• Accueil
  • > Recherche : retraite logo

Résultats de votre recherche

Le 6 mai : VIREZ SARKOZY !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 avril 2012

Le 6 mai : VIREZ SARKOZY ! dans France logo

aff_a3_2e_tour_web-pdf-image1-300x212 dans Front de Gauche

 

LE CHOIX DU 06 MAI :

DISCUTONS-EN ENTRE TRAVAILLEURS !

 

Le premier tour des élections Présidentielles vient d’avoir lieu et le deuxième tour aura lieu le

dimanche 06 mai 2012.

Nous remercions les nombreux électeurs qui ont voté pour Jean Luc MELENCHON,

le candidat du FRONT DE GAUCHE

________________

Le score obtenu de 11,11 %, c’est 4 millions de voix crédités au candidat commun du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon. Il représente un score inédit et un événement de cette élection, comme l’a été notre campagne. L’ensemble de la gauche fait en 2012 un score de 43%, beaucoup mieux que le score de 36% en 2007.

La candidate LE PEN a fait 17,9 %,.. SARKOZY le candidat des riches et du MEDEF, part en chasse après ses électeurs.

La famille LE PEN fait partie des milliardaires. Son programme prévoit notamment de supprimer l’impôt sur la fortune (en le regroupant avec la taxe foncière). Les leaders du FN sont des représentants des riches capables de tout pour tromper les travailleurs.

C’est pourquoi le 06 mai, pas une voix ne doit manquer pour battre SARKOZY. Tout doit être fait pour empêcher la réélection du candidat de l’UMP et du Medef. La droite peut être battue par tous ceux qui ne supportent plus les injustices, l’austérité et tous les ravages de la finance. La France ne mérite pas cinq années supplémentaires de ce cauchemar.

En juin 2012, il faudra élire les députés qui auront  la responsabilité de décider des lois de la République et du véritable changement de politique à mettre en œuvre.

*

Vous avez été très nombreux à avoir constaté que le programme du FRONT DE GAUCHE,

brillamment défendu par JL MELENCHON, est celui du véritable changement.

  • C’est le cas de l’augmentation du SMIC et des salaires, du retour immédiat de la retraite à 60 ans à taux

plein pour tous, de l’interdiction des licenciements boursiers.

  • C’est le cas d’une réforme de la fiscalité pour faire payer les riches, de la création d’un pôle public 

bancaire et financier.

  • C’est le cas de l’exigence de soumettre à ratification du peuple français tout nouveau traité

européen, renégocié ou non.

 

*

BATTRE SARKOZY TOUS ENSEMBLE,

EN UTILISANT LE BULLETIN DE HOLLANDE !

Publié dans France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, Montée du fascisme, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaires »

Patrick Le Hyaric : Nouveaux traités européens : « Je veux vous alerter ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2012

Patrick Le Hyaric : Nouveaux traités européens :

 

Nouveaux traités européens :

« Je veux vous alerter ! »

 

2132896639 crise de l'euro dans Front de Gauche Par Patrick Le Hyaric, député au Parlement européen.

Comme député européen, je me dois de vous alerter des graves

décisions qui se prennent dans votre dos parce qu’elles vont

avoir de dures conséquences pour votre vie quotidienne

et celle de votre famille.

 

Ce lundi 31 janvier dernier, sur proposition de Mme Merkel et de M. Sarkozy, le Conseil européen, c’est-à-dire les chefs

d’État et de gouvernement de l’Union européenne ont décidé de confirmer deux nouveaux traités européens.

L’un est baptisé « traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’Union économique et monétaire »

(TSCG). Derrière ces mots barbares se met en place un pilotage  des choix budgétaires des pays, donc de la France,

sans que vous, votre député, votre maire n’aient leur mot à dire. Seules les institutions européennes, élues par personne,

décideraient comme elles le font aujourd’hui pour la Grèce. Or, elles ne connaissent qu’un seul remède, l’austérité qui oblige

les pays à serrer la ceinture aux salariés, aux retraités, aux jeunes, à baisser les dépenses publiques utiles, le niveau de

protection sociale, les crédits aux communes, départements, régions. Bref, un remède pire que le mal puisqu’il tue

le malade par asphyxie en condamnant son économie à la récession. Exactement la situation qui serait la vôtre si, endetté,

on vous obligeait à rembourser en réduisant votre salaire ou en vous licenciant !

Les gouvernements ne seront pas libres demain de décider de leur politique économique.

C’est pire que ce prévoyait le traité de Maastricht et de Lisbonne qu’une majorité de nos concitoyens a rejeté. C’est un texte

contre vos droits sociaux, votre pouvoir d’achat, les services publics qui soumet toute volonté de ré-industrialisation, de lutte

contre les délocalisations, de développement d’initiatives contre le chômage, de lancement  de travaux pour des logements

nouveaux moins chers et plus écologiques, d’amélioration du réseau du métro ou du train, au bon vouloir de technocrates

européens plus soucieux de satisfaire les exigences de la finance que d’améliorer votre vie de tous les jours. Tout pays

qui ne se soumettrait pas à leurs décisions serait traduit, comme un criminel, devant la cour de justice européenne qui lui

imposerait des amendes.

2622047003 Merkel dans Grece

 

C’est tellement gros qu’on a du mal à le croire.

Pourtant, la Grèce est là qui chaque jour nous dit que tout,

malheureusement, est vrai.

 

 

 

L’autre traité, appelé « traité établissant un mécanisme européen de stabilité » (MES), est lié au précédent,

il prétend rassembler des fonds pour prêter de l’argent aux pays qui en ont besoin. Bonne idée direz-vous à juste titre. Mais il ne

s’agit pas d’une simple caisse d’entraide ou de secours. Deux conditions la transforment  en son contraire. La première donne

le pouvoir au nouvel organisme que crée le traité (M.E.S) de demander de l’argent aux Etats de manière illimitée. A ce titre la France

doit déjà verser 142 milliards d’euros. La seconde conditionne le prêt à un pays en difficulté à son acceptation et à l’application de

toutes les dispositions prévues dans le premier traité c’est à dire à la condition  qu’il pressure les citoyens, recule l’âge de la retraite,

réduise les budgets sociaux, diminue vos salaires, retraites et minima sociaux. Tout cela sans que les parlements nationaux n’aient

leur mot à dire, la Commission de Bruxelles, la Banque centrale européenne et le… Fonds monétaire international disposant, eux,

des pleins pouvoirs qu’ils ne détiennent pas du suffrage universel. C’est précisément ce qui est imposé à la Grèce.

Comme vous le voyez, je n’ai pas exagéré la gravité de ce qui se prépare que le gouvernement

et beaucoup de dirigeants politiques vous cachent. Je me fais un devoir de  vous le révéler.

 

36013195 Sarkozy dans POLITIQUE

Au Parlement européen, j’ai, avec mes amis du Front de Gauche, voté contre toutes

ces dispositions. Dans quelques jours,le Parlement français est appelé à se prononcer

sur le deuxième traité. J’invite tous les députés de gauche et de l’écologie politique

à se rendre au Parlement pour, ensemble, dans l’unité s’opposer à ce traité qui porte

la signature de Nicolas Sarkozy.

Oui, pour une politique de gauche demain, il faut voter contre le traité Sarkozy dès mardi prochain. Il en va de la possibilité

pour notre pays, demain quand il aura chassé le locataire actuel de l’Élysée, de mettre en œuvre une politique de changement

qui réponde à vos attentes et à vos espoirs.

 

1597959147 traités européens dans Union europeenne

Les deux traités sont liés ! La preuve :

 

- Extrait du traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans

l’Union économique et monétaire 

(traduction non officielle, la version française n’étant pas encore disponible) :

« INSISTANT sur l’importance du Traité établissant le Mécanisme européen

de stabilité comme élément d’une stratégie globale pour renforcer l’union

économique et monétaire et SOULIGNANT que l’octroi de l’assistance dans le cadre

de nouveaux programmes du Mécanisme européen de stabilité sera conditionné,

à partir du 1er mars 2013, à la ratification de ce Traité par les parties contractantes concernées et, dès l’expiration

de la période de transition mentionnée dans l’Article 3 (2) en conformité avec les exigences de cet Article, »

- Extrait du traité instituant mécanisme européen de stabilité :

Considérant 5 « Le présent traité et le TSCG sont complémentaires dans la promotion de pratiques budgétaires responsables

et de la solidarité au sein de l’Union économique et monétaire. Il est reconnu et convenu que l’octroi d’une assistance

financière dans le cadre des nouveaux programmes en vertu du MES sera conditionné, à partir du 1er mars 2013,

à la ratification du TSCG par l’État membre concerné et, à l’expiration du délai de transposition visé à l’article 3,

paragraphe 2, du TSCG, au respect des exigences dudit article ».

 

humanite2010_logo9-300x8219 février 2012

Source illustrations ajoutées : PCF Evry

 

Publié dans EUROPE, Front de Gauche, Grece, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaires »

Meeting de Villeurbanne : 8 000 ! … NON … 10 000 !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2012

 

Le Front de gauche soulève les foules à Villeurbanne

 

Meeting de Villeurbanne : 8 000 ! ... NON ... 10 000 ! dans Front de Gauche 1014202121-300x240

Comme à Nantes, à Besançon ou à Bordeaux précédemment,

le Front de gauche a bien eu du mal à faire entrer tout le public

et les militants venus en nombre pour assister au meeting

de Villeurbanne.

Là où les organisateurs attendaient 7000 personnes,

ils étaient plus de 10 000 à participer à ce grand rendez-vous

de la campagne collective dans le Rhône.

Tour à tour, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, Danielle Obono,

de Convergences et Alternative et Jean-Luc Mélenchon, candidat du

Front de gauche à l’élection présidentielle, ont pris la parole.

« Ne comptez que sur vous-mêmes »

Aux salariés de Lejaby, d’Arkema ou de Péchiney, comme au reste de son auditoire, ce dernier leur a demandé :

« Ne comptez que sur vous-mêmes. Le premier média du peuple, c’est le peuple lui-même. » L’orateur Jean-Luc

Mélenchon a fait recette lorsqu’il s’est moqué du signe de ralliement de la campagne du Parti socialiste.

« Une radio du thorax? », s’est-il demandé. Le porteur du programme « L’Humain d’abord » a surtout rappelé que

la lutte contre la précarité était au coeur du projet partagé et qu’entre le faible et le fort,

« c’est la loi qui protège et la liberté qui opprime ».

« On est du petit bois pour le capital »

Un peu plus tôt dans la journée, le candidat du Front de gauche avait appelé les salariés du site Arkema de Saint-Fons,

dans l’agglomération lyonnaise, à entrer en résistance contre le projet de rachat d’une partie des activités de l’entreprise

de pétrochimie par le groupe suisse Klesch. Malgré l’interdiction de la direction de l’entreprise d’entrer sur le site,

Jean-Luc Mélenchon a pu leur rappeler qu’« il y a une limite à l’exploitation, c’est la résistance », du haut d’une tribune

improvisée dans la cantine de l’entreprise, devant quelque 300 salariés.

« Vous avez le droit de dire que vous ne voulez pas de cette cession, ce soi-disant repreneur est un dépeceur,

une espèce de vampire, on est perçu comme de la chair à canon, on est du petit bois pour le capital », a-t-il ajouté à

propos de l’homme d’affaires suisse Gary Klesch, qui est également intéressé par la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne

(Seine-Maritime).

« Ce qui se passe ici est une caricature », a insisté le candidat, dénonçant « l’arrivée d’un fonds de pension malfaisant

qui ne garantit même pas les retraites des travailleurs ».

 

Source : humanite2010_logo2-300x82 dans Jean-Luc Melenchon7 février 2012

Source illustration ajoutée : Mots et maux de Miche

 

 

Publié dans Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaires »

Patrick Le Hyarick : « Il nous faut choisir entre le peuple et la finance. Entre le travail et le capital. NOUS CHOISISSONS LE PEUPLE ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 janvier 2012

Patrick Le Hyarick : 14 janvier 2012

 

Triple piège : nous choisissons le peuple !

 

agences_de_punitions dans FranceDéclaration de Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité

et député au Parlement européen, vice-Président

du groupe GUE/NGL sur la perte du Triple A français.

 

Le  glaive  des  marchés  est  sorti  du  fourreau.  Une  de  leur  agence  de  mercenaires, Standard & Poors a décidé aujourd’hui

de dégrader la note de la France. A  quoi  jouent  les  agences  de  notation,  ces  officines  privées  toutes  liées  aux  mondes

des  banques  et  des  affaires ?  Quel  événement  ces  derniers  jours  justifie  que  cette dégradation ait lieu aujourd’hui ?

Aucun !  

Au  moment  où  s’accélère  la  campagne  pour  l’élection  présidentielle  en  France, les  marchés  forcent  les  portes 

pour  s’inviter  dans  les  débats  pour  mieux  les  tuer. Non  contentes  d’avoir  obtenu  la  casse  de  la  retraite  à  60  ans, 

la  RGPP,  les  plans d’austérité,   probablement   bientôt   la   TVA   sociale   qui   serait   un   troisième   plan d’austérité, 

habile  manière  de  faire  subventionner  les  employeurs  par  les  pauvres, elles  resserrent  aujourd’hui  l’étau  qui

maintient  tous  les  candidats  à  l’exception  de celui du Front de Gauche, dans la direction qu’elles souhaitent,

celle de l’austérité pour les plus modestes.

Ce n’est pas seulement l’économie française qui est attaquée, mais aussi la démocratie.

Rappelons-nous des diatribes des ministres et du président de la République.   La   sauvegarde   du   triple   A   était  

leur   prétexte   pour   la   rigueur.

Qu’en  reste-t-il  aujourd’hui ?  Et  ce  n’est  pas  sans  arrière  pensée  que  l’agence  prend soin de préciser que l’Allemagne

conserve, elle, la note maximale, elle qui est montrée comme l’exemple du meilleur élève en classe d’austérité.  

Tout cela vise à exciter la peur des français, pour les paralyser et accepter le sort qu’on veut   leur   faire :   plus   d’impôts,  

achèvement   de   la   casse   des   services   publics, démantèlement  de    la  Sécurité  Sociale. 

Les  taux  d’intérêts  auxquels  la  France emprunte  aujourd’hui  sur  les  marchés  pour  refinancer  sa  dette  vont  augmenter,

enrichissant les banques et nous étouffant encore un peu plus. Cela ne fait que nous renforcer dans la conviction qu’il faut

obliger la Banque Centrale Européenne à prêter directement  aux  États,  gratuitement  ou  presque,  en libérant  les  peuples

  des diktats des marchés.

J’appelle  les  français,  les  modestes,  ceux  qui  souffrent  de  l’austérité  à  opposer  à  ces intimidations la plus

ferme résistance et à rester vigilant. Il nous faut choisir entre le peuple et la finance.

Entre le travail et le capital. Nous choisissons le peuple !

 

 

Publié dans ECONOMIE, France, Front de Gauche, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Taxe sur les transactions financières : nouveau coup de bluff médiatique de Sarkozy

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2012

Accueil 6 janvier 2012

 

Taxation des transactions : Attac dénonce le bluff de Sarkozy

Taxe sur les transactions financières : nouveau coup de bluff médiatique de Sarkozy dans France attention_manipulation-238x300

Nicolas Sarkozy, Zorro des temps modernes volant au secours

des pauvres grâce à l’adoption prochaine d’une taxe

sur les transactions financières? La dernière histoire en date

racontée par Henri Guaino, le Bernardo du président

de la République, vient d’être démasquée par ATTAC.

L’association porteuse de la taxe Tobin ne croit pas en la mise en place

d’une taxation des transactions financières « avant la fin janvier »

pour « montrer l’exemple », comme l’a soutenu sur BFM TV ce vendredi matin

le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy. Et ce d’autant plus que la France

ne serait pas suivie par Berlin et Rome, qui veulent une solution européenne.

 

« De qui se moque le gouvernement ? Il y a à peine un mois le secrétaire d’Etat au Commerce extérieur,

Pierre Lellouche, s’opposait au vote par le Sénat d’une telle taxe, estimant que la France « ne peut légiférer seule »

car ce serait « contre-productif » et cela « nuirait à la place financière de Paris ». »

Annonce purement opportuniste

Dans son communiqué, Attac France dénonce les « envolées lyriques sur la taxe Tobin » dans les discours du chef

de l’Etat depuis deux ans.

« Cette annonce est purement opportuniste: elle ne vise qu’à atténuer l’effet désastreux de l’annonce 

de la TVA « sociale », dont chacun sait qu’elle frappera d’abord les couches populaires. Elle manque totalement

de crédibilité : contrairement à ce qui se fait toujours avant d’introduire un nouvel impôt, tout indique que Bercy n’a

mené aucune étude sérieuse de faisabilité pour préparer la mise en place d’une telle taxe au plan français. »

Sarkozy supprime l’impôt de bourse en 2008

L’association pointe le double langage de Nicolas Sarkozy. D’un côté de belles promesses. De l’autre, des mesures,

« réformes fiscales, réforme des retraites, sauvetage des banques sans contrepartie, casse des services publics… »

qui « montrent qu’il gouverne pour la finance. Rappelons également que Nicolas Sarkozy a supprimé en 2008 l’impôt

de bourse, qui taxait à la Bourse de Paris les transactions sur actions au taux de 0,3%. Nicolas Sarkozy joue donc

de façon indécente avec le symbole de la taxe Tobin pour tenter de redresser son image de Président des riches.

La manipulation politique est trop grossière pour que les citoyens se laissent abuser. »

  • A lire:

Le communiqué d’Attac

 

 

Publié dans France, Manipulation, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaires »

Des milliers de manifestants dans la rue pour dire NON à l’austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 décembre 2011

Accueil13 décembre 2011

 

Des milliers de manifestants dans la rue

contre la super austérité

 

cleo1.jpg

Plusieurs milliers de manifestants CGT, FSU, CFDT, Unsa et Solidaires ont quitté

la place Saint-Augustin (siège de l’agence Moody’s) à Paris en direction du pont

de la Concorde où ils devaient rejoindre le rassemblement intersyndical

contre l’austérité.

« Non à l’austérité : une seule règle d’or, augmenter les salaires et développer l’emploi »,

affirmait la banderole en tête du cortège, auquel participait le candidat Front de gauche à la présidentielle

Jean-Luc Mélenchon. Nadine Prigent, secrétaire confédéral CGT, a estimé devant la presse qu’il existait

« un climat revendicatif qui peut-être ne se voit pas, mais existe ». Sans faire de bilan de la journée d’action

organisée dans tout le pays contre le plan d’austérité du gouvernement, elle a assuré qu’ »il y avait beaucoup

de luttes locales sur les salaires et les suppressions d’emploi ». « Que les entreprises aillent bien ou pas,

on continue les plans de suppressions d’emplois. La crise est un alibi », a-t-elle dénoncé.

Les principales déclarations des leaders syndicaux

[Lire la suite sur humanite.fr/]

(Photo :Cléo Coppolani, L’Humanité D.R.)

 

Témoignages : « L’austérité, c’est déjà du quotidien »

 

En marge de la manifestation intersyndicale du 13 décembre contre l’austérité, l’Humanité.fr a demandé

à un cheminot, un professionnel de santé des hôpitaux de Paris, à une étudiante, un retraité et un ingénieur

de EDF de décrire les conséquences dans leur vie de tous les jours des politiques de rigueur mises en

place par le gouvernement.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Vidéos CGT :

Manifestation du 13 décembre 2011

Les plans de rigueur ne sont pas une réponse à la crise

 

Publié dans Austerite, France, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Centenaire de la mort de Paul Lafargue

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 décembre 2011

Source : PCF Nord

Hommage de la section de Lille

Alors que le droit à la retraite ou la réduction du temps de travail se voient

remis en cause par les gouvernements successifs, les communistes de

Wazemmes ont rendu hommage à Paul Lafargue, à l’occasion du centenaire

de sa mort. Ancien député lillois, marxiste, bien avant les premiers congés

payés, il prit position pour le droit au temps libre, la nécessité d’augmenter

les salaires et de réduire la durée du travail.

 

Autour de Paul Lafargue

INVITATION_13_12_NOIRET dans Hommages

 

télécharger l’invitation

PDF - 143.7 koInvitation

Publié dans HISTOIRE, Hommages, PCF | Pas de Commentaires »

3 décembre : Manifestation parisienne des chômeurs et précaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 novembre 2011

Comité National CGT des Privés d’Emploi et Précaires

 

MANIFESTONS TOUS ENSEMBLE,

PRIVÉS D’EMPLOI, PRÉCAIRES, TRAVAILLEURS PAUVRES.

SAMEDI 3 Décembre 2011 à 13h30

Départ place Gambetta à Paris (Mairie du 20ème Arr.)

 

PDF - 54.4 ko
Pour lire le tract, cliquer sur l’image
 
 
 
 
 
Vidéo :
dailymotion.com/video/xmnyqm_extrait-de-la-conference-de-presse-du-3-decembre_news

Appel à la mobilisation de tous les privés d’emploi, précaires, retraité, travailleurs pauvres !

Tous dans la rue le 3 décembre !

Publié dans Chomage, Emplois, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaires »

Plan Fillon : la facture détaillée et expliquée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 novembre 2011

Accueil 10 novembre 2011 – Yves Housson

 Austérité

Plan Fillon : la facture détaillée et expliquée

 

fillon3.jpg

L’Humanité 
a chiffré le coût des mesures d’austérité

– TVA, impôts, mutuelles, etc. –  annoncées en août

et en novembre pour 
un couple avec deux enfants 


et un célibataire.

Ce ne sont que « quelques sacrifices », plaidait, lundi, le premier ministre, François Fillon, censés nous protéger

du pire. Des « efforts collectifs » imposés surtout aux ménages aisés, tente-t-on de nous faire croire.

L’Humanité s’est livrée à un chiffrage de l’impact des plans d’austérité annoncés le 24 août et le 7 novembre.

Dans les deux cas de figure que nous avons retenus, un célibataire gagnant 1 416 euros par mois et un couple

avec deux enfants disposant de 3 500 euros de revenus, pas précisément des privilégiés, donc, la facture est

salée : 325 euros de dépenses supplémentaires, sur l’année 2012, pour le premier, 446 euros pour le second.

Auxquels s’ajoute, pour notre famille de deux enfants, un manque à gagner de 66 euros dû à une moindre

revalorisation des allocations familiales. Le plafonnement des prestations familiales est sans doute l’une des

mesures les plus symboliques : elle touche, pour des sommes non négligeables, toutes les familles, quel que soit

leur revenu. De même, s’agissant de l’impôt sur le revenu, le gel du barême se soldera-t-il par un niveau

d’imposition plus élevé pour l’ensemble des contribuables imposables, tandis que de nombreux foyers jusqu’alors

non imposables se retrouveront soumis au paiement de l’impôt sur le revenu.

 la TVA, une injustice profonde

Quant à la hausse de la TVA à taux réduit de 5,5 % à 7 %, si elle ne s’applique pas à l’alimentation, l’énergie

et les produits et services destinés aux handicapés, elle fera valser les étiquettes de quantité d’autres produits

de consommation courante : livres, cinéma, musées, parcs à thèmes, locations de vacances, médicaments non

remboursables, transports de voyageurs, repas de cantines d’entreprises, logement et nourriture dans les

maisons de retraite… Et l’on sait l’injustice profonde de la TVA, qui prélève la même somme dans les poches

d’un travailleur pauvre et d’une Liliane Bettencourt. On peut d’ailleurs en dire autant de la taxation des mutuelles

santé qui, en trois ans, de 2008 à 2011, a explosé, passant de 2,5 % à 13 % de la cotisation acquittée par

les assurés. L’an prochain, selon la Mutualité française, les contrats seront ainsi renchéris de 4,7 %. Significative,

notre simulation est incomplète. Elle ne prend pas en compte, par exemple, les conséquences de la hausse de la

TVA sur les travaux engagés par les offices HLM : « Cela va nous coûter un peu plus d’un million d’euros », calcule

Stéphane Peu, président de Plaine Commune Habitat, en Seine-Saint-Denis. Ce qui représente un surcoût d’environ

59 euros par foyer. Et conduira inéluctablement à différer des travaux d’entretien, de réfection d’ascenseurs,

de réhabilitation. Tandis que grandes fortunes et entreprises sont tout juste égratignées, la potion Fillon aura

des effets sévères sur des millions de nos concitoyens en difficulté et, en bout de course, sur l’activité économique,

toujours tirée par la consommation populaire.

 

Plan Fillon : la facture détaillée et expliquée dans Austerite info_1

infos_2 dans ECONOMIE

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Politique nationale | Pas de Commentaires »

« Fukushima : impunité pour les actionnaires de Tepco »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 novembre 2011

Source : Basta ! - 8 novembre 2011 - Par Ivan du Roy

Nucléaire

Fukushima : impunité pour les actionnaires de Tepco


La compagnie japonaise Tepco, exploitant de la centrale de Fukushima, accumule les pertes financières.

De l’indemnisation des victimes au démantèlement des centrales, impossible pour l’entreprise de faire

face aux coûts de la catastrophe. Pour éviter la faillite, l’État japonais vient de renflouer les comptes de

Tepco. Mais les actionnaires, qui ont touché depuis dix ans des milliards d’euros, ne sont pas inquiétés.

 

 

Privatiser les profits, socialiser les pertes : la compagnie japonaise

Tepco (Tokyo Electric Power Company), exploitant de la centrale de

Fukushima, n’échappe pas à cette règle universelle. L’État japonais

– donc le contribuable – vient de lui accorder une aide de 8 milliards

d’euros pour indemniser les victimes de la catastrophe nucléaire de

Fukushima. Car la 4e plus grosse compagnie d’électricité du monde

(derrière les allemandes RWE et E.ON, et la française EDF) est au

bord de la faillite.

 

 

Depuis l’accident, Tepco affiche un déficit cumulé de 16 milliards d’euros. Elle devra en outre assurer

le démantèlement des quatre réacteurs détruits (dont trois ont fondu) de la centrale de Fukushima Daichi,

pour un coût évalué à 9 milliards d’euros. Une estimation qui pourrait être largement sous-évaluée au vu

des fissions nucléaires qui se poursuivent.

 

Menace future sur la sécurité

En échange de cette aide, l’État japonais réclame un plan de restructuration. D’ici fin 2013, Tepco devra

supprimer 7 400 emplois (sur 38 671 salariés), soit près de 20 % des effectifs. Les primes, les pensions

retraites et la couverture santé de son personnel (malgré leur exposition à la radioactivité…) seront notamment

amputées, ainsi que les dépenses d’équipements et de matériels. Cette réduction importante d’effectifs et de

moyens augure mal d’une nécessaire amélioration de la sécurité des centrales nucléaires.

 

Tepco possède en tout 17 réacteurs nucléaires au Japon, qui représentaient, avant le séisme du 11 mars,

un quart de sa production d’électricité. Outre les réacteurs de Fukushima Daichi, quatre réacteurs de la centrale

voisine de Fukushima Daini étaient toujours arrêtés début novembre. « Nous continuons de nous efforcer à

stabiliser chacun de ces réacteurs » , communique laconiquement Tepco. Après avoir couvert les mensonges et

les fraudes de Tepco les années précédant Fukushima, le gouvernement japonais récidive dans ses aberrantes

décisions.

 

Impunité pour les actionnaires

Et du côté des actionnaires ? Ils se portent bien, merci. Certes, ils ne toucheront exceptionnellement pas de

dividendes cette année. Mais depuis 2001, environ un milliard d’euros de bénéfices [1] leur ont été redistribués

chaque année. Soit 9 milliards d’euros en neuf ans, davantage que l’aide que vient de débloquer le gouvernement.

Mais pas question de payer la décontamination ni d’indemniser les victimes.

Qui sont ces actionnaires ? D’abord des particuliers, des banques ou des fonds d’investissement et des

compagnies d’assurance vie (vous noterez le paradoxe…). Ce qui pose, une fois de plus, la question de l’impunité

de ces acteurs économiques, dont la responsabilité dans les conséquences de leurs investissements est

totalement occultée.

Ivan du Roy

Photo : Source

Notes

[1] 60 yens pour chacune des 1,6 milliard d’actions émises.

Creative Commons License

Publié dans INFOS, Japon, Nucleaire | Pas de Commentaires »

12345...30
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy