• Accueil
  • > Recherche : travail du dimanche

Résultats de votre recherche

Hollande : deux heures de « Supplément » pour rien !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 avril 2015

Communiqué du PCF

 

Hollande :

deux heures de « Supplément » pour ne rien ajouter à l’échec

de sa politique

 

CaptureHollande1

  Le travail du dimanche n’est pas une bonne chose. En deux heures

  de « Supplément », François Hollande n’aura rien ajouté, rien annoncé,

  rien changé ni ajouté à l’échec de sa politique.

  Face à une France qui doute et qui souffre, le chef de l’État observe,

  commente et « assume ses choix ». Il fait quelques bons mots. Pas trop,

  le « climat » n’est pas à la petite blague. Au bout d’une heure d’émission,

  après un reportage qui en disait long sur la colère de celles et ceux

  qui « basculent » avec le vote FN , il dit  » qu’est-ce que je dois faire ? ».

Et ne répond pas.

Un « supplément » sans changement de cap et sans imaginaire avec une démission totale

sur le chômage et les licenciements, le pouvoir d’achat et les vies qui vont mal,

la jeunesse qui devait être la grande priorité du quinquennat.

Enfin, au cours de ce long entretien, F.Hollande a cru judicieux d’amalgamer le FN aux « PCF

des années 70″ tout en essayant de se rattraper sans vraiment y parvenir. Triste moment pour lui.

Cette parole n’est pas qu’une offense aux militantes et militants communistes, ceux d’hier et d’aujourd’hui,

elle est aussi une lâcheté intellectuelle quant à la manière de combattre le FN.

Pour le redressement du pays, les forces de progrès sont appelées à agir, vite, pour des perspectives

et des solutions.

Olivier Dartigolles, porte parole du PCF

 

Francois HOLLANDE : demande d’excuses publiques/Signez la pétition.

Publié dans F. Hollande, France, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Loi Macron : Les sénateurs communistes mènent la bataille contre « ce véritable monstre juridique »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2015

 

Loi Macron :

     « Nous soulevons points par points les dangers de ce texte »

 

Capturemacron1

  Le groupe communiste, républicain et citoyen (CRC) mène la bataille

  contre la loi Macron au Sénat, dans un climat où la droite souhaite

  l’aggraver alors que les forces pro-gouvernementales attendent

  de la graver dans le marbre.

  « Quand on prend la parole dans l’hémicycle, on entend des souffles

  d’exaspération venus de certains bancs. Ceux qui soutiennent la loi Macron

  ou qui veulent l’aggraver nous accusent de jouer l’obstruction, de faire ralentir

  le débat, alors que nous exerçons pleinement notre rôle et effectuons

  notre travail de parlementaires en décortiquant et en soulevant points

par points les dangers de cette loi.

Nous, nous prenons nos responsabilités en amendant ce texte et en alertant les salariés sur les dispositions

les plus inquiétantes », s’indigne Laurence Cohen, sénatrice communiste du Val-de-Marne.

Jeudi 16 avril, au Sénat, le groupe Communiste républicain et citoyen (CRC) organisait une conférence de presse

pour dénoncer la précipitation dans laquelle est examiné « ce véritable monstre juridique » et la stigmatisation

orchestrée face à leur opposition. « Deux semaines n’y suffiront pas pour inspecter cette loi correctement.

Je mets d’ailleurs au défi la plupart des sénateurs qui ne participent pas à ces débats nécessaires de résumer

et d’expliquer cette loi. Ils seront dans l’incapacité de le faire. Quand les gens verront les conséquences

bouleversantes que ce texte va avoir sur leur vie de tous les jours, ils se demanderont comment

les parlementaires ont pu laisser passer ça », accuse Pierre Laurent, sénateur de Paris et secrétaire

national du PCF.

[...]

Captureloimacron2

  « Le caractère fourre-tout de ce projet ne relève pas

  de la maladresse, il est voulu » dénonce Eliane Assassi,

  présidente du groupe CRC, qui pointe

  la « généralisation du travail le dimanche »,

  la « mise en concurrence du transport par car

  avec le ferroviaire »,

  mais aussi « la remise en cause du logement social »,

  « le gonflement des niches fiscales en faveur

de l’actionnariat », « les privatisations à tout va »,

« l’affaiblissement des conseils de prud’hommes (et) la dérégulation du droit de licenciement ».

Autant de mesures particulièrement nocives pour une société et ses citoyens pourtant très largement

passées sous silence dans la plupart des médias.

[…]

« C’est en plus une loi qui n’a absolument pas prouvé sons efficacité et qui ne sera pas créatrice

d’emploi, tranche Pierre Laurent, tout comme ni l’ANI ni le CICE n’ont créé d’emploi.

Toutes les évaluations sérieuses le montrent, et les seules études qui existent sur la loi Macron,

dont celle réalisée par la Ville de Paris, concluent qu’il n’y aura pas d’impact sur la croissance

ou de réduction du chômage avec ce texte. »

Capturefauujour

« Les services publics ont un rôle énorme à jouer

sur la croissance, sur la relance économique,

et ils sont comme par hasard les grands absents

de ce texte », embraye Annie David, sénatrice PCF

de l’Isère. (…)

 

[Article complet sur humanite.fr]

 

Groupe Communiste Républicain et Citoyen au Sénat 

Publié dans France, Liberalisme, PCF, POLITIQUE, Senat | Pas de Commentaires »

Salariés, voilà à quelle sauce vous serez mangés cette année !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 avril 2015

 

Dialogue social, contrat de travail, licenciements… La feuille de route 2015 est prête

 

Dominique Sicot – Humanité Dimanche – 10 avril 2015

valls1

  Révélations.

  Salariés, voilà à quelle sauce vous serez

  mangés cette année !

  L’Humanité Dimanche « s’est procuré le projet

  du programme national réformes 2015 »

  que le gouvernement va transmettre

  à Bruxelles dans quelques semaines.

  Le Medef peux se lécher les babines !

 

 

«Recommandation 2 : réduction du cout du travail » : « (…) à réduire encore, d’une manière neutre sur le plan budgétaire, les coûts salariaux, en particulier aux niveaux les plus bas de l’échelle des salaires ».

« Recommandation 6 : marché du travail, dialogue social et formation » : «(…) prendre des mesures supplémentaires pour lutter contre la rigidité du marché du travail et plus particulièrement prendre des mesures pour reformer les conditions des accords de maintien de l’emploi en vue d’accroitre leur utilisation par les entreprises en difficulté ; prendre des mesures supplémentaires pour reformer le système d’assurance chômage ». Voilà quelques morceaux choisis du projet du « programme national de reformes 2015 » que le gouvernement français va transmettre en mai à la Commission européenne.

[...]

L’AUTO SATISFECIT EST TOTAL

Mais les recettes pour y parvenir s’inscrivent dans le cadre des politiques d’austérité que François Hollande s’était engagé à remettre en cause lors de sa campagne électorale de 2012, sans même s’y essayer une fois élu. La feuille de route présentée par le gouvernement français pour 2015 vise donc à réduire toujours plus les dépenses publiques et la protection sociale solidaire, à libéraliser et flexibiliser à tout va.

Dans ce projet de programme, le gouvernement français tient d’abord à rappeler à quel point jusqu’ici il a fait le job. (…)

II se félicite ainsi que, grâce au pacte de responsabilité et de solidarité, « les cotisations sociales versées par les employeurs (…) soient désormais quasi nulles au niveau du salaire minimum ». Et qu’en ajoutant le crédit d’impôt pour l’emploi et la compétitivité (CICE) et la non revalorisation du SMIC, «le coût du travail au niveau du SMIC » ait « progressé moins vite que le niveau moyen des salaires » et soit désormais proche de celui de l’Allemagne.

L’OCDE CONSEILLE LA FRANCE

Captureloimacron1

  II rappelle aussi, avec satisfaction, le gel du point d’indice (base de calcul

  du salaire des fonctionnaires) de la fonction du publique ; l’« assouplissement

  des régies d’ouverture du dimanche » prévu par la loi Macron ;

  la loi dite de « sécurisation de l’emploi» de 2013 qui a permis d’« apporter

  plus de souplesse et de sécurité juridique aux entreprises » – soit en clair

  de licencier plus vite et de limiter les recours en justice contre

  les « plans de sauvegarde de l’emploi». Tous les intéressés apprécieront !

 

L’OCDE, qui vient de prodiguer ses « conseils » à la France – simplifier et raccourcir les procédures de licenciement, instaurer un contrat de travail unique cassant les droits des CDI, réduire la durée d’indemnisation du chômage… -, et le MEDEF, en grande campagne sur le « poids » du Code du travail et «la peur d’embaucher » – prônant la fusion des instances représentatives du personnel et un contrat de travail incluant dès l’embauche des « motifs incontestables de licenciement » -, peuvent en revancher se réjouir. Le gouvernement s’apprête à satisfaire leurs désirs.

Les premières salves vont tomber dans la loi de « modernisation du dialogue social » qui sera présentée le 22 avril en Conseil des ministres, d’autres seront saupoudrées, dans les mois qui viennent, dans différents textes sous couvert d’« améliorer » la loi de sécurisation de l’emploi de 2013.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, France, Humanite Dimanche, Liberalisme, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Projet de Loi Macron : Intervention de Pierre LAURENT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 avril 2015

Sénat

P. Laurentsenat

 

  Projet de Loi Macron :

  INTERVENTION GÉNÉRALE

  par Pierre LAURENT

  « Croissance et Activité »

 

 

  (extraits)

 

« Monsieur le Président,

Monsieur le Ministre,

Mes chers collèges,

Le projet de loi « croissance et activité », autrement appelé loi Macron, dont nous entamons la discussion

aujourd’hui au Sénat n’aurait jamais dû parvenir jusqu’à nous. Privé de majorité à gauche à l’Assemblée

nationale, il n’a du son salut qu’au coup de force du Premier Ministre à l’Assemblée et à la décision d’utilisation

du 49-3. C’est donc un texte démocratiquement entaché dont nous poursuivons la lecture.

Depuis ce scandaleux épisode bafouant la souveraineté parlementaire, la politique de votre gouvernement

a une nouvelle fois conduit à une lourde défaite électorale après celle des municipales, des européennes

et des sénatoriales.

Nier le lien direct entre le contenu de votre loi, de votre politique en général, de la violence de vos pratiques,

et ces débâcles électorales, relève soit de l’aveuglement idéologique, soit d’un choix assumé

et malheureusement je le crois, les deux à la fois.

M. Macron, le Premier Ministre ne peut pas d’un côté regretter la forte abstention à gauche,

le décrochage populaire des électeurs de 2012 et de l’autre continuer à appliquer à la ligne

les recommandations du fascicule du « parfait petit libéral », sans aucun résultat dans la lutte

contre le chômage et l’amélioration de la vie quotidienne des Français. C’est totalement contradictoire.

Les Français ne cessent de vous dire clairement qu’ils souffrent de cette politique, à chaque occasion

qui leur est donnée. Vous devriez les écouter au lieu d’enfoncer le pays dans cette dangereuse impasse.

Au lendemain des élections départementales, vous avez montré dans quelle considération vous teniez l’expression

démocratique des Français. Dès le lendemain du second tour, vous avez lancé une petite phrase dont vous avez

le secret en annonçant pour l’été prochain un second volet de votre dispositif de dérégulation de la société

française, un Macron II en quelque sorte.

Devant le tohu-bohu déclenché au sein même du Parti socialiste, le Premier ministre a repoussé cette annonce,

mais nous savons qu’avant même l’adoption définitive de ce Macron I par un Parlement contraint

et forcé, vous pensez déjà à la seconde étape qui vise en particulier une déstructuration

sans précédent du code du travail notamment dans les PME.

[...]

Le troisième pilier de votre loi intitulé « TRAVAILLER » apporte quant à lui de nombreuses

satisfactions au MEDEF qui évidemment demande encore plus maintenant. Vous transcrivez, dans la loi,

vos propos tenus devant des patrons américains à Las Vegas « Les entreprises pourront contourner des règles

du travail rigides et négocier directement avec les employeurs ».

Je ne détaillerai pas la liste des mauvais coups contre le monde du travail, elle est trop longue pour le temps

qui m’est imparti.

Vous banalisez le travail le dimanche, vous le généralisez, vous le déverrouillez. Vous assenez

vos poncifs libéraux :

« Le travail du dimanche c’est plus de liberté et la liberté c’est une valeur de gauche ». Mais où est la liberté

des salariés quand le travail le dimanche devient l’arme du chantage à l’emploi. Ce sont les salariés,

les familles modestes qui vont souffrir de cette disposition. Nous le vous démontrerons. Le travail du dimanche,

ce n’est pas plus d’emploi. Ce que les Français achètent le dimanche, ils l’achèteraient un autre jour. Il n’y a

pas plus de consommation à la clef, car le budget des familles est le même. Nous sommes en plein dogmatisme.

Plus de dérèglementations, la valeur consommation portée au pinacle. C’est sans doute votre monde idéal.

D’ailleurs quitte à étendre le travail du dimanche, on peut généraliser le travail de nuit,

c’est ce que vous faites bien sûr.

[Lire l’intervention sur PCF.fr]

 

Publié dans France, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, Senat | Pas de Commentaires »

1er tour des départementales : Les listes soutenues par le Front de gauche réalisent un score de 9,4 % au niveau national

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 mars 2015

 

Les listes soutenues par le Front de gauche réalisent un score

de 9,4 % au niveau national

 

elections-departementales2015

La totalisation des résultats publiés ce matin par le ministère

de l’Intérieur rend volontairement illisibles les scores

des candidates et candidats présenté-e-s et soutenu-e-s

par le PCF et le Front de gauche, avec dans de nombreux

cantons un large rassemblement de forces de gauche

et écologistes.

 

La réalité de ces totalisations est la suivante : les listes soutenues par notre rassemblement réalisent un score

de 9,4 % au niveau national. Le PCF avec le Front de gauche fait plus que résister, il progresse par rapport

aux élections départementales de 2008 et 2011. Ces résultats sont un encouragement à poursuivre le travail

de rassemblement et d’espoir pour une autre politique à gauche.

L’heure est maintenant au rassemblement le plus large à gauche pour empêcher l’élection de nouveaux élus

de droite et d’extrême droite qui ont dans leur viseur les services publics et les politiques de solidarité

et de progrès social portés par les départements .

La question essentielle, celle qui doit nous mobiliser et nous rassembler jusqu’à dimanche prochain,

est le maintien et le renforcement de ces politiques publiques.

Parti communiste français – Paris, le 23 mars 2015.

Publié dans France, Front de Gauche, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Élections départementales : Le vote utile à gauche, c’est le vote Front de Gauche !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2015

PCF Nord

 

Le vote utile, c’est nous !

 

4 bonnes raisons de voter dimanche pour les candidats présentés ou soutenus

par le PCF et le Front de Gauche

 

Capturelibertéhebdo1

  1. Envoyer un message national fort pour dire

  « L’austérité est un échec et une injustice,

  nous n’en voulons plus ! ». Chaque voix en faveur

  des candidats qui se sont rassemblés pour dire non

  à l’austérité et exiger une autre politique authentiquement

  de gauche, obtenue dans chaque canton, comptera

  pour le score départemental et national.

 

2. Élire et réélire de nombreux conseillers départementaux,

qui se battront, dans chaque canton et dans le nord, pour préserver

et développer les politiques publiques de solidarité, de justice

et de progrès, et faire du Département un bouclier social, écologique

et culturel contre l’austérité.

 

3. Combattre efficacement la droite et l’extrême droite qui sont prêts à mettre en place leur politique

de régression sociale et de division, s’ils arrivent aux commandes du Département, comme ils le font déjà

là où ils sont élus. Le vote utile à gauche, c’est le vote Font de Gauche !

 

4. Redonner Espoir, quand tant de déception, de colère et de résignation prédominent chez toutes celles

et ceux qui ont voté et agi en 2012 pour un vrai changement politique. Dans de nombreux cantons, dans le Nord,

en France, des femmes, des hommes de gauche, communistes, écologistes, du Front de Gauche, socialistes,

citoyens engagés, ont décidé de s’unir, de travailler et d’être candidats ensemble, pour faire reculer l’austérité

et ouvrir une autre voie. Donnons de la force et un avenir à ce nouveau rassemblement.

 

Publié dans France, Front de Gauche, PCF, PCF Nord, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Départementales 2015 : « certains médias nationaux se déchaînent contre le Val-de-Marne »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 mars 2015

 

Départementales :

« certains médias nationaux se déchaînent contre le Val-de-Marne »

 

christian-favier

 

 

  Je suis convaincu que les Val-de-Marnais apporteront

  dimanche le démenti le plus cinglant à cette campagne

  médiatique de dénigrement indigne.

 

 

 

DÉCLARATION DE CHRISTIAN FAVIER

Sénateur, président du Conseil général du Val de Marne

 

Dimanche, lors des élections départementales nos concitoyens vont avoir à effectuer un choix simple :

poursuivre et développer les politiques départementales qui rassemblent face à la crise ou aggraver l’austérité

comme le préconisent la droite et l’extrême droite.

C’est cela l’enjeu essentiel du scrutin départemental.

Or, depuis quelques jours certains médias nationaux se déchaînent contre le Val-de-Marne dans une campagne

anti-communiste digne des pires heures de la guerre froide.

« Bastion rouge », « citadelle assiégée », « fin d’un système »… Des journalistes dépêchés par les rédactions

parisiennes viennent en Val-de-Marne rabâcher un unique discours : « la gauche est divisée, la droite est unie,

donc le Département va basculer ». A renfort de lieux communs et d’images choc sur Georges Marchais, la rue

Lénine ou le collège Karl-Marx, ils débitent une litanie anticommuniste qui ne correspond en rien à la réalité

du Val-de-Marne, à ce que vivent au quotidien nos concitoyens.

Les actions concrètes du département, la solidarité envers les personnes âgées, handicapées ou exclues,

le soutien au pouvoir d’achat, les crèches, les collèges, le métro, le logement social, l’environnement,

la démocratie de proximité ? Rien, pas un mot, pas une phrase, pas une image sur la réalité quotidienne de la vie

des Val-de-Marnais. Seuls les intéressent combines politiciennes et clichés éculés.

Face à cela, face à ces méthodes de basse propagande, je ressens dégoût et colère.

Dégoût tout d’abord, car ce n’est ni ma conception du débat public et de la liberté de choisir ses élus

sans contrainte, ni celle de l’éthique de l’information et de l’indépendance de la presse.

Colère ensuite, tant la façon dont ces médias parisiens bien-pensants traitent notre département,

ceux qui y vivent et y travaillent, est indigne et profondément scandaleuse. Comme si, par paresse intellectuelle

ou par malfaisance, ils faisaient payer au Val-de-Marne les positions défendues par notre collectivité

sur la métropole ou la réforme des territoires.

J’invite nos concitoyens à s’interroger sur qui profite d’une telle campagne caricaturale.

Pour notre part, dans un esprit de rassemblement et d’action, tout au long de cette campagne électorale,

nous avons rencontré des dizaines de milliers de Val-de-Marnais qui nous ont dit leurs difficultés,

les conséquences des politiques d’austérité sur leur vie, sur leur avenir. Ils ont aussi exprimé

leur attachement au Val-de-Marne, au département utile à leur quotidien, à la majorité de gauche

qui le dirige dans l’union et dans l’innovation.

Ce sont les Val-de-Marnais qui voteront dimanche, en toute liberté et en dehors de toute contrainte.

Et je suis convaincu qu’ils apporteront très clairement dans les urnes le démenti le plus cinglant

à cette opération de dénigrement.

Créteil, le 19 mars 2015

« Il faut garder le Val-de-Marne solidement ancré à gauche »

A quelques jours du premier tour des élections départementales,

Christian Favier, président du Conseil général du Val-de-Marne est revenu sur son bilan

et les différents engagements qu’il a tenu lors de son dernier mandat.

Il nous détaille également ses projets pour la prochaine mandature et insiste sur l’utilité

de conserver un département solidement ancré à gauche.

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Le pilote de moto champion des 24 heures du Mans et champion du monde d’endurance, Christophe Guyot, donne le sens du soutien qu’il apporte aux candidats « Val de Marne, ensemble » en co-présidant le comité de soutien à Christian Favier, candidat dans l’un de ces cantons.

Publié dans France, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Les retraites chapeau des patrons du CAC 40

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2015

 

         Les retraites en or assurées à des patrons ruineux

 

DOMINIQUE SICOT de l’Humanité Dimanche – 12 mars 2015

Capturechimulus5

La dégradation des conditions de vie des retraités,

contre laquelle huit organisations (1) manifestent

le 17 mars, épargne certains.

Les pensions des grands patrons atteignent

des montants faramineux, ponctionnés sur les fonds

des entreprises. Les riches héritiers font mieux :

l’heure de la « retraite » sonne sans qu’ils aient

travaillé.

Un pouvoir d’achat qui fout le camp, des soins toujours

plus coûteux, un accompagnement indigent des personnes

vieillissantes … rien ne va plus pour les retraités !

 

Les salariés toujours en activité ne sont pas mieux lotis. Au fil des réformes de la retraite de base et

des exigences patronales qui dominent les négociations sur les retraites complémentaires obligatoires ARRCO

et AGIRC , la possibilité de bénéficier d’une pension correcte à un âge décent s’éloigne toujours plus. Qu’on y soit

ou que l’on coure après, la retraite devient synonyme de galère.

Pas tout à fait pour tout le monde, cependant.

Quelques chanceux bénéficient d’une retraite « surcomplémentaire »

par capitalisation, dite « à prestations définies». Du toutconfort : c’est l’entreprise qui paie les cotisations et,

quoi qu’il arrive sur les marchés financiers, le montant de la future pension est assuré.

Dans le langage courant, on appelle ça une « retraite chapeau». À en croire les compagnies d’assurances,

plus d’un million de salariés seraient couverts par de tels contrats.

Selon les statistiques du ministère des Affaires sociales, 205 000 personnes touchaient en 2012 une telle pension,

soit environ 1,3 % des retraités. Peu de monde. Quant au « chapeau », il n’a pas la même largeur pour tous :

41 % de ces heureux élus touchaient moins de 500 euros par an, 43 % de 500 à 4 999 euros

et 16 % plus de 5 000 euros.

36 MILLIARDS D’EUROS PRÉVUS

Et c’est là que commence l’infini! Entre les quelques centaines voire quelques milliers d’euros annuels, certes fort

bons à prendre, d’ex-cadres plus ou moins supérieurs et les rentes stratosphériques des dirigeants du CAC 40,

on change de dimension. Selon le rapport demandé fin 2014 à l’Inspection générale des finances et à l’Inspection

générale des affaires sociales par le ministre de l’Économie Emmanuel Macron – qui faisait mine alors de vouloir

en finir avec ce système –, « seulement 50 personnes » jouiraient d’une rente annuelle de plus

de 300 000 euros, dont quelques-unes de montants très supérieurs.

LES PDG DE DANONE ET DE L’ORÉAL PERCEVRONT 125 000 EUROS PAR MOIS POUR LEURS VIEUX JOURS,

SOIT PLUS DE 96 FOIS LA RETRAITE MOYENNE D’UN SALARIÉ.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

LE TOP 10 DES RETRAITES CHAPEAUX PROMISES AUX PATRONS DU CAC 40

(MONTANT BRUT ANNUEL DE LA PENSION LORS DU DÉPART EN RETRAITE)

Capturepatronsruineux

 

DANONE.

Franck Riboud, 1 583 424 euros.

L’ORÉAL.

Jean-Paul agon, 1 560 000 euros.

♦ AXA.

Henri de Castries, 1 056 000 euros.

CAPGEMINI.

Paul Hermelin, 858 000 euros.

AIRBUS GROUP.

Thomas enders, 840 000 euros.

♦ GDF SUEZ. Gérard mestrallet, 831 640 euros.

CRÉDIT AGRICOLE. Jean-Paul Chifflet, 688 800 euros.

RENAULT. Carlos ghosn, 687 375 euros.

LVMH. Bernard arnault, 630 000 euros.

LAFARGE. BRUNO LAFONT, 620 207 euros.

(Source: Prixinvest/« Les Échos». À partir des doc. de référence 2013)

 

RETRAITES CHAPEAUX : ENCADRÉES … MAIS PAS TROP !

Loin de supprimer les retraites chapeaux, la loi Macron (article 64 bis) se contente de poser

quelques garde-fous :

♦ conditionnement du versement de la pension à la « performance » de la société pendant la carrière

du bénéficiaire;

♦ approbation annuelle par le conseil d’administration;

plafonnement à 3 % par an de l’accroissement des droits à pension;

limitation de la vitesse d’acquisition de la pension à un taux de remplacement (1) de la rémunération

annuelle de 3 % par année de présence dans l’entreprise.

Mais comment évalue-t-on la « performance » ? De quelle « rémunération annuelle » s’agit-il ? Fixe ?

Fixe et variable ?

Sachant qu’un patron du CAC 40 gagne en moyenne 2,9 millions d’euros par an, il pourra toujours empocher

90 000 euros annuels de pension en 10 ans de carrière … assortis d’un petit portefeuille d’actions gratuites –

la fiscalité sur leurs plus-values vient fort à propos d’être allégée par la loi Macron …

(1) Rapport entre le salaire et la pension de retraite.

Publié dans ECONOMIE, France, Liberalisme, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaires »

L’Édito de l’Humanité : « Le capitaine fracasse la gauche ! « 

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 mars 2015

humanite.fr – 9 mars 2015

 

         Le capitaine fracasse la gauche !

 

L’éditorial de Maud Vergnol :

CaptureValls3

 

  « « Où est la gauche ? », a même osé

  le fossoyeur en chef !

  Eh bien pas derrière celui qui s’obstine

  à la faire taire ! »

 

 

 

« J’ai peur que mon pays se fracasse contre le Front national », a opportunément déclaré, hier,

le premier ministre. Il n’est pas le seul. Car sa grossière opération diversion, à moins de deux semaines

des élections départementales, n’avait qu’un but : remettre dix balles dans la machine à voter « utile »,

en évitant le véritable débat démocratique sur le scrutin à venir.

Fidèle à sa stratégie mortifère, Manuel Valls, qui voulait supprimer les départements et semble aujourd’hui

en redécouvrir les vertus, a donc préféré remettre en selle sa meilleure ennemie, nous jouant le prologue

de 2017. On comprend que le locataire de Matignon soit angoissé par la déculottée électorale

qui guette le PS.

Comment pourrait-il en être autrement quand il s’acharne à trahir les intérêts populaires, qu’il impose

la loi Macron à coup de 49-3 et jette au feu tous les engagements de la campagne de 2012 ? Oui, Manuel

Valls a raison d’« avoir peur ». Pour la France surtout, car la peste brune qu’il a contribué à inoculer

en semant le désespoir pourrait bien continuer de se propager. Ses injonctions à « l’unitéééééé »

ne fonctionnent plus. Ainsi donc, pour combattre le FN, il faudrait travailler le dimanche et accepter

des baisses de salaire ?

« Où est la gauche ? », a même osé le fossoyeur en chef ! Eh bien pas derrière celui qui s’obstine à

la faire taire ! Loin de cet exécutif minoritaire dans le cœur de ceux qui ont voté en 2012 pour le changement.

La gauche, c’est celle qui, face à l’ostracisme des grands médias, au clientélisme de ses adversaires,

fait vivre la solidarité, la culture et
le lien social dans les territoires qu’elle anime. Ce sont 
ces militants

et candidats du Front de gauche, qui de « porte-à-porte » en marchés opposent l’alternative du progrès

et de la justice sociale aux réponses simplistes de ceux qui sèment la haine. C’est celle qui propose de faire

les poches des délinquants en col blanc plutôt que celles des précaires et des immigrés. C’est à cette gauche

que les électeurs peuvent redonner de la force en décidant de 
ne pas bouder les urnes le 22 mars.

 

Publié dans F-Haine, France, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaires »

18 février : Réplique aux attaques contre le droit de grève

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 février 2015

 

Droit de grève. Riposte mondiale à l’offensive patronale

Pierre-Henri Lab – Humanité Dimanche – 13 février 2015

Capturedroitdegrève

  Le 18 février, la réplique s’organise

  face aux assauts répétés

  contre le droit de grève menés

  par les instances patronales au sein

  de l’organisation onusienne, OIT.

  Sharan Burrow, la secrétaire générale

  de la Confédération syndicale

  internationale qui appelle

  à la mobilisation, participera à Paris

  au rassemblement (1) des organisations

  affiliées dont la CGT, FO et la CFDT.

 

Turquie, mieux vaut être djihadiste que gréviste. Très accueillante et tolérante avec les égorgeurs

de « l’État islamique » qui peuvent gagner ainsi la Syrie voisine, la Turquie réprime avec beaucoup

de zèle les travailleurs en lutte. La grève des ouvriers de la métallurgie, contre la remise en cause

de leur convention collective, notamment la baisse des salaires des jeunes embauchés, vient

d’être interdite. Débuté le 29 janvier, le conflit paralyse 22 usines, dont certaines travaillent

pour des multinationales françaises comme Alstom ou Schneider, et devait toucher 18 autres

entreprises le 18 février. Mais c’était compter sans le Conseil des ministres qui, le 30 janvier, a suspendu

par décret le mouvement pour 60 jours, comme l’y autorise la loi turque au prétexte qu’il risquerait

« de compromettre la sécurité nationale ». Ce motif avait déjà permis de casser les mobilisations

dans les mines et dans le secteur du verre en 2014.

Travailleurs, pas esclaves !

Autant dire que « Ne touchez pas au droit de grève », la mobilisation internationale organisée

le 18 février par la Confédération syndicale internationale (CSI), tombe à pic et pas seulement

en Turquie.

Cette journée sera l’occasion de dénoncer les atteintes aux libertés syndicales dans des dictatures

comme le Kazakhstan, où la répression d’un conflit du secteur pétrolier avait fait 16 morts

en décembre 2011. Mais les attaques contre le droit de grève ne sont pas l’apanage des régimes

autoritaires ou des pays en développement au Code du travail embryonnaire.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans droit du travail, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaires »

12345...23
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy