• Accueil
  • > Recherche : tract cgt contre ani

Résultats de votre recherche

Les salariés de Carrefour Maubeuge veulent garder une vie de famille

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 janvier 2017

 

Grève très suivie à Carrefour Maubeuge ce mardi 10 janvier.

 

Après avoir rogné les primes d’intéressement, de participation, la prime d’ancienneté, la prime

de départ en retraite, rendue plus lointaine l’obtention des primes de vacances et de 13ème mois

pour les nouveaux embauchés tout en minorant l’ensemble des salaires à un niveau équivalent

ou proche du SMIC, Carrefour essaie d’appâter les salariés en leur demandant de sacrifier

leur vie familiale tous les dimanches en échange de contrepartie dérisoire et sous couvert

« d’embauches » et d’un prétendu « volontariat » auquel personne ne croit…

 

Capture.PNGcarrefour

   Ce mardi, à Carrefour Maubeuge, ils étaient

   une bonne quarantaine de salariés à manifester

   contre le travail du dimanche, que le groupe

   tente de généraliser dans les magasins de plus

   de 400 m2.

   Des inquiétudes qui sont nées, lorsque Carrefour

   a lancé des négociations pour obtenir le droit

   d’ouvrir les hypermarchés tous les dimanches

   matins.

 

Lire également :  Carrefour Maubeuge : « On n’aura plus de vie si on travaille le dimanche »

 

Capture.PNGcarrefourcgt1    A lire sur :

 

  cgtcarrefour.fr/tract travail dimanche.pdf

Publié dans CGT, France, INFOS, Luttes, SOCIAL, TRACT | Pas de Commentaires »

S’ÉMANCIPER D’UNE AUSTÉRITÉ DESTRUCTRICE

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 avril 2015

 

S’ÉMANCIPER D’UNE AUSTÉRITÉ DESTRUCTRICE

 

macron-austérité

Jeudi 9 avril a  lieu une journée interprofessionnelle

de grèves et de manifestations, unissant le public

et le privé, à l’initiative de la CGT, de FO, Solidaires

et de la FSU. Salaires, emplois, conditions de travail

et mobilisation contre la loi Macron sont au cœur

de cette journée.

Alors que le pouvoir Hollande-Valls ne cesse d’invoquer

que la « reprise est là », le vécu du monde du travail,

des chômeurs et des précaires est différent.

Une contradiction qui mérite un décryptage.

 

Cliquer sur les images pour agrandir

CapturetractPCF3CapturetractPCF3bis

Publié dans Austerite, France, Liberalisme, Luttes, PCF, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Réforme ferroviaire : les raisons d’une grève massive

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 juin 2014

 

Réforme ferroviaire : les raisons d’une grève massive

 

Marion d’Allard - humanite.fr – 6juin 2014

 

cheminots1

 

  Sixième jour de grève pour les cheminots

  contre le projet de réforme ferroviaire.

  Le texte doit être présenté demain à l’Assemblée.

  La CGT et SUD rail appellent à amplifier le mouvement.

 

 

Frédéric Cuvillier voulait croire à une « sortie de crise » jeudi soir, à l’issue de sa rencontre avec les syndicats

de cheminots. Les maigres engagements pris par le secrétaire d’État aux Transports ne suffiront pas.

« Pour la première fois, lors de notre rencontre avec Frédéric Cuvillier, la question du financement du système

a été évoquée », relevait, vendredi soir, Gilbert Garrel, secrétaire général de la CGT des cheminots.

Mais évoquer n’est pas régler. Pour le reste, le secrétaire d’État a mis sur la table certaines propositions pouvant

faire l’objet d’amendements lors du vote du projet de loi que le gouvernement continue de vouloir présenter

demain à l’Assemblée nationale.

Des propositions « qui comportent de nombreuses failles », résument la CGT et SUD rail qui ont appelé

les cheminots « à poursuivre et à amplifier le mouvement ». « Le gouvernement affirme que les réponses apportées

dans ce texte proposé à la signature sont de nature à répondre aux légitimes préoccupations des usagers

et des cheminots. (…) il est évident que ce ne sont pas des engagements de Monsieur Cuvillier sur des amendements

soumis à une validation éventuelle des parlementaires qui peuvent permettre de mettre un terme à ce conflit »,

écrivent Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT, et Gilbert Garrel, dans une adresse à François Hollande.

Gouvernement et direction de la SNCF ont beau communiquer à l’envi sur une réforme permettant la « réunification »

d’un système éclaté depuis 1997 et la création de RFF, en mettant en place deux établissements publics (Épic)

chapeautés par un troisième dit « Épic de tête », le projet de loi propose, de fait, de réunifier deux entreprises

en en créant trois.

« Le gestionnaire du réseau (RFF – NDLR) et le transporteur (SNCF – NDLR) seraient deux entreprises distinctes

avec chacune leur propre conseil d’administration, des contrats distincts avec l’État et une production séparée

qui ne permettra pas d’assurer un transport ferroviaire de qualité tout en réalisant les travaux utiles sur les voies »,

rappelle la CGT.

Par ailleurs, le projet de loi n’aborde pas la question du désendettement du système ferroviaire lesté de plus de

40 milliards d’euros de dette en grande partie contractée par l’État lors du développement des lignes à grande

vitesse dans les années 1980, se bornant à en « stabiliser » le montant. Une question du financement pourtant

primordiale en ce qu’elle conditionne le volet social de cette réforme.

En grève reconductible depuis six jours, les cheminots se battent aussi pour ne pas devenir la variable

d’ajustement d’un système
 à l’asphyxie.

***********************************************************************************************

 

Extrait de l’entretien accordé par  Marnix Dressen, spécialiste des conditions de travail

des agents du rail, à Médiapart

« En fait, derrière toutes ces polémiques, se joue bien autre chose : ce que beaucoup reprochent

aux grévistes de la SNCF, c’est de résister, de ne pas se laisser plumer et ravaler au niveau

de leurs camarades cheminots des sociétés ferroviaires privées comme Euro Cargo Rail,

premier concurrent de la SNCF dans le fret ferroviaire.

Toutes ces querelles faites aux cheminots évoquent le passé. De tous côtés, même Nicolas Sarkozy

ne s’en était pas privé, on célèbre, un siècle après sa mort, le grand homme qu’a été Jean Jaurès.

Eh bien écoutons-le affronter Clemenceau le 13 mars 1906, et on percevra peut-être mieux les luttes

des cheminots, même si Jaurès ne pensait pas particulièrement à eux.

« Ces hommes donc, quand ils luttent sont des forces de civilisation.

Et ce qu’il y a de beau chez eux, ce qu’il y a de grand, et d’admirable,

c’est qu’ils ne luttent pas que pour eux-mêmes, c’est qu’ils luttent

pour tous leurs camarades, pour toute leur classe, c’est souvent

qu’ils luttent, qu’ils continuent le combat, sentant bien qu’eux-mêmes

vont être vaincus mais sachant aussi qu’ils préparent pour des efforts

nouveaux et pour des générations nouvelles, des conditions d’existence

meilleures. » »

[mediapart.fr/article/offert/]

 

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, Liberalisme, Luttes, SOCIAL, Sud-Rail, Transports - SNCF | Pas de Commentaires »

Grève des cheminots : reconduction votée partout en France

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 juin 2014

 

Grève reconduite pour 24 h à la SNCF

 

Capturecgtcheminotslille Cliquer sur l’image pour agrandir

Avec près de 50% de salariés en grève, la mobilisation à la SNCF

est forte. C’est le signe de la détermination des cheminots

à combattre une réforme qui n’améliorera en rien le système

et le service public ferroviaire.

La CGT cheminots a annoncé la reconduction de la grève

pour 24 h. «Nous demandons à tous les cheminots de s’inscrire dans le mouvement pour mettre la pression»,

a indiqué Thierry Nier, porte-parole national du syndicat.

De même SUD-Rail « appelle tous les travailleurs du rail à amplifier le mouvement et à participer massivement

aux Assemblées Générales qui auront lieu demain ! »

La grève se prolonge pour l’instant au jeudi 12 juin mais pourrait aussi se poursuivre vendredi si le gouvernement

ne prend pas en compte les revendication des cheminots.

Pour la CGT (voir  le tractcgtcheminots) « sans réponse allant dans le sens des revendications

sur la réunification et le financement du  système, sur la mutualisation des moyens humains et matériels,

sur le volet social, sur l’emploi  et les salaires, portées unitairement par les Fédérations CGT et SUD-Rail,

gouvernement et  direction porteront la responsabilité de la poursuite de ce mouvement de grève.    

Si Fréderic Cuvillier confirme la tenue d’une rencontre anticipée avec les organisations  syndicales, les fédérations

CGT et SUD-Rail s’y rendront en portant les revendications des  cheminots. »

 

Publié dans CGT, France, Luttes, SOCIAL, Sud-Rail, Transports - SNCF | Pas de Commentaires »

3 juin – Paris : Manifestation nationale unitaire des retraités

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 mai 2014

 

3 juin

Manifestation nationale unitaire pour la revalorisation

des retraites

 

affiche3_juin

  Le mardi 3 juin 2014 sera l’occasion pour plus de 13 millions

  de retraités de manifester à l’appel unitaire de l’intersyndicale

  CGT-FO-CFTC-FSU-Solidaires-LSR-UNRPA-FGR-CGC

  contre le gel et pour la revalorisation des pensions et retraites.

  En annonçant, en avril, la suppression de la revalorisation des retraites

  qui devait avoir lieu en octobre, le Premier ministre assenait un nouveau

  coup au pouvoir d’achat de millions de retraités. Cette revalorisation a

  traditionnellement lieu en avril. Lors de la dernière réforme des retraites,

  elle a été repoussée au mois d’octobre.

 

Le gouvernement prétend faire des « économies » sur le dos de la protection sociale, de l’assurance

maladie, des collectivités locales et du fonctionnement de l’État. La réalité de la « croissance », c’est

celle du taux de pauvreté des retraités, du nombre toujours plus grand de ceux ayant recours

aux associations caritatives pour se nourrir, renonçant aux soins médicaux ou devant travailler

pour boucler les fins de mois.

Dès le 20 février dernier, l’Union confédérale des retraités CGT a remis 120 000 cartes de vœux

au président de la République pour dénoncer la baisse du pouvoir d’achat des retraités, catégorie

dont on sait l’importance dans le fonctionnement de l’économie nationale. Le gouvernement fait

la sourde oreille face aux revendications et à la colère des plus humbles, oubliant que la retraite

n’est pas un privilège, mais un droit.

La CGT se joint à l’intersyndicale pour appeler retraités et futurs retraités à manifester le mardi 3 juin

avec, dès 11h00, un rassemblement place Joffre, face à la tour Eiffel, pour un pique-nique militant.

 

Tract unitaire pour la mobilisation pour les retraites du 3 juin 2014

 

La réalité d’aujourd’hui pour les retraités c’est :

  • => Une pension mensuelle moyenne mensuelle de 1.550 euros pour les hommes et de 899 euros pour les femmes.
  • => 4,2 millions de retraités touchent le minimum contributif (629 euros), et leur nombre augmente chaque année : en 2012, 25 % des hommes et 50 % des femmes voient leur retraite liquidée sur cette base.
  • => Le taux de pauvreté des retraités ne cesse d’augmenter : 17 % vivent avec moins de 600 euros par mois et 10 % des retraités ont recours aux associations caritatives pour pouvoir se nourrir.
  • => 14% des retraités renoncent aux soins faute de moyens.
  • => De plus en plus de retraités sont contraints de prendre un travail pour boucler les fins de mois; en 6 ans, leur nombre a triplé.
  • => Même avec une retraite de 2000 euros par mois, par exemple, (niveau de retraite de plus en plus rare), les retraités sont de plus en plus contraints d’être plus attentifs à leurs dépenses : les charges incompressibles ne cessent d’augmenter (loyer, électricité, gaz, assurances, complémentaires santé, impôts…)

Actifs ou retraités, vivre dignement et mieux, passe nécessairement par la mobilisation et par la lutte.

(Source : cgt-dieppe.fr)

Publié dans Austerite, CFTC, CGT, FO, France, FSU, Luttes, Pouvoir d'achat, RETRAITES, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaires »

15 mai : journée de mobilisations unitaire dans la Fonction publique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mai 2014

 

Pour les salaires, l’emploi, les missions publiques, contre l’austérité

 

CaptureCGT15mai   Cliquer sur l’image pour lire le tract unitaire

  Face à l’absence de négociations salariales dans la fonction publique

  et la dégradation de l’emploi public, cinq millions de fonctionnaires sont

  appelés à se rassembler, à manifester, le 15 mai prochain, à l’appel de sept

  organisations syndicales (CGT, CFDT, CFTC, FSU, Solidaires, Unsa, FA-FP).

  Concernant la politique salariale, les syndicats de fonctionnaires dénoncent

  le blocage de la valeur du point d’indice, le ralentissement des avancements,

  stagnation des grilles[ indiciaires.

  « La politique salariale privilégie l’individualisation des rémunérations

  au détriment du dispositif collectif. La part des primes et indemnités augmente

  par rapport au traitement de base ».

Sur le volet de l’emploi, ils dénoncent « la précarisation de l’emploi public et la multiplication des emplois à temps

incomplet ».

« Pour tous et partout sur le territoire », les organisations syndicales réclament « des services publics efficaces

qui répondent aux besoins d’aujourd’hui et qui anticipent ceux de demain. »

Publié dans Austerite, CFDT, CFTC, CGT, ECONOMIE, Emplois, Fonction publique, France, FSU, Liberalisme, Luttes, Salaires, SERVICES PUBLICS, SOCIAL, Solidaires, Syndicats, UNSA | Pas de Commentaires »

L’ acharnement judiciaire contre les militants CGT continue

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2014

 

     La justice s’acharne sur deux militants CGT

 

amnistie_1_0

  Distribuer un tract est-il un délit ?

  Oui, pour le Parquet de Lyon qui continue

  de s’attaquer à deux syndicalistes

  plus de trois ans après une distribution

  de tracts non-déclarée en Préfecture,

et malgré deux décisions de justice

leur donnant gain de cause.

L’acharnement judiciaire se poursuit contre les militants CGT. Après avoir fait appel de la relaxe des cinq

syndicalistes de Roanne pour refus de prélèvement ADN début janvier, le ministère public entend cette fois-ci

obtenir un pourvoi en cassation contre la relaxe de Pierre Coquan, secrétaire général de l’union départementale

CGT du Rhône, et Michel Catelin, membre du bureau de l’union locale CGT de Villefranche-sur-Saône (Rhône).

Le 29 janvier dernier, la Cour d’appel de Lyon avait pourtant donné gain de cause aux deux cégétistes poursuivis

pour n’avoir pas déclaré une distribution de tracts à la Préfecture en août 2010, confirmant la décision

du tribunal correctionnel de Villefranche de novembre 2012, tandis que le Procureur de la République à l’origine

des poursuites estimait qu’une distribution de tracts s’assimilait à une manifestation et devait être préalablement

déclarée comme telle en Préfecture.

« C’est une décision liberticide et ridicule », a réagi cet après-midi Pierre Coquan, qui voit derrière ce pourvoi,

l’action du gouvernement qui poursuit la « logique de contrôle du mouvement social initiée

par Nicolas Sarkozy » et un « combat de classe rétrograde ».

Pour l’avocat de Pierre Coquan et Michel Catelin, maître François Dumoulin, ce pourvoi révèle

« un réel acharnement politique de la part du parquet, qui veut pénaliser l’action syndicale ».

Une répression judiciaire qui va encore plus loin que le cas des cinq de Roanne, puisque, comme le souligne l’avocat,

« il n’y a dans cette affaire même pas d’éventuel acte délictueux commis dans le cadre d’un acte

militant : c’est l’acte militant en lui-même – une distribution de tracts, un geste quotidien, qui fait partie

intégrante de notre vie sociale – qui est attaqué !».

Si le pourvoi en cassation a été formulé aujourd’hui par le Procureur général, la procédure peut s’étendre

sur de longs mois avant que l’audience ne se tienne. Cela fait déjà depuis 2012 que les deux syndicalistes sont

dans le collimateur de la justice pour des faits remontant à 2010.

 

Loan Nguyen

 

 

Voilà ce que disait le grand-père de ma belle mère quand elle lui parlait des socialistes :

« Ne fais nen confiance aux socialos,  ils ont toudis trahi ! »

Une phrase que devraient méditer ceux qui s’allient avec eux.

Publié dans CGT, Justice, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Meeting unitaire contre l’extrême droite, ses idées, ses pratiques

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 janvier 2014

 

EXTRÊME DROITE

Les syndicats ripostent contre l’extrême droite

 

Captureantifasciste

 

Devant les prétentions du Front national

de préempter le vote ouvrier, syndicats

et organisations de jeunesse échangent

aujourd’hui réflexions et expériences

pour faire reculer les idées d’extrême

droite.

 

Suivez le meeting en direct ici  (à partir de 19h30)

Le 4 décembre dernier, lors du lancement de la campagne « contre l’extrême droite, ses idées et ses pratiques »,

CGT, FSU, Solidaires, Unef, FIDL et UNL réaffirmaient le rôle des syndicats et des organisations de jeunesse

dans ce combat démocratique.

Née de l’urgence à déconstruire les propositions antisociales du Front national et de ses satellites, la journée

intersyndicale unitaire d’aujourd’hui (lire ci-contre) prend un tour résolument combatif. La préoccupation est ancienne.

Début 2011, un tract commun des trois centrales précitées, auxquelles s’ajoutaient l’Unsa et la CFDT

(qui ne participent pas à la journée) dénonçait « l’utilisation de la situation sociale pour promouvoir certaines thèses

dans le débat public comme le fait le Front national ».

Progrès social

« Par leur histoire, leurs traditions, leurs valeurs », mais aussi « dans leurs pratiques », le rôle des syndicats, dans

et hors l’entreprise, est d’œuvrer au progrès social. Incompatible, selon les statuts des organisateurs, avec, au hasard,

« la thèse de la préférence nationale (qui) est antinomique avec les valeurs fondamentales du syndicalisme ».

La CGT l’a inscrit dans ses statuts. Elle agit « pour une société démocratique, libérée de l’exploitation capitaliste

et des autres formes d’exploitation et de domination, contre les discriminations de toutes sortes, le racisme, la xénophobie

et toutes les exclusions ».

Bataille antifasciste

Dans son rapport d’introduction au conseil national de la Fédération des services publics CGT, en septembre dernier,

le secrétaire fédéral, Baptiste Talbot, allait plus loin. Selon lui, le travail syndical pour « élever le rapport de forces

et changer la donne sur le terrain revendicatif » est « partie intégrante de la bataille antifasciste ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, Extreme-droite, F-Haine, France, FSU, SOCIAL, Solidaires, Syndicats, UNEF | Pas de Commentaires »

Stages : stop aux abus (pétition)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 janvier 2014

 

                 Stages : stop aux abus

 

pétitionstages

 

 

Pétition de  La CGT et son UGICT 

adressée à :

Gouvernement et Parlementaires

 

 

 

 

 

Stagiaires, nous ne voulons pas être la Génération Lowcost !


Il y a aujourd’hui entre 1,5 et 2 millions de stagiaires sans aucun statut dans le code du travail.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

- On estime que 100 000 emplois sont occupés par des postes de stagiaires

- 70% des stages ne sont pas rémunérés

- 42% des stages ne sont pas encadrés

La CGT et son Union Générale des Ingénieurs Cadres et Techniciens (UGICT) ont obtenu qu’une loi sur les stages

soit débattue à l’Assemblée en  début d’année 2014. Il nous faut mettre la pression pour que son contenu 

permette enfin de garantir des droits aux stagiaires et de lutter contre les abus.

Nous voulons un statut du stagiaire qui garantisse :

1) Un réel contenu pédagogique

- grâce à un suivi professionnel et pédagogique dans l’entreprise et dansl’établissement de formation

- grâce à l’interdiction des stages hors cursus de formation

2 ) Des droits dans l’entreprise :

- Une rémunération en fonction de notre niveau d’étude et de la durée du stage quelque soit notre lieu de stage

- La validation des périodes de stage pour le calcul de la retraite

- Un accès aux prud’hommes, aux représentants du personnel, et à l’inspection du travail

- Une limitation de notre temps de travail à 35h pour que nous ne soyons plus corvéables à merci

3) Mettre fin aux abus des entreprises

- en interdisant les stages de plus de 6 mois qui relèveraient plutôt de la formation en alternance

- en limitant le nombre de stagiaires par entreprise

                      Signer la pétition sur change.org

 

 Détail des propositions : voir le dossier « Réglementer les stages, une priorité pour la CGT« 

 Téléchargez et distribuez le tract

Publié dans CGT, droit du travail, Luttes, PETITION, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Nouvel acharnement judicaire contre deux syndicalistes CGT : un acte politique du gouvernement pour museler toute contestation sociale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2014

 

Nouvel acharnement judiciaire contre deux syndicalistes

 

CGT-pas-voyou

  Deux syndicalistes CGT sont convoqués mercredi

  devant la cour d’Appel du Rhône pour le simple motif

  d’avoir distribué des tracts à un péage en 2010,

  pour protester contre la réforme des retraites Sarkozy.

  Alors qu’ils avaient été relaxés en première instance,

  la Cour d’appel les convoque à nouveau pour absence

  de « déclaration préalable de manifestation ».

 

« En 2010 on avait organisé une diffusion de tracts au péage de Villefranche-sur-Saône sur la réforme des retraites, on avait été ensuite convoqués en 2012 au tribunal de Villefranche au motif qu’on n’avait pas fait de déclaration préalable de manifestation », explique Pierre Coquan, secrétaire général de la CGT du Rhône, convoqué ce mercredi avec un autre militant CGT à la Cour d’appel de Lyon. « Distribuer un tract n’est pas une manifestation, cela n’a pas à être déclaré ou alors chaque distribution à un rond point ou dans la rue devra l’être, ce qui n’est pas le sens de notre fonctionnement démocratique », a souligné Me François Dumoulin, leur avocat.

Le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône (Rhône) les avait, en toute logique, relaxés en octobre 2012, confirmant qu’une distribution de tract à deux personnes n’était pas une manifestation. Le procureur de cette juridiction avait pourtant fait appel. Pour la CGT l’appel du parquet est « dans le droit fil de l’utilisation de la police et de la justice pour tenter de museler toute contestation sociale en criminalisant l’action syndicale ». Un cas à ajouter à l’acharnement contre les cinq de Roanne. Le parquet général de Lyon avait également fait appel début janvier de la relaxe des cinq militants CGT poursuivis en correctionnelle pour avoir refusé un prélèvement ADN.

Une manifestation est organisée mercredi à 11h30 à Lyon, la place Bellecour qui rejoindra la cour d’Appel, en soutien aux deux militants. La CGT demande le vote de la loi d’amnistie, votée par le Sénat à l’initiative des sénateurs du Front de Gauche, et bloquée depuis par le Gouvernement. En outre, pour éviter l’acharnement et les discriminations, la centrale syndicale « propose d’abord une loi portant des droits nouveaux protégeant les militants syndicaux et progressistes qui agissent dans le cadre de leur mandat dans des actions collectives. La CGT « propose aussi de retirer de la liste des délits susceptibles d’être inscrits au fichier des empreintes génétiques toutes les condamnations touchant les militants syndicaux et progressistes qui, dans le cadre de leur mandat, agissent dans une action collective. »

Publié dans CGT, France, Justice, LIBERTES, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

12345
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy