• Accueil
  • > Recherche : total pétrole

Résultats de votre recherche

Industrie : Comment fabriquer des emplois en France, sans pétrole ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 novembre 2014

 

Image de prévisualisation YouTube

Laurence Mauriaucourtsur youtube

Total a fermé la Raffinerie des Flandres à Dunkerque en 2009. Qu’à cela ne tienne !

Avec la CGT, les salariés portent depuis des années un projet de transformation de l’eau en hydrogène.

Le projet paraissait fou, mais voilà que Toyota et Volkswagen annoncent qu’ils commercialiseront

des voitures à hydrogène dès 2015. Et qui est en place en Allemagne pour vendre l’hydrogène ?

TOTAL !

Cet hydrogène peut être produit en France, les hommes et leurs savoir-faire tout comme l’unité

de production sont prêts, à Dunkerque dans le Nord. 

Comment fabriquer des emplois et générer de l’indépendance énergétique sans pétrole en France ?

Un film d’animation intitulé « Energie à revendre ! », réalisé par Frédéric Touchard

et Shiraz Bazin, pour la CGT, nous explique.

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, l'Humanité | Pas de Commentaires »

Qui sont les pays membres de l’Union européenne qui achètent du pétrole à l’EIIL ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 septembre 2014

 

Le Grand Soir

 

   Des pays de l’Union européenne achètent du pétrole

   aux barbares

 

pétrole

  Les barbares qui sèment la terreur en Irak et en Syrie

  sous le sigle EIIL ne sont pas si barbares que cela pour plusieurs

  pays membres de l’Union européenne.

  Les bandes EIIL sont riches à milliards de dollars fruit des pillages,

  notamment la réserve irakienne, de financements « privés »

en provenance des monarchies régionales et… de la vente à bas

prix de pétrole.

L’ambassadrice de l’Union européenne en Irak, Mme Jana Hyboskova, a déclaré devant une commission

que « plusieurs membres de l’UE ont acheté du pétrole non-raffiné à l’EIIL. » Elle a refusé de citer

les pays incriminés. Depuis, le silence total est observé sur ce scandale à Bruxelles et dans toutes

les capitales européennes, notamment à Paris.

On ne peut à la fois vouloir combattre la barbarie et financer les monstres. Voilà pourquoi, alors que la France

s’engage dans un conflit aux prolongements longs et dangereux, la clarté doit être faite et une réponse

nette et rapide doit être exigée à la Commission de Bruxelles : qui sont les pays membres de l’Union

européenne acheteurs du pétrole à l’EIIL ?

José Fort

Publié dans EUROPE, Liberalisme, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaires »

Ruée sur le gaz de schiste argentin : Total veut imposer sa loi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 mai 2014

 

PATAGONIE

Ruée sur le gaz de schiste argentin : Total veut imposer sa loi

 

Capturegazschisteargentine  par Olivier Petitjean  – 16 mai 2014

  Après des échecs à répétition en Europe, et en plein essoufflement

  aux États-Unis, l’industrie du gaz de schiste tourne désormais

  ses regards vers l’Argentine.

  Avec le soutien actif du gouvernement, les multinationales pétrolières

  et gazières se précipitent pour développer les réserves potentielles

de gaz et de pétrole de schiste que recèlerait le sous-sol de la Patagonie, sans se soucier

des risques environnementaux ni des populations locales.

Emblématique de cet état d’esprit, l’entreprise française Total a acquis pas moins de onze concessions,

où elle a multiplié les forages par fracturation hydraulique. Y compris dans des aires naturelles protégées.

Pour Total et les autres majors pétrolières, l’horizon de développement des gaz et pétrole de schiste semble

se rétrécir chaque jour. L’industrie américaine est en crise, du fait de la chute des prix. Leurs perspectives en Europe

se réduisent comme peau de chagrin, en raison de la forte résistance politique et citoyenne qu’ils rencontrent partout,

mais aussi de ressources exploitables très inférieures aux attentes, comme en Pologne. Les pays où elles peuvent

encore espérer rééditer le boom gazier qu’a connu les États-Unis (et que les majors ont largement manqué)

se comptent désormais sur les doigts d’une main.

C’est sans doute ce qui explique en partie que les dirigeants de Total s’accrochent ouvertement à leurs partenariats

en Russie, signant en pleine crise géopolitique un contrat avec Lukoil en vue du développement du pétrole de schiste

sibérien. Et aussi ce qui justifie que Total, comme ses consœurs, mette les bouchées doubles depuis plusieurs mois

pour prendre le contrôle des réserves potentielles de gaz et pétrole de schiste de l’Argentine. Et ce, sans trop

se préoccuper des communautés locales – notamment les indigènes Mapuche -, de l’impact environnemental

de leurs opérations, ni de l’inadéquation du cadre juridique et normatif.

[Lire la suite sur l’Observatoire des multinationales]

Creative Commons License

 

Publié dans Argentine, ECONOMIE, Energie, Liberalisme | Pas de Commentaires »

Entreprises du CAC 40 et paradis fiscaux

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 février 2014

 

TRANSPARENCE

Les 1548 filiales des entreprises du CAC 40

dans les paradis fiscaux

 

 

Captureparadisfiscaux  par Olivier Petitjean – 18 février 2014

  Paradis fiscaux : depuis la crise financière de 2008,

  on ne cesse de nous promettre leur disparition,

  mais ils semblent avoir la vie dure.

  Les avancées réglementaires obtenues paraissent

minimales, quand elles ne sont pas remises en cause.

Aujourd’hui, l’attention du public se porte tout particulièrement vers les pratiques d’optimisation

fiscale des géants de l’internet comme Google ou Amazon, ou encore des chaînes de restauration

comme McDonald’s. Mais les entreprises françaises ne sont pas en reste.

La Revue Projet s’est penchée sur les filiales déclarées par les entreprises du CAC 40 dans les pays

considérés comme des paradis fiscaux. Une enquête riche d’enseignements.

L’intégralité de l’article, signé Jean Merckaert, est accessible ici.

Le chiffre de 1548 filiales est basé principalement sur les filiales déclarées par les entreprises du CAC40

dans leurs rapports annuels 2012, mises en regard de la liste des paradis fiscaux établie par le réseau militant

Tax Justice Network (l’article précise à chaque fois lesquels de ces pays figurent aussi sur les listes plus restreintes

établies par l’OCDE et l’État français).

Précision importante : l’information fournie par les entreprises est très loin d’être complète, de sorte que le chiffre

réel pourrait être bien supérieur à 1548 :

Les sociétés du CAC40 se distinguent par leur forte opacité concernant une information aussi basique

que l’implantation de leurs filiales. 23 des sociétés du CAC40 ne dressent, dans leur rapport annuel,

qu’une liste des « filiales principales ». Où sont celles jugées mineures ? La question reste entière.

France Télécom annonce 400 entités, mais n’en liste que 32. Danone publie les noms de 99 filiales

sur 252 annoncées, Capgemini : 124 sur 136, Legrand : 34 sur 157, Veolia Environnement : 106 sur 2728

et Vivendi : 57 sur 690. Quant à Total, la société annonce 883 entités mais ne donne les noms que de 179

d’entre elles (sans préciser, à l’instar des groupes Vinci et L’Oréal, les pays d’implantation). Parmi les filiales

passées sous silence, Total International Ltd (affréteur du pétrolier l’Erika), qui semble jouer un rôle pivot

dans l’achat et la revente de pétrole, est située aux Bermudes.

Ce manque de transparence amène évidemment à traiter avec prudence les résultats de notre enquête.

Le CAC40 publie les noms de 1548 filiales présentes dans les paradis fiscaux, soit 23 % de l’ensemble

de ses filiales étrangères. Le total serait probablement bien supérieur si l’on disposait d’une information

exhaustive.

Des pratiques qui concernent aussi les entreprises publiques (ou semi-publiques) :

La participation de l’État au capital n’est en rien gage de transparence. Si Safran, Renault et EDF

fournissent une liste exhaustive, en revanche EADS (Airbus Group depuis le 1er janvier 2014), GDF Suez

et France Télécom ne révèlent pas publiquement toutes leurs filiales. Pour cette liste incomplète,

on découvre 3 filiales paradisiaques pour France Télécom, 18 pour GDF Suez, 43 pour EADS.

EDF compte 11 filiales offshores, Safran 17 et Renault 19…

L’enquête note aussi que les entreprises françaises, contrairement à leurs homologues étrangères, tendent

à privilégier les « paradis fiscaux » proches que sont le Luxembourg, la Suisse, la Belgique ou les Pays-Bas

(seuls les deux premiers pays figurent sur la liste de l’OCDE) – où il n’est pas forcément aisé de distinguer

les filiales légitimes de celles qui ont été établies à des fins fiscales.

[Lire la suite sur l’Observatoire des multinationales]

Creative Commons License

Le CAC 40 toujours accro aux paradis fiscaux

À (re)lire sur notre blog :  Enquête sur les rouages des paradis fiscaux

Pour échapper à l’impôt, l’imagination des géants du CAC 40 est toujours débordante

 

Cliquer sur les images (captures d’écran) pour agrandir

Captureparadisfiscaux1

 

Captureparadisfiscaux3Captureparadisfiscaux2

Publié dans ECONOMIE, Finance, France, Fraude fiscale | Pas de Commentaires »

1% des plus riches détiennent près de la moitié des richesses mondiales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 janvier 2014

 

INÉGALITÉS :

     1% des plus riches détiennent près de la moitié

     des richesses mondiales

 

Captureaugmentationrevenusdes+richescapture d’écran (clic pour agrandir)

Les inégalités économiques se sont

amplifiés rapidement dans la plupart

des pays depuis le début de la crise,

a dénoncé ce lundi l’ONG Oxfam

dans un rapport publié à la veille

de l’ouverture du Forum économique

mondial de Davos, le rendez-vous

planétaire des capitalistes.

 

 

Ainsi, près de la moitié des richesses mondiales (46%) sont aujourd’hui détenues par 1% de la population,

selon le rapport de l’ONG Oxfam intitulé En finir avec les inégalités extrêmes (à consulter ci-dessous), qui rappelle

que les 85 personnes les plus riches possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population.

La richesse de ces 1% s’élève à 110 trillions de dollars soit 65 fois la richesse totale de la moitié la moins

riche de la population mondiale… Ces 1% les plus riches ont augmenté leur part de revenu dans 24 des 26 pays

pour lesquels des données sont disponibles entre 1980 et 2012.

Ce sont près de sept personnes sur dix qui vivent dans un pays où l’inégalité économique a augmenté au cours

des 30 dernières années, rapporte Oxfam. « Même si la crise a momentanément entamé la part des richesses

mondiales détenues par les plus riches, ces derniers se sont depuis largement rattrapés », indique le rapport.

Avec pour conséquence, poursuit l’ONG, que « les États serviront les intérêts des plus riches, tandis que

les inégalités politiques et économiques continueront de se creuser« .

La déréglementation financière, l’évasion fiscale en cause

Ainsi, les 1% les plus riches en Chine, au Portugal et aux États-Unis ont plus que doublé leur part de revenus national

depuis 1980. Même dans les pays réputés plus égalitaires comme la Suède et la Norvège, la part de revenus allant

aux 1% les plus riches a augmenté de plus de 50%. Pour Oxfam, le creusement de ces inégalités est en grande

partie dû à la déréglementation financière, aux systèmes fiscaux biaisés et aux règles facilitant l’évasion fiscale.

L’organisation dénonce également les mesures d’austérité, les politiques défavorables aux femmes et la confiscation

des recettes issues du pétrole et de l’extraction minière. « La situation ne cesse d’empirer. Nous prévoyons

entre 15 à 25 millions de pauvres en 2025 ». », affirme l’ONG. Une des solutions proposées par Oxfam :

« Augmenter les salaires afin de vivre correctement ». « Cette proposition est liée à notre position

contre les mesures d’austérité. C’est sur ce domaine, que les États devraient plutôt agir  », explique

Leila Bodeux, chargée de plaidoyer pour les services sociaux de base à Oxfam Belgique sur le site du quotidien

belge, Le Soir.

« L’égalité des chances ne sera plus qu’un mirage »

L’ONG fait par ailleurs le lien entre les inégalités économiques extrêmes et la confiscation du pouvoir politique

par une riche élite, qui gouverne dès lors pour servir ses intérêts propres. « Sans une véritable action pour

réduire ces inégalités, les privilèges et les désavantages se transmettront de génération en génération,

comme sous l’Ancien régime. Nous vivrons alors dans un monde où l’égalité des chances ne sera

plus qu’un mirage« , conclut-t-elle.

Source : humanite.fr

Lire aussi :

 

Captureinégalitéscapture d’écran

 

Cliquez sur l’image pour lire le rapport

« En finir avec les inégalités extrêmes »

Publié dans ECONOMIE, Liberalisme, Monde | Pas de Commentaires »

« Ne payer que 6% d’impôts quand on gagne 4 milliards de dollars par an, c’est possible ! « 

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 septembre 2011

Source : Basta!20 septembre 2011

Opacité financière

Comment les multinationales pétrolières et minières

se moquent du fisc et des États

Par Agnès Rousseaux 

Ne payer que 6% d’impôts quand on gagne 4 milliards de dollars par an, c’est possible !

Les multinationales Glencore, Chevron ou BP s’y attèlent. Et débordent d’imagination pour

multiplier les filiales dans les paradis fiscaux ou « les juridictions secrètes ».

Quant au groupe pétrolier français Total, il est le champion toute catégorie de l’opacité.

C’est ce que révèle un rapport de la coalition « Publiez ce que vous payez ».

 

Les géants du pétrole, du gaz et des mines cultivent l’opacité financière et

pratiquent massivement l’évasion fiscale. Pour la première fois, une étude

menée par la section norvégienne de la coalition

« Publiez ce que vous payez » [1] a établi la liste des filiales de

ces multinationales et leur localisation. Résultat :

les dix principales multinationales du secteur possèdent 6 038 filiales, dont plus

d’un tiers sont basées dans des paradis fiscaux. Ces 10 entreprises, dont

Exxonmobil, Chevron, Shell, BP, Rio Tinto ou Glencore, ont généré en 2010

un chiffre d’affaires de 1824 milliards de dollars ! Et réalisé 144 milliards de dollars de profit, tout en

pratiquant une « optimisation fiscale » qui leur a permis de payer beaucoup moins d’impôt.

Chevron champion de l’évasion

Le rapport intitulé « Piping Profit », publié ce 20 septembre, a étudié cinq compagnies minières et cinq compagnies

pétrolières et gazières, pour tenter de cerner l’extraordinaire complexité de la structuration de ces multinationales

et l’évasion fiscale permise par cette opacité. La compagnie la plus opaque, d’après l’étude ? La multinationale

états-unienne Chevron. 62 % de ses filiales sont basées dans des paradis fiscaux, dont une partie importante

aux Bermudes et aux Bahamas. Aux États-Unis, deux filiales sur trois sont domiciliées dans l’État du Delaware,

la localisation favorite de toutes les industries énergétiques et minières. Dans cet État, paradis de l’opacité,

les exigences internationales concernant la transparence des entreprises ne sont pas respectées, les comptes

des compagnies et le détail des actes de propriété ne sont pas rendus publics. Un lieu très apprécié par ces dix

entreprises : 915 de leurs filiales états-uniennes y sont domiciliées ! Soit près de quatre sur cinq !

Autres destinations favorites pour les industries extractives : les Pays-Bas, juste devant les Bermudes,

Singapour, les Bahamas, la Suisse ou le Luxembourg.

[Lire la suite sur : bastamag.net/]

En savoir plus

Le site de Publiez ce que vous payez Norvège

Publish what you pay États-Unis

 

Publié dans ECONOMIE, Fraude fiscale | Pas de Commentaires »

Prix des carburants : le rapport qui fâche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juin 2011

Prix des carburants : le rapport qui fâche dans France humanite  31 mai 2011 - Clotilde Mathieu

Carburant : le rapport qui fâche

 

Halte+au+racket dans France

Le prix du pétrole baisse en Bourse, mais pas autant à la pompe,

note un rapport de la direction générale de la concurrence, de la

consommation et de la répression des fraudes. 

Dimanche (29 mai), Christine Lagarde s’est beaucoup agitée contre les compagnies

pétrolières et les distributeurs de carburants, mais sans prendre de décisions

permettant d’alléger la facture énergétique des Français. Elle réagissait au

rapport de la direction générale de la concurrence, de la consommation et

de la répression des fraudes (DGCCRF) qui établit que les compagnies

pétrolières n’ont pas totalement répercuté la baisse du prix du pétrole. Ainsi, la baisse «potentielle» du prix du gazole,

entre le 2 et le 15 mai, a été estimée à six centimes d’euro par litre mais n’a été répercutée que «dans la proportion

de 50% à 70%». Quant au sans-plomb 95, la réduction d’environ quatre centimes par litre «n’a pas ou peu été

répercutée à la pompe». Jean-Louis Schilansky, président de l’Union française des industries pétrolières (UFIP),

a balayé ces accusations sur France Info : «Lorsque nous regardons nos chiffres sur une longue durée, on a vu

les prix baisser de façon très appréciable.» La DGCCRF laisse néanmoins une porte de sortie aux pétroliers en

estimant que «les contraintes techniques ou les stratégies commerciales (…) peuvent conduire à une modulation plus

ou moins importante des répercussions à la pompe».

Les partis de gauche avaient proposé dès avril plusieurs alternatives, comme celle d’un prix maximal

proposé par le PCF. Des solutions alors balayées par la ministre.

 

Publié dans France | Pas de Commentaires »

Gaz de schiste : nouvel accident en Pennsylvanie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 avril 2011

Source : Basta ! - 22 avril 2011

Pollution

Explosion d’un puits de gaz de schiste en Pennsylvanie

Par Sophie Chapelle (22 avril 2011)

Des milliers de litres d’eaux usées, issues de forages, viennent de s’échapper d’un puits de gaz de schiste à Leroy,

une ville américaine située en Pennsylvanie. L’explosion a eu lieu mardi 19 avril, peu avant minuit, lors d’une opération

de fracturation hydraulique. Cette dernière consiste à effectuer des mini-séismes en injectant des millions de litres d’eau

et de sable sous pression, chargés de produits chimiques. Des équipes de secours auraient réussi à stopper les écoulements

le lendemain dans la soirée. Pour autant, ni la compagnie ni le Département pour la protection environnementale de l’État

ne peuvent fournir une estimation de la quantité de liquide déversé. Quant aux sept familles résidant à proximité du puits,

elles n’ont toujours pas regagné leur domicile, le puits n’étant pas totalement sous contrôle.

La compagnie Chesapeake Energy, qui exploite le puits, a expliqué que cet incident est dû à « une défaillance d’équipement ».

L’entreprise a déjà reçu de la part du Département pour la protection de l’environnement 30 avis de violations pour ses

opérations de forages, en 2011. En 2008, rapporte Citizenvoice, Chesapeake Energy a été citée 284 fois pour des violations,

et a dû mettre en œuvre, à 58 reprises, des mesures demandées par des contrôleurs.

Cet accident survient alors que la mission d’étude en France sur les enjeux économiques, sociaux et environnementaux

des « hydrocarbures de roche-mère » – gaz et huiles de schiste – vient de remettre son rapport d’étape au gouvernement.

 

Lire également :

lepost.fr/Les dangers de la fracturation hydraulique (exploitation des gaz de schiste)

Source illustration : Politis.fr/Le pétrole est mort ? Vive les gaz de schiste !
Gaz de schiste : nouvel accident en Pennsylvanie dans Environnement 1-112-33c06

Dossier sur l’exploitation des gaz de schiste au Québec

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=sb50ic1oI7Q

 

 

Publié dans Environnement, ETATS-UNIS | Pas de Commentaires »

Prix des carburants : des profits colossaux pour les pétroliers

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 avril 2011

Prix des carburants : des profits colossaux pour les pétroliers dans ECONOMIE logo-huma 5 avril 2011 – LA CHRONIQUE DE PIERRE IVORA
 

Ce que gagnent les compagnies pétrolières sur un litre de SP95

 

Taxes-Prix-PCF dans Speculation

Hors taxes publiques, la formation des prix des carburants est de plus en plus opaque et complexe. En février dernier, le cours de référence Opep

(l’Organisation des pays producteurs de pétrole) était de 100 dollars le baril de 159 litres, ce qui donnait le litre à 0,629 dollar, soit environ

0,46 euro. Ce prix de référence est déterminé à partir d’un panier de bruts produits par les membres de l’organisation allant du Sahara Blend

algérien au Merey vénézuélien. Cependant, au fil des années, le prix du Brent, le pétrole de la mer du Nord, s’est imposé comme la référence

mondiale bien que ses volumes échangés soient très en deçà de ceux de l’Arabie saoudite. Aujourd’hui, le Brent serait utilisé pour fixer les deux

tiers des pétroles bruts vendus dans le monde.

Qu’exprime cette évolution ? D’abord cette réalité : les livraisons de l’Opep ne représentent que 36 % de la production mondiale. Ensuite et

surtout, il y a là l’un des effets de la prise de pouvoir de la finance sur l’activité physique et du rôle grandissant des marchés à terme, notamment

celui de Londres, dans le domaine des matières premières. Comme nous l’avons déjà fait remarquer dans nos colonnes, ces marchés sont très

spéculatifs. Pour se protéger des évolutions de cours ou de taux de change, les intervenants achètent et vendent du pétrole virtuel dans

 des quantités bien plus importantes que le pétrole réel sortant effectivement des puits. Aussi, dans des situations où la demande est

supérieure à l’offre, la spéculation fait gonfler les cours comme un soufflé. Elle y parvient d’autant plus facilement qu’en raison de la

surexploitation des travailleurs, des économies de coûts permises par les nouvelles technologies et du soutien sans faille des États, il y a une énorme quantité de capitaux accumulés

dans le monde qui ne trouvent pas dans l’activité réelle les moyens de se rentabiliser et qui, de ce fait, se rabattent sur les marchés financiers. Les pétroliers qui interviennent à la fois

sur ces marchés spéculatifs, et par ailleurs exploitent et vendent le pétrole réel, en tirent des profits colossaux.

En France, pour un litre de SP95 à 1,46 euro, 0,84 euro échoit à l’État. Sur le prix hors taxe de 0,62 euro, on peut considérer qu’au pire 0,15 euro, soit environ 26 %,

tombe dans l’escarcelle des pétroliers. C’est considérable. C’est d’ailleurs ce qui explique les énormes profits réalisés par ces derniers en 2010. Dix milliards d’euros

de bénéfices pour Total qui fait aussi bien qu’en 2009 ; vingt milliards de dollars pour Shell qui les augmente de 61 % ; trente milliards pour Exxon Mobil qui les

booste de 58 %

 

Publié dans ECONOMIE, Speculation | Pas de Commentaires »

Libye : Sarkozy pris de folie ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 mars 2011

Source : Le Monde.fr

« Le président français Nicolas Sarkozy est pris de folie », s’inquiète Thorsten Knuf, dans le Berliner Zeitung, après ses appels répétés à une

réponse militaire à la guerre en Libye et notamment à des frappes ciblées. « Il semble que Sarkozy veuille abattre le dictateur libyen seul.

Il y a quelques mois, il lui aurait volontiers vendu des centrales nucléaires. Désormais, Sarkozy mène la chasse anti-Kadhafi. Un combat

d’homme à homme », ironise le journaliste allemand.

Sur le dossier libyen, Nicolas Sarkozy est en effet devenu le « leader déclaré des va-t-en-guerre », renchérit l’éditorial du quotidien suisse Le Temps.

 

Lu sur :  Libye : Sarkozy pris de folie ?  dans International dazibaoueb_logo_700publié par babelouest – 11 mars 2011


Libye : Mais pour qui se prend Sarko ?

 

Auteur : Gilles Devers - Source : Actualités du droit

10.03.2011

23:47

sarkoleonSarko perd la tête, ou ce qui lui en restait. Voilà la France, un État, qui reconnait un groupe politique comme « représentant légitime »

du peuple libyen, dans la foulée annonce l’envoi d’un ambassadeur auprès de ce « gouvernement » et s’engage pour des frappes aériennes ! 

Cette fois-ci, pas de doute, c’est lui qui est frappé !

Le peuple libyen subit le feu d’un dictateur, après avoir subi son impitoyable répression. Un dictateur que Sarko connait bien, car il l’avait

reçu avec tous les honneurs à l’Élysée en décembre 2007, en lui décernant son diplôme de respectabilité, puis en dopant la coopération.

Les vieilles armes de Kadhafi utilisées contre son peuple, armé de bric et de broc, font des dégâts : c’est une guerre, et cette guerre est un

crime de guerre comme chaque fois que l’on utilise la force armée contre des civils. Si ça ne vous dit rien, j’ai quelques exemples pour vous

rafraichir la mémoire, certains pas si anciens.

 

au pont de
Dans ces journées terribles, il est indispensable de rencontrer ceux qui essaient de structurer une opposition.

Un pays en feu, des communications explosées, la plus grande ville restée aux mains du pouvoir, une absence totale de vie

politique antérieure… on ne peut que saluer l’effort des opposants pour s’organiser, et les soutenir en fonction des informations

que l’on reçoit. Mais un État reconnaît un État, et la reconnaissance d’un « conseil des rebelles » par un État est une ineptie.

Manifestement interloquée par ces annonces, le porte-parole de Miss Ashton répond : « Pour l’instant, nous sommes en train de

parler avec tout le monde, tous les partis de l’opposition. Il faut bien sûr savoir aussi avec qui on parle ». Catherine Ashton avait

rencontré mercredi deux émissaires du CNT au Parlement européen à Strasbourg, mais elle avait refusé de soutenir la demande

du CNT d’être reconnu comme étant la seule autorité légitime en Libye.

Sarko a foncé, sans même en parler à son ministre des affaires étrangères, et avec un entretien tenu en présence de BHL.

Et les frappes aériennes ? Seul le Conseil de Sécurité peut décider. La France ou l’OTAN n’ont aucun droit, aucun.

Et politiquement comment parler d’une opération occidentale ? Un nouvel Irak ? L’Afghanistan ne suffit pas ?

La France, l’un des meilleurs soutiens de Kadhafi, se déchaîne en parole pour faire oublier son aveuglement et son implication

dans la répression, tout en lorgnant avec cupidité sur le contrôle du pétrole.

On croit rêver. A ce stade il n’y a plus d’État, mais seulement un clan en perdition qui tente des coups…

sabre au clair

 

Publié dans International, Libye, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

123
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy