• Accueil
  • > Recherche : quel parti politique feignies

Résultats de votre recherche

Et si l’option sociale-libérale choisie par Normal Ier était une machine à autodétruire le Parti socialiste ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 avril 2015

 

Notabilisation(s)

Le bloc-notes de Jean-Emmanuel Ducoin.

L’option sociale-libérale de Normal Ier ? Une machine à autodétruire le PS.

 

macron-valls-hollande

  Désastre. Pour les journalistes aussi,

  chaque situation possède deux faces.

  L’une en pleine lumière, où l’exactitude

  et la minutie de la description s’avèrent

  à la fois possibles et nécessaires.

  Mais il y a aussi l’autre moitié dans l’ombre,

  que nous ne pouvons décrire sans forcer

  les portes du réel, souvent elles-mêmes

  emportées par l’irrésistible courant de

  conscience dès qu’elles s’entrouvrent.

 

Depuis dimanche soir, dans les états-majors socialistes (à Solférino, au Palais, à Matignon ou dans les cabinets

ministériels), tous nos interlocuteurs mélancolisent leurs propos, flirtant avec l’irrationnel, voire l’ultra-pessimisme,

comme si l’Histoire, à force de vouloir en sortir, les avait tous rattrapés à coups de crocs.

« S’il fallait raisonner par l’absurde, déclare un avocat du sérail reconverti en conseiller technique ministériel,

je dirais que nous avons subi une défaite cuisante dans laquelle chacun peut créditer sa propre analyse, et c’est

bien le drame. Nous sommes tous gagnants, car tous perdants ! »

Un ancien proche de Jean-Marc Ayrault, débarqué depuis l’arrivée de Manuel Valls, précise sans détour :

« Bien sûr que la gauche était dispersée à cette élection. Mais à quoi sert de le rabâcher pour justifier

une déculottée. L’important, c’est de comprendre pourquoi la politique du gouvernement actuel ne peut pas

rassembler sur sa gauche et plonge notre électorat dans l’abstention massive… »

Un énarque de la Cour des comptes, qui, par comparaison, se déclare plus « gauchiste que jamais depuis que Macron

a pris les commandes de Bercy » (sic), regrette pour sa part les options économiques libérales qui ruinent

« toute crédibilité auprès du peuple qui souffre » et ne renvoient que l’image consacrée d’une « gauche caviar

sur le retour ». Puis il ajoute, sans rire : « Regardez ce Macron. Il est brillant dans son genre, certes. Mais qu’y a-t-il

de gauche en lui ? Rien. Avec ce personnage, le libéral reste d’abord libéral, quant au socialiste, on se demande… »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans F. Hollande, IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaires »

Élections départementales dans le Nord : Les candidats PCF/FdG totalisent 12.45%

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 mars 2015

 

Les candidats PCF/FdG totalisent 12.45%

 

Le PCF, Front de Gauche et ses partenaires totalisent 12.45% des voix dans les 38 cantons

où ils étaient présents

 

Capturedépartementales2015

  Le premier tour des élections départementales,

  malgré une participation en hausse, reste marqué

  par une très forte abstention.

  Avec 53% des nordistes qui ont fait la grève des urnes,

  l’abstention est ici plus importante que la moyenne

  nationale. Elle reflète la défiance de nombreux électeurs

  à l’égard d’une vie politique dans laquelle

  ils ne se reconnaissent plus.

 

Le décalage entre ce que les habitants attendent et les réponses apportées ne sont plus acceptables. Cette colère,

cette désespérance et cette envie de changement doivent être entendues.

Le FN tire profit de cette situation, mais pas seulement. Son score résulte également de la banalisation de ses idées.

Jamais avant ce scrutin le FN n’avait été autant placé au centre du débat politique et médiatique. Tous ceux, médias

et responsables politiques qui favorisent cette banalisation et le danger qu’elle fait courir à la démocratie sont

désormais face à leurs responsabilités.

Dans ce contexte, la gauche gouvernementale, fortement affaiblie à cause de la politique actuelle, se trouve éliminée

dans de nombreux cantons pour le second tour.

De son côté, le Parti communiste français s’est présenté à cette élection en voulant montrer que d’autres choix sont

possibles pour sortir de la crise et répondre aux besoins de notre population. Les résultats de ses candidats

avec ses partenaires, PG – Ensemble – Coordination communiste et dans 6 cantons avec EELV, dans les 38 cantons

où ils étaient présents, sont bons car ils recueillent 92 519 suffrages (12.45%).

Malgré un mode de scrutin antidémocratique et sensé favoriser le bipartisme, le PCF sera présent

dans 5 cantons et peut faire élire 10 Conseillers départementaux.

C’est une force sur laquelle il faudra compter pour continuer les combats pour notre population et pour les futures

échéances électorales. C’est aussi le signe qu’il y a un espoir à gauche avec des citoyens et des organisations

qui ne se résignent pas aux politiques d’austérité imposées par l’Europe de la finance et qui aspirent à construire

un nouveau modèle social et écologique.

Fabien Roussel, Secrétaire départemental du PCF Nord

23 mars 2015

Publié dans France, Front de Gauche, PCF, PCF Nord, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Départementales/Étiquettes : Les bons comptes font les bons amis (communiqué PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mars 2015

 

Départementales/Étiquettes : Les bons comptes font les bons amis

(PCF)

 

elections-departementales2015

A quelques jours des élections départementales,

le PCF tient une nouvelle fois à alerter media,

instituts de sondages et citoyens sur les totalisations

d’intentions de votes et de voix qui circulent

actuellement sur la base d’une classification

volontairement erronée du Ministère de l’intérieur.

 

Ce dernier attribue au PCF et au Front de Gauche 1 196 binômes de candidat-e-s titulaires aux élections

départementales de 2015 soit un taux de couverture des cantons de 58%.

319 binômes présentés ou soutenus par le PCF et le Front de gauche ont disparu et sont devenus « divers gauches »,

« divers », « union de la gauche ». Dans le détail, 190 binômes alliant des candidat-e-s du Front de gauche

et d’EELV sont classé-e-s en général « divers gauche », voire en « divers » et parfois EELV.

39 binômes où le PCF est en binôme avec le PS pour faire barrage à la droite et au FN, se retrouvent

sous l’étiquette d’« union de la gauche ».

Dans le département de l’Oise, le Ministère réussit l’exploit d’attribuer zéro candidat au Front de gauche

alors que celui-ci présente des candidats dans 100% des 21 cantons dont les cantons de Montataire

et de Thourotte où le PCF est sortant.

Afin de rétablir la vérité, le PCF a mis en ligne avec l’étiquette politique individuelle de chaque

candidat et candidate la liste des 1 515 binômes qu’il présente et soutient (http://bit.ly/1GnF1dY).

Il met au défi le Ministère de l’intérieur de publier le listing des candidat-e-s formant les binômes

avec leur étiquette politique individuelle telle que rempli lors de la déclaration de candidature.

Cliquer sur l’image ci-dessous pour agrandir cet extrait de la liste

Capturepcfdépartementales

La vérité est qu’en France métropolitaine, les binômes présentés et soutenus par le PCF et le Front

de gauche, avec un taux de couverture des cantons de 76%, sont au moins aussi présents

sur le territoire que ceux revendiqués par le PS.

La vérité est qu’en inventant et en attribuant d’autorité des étiquettes politiques, le Ministère de l’intérieur

tente de minimiser le score du Front de gauche et d’EELV, de gonfler le résultat effectif du PS

et de survaloriser le score du FN. Il est d’ailleurs utile de lire les astérisques des instituts de sondages

qui reconnaissent une partie des candidat-e-s PCF/ FdG et EELV dans « divers gauche »,

tout en les additionnant aux résultats du PS

Nous appelons chacune et chacun à rétablir les faits, et à donner les vrais chiffres.

Le Parti communiste français et ses partenaires du Front de gauche publieront leurs propres

totalisations électorales dans le journée du lundi 23 mars.

Publié dans France, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Quand la droite dite républicaine facilite la politique antisociale du FN

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mars 2015

 

  Le Front national parasite déjà les pensées de la droite

 

 Grégory Marin – L’Humanité – 18 mars 2015

fn_1

La gestion sociale des villes

que le Front national dirige

ou soutient préfigure

ce qu’il en serait de leur conduite

au plan départemental.

Dans quelques collectivités locales,

l’application de leur programme

antisocial se trouve facilitée

par l’action bienveillante

d’une partie de la droite.

« On ne vise pas d’alliance avec l’UMP ni avec des partis avec qui nous ne partageons pas de valeurs

ni de projet pour la France », promettait mardi le vice-président du Front national, Florian Philippot,

sur Public Sénat. Voilà pour les mots. Dans les faits, les « valeurs » sont assez largement partagées

par une partie de la droite, qui pourrait signer la « charte de cinq ou six engagements de fond

sur les compétences départementales », proposée par le parti d’extrême droite. Quant aux alliances,

elles sont sinon en cours, du moins envisagées. Le même jour, à Avignon, la députée FN du Vaucluse,

Marion Maréchal-Le Pen, ne prévoyait-elle pas que « certains candidats ou élus UMP non inféodés à Paris

appelleront à faire barrage à la gauche car l’adversaire principal, c’est la gauche » ?

En lieu et place de la « tambouille UMPS », dénoncée par Philippot, les intérêts bien sentis entre FN

et droite ont déjà permis aux idées d’extrême droite et à son personnel politique de s’imposer sur le terrain.

Marine Le Pen disait, en début de semaine sur France Info, vouloir faire la démonstration que « nous sommes

capables, dans un département, de faire nos preuves comme nous l’avons fait dans les municipalités ».

Afin de mesurer la crainte de voir appliquer au plan départemental les politiques promises par le Front national,

il faut en effet se tourner vers les villes officiellement gérées par lui.

♦ À Beaucaire (Gard) par exemple, les « 1,64 million d’euros d’économies » affichées par le maire, Julien Sanchez,

tiennent surtout à la fermeture de la Maison du vivre-ensemble et à la traque des « profiteurs des cantines » :

haro sur « la population en difficultés sociales », dénonce Laure Cordelet, animatrice du Rassemblement citoyen.

♦ À Villers-Cotterêts (Aisne), le maire, Franck Briffaut, est candidat à la présidence d’un département qui place

le FN à 41 % d’intentions de vote au premier tour, selon un sondage Odoxa pour le Parisien publié le 16 mars.

Dans sa ville, il a mis fin à la cantine pour les enfants de chômeurs : « Une personne au RSA peut venir chercher

son enfant à l’école car elle ne travaille pas », arguait-il.

♦ À Béziers, où le maire, Robert Ménard, est soutenu par le FN, la réduction du budget des centres sociaux

(un marqueur de l’action municipale frontiste) atteint les 20 %, ciblant prioritairement le quartier défavorisé

à forte population d’origine immigrée de la Devèze. La liste n’est pas exhaustive.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans F-Haine, France, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaires »

Emma, 20 ans, tabassée pour ses idées

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2015

Communiqué commun de la fédération de Seine-Saint-Denis et du Conseil National du MJCF.

 

Emma, 20 ans, tabassée pour ses idées

 

banlieuderesistance93

  *

 

  Ne laissons pas la violence l’emporter

  sur l’intelligence collective !

  Samedi 28 février, Emma, jeune communiste

  de Bobigny, a été violemment agressée, alors qu’elle rentrait

  à son domicile, par deux hommes qui l’avaient clairement identifiée

  comme militante communiste la menaçant, ainsi que tous les autres

  militants de « faire attention, les communistes ne sont plus seuls ».

  Dimanche, deux individus en voiture l’ont une nouvelle fois

  prise à parti, pour s’assurer qu’elle avait « retenu la leçon »

  avant de l’insulter.

 

 

Ce matin, c’est allé beaucoup trop loin. Notre camarade s’est fait tabassée à 7h du matin par trois individus

cagoulés en bas de chez elle alors qu’elle partait pour une initiative politique. Motif ? Elle n’aurait pas dû parler

ni déposer plainte.

Ce qui s’est passé n’est pas acceptable c’est pourquoi les jeunes communistes de Bobigny-Drancy

ont interpellé le Ministre de l’Intérieur et la Garde des sceaux par l’intermédiaire d’une lettre ouverte.

 

Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, à lui aussi vivement réagit ce matin.

En pleine semaine d’action départementale sur les lycées, les jeunes communistes diffuseront

un tract partout dans la ville, et particulièrement auprès des jeunes, condamnant ces actes

et appelant à la liberté d’expression.

 

Nous déplorons et condamnons fermement ce climat de violence politique qui s’est installé,

depuis quelques mois, dans certaines villes de Seine-Saint-Denis et plus particulièrement

à Bobigny. Nous pensons à notre camarade, agressée parce que communiste. Ce n’est malheureusement

pas la première fois que les jeunes communistes de Bobigny font face à ce genre de violences physiques,

injures, menaces, intimidations, des méthodes de petits mafieux qui n’hésitent plus, pour conserver

ou gagner le pouvoir, à passer aux actes.

Les jeunes communistes ne se laisseront jamais intimider par quelques individus aux pratiques mafieuses

qui empoisonnent le quotidien de nos quartiers et qui gangrènent la vie politique locale.

Être jeune et communiste dérange donc à Bobigny.

Lutte contre le racisme, pour la reconnaissance de l’État palestinien, pour l’emploi des jeunes,

organisations de moments festifs, sportifs et d’éducation populaire, de débats, sont autant

d’événements et de combats politiques qui semblent poser problème à certains. Mais qu’ils sachent

une chose, rien ne pourra nous faire taire !

 

Publié dans Extreme-droite, France, Montée du fascisme, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Départementales 2015 : Le Front national vide son sac d’ordures

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2015

 

Le Front national vide son sac d’ordures

 

Grégory Marin – l’Humanité – 3 mars 2015

 

decla_fn

Florilège de propos nauséabonds distillés sur les réseaux sociaux par les candidats FN.

 

Afin d’accélérer son implantation locale, le parti d’extrême droite a recruté tous azimuts

nombre de candidats très éloignés de la sphère républicaine.

« Un sans-faute », estime pourtant Marine Le Pen.

Oui, il existe un « danger » Front national que la gauche – et cette partie de la droite qui ne l’a pas

nourri de l’abandon de ses valeurs républicaines – doit reconnaître. Mais il ne suffit pas de crier

au 21 avril pour inciter au vote utile, comme le font certaines écuries médiatiques et politiques qui,

du coup, dédouanent les exécutifs, national et locaux, quand c’est leur absence de réponse politique

à la crise économique et sociale qui fait le lit de l’empire Le Pen. Le danger, encore pointé hier

par le secrétaire national du PCF (lire également en page 7), réside autant dans ce que le parti

d’extrême droite ne dit pas clairement de ses projets antisociaux que dans ce que ses candidats révèlent,

le plus souvent sur des réseaux sociaux utilisés comme déversoir d’une haine débordante.

Que sait-on de la volonté des candidats frontistes de réserver le RSA aux « Français d’abord » ?

Que dit le parti de Marine Le Pen sur la suppression de la clause de compétence générale des départements ?

Des généralités, rabâchées lors de « formations » parisiennes auxquelles sont tenus de participer

(sous peine d’être mal vus de la direction nationale) les candidats frontistes aux élections.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans F-Haine, France, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Ce fric, si chic

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 février 2015

L’éditorial de Michel Guilloux – L’Humanité – 27 février 2015

 

 Ce fric, si chic

 

 

Capturemoscovici1

  L’homme qui a si brillamment légué

  sa circonscription de député du Doubs,

  puis son siège de ministre, a vite pris le pli

  de l’eurocrate.

 

 

Pensez donc, la Commission européenne, présidée par un expert en fraude fiscale, réclame

de la France qu’elle taille de 4 milliards d’euros supplémentaires dans les dépenses

publiques du pays. Et Pierre Moscovici de déclamer doctement que cela « va exiger des efforts

très importants de la France » car «la Commission» est «très exigeante».

Avec qui et pourquoi ? Et le chef de l’État de n’y rien trouver à redire, pis, d’évoquer,

comme un de ces costumes-cravates du FMI qui ont affamé l’Argentine, des « réformes structurelles ».

Tandis que le ministre de l’Économie peine à rester droit dans ses bottines, après le camouflet de la semaine

passée, et étrille les représentants de la nation, les classant en « fainéants » et « artisans »,

le chef du gouvernement, lui, met le pied sur l’accélérateur de « réformes », donc, qui ont en commun

de répondre aux désirs convergents du Medef et de Bruxelles.

« Mon amie la finance » pourraient dire tous ces convertis à la brutale loi du marché,

qui n’a que faire de la croissance, du travail et encore moins de la démocratie. Que l’extrême droite prospère

grâce aussi à un écœurant mélange de complaisance et d’aveuglement de ces sommets éthérés de la finance,

de la politique et des médias n’est guère plus surprenant, ni moins dangereux : elle ajoute à cette liste

la République et la paix civile.

Le parti de la rente ravage la France et l’Europe. Capable de céder aux Américains des fleurons

énergétiques comme Alstom, de laisser à l’Allemagne de madame Merkel les excédents commerciaux,

et ne trouvant rien à redire à une rapacité d’un capital qui se distribue autant de dividendes que le travail

qu’il presse comme un citron lui rapporte de profits.

Ces gens-là ont la raison de leur côté : ces Grecs exagèrent d’avoir élu un gouvernement

prétendant agir avec eux et pour eux. La raison du fric. Qui bouche l’avenir et avec laquelle il est urgent

d’en finir.

 humanite.fr

Publié dans France, Liberalisme, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaires »

Entretien avec André Chassaigne : « Ce que nous voulons, c’est censurer ce gouvernement »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 février 2015

 

André Chassaigne : « Un vent nouveau s’est levé au Parlement »

 

Entretien réalisé par par
 Julia Hamlaoui – L’Humanité – 19 février 2015

 

chassaigne

 

  Pour l’élu PCF, le travail de convergence

  à gauche contre le « parti pris libéral

  du gouvernement » doit se poursuivre

  même si tous les députés opposés

  à cette politique ne voteront pas la censure.

 

 

Quel sens prend l’utilisation du 49-3 dans le contexte de crise politique actuel ?

André Chassaigne Le gouvernement a eu recours au 49-3, tout simplement parce qu’il ne disposait pas

d’une majorité suffisante à gauche pour faire adopter le projet de loi dit Macron. Au lieu de reconnaître

son échec et de tenir compte du fossé qui ne cesse de se creuser entre ses orientations et la population,

il passe en force. C’est un véritable aveu de faiblesse du gouvernement qui ne peut rallier assez de voix

à gauche à son parti pris libéral et ne dispose plus de majorité pour soutenir sa politique. C’est également

l’expression d’un mépris pour la souveraineté nationale dans la mesure où les députés ne voteront pas

un texte discuté pendant 200 heures. C’est un véritable déni de démocratie. Durant tout le débat

sur le projet de loi Macron, un vent nouveau s’est levé au Parlement. Pour la première fois, des députés

socialistes en nombre ont exprimé leur ­opposition déterminée. Des voix convergentes sont venues

des différents bancs de la gauche. Par ce coup de force, le gouvernement a également voulu porter

un coup d’arrêt à cette dynamique en faveur de l’alternative.

Pourquoi des députés Front de gauche ont-ils décidé de voter la motion de censure

présentée par la droite ?

André Chassaigne C’est une décision majoritaire du groupe Front de gauche. Privés de vote,

c’est le seul moyen dont nous disposons pour marquer notre opposition à la loi Macron. Il nous a manqué

le temps nécessaire, et sans aucun doute aussi le nombre de députés nécessaires, pour obtenir

les 58 signatures qui auraient permis de présenter une motion de ­censure de gauche.

C’était notre volonté. Avec Isabelle Attard, nous lançons d’ailleurs un appel pour une censure de gauche.

Car nous voterons la censure, pas le texte de l’UMP. Notre position est diamétralement opposée à celle

de la droite qui considère que la loi Macron ne va pas assez loin dans le domaine de la déréglementation,

du libéralisme.

Nous, nous voulons que le gouvernement soit renversé et remplacé par un gouvernement

de gauche, c’est-à-dire un gouvernement progressiste qui mette en œuvre la politique

pour laquelle les Français ont voté en 2012.

 

http://www.dailymotion.com/video/x2hj0bo

par France Infosur dailymotion

 

Au-delà de ce vote, quelles perspectives se dessinent pour le rassemblement à gauche

des forces favorables à une autre politique ?

André Chassaigne On peut comprendre que, dans ce contexte difficile, des députés opposés

à la politique gouvernementale puissent avoir des difficultés à voter la censure. Mais ces positions

ponctuellement différentes ne nuisent en aucun cas à ce qui a été engagé. Sur tous les textes de lois

à venir, nous allons travailler à des convergences qui remettent en cause le parti pris libéral

du gouvernement.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans André Chassaigne, France, Front de Gauche, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Doubs : « Le FN, allié objectif des pires politiques d’austérité »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 février 2015

 

Doubs : « Le FN, allié objectif des pires politiques d’austérité »

 

Pascal Savoldelli – PCF

 

CaptureElsaWolinski

  Le 1er tour des élections législatives partielles

  de la 4e circonscription du Doubs

  est à l’image de toutes les élections partielles

  depuis décembre 2012, et de l’élection

européenne : explosion de l’abstention, très faible progression du Front de gauche, effondrement du PS, stagnation des forces de droite, forte progression du FN.

Dans ce contexte, il est objectivement difficile de présenter comme une victoire, le fait que le candidat socialiste puisse participer au 2e tour dans une circonscription où le PS est sortant depuis 2007. Ce qui s’est passé dimanche dans le Doubs est un désastre électoral de plus pour notre pays et, le gouvernement de par sa politique d’austérité en porte la responsabilité principale.

D’élection en élection, le FN apparaît de plus en plus comme le verrou à tout changement progressiste en France. Ayant été instauré opposition officielle avec la complicité des médias dominants, le FN s’emploie à entretenir la confusion politique en cachant la forêt de son fond raciste, xénophobe et réactionnaire par l’arbre de quelques mesures économiques et sociales volés à la gauche de transformation sociale avec l’objectif de discréditer celle-ci. Il a même poussé sa stratégie perverse jusqu’à soutenir Syriza dimanche dernier alors qu’il est le parti frère des fascistes de l’Aube dorée.

Il est temps d’arracher le pseudo masque social du FN qui cache sa véritable nature nationale-populiste. Le FN est l’allié objectif des pires politique d’austérité

Comme l’a montré son attitude lors de la manifestation du 11 janvier, le FN ne se nourrit que des divisions du peuple français. C’est un parti de guerre civile.

C’est pourquoi le PCF appelle tous les électeurs de la 4e circonscription de Doubs, quelque soit leur vote de 1er tour, à faire barrage en votant Frédéric Barbier, à l’élection à l’Assemblée nationale d’une députée FN.

Pascal Savoldelli, Responsable aux élections au PCF,

Publié dans France, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Incitations à la haine, racisme, intox : des élus et cadres du FN se lâchent (Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 janvier 2015

EXTRÊME-DROITE

 

Incitations à la haine, racisme, intox :

des élus et cadres du FN se lâchent

 

par Sophie Chapelle  – 23 janvier 2015

 

manifbeaucaire

  Depuis les attaques contre la rédaction

  de Charlie Hebdo, des policiers

  et le supermarché casher à Paris,

  des élus et des cadres du FN se lâchent :

  mensonges, propos islamophobes,

  incitations à la haine, voire même apologie

  de terrorisme se sont diffusés sur les réseaux

sociaux, sur fond de tentative de récupération politique.

Voici un petit florilège de ces messages qui prennent pour cible, en vrac, les « fellouzes »,

les « gamins de banlieue », Christiane Taubira ou « les fascistes de gauche ». L’apparente

« dédiabolisation » vantée par certains médias semble bien lointaine…

Arrivera t-elle à tenir ses troupes ? Marine Le Pen, présidente du Front national, s’essaie à une certaine

retenue dans ses propos depuis les attentats du 7 janvier qui ont frappé des journalistes, policiers

et citoyens de confession juive. Dans un entretien au Monde, elle récuse «  tout amalgame » entre

« nos compatriotes musulmans attachés à notre nation et à ses valeurs » et « ceux qui croient pouvoir

tuer au nom de l’islam » [1]. Elle n’a pu cependant s’empêcher au lendemain du massacre de rappeler

qu’elle proposerait, si elle était présidente, un référendum sur la peine de mort. Avant de ressortir l’arsenal

de mesures prônées de longue date par le FN, à commencer par la réforme du code de la nationalité

avec la suppression du droit du sol, la suspension « immédiate » de Schengen et la déchéance de nationalité

pour « les binationaux condamnés pour des faits délictuels ou criminels ».

 

peinedemortwillem

  Qu’en est-il des propos des cadres, élus et candidats du FN,

  depuis le 7 janvier ? Sont-ils nombreux à tenir publiquement

  des discours islamophobes à l’instar d’Aymeric Chauprade,

  eurodéputé FN, qui a publié le 14 janvier une vidéo

  dans laquelle il affirme que

  « la France est en guerre avec des musulmans » ?

  « Une cinquième colonne puissante vit chez nous et peut

   à tout moment se retourner contre nous en cas de

  confrontation générale », ajoute t-il en se référant à la montée

   du nazisme dans les années 30. L’eurodéputé a été désavoué

  par Marine Le Pen qui a annoncé qu’Aymeric Chauprade n’était

  plus son conseiller international et demandé aux cadres du parti

de ne pas relayer cette vidéo polémique [2].

Sa nièce, la députée Marion Maréchal-Le Pen, s’est cependant empressée de la diffuser sur twitter le 20 janvier.

Ce pied de nez à l’autorité de la présidente du FN cache en réalité bien d’autres propos islamophobes,

antisémites ou xénophobes tenus par des élus, candidats et cadres du parti. Des membres qui n’ont de cesse

de lier islam, immigration, délinquance et terrorisme. Un échantillon de ces réactions a été relevé par le site

L’Entente, dont l’objet est d’observer le FN. Accrochez-vous…

[Lire la suite sur Basta !]

Le FN soutient Chauprade et sa théorie d’une 5e colonne islamiste

 

Publié dans Discriminations, Extreme-droite, F-Haine, France, Montée du fascisme, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

123456...39
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy