• Accueil
  • > Recherche : rentre scolair

Résultats de votre recherche

ENSEIGNEMENT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 janvier 2009

COMMUNIQUE DE PRESSE UNSEN CGT Educ’Action – Mel : unsen@ferc.cgt.fr – Site : www.unsen.cgt.fr
Montreuil,le 19 janvier 2009

Réorganisation du Bac :

précipitation, généralisation sans évaluation vaut suspension de la mesure !

La Cgt éduc’ation dénonce une généralisation de ce que X. Darcos nomme la « reconquête du mois de juin ».Il communique comme si les personnels du service public d’éducation ne travaillaient pas auparavant, et ce pour les personnels de lycée, jusqu’au 11 ou 12 juillet, dates des épreuves d’oral de contrôle de l’examen. Cela représente une nouvelle provocation dans le contexte de la reprise annoncée par le président de la réforme du lycée.

Cette décision non concertée, arrivée tardivement par rapport à la fixation du calendrier de l’examen témoigne encore une fois de l’irresponsabilité de l’institution et du ministre.

Effet de manche, tactique de communication pour détourner l’attention et aucune volonté d’envisager les dysfonctionnements constatés lors des expérimentations en 2008 dans les académies et départements test, la CGT tient pourtant à disposition du ministre un bilan catastrophique.

C’est la même stratégie employée lors de la mise en œuvre des évaluations en primaire, alors que certaines questions porteront en janvier sur des parties du programme abordées plus tard dans l’année scolaire.

En effet, le ministre semble ignorer totalement le métier des enseignants.Or,ces derniers mettent en place, dès la rentrée de septembre des progressions annuelles, du travail collectif, des tenues d’examens blancs liées à des périodes définies par un calendrier scolaire, un découpage trimestriel, des projections de dates d examen. La CGT éduc’action s’interroge sur le « mobile » de cette nouvelle mesure : une partie de la réponse se trouve dans l’extrait de la déclaration du ministre ci-joint : « utilisation plus efficace de l’argent public. “Chaque semaine de cours au lycée coûte 250 millions d’euros aux contribuables.”

C’est donc cela, encore une mesure comptable, couplée à une volonté de faire travailler plus sans gagner beaucoup plus (5 euros la copie soit environ 15 euros l’heure !) les enseignants corrigeront désormais les copies tout en assurant leurs cours… Il s’agit donc encore comme dans le 1er degré de casser les repères collectifs du temps de travail, de la définition des missions et des rémunérations.

C’est pourquoi la CGT éduc’action demande au ministre de surseoir à sa décision en 2009 et de mettre en place une réunion (déjà demandée en juin 2008) permettant d’évaluer avec les représentants du personnels les expérimentations réalisés sur ce sujet.

Elle appelle les personnels à se mobiliser sur cette revendication aussi le jeudi 29 janvier grande journée de lutte inter professionnelle et unitaire.

Publié dans Education nationale, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaires »

Feignies ensemble / Feignies pour tous octobre 2008 / N° 8

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 janvier 2009

Feignies ensemble                                                                              PCF

        Feignies pour tous                                                             octobre 2008 – N°8

 

 

« La société doit être faite pour l’Ecole et non l’Ecole pour la société. »

Gaston Bachelard

 

Quelle école pour nos enfants ? 

                            Quelle société pour cette école ?

 

1. De graves menaces sur le service public de l’Education nationale !

 

-  Emmanuelle Mignon, conseillère de N. Sarkozy : « … je suis pour une privatisation totale de l’Education nationale.« 

 

-  140 000 suppressions d’emplois programmées dans les services publics entre 2002 et 2012.

      . en 2008, suppression de 11 200 postes dans l’Education nationale

      . en 2009, nouvelle suppression de 13 500 postes dont 6000 emplois dans les écoles alors que 15 400 élèves supplémentaires sont attendus en septembre 2009.

 

-  En maternelle, ce sont 40 000 élèves de moins de 3 ans qui sont restés à la porte des écoles en raison de l’insuffisance du nombre de postes. Sans doute est-ce pour cacher ces faits que le ministre Darcos a voulu réduire l’école maternelle à une simple garderie, qui pourrait donc être supprimée.

Quel mépris pour l’école maternelle ! Quel mépris pour ses enseignants compétents qui y développent la curiosité et l’intérêt pour le savoir ! Quel mépris pour les enfants qui y apprennent à vivre en groupe, à écouter, à se concentrer !

C’est dès l’école maternelle que les enseignants peuvent repérer les troubles du langage, de la vue, de l’audition. Ils assurent le « passage » entre la famille et l’école.

 

-  A Feignies :

      . au collège J. Zay, il manquait à la rentrée 2 postes de surveillant (le collège est Zone d’Education Prioritaire !)

      . dans les écoles, suppression du samedi matin, réduction des horaires à 24 h (+ 2 h pour les élèves en difficulté)

→ alourdissement des journées pour ces élèves en difficulté qui peuvent vivre cela comme une punition

→ aucune concertation préalable avec les mairies et les partenaires, « Débrouillez-vous » dit le ministre.

→ suppression des activités culturelles ou de prévention en partenariat avec la mairie ou le Conseil général (théâtre, arts plastiques pour toute une classe pendant l’horaire scolaire, musique, maltraitance…)

→ difficultés accrues pour rencontrer les familles

 

C’est pourquoi les élus communistes ont voté contre la modification des horaires imposée par le ministre Darcos.

Publié dans Education nationale, SERVICES PUBLICS, TRACT | Pas de Commentaires »

1...34567
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy