• Accueil
  • > Recherche : tract penitentiaire

Résultats de votre recherche

Les personnels pénitentiaires ne deviendront pas l’objet du F-Haine !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mars 2012

 

Communiqué de la CGT Pénitentiaire :

Les personnels pénitentiaires ne deviendront pas l’objet du F-Haine ! dans CGT siteon0-e5814La CGT Pénitentiaire dit : « Non au F-Haine »

 

Hier, une équipe de la Courtisane était à Fleury-Mérogis pour dispenser

et propager des mensonges, supercheries, tromperies, et sa haine.

 

L’équipe n’est autre que la « Marine Team » du Front National qui distribuait des tracts en direction des personnels pénitentiaires, instrumentalisant ainsi leurs souffrances et les difficultés de leur métier !

La Marine Courtisane joue de tromperies et manipulations qui lui sont inhérentes pour tenter d’obtenir les faveurs des personnels pénitentiaires à l’aube de la très attendue élection présidentielle ! Une voix est une voix pour la Courtisane !

Subterfuges et stratégies populistes en effet, car elle utilise la peur, la haine et surtout les revendications des personnels pour de meilleures conditions de travail et de meilleures conditions de détention à des fins électoralistes, à la veille des présidentielles et des législatives !

Elle et sa bande, malgré les apparences de dernière minute, n’aiment ni les fonctionnaires, ni les organisations syndicales ! Dans son programme électoral, la Courtisane ne mentionne jamais qu’il faut augmenter le nombre de fonctionnaires … bien au contraire ! C’est bien l’inverse qu’elle prône : « La règle, de remplacer seulement un fonctionnaire sur deux partant à la retraite est appliquée de manière aveugle » ! Pour la bande de la Courtisane, c’est plus d’un fonctionnaire sur deux qu’il ne faut pas remplacer ! Foutaise !!!

En matière de retraite, la Courtisane ignore la revendication massivement portée à l’automne 2010 du maintien de l’âge légal de départ à 60 ans. Son programme entend, en effet, supprimer toute notion d’âge légal et n’ouvrir le droit à la retraite que sur le seul critère de 40 annuités cotisées. Et il est important de rappeler que ce parti, qui prétend pourtant défendre les fonctionnaires et la classe ouvrière, a été totalement absent du mouvement de l’automne 2010. Que du vent !

Ce n’est pas en poussant à la haine envers les personnes détenues que nos conditions de travail seront meilleures en prison … bien au contraire ! Cela empire les choses et c’est indigne de fonctionnaires de la République ! En prison, ce n’est pas en instaurant la prison à vie, comme elle le demande via son programme, que les conditions de travail des personnels seront meilleures … bien au contraire. Horreur !!!

Ce n’est pas non plus en instaurant à nouveau la peine de mort, crime d’état organisé et digne d’un Etat barbare et non d’une République, que les conditions de travail des personnels seront meilleures … bien au contraire ! La Courtisane ignore donc ce que peuvent avoir comme conséquences le fait d’assister à une exécution capitale pour les personnels pénitentiaires ! Cruauté !!!

La CGT Pénitentiaire dénonce l’utilisation malsaine de nos terribles conditions de travail dans ce cadre électoral …

La CGT Pénitentiaire appelle l’ensemble de ses syndiqués, de ses sympathisants et de tous les personnels pénitentiaires à s’opposer à la venue du Front National au pied des prisons ! Nous, personnels pénitentiaires, ne deviendrons pas l’objet du F-Haine !

Montreuil, le 15 février 2012

Source : UGSP-CGT-Le syndicat pénitentiaire

PDF - 2.6 Mo
Document de la CGT : le FN ou l’imposture sociale

- Sur le site de la CGT : les autres documents sur le FN et l’imposture sociale

- Rencontre-débat de l’Institut d’histoire sociale CGT. Le Front national démasqué par l’histoire

 

Publié dans CGT, F-Haine, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaires »

Hortefeux : La chasse aux juges ou comment occuper la scène médiatique pour masquer la réalité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 septembre 2010

Arlette Grosskot, députée UMP du Haut-Rhin :

« Nous sommes dans un esprit de cour où les courtisans surenchérissent pour plaire au roi en faisant abstraction des réalités. On crée des divisions dans le peuple en oubliant la cohésion sociale et le bien commun »

 

Site national du PCF – 20 septembre 2010 -  Ian Brossat

 

Hortefeux/Délinquance : A la recherche du bouc émissaire

Hortefeux : La chasse aux juges ou comment occuper la scène médiatique pour masquer la réalité dans Justice

Dans un entretien au Figaro Magazine, le Ministre de l’Intérieur s’attaque à tout et à tout le monde, outrepassant ses fonctions, confondant droit et justice et jouant sur les émotions et sur les peurs.

Aux abois, le gouvernement égrène une longue liste de boucs émissaires pour éluder ses responsabilités dans la faillite de sa politique ultra-sécuritaire. Après les parents de mineurs délinquants, les « Français d’origine étrangère » et les gens du voyage, Brice Hortefeux stigmatise les magistrats. Sur plusieurs pages, il les accuse de remettre en liberté des criminels et des violeurs, de mettre en danger la population et de manquer de bon sens.

Face à une délinquance qui progresse, notamment à Paris (1,2% en 2010), le Ministre relativise les suppressions de postes de policiers et invoque la vidéo-surveillance. Il nous promet en vérité des lendemains qui déchantent puisque cette dernière ne fait progresser le taux d’élucidation que de moins de 5% sans prévenir les crimes et les délits.

Plus caricaturale que jamais, la politique de sécurité du gouvernement se résume à une politique pénitentiaire. Plutôt que de faire baisser la délinquance, le Ministre de l’Intérieur veut bourrer les prisons. Les Français qui attendent que le droit à la sécurité soit respecté, attendront…

Ian Brossat, chargé des questions de sécurité au PCF

*****************************

Quelques réactions aux propos de Brice Hortefeux :

  • Jean-René Lecerf, spécialiste des questions de justice à l’UMP :

« Ces propositions ne me paraissent pas sérieuses. Soit on va vers un système américain et on crée des shérifs, soit on reste dans notre système avec des juges formés dont la compétence ne peut être mise en cause et l’indépendance reste garantie par le Conseil supérieur de la magistrature. L’élection des juges n’a pas de sens. On élit des parlementaires, pas des juges. Le métier de juge est complexe, difficile et requiert des compétences techniques. C’est gênant de voir le ministre de l’intérieur se substituer à la ministre de la Justice. Les attaques à l’encontre des juges d’application des peines créent un climat délétère entre le gouvernement et les magistrats… » (source Public Sénat)

  • Laurent Bedouet, magistrat, secrétaire général de l’Union Syndicale des Magistrats

« Les seuls qui se réjouissent, aujourd’hui, des propos de monsieur Hortefeux, ce sont les voyous. C’est du pain béni pour eux d’entendre un ministre qui critique les magistrats. Il est temps que tout le monde revienne à la raison. La réalité est que comme l’État est en faillite et que l’on supprime des postes de juges, d’éducateurs et de policiers, il faut faire des grands discours pour cacher la réalité et faire croire qu’on fait quand même quelque chose pour lutter contre la délinquance. » (source TF1News)

Publié dans Justice, Propagande - Desinformation, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy