• Accueil
  • > Recherche : salaires humour

Résultats de votre recherche

Le patron des patrons ne connaît pas la crise

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 mai 2014

 

Le patron des patrons ne connaît pas la crise

 

Maud Vergnol – 7 mai 2014

 

Apostrophe. Pierre Gattaz ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnait.

Le Canard enchaîné révélait mardi que le patron du MEDEF a perçu, en tant

que directeur général de l’entreprise Radiall, une rémunération en hausse

de 29 % en 2013.

Soit la modique somme de 420 000 euros. Ce qui ne l’a pas empêché, toute honte bue, de lancer la veille,

en tant que représentant du patronat, un appel à « la modération salariale » et à l’exemplarité. Furieux

des révélations du journal satirique, il a donc pris la plume pour se justifier sur son blog.  « Quand on crée

de la richesse, on la distribue » ose écrire le chef du patronat. Drôle de lecture marxiste, quand on sait

que sur la même période, les salaires de ses employés n’ont augmenté que de 3,3% alors que

les dividendes octroyés aux actionnaires ont grimpé de 76%.

« Il y a un moment où chacun doit être responsable : on ne peut pas demander la baisse du smic, voire

sa suppression, et en même temps considérer qu’il n’y a pas de salaire maximal » a réagi hier François

Hollande, lors de son entretien sur RMC.

humour-finance

  Cette révélation a en effet de quoi inquiéter le président

  de la République, tant elle démontre par ailleurs l’inanité

  du « pacte de responsabilité », le cadeau à 30 milliards d’euros,

  censé créer de l’emploi. Car l’activité du groupe Radiall,

  dont le chiffre d’affaires a bondi de 27% en quatre ans, aurait dû

  générer ce que Pierre Gattaz qualifie de « terrain favorable

  à l’embauche ». Or, comme le démontre Le Canard enchaîné,

  sur la même période, non seulement l’effectif du groupe a

  diminué, mais il a enregistré un bond dans les recours

  à l’intérim.

Pourtant, le patron du Medef l’assure : « oui, grâce au pacte de responsabilité, nous créerons 1 million d’emplois

net d’ici à 2020 ». Si Pierre Gattaz le dit… 

 

Humour : Pierre Gattaz demande aux pauvres de bien vouloir souffrir avec un peu plus de dignité

Publié dans ECONOMIE, France, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Nouvelle attaque des néolibéraux contre le Smic

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 avril 2014

 

Menaces sur le Smic !

 

augmentersmicetsalaires   Par Pierre Khalfa

  Le Smic est régulièrement la cible d’attaque de la part des économistes

  néolibéraux. Fin 2012 déjà, un rapport du groupe d’experts chargés

  de faire des recommandations au gouvernement sur le sujet proposait

  une remise en cause de son indexation actuelle et avançait comme pistes

  possibles d’évolution une régionalisation ou la création d’un « Smic jeune »[1].

 

Un de ces « experts », Gilbert Cette sort aujourd’hui un livre, « Changer de modèle »,  avec deux autres économistes, Philippe Aghion et Elie Cohen, dans lequel il reprend ce type de préconisation avec pour argumentation qu’un salaire minimum trop élevé peut nuire à l’emploi. Mais ce sont les déclarations le 2 avril sur LCP de Pascal Lamy, ex directeur de l’Organisation mondiale du commerce et adhérent de longue date du Parti socialiste, qui ont fait le plus sensation. Que nous dit-il ? Qu’à ce « niveau de chômage, il faut aller vers plus de flexibilité, et vers des boulots qui ne sont pas forcément payés au Smic (…) un petit boulot, c’est mieux que pas de boulot ». Certes le nouveau ministre des finances Michel Sapin a déclaré n’être pas favorable à cette proposition, mais combien de temps cette position sera-t-elle tenue dans un contexte où le président de la République s’est totalement converti au dogme de la compétitivité.

Le débat sur le Smic est donc relancé et il faut une fois de plus reprendre l’argumentation face aux contrevérités qui nous sont régulièrement assénées[2]. Le Smic remplit trois fonctions : limiter la grande pauvreté salariale, garantir le pouvoir d’achat et lutter contre les inégalités salariales. Toute augmentation du Smic permet à la fois une diminution de l’éventail des salaires et une réduction des inégalités salariales entre les femmes et les hommes car les femmes sont près de deux fois plus souvent au SMIC que les hommes. S’attaquer au Smic, c’est donc s’attaquer aux femmes. Alors que le gouvernement affiche l’ambition de réduire les inégalités salariales entre les sexes, et alors qu’elles ne diminuent plus depuis le milieu des années 1990, c’est au contraire une nette revalorisation du Smic qui serait indispensable pour réduire ces inégalités.

[Lire la suite sur PCF Grésivaudan]

Article original

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Liberalisme | Pas de Commentaires »

Humour et politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 janvier 2014

 

humour21

*

humour22

*

humour23

*

Moissac au Coeur

Augmentation des salaires : les patrons s’interrogent…

humour24

PCF Hénin-Beaumont

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 septembre 2013

 

Humour et Politique dans Education nationale humour6

Vu sur Moissac au Coeur

 

Une étude de la DEPP publiée au mois de juillet 2013, confirmant un rapport de l’Inspection générale

et une enquête du SNUipp-FSU, évalue le travail des enseignants du 1er degré à plus de 44 h semaine !

Les salaires des enseignants ont été amputés de 13 % de pouvoir d’achat depuis 2000.

Publié dans Education nationale, France, Humour, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy