• Accueil
  • > France
  • > Nice : rejet massif de l’une des mesures de la loi Macron

Nice : rejet massif de l’une des mesures de la loi Macron

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2015

 

Les Niçoises et les Niçois répondent au 49-3 de Valls

 

nice_airport

 

  Le gouvernement ne voulait pas permettre

  aux députés de voter sur la loi Macron,

  d’une certaine manière les Niçoises

  et les Niçois l’ont fait à la place

  des parlementaires.

 

Face au coup de force du gouvernement à l’Assemblée Nationale, le vote est sans appel. Il marque le rejet

massif (97%) d’une des mesures de la loi Macron. Et pour beaucoup d’électeurs qui se sont exprimés aujourd’hui,

il marque aussi le rejet de la régression sociale que porte cette loi.

Ce vote sera un point d’appui pour les Sénateurs du Front de gauche lorsque cette loi viendra en discussion,

au mois d’avril, devant le Sénat.

Un point d’appui d’autant plus important que la participation à ce référendum est une agréable surprise.

Plus de 36 000 Niçoises et Niçois ont participé au référendum sur la privatisation de l’aéroport. Ce chiffre est

significatif eu égard aux conditions de la tenue de ce référendum, un jour de semaine avec des bureaux

de vote dans des lieux souvent inhabituels et en nombre très réduit (45 au lieu de 240 pour un scrutin classique).

Ce résultat en participation conforte la proposition qu’avec mes colistiers du Front de gauche nous portions

lors des élections municipales : celle d’organiser un référendum sur toutes les questions importantes

pour le devenir de notre ville. Cette première expérience devrait inciter le maire de Nice à avoir la même audace

démocratique pour organiser un référendum sur le choix du tunnel de la ligne 2 du tramway, ou bien encore

l’aménagement du quartier du Ray…..

Robet Injey – PCF/ Front de gauche

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy