif de dérégulation de la société

française, un Macron II en quelque sorte.

Devant le tohu-bohu déclenché au sein même du Parti socialiste, le Premier ministre a repoussé cette annonce,

mais nous savons qu’avant même l’adoption définitive de ce Macron I par un Parlement contraint

et forcé, vous pensez déjà à la seconde étape qui vise en particulier une déstructuration

sans précédent du code du travail notamment dans les PME.

[...]

Le troisième pilier de votre loi intitulé « TRAVAILLER » apporte quant à lui de nombreuses

satisfactions au MEDEF qui évidemment demande encore plus maintenant. Vous transcrivez, dans la loi,

vos propos tenus devant des patrons américains à Las Vegas « Les entreprises pourront contourner des règles

du travail rigides et négocier directement avec les employeurs ».

Je ne détaillerai pas la liste des mauvais coups contre le monde du travail, elle est trop longue pour le temps

qui m’est imparti.

Vous banalisez le travail le dimanche, vous le généralisez, vous le déverrouillez. Vous assenez

vos poncifs libéraux :

« Le travail du dimanche c’est plus de liberté et la liberté c’est une valeur de gauche ». Mais où est la liberté

des salariés quand le travail le dimanche devient l’arme du chantage à l’emploi. Ce sont les salariés,

les familles modestes qui vont souffrir de cette disposition. Nous le vous démontrerons. Le travail du dimanche,

ce n’est pas plus d’emploi. Ce que les Français achètent le dimanche, ils l’achèteraient un autre jour. Il n’y a

pas plus de consommation à la clef, car le budget des familles est le même. Nous sommes en plein dogmatisme.

Plus de dérèglementations, la valeur consommation portée au pinacle. C’est sans doute votre monde idéal.

D’ailleurs quitte à étendre le travail du dimanche, on peut généraliser le travail de nuit,

c’est ce que vous faites bien sûr.

[Lire l’intervention sur PCF.fr]

 

Publié dans France, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, Senat | Pas de Commentaires »

Nice : rejet massif de l’une des mesures de la loi Macron

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2015

 

Les Niçoises et les Niçois répondent au 49-3 de Valls

 

nice_airport

 

  Le gouvernement ne voulait pas permettre

  aux députés de voter sur la loi Macron,

  d’une certaine manière les Niçoises

  et les Niçois l’ont fait à la place

  des parlementaires.

 

Face au coup de force du gouvernement à l’Assemblée Nationale, le vote est sans appel. Il marque le rejet

massif (97%) d’une des mesures de la loi Macron. Et pour beaucoup d’électeurs qui se sont exprimés aujourd’hui,

il marque aussi le rejet de la régression sociale que porte cette loi.

Ce vote sera un point d’appui pour les Sénateurs du Front de gauche lorsque cette loi viendra en discussion,

au mois d’avril, devant le Sénat.

Un point d’appui d’autant plus important que la participation à ce référendum est une agréable surprise.

Plus de 36 000 Niçoises et Niçois ont participé au référendum sur la privatisation de l’aéroport. Ce chiffre est

significatif eu égard aux conditions de la tenue de ce référendum, un jour de semaine avec des bureaux

de vote dans des lieux souvent inhabituels et en nombre très réduit (45 au lieu de 240 pour un scrutin classique).

Ce résultat en participation conforte la proposition qu’avec mes colistiers du Front de gauche nous portions

lors des élections municipales : celle d’organiser un référendum sur toutes les questions importantes

pour le devenir de notre ville. Cette première expérience devrait inciter le maire de Nice à avoir la même audace

démocratique pour organiser un référendum sur le choix du tunnel de la ligne 2 du tramway, ou bien encore

l’aménagement du quartier du Ray…..

Robet Injey – PCF/ Front de gauche

Publié dans France, POLITIQUE, Privatisation | Pas de Commentaires »

Barcelone : Communistes et Podemos unis pour les municipales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 février 2015

 

Communistes et Podemos unis pour Barcelone

article et traduction Nico Maury

 

Le 24 mai 2015 doit se tenir en Espagne une série d’élections locales

(notamment dans certaines régions comme Madrid) et les élections municipales.

 

Barcelone

  A Barcelone (Catalogne) la coalition

  écolo-communiste (ICV-EUiA) et Podemos

  seront unis pour les municipales -

  

  Si Podemos refuse tout rapprochement avec

  Izquierda Unida (IU), accusé d’être une vieille

  structure politique, la situation est différente

  en Catalogne où les responsables locaux

  de Podemos ont fait le choix de s’allier

aux écolo-communistes d’ICV-EUiA (Iniciativa per Catalunya Verds – Esquerra Unida i Alternativa).

« Barcelone est une ville avec un grand potentiel, une ville que nous aimons, mais maintenant nous sentons

ce que nous avons perdu, avec le chômage, les expulsions, les inégalités croissantes, la privatisation

et la corruption. Dans cette perspective, Barcelone doit se relever et franchir une étape historique :

Un accord pour un candidat commun gagnant ».

« Barcelona en comú » s’intitule le projet municipal qui rassemble Podemos et ICV-EUiA. L’objectif politique

ambitieux pour Barcelone vise à « travailler pour le bien commun, et la défense de tous » en plaçant les habitants

de la capitale de la catalogne au cœur des institutions et en développant une participation citoyenne et législative.

[Lire la suite sur le blog de Nicolas Maury]

 

Publié dans Espagne, EUROPE, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Ils ont aussi été victimes de l’attentat

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 janvier 2015

humanite.fr – 8 janvier 2015

Ils ont aussi été victimes de l’attentat

 

attantat070115

  Parmi les douze victimes de l’attentat

  ne figurent pas que des journalistes

  de Charlie Hebdo.

  Un employé, deux policiers et un visiteur

  de passage font aussi partie des disparus.

 

  L’un des fondateurs des Rendez-vous

  du carnet de voyage de Clermont-Ferrand fait

  partie des victimes de la fusillade. Michel Renaud

  était venu discuter avec la rédaction de Charlie

  Hebdo de projets communs, qui faisaient suite

  à une rencontre avec le dessinateur Cabu, invité

  d’honneur du festival, en novembre dernier.

Journaliste de formation, ayant débuté à Europe 1 et au
Figaro, Michel Renaud avait quitté le métier,

beaucoup voyagé, puis avait fondé ce Rendez-vous du carnet de voyage, festival consacré

aux carnettistes et écrivains voyageurs. Michel Renaud était aussi une personnalité politique clermontoise :

il avait travaillé comme responsable de la communication de la ville de Clermont pour l’ancien ministre

et maire socialiste Roger Quilliot, mais aussi comme directeur de cabinet de son successeur, Serge Godard.

Lors des dernières municipales de 2014, Michel Renaud avait participé à l’équipe de campagne du maire actuel,

Olivier Bianchi.

Exécuté à bout portant 
dans la rue

Une personne à l’accueil a aussi succombé aux balles des agresseurs. Le Parisien évoque de son côté

la mort d’un employé du nettoyage. Deux policiers comptent aussi parmi les victimes : l’un d’eux, gardien

de la paix, avait quarante-deux ans, selon BFM-TV, s’appelait Ahmed et avait une compagne. Il a été exécuté

à bout portant dans la rue, devant le journal. Le second était un officier du service de protection des hautes

personnalités, SPHP, et en charge de la protection du directeur de la publication, Charb.

À l’heure où nous bouclons ce journal, l’identité des autres disparus n’était pas encore connue, et parmi

les blessés, quatre avaient un pronostic vital engagé.

 

Publié dans France, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Les élus communistes et républicains en congrès ce week-end

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 décembre 2014

 

Une « maison commune » anti-austérité

 

eluspcffrontdegauche

  Les élus communistes et républicains

  sont en congrès à Vitry-sur-Seine

  jusqu’à dimanche.

  «Notre 17e congrès va se dérouler

  dans un contexte politique tendu, à quelques

  mois des municipales qui ont vu la droite

  revenir en force », note Dominique Adenot,

  président de l’Association nationale des élus

 communistes et républicains (Anecr)

et maire de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne).

De vendredi soir à dimanche midi, en présence de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et sénateur

de Paris, des centaines d’élus sont attendus à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). Ils se retrouveront

dans des ateliers thématiques concernant les financements de projets, l’art dans la cité, la solidarité

internationale, le droit au logement… sur fond de prochaines élections départementales (ex-cantonales),

prévues les 22 et 29 mars, et de création de métropoles, marquée par la résistance d’élus

des Bouches-du-Rhône et le débat qui se poursuit en Île-de-France, où un groupe d’élus PS vient,

dans une tribune publiée par le Journal du dimanche, de réclamer l’affectation de toutes les rentrées

fiscales à la future métropole. Contre l’avis de 94 % d’élus franciliens qui se sont, eux, prononcés

pour une répartition de ces ressources entre la métropole et les actuelles agglomérations.

L’enjeu est de taille…

Par ailleurs, « la réduction de 28 milliards d’euros cumulés d’ici à 2017 des dotations d’État

pose aux élus de multiples questions », poursuit Dominique Adenot, pour qui « le congrès de l’Anecr

veut être un antidote à l’offensive libérale ». « Les ressources sont en baisse alors que les populations

connaissent des difficultés accrues et expriment souvent une défiance vis-à-vis du politique, explique

le président de l’Anecr. Elles ont plus que jamais droit à des services publics de qualité.

Comment par exemple ne pas comprendre la colère d’un retraité qui, parce qu’il gagne 30 euros de plus

par mois, se voit désormais imposer de plus de 700 euros, alors que, dans le même temps,

des dizaines de milliards d’euros de cadeaux sont faits au grand patronat ? »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Béziers, véritable laboratoire national de recomposition de la droite et l’extrême droite

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 novembre 2014

Béziers : réunion publique du 7 novembre 2014

Aimé Couquet dénonce la mise en place d’un laboratoire de l’extrême droite à Béziers et les ambitions

de Robert Ménard : « Nous appelons à un Front Populaire Biterrois »

 

        Je viderai le centre-ville des pauvres, des maghrébins et des gitans

      Huit mois de gestion de Robert Ménard à Béziers

 

aimé couquet

Aimé Couquet est conseiller municipal communiste de Béziers.

Le 4 Avril 2014, en tant que doyen, il est président de la séance

d’investiture de Robert Ménard. On verra dans cette vidéo

le courage dont il a fait preuve pour s’exprimer en Conseil

municipal devant une horde de frontistes qui l’ont hué

dès ses premiers mots, l’obligeant à reprendre à plusieurs reprises sa première phrase.

Imaginons ce que serait une France aux mains de cette engeance.

Le texte ci-dessous est un discours d’Aimé Couquet dans une réunion publique le 7 novembre 2014.

LGS

 

couquet

  L’homme [Robert Ménard] est infatué de sa personne, hautain

  et méprisant. Rappelons-nous que le 28 avril 2014 interrogé

  sur Radio France Bleu, après s’en être pris à Mohed Altrad, président

  du club de rugby de Toulon et à Patrick Bruel qui avaient déclaré

  ne pas vouloir se produire à Béziers, il s’en est pris à ma personne

  en disant « Quant à vous M. Couquet, vous avez résisté à quoi ?

  A casser la figure des élus qui ne sont pas d’accord avec vous

au conseil municipal ? Des résistants comme ça, j’en fais un tous les matins ». Quelle haute pensée de vue !

Et je passe sur toutes les réflexions méprisantes lors des différents débats dans l’assemblée communale.

Il y a chez cet homme un petit führer qui sommeille.

Il utilise au maximum son expérience de communicateur. Ce sont beaucoup d’annonces à l’esbroufe

sous le regard des télévisions nationales à l’affût de ses moindres faits et gestes. Regardons de plus près

leur contenu. Par exemple : une partie de la population biterroise est montrée du doigt et stigmatisée.

Un an avant la date des élections municipales, Ménard avait déclaré : « Je viderai le centre ville

des pauvres, des maghrébins et des gitans ». Dès qu’il devient maire, c’est une avalanche d’arrêtés

de police : interdiction de cracher dans l’espace public (en cela il reprend un décret de Pétain de 1942) ;

interdiction d’étendre du linge aux balcons visibles depuis la voie publique ; interdiction des paraboles

sur les façades ; couvre-feu de 23 heures à 6 heures pour les mineurs de moins de 13 ans dans l’hyper

centre et le quartier de La Devèze (ex-ZUP) ; convocation à la mairie des auteurs de petits délits, menacés,

s’ils ne venaient pas, de voir leurs aides sociales suspendues ; suppression des aires de jeux

dans le quartier HLM de La Devèze. Ainsi Ménard fait reculer un peu plus les limites de la bonne conscience

réactionnaire. Il devient ainsi le nouvel idéologue d’une extrême droite en construction et décomplexée

à côté du Front National. Faut-il rappeler qu’il se présentait comme un gestionnaire au-dessus des partis

politiques.

Toutes ses positions populistes et démagogiques ne doivent pas cacher toutes les autres réalisées ou en cours :

Social :

il réduit de 364.950 euros la subvention de fonctionnement allouée au centre communal d’action

sociale soit 10 % ; suppression de l’épicerie sociale qui heureusement est reprise par le département ;

sa lettre de cadrage pour la préparation du budget 2015 est édifiante, c’est l’austérité à la Manuel Valls :

coupe sombres dans les dépenses sociales et l’investissement ; il fait le chantage à la subvention

avec les associations de la ville, qu’elles soient sportives, culturelles ou autres, elles doivent se mettre

à sa disposition. Il n’aime pas les travailleurs en lutte. Par exemple, aux intermittents du spectacle qui sont

venus l’interpeller au théâtre municipal lors de la présentation du programme de l’année, il répond :

« C’est des conneries, tout ça ! ». Il a fait délibérer le conseil municipal pour réserver l’accès

des services péri-scolaires aux seuls enfants dont les deux parents travaillent. Il a dû modifier

la délibération, car cette mesure était illégale.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

Publié dans Extreme-droite, France, Montée du fascisme, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

12345...11
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy