• Accueil
  • > Recherche : vendredi en humour

Résultats de votre recherche

Les féministes demandent aux syndicats de ne pas signer l’accord sur les retraites complémentaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 octobre 2015

 

Retraites complémentaires :

les féministes demandent aux syndicats de ne pas signer

 

retraite-70ans-humour

 

 

  Plusieurs organisations appellent les syndicats

  à ne pas signer l’accord de principe conclu

  avec le patronat sur les retraites complémentaires

  Agirc-Arrco, qui « aboutirait à pénaliser encore

  plus lourdement les femmes », dans une tribune

  publiée mercredi sur Mediapart.

 

 

Osez le féminisme, le Planning familial, la Fondation Copernic, Attac et les Effronté-e-s, en appellent

à Laurent Berger (CFDT), Carole Couvert (CFE-CGC) et Philippe Louis (CFTC), les responsables

des trois syndicats qui doivent finaliser cet accord vendredi au siège du Medef.

« Le projet d’accord prévoit que sur les 6 milliards de financement nécessaires, l’essentiel (environ 90 %) sera

supporté par les salarié-e-s et les retraité-e-s », écrivent les signataires. « Or, les sacrifices que vous leur imposez

seront particulièrement discriminants pour les femmes ».  »Les femmes en France gagnent toujours 27% de moins

que les hommes, tout temps de travail confondu » et elles ont « des pensions inférieures de 40% à celles des hommes »,

soulignent-elles. « Elles ont encore aujourd’hui des carrières plus courtes que les hommes, elles partent en retraite

en moyenne plus tard » et « toute augmentation de la durée de cotisation exigée pour avoir une pension à taux plein

les pénalise donc plus fortement ».

 [Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, France, RETRAITES, SOCIAL | 1 Commentaire »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 avril 2015

 

Mawine le Peigne, la chanson créole de Frédéric Fromet

#AnnuleTout

http://www.dailymotion.com/video/x2n007g

par France Intersur dailymotion

La chanson du vendredi, celle de Frédéric Fromet. Extrait de « Si tu écoutes, j’annule tout »
http://www.franceinter.fr/emission-si-tu-eco

Publié dans France Inter, Humour, Musiqe | Pas de Commentaires »

1er mai littéraire et militant à Arras

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2014

 

Pour un 1er mai littéraire et militant à Arras :

ça commence maintenant

 

Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale,

les temps forts de la 13e édition.

 

Eugénie Barbezat – 25/04/2014

Capturearras

  A l’occasion du salon du livre d’expression populaire

  et de critique sociale, toute la journée du 1er mai,

  la fête sera dans les rues d’Arras : concerts, fanfare,

  performances, impromptus.

  Tout n’est pas indiqué dans le programme, c’est en vous

  promenant, en flânant et en discutant que vous aurez

  des surprises. En avant première le vendredi 25 à 18h

  une rencontre avec Valère Staraselki et, mardi 29,

  la projection du film de Gilles Perret « Les jours heureux »,

  suivie d’un débat.

Le Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale se déroule le 1er mai à Arras. Au programme de cette 13e édition, ouverte et close par le « Cri du Beffroi », un appel à la littérature poussé cette année par l’auteur et poète Patrick Varetz du haut de l’édifice typiquement nordiste surplombant la place de la Vacquerie, plusieurs temps forts :

Toute la journée, vous serez susceptibles de croiser, dans les rues de la ville, Trilobeats, un drôle de trio déambulant en habit de lumières  au rythme de percussions alliant découverte musicale et burlesque.

Toujours pour les flâneurs, des bouquinistes auront déployé leurs étals sur les trottoirs, tandis que dès les premières heures de la journée, pour un réveil en douceur, Sophie Boulanger fera la lecture des cinq livres nominés du 10e prix Amila-Merckert, le tout accompagné de viennoiseries pour les premiers auditeurs.

Les enfants ne sont pas oubliés puisqu’un « quartier jeunesse » leur est tout spécialement dédié à l’Hôtel de GuÎnes. Ils pourront, entre autres y assister au spectacle (à 10h30 et 15h30) N’oubliez pas de lui parler de moi, proposé par Amandine Dhée et Saso. Ces deux artistes posent leur regard contemporain sur la « Grande Guerre » (1914-1918). Dans un style qui mêle gravité, humour, candeur et tendresse, elles posent la question du héros et de son droit, ou non à la peur !

Au village de livre, situé sur la place de la Vacquerie, juste derrière l’Hôtel de ville d’Arras, les auteurs d’essais, de BD ou de littérature ont rendez vous avec leurs lecteurs qui auront ainsi l’occasion de mettre un visage sur des mots qui les ont fait réfléchir, rêver ou voyager.

Toute une série de débats se tiendront au cœur du salon durant toute la journée :

- à 15h au Théâtre d’Arras le fondateur de l’Humanité sera à l’Honneur : Charles Sylvestre, auteur de de La victoire de Jean Jaurès et vice président des amis de l’Humanité animera une rencontre intitulée : Jaurès au delà du mythe.

- à 17 h, au même endroit, Monique Pinçon Charlot et Michel Pinçon, deux sociologues pour qui recherche et engagement sont indissociables, tenteront de répondre à cette question : de quoi ont peur les riches ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Culture | Pas de Commentaires »

Soutien au Syndicat de la Magistrature (CGT)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2013

 

Soutien au Syndicat de la Magistrature (CGT) dans CGT nm130426a

Soutien au Syndicat de la Magistrature

Et maintenant criminalisation de la liberté

syndicale de penser en privé

 

 

vendredi 26 avril 2013

Si nous avions pu penser que l’ère des assauts à l’encontre

du syndicalisme de lutte était terminée ou presque, l’actualité

nous démontre qu’il n’en est rien ! Si nous avions pu espérer

que la loi d’amnistie serait votée afin de décriminaliser l’action

syndicale, l’actualité nous démontre qu’il n’en est rien

puisque la Commission des lois, sur demande du gouvernement, vient de rejeter la proposition de loi.

Depuis deux jours le courroux politico-médiatique s’est abattu sans relâche sur nos camarades du Syndicat

de la Magistrature. Les raisons invoquées sont disproportionnées et délirantes.

« Les déchainés du mur des cons », et leurs partenaires, leur reprochent donc, d’avoir acté leur liberté

de penser syndicale, leur liberté de penser le fait et l’individu politique avec humour dans un local privé !

N’a-t- on donc plus le droit en France d’avoir de l’humour ?

Si nous avions pu penser que les agressions politiques et médiatiques menées à l’encontre du monde judiciaire,

particulièrement à l’encontre des magistrats, durant cinq longues années étaient terminées nous nous leurrions.

Si nous avions pu penser que l’ère de la défiance, des menaces, des moqueries, des atteintes graves

au professionnalisme et à la réputation des magistrats était finie, nous nous trompions. L’actualité nous montre

l’inverse.

Ce déchainement sans précédent étonne alors que dans le même temps des magistrats sont menacés de mort

et rien n’est fait.

Après la criminalisation de l’action syndicale, après le rejet inacceptable du texte d’amnistie, nous sommes

contraints de constater que la liberté de penser dans un lieu privé devient criminel.

Par contre, nous constatons que les propos et discours homophobes entendus ces derniers temps, les appels

indirects à la haine ou les menaces de « guerre civile » de la part de responsables politiques, associatifs, religieux

ne sont pas sanctionnés à la hauteur du danger que ces actes collectifs représentent pour notre Démocratie.

Les violences verbales et physiques perpétrées au sein de l’Assemblée nationale par les représentants du peuple

ne le sont pas non plus.

[Lire la suite sur cgt.fr]

 

Publié dans CGT, LIBERTES, Syndicats | Pas de Commentaires »

Rassemblement pour la libération de Nadir Dendoune détenu en Irak

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 février 2013

 

À la Fontaine des innocents, un rassemblement

pour exiger la libération de Nadir Dendoune

 

Rassemblement pour la libération de Nadir Dendoune détenu en Irak dans Irak nadir2Rosa Moussaoui, photo Camille Millerand

Au dixième jour de détention de notre confrère,

syndicats de journalistes, responsables politiques

ou simples citoyens ont exigé sa libération,

avec RSF et son comité de soutien.

 

Pour conjurer l’inquiétude, l’humour. Nadir, tes oreilles ont sifflé, vendredi soir, à la Fontaine des Innocents.

Nous t’épargnerons les mots d’esprit à tes dépends, juste des expédients pour atténuer l’angoisse.

Samedi, notre confrère, Nadir Dendoune, journaliste indépendant, arrêté le 23 janvier à Bagdad, dans l’exercice

de son métier, purgeait son dixième jour de détention dans une caserne militaire, sans motif sérieux,

sans inculpation, sans possibilité de se défendre, sans contact avec l’extérieur. Pour de simples photos, disent

les autorités irakiennes.

Ses proches, ses amis, ses confrères, ou simplement des citoyens révoltés par l’injustice qui lui est faite,

se sont rassemblés, vendredi soir, à la Fontaine des innocents, à Paris. Avec un simple mot d’ordre :

« Libérez Nadir ». Des organisations professionnelles, des représentants de la gauche, des artistes, des élus

et des habitants de la Seine Saint Denis, son département, ont témoigné par leur présence de leur solidarité

avec ce personnage atypique, attachant, chaleureux. On pouvait croiser, dans la foule, des amis de

l’Ile-Saint-Denis, des responsables syndicaux, des poètes du béton, séquanodyonisiens du cru,

comme Hocine Ben ou Thomas Pitiot.

Christophe Deloire, le directeur général de Reporters sans frontières, a rappelé que Nadir était « parti en Irak

comme journaliste français, pour faire son travail de journaliste ». « Il est inadmissible qu’il se retrouve depuis

dix jours en détention pour avoir fait son métier. Quel que soit l’endroit où ils se trouvent les détenus finissent

toujours par entendre le bruit qui est fait à des milliers de kilomètres de là », a-t-il lancé, en exigeant

de nouveau sa libération.

Patrick Le Hyaric, le directeur de l’Humanité, a regretté l’apathie des médias télévisés, trop lents à se faire

l’écho de l’injustice faite à notre confrère. En d’autres temps, avec d’autres journalistes, on vit réactivité

plus prompte…

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Irak, l'Humanité | Pas de Commentaires »

Le PCF et le PG dénoncent les « invectives » d’Harlem Désir

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 décembre 2012

 

Le PCF et le PG dénoncent les « invectives » d’Harlem Désir

 

Le PCF et le PG dénoncent les Capture d’écran

Le porte-parole du PCF, Olivier Dartigolles

et le coprésident du Parti de gauche, Jean-Luc

Mélenchon ont dénoncé vendredi la vigueur

de la réaction du premier secrétaire du Parti

socialiste Harlem Désir à la diffusion de la vidéo

du PCF fustigeant de façon sarcastique

les sept premiers mois de François Hollande à l’Elysée.

Dans un communiqué au ton particulièrement remonté, Harlem Désir a appelé jeudi le PCF « à cesser

de se tromper d’adversaire et à se garder d’une dérive contraire à sa tradition de responsabilité ».

Il avait en ligne de mire la récente vidéo du PCF, intitulé « 2013, rallumons les étoiles », moquant

les promesses non tenues du candidat Hollande devenu président. « Ce clip qui vise de façon inacceptable

le président de la République et le gouvernement est de mauvaise foi, mensonger et caricatural :

il est une faute contre la gauche (…) et constitue « une honte pour ses auteurs », a accusé le responsable

socialiste.

Le porte-parole du PCF, Olivier Dartigolles, s’est étonné vendredi dans un communiqué de la vigueur

de la réaction de Harlem Désir à la diffusion de la vidéo, la qualifiant de « totalement disproportionnée« .

« Notre clip (…), ne mérite en rien l’usage d’une artillerie aussi lourde », a-t-il ajouté, en glissant au passage

que la vidéo a connu « près de 200.000 visites dès les deux premiers jours ».

« 2013 doit être une année de conquêtes, de luttes face aux puissances de l’argent qui gouvernent », a souligné

le porte-parole. « Mieux vaut user aujourd’hui d’un droit de critique, qu’être contraint à un devoir d’inventaire

dans 5 ans », conclut-il.

De son côté le coprésident du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, qui s’est félicité de la vidéo, a dénoncé

vendredi les « invectives » du premier secrétaire du PS et appelé « Harlem Désir à la retenue« .

« Les invectives du premier secrétaire contre le clip expriment une exigence de soumission et de censure totalement

inacceptable », a ajouté l’eurodéputé dans un communiqué. « Au lieu de vociférer, Harlem Désir ferait mieux

de se demander quelle part de vérité si évidente il contient pour que tout le monde rie de si bon coeur en regardant

ce plaisant petit film », conseille Jean-Luc Mélenchon.

« Le gouvernement et son nouveau porte-parole feraient bien de cesser de se tromper d’adversaire« , met-il

en garde.

« Il devrait se réjouir que cela soit fait avec humour et drôlerie plutôt que sur le ton arrogant et sectaire avec lequel

le PS croit possible de traiter les partis de notre gauche », conclut l’eurodéputé.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

Publié dans F. Hollande, France, Jean-Luc Melenchon, Parti de gauche, PCF, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaires »

Flagrant délit…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 janvier 2012

 

Un hors-la-loi Ministre de l’Intérieur… Merdrignac in France

 

Lu sur : Gauche de combat – 16 janvier 2012

 

Flagrant délit... 1567196_permis_298x2241

Infraction caractérisée commise par…Claude Guéant vendredi dernier

à Merdrignac  (22) où il a posé la première pierre d’une gendarmerie

pour laquelle aucun permis de construire en bonne et due forme n’existe !

 

 

Vendredi dernier, en Centre-Bretagne,la visite de Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, n’est pas passée inaperçue.

Il y a, notamment, posé la première pierre de la gendarmerie de Merdrignac. Un acte, certes symbolique, mais…en totale infraction.

En effet, comme le confirme ce matin, Régine Angée, maire de Merdrignac, “le permis de construire de la gendarmerie a bien été déposé, mais il est toujours en cours d’instruction et n’a, donc, pas été obtenu”.

Et comme la loi le stipule, les travaux ne peuvent commencer sans permis. Ce que tout ministre de l’intérieur est censé savoir.

Mais enfin, campagne oblige, une première pierre -même illégale- ne saurait attendre.

Source

 

Humour : Réponse du directeur du cabinet du préfet :

«Il n’y a pas lieu de lancer de polémique avec la pose de la première pierre de la gendarmerie de Merdrignac. Cette cérémonie symbolique s’est déroulée en toute légalité, respectant le code de l’urbanisme dont l’article R421-9 précise que seuls les murs, dont la hauteur au-dessus du sol est supérieure ou égale à 2 m, doivent être précédés d’une déclaration préalable.» [Or] «le parpaing posé par Claude Guéant, ministre de l’intérieur, ne fait pas partie de la future gendarmerie et ne peut, donc, être assimilé avec un début de travaux». !

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

Humour : Sarkozy porte-il la poisse ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 septembre 2010

Vu sur : Humour : Sarkozy porte-il la poisse ? dans Humour dazibaoueb_logo_700

publié par roland (webmaster) – 4 septembre 2010

Sarkozy porte-il la poisse ?

 

chat_noir

Auteur : Tropicalboy - Source : Sarkozix


 

Il était présent ce vendredi au Stade de France, à l’occasion du match de football des bleus, perdu 1 à 0 face à la Biélorussie.

 

 

 

 

 

 

Oui, Sarko porte la poisse : la preuve

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Humour | Pas de Commentaires »

Fluide glacial enflamme l’Huma !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 septembre 2010

Accueil 3 septembre 2010

Vendredi, Fluide glacial enflamme l’Humanité

 

Fluide glacial enflamme l'Huma ! dans BD annonce_fluide-huma

 

Numéro collector pour l’ouverture de la Fête de l’Humanité vendredi 10 septembre : votre journal sera entièrement illustré par les dessinateurs de Fluide glacial.

Un « cartoon attack »  du « journal d’humour et bandessinées ». On a déjà les noms des responsables : Margerin, Binet, de Pins, Lindingre, Coutelis, Isa, Dutreix, Le Borgne, Lefred-Thouron, Pluttark, Solé, Léandri, Krassinsky, Chauzy, Libon, Berberian, Julien/CDM, Mo/CDM, Fioretto, Frémion, Gaudelette, Deup, Thiriet, Tronchet et Hugot !

Dans le dernier journal national à accueillir encore chaque jour de la BD avec Pif, ça promet. Toute la journée de jeudi, les gens de Fluide vont coller aux journalistes de l’Huma, et prendre la place dévolue à la photo. Même le programme télé y passera.

Et tout ce joli monde se retrouvera à la Fête le lendemain, samedi, pour une séance dédicace.

 

Le blog de Fluide glacial

 

Publié dans BD, Presse - Medias | Pas de Commentaires »

France Inter : C’est au tour de Vincent Josse d’être remercié

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 juin 2010

Lu sur : France Inter : C'est au tour de Vincent Josse d'être remercié dans Presse - Medias dazibaoueb_logo_700

publié par babelouest (crisonnier mais libre) - 25 juin 2010

 

LE CLAN SARKOZY CONTINUE SON MÉNAGE A RADIO-FRANCE :

VINCENT JOSSE EST DÉGAGÉ

Source : LibertésInternet

Vincent  Josse

Posted by libertesinternets under Revue de Web

Une vision ouverte de la culture, un esprit non-parisianiste, un vrai souci de la qualité et anti-bling-bling… c’est tout cela que nous perdons. Qu’est ce qui va rester à France Inter ? Une radio normalisée, comme TF1 l’est déjà pour la télé ?

Note : le fait que Vincent Josse ne soit pas dans le petit microcosme Bruni-Val-Mitterand est certainement un pur hasard…

 

[ La Boite à Sorties - 25/06/2010]

Vingt-cinq minutes de débat autour du spectacle vivant contemporain vont disparaître sur France Inter à la rentrée prochaine. «Esprit critique» est l’émission petit format que les amoureux de la culture aiment entendre. Elle vit ses derniers instants.

Visiblement, Philippe Val fait le ménage pour la rentrée prochaine. Après l’humour de Didier Porte c’est l’esprit critique de Vincent Josse qui trinque. « Esprit critique » vous guide, vous éclaire dans vos choix culturels de 9h10 à 9h35 tous les matins du lundi au vendredi depuis quatre ans.  Le « journal sonore de la culture » ne sera plus. Fidèle à lui-même, son producteur n’entend pas « faire preuve de mauvais esprit ni (…) verser son fiel. » Il prend la (mauvaise) nouvelle avec philosophie et rappelle à ses auditeurs combien l’aventure fut pour lui fructueuse.

« La vie de la radio est mouvementée, soumise à la valse des patrons, donc au changement de programmes. (…) Nous ne partageons pas forcément leurs choix. » Le journaliste affirme sur son blog qu’il n’a pas « souhaité perdre ce rendez-vous, d’où cette envie de vous écrire, calmement, le bonheur d’avoir animé ce rendez-vous entouré d’une équipe qui prenait du plaisir à concevoir cette quotidienne (…) »

Les fans restent sans voix, touchés par cette disparition qui reflète une tendance actuelle : l’éviction des exceptions, des programmes qui ne décollent pas. « Je ne veux pas croire que Val supprime l’une des émissions les plus jolies, les plus surprenantes, les plus enrichissantes », se désole un internaute ce matin « RENDEZ-NOUS JOSSE ! » s’exclame-t-il. Un autre remercie simplement toute l’équipe d’avoir été fidèle à ce rendez-vous « qui donne envie et soif. Envie de traîner dans une librairie, baguenauder dans une expo, s’isoler avec un disque. » Un hommage joliment rendu que Vincent Josse  et sa troupe de joyeux critiques apprécieront sûrement.

http://www.laboiteasorties.com/2010/06/lesprit-critique-de-vincent-josse-quitte-france-inter/

Illustration ajoutée par Dazibaoueb

**************************************************

N’oubliez pas de visiter le blog de Vincent Josse. La réponse à son éviction est d’une grande dignité. 

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/blog/b/blog.php?id=11

 

Publié dans Presse - Medias | Pas de Commentaires »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy