• Accueil
  • > Recherche : travail enfants au maroc

Résultats de votre recherche

Rapport Cimade 2008

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 novembre 2009

La Cimade publie son 9ème rapport sur les centres et locaux de rétention administrative

Couv_rapport_der_2008_small

Le Rapport Cimade 2008 sur les centres et locaux de rétention administrative veut mettre en lumière cette poursuite de la criminalisation des migrants et de la systématisation de leur enfermement. Plus que jamais, la lutte contre ce processus réclame la mobilisation de toutes celles et de tous ceux qui sont attachés avant tout à l’humanité et à la défense des droits et libertés fondamentales des personnes.

 

> Télécharger le rapport 2008 sur les centres et locaux de rétention administrative

 + d’infos sur la Cimade : http://70ans.lacimade.org/


L’Humanité – 30 octobre 2009

La réalité sordide des antichambres de

l’expulsion

Dans son rapport annuel sur l’enfermement des étrangers, la Cimade dénonce les « vies brisées » par la « rétention industrialisée ».

Des « vies brisées », des « espoirs anéantis », des « familles séparées »… Le constat dressé par la Cimade sur l’enfermement des étrangers en France est accablant. Chaque année, plus de 30 000 étrangers passent par les 26 centres de rétention administratives (CRA) de France, antichambres de l’expulsion.

La Cimade est la seule association autorisée à y pénétrer pour fournir aux étrangers une aide juridique indispensable, peut être plus pour très longtemps… Menacée par une réforme gouvernementale, l’association oecuménique précisait jeudi qu’il s’agissait peut être du dernier rapport aussi complet rendu sur la question… « Le climat général dans les centres de rétention se dégrade considérablement » dénonce Damien Nantes, responsable du service défense des étrangers reconduits. L’événement marquant de l’année 2008 aura été très certainement l’incendie du centre de rétention de Vincennes, entièrement parti en fumée après une révolte des retenus. Mais ces révoltes sont régulières et souvent plus pacifiques : « la tension monte, constate l’association dans son rapport qui précise que c’est avant tout contre eux-mêmes que les étrangers retournent cette violence : « automutilations, tentatives de suicide, grève de la faim se multiplient ».

Ainsi, en mai 2009, l’association a comptabilité, pour le seul centre de rétention de Vincennes, neuf tentatives de suicide. A l’origine de ces souffrances, la politique du chiffre qui pousse à la multiplication des « dérives et absurdités » selon le rapport : « l’application mécanique de la loi sans prise en compte des situations humaines conduisent à l’enfermement de femmes enceintes, d’enfants (y compris de nourrissons), de malades, de personnes dont toute la famille est en France, où qui y vivent et y travaillent parfois depuis plus de vingt ans ». Cette quête des statistiques conduit aussi à des situations kafkaïennes comme l’arrestation de touristes, bagages à la main et billet de retour en poche.

Ainsi en mars 2009, dix ressortissants marocains étaient arrêtés à la frontière espagnole, bagages à la main et billets du retour en poche. Placés en centre de rétention, ils ont été expulsés… Les conséquences de la politique du chiffre, ce sont aussi ces 222 enfants placés en rétention pour l’année 2008, parmi lesquels de nombreux nourrissons. « Nous constatons de nombreux troubles chez les enfants placés en rétention, écrit la Cimade : irritabilité, troubles du sommeil, mutisme, troubles de l’alimentation, etc. » Ce placement s’organise dans un flou juridique puisque les enfants placés en rétention ne font l’objet d’aucune mesure administrative…

A lire également sur l’humanite.fr : La Cimade accuse

Publié dans Politique nationale, Sans Papiers - Immigration, Solidarite | Pas de Commentaires »

SANS-PAPIERS : l’action de la Cimade de Maubeuge

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 janvier 2009

La Cimade à Maubeuge : petit à petit, le constat de l’abandon des sans-papiers

mardi 23.12.2008, 05:19 – La Voix du Nord

Le mercredi et le samedi, les bénévoles de la Cimade accueillent les sans-papiers. Depuis un peu plus de trois ans qu’ils les aident, ils ont constaté une aggravation de leur situation : au-delà des démarches administratives pour tenter d’obtenir un statut légal, ils sont confrontés à des problèmes de logement, de revenus…

On a beaucoup parlé d’eux à l’occasion de l’affaire de la Marocaine de 28 ans arrêtée en Sambre-Avesnois puis expulsée, fin mars. « Sa situation est des plus précaires, dénonce Jean-Marie Rausenberger, président de la Cimade de Maubeuge. Elle ne désire qu’une chose, c’est revenir ». Le député PS de la 24e circonscription, Jean-Luc Pérat, s’est fait le relais de la Cimade à l’Assemblée nationale, pour qu’elle obtienne un visa et un titre de séjour à titre humanitaire. « La Cimade est décidée à aller le plus loin possible », insiste Jean-Marie Rausenberger.

Au-delà de cette affaire, les bénévoles sambriens (1) reçoivent une dizaine de sans-papiers à chacune de leurs deux permanences de la semaine. Dans la petite pièce que leur prête le temple protestant de Maubeuge, ils accueillent, écoutent et aident à constituer un dossier de demande de titre de séjour. « C’est à peu près le seul lieu qu’ils aient pour parler. » Ailleurs, le risque existe toujours de se retrouver face à un policier ou à un agent administratif trop zélé.

Plus de logement, plus d’argent

Depuis plus de trois ans qu’ils font ça, les bénévoles ont vu que les conditions des sans-papiers se dégradaient. Aujourd’hui, ils ont également besoin qu’on les aide pour trouver un logement, de l’argent. « Un peu comme ils s’adresseraient à un service social. Il y a une marginalisation des sans-papiers. On leur fait la chasse par tous les moyens. » Le logement, justement. « Depuis un peu plus d’un an, constatent les bénévoles, il est difficile de leur trouver des logements. Même dans les accueils d’urgence ! Ils ne sont les bienvenus nulle part. » Et la tornade du 3 août n’a rien arrangé.
Qui sont ces sans-papiers ? « Ils viennent majoritairement du Maghreb. Mais aussi des pays de l’Est. Ils ont de 18 à 70 ans. Ils considèrent que la France est encore une terre d’accueil, ils ont envie d’y vivre. » Et pourtant… Le cas est courant de sans-papiers qui ont travaillé de longues années en Sambre-Avesnois et se retrouvent sans rien à la retraite : « Ils ne peuvent la toucher que dans leur pays d’origine, et en plus elles sont ponctionnées ! » Le regroupement familial, qui eut ses vertus, est désormais un écueil : quand un membre de la famille est encore au pays, le titre de séjour est refusé, pour éviter l’arrivée d’autres sans-papiers. Quand bien même la personne restée au pays y est installée, en couple avec enfants et travail ! « Il faut prouver qu’on veut faire quelque chose sur le sol français, résume Jean-Marie Rausenberger. Et une promesse d’embauche ne suffit plus. Mais ici, trouver un travail c’est déjà dur. Pour une femme, c’est impossible. » Pourtant, les bénévoles de la Cimade le constatent : « Très majoritairement, ceux qui ont obtenu des papiers ne repartent pas. » Leur envie de vivre en France est probante. Mais pas suffisante aux yeux des autorités. • V. T.

> 1.- La Cimade (comité inter-mouvements auprès des évacués) de Maubeuge tient ses permanences le mercredi (de 14 heures à 16 h 30) et le samedi (de 9 heures à 11 heures), au temple protestant, 5, quai Berteaux à Maubeuge (derrière l’Arsenal). Tél. : 03 27 64 67 54 (aux heures de permanence).
Les bénévoles : Jean-Marie Rausenberger, Pierre Vray, Zoltan Farkas, Annie Cathelain, Thomaz Pieczko, Louisa Kenfer, Pierre-Alain Geraud, Nassera Hamrouche.
Plus de renseignements : www.cimade.org

Rappel :

Prochain Cercle de Silence à Maubeuge, place des Nations (face au jet d’eau),

Samedi 31 janvier 2009, de 11 h à 12h


sanspapiers.jpg  

Soyons nombreux à former ce cercle pour manifester notre désaccord concernant la manière dont sont traités les Sans-Papiers et dénoncer pacifiquement les atteintes aux droits fondamentaux de tout être humain dont ils sont victimes.

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy