• Accueil
  • > Recherche : quel parti politique feignies

Résultats de votre recherche

Le billet de Théophraste R. : « La photo qui montre le roi d’Arabie à Tel-Aviv-plage (1) »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 août 2015

 

La photo qui montre le roi d’Arabie à Tel-Aviv-plage (1)

 

roiarabietelavivsurplage

  11 000 personnes à Tel Aviv-plage, en comptant le saoudien

  ayant fui Vallauris-plage-privée.

  Le communiqué sans vergogne de la mairie de Paris a permis

  à un site de Tel-Aviv (2) de pousser un bruyant et long cri

  de victoire qui est un mensonge pur : « …succès immense…

  journée ludique dans une ambiance décontractée…

Des files d’attentes de plusieurs centaines de personnes se sont formées tout au long de la journée

sur les quais de Seine, tant « la plage de Tel Aviv sur Seine » était bondée de monde…mobilisation de tous

pour cet événement exceptionnel… ».

Quelle insulte aux citoyens d’essayer de leur faire croire que 11 000 personnes pouvaient tenir dans quelques

centaines de m² !

Quel culot de prétendre que la transposition d’un check-point israélien en bord de Seine (forces armées, barrières,

chicanes, fouilles au corps, passages refusés, menaces…) était festive et « décontractée » !

Quelle honte d’avoir installé des check-points autorisant le public de Tel-Aviv-plage à entrer dans Gaza-plage

situé de l’’autre côté du pont, mais interdisant au public de Gaza-plage de s’approcher de Tel-Aviv-plage !

Deux échantillons de peuple et l’apartheid !

Théophraste R. (On peut se baigner partout, mais pas avec n’importe qui).

(1) Voir la photo complète (et archi-truquée) dans la rubrique du Grand Soir « Humour et politique » :

http://www.legrandsoir.info/11-000-participants-a-tel-aviv-plage-d-apr…

(2) http://www.tel-avivre.com/2015/08/13/une-affluence-record-11-000-perso

 

URL de cette brève :http://www.legrandsoir.info/la-photo-qui-montre-le-roi-d-arabie-a-tel-aviv-plage-1.html

Publié dans Humour, Le Grand Soir, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Julian Mischi : Le communisme désarmé, le PCF et les classes populaires depuis les années 1970

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 août 2015

 

À propos de l’histoire récente du PCF

 

Capturelecommunismedésarmé

  Dans son dernier ouvrage, le sociologue Julian Mischi

  s’interroge sur les raisons de la perte de centralité

  des ouvriers, et des classes populaires en général,

  au sein du Parti communiste.

  «Parti de la classe ouvrière» à sa création, en 1920, comment le PCF

  en est-il arrivé à se préoccuper désormais de représenter la société

  «dans sa diversité» ?

  Quel lien peut-on établir entre cette mutation et l’affaiblissement

  de l’organisation ?

  C’est à ces épineuses interrogations que s’affronte Julian Mischi

  dans son dernier livre.

Prévenons d’emblée tout malentendu éventuel : le sociologue n’a pas lâché ses prétentions scientifiques

pour s’inviter dans les débats internes à son objet d’étude. Pour autant, et c’est heureux, sa recherche est

ouvertement motivée par l’ambition que les classes populaires reviennent au-devant de la scène politique.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Pays-Haut : l’histoire du Parti communiste français décryptée

 

Le communisme désarmé, le PCF et les classes populaires depuis les années 1970, le dernier livre du sociologue

Julian Mischi, est une passionnante immersion dans le Parti communiste français. Il tente, en analysant

les sections du Pays-Haut comme d’autres régions du pays, d’en comprendre le déclin dans les années

1980-1990 puis le (léger) renouveau militant depuis 2005.

 

CaptureJulianMischi

 

  « Le déclin du PCF a renforcé la marginalisation

  politique des classes populaires, qui sont encore

  davantage exclues de la scène politique aujourd’hui.

  Ce qui renforce la capacité des partis éloignés

  de celles-ci à parler en leur nom, comme le Front

  national », explique Julian Mischi.

 

  A lire sur PCF Bassin

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, PCF | Pas de Commentaires »

Crise porcine : pour des conférences sur le prix regroupant producteurs, transformateurs et distributeurs (PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 août 2015

 

Crise porcine :

pour des conférences sur le prix regroupant producteurs,

transformateurs et distributeurs

(PCF)

 

crise_porcine

 

  Devant la crise porcine auquel est confronté l’élevage

  porcin des mesures politiques fortes sont nécessaires.

  Concentration de la production, démantèlement des outils

  de marché communautaire, travailleurs déplacés, dumping

  social et environnemental, tous les ingrédients

  du capitalisme sont réunis.

 

 

Si aujourd’hui la grande distribution s’achète une bonne conscience en pratiquant les prix d’accord indiqués,

ses pratiques et ses marges exigent un encadrement comme propose le Parti Communiste Français.

Pour affronter la rémunération du travail paysan en posant fermement la répartition de la richesse au sein des filières,

entre producteurs, transformateurs et distributeurs les prix agricoles doivent faire l’objet de négociations, pluralistes

à travers des conférences sur le prix, comme l’on proposé les parlementaires communistes. Faute de police des prix,

la puissance publique laisse les producteurs subir des prix d’achat inférieur au coût de production. A la concurrence

exacerbée entre groupe agroalimentaire doit prévaloir la coopération agricole.

La France doit faire entendre au niveau européen, l’exigence de mécanismes de régulation des marchés agricoles,

d’instauration de prix indicatif rémunérateur, de relocalisation des activités agricoles en lieu et place du dogme

de la compétitivité dévastatrice pour les hommes et les territoires.

A travers la satisfaction des besoins humains, il est urgent de refonder la Politique Agricole au service de l’intérêt

général.

Publié dans Agriculture, France, Liberalisme, PCF | Pas de Commentaires »

Grèce : Yanis Varoufakis décrypte le texte imposé par l’Eurogroupe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 juillet 2015

 

Yanis Varoufakis met en lumière les appétits des liquidateurs de la Grèce

 

CaptureYanisVaroufakis

 

  L’ex-ministre des finances grec, qui a rejeté l’accord à la Vouli

  hier soir, décrypte sur son blog les implications concrètes

  de chaque point du texte imposé par l’Eurogroupe.

  A travers ses remarques, l’économiste révèle les desseins

  prédateurs des bailleurs de la troïka. Il montre comment l’accord

  ouvre un boulevard à ceux qui ont pour projet de faire de la Grèce

  un paradis social et fiscal pour les entreprises transnationales

  qui convoitent des pans entiers du patrimoine industriel

  et des secteurs vitaux dont la privatisation est exigée.

 

 

A quelques heures du vote du Parlement sur l’accord du 13 juillet, Yanis Varoufakis, pour qui la démission,

n’est pas synonyme de mutisme, a publié une version intégrale du texte, avec ses remarques et annotations (en gras).

Loin du « plan de sauvetage », ce texte qui porte une lourde atteinte à la souveraineté du gouvernement grec,

constitue un coup d’arrêt à toute tentative de relance économique et éloigne encore davantage la résorption de

la crise humanitaire grecque.
(lire la version originale en anglais)

 

Quelques extraits :

 

Capturecharognards

 

• En ce qui concerne les marchés de l’énergie, procéder

  à la privatisation de l’opérateur du réseau de distribution

  d’électricité (ADMIE), à moins que l’on puisse trouver

  des mesures de remplacement ayant un effet équivalent

  sur la concurrence, comme convenu par les institutions

  [ADMIE sera liquidé au profit d’intérêts particuliers

  étrangers sous commandement des institutions];

 

 

Capturegrèce13

    • En ce qui concerne le marché du travail,

  entreprendre un réexamen rigoureux et une modernisation

  des négociations collectives [s’assurer qu’aucune

  négociation collective n’est possible], de l’action syndicale

  [qui doit être interdite] et, conformément à la directive

  pertinente de l’UE et aux bonnes pratiques,

  des procédures de licenciement collectif

[qui doivent être soumises aux caprices des employeurs], selon le calendrier et l’approche

convenus avec les institutions [c’est la troïka qui décide].

Sur la base de ces réexamens, les politiques du marché du travail devraient être alignées sur les meilleures

pratiques internationales et européennes, sans que cela se traduise par un retour aux politiques

antérieures qui ne sont pas compatibles avec les objectifs de croissance durable et inclusive

[il ne doit exister aucun mécanisme permettant aux salariés d’obtenir de meilleures

conditions des employeurs];

[..]

 

charb-grece

• Conformément aux ambitions du gouvernement

  grec, moderniser et considérablement renforcer

  l’administration publique grecque, et mettre en place,

  sous l’égide de la Commission européenne,

  un programme de renforcement des capacités

  et de dépolitisation de l’administration publique grecque

  [faire de la Grèce une zone sans démocratie

sur le modèle de Bruxelles, une forme de

gouvernement soi-disant technocratique, politiquement

toxique et macro-économiquement inepte].

Une première proposition devrait être présentée

d’ici le 20 juillet après discussion avec les institutions.

Le gouvernement grec s’engage à réduire encore

les coûts de l’administration publique grecque [diminuer les bas salaires tout en augmentant

légèrement les salaires des quelques apparatchiks proches de la troïka], conformément

à un calendrier convenu avec les institutions;

[Article complet sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece, Liberalisme, Privatisation, Troika | Pas de Commentaires »

Les avanies de la Grèce

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juillet 2015

 

Les avanies de la Grèce

 

Pour une contribution à l’histoire des luttes de classe en Europe au XXIème siècle.

Par Didier Gil, professeur de philosophie en khâgne au lycée Fénelon.

 

CaptureGrèce12

  Les questions critiques sont désormais celles-ci :

  par quel type de violence le grand capital mondialisé

  s’y prend-il de nos jours pour imposer les impératifs

  de son profit ou de sa rente, et contraindre

  en conséquence à la défaite tout parti de la subversion

  sur le terrain, piégé et miné, de la soi-disant démocratie

  européenne ?

  Comment, dans ces conditions, un tel parti seulement

  subversif peut-il devenir un parti vraiment révolutionnaire,

capable de succès durables, non seulement politiques mais aussi économiques ?

 

Lire l’article sur humanite.fr

 

Publié dans Grece, IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaires »

Faudra-t-il ressortir le Chant des Partisans ? (Jean Ortiz)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 juillet 2015

Chroniques Latines

 

« Nous ne sommes pas loin d’une nouvelle « occupation » : d’une insupportable ingérence. »

 

Faudra-t-il ressortir le Chant des Partisans ?

par Jean Ortiz – 13 juillet 2015

CaptureHumaOrtiz  Les « négociations » entre le gouvernement,

  digne, courageux, de la Grèce et le cynique

  (si inique) « Eurogroupe », ont définitivement

  fait tomber les masques.

  L’Europe telle qu’elle fonctionne aujourd’hui,

  dominée par le gouvernement allemand, qui a

  vassalisé la plupart des autres membres,

  est bien l’ennemi des peuples.

  La botte impitoyable d’Angela Merkel est celle

  du FMI, de la BCE, de Washington, et des relents

  de « grande Allemagne » garante des diktats

de la finance. Nous ne sommes pas loin d’une nouvelle « occupation » : d’une insupportable ingérence.

L’acharnement, la violence d’Angela Merkel pour mettre à genoux et humilier le magnifique peuple grec, faire capituler

Tsipras, relève d’un mépris total de la démocratie et d’une attitude fascisante. Le rapport des forces a permis

certes un bras de fer, mais ses limites, l’insuffisance de la solidarité, l’attitude caméléonesque du gouvernement

français, à triple face, franc comme un âne qui recule, n’ont pas permis d’imposer le respect de la démocratie et

de la souveraineté. Mais rien ne sera plus comme avant.

Il fallait à tout prix punir, étrangler la Grèce, qui a eu l’outrecuidance de mal voter, et donner un avertissement,

un carton rouge, à tous les peuples : il n’y a pas d’autre politique possible que le sang, la sueur, les sacrifices

pour les peuples, et l’enrichissement indécent, immoral, de quelques-uns. Le pape l’a dénoncé en Amérique latine…

Mais tous les François ne se ressemblent pas. Il n’y aurait pas d’autres voies que « l’Europe allemande »,

la soumission aux marchés, la soumission pour les salariés, les humbles… Désormais, c’est encore plus clair.

Il y a des mensonges, des revers, qui peuvent et doivent devenir des boomerangs.

La « victoire » de Merkel est une victoire à la Pyrrhus. NON, NON, NON à cette Europe-là… Des millions d’hommes

et de femmes partagent aujourd’hui l’aspiration à une Europe des peuples.

Alors :   TOUS GRECS !

« Chantez compagnons, dans la nuit la Liberté nous écoute ». La servitude n’est jamais éternelle.

William Shakespeare disait en substance : tout captif porte dans sa main gauche la clef pour se libérer.

 

Capturechantdespartisans

 

  Le chant des Partisans -

  interprété pars Anna Marly

Publié dans Allemagne, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece, Troika | Pas de Commentaires »

Grèce : Le choix au peuple souverain

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 juin 2015

SYRIZA-FR

Allocution du premier ministre A. Tsipras au peuple grec.

Le choix au peuple souverain.

 

tsipras2

  Nous avons livré un combat dans des conditions

  d’asphyxie financière inouïes pour aboutir à un accord

  viable qui mènerait à terme le mandat que nous avons

  reçu du peuple. Or on nous a demandé d’appliquer

  les politiques mémorandaires comme l’avaient fait

  nos prédécesseurs.

 

Après cinq mois de négociations, nos partenaires en sont venus à nous poser un ultimatum, ce qui contrevient

aux principes de l’UE et sape la relance de la société et de l’économie grecque. Ces propositions violent

absolument les acquis européens. Leur but est l’humiliation de tout un peuple, et elles manifestent

avant tout l’obsession du FMI pour une politique d’extrême austérité. L’objectif aujourd’hui est de mettre

fin à la crise grecque de la dette publique. Notre responsabilité dans l’affirmation de la démocratie

et de la souveraineté nationale est historique en ce jour, et cette responsabilité nous oblige à répondre

à l’ultimatum en nous fondant sur la volonté du peuple grec. J’ai proposé au conseil des ministres l’organisation

d’un référendum, et cette proposition a été adoptée à l’unanimité. La question qui sera posée au référendum

dimanche prochain sera de savoir si nous acceptons ou rejetons la proposition des institutions européennes.

Je demanderai une prolongation du programme de quelques jours afin que le peuple grec prenne sa décision.

Je vous invite à prendre cette décision souverainement et avec la fierté que nous enseigne l’histoire

de la Grèce. La Grèce, qui a vu naître la démocratie, doit envoyer un message de démocratie

retentissant. Je m’engage à en respecter le résultat quel qu’il soit. La Grèce est et restera une partie

indissoluble de l’Europe. Mais une Europe sans démocratie est une Europe qui a perdu sa boussole.

L’Europe est la maison commune de nos peuples, une maison qui n’a ni propriétaires ni locataires.

La Grèce est une partie indissoluble de l’Europe, et je vous invite toutes et tous à prendre,

dans un même élan national, les décisions qui concernent notre peuple.

Traduction:Vassiliki Papadaki

Publié dans Austerite, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece, Troika | 1 Commentaire »

Plus les riches s’enrichissent, plus faible est la croissance. Moins il y a de syndiqués, plus le revenu des 1% les plus riches augmente.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juin 2015

 

La concentration des richesses nuit à la croissance,

et c’est le FMI qui le dit

 

Pierric Marissal – humanite.fr – 16 juin 2015

 

CaptureChimulus riches

 

  Plus les riches s’enrichissent, plus faible est la croissance.

  Moins il y a de syndiqués, plus le revenu des 1% les plus

  riches augmente.

  Et la flexibilisation du travail accroît les inégalités.

  A contre-pied total de sa politique, des économistes

  du FMI publient une étude appelant à la redistribution

  des richesses.

 

 

   Selon leur calcul, si les 20 % les plus riches augmentent leur fortune de 1 %, le PIB global lui baisse de 0,08%.

[…]

   A l’inverse, une hausse similaire des revenus des 20% les plus pauvres doperait la croissance de près de 0,4 point

explique ainsi l’étude.

[…]

   C’est le FMI qui le dit : la diminution du taux de syndicalisation est fortement corrélée à la hausse

des revenus des 1 % plus riches. Casser le droit du travail augmente donc les inégalités.

 

Capturedeligneriches

  Mais ces économistes montrent également

  que l’enrichissement « croissant » des plus riches

  et la stagnation des bas revenus est un facteur

  de déclenchement des grandes crises financières.

  « Une période prolongée d’inégalités plus élevées

  dans les économies avancées a été associée à la crise

  financière (de 2008-2009) en renforçant l’endettement

  par effet de levier (…) et en permettant aux groupes

  de pression de pousser vers plus de dérégulation financière »,

  explique l’étude.

Ces économistes préconisent donc davantage de taxes sur le patrimoine et la propriété immobilière,

un renforcement de la lutte contre l’évasion fiscale, le tout pour mieux répartir les richesses.

   Ce n’est pas la première fois que des économistes hétérodoxes s’expriment au FMI et réalisent des études

passionnantes (exemple : Le FMI le confirme : l’austérité était une erreur de calcul).

[…]

 

Captureoxfamégalité

  L’ONG Oxfam s’est toutefois saisie

  de l’occasion offerte par ce rapport

  pour relancer sa campagne contre les inégalités.

  « Le FMI démontre que l’enrichissement

  des plus riches est mauvais pour la croissance,

  alors que se concentrer sur les plus pauvres

  et les classes moyennes, cela marche !

  […] Les gouvernements doivent de manière urgente

réorienter leur politique, pour réduire le fossé qu’il y a entre les plus riches et les autres, s’ils veulent une reprise

de la croissance économique. »

   L’OCDE avait également publié une étude allant dans ce sens il y a quelques mois, (…)

 

[Article complet sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, FMI "affameur des peuples", Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Retour de flammes pour le pompier pyromane du FN

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juin 2015

humanite.fr

 

Le pompier pyromane du FN subit un grave retour de flammes

 

Captureadriendesport1

 

  Il dénonçait « l’insécurité » à Mitry-Mory, petite ville

  assez tranquille de Seine-et-Marne, sans avoir de quoi nourrir

  son action politique. Afin de la mettre en œuvre, Adrien Desport,

  cadre local du FN, aurait lui-même mis le feu,

  aidé par trois autres militants, à treize voitures.

  Il a été écroué.

 

Il était présenté par le vice-président de son parti, Florian Philippot, comme un de ces jeunes militants

du Front national « compétents, structurés, intelligents, dynamiques » (1). Après 24 heures de garde à vue,

Adrien Desport, ancien numéro deux du FN de Seine-et-Marne, a été écroué mercredi soir en attente

de son procès, le 15 juillet. Il aurait, « en bande organisée » avec trois autres militants, mis le feu à treize

voitures, à Mitry-Mory, dans la nuit du 8 au 9 avril 2015. Plus qu’un fait divers, un acte politiquement réfléchi :

Desport, qui dénonçait depuis des mois une « insécurité » sans grande réalité, avait dès le lendemain

exploité l’affaire par une communication incendiaire.

[...]

Le FN, qui a tenté un peu tard de se couvrir en déposant plainte fin mai contre son militant modèle,

l’a définitivement lâché : « C’est un jeune homme qui a peut-être quelques problèmes psychologiques »,

expliquait jeudi matin, sur LCI, un Florian Philippot gêné aux entournures. « Sur des milliers de responsables

locaux, il y a peut-être des erreurs. »

Captureadriendesport   Avec Marine Le Pen en janvier 2014

  Candidat aux élections cantonales en 2011,

  aux municipales en 2014, membre de l’équipe

  de campagne aux européennes 2014 d’Aymeric

  Chauprade, « l’erreur », qui a perduré, raconte

  une autre histoire. On ne peut pas dire en effet

  que Desport soit « un adhérent lambda ».

  « C’est un dirigeant qui côtoyait le gratin du FN »,

  assure Charlotte Blandiot-Faride, (maire PCF-Front

  de gauche,ndlr).

Un énième exemple qui jette le trouble sur le recrutement des cadres du parti d’extrême droite.

[Article complet sur humanite.fr]

 

« Au FN, nous donnons une voix aux Français qui ne demandent rien, ne manifestent pas,

ne cassent pas, ne brûlent pas de voitures »… (Marine Le Pen, le 16 mars 2015)

 

« Allumez le feu » : nouvel hymne du FN 77

Publié dans F-Haine, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Décidément, les voies de la démocratie ne figurent pas dans le logiciel politique de la Commission européenne !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juin 2015

 

La mise sous silence de la contestation parlementaire comme populaire, au niveau national comme européen,

ne peut plus durer. Les citoyens européens, comme américains, doivent être pleinement associés,

tant ce traité funeste va impacter profondément leur quotidien. C’est pourquoi les députés du Front de gauche

renouvellent leur  exigence qu’ils soient consultés par référendum à l’issue des négociations.

 

Traité transatlantique : la peur de la démocratie

 

Capturestoptafta3

Décidément, les voies de la démocratie ne figurent pas

dans le logiciel politique de la Commission européenne

et du Président du Parlement européen. Bel exemple que

le secret des négociations sur le traité transatlantique

qui constitue un profond mépris de la citoyenneté

de 500 millions d’Européens, jusqu’à soumettre désormais

à la censure des dirigeants européens le moindre échange

des représentants des peuples sur le fond des mesures

en cours de négociation. 

 Ainsi, les députés européens devaient enfin avoir l’occasion de se prononcer sur le contenu du traité

transatlantique, en débattant puis en votant sur une résolution adressée aux commissaires chargés de la

négociation portant notamment

sur le principe du mécanisme d’arbitrage et d’un organe de coopération réglementaire.

Mais ils ont tout simplement été privés de vote et de débat ! Cette résolution, votée en commission

du commerce international par la majorité des sociaux-démocrates associés aux élus conservateurs et libéraux,

devait en effet être soumise à adoption en séance plénière. L’annonce de ce débat marquait une victoire

de la large mobilisation contre le traité. Par peur de ne pas réunir une majorité favorable au texte, le président

social-démocrate du Parlement Européen, Martin Schulz, a finalement préféré reporter ce vote, et renvoyer

le texte de la résolution à la commission du commerce international, favorable à son contenu. Un recul qui sonne

comme un aveu d’échec.

 Il est important de noter que le point central de ce débat portait sur

la création ou non de tribunaux d’arbitrage et d’un organe transatlantique de coopération réglementaire.

Ces mécanismes privés de règlement des différends, s’ils étaient créés, mettraient à mal les règles et normes

dont l’existence est justifiée par la volonté de protéger notamment la santé des citoyens européens, d’assurer

la préservation de l’environnement et le respect des droits fondamentaux, comme le droit syndical.

Ces règles communes, issues de la légitimité populaire, ne doivent pas pouvoir être négociées sur simple injonction

des marchés et de la finance internationale. Nous considérons que seuls des organes élus démocratiquement

doivent être habilités à les modifier sans que cela soit le résultat d’une quelconque pression. Nous ne pouvons

accepter que le secteur privé exerce une telle influence sur le pouvoir législatif. Aussi, alors que nous réaffirmons

notre confiance dans nos juridictions nationales, nous regrettons que la France ne se soit pas opposée fermement

au mécanisme d’arbitrage, et qu’elle promeuve toujours une position alambiquée qui valide de fait une telle création.

[Lire la suite sur le blog d’André Chassaigne]

 

Publié dans André Chassaigne, Democratie, EUROPE, France, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaires »

12345...39
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy