• Accueil
  • > Recherche : rythme scolaire feignies

Résultats de votre recherche

Valls s’apprête à poursuivre le « sale boulot » commencé par Sarkozy

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 avril 2014

 

Que faut-il retenir du discours de Manuel Valls

devant l’Assemblée nationale ?

 

Capturevalls

 

  Coût du travail, rythmes scolaires, transition énergétique…

  Retrouvez toutes les principales déclaration du Premier ministre

  lors du très attendu discours de politique générale, ce mardi

  dans un hémicycle plein à craquer.

 

 

  • Coût du travail, série d’annonces

Le Premier ministre a annoncé une baisse des cotisations salariales pour les salariés payés au Smic à compter du 1er janvier 2015. « Le pacte est aussi un pacte de solidarité, il doit améliorer le pouvoir d’achat des salariés les plus modestes. Le meilleur moyen, c’est d’agir sur les cotisations salariales pour augmenter le salaire net, celui que l’on touche à la fin du mois. Dès le 1er janvier 2015, elles seront diminuées pour les salaires au niveau du Smic« . La mesure permettra de « procurer 500 euros par an de salaire net supplémentaire » aux salariés concernés, qui touchent le salaire minimum. « C’est presque la moitié d’un 13e mois pour un salarié payé au Smic », a-t-il fait valoir, soulignant que « ce gain sera dégressif entre le Smic et 1,3 fois le Smic ». Les travailleurs indépendants et artisans bénéficieront par ailleurs d’une baisse de plus de trois points de leurs cotisations famille dès 2015 (un milliard d’euros). Manuel Valls a également annoncé la suppression totale en trois ans de la Contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S) payée par 300.000 entreprises, soit environ six milliards d’euros, et, concernant l’impôt sur les sociétés, l’extinction en 2016 de la surtaxe instaurée lors du quinquennat précédent. Le taux normal de l’IS sera en outre abaissé à 28% en 2020, avec une première étape intermédiaire en 2017, a-t-il ajouté.

  • Réforme territoriale, « quatre changements majeurs »

« Je propose de réduire de moitié le nombre de régions dans l’Hexagone », a dit le Premier ministre. Il existe actuellement 26 régions (dont 22 en métropole). Manuel Valls a également décidé « d’engager le débat sur l’avenir des conseils départementaux« , nouvelle appellation des conseils généraux. « Je vous propose leur suppression à l’horizon 2021″, a-t-il ajouté. Le nouveau chef du gouvernement a en outre proposé « la suppression de la clause de compétence générale » pour les collectivités territoriales. Cette clause permet à une collectivité — région, département ou commune — d’intervenir dans tous les domaines qu’elle juge nécessaires. Évoquant « quatre changements majeurs susceptibles de dépasser les clivages partisans », il a enfin annoncé « une nouvelle carte intercommunale, fondée sur les bassins de vie » qui entrera en vigueur « au 1er janvier 2018″.

  • Poursuivre le redressement des comptes publics « tout au long du quinquennat »

Manuel Valls a affirmé qu’il fallait poursuivre le redressement des comptes publics « tout au long du quinquennat » et a confirmé l’objectif de réduire de 50 milliards d’euros la dépense publique de 2015 à 2017. « Je suis dans le respect de nos engagements, pour le sérieux budgétaire, pas pour l’austérité », a-t-il dit. Expliquant néanmoins ne pas vouloir « casser la croissance », il a proposé un « changement de rythme pour éviter tout recours à l’impôt et financer le redressement de notre économie ». Pour cela, a-t-il confirmé, 50 milliards d’euros seront économisés sur la dépense publique, un « effort (qui) sera partagé par tous ». « L’Etat et ses agences en prendront la plus grande part, 19 milliards d’euros, 10 milliards proviendront de l’assurance maladie et 10 milliards supplémentaires des collectivités locales », a-t-il détaillé. Et « le reste viendra d’une plus grande justice, d’une mise en cohérence et d’une meilleure lisibilité de notre système de prestations », a-t-il déclaré, sans davantage de détails. Pour faire des économies, il a également énoncé « l’objectif d’engager le débat sur l’avenir des conseils départementaux », se disant favorable à leur « suppression à l’horizon 2021″.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, Liberalisme, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Rythmes scolaires : communiqué SNUipp-FSU (12/02/14)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 février 2014

 

Rythmes scolaires : le SNUipp-FSU rend son « contre rapport »

 

Le SNUipp-FSU rend public son « contre-rapport »sur la réforme des rythmes.

Une enquête qui dresse un bilan de la mise en place 2013 et de la préparation de 2014.

Il fait des propositions concrètes pour faire avancer le dossier, dont la nécessaire réécriture du décret.

 

Cliquer sur les images pour agrandir.

reforme1

reforme2

Une bonne réforme, une réforme réussie, c’est une réforme qui s’appuie sur ceux qui sont chargés de la faire

vivre au quotidien : les enseignants des écoles. Or, que ce soit pour 2013 ou que ce soit pour la préparation

du passage à 2014, cette réforme se fait sans les enseignants, parfois contre eux et n’a pas été articulée

avec des mesures significatives pour le métier en terme de temps, de salaires et de formation continue.

Pour faire avancer ces sujets, le SNUipp-FSU a décidé de leur donner la parole. Il rend public aujourd’hui

le point de vue de 8 000 enseignants et équipes d’écoles dans un « contre-rapport » remis au ministre

ce 12 février au sein du Comité national de suivi de la réforme.

[Lire la suite]

Source illustrations

Télécharger :

- Le contre rapport

- L’analyse du SNUipp-FSU

Publié dans Education nationale, France, SNUipp | Pas de Commentaires »

Du 18 au 22 novembre, Annick Mattighello était « l’invitée de la semaine » de L’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 novembre 2013

 

Annick Mattighello, l’invitée de la semaine

 

annick-mattighello

*
*

 ♦ Des digues démocratiques garantes de la proximité

 ♦ La vraie urgence, c’est d’éradiquer la misère

 

Publié dans Austerite, Chomage, ECONOMIE, Education nationale, Emplois, France, l'Humanité, Pauvrete, POLITIQUE, PRECARITE, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Réforme du métier d’enseignant : autre sujet explosif pour Peillon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 novembre 2013

 

Réforme du métier d’enseignant :

                          autre sujet explosif pour Peillon

 

peillon

Déjà aux prises avec la fronde contre les nouveaux rythmes

scolaires, Vincent Peillon lance lundi les discussions

avec les syndicats sur la réforme du métier d’enseignant,

autre sujet très sensible.

 

Les attentes des syndicats d’enseignants sont fortes et la tâche de Vincent Peillon, déjà aux prises avec

la très contestée réforme des rythmes scolaires, sera difficile. « Il y a des débats lancinants depuis 20 ou 25 ans :

le statut, la bivalence… dont chacun sait quand il les manie que ça bloquerait tout le système », avait déploré

le ministre de l’Éducation en septembre. « Il faut changer l’image qu’on a du métier des enseignants », avait-il

expliqué : « ils ont une diversité de tâches, qui n’est pas uniquement de faire cours (…) il faut reconnaître

ces différentes activités ».

Pour Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, première fédération de l’éducation, « il s’agit de travailler

pour une amélioration des conditions de travail des personnels ». « Tout ce qui serait de l’ordre de l’alourdissement,

de la déstabilisation, de l’annualisation ou de toute autre idée saugrenue qui pourrait apparaître ici ou là,

nous les combattrons », a-t-elle averti. Elle souhaite que les personnels puissent « reprendre la main » sur leur métier

et entend rappeler la revalorisation. De son côté, Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa prévient

le ministre : « Si vous demandez aux enseignants de faire des activités supplémentaires, il faudra du grain à moudre ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

(Réseau école du PCF)

Publié dans Education nationale, France, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Pour le SNUipp-FSU, la priorité au primaire, ce doit être du concret et ce doit être maintenant !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 novembre 2013

 

Du concret, et très vite !

 

snuipp

Le 20 novembre, les enseignants des écoles venus de toute la France

seront rassemblés devant le ministère à l’appel du SNUipp-FSU pour demander

la remise à plat de la réforme des rythmes et des mesures concrètes

qui améliorent vraiment leur quotidien professionnel

Effectifs dans les classes trop chargés, élèves en difficulté insuffisamment aidés,

formation continue inexistante, injonctions de toutes sortes et caporalisme,

direction d’école sous tension…

L’exaspération des enseignants des écoles monte crescendo, alors que le dossier des rythmes scolaires agit

comme le révélateur d’une réelle lassitude professionnelle.

[Lire la suite sur SNUipp.fr]

 

Publié dans Education nationale, FSU, SNUipp | Pas de Commentaires »

Rythmes scolaires : 5 mesures pour sortir de l’impasse

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 octobre 2013

 

Dans l’Humanité des débats :

          nos 5 mesures pour les rythmes scolaires

 

Rythmes scolaires : 5 mesures pour sortir de l'impasse dans Education nationale huma0410-244x300

 

La réforme des rythmes scolaires est devenue, en l’espace

de quelques jours, un boulet pour le gouvernement.

Sa mise en place chaotique et contestée a offert un boulevard

à la droite. Pour se sortir de ce guêpier, l’exécutif ne peut

se contenter de donner du temps au temps.

Il doit agir d’urgence sur plusieurs points essentiels.

 

A découvrir :

 

 

  • Nos 5 conseils :

1. Obtenir un consensus, un vrai, cette fois

2. Assurer un financement sur le long terme

3. Offrir d’urgence un périscolaire de qualité

4. Imaginer d’autres rythmes pour la maternelle

5. Arrêter de faire croire qu’un « bon » rythme scolaire est LA clé d’un meilleur apprentissage

 

  •  Aubervilliers, une grève suivie à 95%

[Lire la suite]

Publié dans Education nationale, France, l'Humanité, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Sébastien Sihr (SNUipp-FSU) : « Il faut revoir la copie des rythmes scolaires »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 octobre 2013

 

ÉDUCATION

Sébastien Sihr : « Il faut revoir la copie des rythmes scolaires »

 

Sébastien Sihr (SNUipp-FSU) : Capture d’écran

Mis en place dans seulement 20 % des communes,

les nouveaux rythmes scolaires peinent à convaincre.

Sébastien Sihr, du SNUipp-FSU, propose

des améliorations concrètes.


Premier syndicat du primaire, le Snuipp-FSU a lancé une pétition pour « réécrire » le décret

sur les rythmes scolaires. Sébastien Sihr, son secrétaire général, s’en explique.

Pourquoi cette pétition ?

Sébastien Sihr. Parce que la réforme ne répond pas à plusieurs objectifs essentiels : l’égalité

de l’offre périscolaire, aujourd’hui fortement malmenée ; l’adhésion des parents et des enseignants,

visiblement absente ; la possibilité de s’adapter aux réalités locales, encore insuffisante.

Résultat : seulement 20 % des communes ont choisi de se lancer dès 2013. C’est très peu.

Les premières semaines d’application montrent aussi des difficultés réelles. Il faut donc se remettre

autour de la table.

Des ajustements seront-ils suffisants ou la question d’une suspension de la réforme

se pose-t-elle ?

Sébastien Sihr. Non, ce n’est pas d’actualité. Il faut penser aux parents qui se sont organisés

pour ce passage à quatre jours et demi d’école. On ne peut pas leur dire maintenant qu’on arrête tout.

Idem pour les communes qui ont embauché des animateurs pour l’année.

Alors comment l’améliorer ?

Sébastien Sihr. Il y a trois axes forts. D’abord, l’adhésion. Nous plaidons pour que l’avis du conseil

d’école soit obligatoirement pris en compte. Cela permettra de trouver un consensus entre élus,

parents et enseignants sur les horaires d’ouverture, la durée de la pause du midi ou le contenu

des activités périscolaires.

Deuxième point, les possibilités de dérogation. Les neuf demi-journées d’école nous semblent plus

être une charge qu’une opportunité d’avancer. Pourquoi ne pas développer des modèles qui fonctionnent,

comme à Poitiers ou à Toulouse, où on a libéré un mercredi matin sur trois ? Les enseignants y utilisent

ce temps pour travailler en équipe et cela permet de ne pas trop surcharger les communes

avec le périscolaire. Autre possibilité : concentrer ces activités sur une après-midi par semaine,

ce qui évite un morcellement

préjudiciable à leur qualité.

Troisième point : l’égalité. Elle n’était guère assurée avant la réforme, elle l’est encore moins après.

Surtout parce qu’on ne sait pas si les fonds censés accompagner la réforme seront pérennisés

après 2014. Le gouvernement doit clarifier sa position.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Entretien réalisé par Alexandre Fache

Rythmes scolaires : le stress comme matière principale

Peillon piégé par les rythmes scolaires

 

Lire également :

 

Publié dans Education nationale, FSU, SNUipp, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Tour de vis sans précédent sur le budget de l’assurance maladie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 septembre 2013

 

          Dans l’Humanité des débats : Sécurité sociale, la saignée

 

Tour de vis sans  précédent sur le budget de l’assurance maladie dans Austerite huma2709-242x300

 

Le gouvernement prévoit le retour du « trou » de la Sécurité sociale

à son niveau d’avant la crise, avec 12,8 milliards d’euros de déficit

en 2014. Mais pour y parvenir, il décide un tour de vis sans

précédent sur le budget de l’assurance maladie, ponctionne

les retraités et les familles.

A lire dans notre édition :

   ♦ Les dépenses de santé encore rabotées : décryptage

   ♦ Malade d’un déficit de recettes

   ♦ Ma santé n’est pas une variable d’ajustement, l’édito de Patrick Apel-Muller

 

A découvrir aussi :

Front de gauche: Pierre Laurent veut des actions parlementaires et de terrain

Le parti écologiste en pleine crise de mutation

Hollande à Florange pour un coup de com’, reportage de notre envoyée spéciale

École : Peillon piégé par les rythmes scolaires

ONU: marathon pour une résolution, analyse de notre envoyé spécial

DANS L’HUMANITÉ DES DÉBATS :

  • Où la France de demain s’invente-t-elle ? La réponse des représentants des fondations et clubs

de réflexion (Gabriel-Péri, Res publica, Jean-Jaurès, Copernic, Terra Nova, Fondation pour l’innovation politique,

Fondation pour l’écologie politique)

  • Le féminisme s’exprime-t-il à plusieurs voix ? Avec Djemila Benhabib (journaliste),

Clémentine Autain (Mix-Cité), Marie Moinard (éditions Ronds dans l’O)

  • Histoire : Claude Bernard, philosophe et médecin malgré lui.
  • Vos tribunes, critiques de livre, courrier des lecteurs et le Bloc-Notes de Jean-Emmanuel Ducoin

[Lire la suite]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, l'Humanité, Politique nationale, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

A la Une de l’Huma : pour l’école refondée, il faudra patienter

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 septembre 2013

 

Ce mardi dans l’Humanité :

                  pour l’école refondée, il faudra patienter

 

A la Une de l'Huma : pour l'école refondée, il faudra patienter dans Education nationale huma0309

 

Douze millions d’élèves regagnent aujourd’hui

les bancs de l’école. Cette première rentrée

« maîtrisée » de A à Z par le gouvernement Ayrault

reste marquée par le corset budgétaire.

La « refondation » annoncée est encore loin…

Notre décryptage.

Sur le même sujet :

Entretien avec la sociologue, Agnès van Zanten

qui analyse les différents systèmes d’enseignement

et leurs effets sur les inégalités.

*
Rythmes scolaires : une aubaine pour le secteur privé ?

 

*
*
                               L’Humanité en version numérique

Publié dans Education nationale, France, l'Humanité, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Rythmes scolaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 mars 2013

 

Lille et Amiens repoussent la réforme à 2014

 

Rythmes scolaires   dans CGT Education

Après Lyon ou Montpellier, les villes de Lille

et Amiens vont elles-aussi opter pour la mise

en place de la réforme des rythmes scolaires

à la rentrée de septembre 2014.

 

 

Des décisions lourdes de sens pour le ministre de l’Éducation Vincent Peillon, qui espérait

qu’un maximum de grandes villes allaient basculer vers la semaine des quatre jours et demi

dès la rentrée 2013.

En communiquant sa décision ce lundi matin, la maire de Lille a voulu déminé le terrain pour Vincent

Peillon. Expliquant vouloir « prendre le temps de la concertation », Martine Aubry a souligné que la date

d’application n’était « pas un enjeu, ce qui est important, c’est le contenu ». « Je partage totalement

son projet, il (Vincent Peillon, ndlr) a tout mon soutien », a-t-elle insisté. La première édile doit

communiquer sa proposition au conseil municipal, qui procédera à un vote lundi soir.

École le samedi matin

« L’objectif, c’est la réussite et l’émancipation de chaque enfant, d’en faire de véritables citoyens »,

a-t-elle poursuivi. L’ancienne première secrétaire du PS s’est prononcée pour l’école le samedi matin,

un maintien en l’état de la pause méridienne (déjeuner) et un raccourcissement mesuré de la journée

scolaire.

« Cela n’a pas de sens de mettre trois quarts d’heure de périscolaire le soir. Autant accompagner

les enfants qui ont des difficultés. Nous préférons avoir des périodes plus longues pour mettre en place

les nouveaux apprentissages », a-t-elle expliqué.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Delanoë défend sa décision face aux critiques notamment

du Front de gauche

 

delanoerythmes Amiens dans Education nationale

réunion du 25 février sur les rythmes scolaires

Le maire de Paris Bertrand Delanoë a défendu

mardi sa décision d’appliquer dès 2013

la réforme contestée des rythmes scolaires

face aux critiques de l’UMP et du Front de

Gauche qui dénoncent un « entêtement

incompréhensible » et une action unilatérale

prise dans une « tour d’ivoire ».

« Je respecte la démocratie, c’est mon rôle de proposer après une très longue concertation de plusieurs

mois, et le Conseil de Paris est souverain et décidera lundi prochain si cette réforme s’appliquera en

septembre 2013″, a déclaré Bertrand Delanoë sur Itélé. « Aujourd’hui, j’ai le sentiment d’avoir dégagé

une ligne et des moyens efficaces pour la réussir, pour ce que soit un progrès pour tous dès septembre

prochain », a-t-il ajouté.

L’élu socialiste a annoncé lundi avoir obtenu l’accord des Verts sur le calendrier de mise en place de

cette réforme qui prévoit le retour à la semaine de quatre jours et demi, ouvrant la voie à une adoption

de cette mesure lundi prochain par le Conseil de Paris.

[Lire la suite]

Lire également : Peillon sur un mauvais rythme?

+ d’infos sur la réforme des rythmes scolaires sur http://59.snuipp.fr/

 

L’intersyndicale SNUipp-FSU, SNUDI-FO, SE-UNSA, SUD Education, CGT Educ’Action et CNT-Ste

a appelé les enseignants parisiens à faire grève lundi prochain à l’occasion de l’examen de la réforme

au Conseil de Paris. Les syndicats dénoncent un nombre insuffisant d’animateurs formés avant

septembre pour gérer les activités périscolaires et redoutent des inégalités croissantes entre les écoles

concernant ces activités.

 

FR3 Nord Pas-de-Calais a sondé 231 villes de plus 4 000 habitants :

Publié dans CGT Education, Education nationale, France, SNUipp, Syndicats | 1 Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy