• Accueil
  • > Recherche : suicide poste blog

Résultats de votre recherche

IBM soigne ses actionnaires : 700 suppressions de postes en 2013

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2013

 

IBM :

700 suppressions de postes confirmées dès 2013

 

IBM soigne ses actionnaires : 700 suppressions de postes en 2013 dans CGT ibm_1

Dans le cadre de son vaste plan de réduction

d’effectifs pour faire plaisir à ses actionnaires,

le géant américain de l’informatique IBM

devrait supprimer 700 postes dès 2013.

Un peu plus de 500 autres sont à suivre en 2014.

Un nouveau cas évident de licenciements boursiers.

 

« IBM veut faire grimper le prix de son action de 11 à 20 dollars en un an. Et quoi de mieux que l’annonce

de licenciements massifs pour faire bondir le prix d’une action » expliquait en avril la CGT à l’annonce

du plan de réduction d’effectifs d’IBM. Le groupe compte ainsi couper 1226 postes sur les 9.700 français

avant fin 2014. La direction a informé lundi les élus du personnel des détails du plan au cours

d’un Comité central d’entreprise (CCE) exceptionnel. « Ils ont décidé de supprimer 689 postes d’ici le mois

de septembre via un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) » explique la CGT. Près de 700 emplois auxquels

s’ajoutent 129 postes redéployés par la mobilité.

Pour la CGT d’IBM France, « il n’est pas concevable de  subir ces purges patronales, alors que les résultats

économiques sont bons, les bénéfices en augmentation, et que la plupart des salariés IBM sont confrontés

à des surcharges de travail et à des risques psychosociaux aggravés « .

IBM, qui a enregistré en 2012 un chiffre d’affaires de 75 milliards de dollars et un bénéfice de près

de 11 milliards, supérieur aux prévisions, applique une politique drastique de réduction de sa masse salariale,

que dénonce depuis des années la CGT. « Il y a 20 ans, IBM couvrait tous les domaines de l’informatique :

composants électroniques, machines, logiciels, services. Elle a abandonné des secteurs rentables

pour se concentrer sur les services, et se transforme maintenant en machine à cash », dénonce Régine

Delebassée, déléguée centrale CGT.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

 

CARTE INTERACTIVE. Les plans sociaux en France  (au bas de l’article du Parisien)

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, licenciement boursier, licenciements, SOCIAL | Pas de Commentaires »

France Télécom : un document qui accable les ex-dirigeants

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 mai 2013

 

France Télécom :

un document qui accable les ex-dirigeants

 

France Télécom : un document qui accable les ex-dirigeants dans ECONOMIE ftsuicides

Un document interne de France Télécom

datant de 2006 et relayé dans l’édition

de ce mardi du Parisien, témoigne

de la violence sociale à l’époque au sein

de l’entreprise marquée par une vague

de 57 suicides en 2008 et 2009.

 

Alors que l’enquête judiciaire sur les drames qu’a connus le groupe se poursuit au pôle de santé public

du Tribunal de grande instance de Paris, le quotidien rend public un fac-similé d’un compte-rendu

d’une réunion d’octobre 2006 de l’Acsed, l’association des cadres de France Télécom. Selon ce document,

l’ancien PDG Didier Lombard, aurait déclaré : « Il faut qu’on sorte de la position mère poule. (…) Ce sera

un peu plus dirigiste que par le passé. C’est notre seule chance de faire les 22.000″ suppressions

de postes programmées dans le cadre du plan Next, qui visait à faire changer 10 000 agents de métier

et à réduire les effectifs entre 2006 et 2008.

Selon Le Parisien, il existe deux versions de ce document. Dans la version originale, M. Lombard indique :

« en 2007, je ferai les départs d’une façon ou d’une autre, par la fenêtre ou par la porte ». Cette version a

ensuite été édulcorée pour devenir « en 2007, je ferai les départs d’une façon ou d’une autre ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

[Lire l’article du Parisien]

 

Lire aussi :

 

Publié dans ECONOMIE, France, SANTE, SOCIAL, Souffrance au travail | Pas de Commentaires »

La Poste : le cynisme du PDG Jean-Paul Bailly

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 avril 2013

 

La Poste :

les syndicats « offensés » par les propos de leur PDG dans un livre

 

La Poste : le cynisme du PDG Jean-Paul Bailly dans ECONOMIE capturesudlaposte

Les syndicats de La Poste ont dénoncé

« des paroles choquantes » attribuées au PDG

de La Poste, Jean-Paul Bailly, dans le livre

Ceux d’en haut de Hervé Hamon paru

récemment, dans lequel il affirme notamment

qu’ »il n’y a pas de malaise » dans l’entreprise

et évoque certains salariés « un peu inadaptés ».

 

Ceux d’en haut de Hervé Hamon, paru le 4 avril aux éditions du Seuil, est le fruit d’entretiens avec des grands

patrons et autre décideurs sur leur rapport au pouvoir. Dans la partie consacrée à Jean-Paul Bailly, l’auteur

lui attribue ces propos :

« Mon diagnostic, c’est qu’il n’y a pas de malaise à La Poste, mais que certains postiers sont en difficulté

quand se combinent, à l’occasion de situations de réorganisations, des échecs professionnels et des fragilités

personnelles ».

« Le taux de suicides chez nous est en fait inférieur au reste de la population« , dit également Jean-Paul

Bailly, accusant les syndicats et particulièrement SUD, deuxième syndicat de l’entreprise, de « monter en épingle

tel ou tel épisode strictement personnel ».

Certains « supportent mal de se retrouver dans un monde mouvant« , dit encore le PDG, relevant que

traditionnellement, La Poste « s’accommodait du travail limité, des gens un peu inadaptés ».

« On ne les emmerdait pas, on disait que ça faisait partie du casting, et on les laissait dans leur coin.

Maintenant, par les temps qui courent, ils n’ont plus leur place dans les entreprises même si, à La Poste,

ils restent boucler leur carrière, et font des déprimes à répétition »

[Lire la suite sur humanite.fr]

Illustration : « Le boucher de La Poste reprend du service »

Source : sudptt.org

 

la-poste1 jean-paul bailly dans France

Cliquez sur l’image pour lire le communiqué

de l’intersyndicale

 

Publié dans ECONOMIE, France, SOCIAL, Souffrance au travail | 1 Commentaire »

Communiqué de presse de la FAPT CGT 91, concernant une tentative de suicide dans l’Essonne.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2013

 

TENTATIVE DE SUICIDE DANS L’ESSONNE

LOURDE RESPONSABILITÉ DE LA POSTE

 

Communiqué de presse de la FAPT CGT 91, concernant une tentative de suicide dans l’Essonne. dans CGT suicidelaposteCliquez sur l’image pour agrandir

La CGT FAPT 91 tient à exprimer son soutien

à notre camarade Jack Moreau ainsi qu’à sa famille

et ses collègues de travail dans l’épreuve

qu’ils traversent.

Le pire a pu être évité mais le mal est fait.

Publié dans CGT, Souffrance au travail | Pas de Commentaires »

Mise en garde de l’Observatoire du stress contre les risques psycho-sociaux de l’accord sur l’emploi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2013

 

Alerte sur les « risques psycho-sociaux » de l’accord sur l’emploi

 

Mise en garde de l'Observatoire du stress contre les risques psycho-sociaux de l'accord sur l'emploi dans Competitivite ani

L’Observatoire du stress met en garde

contre les risques psycho-sociaux

que pourraient générer certaines mesures

du projet de loi relatif à la sécurisation

de l’emploi.

 

 

L’association pointe par ailleurs que la version finale est sur certains points encore plus

défavorable aux salariés que la première version proposée par le MEDEF le 14 Novembre 2012.

« Notre expérience du fonctionnement réel des entreprises nous a conduits à identifier dans le texte

quatre risques majeurs pour la santé des travailleurs les plus fragiles et les plus précaires », écrit

l’Observatoire dans une lettre adressée au gouvernement et aux parlementaires.

La première critique (article 10) porte sur « l’absence de limites à la mobilité géographique des salariés ».

Le texte, qui sera examiné à l’Assemblée à partir du 2 avril, ne « fixe plus de borne à la mobilité, ne protège

plus les travailleurs les plus précaires contre des mobilités qu’ils n’ont pas les moyens de suivre », a déploré

Pierre Morville (CFE-CGC), l’un des fondateurs de l’Observatoire. « Les résultats sont connus de tous, c’est

la « liquidation » de 5 à 10% des travailleurs à chaque réorganisation et la destruction des vies professionnelles,

familiales et personnelles de milliers de foyers, allant jusqu’au suicide ».

La question de la mobilité

Quant à l’article 3 de la loi, la mobilité dite « volontaire et sécurisée », c’est une mesure « qui a été mise en

place à France Télécom pendant plusieurs années pour pousser les seniors hors de l’entreprise », explique

l’Observatoire dans son courrier. Et l’association en sait quelque chose, puisqu’elle a été lancée en 2007

par des syndicats de France Télécom en réaction au vaste plan de restructuration (22.000 postes supprimés

en trois ans). Elle s’est depuis élargie à d’autres grandes entreprises.

« Les salariés ont été humiliés et harcelés jusqu’à accepter cette mobilité sous n’importe quel prétexte, avec 90%

de chances de retour dans une situation bien pire qu’au départ, la mise au placard étant la plus douce des issues

qui leur soient imposées », a commenté M. Morville. L’Observatoire demande la suppression totale

de cet article « pour éviter les drames et les suicides à venir ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Competitivite, Emplois, SANTE, SOCIAL, Souffrance au travail | Pas de Commentaires »

Malaise dans les hautes sphères de La Poste

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mars 2013

 

Ce mercredi dans l’Humanité :

malaise dans les hautes sphères de La Poste

 

Malaise dans les hautes sphères de La Poste dans CGT huma1303

Alors que les suicides de postiers s’accumulent,

c’est maintenant la direction de La Poste qui est

touchée par le décès de Nicolas C., cadre stratégique

du groupe, qui a mis fin à ses jours le 25 février dernier.

L’Humanité a recueilli les témoignages de hauts cadres

prêts à briser la loi du silence. Extrait.

«Notre vie de famille est totalement détruite », souffle Ilma.

Son mari, Nicolas C., cadre supérieur au sein du groupe

La Poste, a été enterré jeudi dans la plus stricte intimité.

Désormais seule avec sa fille de dix-neuf ans, elle accuse :

« Son suicide est lié au travail. Quand il est passé d’adjoint

à directeur, personne n’a été nommé au poste d’adjoint,

il a travaillé avec une équipe réduite tout en ayant

une grosse charge de travail. Il avait pourtant dit

qu’il avait besoin d’aide. Il était perfectionniste et mettait un point d’honneur à assurer son travail.

Lors de ses funérailles, ses collègues, qui l’appréciaient beaucoup, me sont tombés dans les bras. »

Ilma se souvient des premiers signes du burn-out (épuisement professionnel) chez son mari. Il y a un mois,

au travail, il avait ressenti une douleur dans la poitrine. « Il préparait un déplacement à Marseille, il avait

travaillé sur des slides Powerpoint (infographies destinées aux réunions de cadres dirigeants – NDLR)

le week-end. À la dernière minute, son boss lui a demandé de tout reprendre de zéro. Puis quand il a fait

son malaise au bureau, personne n’a eu la décence de lui appeler un taxi. La Poste s’est mal comportée. »

La suite du témoignage dans l’Humanité de ce mercredi 13 mars 2013 ainsi que l’entretien

avec la sociologue, Danièle Linhart.

[Lire la suite]

 

Publié dans CGT, France, La Poste, SERVICES PUBLICS, Souffrance au travail | Pas de Commentaires »

Conditions de travail : Orange toujours dans le rouge

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 janvier 2013

 

France Télécom

Conditions de travail : Orange toujours dans le rouge

 

Conditions de travail : Orange toujours dans le rouge dans licenciements orange

L’étude de Secafi montre une relative

amélioration des conditions de travail

chez France Télécom, mais certains

secteurs restent fortement soumis

au stress.

Les 6 000 suppressions de postes

prévues n’augurent rien de bon.

Chez France Télécom, si « les salariés vont mieux, leur travail reste en souffrance ». C’est ce que démontre

en substance l’étude du cabinet d’expertise Secafi présentée au comité national de prévention du stress

de France Télécom (CNPS) et réalisée auprès des 110 000 salariés du groupe.

Trois ans après la crise des suicides qui avait secoué Orange, 21 % des personnes interrogées ont toujours

une santé psychique altérée ou très altérée et 61 % estiment que leur travail reste stressant, voire très

stressant. De même, 48 % d’entre eux jugent recevoir de plus en plus de directives contradictoires, un chiffre

en hausse par rapport à 2009. L’intensité de la charge de travail ressentie par les personnels n’a quant à

elle pas bougé.

Souffrance au travail

Comme le souligne Fabienne Viala, membre du CNPS et élue CGT, « les salariés vont un peu mieux,

mais des personnes restent en souffrance au travail. La rupture ne s’est pas faite fortement ».

Pour Patrick Ackermann, de la fédération SUD PTT, « les résultats n’ont pas de rapport avec ceux cataclysmiques

de l’enquête Technologia en 2010. Mais on constate que ce sont toujours les mêmes salariés, ceux de la relation

clients, les techniciens… qui sont les plus sujets au stress. Les conditions de travail restent dures

pour ces catégories de personnel ».


[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :  Travail ou chômage : l’exemple des Telecoms

 

Publié dans licenciements, Souffrance au travail | Pas de Commentaires »

Nouveau drame à La Poste : assez de discours, des actes !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 novembre 2012

 

SUICIDE A LA POSTE : ASSEZ DE DISCOURS, DES ACTES !

 

Nouveau drame à La Poste : assez de discours, des actes ! dans CGT suicide_postePar Bernard Dupin, administrateur CGT du groupe La Poste

Un nouveau drame vient de se dérouler au sein même de La Poste

de La Fère dans l’Aisne où un postier âgé de 55 ans a mis fin

à ses jours en allant se pendre dans son bureau le mercredi

31 octobre après midi.

Il est intolérable qu’un agent, quel que soit son grade, sa catégorie

ou  son service n’ait d’autres recours pour se faire entendre

que d’attenter à ses jours.

Combien de drames faudra-t-il encore supporter pour que le processus

destructeur qui génère un épuisement physique et psychique des postiers soit

enfin stoppé.

 

La Poste traverse une grave crise sociale et managériale.

Humiliations et burn-out, désorganisation de l’activité, injonctions paradoxales, pathologies de surcharge :

la décision de supprimer massivement les emplois et de réorganiser sans contrôle la conduite de l’entreprise

est à l’origine d’une conduite du changement pathogène et de la dégradation de l’état de santé physique

et psychique des postiers.

D’autre part, en guise de dialogue social, La Poste connait le flicage des consignes et des activités quotidiennes,

les sanctions disciplinaires ou l’exclusion des agents qui ne peuvent suivre le rythme, la chasse aux syndicalistes

qui défendent une autre politique, l’humiliation des cadres qui refusent de faire de l’abattage.

Parallèlement, des « réorganisations » successives désorganisent l’activité et font baisser au total la qualité

de service de 50 %.

Il y a aujourd’hui plus qu’une situation d’urgence à prendre en compte à La Poste et qui nécessite des mesures

concrètes alors que les postiers sont confrontés à des discours de bonnes intentions de la part des dirigeants

de La Poste ou a un mutisme complet du ministère de tutelle qui est pourtant le premier actionnaire du Groupe.

La Direction de La Poste et les deux actionnaires que sont l’État et la Caisse des dépôts et Consignations 

doivent prendre toutes leurs responsabilités au niveau social et humain en changeant de politique et de mise

en œuvre de leur  stratégie.

[Lire la suite sur le blog de Bernard Dupin]

 

Lire également :

Nouveau suicide à La Poste : les syndicats appellent le gouvernement à intervenir

La Poste : Le Grand Dialogue a échoué (Sud PTT)

 

Publié dans CGT, France, La Poste, Souffrance au travail, Sud, Syndicats | Pas de Commentaires »

Suicide à la Poste : L’entreprise mise en cause

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mars 2012

 

 Suicide à la Poste : des documents accablants

 

Suicide à la Poste : L'entreprise mise en cause dans CGT poste2-300x150Le cadre de la Poste qui s’est suicidé dimanche dans le Finistère avait préparé

son geste, laissant une série d’écrits bouleversants dans lesquels il accusait

l’entreprise d’être à l’origine de sa « perte de repères » et faisait part

de ses dernières volontés.

 

Dans ces documents, transmis par le syndicat SUD à l’AFP, le cadre quadragénaire, marié et père de deux enfants, explique

notamment qu’il « considère la hiérarchie de la Poste (à tous niveaux) à l’origine de (s)a perte de repères ».

« Depuis plus de trois ans, j’ai l’impression d’un acharnement, d’une volonté hiérarchique de m’acculer. Laissez-moi partir, c’est

mon choix », explique-t-il dans une note baptisée « Mes demandes », dans laquelle il dit refuser toute réanimation, être prêt à

donner ses organes et réclame une inhumation « dans l’intimité familiale » sans « aucun représentant de la hiérarchie de

l’entreprise, ni aucun message de cette même hiérarchie ».

Dans une autre note baptisée « Annexe », il demande si une pension pour sa famille est « envisageable », « en obtenant que

(s)on geste désespéré soit requalifié en accident de travail ».

Parmi les documents, figure également un courriel adressé au PDG de la Poste Jean-Paul Bailly et daté du 11 mars, soit le jour

de sa mort mais non envoyé. Dans ce mail, dont l’objet est « SOS », le cadre se dit « dos au mur » et considère que sa « carrière

à la Poste est terminée », disant redouter, « dans le meilleur des cas », une mise au placard. « Cela fait deux fois en moins de six

mois que je prépare mon suicide », écrit-il.

Patrice Campion, délégué SUD dans le Finistère, a expliqué à l’AFP que dans le courriel adressé le jour de sa mort aux

organisations syndicales, il indiquait avoir « laissé d’autres documents chez lui » pour la CGC, la CFDT, SUD et la CGT. Il a

expliqué avoir récupéré ces documents mardi.

Pour Régis Blanchot (SUD), ces documents, dans lesquels le cadre « explique comment la Poste l’a détruit » prouvent le lien

entre le drame et le travail. Une réunion du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) devait se tenir

localement mercredi. Selon M. Campion, les syndicats vont notamment demander que le suicide de ce cadre soit reconnu

comme un accident du travail.¹

Hervé Tellier, responsable CGT, premier syndicat du groupe devant SUD, a réaffirmé mercredi que le syndicat réclamait

« l’arrêt des réorganisations, un bilan de leurs effets sur la santé des agents et l’ouverture d’un chantier de négociations pour

remettre l’humain au coeur de l’entreprise ».

Lire à ce sujet

Source : humanite2010_logo6-300x82 accident du travail dans SANTE 14 mars 2012 

 

¹ ladepeche.fr/Tregunc Le suicide à la Poste déclaré « accident de service »

 

Publié dans CGT, SANTE, Souffrance au travail, Syndicats | Pas de Commentaires »

La Poste – Bretagne : deuxième suicide en dix jours

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mars 2012

 

 

La Poste - Bretagne : deuxième suicide en dix jours dans SOCIETE poste_1-300x150 Nouveau suicide d’un cadre de La Poste

en Bretagne

Un cadre de La Poste a été retrouvé pendu dimanche

à la plate-forme courrier de Trégunc (Finistère),

dix jours après qu’un autre cadre se soit suicidé

à Rennes en se défenestrant.

 

Selon un communiqué du syndicat des cadres CGC, le postier, « ancien directeur d’établissement à la direction du courrier

Ouest Bretagne, était en arrêt longue maladie depuis le mois de novembre dernier mais est revenu spécialement

dans un établissement de La Poste pour se donner la mort. Le syndicat s’alarme «une nouvelle fois de la situation de « mal être »

qui existe dans l’entreprise et appelle la direction de La Poste à prendre en toute urgence toutes les mesures nécessaires

pour empêcher que de nouveaux drames se produisent».

C’est le deuxième suicide d’un cadre en Bretagne en dix jours. Le 29 février Jérémy Buan, cadre supérieur, s’était jeté du dernier

étage de La Poste à Rennes. Dans une lettre de désespoir, il exprimait son « anxiété professionnelle » et son incapacité à vivre

dans un « tel contexte opprimant ». Trois enquêtes sont en cours, une de la police judiciaire, une de l’inspection du travail et une

du CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail).

Le 15 septembre 2011, une salariée de 52 ans s’était suicidée à Paris après un congé longue maladie pour dépression.

L’inspection du travail avait conclu à « une faute caractérisée » de l’entreprise et mis en cause pour « homicide involontaire »

le PDG de La Poste, Jean-Paul Bailly, et le chef d’établissement du Centre financier.

La Poste s’est engagée le 6 mars à ouvrir le dialogue sur le bien-être au travail, une mesure jugée inadaptée par les syndicats,

qui attendent des solutions concrètes.


Source : humanite2010_logo4-300x82 La Poste dans Souffrance au travail12 mars 2012

 

Lire également :

 

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xp8b1u

dailymotion.com/video/xp8b1u

« C’est un assassinat » par Europe1fr
« C’est un assassinat ». Le père d’un cadre de la Poste confie sa colère après le suicide de son fils.
Plus d’informations sur www.europe1.fr

 

Publié dans SOCIETE, Souffrance au travail, Syndicats | Pas de Commentaires »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy